Forum général.cherche-logiciel divers utilitaires

Posté par . Licence CC by-sa
2
24
juin
2014

Bonjour.

Je voudrait juste savoir quels utilitaires les gens fréquentant ce forum utilisent pour ( entre parenthèses, ceux que moi j'utilise, pour le moment, mais pour diverses raisons(1) je cherche des alternatives ):

  • les comparaisons de fichiers/dossiers ( meld )
  • gérer les torrents ( transmission )
  • calcul ( galculator )
  • partitionnement ( gparted )
  • éditeur de code ( vim, je sais aussi que gvim existe, mais j'aime pas le blanc et je suis très moyennement motivé pour essayer de piger la syntaxe de config de vim )
  • éditeur de texte ( différent d'éditeur de code, pour ça j'utilise leafpad )
  • émulateur de terminal ( lxterminal )
  • wiki de bureau ( zim )
  • éditeur hexa ( wxhexeditor, découvert récemment et très bon, inspiré de winhex pour les connaisseurs )
  • débogueur/désassembleur ( cgdb, mais ça crains un chouïa quand même. Ceci dit, il à le mérite d'être activement maintenu )
  • éditeur de diagramme ( dia utile, malgré son manque de possibilités de configuration… si je pouvais virer ces putains de règles, barre de statut et séries d'icônes useless par défaut, plutôt que le faire tout le temps à la main… je serais heureux. )
  • logiciel UML ( … rien, malheureusement, mais j'ai découvert récemment que BoUML à été forké, faut que je teste )

Bon, du coup, c'est la quasi totalité des logiciels que j'utilise ( ou cherche ) je crois…

Mes machines me servent principalement pour le dev ou le bidouillage système, comme ça devrait plutôt sauter à vos yeux avertis mais si il y a d'autres suggestions pour des tâches génériques ( la bureautique n'est pas une tâche générique. Tout au plus une tache sale et ingrate avec les word&co… ).
Je suis assez fan des systèmes minimaux… c'est donc naturellement un critère de choix pour moi, mais bon, ce forum n'est pas que pour moi, alors suggérez quand même.

1: raisons pouvant être, en vrac ( en sachant que pour un bon logiciel, ça ne me dérange pas qu'il ne respecte pas mes priorités. Reste à ce que le logiciel en question soit bon, et ça s'pas gagné ):

  • toujours intéressant de découvrir de nouveaux outils, c'est bien, c'est un des avantages du libre
  • dépendances de certains à des modules systemd ( et compte tenu du fait que je réfléchit de plus en plus à passer à du bsd pour voir comment ça marche chez ceux d'en face… ça me motive moyen moins )
  • implémenté via des langages interprétés ( ce qui amène à une prolifération de paquets et libs uniquement pour un logiciel… oui je sais, s'pas cher la ram et l'espace disque. Sauf qu'en fait, si, sur un netbook, par exemple, ça l'est. Ou sur une RPi. bref. ),
  • l'usage d'un toolkit que j'apprécie plus ou moins ( avec l'impact visuel derrière )
  • configuration passant par un système débile, j'ai nommé [gd]conf, alors qu'un simple fichier de config serait tellement plus simple!
  • # Quelques autres

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    • éditeur, geany en plus, // de vim
    • terminal -> byobu/tmux + screen (port série)
    • accès distant -> mosh en // de ssh + x2go (+xpra)
    • client jabber -> mcabber
    • mot de passe -> gringotts (ce serait bien si zim chiffrait…)
    • [^] # Re: Quelques autres

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour le terminal, Terminology de chez Enlightment est sympa aussi et pour la gestion des mots de passe je n'ai rien trouvé de mieux que pass.

  • # Dommage

    Posté par . Évalué à 1.

    je sais aussi que gvim existe, mais j'aime pas le blanc et je suis très moyennement motivé pour essayer de piger la syntaxe de config de vim

    Dommage car GVim est un véritable framework pour créer son éditeur de texte personnalisé, en tout cas perso c'est comme-ça que je le voit, parce-que le gvim par défaut, bof quoi.

    C'est vrai, que c'est un peu de travail, mais ce n'est pas bien difficile.

