Article dans Libération sur l'accord entre Microsoft et l'Unesco

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
1
5
jan.
2005
Linux
Libération publie aujourd'hui un article de Sergio Amadeu da Silveira, Felipe Pérez Martí, Federico Heinz, Mohamed Ben Ahmed, Marcelo D'Elia Branco, Benoît Sibaud et Frédéric Couchet qui revient sur l'accord entre Microsoft et l'Unesco concernant la fourniture en technologie numérique des pays en voie de développement.

L'article commence par rappeler que l'Unesco connaît et soutient le Logiciel Libre, et que cet accord est donc des plus étonnants. La suite de l'article donne de nombreux arguments en faveur de l'utilisation de Logiciels Libres dans les pays en développement. L'article rappelle donc le soutien de l'Unesco aux Logiciels Libres, au travers de la reconnaissance du projet GNU comme faisant partie des « Trésors du monde » et du soutien au développement du Live CD Freeduc.

Ensuite, l'article développe les arguments d'indépendance et de maîtrise de la technologie ou de vision du logiciel comme une « technique culturelle qui mérite d'être enseignée et partagée » plutôt qu'un « produit industriel ». Les possibilités des Logiciels Libres sur des marchés considérées comme non rentables sont également évoquées, avec l'exemple de la traduction de Mozilla en luganda. Les problèmes de la fermeture des logiciels propriétaires sont également évoqués.
  • # First !

    Posté par . Évalué à -9.

    On peut firster ici ??

    Sinon un très bon article, continuons a empêcher les lobbies des majors et de microsoft de parvenir à leur but!
  • # Bel article

    Posté par . Évalué à 7.

    Je suis toujours supris de voir ce genre de prose sur des sites comme Libération.
    Ca a au moins le mérite de montrer que le LL n'est pas que le dada de quelques informaticiens sectaires et belliqueux.
    Je trouve l'article tres pédagogique et capable de "parler" au plus grand nombre.

    Content je suis :)
    • [^] # Re: Bel article

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      http://www.liberation.fr/page.php?Article=265884#(...)

      imprimer l'article

      envoyer l'article

      articles les plus envoyés

      écrire à l'auteur de l'article


      ... on fait peter le score ?

      gpg:0x467094BC

      • [^] # Re: Bel article

        Posté par . Évalué à 5.

        En promouvant le logiciel propriétaire, l'accord incite les pays en voie de développement à percevoir le logiciel comme une chose que l'on achète plutôt que de la construire, comme un produit industriel plutôt qu'une technique culturelle qui mérite d'être enseignée et partagée.

        C'est si joliment dit en plus !

        Vraiment un bel article. Et une mauvaise nouvelle :(
  • # «la relation entre Microsoft et l'Unesco n'était pas exclusive»

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Bahh qui sait ?

    Suite à cette rencontre...

    on peut imaginer que MS va génereusement ouvrir le code de ses softwares aux pays sous développés (ou en voie de développement... beurk que j'aime pas ce mot... faut peut etre définir un dictionnaire pour éviter ce genre de termes dégradants).

    Dans la serie :

    http://en.wikipedia.org/wiki/Unesco(...)
    ...
    UNESCO has at times been highly controversial. During the 1970s and 1980s, Western countries, especially the United States and the United Kingdom, believed it was being used as a forum for Communist and Third World countries to attack the West
    ...

    gpg:0x467094BC

    • [^] # Re: «la relation entre Microsoft et l'Unesco n'était pas exclusive»

      Posté par . Évalué à 2.

      Je suggére de lire le journal de akauffmann sur le même sujet: https://linuxfr.org/~akauffmann/16621.html#517675(...)
    • [^] # Re: «la relation entre Microsoft et l'Unesco n'était pas exclusive»

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      > on peut imaginer que MS va génereusement ouvrir le code de ses softwares aux pays sous développés
      > (ou en voie de développement... beurk que j'aime pas ce mot... faut peut etre définir un dictionnaire
      > pour éviter ce genre de termes dégradants).

      Je te propose d'utiliser le terme : Pays en voie d'industrialisation

      Car, comme toi, je trouve dégradant de penser qu'un pays ou les gens vive très près de la nature (comme certain peuple des grandes forêts de notre planète) on considère qu'ils sont sous développé.

      Amicalement
      • [^] # vocabulaire

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        pays en voie d'industrialisation
        pas mal ... mais je pense qu'on peut mieux trouver ...

        On notera que ca colle plus a la réalité tout en conservant son opposition avec
        les pays en voie de desindustrialisation ...

        Si on suit cette logique, La bonne nouvelle pour nous francais... et europeen de l ouest : c'est que la nature va reprendre sa place ici.

        gpg:0x467094BC

        • [^] # Re: vocabulaire

          Posté par . Évalué à 4.

          Certains disent pays émergents (economiquement parlant)
          • [^] # Re: vocabulaire

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Employer ces termes, c'est comme parler de "non-voyant" pour dire aveugle. Dire "tiers-monde", cest maintenant mal vu. Mais la réalité de la vie dans ces régions a-t-elle pour autant changé? What's in a name...
            • [^] # Re: vocabulaire

              Posté par . Évalué à 3.

              Employer ces termes, c'est comme parler de "non-voyant" pour dire aveugle. Dire "tiers-monde", cest maintenant mal vu.

              Non, maintenant ça ne correspond plus à aucune réalité. Il y avait le "premier monde" (USA et satellites, dit "Monde Libre" par certains), le deuxième (URSS et satellites, dit "Monde Libre" par d'autres), et puis tout le reste, là (cf. conférence de Bandoeng en 1955, les non-alignés, toussa). Maintenant c'est fini, les soviets n'existent plus, on est tous copains, tous américains !

              Mais la réalité de la vie dans ces régions a-t-elle pour autant changé? What's in a name...

