Forum Linux.débutant J'ai du mal à me fixer sur une distribution

Posté par .
3
16
nov.
2012

Bonjour à tous,

Je suis utilisateur GNU/Linux depuis quatre ans maintenant. Je suis devenu un vrai promoteur du libre sans être toutefois ni acerbe ni sectaire vis-à-vis du propriétaire. Cependant, depuis quelques mois, je suis incapable de me fixer sur une distribution…Je viens donc requérir des avis d'experts sur mon cas qui relève de la psychiatrie je crois…

Aujourd'hui, je m'estime comme étant un utilisateur intermédiaire. Je suis capable d'installer n'importe quelle distribution et d'écrire mes propres fichiers de conf. Je ne sais pas coder, je ne suis pas développeur ni étudiant en info. Je suis un juriste, encore étudiant en Master.

Mes besoins…

Mon usage quotidien est surtout bureautique et très nomade. J'utilise constamment LaTeX, un lecteur PDF, un navigateur web, LibreOffice Writer et Freemind.

Aujourd'hui, j'ai quitté KDE, je suis adepte du minimaliste, je lance seulement un gestionnaire de fenêtre tiling, Xmonad + Xmobar.

Mon but c'est d'avoir le système le plus fluide possible, le plus efficace, le plus ergonomique compte-tenu de ma façon de travailler. Tout ceci sur du matériel certes assez ancien mais je suis d'avis que je peux satisfaire mes besoins actuels sans réinvestir dans une nouvelle machine.

Pour la petite histoire

À mes débuts, j'ai commencé sous Kubuntu (lassé des lenteurs de mon 1000H sous Windows). Puis Kubuntu a très vite commencé à me décevoir et à me frustrer. J'ai ensuite migré sous OpenSUSE (KDE étant à l'époque mon environnement préféré).

Puis j'ai voulu gagner en performances, je me suis tourné en 2010 vers Archlinux. J'ai construit mon propre environnement autour de dwm puis d'awesome et enfin de celui que je ne quitte plus : Xmonad !

J'ai (ré)écris mes propres fichiers de confs, agrémenter ceux-ci de mes raccourcis, de mes propres principes de tiling etc.

J'étais très satisfait de mon Arch jusqu'à cet été, ou après une Màj, j'ai trouvé mon système cassé (ce que je ne peux me permettre en cours d'année universitaire).

Sur un coup de tête, j'ai donc choisi de migrer vers Debian Wheezy sur lequel j'ai réinstallé mon environnement. Pourtant Arch me manque…

C'est donc entre Archlinux et Debian Wheezy que mon coeur balance, je n'arrive vraiment pas à me déterminer…et c'est pourquoi je sollicite votre aide.

Archlinux

Me concernant :

Avantages

  • Le principe KISS (adapté à ma philosophie) ;
  • Les performances excellentes (Sous Debian je n'atteins pas ce niveau-là) ;
  • La véritable liberté de choix (Firefox, logiciels propriétaires tout ça) ;
  • Les ports à la BSD ;
  • systemd ;

Inconvénients

  • Le manque de cohérence de mon système (sans doute est-ce de ma faute..) ;
  • Le risque de système cassé ;
  • De nombreuses applications que je ne trouve pas dans les dépôts officiels, obligé de requérir à AUR ou de compiler à la main.. ;

Debian testing

Avantages

  • Je trouve tout dans les dépôts ;
  • J'ai un système fonctionnel plus rapidement ;
  • La sensation de sécurité et de stabilité ;
  • La communauté fr plus développée et plus active ;
  • Le système est plus répandu et semble effectivement utilisé dans le milieu universitaire (bien qu'en droit, j'ai toujours été le spécimen linuxien de l'amphi..) ;

Inconvénients

  • Les performances ;
  • Le tout patché ;
  • La sensation d'être restreint (jamais évident d'installer du propriétaire) ;
  • Le gestionnaire de paquets moins pratique que pacman ;
  • Pour un petit paquet, il installe forcément plein de dépendances ;

Bien sûr, compte-tenu de mon niveau, les avantages et inconvénients présentés ici sont très relatifs car sûrement qu'il est possible d'y remédier facilement.