    • [^] # Re: Dommage

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est vrai, que c'est un peu de travail, mais ce n'est pas bien difficile.

      Le souci, c'est s'il faut apprendre un nouveau langage, et régler au poil de fesse le moindre logiciel, même en utilisant un nombre restreint de logiciels, ça fait quand même pas mal d'heures à régler des outils. Certes, la puissance qui en résulte est sûrement impressionnante, mais bon, je suis sceptique.
      Franchement, j'aime beaucoup la mécanique modale de vi, c'est pour ça que je reste à vim, mais il fait bien trop de choses, et ça le rend bien trop complexe à mon goût. Un éditeur de texte qui partage la philosophie de i3, ça, ce serait génial: modal, pas de config par défaut hard-codée, fichier de conf qui n'est pas un script mais un vrai fichier de conf, doc détaillée mais simple sur la config.
      Ça n'existe pas encore, à ma connaissance?

      La coloration syntaxique, l'auto-complétion & co, ne me semblent pas justifier la complexité de la config de vim. Et je le dis en sachant que je risque d'éveiller du troll… tant pis.

      • [^] # Re: Dommage

        Posté par . Évalué à 2.

        Le souci, c'est s'il faut apprendre un nouveau langage, et régler au poil de fesse le moindre logiciel, même en utilisant un nombre restreint de logiciels, ça fait quand même pas mal d'heures à régler des outils. Certes, la puissance qui en résulte est sûrement impressionnante, mais bon, je suis sceptique.

        Je vais un peu faire comme les autres et essayer de te convaincre : on n'est pas obligé d'apprendre tout le langage de vim. Mais pouvoir copier/coller quelques fragments qu'on a trouvé à droite à gauche et les personnaliser un peu, c'est vraiment super utile. J'ai passé 10 ans avec un vim « de base », mais depuis quelques années j'ai commencé à faire plus attention à sa configuration (ça a commencé à cause du bépo…), et même si ça prend un peu de temps, c'est comme pour vim quand tu commences : c'est un investissement. Oui, la courbe est dure au début, mais après tu gagnes beaucoup en confort. Mon éditeur de texte est un outil que j'utilise beaucoup, et j'utilise toujours le même depuis longtemps, et je ne regrette pas du tout le temps que j'ai passé à apprendre les bases de son langage qui est effectivement un peu étrange.

    • [^] # Re: Dommage

      Posté par . Évalué à 1.

      Je ne comprends pas vraiment l'intérêt de gvim par raport à vim

  • # Mode texte

    Posté par . Évalué à 2.

    Pour du logiciel léger et généralement configurable avec un bête fichier texte tu peux regarder du coté des outils en mode texte :
    * meld → diff/vimdiff ;
    * transmission → rtorrent ;
    * galculator → bc ;
    * gparted → cfdisk/parted/mkfs.*/… ;
    * vim → vim ;)
    * zim → arborescence de fichiers texte dans un dépôt git ?
    * wxhexeditor → hexedit ;
    * cgdb → gdb ;
    * dia → ditaa ;
    * UML → graphviz.

    P.S. : en français on ne met pas d'espace du coté intérieur d'une parenthèse.

    • [^] # Re: Mode texte

      Posté par . Évalué à 1.

      pareil, sauf que pour la calculette j'utilise dc.

    • [^] # Re: Mode texte

      Posté par . Évalué à 1.

      • meld → diff/vimdiff ;

      J'ai déjà utilisé diff. Très bien pour les scripts, ou pour générer des patchs. Pas pour un usage interactif, j'ai beau ne pas être gêné outre mesure (voire je les préfères, au moins y'a pas besoin de prendre la souris pour s'en servir) par les IHM en TUI, j'ai malgré tout une grande préférence pour les applications interactives, je le reconnaît.

      Après, entre vimdiff et meld, je pense meld toujours supérieur, après un essai rapide. Le visuel est beaucoup plus clair dans meld que dans vimdiff.
      Surtout que quand j'utilise meld, c'est en général sur deux (voire 3) arborescences, quand j'essaie de comprendre ce qu'on fait les gens qui ont maintenu un projet avec le trop célèbre VCS cpold.