              Elle change, et parfois en pire - conséquences de la mondialisation des échanges (qui ne date pas de la fin de l'URSS hein, je dis pas ça) et de l'intégration forcée des pays pauvres dans ses flux économiques. En tout cas, difficultés économiques ou pas, les gens en Afrique et dans les autres pays pauvres sont souvent très volontaires, démerdards et battants, ils ne se laissent pas sombrer dans l'adversité. C'est ce qui m'a toujours branché, en comparaison avec la résignation un peu trop répandue dans mon pays.
              • [^] # Re: vocabulaire

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Que la réalité de la vie dans ces régions soit bien différente de celle qu'on s'en fait, je n'en doute pas un instant. Je dis seulement que les représentations qu'on en donne ne sont jamais innocentes.

                Bien que connaissant peu ces pays, des auteurs comme Serge Latouche me font penser qu'effectivement, on aurait beaucoup à apprendre d'eux.
            • [^] # Re: vocabulaire

              Posté par . Évalué à 6.

              Ça permet aux non-comprenands d'avoir l'impression d'être polis.
      • [^] # Re: «la relation entre Microsoft et l'Unesco n'était pas exclusive»

        Posté par (page perso) . Évalué à -3.


        >> on peut imaginer que MS va génereusement ouvrir le code de ses softwares aux pays sous développés (ou en voie de développement...)

        > Je te propose d'utiliser le terme : Pays en voie d'industrialisation


        Il me semble que vous avez tous faux, et qu'il serait plus juste d'écrire pays en voie de sous-développement, vu que l'écart entre pays riches et pauvres ne cesse de s'accroitre...
    • [^] # Re: «la relation entre Microsoft et l'Unesco n'était pas exclusive»

      Posté par . Évalué à 2.

      pays sous développés (ou en voie de développement... beurk que j'aime pas ce mot... faut peut etre définir un dictionnaire pour éviter ce genre de termes dégradants).

      Je ne vois pas ce qu'il y a de dégradant. La notion de développement englobe plusieurs aspects, que ce soit le niveau technique du pays, comme celui de la médecine ou des moeurs (libertés des gens, émancipation des femmes, niveau d'éducation moyen, institutions qui fonctionnent correctement, corruption réduite). Ca ne préjuge pas de la qualité des gens qui peuplent un tel pays (dit "sous-développé" ou "en voie de développement" quand on est politiquement correct; cela dit certains pays sont réellement en train de se développer).
      • [^] # Re: «la relation entre Microsoft et l'Unesco n'était pas exclusive»

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Si tu ne vois pas ce qu'il y a de dégradant dans le terme "pays sous-développés", alors je pense que tu as l'innocence de porter un regard sans jugement sur les differents pays... et je l'apprécie sincèrement.
        Malheureusement, je pense qu'il n'en est pas de même pour tout le monde. Pour moi, ca veut quand même dire reconnaitre "les pays développés" (donc je suppose USA, Canada, Europe de l'ouest et du nord...) comme des champions et placer les autres pays (sous-developpés) dans une position inférieure. Ca a une forte connotation négative. Donc pour moi, parler de pays émergents, ou en voie d'industrialisation, ce n'est pas juste "faire du politiquement correct".
        Peut-etre suis-je fortement influencé par mon lien avec l'un de ces pays, tandis que j'appelle toujours un aveugle "aveugle"? Pour cette raison, je n'espère pas que tu vas te mettre a parler de pays émergents ou en voie d'industrialisation. Mais j'espère que tu comprends qu'il y a plus que juste "etre politiquement correct".
  • # Autres liens

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Suivi de dossier par l'APRIL :

    Texte de l'accord et discours de l'UNESCO
    http://oumph.free.fr/ms_unesco/(...)

    Communiqué de presse APRIL
    http://april.org/articles/communiques/pr-20041119.html(...)

    Interview JDN : « Le logiciel libre tire à boulets rouges sur le partenariat Unesco/Microsoft » http://solutions.journaldunet.com/0411/041126_unesco_microsoft.shtm(...)

    UNESCO-Microsoft, une alliance pour agrandir la fracture numérique ?
    http://linuxfr.org/2004/11/16/17687.html(...)

    Article écrit pour CSDPTT (Coopération-Solidarité-Développement aux PTT)
    http://csdptt.org/article317.html(...)

    Article Le Monde « La liberté de choix des logiciels, enjeu politique » de Perline et Thierry Noisette http://labatailledulogiciellibre.info/article.php3?id_article=6(...)

    Et le dernier mais pas le moindre :

    Les Clubs UNESCO préfèrent le logiciel libre http://www.clubs-unesco.asso.fr/positions.asp(...)
    • [^] # Re: Autres liens

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Merci pour tous ces liens et surtout merci pour votre implication.

      Sur Framasoft, on a compilé les deux textes, celui-ci et celui du Monde en un seul et même article, parce qu'on trouvait que l'un elargissait bien le sujet de l'autre.

      http://www.framasoft.net/article3515.html(...)

      Et puis ce n'est pas tous les jours qu'on l'on a coup sur coup deux tribunes dans nos plus grands quotidiens français.
  • # tribune plutôt qu'article

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Il me semble que dans Libération, la rubrique Rebonds exprime les points de vue des auteurs plutôt que ceux de la rédaction et donc parlons plutôt de tribune que d'article. Néanmoins, c'est un formidable vecteur d'information et de mise à la connaissance du public que le Libre existe et suscite bien des débats.
    Merci à Libé
  • # Contre offensive

    Posté par . Évalué à 2.

    Certes dénoncer ce changement de casquette de l'unesco est important, mais pourquoi ne pas lancer une "contre offensive", genre, organiser une collecte de "vieux" pc (aupres des entreprises, administrations, etc...), installer dessus linux, et fournir ces pc à des associations humanitaires pour les envoyer aux pays qui en ont besoin?
    (le plus dur apres sera d'avoir sur place des personnes permettant de former les utilisateurs).
    • [^] # Re: Contre offensive

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je crois que les associations humanitaires ont déjà assez de mal à envoyer sur place de la nourriture, des médicaments et des équipements de première nécessité (appareils médicaux, systèmes de filtrage d'eau, etc..).