Qu'en pensez vous ?

Par rapport à mon usage, à votre avis, sur quelle distribution ais-je intérêt à me fixer ?

J'aime vraiment Archlinux mais j'ai peur de la casse intempestive. La solution intermédiaire consisterait à utiliser Debian sur ma machine de travail et Arch sur mon Core i3 (qui ne quitte jamais mon appartement).

En dehors des deux distribs que j'ai cité, je n'ai jamais trouvé mon bonheur, j'ai essayé Gentoo et Frugalware. Si j'avais du temps, j'aurai bien tenté Slackware ou bien carrément un autre système comme FreeBSD

En vous remerciant par avance pour vos conseils avisés et désolé pour ce post très longuet :)

  • # Pourquoi choisir ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Pourquoi choisir ? Installe chacune sur une partition, et ton /home sur une troisième: de cette façon, tu peux passer de l'une à l'autre :)

    Tant que tes logiciels sont plus où moins à la même version, ça devrait tourner sans problème (évite debian stable :-))

    • [^] # Re: Pourquoi choisir ?

      Posté par . Évalué à 0.

      Justement, j'utilise Wheezy (testing). J'ai déjà pensé à cette solution mais elle me fait peur en raison de la vitesse d'avancement d'Arch. J'avais essayé pour SUSE et Ubuntu, avant de me décider à quitter définitivement le deuxième et ça avait eu des conséquences assez désastreuses…Par ailleurs, je suis sur un SSD assez limité en espace et sur une architecture de type BIOS-MBR, sachant que la fonction "Bios Booster" (sorte de mise en cache du BIOS qui fait gagner du temps en boot) utilise déjà une partition primaire..Enfin, je risque surtout d'utiliser qu'une des deux et de mélanger dans les commandes lol

  • # réponse sur Debian

    Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 16/11/12 à 18:12.

    Je ne connais pas Arch, mais Debian, donc voici quelques arguments sur Debian :

    systemd

    Tu fais bien d'en parler, je l'utilise depuis deux semaines sur mon PC. C'est pas par défaut, mais c'est très simple (il suffit de changer l'argument init du noyau dans le grub) :
    http://wiki.debian.org/systemd

    les performances

    Il y a tant de différence que ça ? Ça se situe où ? sur la rapidité du système, du démarrage ? Sur le démarrage, peut-être que systemd y est pour quelque chose ?

    le tout patché

    Ça veux dire quoi ça ? Il me semble que la politique de Debian est de coller au maximum aux développeurs amont. Les correctifs sont là pour combler un problème en attendant que ça arrive en amont, ou de gérer des choses spécifiques à Debian (non respect d'une charte par ex.). Dans tout les cas, ils sont (ou devrait) être rapporter en amont pour les intégrer.

    La sensation d'être restreint (jamais évident d'installer du propriétaire) ;

    Les dépôts non-free et contrib sont là pour ça justement. Sinon les paquets non libre faits pour Ubuntu peuvent parfois marcher aussi pour Debian. Mais oui, le principe est d'utiliser du logiciel libre :-)

    Pour un petit paquet, il installe forcément plein de dépendances ;

    ?? Le principe est d'éviter d'avoir des bibliothèques embarquées partout. Donc si ton petit paquet dépend de plein de truc, il aura forcément plein de dépendance sur d'autres paquets… S'il ne dépend de pas grand chose, il en aura peu. Je suppose que ça doit être la même chose sous Arch non ?

    Après si Arch est réellement ton amour, peut-être vaut-il mieux le garder… quitte à faire attention lors des mises à jour de paquet sensible (X, le noyau, etc)

    • [^] # Re: réponse sur Debian

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour un petit paquet, il installe forcément plein de dépendances ;

      ?? Le principe est d'éviter d'avoir des bibliothèques embarquées partout. Donc si ton petit > paquet dépend de plein de truc, il aura forcément plein de dépendance sur d'autres paquets… S'il > ne dépend de pas grand chose, il en aura peu. Je suppose que ça doit être la même chose sous Arch non ?