      • zim → arborescence de fichiers texte dans un dépôt git ?

      Euh, oui, mais non en fait, enfin, je versionne mon wiki, mais git n'est pas un wiki, ou alors je ne comprend pas ce que tu veux dire?

      • cgdb → gdb ;

      cgdb est juste une IHM autour de gdb, qui "ajoute" un mode interactif, plus classique et moins délicat à apprendre. Pour le reste, pas le choix d'utiliser gdb (cgdb intègre gdb), du coup je commence à savoir m'en servir vaguement.
      Mais ce petit ajout de cgdb est quand même très utile: pouvoir placer des breakpoints via un explorateur de code et avoir la coloration syntaxique est quand même vital pour moi.

      • UML → graphviz.

      Je me suis déjà dit que ça pourrait être intéressant d'utiliser direct le langage dot, en effet, mais le type d'outil auquel je pense est le genre d'outil capable de reverser du code, voire d'en générer.
      Un truc comme BoUML ou rational rose, en somme.
      Ça dépanne à mort sur des projets non documentés. Je sais que doxygen permets d'aider légèrement à la rétro ingénierie, mais c'est insuffisant: on ne voit que l'arborescence des classes par exemple, pas les agrégations par exemple. Ou alors je n'ai pas trouvé le bon réglage.
      La génération de code est bien utile aussi, quand tu crées tes diagrammes et que tu n'as pas à te taper le pissage de code, c'est quand même agréable, plus qu'a remplir les trous…
      D'ailleurs, Dia à un module permettant ça… le souci, c'est que tout est généré dans un seul fichier, et que ça tombe en marche plus qu'autre chose j'ai l'impression. Pas vraiment exploitable quand on dépasse les 5-6 classes.

      Enfin, c'est vrai que graphviz serait plus confortable que dia pour créer des diagrammes. Vais essayer d'apprendre à m'en servir.

      P.S. : en français on ne met pas d'espace du coté intérieur d'une parenthèse.

      Bon bah je vais essayer de me soigner alors.

      Pour ce qui est de la calculatrice, c'est quoi la différence entre bc et dc? Enfin, je pense que j'irai voir les man, ces outils m'intéressent, surtout que j'imagine qu'il doit être possible de passer directement le calcul à faire en ligne de commande, ce qui me ferait un bien fou.

      • [^] # Re: Mode texte

        Posté par . Évalué à 2.

        Euh, oui, mais non en fait, enfin, je versionne mon wiki, mais git n'est pas un wiki, ou alors je ne comprend pas ce que tu veux dire?

        En fait je pensais plutôt mettre les éléments de wiki dans des fichiers texte (en Markdown ou en ReST par exemple) dans une arborescence pour structurer un peu, le tout versionné (git ou autre chose hein).

        c'est quoi la différence entre bc et dc?

        bc fait du calcul traditionnel, dc utilise la notation polonaise inversée (de mémoire).

        j'imagine qu'il doit être possible de passer directement le calcul à faire en ligne de commande

        Oui.

        $ echo '1 + 2' | bc
        3

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par . Évalué à 1.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

          • [^] # Re: Mode texte

            Posté par . Évalué à 1.

            Je suis curieux de voir la ligne shell pour convertir en binaire, octal, ou hexadécimal, et ce genre de choses me sert énormément.

            Mais bon, merci pour le lien, je galère tout le temps quand je dois jouer avec des entiers dans un script..

            • [^] # Re: Mode texte

              Posté par . Évalué à 1.

              $ echo 'obase=2; 42' | bc
              101010

              $ echo 'obase=16; 42' | bc
              2A

              $ echo 'ibase=16; B16B00B5' | bc
              2976579765

              • [^] # Re: Mode texte

                Posté par . Évalué à 1.

                Je parlais en shell pur, comme la syntaxe basée sur echo. Avec les calculatrice, je me doute bien que c'est simple, manquerait plus que ça :)

  • # emacs

    Posté par . Évalué à 1.

