Sortie du noyau Linux 4.1

79
16
juil.
2015
Noyau

La sortie de la version stable 4.1 LTS du noyau Linux a été annoncée le 21 juin 2015 par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d’habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org. Le détail des évolutions, nouveautés et prévisions se trouve dans la seconde partie de la dépêche.

Firefox OS est lancé

79
6
août
2013
Mozilla

Comme vous le savez sûrement, Mozilla est une organisation à but non lucratif dédiée à améliorer l'expérience du web.

Il y a quelque temps, Mozilla a commencé à parler d'un projet du nom de code Boot To Gecko (B2G). Celui-ci a évolué jusqu'à devenir Firefox OS, un système d'exploitation (OS) pour téléphone reposant en grande partie sur le Web.

Logo Firefox OS

Article traitant du logo.

Tristan Nitot l'a présenté lors de la 34ème édition du DigiWorld Summit (vidéo, slides)

Pour comprendre ce qu'est Firefox OS, les stratégies de Mozilla et l'avenir du projet, nous vous proposons cette dépêche complète.

GNOME 3.4 : l'émergence des applications

79
28
mar.
2012
Gnome

Un an après la sortie de GNOME 3, voici l'annonce de sa troisième itération : GNOME 3.4. Dans ses premières versions, l'environnement de bureau avait fait l'impasse sur la personnalisation et l'accessibilité, pour se concentrer sur la nouvelle interface. Aujourd'hui, GNOME 3.4 propose une plus grande configurabilité du bureau grâce aux extensions de GNOME-Shell. L'arrivée d'un ensemble cohérent d'applications précise le futur du bureau GNOME.

Tous les détails dans la suite de la dépêche.

Clé web USB et sécurité

79
31
août
2011
Sécurité

C'est l'histoire d'une personne qui reçoit un gros document papier, contenant une clé USB en forme de clé de porte (voir la photo en seconde partie de la dépêche). On se dit que la clé USB doit contenir la version numérique du document papier, et on branche négligemment l'objet sur son ordinateur.

Une fois branchée sous Windows, la clé ouvre la fenêtre Exécuter avec le raccourci clavier [Touche windows+R], tape une adresse HTTP de site web et confirme la demande. On se retrouve avec un navigateur (disons Internet Explorer par défaut sous Windows) qui ouvre un site distant inconnu. En l'occurrence la clé pointe vers le site du vendeur de ce gadget (l'adresse était en erreur la première fois que je l'ai branchée...), qui lui-même pointe vers le site désiré par l'acheteur de cet objet promotionnel.

Petit état de l'art de (quelques aspects de) la messagerie instantanée

79
7
juil.
2011
XMPP

Je vois, sur ce site, pas mal d'interrogations sur l'évolution de XMPP, de critiques, et de dénigrement. Je pense donc qu'il peut être utile de donner de temps en temps des petites nouvelles sur ce qu'il se passe en interne.

Sortie du noyau Linux 4.10

78
30
avr.
2017
Linux

La sortie de la version stable 4.10 du noyau Linux a été annoncée le 19 février 2017 par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d’habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org.

Le film d’animation libre « ZeMarmot » : où en est‐on ?

78
15
avr.
2016
Audiovisuel

ZeMarmot est un film d’animation en 2D entièrement réalisé avec des logiciels libres, partiellement financé participativement, et diffusé sous licences Creative Commons paternité — partage à l’identique et Art Libre.

Nous en avions déjà parlé sur LinuxFr.org, mais rappelons les points principaux :
Logiciellement, nous utilisons GIMP pour le dessin, Blender VSE pour l’édition vidéo et Ardour pour l’édition audio.

Le cœur de l’équipe :

  • Aryeom, réalisatrice coréenne de film d’animation, est l’artiste principale du projet ;
  • moi‐même, Jehan, développeur GIMP, suis le scénariste ainsi que le responsable technique ;
  • enfin, nous travaillons avec l’AMMD, qui est en charge de la bande musicale du film.

Nous approchons de la fin de la pré‐production. Il est donc temps pour une petite mise à jour : que s’est‐il passé depuis l’annonce du projet mi‐2015 ? Les détails, ainsi que de nouvelles opportunités de nous soutenir, sont dans la seconde partie de la dépêche.

Le colonel Moutarde, sur la table (de hachage), avec un livre de maths

Posté par . Édité par baud123, Xavier Claude, Benoît Sibaud et patrick_g. Modéré par Malicia. Licence CC by-sa
78
30
déc.
2011
Sécurité

Quand des chercheurs en informatique font de la théorie, certains écoutent, comme les développeurs de Perl. D'autres dorment au fond de la classe : cette fois, le bonnet d'âne est pour PHP, Python, V8 (JavaScript par Google, qui sert par exemple dans node.js), Ruby (sauf CRuby), de nombreux serveurs d'applications en Java, mais aussi ASP.NET. Ils ont dû se réveiller brutalement mercredi, lors d'une présentation d'Alexander Klink et Julian Wälde au Chaos Communication Congress montrant comment saturer très simplement un serveur grâce à une attaque basée sur la complexité algorithmique.

GitLab libère les GitLab Pages

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et palm123. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
Tags :
77
26
déc.
2016
Communauté

GitLab, une des alternatives à GitHub, a fait un superbe cadeau de Noël à sa communauté : l’intégration des GitLab Pages à la version communautaire de GitLab !

Le ticket où a eu lieu la discussion amenant à cette décision a été ouvert il y a neuf mois et, alors que la discussion s’était éteinte il y a près de deux mois sur un refus (argumenté et compréhensible) de la part de GitLab, celle‐ci a repris il y a deux semaines pour aboutir à un dénouement inattendu : l’intégration des GitLab Pages à la version communautaire.