      Envoyer du matériel dans des pays lointains coûte cher, et pour le moment, je ne sais pas si la priorité des associations humanitaires c'est de dépenser des sous pour transporter du matériel informatique.
      • [^] # Re: Contre offensive

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        J'ai vu au détour d'un zapping un reportage (sur France2, je crois) sur le recyclage des téléphones portables, ils sont récupérés par les opérateurs et envoyés dans les pays "en voie d'industrialisation".

        A la fin, ils disent que les constructeurs informatiques y réfléchissent.

        --
        Sinon, perso, j'ai des licences de Windows 3.0 et Dos 6.22 à recycler.
      • [^] # Re: Contre offensive

        Posté par . Évalué à 2.

        ouaip.
        Mais je crois que t'es pas le premier a y avoir pense.
        on leur envoie nos dechets, comme ca, c'est eux qui se demerdent apres avec les produits polluants, nous on s'en cogne, c'est plus a nous, alors ca nous arrange bien.
        Ou alors, ca sera depece et recycle par des mioches dans des conditions sanitaires deplorables.
      • [^] # Re: Contre offensive

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        > envoyer sur place de la nourriture [...]

        Envoyer sur place de la nouriture, sauf cas d'urgence specifique, c'est une connerie. Comme si il n'y avait pas ce qu'il faut pour produire sur place. Aider les gens des pays pauvres a exploiter leurs ressources mieux, pourquoi pas. Leur apporter de la bouffe, juste comme ça, ça ruine les producteurs locaux sans vraiment apporter grand chose (a part aux producteurs des pays riches qui en profitent pour écouler leurs excedents) !
    • [^] # Re: Contre offensive

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      quand bien même le "vieux" est entre guillemets, je rebondis juste sur le ton un peu protecteur et "on refile nos 'vieux' machins" de ce message :

      Il ne faut pas croire, mais en afrique aussi, ils savent ce qu'est un PIV, voire un Xeon ou un Opteron ;)
      Un de mes correspondant se moquait justement de nous et de notre manie de leur refiler nos vieilleries (tout en notant son rendez-vous sur son smartphone, vous savez, le treo 650, même pas dispo en France à l'heure qu'il est...) ... Ca les énerve un peu à la fin vous savez ...

      Bref, Je pense qu'il vaut mieux leur proposer de l'aide à la formation, voire formation à distance, car de nombreux endroits en afrique commencent à être équipé en accès haut débit (dans les capitales principalement), mais surtout de monter des projets pour apporter de la connectivité à moindre cout : le matériel n'est pas si difficile à trouver, c'est bien la connexion au net, élement indispensable de l'outil informatique à l'heure actuelle, qui manque le plus dans ces régions...

      Dans ces pays (je parle pour l'afrique francophone, sujet que je connais un peu), on retrouve souvent une filiale de France Telecom qui fricote avec le gouvernement local pour s'accaparer un marché pas du tout déréglementé, donc aux prix exhorbitants aussi bien pour le téléphone que pour l'Internet dont la qualité et le déploiement sont des plus déplorables ...

      Bref, on retrouve du Grand FT puissance mille : "si nous innovons, c'est pour vous" est peut-être valable ici (encore que) mais surement pas dans les pays africains ...
      • [^] # Re: Contre offensive

        Posté par . Évalué à 2.

        Je m'attendais à cette réaction sur pourquoi refiler les "vieux" machins, qui revient souvent quand on parle de dons humanitaires.

        Les entreprises ne vont pas donner du matériel neuf à la pointe dont elles ont l'utilité... Donner du vieux matériel, pour elles, c'est une facon économique et non désinterressée de s'en débarrasser.

        Dans ma région il y a une structure qui récupère les "vieux" ordis des entreprises et collectivités pour fournir les petites écoles en zone rurale, qui vu le faible nombre d'éléves, ont peu de matériel. Une petite association avec des emplois de réinsertion. Les gamins, ils sont contents comme tout d'avoir les "vieux" PC (avec windows).

        Certes, il n'y a pas de contrainte sur l'aspect logistique, ca touche 3 départements.




        • [^] # recyclage d'ordinausaures ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je me suis demander aussi comment recycler des ordinausaures (avec un systeme libre)...

          Pas trouvé bcp de reponse si ce n'est :


          http://JeVeuxAider.com(...)

          http://antesis.org/forum/viewtopic.php?t=25(...)


          ... au passage pour les gens react sur la techno obsolette etc ...
          J'ai pas l'impression que les MHz et les Go sont un obstacle a l'apprentissage... du moins pour les applications informatiques ... apres pour faire des présentations point puissant de 100 Mb ... c'est une autre histoire.

          Personellement, à chosir je prefèrre un amiga 500 qu'un PC avec proc hyperthreading et la suite logicielle bridée de MS (genre le windows version 1/3 monde qui fait du tritache ...véridique)

          gpg:0x467094BC

          • [^] # Re: recyclage d'ordinausaures ?

            Posté par . Évalué à 1.

            J'ai entrevu rapidement en début d'apres midi à la télé, un clip de présentation d'une activité des restau du coeur.
            Celà concernait les parents qui ne pouvaient offrir un ordi à leurs enfants. Les parents étaient conviés à un stage où l'animateur leur faisait faire de la récup puis du montage à partir des pieces récupérées, et ainsi avoir un PC par cher pour les ptits.
            (après je ne sais pas comment ils font pour la licence des logiciels installés...)
      • [^] # Re: Contre offensive

        Posté par . Évalué à 2.

        Bien sur il y a des Xeon ou des Treo mais quelle est la proportion de la population qui a acces à ces materiels ???

        Quand je vois, rien qu'en France, l'age des ordinateurs dans une ecole primaire que je connais bien (Clarisworks sur des P166 ou Apple II,....), les discours du style 'l'education francaise est hightec", cela me fait bcp rire.... Et les enseignants sont ravis qu'on leur donne une "vielle machine"..

        Si il y a autant d'assos de recuperation/distribution d'ordis 'usagers' pour l'afrique par exemple, c'est que le constat doit etre pire la-bas.....
    • [^] # Re: Contre offensive

      Posté par . Évalué à 0.