      Après si Arch est réellement ton amour, peut-être vaut-il mieux le garder… quitte à faire attention lors des mises à jour de paquet sensible (X, le noyau, etc)

      Je pense que son problème vient plus du nombre de paquets que l'on voit installé sur Debian par rapport à Arch.
      Et là, la différence est que Debian découpe beaucoup plus c'est package que Arch ce qui fait que pour tous les packages, on a l'impression d'en installer 15 minimum de temps en temps.

      Par contre, Arch installe systématiquement le nécessaire pour le dev (alors que Debian demande les paquets *-dev).

    • [^] # Re: réponse sur Debian

      Posté par . Évalué à 4.

      Une solution pour les dépendances parfois inutiles, c'est le
      APT::Install-Recommends "0";
      dans apt.conf.

      • [^] # Re: réponse sur Debian

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Et ne pas s'étonner si après ça, il manque des fonctionnalités, par exemple — fictif — : le logiciel de gravure n'arrive pas à faire des CD audio ! Ben oui, il y arriverait si tu avais installé cdrdao comme recommandé, mais tu as choisi de t'en passer…

        • [^] # Re: réponse sur Debian

          Posté par . Évalué à 2.

          Dans ce cas là, je dirais plutôt "tant mieux", puisque justement tu à choisi de t'en passer.

          On te montre toujours les paquets recommandés mais non-installé. Si tu a envie de les installer, tu les installe. aptitude fait ça très bien en te permettant de montrer la description du paquet recommandé et en modifiant la liste des paquets à installer à la volée.

          • [^] # Re: réponse sur Debian

            Posté par . Évalué à 1.

            Oui tant mieux ! Justement, sur mon netbook, sous Arch, si j'installe nautilus, il va pas m'installer brasero ni pulseaudio ! Alors que sous Debian, le moindre paquet issu du projet GNOME conduit à installer la moitié de l'environnement, c'est très énervant…Après, ça vient peut-être de moi qui ne sais pas comment régler le comportement d'aptitude de façon à ce qu'il reste minimaliste et sobre.

        • [^] # Commentaire supprimé

          Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 18/11/12 à 16:48.

          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

          • [^] # Re: réponse sur Debian

            Posté par . Évalué à 0.

            Je vais essayer ta solution, ça m'a l'air d'être ce que je cherche, je profiterai ainsi des avantages de Debian et de la modularité niveau deps de Arch. Merci pour l'astuce je ne connaissais pas

      • [^] # Re: réponse sur Debian

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Moi ça me fait penser au système de USE chez gentoo : On règle finement les options que l'on veut que nos logiciels supportent, dans une variable.

        Exemple concret : Je veux installer gimp.
        Dans ma variable USE, définie dans /etc/make.conf, j'ai mis, entre autres, "-gnome", par-ce que j'ai pas envie qu'un logiciel qui permet une bonne intégration avec GNOME m'installe la moitié du projet GNOME.
        Quand je l'installe, emerge (le "gestionnaire de paquets" de gentoo) me propose ceci comme dépendances :

        Urist ~ # emerge -vp gimp
        These are the packages that would be merged, in order:
        Calculating dependencies... done!
        [ebuild  N     ] media-gfx/exiv2-0.21.1-r1  USE="nls zlib -contrib -doc -examples -xmp" LINGUAS="fr -de -es -fi -pl -ru -sk" 2,935 kB
        [ebuild  N     ] media-libs/libexif-0.6.21  USE="nls -doc -static-libs" 1,337 kB
        [ebuild  N     ] media-libs/babl-0.1.4  USE="mmx sse (-altivec) (-introspection)" 414 kB
        [ebuild  N     ] media-libs/gegl-0.1.6  USE="cairo exif jpeg mmx png sdl sse svg -debug -ffmpeg -graphviz -jpeg2k -lua -openexr -raw -umfpack -v4l" 4,022 kB
        [ebuild  N     ] media-gfx/gimp-2.6.12-r5:2  USE="alsa dbus exif jpeg lcms mmx mng pdf png sse svg tiff -aalib (-altivec) -curl -debug -doc -     gnome -python -smp -webkit -wmf" LINGUAS="fr -am -ar -ast -az -be -bg -ca -ca@valencia -cs -da -de -dz -el -en_CA -en_GB -eo -es -et -eu -fa -fi -ga -gl -gu -he -hi -hr -hu -id -is -it -ja -ka -kk -km -kn -ko -lt -lv -mk -ml -mr -ms -my -nb -nds -ne -nl -nn -oc -or -pa -pl -pt -pt_BR -ro -ru -rw -si -sk -sl -sr -sr@latin -sv -ta -th -tr -tt -uk -vi -xh -yi -zh_CN -zh_HK -zh_TW" 16,359 kB
        
