Forum général.hors-sujets Site Web, Prestataire et DNS - Épisode 2

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
3
16
avr.
2014

Bonjour.
Ce message fait suite a une affaire déjà évoquée ici.


Je fait du dépannage pour une petite SARL qui fait appel a un prestataire pour leur faire un site internet.
La SARL as déjà un nom de domaine (chez Gandi) dont ils sont les propriétaire.

Le prestataire demande a la SARL le code «auth» du nom de domaine.

Suite a une discutions avec le prestataire, leur indiquant que je ne souhaitais pas leur céder le nom de domaine m'ont répondu ceci :
– Seul deux solutions leurs sont possible :
// 1 // Récupérer, a l'aide du code «auth», un nom de domaine existant, a disposition de la société.
// 2 // Créer un nouveau nom de domaine.
– Toute autre solution ne sont pas accepté techniquement «pour des raisons technique»
– Les conditions générales de ventes de la société ne permettent pas d'autre solutions que les deux proposées.

En insistant un tout petit peu sur mon souhait de garder le nom de domaine existant sous l'entier contrôle de la SARL, la solution suivante m'est alors proposée comme «solution utilisé» dans ce type de cas : Utiliser la solution // 2 // et faire «pointer» le nom de domaine existant vers le nouveau nom de domaine.

J'ai évoqué le problème de la propriété du nom de domaine, et l'on m'as répondu que la société restais seul propriétaire du nom de domaine.


Même si j'en connais assez pour faire illusion face a ce prestataire, ce type de problème n'est pas ma spécialité. Voila pourquoi je viens vous demander votre avis sur ce problème.

Mon souhait serais biensur de laisser le nom de domaine ou il est, et juste effectuer une configuration (que ce soit en éditant la zone ou en définissant d'autres serveur comme étant gestionnaire de la zone DNS).
Ceci est il légitime ou cela est il un zèle libriste / protectionniste de ma part ?

Que demandent les autres prestataires de création et d’hébergement de site web sur internet ?

Merci d'avance de vos conseils.
Cordialement.

  • # A qui est le nouveau site?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Bonjour,

    la question que l'on pourrait poser, c'est à qui appartiendra le nouveau site?
    Où sera-t'il hébergé? Par qui?
    Les codes? le moteur?

    Si le prestataire n'est pas capable d'opérer sur un nom de domaine dont ils ne sont pas les propriétaire, il faut renoncer à utiliser ce prestataire.

    Rien qu'en étant contact "technique" au niveau du nom de domaine ils en auraient un contrôle presque absolu.

    Par exemple, il suffit de renseigner les DNS du prestataire au niveau de la config du nom de domaine pour laisser le contrôle des résolutions DNS présentes et à venir via le prestataire.

    Que demandent les autres prestataires de création et d’hébergement de site web sur internet ?

    C'est la première fois que j'entends ce genre d'exigence.

    Comme dit avant, changez de prestataire.
    Ma société peut faire le travail. (d'autres entreprises aussi, bien sur).

    Bonne journée
    G

  • # Drôle de prestataire

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Tout est dans le titre. A la vue de cela, je n'aurais qu'un conseil qui recoupe celui de Grégoire G. : changez de prestataire.

    Garder le contrôle d'un nom de domaine, c'est fort utile, surtout en cas de conflit. Si jamais vous avez un soucis avec votre prestataire (et vu comment c'est parti), il vaut mieux que vous ayez le contrôle de votre nom de domaine plutôt que le contraire. Vous avez donc parfaitement raison de vouloir le conserver.

    Maintenant, des prestataires qui proposent de s'occuper du domaine de domaine, ça existe. Des prestataires qui l'exige, c'est bien la première fois que j'en entends parler…

  • # Mauvais prestataire, changer prestataire

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Une troisième réponse qui va encore dans le même sens : un hébergeur qui exige de gérer le domaine, c'est louche.

    Techniquement, il n'y a que deux choses nécessaires :
    - l'hébergeur configure son serveur pour desservir l'adresse DNS concerné ;
    - celui qui gère le DNS (toi) configure l'adresse concernée pour pointer vers l'adresse IP de l'hébergeur.

    https://www.domotego.com/ | https://www.maccagnoni.eu/ | https://www.smm-informatique.fr/

  • # comme les autres

    Posté par . Évalué à 4.

    comme les autres te le recommandent mauvais presta -> changer de presta

    je geres des serveurs pour des boites qui font des sites webs,
    je suis contact technique sur les serveurs des agences web
    les clients des agences sont propriétaires de leurs domaines,

    cela n'a jamais empeché le systeme de fonctionnait parfaitement.

    c'est meme tres pratique quand le client veut changer de prestataire,
    il fait son changement de DNS et hop, ca change d'agence.

    si dans ton cas l'agence n'est pas capable de faire une maquette avec un domaine genre
    client.monagence.com

    puis une fois en production de changer
    client.mongence.com en client.com

    alors il faut vraiment se poser des questions sur le serieux technique de cette agence.