      « mais pourquoi ne pas lancer une "contre offensive", genre, organiser une collecte de "vieux" pc... »

      Tu n'as strictement rien compris!!! Le problème, ce n'est pas la fracture numérique, les pays pauvres, leur manquent de moyens et de connaissances, etc... non, le problème c'est juste Microsoft. C'est pas Microsoft qui fait ci ou ça en particulier, c'est Microsoft. Peu importe ce qu'ils font, l'énergie qu'ils y mettent, si les retombées seront bonnes ou mauvaises : ils sont intrinsèquement MAUVAIS.

      Par exemple, Microsoft a investi 700 millions de dollar depuis les cinq dernières années pour favoriser l'accès à l'informatique des pays sous développé. Et bien c'est MAL. A tel point que les auteurs de cet article, dans une bonne foi digne d'un service marketing, soutiennent que les seuls dons ont été des logiciels dont le coût est nul pour MS. La vérité est en effet bien trop affreuse pour être révélée.

      Plutôt qu'un PC sous windows dans les mains d'un petit enfant défavorisé, il faut un boulier, et qu'il sache aussi que Stallman et sa clique d'intégristes se battent pour lui pour que jamais il n'aie l'occasion de sombrer dans l'utilisation d'un OS impie. Quoi, il veut quand même un ordinateur? C'est qu'il n'a vraiment rien compris au problème... un ordinateur n'est pas fait pour le traitement de l'information, pour les calculs, pour communiquer. Si il peut le faire, ça n'est que purement accessoire. Car sa vrai fonction, c'est de recevoir l'Onction Suprème sous license GPL, et de servir à la glorieuse croisade de Richard-le-bras-cassé du Bien contre le Mal.

      Un exemple : plutôt qu'envoyer des PC en Afrique où ils pourront servir, on va les laisser pourrir dans les décharges en Europe. Comme ça, une fois que les décharges déborderont de partout, et bien on ira accuser les vrais coupables : ceux qui ont démocratisé l'informatique et fait exploser les ventes de PC, et comme par hasard, de qui s'agit il? Argl, non je préfère m'arrêter là et me faire moinsser jusqu'au tréfond des enfers plutôt que de nommer l'Innomable...
      • [^] # Re: Contre offensive

        Posté par . Évalué à 3.

        , Microsoft a investi 700 millions de dollar depuis les cinq dernières années pour favoriser l'accès à l'informatique des pays sous développé.

        euh... comment dire. Cela correspond uniquement au cout que engendrerai l'achat des dites licence. Donc en gros, cela coute _zéro_ à microsoft...

        Ensuite, il y a un article dans le linux mag sur les contrat cadre de MS avec un pays d'afrique... amusant.

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Contre offensive

          Posté par . Évalué à 2.

          Non, le software c'est la partie que vous voulez bien voir, il y a tout le reste dont bizarrement on ne parle jamais.

          Par exemple :

          http://www.microsoft.com/presspass/features/2004/Jan04/01-23UNDPPro(...)
          "Projects in Afghanistan, Egypt and Morocco Supported by Microsoft Unlimited Potential"

          "...An estimated 11,500 individuals will receive training through this partnership within the first year... "

          Former 12'000 personnes c'est pas gratuit.

          "Through this program, more than 200 students have been prepared with new skills to search for jobs with 100 percent placement in 2002 and 70 percent in 2003"

          Il y a toute la partie support/formation et don de HW que les anti-MS oublient comme par hasard, et ces dons la coutent de l'argent et se comptent en millions.
          • [^] # Re: Contre offensive

            Posté par . Évalué à 2.

            Dans le dernier linux mag (misc ?), il parle d'un accord cadre avec un pays africain (genre Burkina Fasso). En gros, MS fournis des machines type PII mais sans payer le transport avec une licence W98 . Pour les serveur, le pays doit se payer les licences XP plein pot.

            Donc à part le stoquage des vieilles machines, cela ne lui coute pas grand chose...

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Contre offensive

              Posté par . Évalué à 2.

              Ca c'est la meme merde habituelle qu'on trouve pour FUDer sur MS, faudrait voir a aussi se renseigner dans des revues/sites non anti-MS pour verifier ces conneries.

              Accord avec le Burkina Faso :

              http://www.africaburkina.africacomputing.org/article.php3?id_articl(...)

              "Le Burkina Faso devient ainsi l’un des dix premiers pays du continent à adhérer au Programme "Partners in Learning" mise place par Microsoft en juillet 2003. "

              Partners in Learning : http://www.microsoft.com/Education/PartnersinLearning.aspx(...)

              Tu cliques sur Fresh start for donated computers, tu choisis Burkina Faso, la langue et la tu decouvres que les ecoles peuvent choisir entre Win2000 et Win98 selon ce qu'elles veulent et les fonctions prevues pour la machine. Aucune restriction quand au fait que c'est un serveur ou pas.

              Tu liras aussi que MS ne fournit pas les machines, ils mettent un systeme permettant d'acquerir les licences gratuitement pour n'importe quelle machine donnee au Burkina Faso.
              MS fournit du materiel et de l'argent certaines fois mais ca ne fait pas partie de ce programme la.

              Bref, l'article que tu as lu etait encore une fois un amas de conneries.
              • [^] # Re: Contre offensive

                Posté par . Évalué à 3.

                Tu liras aussi que MS ne fournit pas les machines, ils mettent un systeme permettant d'acquerir les licences gratuitement pour n'importe quelle machine donnee au Burkina Faso.

                Microsoft fournit ces licences pour des machines qui étaient déjà équipées de MS Windows, ce ne sont pas des licences fournies gratuitement.

                Extraits de la FAQ :
                Quelles sont les conditions que les établissements et les ordinateurs doivent remplir ?
                - Un système d'exploitation Windows d'origine doit, à votre connaissance, déjà avoir été installé sur les ordinateurs.


                Pour ce programme, nous partons de l'hypothèse que la plupart des ordinateurs reçus sous forme de dons disposaient de licences d'utilisation de Windows fournies par leurs fabricants d'ordinateurs OEM.
                • [^] # Re: Contre offensive

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Si ton PC arrive avec Win98 et que t'installes Win2000 dessus gratuitement, t'y gagnes quand meme si tu veux mon avis, surtout si tu comptes utiliser la machine pour faire serveur.
        • [^] # Re: Contre offensive

          Posté par . Évalué à 2.