        Total: 5 packages (5 new), Size of downloads: 25,065 kB
        
        !!! The following installed packages are masked:
        - app-text/opensp-1.5.2-r3::gentoo (masked by: JamesClark license(s))
        A copy of the 'JamesClark' license is located at 'None'.
        
        For more information, see the MASKED PACKAGES section in the emerge
        man page or refer to the Gentoo Handbook.
        
        

        (Oui, j'ai un warning, c'est par-ce que dans /etc/make.conf j'ai indiqué ACCEPT_LICENSE="-* @FREE" pour faire mon barbu libriste. Ça indique à emerge qu'il doit bloquer par défaut tous les programmes non-libres au sens de la FSF)

        Cette parenthèse à part, comparez maintenant ça avec ce que j'optiens quand je lui indique dans USE que je veux bien l'intégration dans GNOME :

        Urist ~ # USE="gnome" emerge -vp gimp
        These are the packages that would be merged, in order:
        Calculating dependencies... done!
        [ebuild  N     ] media-gfx/exiv2-0.21.1-r1  USE="nls zlib -contrib -doc -examples -xmp" LINGUAS="fr -de -es -fi -pl -ru -sk" 2,935 kB
        [ebuild  N     ] gnome-base/gnome-common-3.1.0:3  148 kB
        [ebuild  N     ] media-libs/libexif-0.6.21  USE="nls -doc -static-libs" 1,337 kB
        [ebuild  N     ] media-libs/babl-0.1.4  USE="mmx sse (-altivec) (-introspection)" 414 kB
        [ebuild  N     ] dev-libs/openobex-1.5  USE="bluetooth usb -debug -irda -syslog" 392 kB
        [ebuild  N     ] gnome-base/libgdu-3.0.2  USE="-avahi -doc -gnome-keyring" 1,956 kB
        [ebuild  N     ] media-libs/gegl-0.1.6  USE="cairo exif jpeg mmx png sdl sse svg -debug -ffmpeg -graphviz -jpeg2k -lua -openexr -raw -umfpack -v4l" 4,022 kB
        [ebuild  N     ] app-mobilephone/obex-data-server-0.4.5  USE="gtk usb -debug -imagemagick" 188 kB
        [ebuild  N     ] gnome-base/gnome-keyring-2.32.1-r1  USE="pam -debug -doc {-test}" 1,582 kB
        [ebuild  N     ] gnome-base/libgnome-keyring-2.32.0  USE="-debug -doc {-test}" 403 kB
        [ebuild  N     ] net-libs/libsoup-gnome-2.38.1:2.4  USE="introspection -debug" 0 kB
        [ebuild  N     ] gnome-base/gvfs-1.12.3  USE="bluetooth cdda gdu http udev -afp -archive -avahi -bluray -doc -fuse -gnome-keyring -gphoto2 -ios -samba (-udisks)" 1,332 kB
        [ebuild  N     ] media-gfx/gimp-2.6.12-r5:2  USE="alsa dbus exif gnome jpeg lcms mmx mng pdf png sse svg tiff -aalib (-altivec) -curl -debug -doc -python -smp -webkit -wmf" LINGUAS="fr -am -ar -ast -az -be -bg -ca -ca@valencia -cs -da -de -dz -el -en_CA -en_GB -eo -es -et -eu -fa -fi -ga -gl -gu -he -hi -hr -hu -id -is -it -ja -ka -kk -km -kn -ko -lt -lv -mk -ml -mr -ms -my -nb -nds -ne -nl -nn -oc -or -pa -pl -pt -pt_BR -ro -ru -rw -si -sk -sl -sr -sr@latin -sv -ta -th -tr -tt -uk -vi -xh -yi -zh_CN -zh_HK -zh_TW" 16,359 kB
        
        Total: 13 packages (13 new), Size of downloads: 31,063 kB
        
        !!! The following installed packages are masked:
        - app-text/opensp-1.5.2-r3::gentoo (masked by: JamesClark license(s))
        A copy of the 'JamesClark' license is located at 'None'.
        
