Forum général.général PRISM, LPM et hébergement

Posté par . Licence CC by-sa
4
11
déc.
2013

Hello,

J'avais déjà posté il y a quelques temps dans ce même forum car je cherchais un petit dédié ou VPS sous FreeBSD chez un hébergeur français (FreeBSD c'était uniquement pour essayer).
Il n'y avait alors qu'OVH qui semblait proposer ce type d'offre directement mais leur offre Kimsufi d'entrée de gamme n'est toujours pas disponible à l'heure ou je poste (et en fait, FreeBSD n'est pas vraiment une nécessité donc un petit VPS sous Linux fera très bien l'affaire).

Comme je n'étais pas pressé, j'attendais qu'elle soit de nouveau disponible mais le tout récent vote de la LPM change un peu la donne…

Y a-t-il donc une nation indiquée pour échapper à ce type de surveillance à grande échelle ?
J'avais initialement pensé à l'Allemagne – car ils avaient pas mal protesté suite aux révélations de Snowden – mais on dirait qu'en fait ils ne se privent pas non plus (OK c'est pas vraiment étonnant)… Certains pays nordiques peut-être ?

  • # de quoi veux-tu te protéger ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Si c'est de la DGSE qui écoute les tuyaux, le mieux est de bien chiffré (SSL/TLS, VPN, etc.), mais sans trop d'illusion là-dessus.

    Si c'est de l'accès pour les autorités compétentes (armée, fonctionnaires du budget, etc.), il vaut probablement mieux aller dans des paradis fiscaux, comme Saint Marin… ou dans une association locale, qui saura t'indiquer si ces gens accèdent aux serveurs.

    Si tu veux te soustraire à la justice, là c'est très différent.

    • [^] # Re: de quoi veux-tu te protéger ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Non, certainement pas me soustraire à la justice. ^
      Je n'ai d'ailleurs aucun problème avec ce qui peut être fait dans le cadre d'une procédure judiciaire.

      J'ai peut-être surinterprété les analyses que j'ai pu lire de la LPM, mais il semble que ce soit open-bar chez les FAI et hébergeurs français pour les services et ministères "compétents".

      Je te rejoins sur la confidentialité des échanges mais je suis plus inquiet quant aux données stockées chez l'hébergeur. Alors certes, il doit être possible de chiffrer un maximum de données personnelles côté client avant de les envoyer sur un serveur mais c'est plus ici une question de principe : si l’État français s'arroge le droit de fouiller mes données personnelles hors cadre judiciaire alors autant les stocker hors du territoire lorsque c'est possible (et "encourager" les pays où ce n'est pas permis).

    • [^] # Re: de quoi veux-tu te protéger ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Si c'est de la DGSE qui écoute les tuyaux,

      on ne dit plus DGSE et DGST mais DCRI, qui regroupe et remplace les deux precedents services.

      • [^] # Re: de quoi veux-tu te protéger ?

        Posté par . Évalué à 1.

        on ne dit plus DGSE et DGST mais DCRI, qui regroupe et remplace les deux precedents services.

        Non, la DGSE (direction générale de la sécurité extérieure) existe toujours. La DCRI (direction centrale du renseignement intérieur) a regroupé la direction centrale des renseignements généraux et la direction de la surveillance du territoire.

  • # Difficile de savoir

    Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 11/12/13 à 16:30.

    Y a-t-il donc une nation indiquée pour échapper à ce type de surveillance à grande échelle ?

    Il y aurait pas des hébergeurs en Corée du Nord ? Tu serais peut-être espionné par Pékin par contre :)

    ==> []

  • # Pourquoi pas la Suède ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Chez EDIS Gmbh, ils proposent du VPS hébergé en Suède.

  • # kimsufi

    Posté par . Évalué à 3.

    l'offre kimsufi a bien évolué, et malheureusement avec des prix bien à la hausse. Mais, maintenant, les machines ont l'air disponibles à la vente. La page d'accueil du site vient d'évoluer. Fini les KS24, 4G, … La nouvelle gamme est basée sur les mêmes composants, avec plus de latitude. L'offre que je paie moins de 5€ TTC (Atom N2800, 2Go mémoire, 500Go de disque) est maintenant à 8€50 HT.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.