          « Sur cinq ans, nous avons investi un peu plus d'un milliard de dollars, dont 700 millions en cash et en dons de logiciels pour le reste »

          http://archquo.nouvelobs.com/cgi/articles?ad=multimedia/20041117.OB(...)

          Si je n'ai pas compté les 300 millions, c'est justement pour éviter ce genre de remarques...
      • [^] # Re: Contre offensive

        Posté par . Évalué à 4.

        "les seuls dons ont été des logiciels dont le coût est nul pour MS"

        non, ce ne sont pas des logiciels dont le cout est nul et ce n'est pas ce que dit l'article. Il s'agit de
        "la mise à disposition de copies de programmes déjà amortis"

        En disant que MS donne de l'argent en filant ces logiciels, tu reproduis le discours des maisons de disque : "1 titre téléchargé en P2P = 1 titre pas vendu"

        "Par exemple, Microsoft a investi 700 millions de dollar depuis les cinq dernières années pour favoriser l'accès à l'informatique des pays sous développé."

        bien sur, MS fait ça par pure charité .. ? Pas sur ...
        Je pense que MS trouve son intérêt en filant des tunes en Afrique, et que l'Afrique trouve un certain intérêt à des accords avec MS.
        Ce qu'il faut souligner maintenant (parce qu'après, il sera trop tard) c'est que l'avantage que concède MS est un avantage à court terme, mais qu'il engage la politique informatique à long terme des pays du 1/3 monde, en voie de (sous) développement ou d'industrialisation comme vous voulez.
        Pendant et depuis des années, l'Afrique (en tant que continent. Il y a toujours des pays qui s'en sortent mieux que d'autres) est à la traine des pays industrialisés.
        En dehors de toutes les considérations de liberté, les logiciels libres sont une opportunité pour l'Afrique d'être à la pointe de la technologie, ou en tout cas, pas trop loin de la pointe. L'autre possibilité, c'est de signer chez MS, et de rester dans cette logique de rattrapage. Ca serait quand même vachement dommage ...

        "Un exemple : plutôt qu'envoyer des PC en Afrique où ils pourront servir, on va les laisser pourrir dans les décharges en Europe. Comme ça, une fois que les décharges déborderont de partout, et bien on ira accuser les vrais coupables : ceux qui ont démocratisé l'informatique et fait exploser les ventes de PC, et comme par hasard, de qui s'agit il?"

        je comprend pas bien ou tu veux en venir ...A la réflexion, c'est sur ton post entier que je ne vois pas bien ou tu veux en venir. Ce que j'en comprend, c'est que tu n'es pas content et que MS n'est pas responsable de toutes les misères du monde.
        Bon, je suis assez d'accord sur le second point :)
        • [^] # Re: Contre offensive

          Posté par . Évalué à 2.

          bien sur, MS fait ça par pure charité .. ? Pas sur ...
          Je pense que MS trouve son intérêt en filant des tunes en Afrique, et que l'Afrique trouve un certain intérêt à des accords avec MS.


          C'est ca qui est _extremement_ gonflant avec ces critiques a la con. Soit MS fait rien et alors c'est des salauds, soit ils font qqe chose et alors ils le font pour en tirer profit.
          C'est possible d'eviter de critiquer tout ce que fait MS ? Ils ont plante des arbres dans l'herbe sur le campus, je supposes que c'etait pour faire baisser leurs impots aussi hein ? C'est une vrai maladie votre obsession de MS les gars.

          Ce qu'il faut souligner maintenant (parce qu'après, il sera trop tard) c'est que l'avantage que concède MS est un avantage à court terme, mais qu'il engage la politique informatique à long terme des pays du 1/3 monde, en voie de (sous) développement ou d'industrialisation comme vous voulez.

          Genre ? MS a fait de meme en Inde et en Chine, ils ont pas l'air trop accroc a MS pourtant aujourd'hui et ils sont a la pointe de l'informatique eux aussi.

          L'autre possibilité, c'est de signer chez MS, et de rester dans cette logique de rattrapage. Ca serait quand même vachement dommage ...

          Signer chez MS ne les force en rien a eviter les LL a tout prix et ne les laisse pas a la traine non plus, ca serait bien d'argumenter plutot que tout le temps balancer des accusations et des "et si" sur tout ce que fait MS.
          • [^] # Re: Contre offensive

            Posté par . Évalué à 10.

            soit ils font qqe chose et alors ils le font pour en tirer profit.
            je pense que oui. Comparons la situation de deux structures qui dépensent de l'argent dans des pays émergents :
            D'un côté, la fondation Bill Gates est une fondation caritative qui file une montagne de blé pour combattre quelques maladies encore très répandues en Afrique. C'est une structure qui existe pour "perdre" de l'argent. La fondation Bill Gates n'est évidemment pas une opération marketing de MS. Alors certes, MS bénéficie de l'image positive de BIll via cette strucure, mais c'est inévitable et involontaire. On ne va pas empécher la fondation d'aider sous prétexte que ça bénéficie à l'image MS.

            De l'autre côté, "Microsoft a investi 700 millions de dollars depuis les cinq dernières années pour favoriser l'accès à l'informatique des pays sous développés" dixit calandoa. D'après http://www.theage.com.au/articles/2004/01/24/1074732640192.html?one(...) , ça sera en fait 1 milliard au total depuis l'année dernière et pour encore 4 ans. MS n'est pas une structure caritative, et son objectif, c'est de gagner de l'argent.
            Même pour MS, 1 milliards de dollars, c'est un peu plus que de l'argent de poche. Je sais que c'est des américains et qu'ils ont pas la même culture que nous, mais je ne pense pas que MS se serait engagé comme ça s'ils n'ont pas prévu un retour sur investissement suffisant (que ce soit en terme d'image, d'influence, de parts de marché, de contrats ou de revenus).
            C'est juste pas possible de dire que MS n'a aucun intérêt à investir ce milliard de dollars. Dire ça, c'est nier la nature capitaliste de MS et du système économique mondial.