    • calcul : emacs (en emacs lisp, mais je devrais apprendre à me servir d'un truc plus adapté)
    • éditeur de code : emacs
    • éditeur de texte : emacs
    • émulateur de terminal : urxvt (rapide, fait le boulot)
    • débogueur/désassembleur : emacs (gdb-mode est super… même si vous n'êtes pas utilisateur d'emacs)
    • éditeur hexa : emacs (hexl-mode mais je m'en sers très peu, juste en lecture généralement)

    Please do not feed the trolls

    • [^] # Re: emacs

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Comment, emacs ne fait pas l'émulation de terminal ! Franchement, il me déçoit de plus en plus !

      • [^] # Re: emacs

        Posté par . Évalué à 2.

        Haha, il fait mais c'est très limité, pas de couleur, des problèmes avec les programmes ncurses… Avec eshell et terminal-emulator.

        Please do not feed the trolls

        • [^] # Re: emacs

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Il y a au moins 2 autres émulateurs de terminal à tester : shell et term. Term permet d'utiliser les programmes en ncurses et je trouve shell plus souple (déplacement dans le buffer pour le copier/coller). Les deux supportent la couleur.

    • [^] # Re: emacs

      Posté par . Évalué à 2.

      Désolé, ma Debian me conviens bien pour le moment, pas besoin de changer de système d'exploitation :D

      Bon, je tenterai quand même le mode debug, sait-on jamais.
      Rxvt, il faudrait que j'apprenne à le configurer, mais je me suis déjà fait cette remarque à plusieurs reprises.

  • # gvim blanc

    Posté par . Évalué à 2.

    éditeur de code ( vim, je sais aussi que gvim existe, mais j'aime pas le blanc et je suis très moyennement motivé pour essayer de piger la syntaxe de config de vim )

    Menu [Edition > Jeu de Couleurs] ou je n'ai pas compris ce que tu voulais dire ?

    • [^] # Re: gvim blanc

      Posté par . Évalué à 1.

      Configurer comme ça ne semble pas enregistrer dans les préférences, et l'instance suivante repars donc sur un truc blanc casse-œil.
      Donc, il faut aller modifier le fichier de config de gvim, qui ressemble probablement à celui de vim, qui est un fichier de config que j'essaie de n'ouvrir qu'en cas de force majeure, parce qu'à mon humble avis, un fichier de configuration qui utilise un langage de programmation, c'est révélateur d'un problème.
      Enfin, c'est mon avis, et je comprend très bien que d'autres aient un avis différent ainsi que le fait que ça ouvre d'immenses possibilités, mais c'est exactement la raison qui fait que j'ai choisi i3, et pas je ne sais plus quel twm qui se config en list ou lua ou…

      Mon avis très personnel sur vim, est que c'est le moins mauvais des éditeurs de code que j'aie testé, pas qu'il est bon. Mais bon, c'est simple de critiquer quand on ne fait rien :)

  • # galculator, diagramme et éditeur de texte

    Posté par . Évalué à 2.

    Salut,
    en guise de calculatrice j'utilise speedcrunch. C'est selon moi un bon logiciel qui offre des fonctionnalités intéressantes. Le développement n'a pas l'air très actif, mais ca reste un super produit.

    Je ne suis pas certain de comprendre la distinction que tu fais entre éditeur de code et éditeur de texte. Dans les deux cas, j'utilise vim et je trouve qu'il fait très bien son boulot.

    Pour les diagrammes j'utilise pgf/tikz, couplé avec Qtikz et ca donne des résultats magnifiques. Ici la galerie.

    - Dans la vie, il faut toujours se fier aux apparences. Quand un homme a un bec de canard, des ailes de canard et des pattes de canards, c’est un canard. C’est vrai aussi pour les petits merdeux.

    • [^] # Re: galculator, diagramme et éditeur de texte

      Posté par . Évalué à 1.

      en guise de calculatrice j'utilise speedcrunch.

      Je teste ça. Certains points ont l'air intéressants, mais l'absence de "mode" binaire/hexa (j'ai vu qu'on peut convertir une valeur en hexa/binaire, mais devoir me taper tout le temps l'appel aux fonctions de conv me semble rédhibitoire? Il y à peut-être une autre solution que je n'ai pas trouvée en moins de 2 minutes, ceci dit.)