        For more information, see the MASKED PACKAGES section in the emerge
        man page or refer to the Gentoo Handbook.
        
        

        Tout ça pour dire que gentoo c'est bien, si tu veux régler très finement les dépendances de es logiciels, entre autres. Et ce n'est qu'un avantage, y'en a plein d'autres. Il ne faut pas avoir peur de la réputaion de cette distro comme étant une distro super difficile, c'est juste pas vrai. C'est à peine un peu plus poilu que Arch. Si tu sais lire et écrire un fichier de conf', et chercher dans une doc bien fournie, y'aura pas de problème.

        De ses yeux vastes comme des océans, encroûtés de chassie et de poussière d'astéroïdes, Elle fixe le But Ultime.

        • [^] # Re: réponse sur Debian

          Posté par . Évalué à 0.

          Le problème c'est la puissance de mon processeur…Si je dois m'amuser à compiler des paquets sur du Atom N270 1,60 Ghz je pense que je vais y passer ma vie..De plus, je suis pas sûr que mon SSD apprécie à la longue des compilations régulières..

          • [^] # Re: réponse sur Debian

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            C'est vrai qu'un atom c'est pas une bête de course. Mais à ce genre d'arguments, je répond usuellement :
            - qu'il est toujours possible de prendre directement en binaire les logiciels qui sont le plus long à compiler (typiquement libreoffice et firefox)
            - qu'il est aussi possible de faire du partage de puissance de calcul avec d'autres ordis à coté, c'est toujours rigolo à faire (j'avais fait ça pour un vieil eeePC, ça avait divisé le temps de compilation de gcc par 2 oO)
            - Que l'on se fait souvent tout un plat de ces temps de compilation, mais dans la vraie vie, on a souvent des longs moment où l'on n'est pas devant son ordi, et qu'on peut le laisser compiler pendant qu'on est pas là (par exemple, pendant le repas du soir).

            Après, je concède que le problème du SSD est un vrai problème pertinent. Moi ce que je ferais (et c'est ce qui est le plus souvent conseillé dans ce genre de cas, soit par-ce que l'accès disque est trop lent quand on a un vieux disque dur, soit par-ce qu'il y a un phénomène d'usure dans le cas des SSD), c'est de monter le dossier temporaire de portage dans un ramdisk (système de fichier tmpfs), pour tout faire dans la RAM. Si tu as assez de RAM bien sûr (a savoir que moi quand j'avais fait ça avec 2Go de RAM, le seul paquet qui était bloquant par-ce qu'il remplissait mon tmpfs était openoffice, que j'ai fini par installer en binaire).

            De ses yeux vastes comme des océans, encroûtés de chassie et de poussière d'astéroïdes, Elle fixe le But Ultime.

            • [^] # Re: réponse sur Debian

              Posté par . Évalué à -1.

              Après je vais sûrement changer de machine car de toute façon même en optimisant bien je commence à être de plus en plus limité. Par contre, j'ai franchement pas envie de compiler à distance. Après ça devient trop chronophage et mes études ne me laissent malheureusement ce luxe…Mais j'aime beaucoup la philosophie Gentoo oui :)

    • [^] # Re: réponse sur Debian

      Posté par . Évalué à 1.

      Il faut que j'essaie systemd sur Debian alors. Après comme je l'ai dit dans mon message, je parle de sensations c'est très relatif et c'est contingent aussi de l'état de mes connaissances. Je pense qu'effectivement systemd doit y être pour beaucoup car c'est boot. Parfois c'est aussi au lancement des applications que je vois la différence. Je crois que je fais l'erreur d'installer le meta-paquet "Utilitaires standards du système sur Debian", il faut que je fouille mon rc.d je dois avoir beaucoup de services lancés à mon insu. Mais honnêtement, j'ai vraiment la sensation que les performances de Arch sont au-dessus.