            Ils ont plante des arbres dans l'herbe sur le campus, je suppose que c'etait pour faire baisser leurs impots aussi hein ?
            il y a un sacré ordre de grandeur entre le plantage d'arbres sur un campus et l'investissement (pas don) d'1 milliards de dollars dans des pays émergents.

            C'est une vrai maladie votre obsession de MS les gars
            en l'occurence pas pour moi. Ma vision de MS n'inclue plus d'éléments affectifs depuis quelques années déjà :-)

            MS a fait de meme en Inde et en Chine, ils ont pas l'air trop accroc a MS pourtant aujourd'hui et ils sont a la pointe de l'informatique eux aussi.
            Un point pour toi. Le cas de l'Inde et de la Chine règle la question,
            à un détail près cependant :
            La Chine et l'Inde sont deux pays très peuplés (1 millards d'hab pour l'Inde et 1,3 millards pour la Chine voire un peu plus). N'ayant largement les compétences pour chercher un lien entre ces deux éléments, je pose la question suivante: y a-t-il des pays plus petits qui auraient suivi le même parcours que l'Inde et la Chine par rapport à MS et à l'informatique ?

            Si oui, on pourra postuler que effectivement, le fait que MS investisse dans un pays émergent ne lui procure pas un avantage. Si non ... la question reste ouverte.
            quelqu'un sait ?

            Signer chez MS ne les force en rien a eviter les LL a tout prix
            A priori et dit comme ça, tu as raison. Maintenant, je ne connais pas les modalités d'investissements de MS dans les pays émergents. Quand on voit l'influence des entreprises dans une "démocratie" européenne (cf les brevets logiciels), on se dit que l'influence politique d'une entreprise n'est pas un vain mot. Alors le frein aux LLs est p-e un élément d'accord entre MS et des pays émergents. Je ne dis pas que c'est le cas, juste que c'est une possibilité parmi d'autres. Tu me dis que non. Si tu as plus d'infos, fais les partager. Sinon, tu fais acte de foi.

            Signer chez MS (...) ne les laisse pas a la traine non plus
            quand je dis "rattrapage", c'est pas pour dire qu'ils ne vont pas avoir accès aux technologies les plus récentes. C'est pour dire qu'on se retrouve dans une logique d'assistanat. L'accès à la technologie se fait alors en tant qu'utilisateur, et pas forcément en tant qu'acteur.

            Ca serait bien d'argumenter plutot que tout le temps balancer des accusations et des "et si" sur tout ce que fait MS
            tu as parfaitement raison. J'espère avoir rectifié le tir dans ce post et clarifié mes propos.
            • [^] # Re: Contre offensive

              Posté par . Évalué à 3.

              Ces histoires d'aides de MS, cela me rappelle la disparition de "L'université du libre" qui devait se faire à coté de Poitier, juste au moment ou MS investissait dans le Futuroscope...

              "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Contre offensive

            Posté par . Évalué à 4.

            Pour ma part, il ne s'agit pas un don mais d'un investissement d'une société.

            La société est là pour faire de l'argent, et sur le plan de la stratégie commerciale, Microsoft n'a plus à démontrer son talent.

            Si elle fourni des solutions hardware+software, ces solutions vont être utilisées. Donc des applicatifs vont être développés dessus, des formations aux utilisateurs vont être réalisées, ce qui va engager pour un certain nombre d'années les intervenants sur cet OS là.

            Imaginons qu'ensuite il soit étudié la possibilité de migrer vers un autre OS, ca ne sera pas sans difficulté : recoder les applications, former à nouveau les utilisateurs...

            Les destinataires de ces dons ont tout à y gagner, ils auront des machines et des logiciels qu'ils ne pourront se payer autrement.

            Mais il faut être quand même réaliste sur les buts finaux des donateurs.


            • [^] # Re: Contre offensive

              Posté par . Évalué à 2.

              On peut raisonnablement s'attendre à ce que MS récupère, sur le long terme, une partie de son argent. Maintenant, voir cet investissement uniquement de ce point de vue et nier tout aspect caritatif, c'est une insulte assez misérable. D'une part sur le coté humain des dirigeants de Microsoft, mais aussi sur leur sens des affaires... il y a des investissements bien plus intéressants à faire si on veut juste gagner de l'argent...

              Qu'est ce que Microsoft aurait donc du faire? Offrir des licences Red Hat et Apple peut être? Ou carrement se saborder et d'obliger tous ses employés à se jeter par les fenêtres? Je vois bien la news en première page : « Le dernier sale coup de Microsoft : ils défoncent le bitume et éclaboussent de sang les passant, quels salauds! »

              À ce niveau là, tout le monde peut en prendre pour son grade... Les bénévoles qui bossent pour les restos du coeur ou pour des ONG dans le tiers monde? Juste des bandes de sales bourgeois qui tentent de se soulager de leur remords de privilégiés... Ceux qui vont donner des pièces aux sdf dans le metro? Juste la volonté d'humilier de pauvres bougres en leur signifant que si ils pourront se pochtronner la gueule à la villageoise, c'est parce qu'il dépendent de ces généreux donnateurs qui leur auront négligemment lancés de la feraille à la figure...

              Le problème à trop vouloir pourrir Microsoft, c'est qu'il y a un moment où on perd toute crédibilité à force de crier au scandale à chaque respiration de Bill Gates.

              Et enfin croire qu'aller offrir des licences windows vont enchainer les utilisateurs à cet OS, c'est du pipeau! Il est bien plus facile de faire passer à Linux un utuilisateur de Windows qu'un utilisateur de rien du tout qui n'a jamais vu un ordinateur de sa vie... au moins pour une raison materielle : il aura déjà un PC sur lequel il pourra installer ce qu'il veut!
              • [^] # Re: Contre offensive

                Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                > Le problème à trop vouloir pourrir Microsoft, c'est qu'il y a un moment où on perd toute crédibilité à force de crier au scandale à chaque respiration de Bill Gates.

