Du Libre dans le département français 974

Posté par . Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
Tags :
21
24
mai
2011
Communauté

Il est rare que l’on parle du département français de l’île de la Réunion.
Pourtant, il se passe une dynamique sympathique en faveur des logiciels libres dans cette région australe depuis peu.
Voici quelques éléments d’actualités :

POP

Le Conseil régional est sur le point de réussir son pari avec le projet POP (prévu sur 3 ans). Une initiative intéressante, puisqu’elle pousse tous les élèves de seconde à s’équiper d’un ordinateur portable (bon de 500 €) chez un revendeur local, à condition de respecter certaines règles, dont une qui consiste à exiger l’installation et l’usage d’un système d’exploitation libre. Un total de 17 000 postes sous GNU/Linux pour la première année, ce n’est pas rien !

Candidats.fr

Le Pacte des logiciels libres proposé par le site candidats.fr a été bien diffusé sur l'île :

  • 18 signatures du Pacte du logiciel libre, 2e au classement général ;
  • 3 élus parmi les signataires, 1er au classement général.

Libre 974

Prochainement, le GULL Libre 974 propose :

RMLLd

Enfin, dans un peu plus d’un mois, la ville de Saint‐Joseph va accueillir les premières « Rencontres Mondiales Décentralisées du Logiciel Libre » (RMLLd ¹) du 1er au 3 juillet. Il s’agit de la petite sœur des RMLL de Strasbourg.

¹ Petit « d » pour décentralisées.

  • # Les choses bougent !

    Posté par . Évalué à 4.

    Je pensais que la Réunion avait toujours été australe...

    Question éternellement récurrente : Comment fait-on pour exiger l'usage d'un système d'exploitation libre ? (Comment on empêche le gamin de le remplacer par une vulgaire copie d'un vulgaire windows pour pouvoir faire du MSN ?)

    En allant lire la FAQ, je vois ceci :
    > 4 Peut-on changer le système d’exploitation?
    > •Selon la charte et les conditions générales d’utilisation que vous et vos parents ont signés lors de la récupération de votre BON POP, vous ne pouvez pas changer de système d’exploitation autre que GNU/Linux.
    > 5 Peut-on changer de distribution?
    > •Vous avez la possibilité d’opter pour une distribution différente parmi toutes celles existantes de GNU/Linux.

    (Mince, et ceux qui voulaient mettre un GNU/Hurd ?)

    • [^] # Re: Les choses bougent !

      Posté par . Évalué à 3.

      Comment fait-on pour exiger l'usage d'un système d'exploitation libre ?

      le mot de passe BIOS n'est pas transmis à l'élève, difficile de booter sur un CD ou une clef USB, autrement qu'enlever la pile interne du BIOS.

      Mince, et ceux qui voulaient mettre un GNU/Hurd ?

      même question pour FreeBSD.

      • [^] # Re: Les choses bougent !

        Posté par . Évalué à 1.

        le mot de passe BIOS n'est pas transmis à l'élève, difficile de booter sur un CD ou une clef USB, autrement qu'enlever la pile interne du BIOS.

        On ne peut pas configurer le boot-loader pour démarrer sur une image qui est sur le disque dur ?

        207829⁶+118453⁶=193896⁶+38790⁶+14308⁶+99043⁶+175539⁶

      • [^] # Re: Les choses bougent !

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        le mot de passe BIOS n'est pas transmis à l'élève, difficile de booter sur un CD ou une clef USB, autrement qu'enlever la pile interne du BIOS.

        Le genre de truc débile :)
        Ca complique, ça n'empêche rien. Démonter le disque reste simple. Modifier les partitions en live est plus compliqué, mais reste accessible. Ensuite multiboot.
        Donc l'élève ne peut pas remplacer 974-Linux par sa distro préférée ?
        Et puis ça n'empêche pas du tout d'installer kvm ou VirtualBox et de faire tourner un beau Windows.

        Par contre avoir une vraie raison de garder un système libre, ça vaut bien plus que n'importe quelle restriction.

      • [^] # Re: Les choses bougent !

        Posté par . Évalué à 1.

        Y a-t-il un contrôle des revendeurs pour vérifier qu'ils jouent bien le jeu et fournissent des machines avec un système d'exploitation libre ?

        Je suppose que certains détenteurs du bon d'achat doivent essayer de "soudoyer" les revendeurs pour utiliser leurs bons sur des machines avec Windows. Y a-t-il des retours là-dessus ?

        • [^] # Re: Les choses bougent !

          Posté par . Évalué à 3.

          à ma connaissance, il n'y a pas eu de cas comme cela.
          je pense que si le revendeur ne joue pas le jeu correctement, il peut subir d'être rayé des revendeurs POP officiels pour l'année prochaine.
          c'est à peu près ce que j'ai compris.

      • [^] # Re: Les choses bougent !

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Avec ce genre de restriction, on ne peut pas vraiment dire qu'il s'agit de "libre". C'est même tellement le contraire qu'on peut largement mettre en doute les compétences des responsables de l'opération...

        http://devnewton.bci.im

        • [^] # Re: Les choses bougent !

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Néanmoins c'est quand même un bon début et une bonne initiative. Ils amélioreront peut être les détails l'année prochaine !

    • [^] # Re: Les choses bougent !

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      ** 1 L’ordinateur nous appartient-il?**

      _Oui, l’ordinateur portable vous appartient ainsi qu’à votre famille._ 
      

      Si ça m'appartient, j'en fait ce que je veux. Le reste de la charte, je me torche avec.

      http://devnewton.bci.im

  • # Dommage, c'est un peu loin, sinon j'y serais bien allé au RMLLd !

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Le Conseil régional est sur le point de réussir son pari avec le projet POP (prévu sur 3 ans). Une initiative intéressante, puisqu’elle pousse tous les élèves de seconde à s’équiper d’un ordinateur portable (bon de 500 €) chez un revendeur local, à condition de respecter certaines règles, dont une qui consiste à exiger l’installation et l’usage d’un système d’exploitation libre. Un total de 17 000 postes sous GNU/Linux pour la première année, ce n’est pas rien !

    Et bien, pour une bonne nouvelle, c'est une bonne nouvelle !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.