Sourceforge de pire en pire: usurpation d'identité du projet GIMP

Posté par (page perso) . Édité par palm123 et Florent Zara. Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
77
29
mai
2015
Graphisme/photo

Souvenez-vous, en novembre 2013, Gimp envoyait bouler Sourceforge suite aux dérives prublicitaires croissantes de ce dernier. Les fichiers d'installations pour la plate-forme Windows ont été déplacés sur le propre serveur de Gimp : download.gimp.org.

Cependant, comme un paquet de liens pointaient toujours sur SF, ils ont conservé cet espace pour ne pas les "casser". Les dérives continuant, l'histoire ne pouvait pas s'arrêter là. Jehan, membre francophone du projet et LinuxFrisé, nous raconte la suite ci-dessous.

G'MIC 1.5.9.3 : Poisson Blending, Seamcarving, OpenMP, et autres joyeusetés !

77
23
juin
2014
Graphisme/photo

À l'occasion de la sortie, vendredi dernier, de la version 1.5.9.3 de G'MIC (GREYC's Magic for Image Computing), qui est un framework libre pour le traitement d'images, je vous propose de continuer ma petite série d'articles de résumés sur ce que permet de faire ce logiciel, qui a vu le jour en 2008, et qui continue d'évoluer jour après jour, à un rythme qu'on pourrait qualifier de "soutenu".

GNOME 3.14 rebat les cartes

77
2
oct.
2014
Gnome

Comme tous les six mois, l’environnement de bureau libre GNOME dévoile sa nouvelle version. S’il n’y a pas de changement révolutionnaire depuis la précédente mouture, nous verrons qu’il s’agit pourtant d’une étape particulièrement importante, dont les enjeux dépassent de loin le cadre du seul projet GNOME.

GNOME

X.Org est mort, vive Wayland ! (3)

77
18
juil.
2013
Serveurs d'affichage

Le système graphique Wayland vient de passer une nouvelle étape. En effet, le rythme de développement de Wayland et Weston s’est accéléré depuis le passage à un cycle de publication trimestriel.

Cette version est importante, car elle met en place une gestion de version dans l’API qui permettra de passer en douceur les futures évolutions. Par ailleurs, les manœuvres sont en cours au niveau des bibliothèques graphiques (toolkits), environnements de bureau et distributions.

Pour rappel, Wayland est un protocole alternatif à X, repensé pour les usages modernes, et Weston le compositeur référence utilisant Wayland.

Wayland

Il reste néanmoins encore du chemin pour une bonne maturité du produit, alors que la concurrence devient forte surtout dans le domaine de l’embarqué avec Ubuntu Touch et Mir qui pointent à l’horizon, et, bien sûr, SurfaceFlinger utilisé dans Android.

NdM : merci à mpurple pour avoir également proposé une dépêche sur le sujet. Ces deux dépêches ont été fusionnées.

NetBSD 6.0

77
17
oct.
2012
NetBSD

La Fondation NetBSD est fière de vous annoncer la disponibilité de NetBSD 6.0 !

NetBSD est un système d’exploitation libre, de type UNIX, dérivé de Net/2, 4.3BSD et 386BSD. Il est ainsi un héritier tout droit issu de BSD UNIX et, en réalité, le premier projet à avoir posé les bases de ce qu’allait devenir « un projet communautaire ». Ce système met l’accent sur la propreté de son code source, sa lisibilité et, par extension, sa portabilité. Il est aussi connu pour avoir été la base d’OpenBSD.

Cette nouvelle version majeure fait suite à NetBSD 5.0 et 5.1, disponibles pour leur part depuis avril 2009 et novembre 2010.

Les changements sont détaillés en seconde partie de cet article.

NdA. : cette dépêche est une formidable aventure collective ; merci donc à iMil, d-jo, baud123, apkwa, B16F4RV4RD1N, nonas, GuiGui2, Sygne, Patrick Lamaizière, Brndan et wolowizard pour leur participation plus que soutenue à l’écriture de cet article !

Sandboxing fin dans le noyau linux : la saga des filtres seccomp

77
15
jan.
2012
Noyau

Les développeurs de Google sont toujours à la recherche de solutions permettant d'améliorer la sécurité du navigateur web Google Chrome (ou son implémentation libre Chromium), ou de leur projet ChromeOS. Dans la dépêche à ce sujet, je vous avais raconté leur participation au projet Capsicum, qui apporte une gestion très fine des privilèges d'un processus, maintenant intégré dans FreeBSD.

Bien que les techniques mises en place par Capsicum soient pensées pour tous les systèmes inspirés d'UNIX, il n'y a pas grand espoir aujourd'hui qu'un port Linux soit accepté par les développeurs noyau ; Capsicum est un projet externe qu'il faudrait d'abord intégrer, ré-exprimer en terme des fonctionnalités existantes dans le noyau ; et les mainteneurs sont notoirement mécontents de la multiplication des solutions de sécurité (les Linux Security Modules en particulier) et ne verraient pas d'un bon œil l'apparition d'un nouveau candidat. Les développeurs Chromium utilisent sous Linux le primitif système de sandboxing seccomp, bien qu'il soit beaucoup moins flexible que Capsicum et donc nettement plus pénible et difficile à utiliser.

Depuis 2009, les développeurs Chrome essaient d'étendre les capacités de seccomp pour mieux répondre à leurs besoins. Les changements se sont révélés beaucoup plus difficiles à faire accepter que prévu : la situation a semblé bloquée à de nombreuses reprises et n'a pas évolué pendant de nombreux mois. Après plusieurs tentatives infructueuses, Will Drewry vient de proposer une nouvelle approche qui pourrait obtenir l'approbation des développeurs noyau ; mais rien n'est encore gagné…