                « les partisans d'un assouplissement du copyright sont des communistes (...) La propriété intellectuelle c'est l'incitation à inventer les produits de demain » ( http://actu.dna.fr/050107072440.nyhe4idf.html(...) ; en VO
                http://news.com.com/Gates+taking+a+seat+in+your+den/2008-1041_3-551(...)
                ). Remarque ça change des habituels « licences cancéreuses contaminantes », « comportement un-american », « intégristes », etc.
              • [^] # Re: Contre offensive

                Posté par . Évalué à 5.

                On peut raisonnablement s'attendre à ce que MS récupère, sur le long terme, une partie de son argent.
                oui, mais quand on le dit, on est tout de suite taxé de croisé anti-MS qui leur en veut parce que c'est du proprio et que c'est mal ...

                voir cet investissement uniquement de ce point de vue et nier tout aspect caritatif, c'est une insulte assez misérable (...) sur leur sens des affaires.
                est-ce que c'est pas toi qui sous-estime leur sens des affaires là?
                Quant au côté caritatif, y a pas beaucoup d'êtres humains qui n'auraient pas envie de pouvoir sauver le monde. Je ne doute pas un seul instant qu'ils soient contents de pouvoir aider, mais c'est peut être juste un effet de bord.

                Le problème à trop vouloir pourrir Microsoft, c'est qu'il y a un moment où on perd toute crédibilité à force de crier au scandale à chaque respiration de Bill Gates.
                je ne vois pas en quoi le message précédent "pourrit" Microsoft. Tu peux ne pas être d'accord avec ce qui est dit, mais ce n'est pas un réaction épidermique irrationnelle au nom "Microsoft"

                À ce niveau là, tout le monde peut en prendre pour son grade... Les bénévoles qui bossent pour les restos du coeur ou pour des ONG dans le tiers monde? Juste des bandes de sales bourgeois qui tentent de se soulager de leur remords de privilégiés... Ceux qui vont donner des pièces aux sdf dans le metro? Juste la volonté d'humilier de pauvres bougres en leur signifant que si ils pourront se pochtronner la gueule à la villageoise, c'est parce qu'il dépendent de ces généreux donnateurs qui leur auront négligemment lancés de la feraille à la figure...
                Si je comprend bien ce que tu dis, pour toi, une action à titre personnel ou dans une structure associative, et l'action d'une entreprise ont exactement la même portée.
                Tu te trompes. L'anonyme qui donne une pièce à un sdf (pour qu'il puisse se nourrir et se loger, pas forcément se pochtronner), c'est de la sphère privée. MS qui donne de l'argent à des pays émergents non. Les deux situations ne sont pas similaires, donc ta comparaison ne tient pas.

                Il est bien plus facile de faire passer à Linux un utilisateur de Windows qu'un utilisateur de rien du tout qui n'a jamais vu un ordinateur de sa vie... au moins pour une raison materielle : il aura déjà un PC sur lequel il pourra installer ce qu'il veut!
                heu ... tu dis n'importe quoi là.
                On peut aussi dire
                "Il est bien plus facile de faire passer à Windows un utilisateur de Linux qu'un utilisateur de rien du tout qui n'a jamais vu un ordinateur de sa vie... au moins pour une raison materielle : il aura déjà un PC sur lequel il pourra installer ce qu'il veut!"

                en mélangeant la disponibilité du matériel à ton propos, on ne peut qu'être d'accord avec toi. Mais ça ne penche ni en faveur de MS ni en faveur d'un autre système.
                • [^] # Re: Contre offensive

                  Posté par . Évalué à 0.

                  Je répondais au message précédant surtout parce que c'était le dernier du thread, dans le fond, ma réponse s'adressait plutôt à tout les positions anti-Microsoft du thread et ce message en particulier était, il est vrai, relativement modéré.

                  Pour la comparaison, les situations ne sont pas identiques, mais je maintiens qu'elles sont similaires. Le don totallement gratuit est désintéressé n'existe pas, on pourra toujours trouver la petite bête qui noircira la générosité du donnateur, donc vouloir attaquer Microsoft sur ce point, c'est totallement bidon, si il n'y a rien d'autre à opposer. Si le don pour un pays s'était par exemple assorti d'un contrat interdisant l'utilisation de logiciels libres par son administration pendant 10 ans, il y aurait matière à gueuler. Jusqu'à preuve du contraire, Microsoft a offert son aide sans contrepartie. Vouloir y déceler en fait un coup tordu, c'est de la hargne anti MS. Si MS est une boite qui développe et vend des logiciels, sa meilleur façon d'aider, c'est en fournissant ces logiciels, car c'est ce qu'ils savent faire de mieux.

                  Quant à faire passer un utilisateur Linux à Windows, désolé d'être rude, mais tu pars complétement en sucette! Tu n'as peut être pas bien compris le débat, donc je vais recentrer : il y a MS qui va offrir des PC dans les pays sous développés, et il y a une partie de la communauté du libre qui s'en offusque en faisant valoir que ça va deservir ces même pays.

                  Mais ceux qui vont recevoir leur Windows ne sont pas des kernel hackers faisant tourner un Linux sur un PC surpuissant, et qui vont devoir abandonner leur Linux à cause de l'accord de Microsoft. Ils s'agit de personnes n'ayant pas de PC, ou du materiel vetuste, qui vont recevoir une configuration digne de ce nom (même si elle peut être jugée vieillote pour un acharné de la rue Montgallet, et même si elle tourne sous Windows).