      Je ne suis pas certain de comprendre la distinction que tu fais entre éditeur de code et éditeur de texte. Dans les deux cas, j'utilise vim et je trouve qu'il fait très bien son boulot.

      C'est simple: un éditeur de texte, c'est pour faire du texte normal, ou une ligne peut être plus longue que la largeur d'un terminal, et dans ce cas, un éditeur de texte normal la met à la ligne (bon, ça, vim le fait aussi) et on peut se déplacer d'un morceau de ligne à un autre très facilement. Avec vim, chez moi, si je demande d'aller au début de la ligne, à la fin de la ligne ou à la ligne suivante, bah il le fait par rapport au texte réel, pas par rapport à la représentation à l'écran du texte, ce qui est pratique pour du dev, mais pas pour écrire un texte normal, sauf à mettre des fins de lignes partout, c'est à dire, sauf à m'adapter à mon outil, et ça, c'est hors de question.
      Contrairement à un éditeur "de texte".

      Autre truc qui m'agace avec vim, c'est que je l'ai configuré pour les numéros de ligne, des tab qui s'affichent sur 2 espaces, et qu'il me fasse mon indentation automatiquement. Le problème, c'est que quand on copie un bout de code sur le net, il indente. C'est gentil, mais comme le code est souvent déjà indenté, faut remettre un coup d'astyle à chaque fois. Franchement, la flemme, perso, alors je lance un leafpad temporaire, quitte à juste sauvegarder pour ensuite ouvrir avec vim (wm en tuile, donc cette procédure même si casse pied est très rapide, disons, 5 raccourcis clavier.).
      Je suis sûr que tout ça se configure, mais je sais pas faire, le langage de config de vim est trop riche pour moi. Du coup, mes réglages sont très bien pour coder mes trucs à moi, mais dès que je dois interagir avec le monde extérieur, je préfère passer par un truc plus classique.

      Bon, clairement, les problèmes que j'ai avec vim, ils sont entre la chaise et le clavier hein. Je ne sais juste pas m'en servir réellement ou efficacement, mais ma maîtrise de vim me suffit pour écrire mes programmes/scripts/fichiers de conf.

      Pour les diagrammes j'utilise pgf/tikz, couplé avec Qtikz et ca donne des résultats magnifiques. Ici la galerie.

      Ça, je sens que ça va m'intéresser. Va falloir que j'approfondisse ma maîtrise de latex, mais ça ne me dérange pas trop, surtout que l'alternative c'est word&co (quand je dois utiliser un de ces foutus outils de bureautique, j'ai toujours mon réflexe de lancer une malédiction sur le type qui à inventé ces horreurs: pas de contrôle de version possible, pas de diff efficace possible, des IHM hyper lourdes et compliquées pour que dalle, un rendu des plus aléatoires en fonction des phases de la lune, etc. Bref…)

      • [^] # Re: galculator, diagramme et éditeur de texte

        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 25/06/14 à 13:24.

        (…) indentation automatiquement. Le problème, c'est que quand on copie un bout de code sur le net, il indente. C'est gentil, mais comme le code est souvent déjà indenté, faut remettre un coup d'astyle à chaque fois.

        Bah, = est ton ami. Pour réindenter tout ton fichier suivant tes règles : gg=G
        Sinon, pour indenter n lignes : Tu te places sur la bonne ligne(lg) :lg<enter> puis n== si n vaut 1, alors == est suffisant.

        Sinon, une commande intéressante : :help<enter>

        • [^] # Re: galculator, diagramme et éditeur de texte

          Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 25/06/14 à 13:44.

          Pour l'indentation, je fais différemment (je ne connaissais pas le '==', merci). Je passe en mode visuel, sélectionne les lignes qui m'intéressent et puis '<' ou '>', précédé ou pas d'un nombre pour indenter plus d'une fois.