      Pour le tout patché c'est quelque chose que j'avais lu sur le net dans les différence entre Arch et Debian, que justement Debian patchait tout pour que ça s'intègre dans leur façon de voir les choses et pas Arch. C'est p-e faux. Encore une fois, je ne sais que installer et configurer pas coder ni patcher (à mon grand regret) donc j'ai pas vraiment vérifié. Je percevais ça comme quelque chose négatif mais je réalise que j'aurais peut-être pas du parler de ça alors que je ne maîtrise pas vraiment la question.

      Pour la restriction, je voulais dire c'est pas tellement au niveau de ce qui est dispo (le catalogue du contrib et du non-free sont impressionnants) mais c'est la sensation de violer une règle, de porter atteinte à la philosophie même du système. Sous Arch je ne me pose pas ces questions éthiques..C'est complètement con je sais bien ^

      Pour les dépendances, honnêtement sous Arch la même installation pèse moins lourd et fonctionne aussi bien. Exemple si j'installe nautilus, je ne me retrouve pas avec la moitié du projet GNOME installé. Pour le risque de casse, oui il faudrait que je fasse attention, je devrais suivre le RSS ou la mailing list et être prudent. Après faut être honnête, avec un chroot on récupère tout facilement.

      En fait, j'aime vraiment Debian autant que Arch (qui celle que j'ai utilisé le plus longtemps parmi toutes les distribs essayées). J'ai fait beaucoup de distributions ces trois dernières années, c'est les deux que j'ai isolé comme étant mes préférées et je n'arrive pas à les départager. C'est pour ça que je voulais échanger avec d'autres linuxiens :)

  • # Virtualisation ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Puisque ton souci principal semble être les mises à jour, je me demande si quelque chose à base de virtualisation ne serait pas une solution intéressante. Un hôte basique, qui se contenterait de lancer une machine virtuelle, qui peut elle être sauvegardée très facilement et récupérée tout aussi facilement.

    Si la solution d'un OS dans un OS peut paraître limitante (je pense par exemple aux accès périphériques), une autre solution serait d'utiliser une fonctionnalité de snapshot au niveau du système de fichiers pour pouvoir revenir à un état antérieur. btrfs, bien que pas encore tout à fait prêt (même si plutôt pas mal) te permet de faire ça, mais tu peux également utiliser LVM.

    Enfin, tout ça pour ne pas répondre à la question originale. Si tu as vraiment besoin de stabilité, je pense que je prendrais quand même Debian, quitte à l'éplucher de tous les bouts inutiles pour les performances, mais en gardant la base que je peux considérer comme stable au vu de la philosophie de Debian. Le jour où ton rapport ultra-urgent sera illisible à cause d'un logiciel un peu trop à la pointe, demande-toi si les performances valaient tant que ça =]

    • [^] # Re: Virtualisation ?

      Posté par . Évalué à 0.

      Oui ça pourrait être intéressant ! Mais le souci c'est la puissance du processeur (Atom N270). De plus je suis sur un SSD donc j'ai un peu peur que la virtualisation ne lui fasse pas du bien (bien qu'il ait le TRIM). Pour ça il faudrait que je change de PC (c'est en prévision mais je repousse à chaque fois).

      Pour Btrfs, c'est suffisamment stable maintenant ? Au début je l'avais essayé sur mon SSD pour voir ce que ça donnait. Puis je suis revenu à Ext4 avec l'option discard. Le snapshot fonctionne sous Debian ?

      • [^] # Re: Virtualisation ?

        Posté par . Évalué à 3.

        De plus je suis sur un SSD donc j'ai un peu peur que la virtualisation ne lui fasse pas du bien

        faut arreter de flipper pour le SSD,

        j'ai un SSD de 32Go depuis 2008, il est passé dans 4 machines differentes, avec des OS aussi varier que windows XP, linux, osx, win7, il etait utilisé par un CTO souvent en deplacement, puis par moi sur ma machine de tous les jours et il marche encore tres bien.