  • # Pas très sérieux

    Posté par . Évalué à 5.

    Si le prestataire s'acharne à vouloir récupérer le nom de domaine sans expliquer pourquoi, c'est qu'il a un truc derrière la tête pas très net…

  • # D'autant plus que....

    Posté par . Évalué à 4.

    …la solution 2 peut se retourner contre la SARL.

    En effet, même si elle possède un domaine, les techniques de référencement peuvent avoir un impact fort sur la diffusion et in fine, le domaine de l'agence web peut tout simplement devenir la référence SEO.

    Dans ce cas là, une partie de la communication sera bâtie sur ce socle.

    Ce n'est pas systématique, mais c'est un cas réaliste.

    -->>> changer de prestataire.

  • # rien à ajouter

    Posté par . Évalué à 1.

    Je n'ai rien à ajouter, tout a été dit.

    Commentaire étrange s'il en est.

    L'acacia acajou de l'académie acoustique est acquitté de ses acrobaties. Tout le reste prend "acc".

    • [^] # Re: rien à ajouter

      Posté par . Évalué à 3.

      Je n'ai rien à ajouter sur ce que tu as ajouté.

      Commentaire étrange d'un commentaire étrange s'il en est.

  • # Merci de vos réponses.

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Bonjour.
    Merci de vos réponses, C'est bien d'arguments a apporter dont j'ai besoin.

    Question subsidiaire : Changer de prestataire oui, mais pour le quel ?

  • # Justification

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Il peut y avoir une justification technique à leur demande de contrôle sur le nom de domaine, même si je doute que ce soit la vraie raison dans leur cas. Mettons-nous à la place de ce prestataire presta.example, dans un cas où il va héberger le site Web d'un client client.example sur un serveur à lui.

    Prestataire de création et d'hébergement de site Web donc, je ne suis pas sûr de rester toujours sur le même serveur, ni même que ce serveur reste chez le même hébergeur physique. Bref, je ne suis pas du tout sûr que le serveur utilisé pour héberger le site Web de mon client ait toujours la même adresse IP. Partant de là, définir des enregistrements A et AAAA dans une zone contrôlée par mon client pour le nom du site Web n'est pas acceptable, parce qu'en cas de changement d'adresse il faudra que j'appelle le client et qu'il réagisse. Pour éviter cela, deux solutions :

    1. (peu probable) le client conserve le contrôle de sa zone DNS client.example, y introduit un enregistrement www CNAME client.presta.example pointant donc sur un nom sous mon contrôle, et accepte que son site Web soit accessible par l'URL http://www.client.example/ mais pas par l'adresse http://client.example/ tout court ;
    2. le client accepte de me transférer le contrôle de sa zone DNS et j'y définis les enregistrements @ A et @ AAAA, son site étant alors accessible par l'URL http://client.example/ tout court.
    • [^] # Re: Justification

      Posté par . Évalué à 3.

      pour le 2 il n'est pas necessaire que le presta soit proprietaire du domaine,
      il a juste besoin d'etre "delegataire technique"

  • # Changement de registrar

    Posté par . Évalué à 1.

    J'ai évoqué le problème de la propriété du nom de domaine, et l'on m'as répondu que la société restais seul propriétaire du nom de domaine.

    Donc, la demande du code «auth» serait pour faire un changement de registraire et pas de propriétaire.
    Essaye de trouver d'autres clients de ce presta pour voir comment sont gérés les domaines.

  • # Cas personnel

    Posté par . Évalué à 0.

    Bonjour,

    Je m'occupais d'un site bénévolement, les propriétaires ont décidé de passer à une solution plus professionnelle. Je n'ai eu besoin que d'indiquer les dsn que le prestataire n'a indiqués et il n'y a pas de problèmes depuis plusieurs années. Le domaine pointe vers les dsn du prestataire et il se débrouille sans problème.
    J'avais utilisé plusieurs hébergements avant et j'ai toujours fonctionné de cette manière.

    • [^] # Re: Cas personnel

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      les dsn ? Ils ont bien fait de changer si cette fois-là tu n'as pas confondu avec les DNS :-) (du souci des sigles…).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.