          Sinon, lg semble servir à lire un fichier d'erreur, chez moi, selon l'aide:

          :lg[etfile] [errorfile] :lg :lgetfile
          Same as ":cgetfile", except the location list for the
          current window is used instead of the quickfix list.

          et donc:

          :cg[etfile] [errorfile] :cg :cgetfile
          Read the error file. Just like ":cfile" but don't
          jump to the first error.

          Je vois donc assez mal le lien avec l'indentation? (et bien entendu, chez moi, après :lg<enter> il me dit: E40: Impossible d'ouvrir le fichier d'erreurs errors.err)

          • [^] # Re: galculator, diagramme et éditeur de texte

            Posté par . Évalué à 2.

            Quand j'écris lg je voulais dire un numéro de ligne… genre pour aller à la 12ième ligne du fichier :12<enter>.

            Pareil pour n pour indenter les six prochaines lignes : 6==.

          • [^] # Re: galculator, diagramme et éditeur de texte

            Posté par . Évalué à 3.

            Pour l'indentation, je fais différemment (je ne connaissais pas le '==', merci). Je passe en mode visuel, sélectionne les lignes qui m'intéressent et puis '<' ou '>', précédé ou pas d'un nombre pour indenter plus d'une fois.

            Si tu utilises le mode visuel tu appuies une fois sur = lorsque le texte est sélectionné.

      • [^] # Re: galculator, diagramme et éditeur de texte

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Avec vim, chez moi, si je demande d'aller au début de la ligne, à la fin de la ligne ou à la ligne suivante, bah il le fait par rapport au texte réel, pas par rapport à la représentation à l'écran du texte, ce qui est pratique pour du dev, mais pas pour écrire un texte normal, sauf à mettre des fins de lignes partout, c'est à dire, sauf à m'adapter à mon outil, et ça, c'est hors de question.

        Un :set tw=80 et vim se charge tout seul de couper les lignes comme il faut, tu n'as besoin de rien faire. Et pour remettre en forme un paragraphe, c'est avec gq (par exemple en sélectionnant un mode visuel avant). Alors, bien sûr, ça revient à s'adapter à l'outil peut-être (même si c'est automatique), mais vu que vim est optimisé pour cette utilisation ça reste le choix le plus pragmatique, et c'est aussi une question de point de vue : perso, avant de savoir que certaines personnes préféraient que les lignes ne soient pas vraiment coupées, je croyais que le fait de ne pas les couper était un défaut de l'éditeur qui n'était pas capable de le faire automatiquement pour moi.

        Autre truc qui m'agace avec vim, c'est que je l'ai configuré pour les numéros de ligne, des tab qui s'affichent sur 2 espaces, et qu'il me fasse mon indentation automatiquement.

        Le mieux c'est de mettre tes configurations spécifiques à un langage dans un fichier dans ~/.vim/ftplugin/nom-du-langage.vim. Par exemple, pour du simple texte, du markdown, du LaTeX, etc… j'ai activé le retour à la ligne automatique, tout en laissant tel quel pour le reste.

        Le problème, c'est que quand on copie un bout de code sur le net, il indente. C'est gentil, mais comme le code est souvent déjà indenté, faut remettre un coup d'astyle à chaque fois.

        Fais :set paste avant de coller, puis :set nopaste après.

        Je suis sûr que tout ça se configure, mais je sais pas faire, le langage de config de vim est trop riche pour moi.

        Vim est trop riche pour n'importe qui, mais la bonne nouvelle c'est qu'on n'a vraiment pas besoin de tout savoir, juste ce qui nous est utile à chacun. Et la différence avec un wm, où avoir une conf avec un vrai langage n'est pas vraiment nécessaire (bon, j'utilise xmonad, mais une conf normale m'aurait suffit amplement), c'est qu'un éditeur de texte a un champ d'utilisations différentes beaucoup plus vaste et difficilement prévisible, suivant les langages, les utilisateurs, etc… et le jour où tu as un besoin particulier, tu es bien content que ton éditeur te permette de le résoudre, et donc d'avoir un vrai langage à disposition. Mais en pratique, le 99% du temps, écrire de la conf c'est juste faire du set option=valeur, donc on peut déjà configurer vim pour presque tous ses besoins sans en savoir plus.