        • [^] # Re: Virtualisation ?

          Posté par . Évalué à -1.

          D'accord, je suis désolé, j'ai bien précisé que j'étais juriste pas informaticien ^ J'ai lu partout qu'il fallait pas virtualiser sur un SSD ni swapper. Et c'est vrai que jusqu'à maintenant mon expérience montre que mes deux SSD (OCZ Vertex et Intel 330) fonctionnent parfaitement. Mais bon je suis bête et discipliné, quand un pseudo-expert ou un site spécialisé recommande quelque chose j'ai tendance à lui faire confiance ^

  • # Debian c'est nul, arch c'est bien

    Posté par . Évalué à -3.

    Voilà j'ai répondu. Je remarque que je n'ai jamais eu de problème sur le long terme aVec arch. Sinon tu peux toujours réparer facilement, la communauté est helpful.

    Pas de souci.

    Debian c'est plus pour les serveurs mais en fait pas forcément, arch peut aussi faire serveur sans problème. Et pour la modularité, arch me semble plus pertinent.

    • [^] # Re: Debian c'est nul, arch c'est bien

      Posté par . Évalué à -1.

      Oui oui je sais bien. Cet été après mon cassage de système, j'ai juste eu à chrooter à partir d'un live pour réparer tout ça. Le problème c'est qu'en plein amphi ou en pleine réunion, j'ai pas forcément un accès réseau propre à me permettre de réparer tout ça

  • # Archlinux

    Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 18/11/12 à 21:02.

    J'utilise Archlinux (Parabola pour être plus précis) et je n'ai jamais eu de problème. Quelque fois, des librairies sont mises à jour avant les programmes qui les utilisent, mais c'est facilement corrigé.
    Les avantages que je trouve à Archlinux sont :

    • Installation minimale par défaut sans programmes inutiles au fonctionnement du système
    • Il faut configurer son système soi-même, ce qui constitue un bon apprentissage de GNU/Linux
    • Un wiki très complet
    • [^] # Re: Archlinux

      Posté par . Évalué à -1.

      J'en avais déjà entendu parler, c'est Arch mais en tout libre, c'est ça ? Je sais déjà configurer entièrement mon système sous Arch et j'avoue que c'est cette distribution sous laquelle j'ai le plus appris. Pour les librairies et les programmes, je n'ai jamais eu affaire à ce souci ou bien est-ce parce que je ne code pas ?

      Je vais me renseigner sur Parabola, mais de toute façon, j'utilise principalement du libre, j'ai peut-être un ou deux driver en proprio par contre (du moins pour Debian). Je suis sous Debian depuis qq mois maintenant et tous les jours, j'ai toujours quelque chose de Arch qui me manque (notamment l'ergonomie de Pacman)….

  • # Les deux mon général

    Posté par . Évalué à 0.

    Dans sont cas ce qui lui faut c'est, une versions stable comme Squeeze et non une versions avec les dernières packages qui risque a tous moment de déraper ce qui lui est déjà arriver.
    Mais comme il le dit lui même il aime Arch, je lui conseil donc un double boot pour avoir la stabilité avec Squeeze ou autre distribution pour sont travail et Arch pour le plaisir d'avoir les derniers packages.

    Ou il peut utiliser deux ordinateurs avec, une stable pour le travail et une Arch pour le plaisir, c'est ce que je fait moi même.

    Il me semble que le problème c'est déjà présenter avec une autre personne qui utilisai Gentoo, il avait poser la même question.

    Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

    • [^] # Re: Les deux mon général

      Posté par . Évalué à 1.

      Testing me semblait suffisamment stable non ? En fait sous Arch j'ai eu des soucis que cet été…J'en avais pas eu pendant une longue période. Je prends peur en fait, je suis un homme prévoyant ^

      • [^] # Re: Les deux mon général

        Posté par . Évalué à 0.

        Tu peut installer sid avec wheezy sa tourne bien je l'utilise actuellement et avec les dépôts expérimental.

        sous Arch j'ai eu des soucis que cet été

        Avec Arch j'ai eu moins de chance, deux casse cette année.

        Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.