Forum Linux.général Modifier le type des partitions

Posté par .
Tags : aucun
1
5
nov.
2008
Bonjour

J'ai une machine mal partitionnée chez un hébergeur. J'ai une partition étendue découpée en 3 partitions, suivi de 3 partitions primaires, suivi d'un important espace libre. En tout j'ai donc 4 partitions dans le MRB et je ne peux donc pas ajouter une partition.

sda5 = étendue 40 Go
sda6 = étendue 10 Go
sda7 = étendue 1 Go (swap)
sda2 = primaire 10 Go (racine)
sda3 = primaire 6 Go
sda4 = primaire 20 Go
espace libre inutilisable 73 Go

Comment puis-je modifier le type des partitions de primaire à étendue sachant que je n'ai pas d'accès physique à la machine ? En plus la racine est sur une des primaires mais maintenant je sais comment mettre la racine ou je veux à distance.
  • # ......

    Posté par . Évalué à 0.

    donner les partitions sans donner la table des blocs n'a aucun sens
  • # Limitations du MBR...

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Je ne sais pas qui est allé partitionner un truc aussi tordu, mais le MBR est limité à 4 partitions primaires : sda1, sda2, sda3, sda4. Au vu de ton partitionnement, sda1 est donc utilisé pour stocker les partitions étendues. Mais peut-être le savais-tu déjà. Pour récupérer la place, il faudrait agrandir sda4 (c'est ce qu'il y a de plus simple).

    Pour récupérer ton espace disque et faire des manipulations le logiciel adéquat s'appelle GNU parted, mais il est un peu limité, et si ton serveur a des données dessus, c'est un peu risqué (et s'il n'a pas de données, c'est peut-être plus simple de demander à l'hébergeur de reformater en partitionnant correctement).
    • [^] # Re: Limitations du MBR...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Si tu n'as pas de données sur sda4, ou que tu peux les mettre ailleurs temporairement :

      -> umount /dev/sda4
      -> fdisk /dev/sda4
      tu supprimes sda4, et tu recrées une partition prenant tout l'espace disponible
      -> fsck.jfs /dev/sda4
      -> mount /dev/sda4

      (Je ne suis pas responsable des pertes de données si tu ne comprends pas mes commandes ; man est ton ami).
      • [^] # Re: Limitations du MBR...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        tu supprimes sda4, et tu recrées une partition prenant tout l'espace disponible
        La question est: puis-je modifier le type des partitions de primaire à étendue sachant
  • # Si tu veux ajouter des partitions et pas seulement agrandir sda4

    Posté par . Évalué à 3.

    Tu n'as pas trois partitions étendues. Tu as trois lecteurs logiques sda5 à sda7 dans la partition étendue qui est sda1 (par élimination : ça ne peut être qu'une des partitions "réelles" de 1 à 4).
    Il ne peut en rester qu'un. Il ne peut y en avoir qu'une seule et il n'y a qu'elle qui puisse contenir des lecteurs logiques (qui apparaissent comme des partitions de numéro supérieur à 4). Pour y rajouter un lecteur logique, il faut d'une part qu'il n'y ait pas de partition entre les deux et d'autre part l'agrandir.

    SI ta partition étendue sda1 commence au début du disque (tu nous aurais copier-coller la sortie de fdisk -l /dev/sda...), une solution est de sauvegarder les données des partitions primaires sda2 à sda4 (de manière fiable, parce que l'idée, c'est de les supprimer, c'est la seule manière d'agrandir la partition étendue jusqu'à l'espace libre qui est après), sortir le partitionnement du disque avec
    sfdisk -d /dev/sda > /tmp/sda.sfdisk
    l'éditer, supprimer les lignes concernant sda2 à sda4, mettre un très grand nombre pour la taille de sda1; là, quand du feras
    sfdisk /dev/sda < /tmp/sda.sfdisk il te dira que la taille que tu as spécifiée pour sda1 dépasse la taille du disque et t'indiquera la limite maximale; tu réédites le fichier, tu la mets, tu refais la même commande et là tu tu te retrouveras une partition étendue qui prend tout le disque (et plus de sda2 à sda4).
    Plus qu'à utiliser un outil de partitionnement un peu plus "user friendly" que sfdisk pour y rajouter des lecteurs logiques.
    Il est nécessaire de redémarrer avant d'écrire quoi que ce soit sur les nouvelles partitions (le système refuse de relire la table des partitions d'un disque en cours d'utilisation).

    Bon, ce n'est pas le genre de manipulation à rater...

    Si tu n'as pas encore cassé le serveur, tu peux t'amuser à copier le système sur les nouvelles partitions dimensionnées à ton idée, modifier le chargeur de démarrage pour qu'il démarre dessus, démarrer dessus, rechanger les anciennes partitions... Mais c'est encore plus risqué pour les chances de redémarrer (il faut que le chargeur de démarrage installé soit bien dans une partition que tu conserves, le changement des numéros de partitions peut compromettre le chargement du système...). Bref, c'est le genre de trucs qu'on évite de faire sur une machine à laquelle on n'a pas accès pour remettre tout d'aplomb si ça ne marche pas du premier coup...

    Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

    • [^] # Re: Si tu veux ajouter des partitions et pas seulement agrandir sda4

      Posté par . Évalué à 3.

      Merci pour ta réponse.

      Pour l'appellation partition étendue vs lecteur logique je savais mais je n'ai pas fait attention. Toutes mes excuses.

      Je m'y suis pris un peu à la manière que tu indiques en suivant les conseils de Kerro au téléphone, c'est ma hotline.

      J'ai sauvegardé le contenu de mon lecteur logique de 10 Go sur un ftp. J'ai sauvegardé ma partition de 6 Go et de 20 Go sur le ftp aussi. J'ai recopié ma partition racine vers ce lecteur logique et j'ai modifié fstab grub le raid tout (avec Kerro donc sinon je n'y serais jamais arrivé). J'ai rebooté puis j'ai supprimé les partitions primaires et j'ai ensuite recréer tout en logique.

      Conclusion: les bananes qui font des partitionnements comme ça, je m'en passe. Heureusement que ce n'était pas un machine de prod très importante.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.