        • [^] # Re: galculator, diagramme et éditeur de texte

          Posté par . Évalué à 1.

          perso, avant de savoir que certaines personnes préféraient que les lignes ne soient pas vraiment coupées, je croyais que le fait de ne pas les couper était un défaut de l'éditeur qui n'était pas capable de le faire automatiquement pour moi.

          Le truc, c'est que quand tu as des coupures artificielles, comme dans la technique que tu utilises, quelqu'un avec des préférences/contraintes différentes des tiennes sera emmerdé.
          Exemple simple: personnellement, j'utilise des terminaux avec un gestionnaire de fenêtre en tuiles.
          Jusque la, aucun souci, mettons que j'adapte une tuile pour les 80 char de large. Ça marche, c'est automatique. Mais quand je redimensionne ma tuile, et donc l'éditeur dedans, soit je perds de la place parce qu'une partie reste "blanche", soit je perds et de la place, et de la lisibilité parce que la largeur effective de l'éditeur est inférieure à 80, et le wordwrap fait qu'on se retrouve avec des "lignes" composées d'un seul mot. Ou de deux.

          Je jouerai un peu avec tw et gq, mais un test rapide me fait penser que ce n'est pas la encore la panacée, même si c'est vrai que ça améliore pas mal.

          Fais :set paste avant de coller, puis :set nopaste après.

          Ah, pas mal ça! J'adopte.

          donc on peut déjà configurer vim pour presque tous ses besoins sans en savoir plus.

          C'est à peu près ce que je fais, mais comme tu l'as dit, c'est tellement riche que n'avoir ne serait-ce qu'un aperçu des capacités de vim, ça demande une réelle formation. Alors que pour moi vim n'est qu'un outil me permettant d'écrire du code, j'ai déjà assez de problèmes à essayer de maîtriser mes langages de travail, perso.

          • [^] # Re: galculator, diagramme et éditeur de texte

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Le truc, c'est que quand tu as des coupures artificielles, comme dans la technique que tu utilises, quelqu'un avec des préférences/contraintes différentes des tiennes sera emmerdé.

            Disons qu'il y a deux cas.

            Soit tu es seul à éditer ce texte, ou tu l'édites collaborativement avec d'autres personnes qui considèrent leur prose (simple texte, markdown, LaTeX,…) comme du vrai code (ce qui au passage a des avantages pour les diff). Dans ce cas le problème n'est pas différent qu'avec du code normal, il faut se mettre d'accord sur un coding-style et s'y tenir.

            Soit tu dois partager l'édition du texte avec quelqu'un ne considérant pas la prose comme du code (ce qui sera souvent le cas), et qui utilise par exemple un éditeur ne faisant pas des vrais retours à la ligne automatiques. Dans ce cas, en effet, tu es un peu coincé avec vim. Ceci dit, tu peux utiliser les options set wrap et set linebreak, puis utiliser d'autres méthodes pour te déplacer sur les longues lignes, comme / pour rechercher (c'est souvent le plus rapide), soit 10e, 10w ou des choses du type pour remplacer j, ou bien f ou t pour aller à tel caractère et itérer avec ;, ( et ) pour aller de phrase en phrase, etc… ce qui fait quand même pas mal de méthodes pour se débrouiller au final.

  • # Dia

    Posté par . Évalué à 1.

    -> Ipe

    • [^] # Re: Dia

      Posté par . Évalué à 1.

      Je testerai, mais à première vue, je suis complètement perdu. Diagrammes faits via un langage, je suppose?

      • [^] # Re: Dia

        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 28/06/14 à 13:33.

        ipe c'est du latex pour inserer des images et des diagrammes dans un PDF/PS

        http://ipe7.sourceforge.net

      • [^] # Re: Dia

        Posté par . Évalué à 1.

        Non, c'est un clicodrome, avec des raccourcis clavier pour plus de rapidité. On peut effectivement ajouter des bouts de latex dedans, mais ce n'est pas nécessaire, tout dépend de ce que tu veux faire. Si c'est pour faire des boîtes avec des flèches et du texte c'est bon.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.