                  Alors oui effectivement ça serait mieux si on leur fournissait des PC sous Linux, et Microsoft serait de mauvaise fois si ils venaient gueler qu'on enfonce ces pays dans l'obscurantisme, mais en attendant, ce qui se passe, c'est qu'il y a des mecs qui sont le cul assi sur leur chaise, et qui s'emmerdent tellement qui vont gueuler parce que Microsoft va faire de l'humanitaire. Tu crois qu'ils se bougeraient le cul en disant : « Microsoft a dépensé 1 milliard en 5 ans dans ces pays, et bien nous on va se cotiser, on va partir là bas former des gens et leur filer des PC, et on fera mieux en 2 ans » ? Ben nan, pas du tout, ils en ont rien à foutre des petits africains (et ça je ne peux pas leur reprocher), d'ailleurs quand ils se cotisent, c'est juste pour passer de la pub dans un grand quotidien histoire de s'autoflatter sur le choix de leur browser, et quand il y en a d'autres qui se bougent vraiment le cul et qui font avancer les choses, tout ce que ces discutailleurs trouvent de mieux à faire, c'est de critiquer en disant : « C'est un coup machiavélique pour mettre le tiers monde sous la coupe des autocrates capitalistes ».

                  Si je partais dans des procès d'intention du même niveau, j'accuserais les détracteurs de Microsoft de gueuler uniquement pour se soulager des remords qu'ils ont à ne rien faire alors que d'autres agissent.
                  • [^] # Re: Contre offensive

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Le don totallement gratuit est désintéressé n'existe pas
                    à la relecture, nous sommes d'accord sur ce point. Dans ton premier post, tu t'insurgeais contre les gens qui disent qu' "ils (MS) sont intrinsèquement MAUVAIS". Ceci et le reste de ton post donne l'impression que MS sont vraiment des martyrs.
                    Ce n'est pas ce que tu voulais dire, puisque tu le dis toi même, le don désintéressé n'existe pas, mais c'était l'effet qui se dégageait, et auquel je réagissais.

                    vouloir attaquer Microsoft sur ce point, c'est totallement bidon, si il n'y a rien d'autre à opposer
                    je suis d'accord sur ce point, et je ne pense pas avoir attaqué Microsoft dans un de mes posts. A part peut-être celui là 'http://linuxfr.org/comments/518170.html#518170(...) ) où je m'enflamme un peu sur la fin, mais c'est pas vraiment une attaque.

                    Quant à faire passer un utilisateur Linux à Windows, désolé d'être rude, mais tu pars complétement en sucette!
                    je réagissais à ce que tu disais. On parle de MS qui va investir des millions, qui se transforme en "MS va donner du matos", ce que je n'avais vu mentionné nulle part auparavant , et c'est sur cet aspect que tu réagis. Il me manquait une étape. Tu as bien fait de recentrer.

                    Si le don pour un pays s'était par exemple assorti d'un contrat interdisant l'utilisation de logiciels libres par son administration pendant 10 ans, il y aurait matière à gueuler. Jusqu'à preuve du contraire, Microsoft a offert son aide sans contrepartie

                    oui. Tu insiste sur l'absence de contrepartie, j'insiste sur "jusqu'à preuve du contraire". Nie-tu l'influence d'entreprises étrangères sur des politiques naitonales ? A part en Chine ou en Corée du Nord, ça fait partie du jeu d'influence politique. Si Microsoft exercait une telle pression, elle ne serait *jamais* formulée clairement dans le cadre d'un accord. La personne qui finance a pleins de moyens plus ou moins subtiles de rappeler à celui qu'il aide que c'est lui qui a l'argent. Et ça vaut pour l'ensemble des entreprises, pas que Mircrosoft (avant qu'on dise que je fais du anti-Mircrosoft primaire)

                    ton avant dernier paragraphe est un gros troll.
                    Ne réduis pas la position des partisans des LLs à celles d'occidentaux qui brasseraient du vent. Les partisans africains des LLs émettent exactement le même genre de réserves (http://www.infoworld.com/article/04/03/31/HNmsafrica_1.html(...) ). Ca date un peu, probablement au début de cette politique sur 5 ans.

                    These agreements have been in the shadow of words of caution from open source software advocates on the continent. The Free Software and Open Source Foundation for Africa, a foundation that advocates the development and use of open source software, has warned that such agreements between Microsoft and African countries will hurt their local software industries.

                    Et il s'agit bien d'un avertissement, pas d'une attaque ou d'une accusation.

                    Mieux, meme les gouvernants sont conscients du danger :
                    Although Frank Agyekum, a spokesman of the Ghanaian government acknowledges that such agreements are not free of risk, he said the benefits are worth taking.

                    Et c'est toujours pareil, quand tu présentes une possibilité de dérive, tu limites la possibilité que cette dérive ait lieu. (sauf quand on parle de Sarko ... mais là, je trolle :)
              • [^] # Re: Contre offensive

                Posté par . Évalué à 5.

                "Qu'est ce que Microsoft aurait donc du faire? Offrir des licences Red Hat et Apple peut être?"

                -> Faire le don sous forme numéraire par exemple auprès d'une association qui aide les pays concernés à se développer ?

                Ca m'aurait apparu tout à fait éthique, généreux, désinterressé.



                • [^] # Re: Contre offensive

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Il faut croire que Microsoft ne sait pas quoi faire de son cash, et pourtant il y en a beaucoup:

                  "Microsoft Corp. said Tuesday it would double its cash dividend and that its board approved a plan to buy back up to $30 billion of the company's stock over the next four years."
                  July 21, 2004: 10:15 AM EDT
                  http://money.cnn.com/2004/07/20/technology/microsoft/(...)

                  Il s'agit de 30 (trente) milliards de dollars, tout ca pour racheter des actions... Les 300 millions dont il est question plus haut ne représentent que 1% de cette somme.
                  • [^] # Re: Contre offensive

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Il s'agit de 30 (trente) milliards de dollars, tout ca pour racheter des actions... Les 300 millions dont il est question plus haut ne représentent que 1% de cette somme.

                    Racheter les actions est une operation financiere qui permet d'augmenter la valeur des actions detenues par les actionnaires, bref, ils rendent aux actionnaires le fruit de leur investissement de cette maniere.
                    • [^] # Re: Contre offensive

                      Posté par . Évalué à 0.

                      Oui, je sais, merci.
                      Mais ca montre surtout qu'il y a une montagne de cash disponible, et que la boite ne sais pas quoi en faire... Ah, si peut être un OS qui ne ressemble pas à un gruyere, mais ca ne correspond pas au business plan.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.