Forum général.général Sauvegarde de la session en cours via l'hibernation

Posté par .
Tags : aucun
1
15
juin
2010
Bonjour,

Tous les matins, j'allume mon ordinateur sous Ubuntu, et puis c'est la même routine: je lance dans l'ordre un terminal, firefox, xchat, thunderbird, netbeans et rhythmbox. Ça prend un peu de temps, du coup, je me demandais s'il était possible d'améliorer ça en détournant un peu l'hibernation.
Concrètement, si l'hibernation créé par défaut un snapshot réutilisé immédiatement lors du redémarrage suivant, avez vous des idées pour créer un snapshot arbitraire et avoir une entrée dans Grub par exemple.
Ça pourrait aussi servir de safe_mode avancé en mode graphique: On sait que la session dans cet état fonctionne bien, on la garde dans un coin du disque, et on redémarre dessus en cas de problème.

Merci d'avance pour vos suggestions, idées, pointeurs !
  • # Pourquoi faire simple quand...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Moi j'éviterai ce genre de bidouille ( pas bien compris comment tu vas faire ca d'ailleurs ) car c'est pas viable !
    Admettons qu'il y a un upgrade majeur de ton X incompatible avec ton vieux snap tu peux pleurer einh...

    Si tu cherches simplement à lancer automatiquement tes applications habituelles au login X :
    http://www.cyberciti.biz/tips/linux-desktop-auto-start-or-la(...)

    Fuse : j'en Use et Abuse !

    • [^] # Re: Pourquoi faire simple quand...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Mouai, maintenant c'est plus simple : Système → Préférences → Applications au démarrage :) (sous Ubuntu 10.04).

      PS : Après tu fais "Ajouter"…

      « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

    • [^] # Re: Pourquoi faire simple quand...

      Posté par . Évalué à 1.

      En l'occurrence, ça n'arrive pas souvent, et si ça arrive, bin, tu jettes le snapshot, tu démarres normalement, et tu refais un snapshot avec tes applis ouvertes avec la bonne version de X ou je-ne-sais-quoi devenu soudainement incompatible.
    • [^] # Re: Pourquoi faire simple quand...

      Posté par . Évalué à 2.

      Oui enfin bon... A partir du moment où ce type de chose est intégrées, il semble logique que de grosses mise à jour invalident le snapshot. C'est ce type de truc est intégré mais le gestionnaire de paquet oublie d'invalider les snap.. c'est un peu con
      non ?
  • # Problemes sous-jacents

    Posté par . Évalué à 4.

    Bonjour,

    En principe, c'est faisable (déjà vu dans le cadre de mon boulot, sur un système GNU/linux dépouillé).
    Par contre, à ma connaissance, ce n'est intégré dans aucune distribution.
    Des problèmes d'intégrité arrive au niveau de l'état du système, du fait des modifications qui peuvent être faites après la création de l'image.
    A titre d'exemple, les systèmes de fichiers. Une image est faite de mon système après lancement des applications que je veux. Une partition n'est pas en lecture seule et je modifie des fichiers dessus. Je passe en hibernation. En sortie d'hibernation, des problèmes de cohérence sont susceptibles de se produire entre le système de fichier tel qu'il est sur le disque, et l'image qu'en a le système (ie tel qu'il était au moment de la création de l'image). Pour se défaire de ces problèmes, il est nécessaire de forcer un remount de toutes les partitions en sortie d'hibernation.
    • [^] # Re: Problemes sous-jacents

      Posté par . Évalué à 1.

      Les problèmes que tu cites sont inhérents à l'hibernation de manière générale. Effectivement, le fait de l'utiliser dans un cadre détourné fait qu'il est nécessaire d'être un peu plus vigilant. Tu dis que tu l'as déja vu, tu as plus de détails éventuellement?
      • [^] # Re: Problemes sous-jacents

        Posté par . Évalué à 1.

        Oui et non.
        Ce système était utilisé pour faire démarrer un système (embarqué) rapidement. Il n'y avait pas toutes les fioritures d'un système bureautique. Ce n'était pas moi qui était chargé de l'implémentation coté noyau, donc je ne sais pas si des précautions particulières avaient été prises. De ce que je me rappelle, avaient juste été sortis les appels systèmes pour faire une image, et invalider une image existante, le noyau démarrant par défaut sur une image si présente et valide.
        Coté espace utilisateur par contre, il n'y avait que les systèmes de fichiers (en écriture) à vérifier, à savoir qu'ils devaient être remontés avant toute autre opération.
        Les problèmes observés sans cette opération, étaient des fichiers qui disparaissaient, ou étaient incomplets, voir corrompus. Par contre, pas de problèmes observés si on fait gaffe à ça, et ça divisait très violemment le temps de démarrage.
        • [^] # Re: Problemes sous-jacents

          Posté par . Évalué à 0.

          J'allais oublier. Si le code d'un programme lancé venait à être changé (un update par exemple), il me semble que ça peut fréquemment conduire à un kernel panic.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.