Entretien avec Samuel Hocevar, Chef du projet Debian

Posté par (page perso) . Modéré par j.
Tags :
0
3
mai
2007
Debian
Voici un petit entretien de quarante-cinq minutes avec Samuel Hocevar, le nouveau Debian Project Leader.

Au cours de l'émission de radio « Un clavier azerty en vaut deux » réalisée par des amateurs (soyez indulgents) de RotomaLUG pour Radio Campus Rouen, nous avons eu la chance d'interroger Samuel sur sa vision de Debian et son rôle en tant que chef du projet Debian pour cette année qui vient.

L'emission présente également le projet Debian, son histoire et son évolution.
  • # Tout ça, c'est beau mais ...

    Posté par . Évalué à  7 .

    qui va s'occuper des fortunes, maintenant ?

    ->[].
  • # Avis

    Posté par (page perso) . Évalué à  -4 .

    Très interessant !
  • # Bravo aux animateurs

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    Bonjour,

    Dans la news, je lis qu'il faut être indulgent car les personnes en charge de l'interview sont des amateurs. Eh bien franchement, j'ai trouvé leurs questions et rebondissements sur les éléments apportés par Sam très pertinents (je précise que je suis développeur Debian).

    Donc, félicitations, vous avez bien travaillé votre sujet et nous avez offert une belle interview. Merci.

    PS : petit point de précision : avant l'interview, vous mentionnez rapidement apt comme logiciel permettant la légendaire bonne gestion des paquets par un système Debian. C'est certes un élément important, mais il occulte presque toujours dpkg, qui est au moins aussi important. dpkg s'occupe de la gestion bas niveau des paquets ; il s'acquitte des tâches les plus élémentaires (essentiellement l'installation, la suppression et la mise à jour de chaque paquet pris individuellement). apt intervient au niveau supérieur pour gérer une mise à jour donnée sur un ensemble de paquets.
    • [^] # Re: Bravo aux animateurs

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      Salut,

      Je sais bien que nous avons oublié des choses. En effet, l'interview a la base faisait 48 minutes. Après montage, un peu moins, mais cela ne nous laissait pas beaucoup de temps pour faire une légère présentation. C'est la raison pour laquelle nous avons dis que vous alliez nous chercher et nous flinguer au bazouka toussa ;-)

      A+

    • [^] # Re: Bravo aux animateurs

      Posté par . Évalué à  4 .

      Tout à fait d'accord avec Florent.

      Les questions étaient justes et avec un bon ton. C'est vraiment agréable d'avoir un aussi bon éclairage sur une distribution comme Debian de la part du "project leader".

      Amateurs peut-être mais c'était du bon boulot. Félicitation !
  • # Retranscription ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

    Je n'ai pas de son au boulot ... est-ce qu'il y a une retranscription de l'interview qqpart ?
  • # C'est pas gagné

    Posté par . Évalué à  1 .

    L'interview est très bien menée, mais l'introduction, c'est pas gagné... Je vais revenir sur un passage caractéristique, le passage sur APT. Retranscription d'un petit morceau :

    --- APT, Advanced Package Tool, c'est un outil qui gère les dépendances, c'est formidable, vous voulez installer le logiciel A et s'il est dépendant de B et de C, il fait directement la dépendance et il télécharge les paquets dépendants du logiciel A et installe le tout
    -- Avec APT, on ne va pas chercher le paquet, on ne le télécharge pas sur son ordinateur pour l'installer après, on prend une petite console, et il y a même des frontend graphiques qui sont plus simples, on lui dit "installe moi tel paquet" et il se débrouille.


    Voilà, la première version, on n'a rien compris, la réponse, on a compris mais il faut quand même pas être trop neuneus. Version longue :

    Dans la première version, on apprend que c'est un outil qui gère les dépendances... Hummm, madame Michu, elle doit bien se demander ce que c'est qu'une dépendance et limite elle s'en fout, alors elle se dit qu'APT, c'est pas pour elle. Mais c'est formidable ! Ha bon ? Et pourquoi ça ? Ha ben merde, voilà qu'on fait des maths maintenant : le logiciel A, le logiciel B, et il est où le théorème ?

    Deuxième version (la réponse) : alors là, on sent l'explication pour le Windowsien moyen. Bon ok, la cible est bonne, je visualise bien, et hop mutation. Mais paf, on lui parle de ligne de commande : comme à l'époque de DOS ? mais c'est compliqué ! Ha non, il y a plus simple qu'on nous dit après, il y a des frontends. Mais c'est quoi cette bête ? C'est dangereux ? On peut même leur parler !!

    Bon, j'ai sans doute été très moqueur mais c'est presque caricatural là alors j'en profite.
    • [^] # Re: C'est pas gagné

      Posté par . Évalué à  4 .

      Je pense qu'ils ne s'adressaient pas à madame michu de toute façon ....
    • [^] # Re: C'est pas gagné

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      En effet, c'est très facile de se moquer ;-)

      On m'a toujours dis qu'il n'y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent pas.

      Ce n'est surement pas ainsi que nous aurions dû présenter "APT". Mais si nous avions dû parler de cela à Madame Michu comme tu le dis, nous aurions dû lui présenter synaptic et son intégration par exemple comme dans Ubuntu, et faire son pendant comme avec l'outils de $!:?! de Microsoft qui met à jour son ordinateur dans son dos !

      Par conséquent la cible en parlant d'APT n'est pas madame Michu, mais plus des personnes relaivement plus aguérries.

      Désolé j'ai oublié de théorème, de parler de A et B. J'ai bon cette fois ? ;-)

      A+
      • [^] # Re: C'est pas gagné

        Posté par . Évalué à  3 .

        Si je ne me trompe pas, c'est une émission de radio qui passe sur les ondes locales, et donc, elle est susceptible d'être entendu par pas mal de gens, non ? Rien n'empêche un peu de pédagogie, si on n'arrive à l'expliquer simplement entre nous, ça sera plus facile de l'expliquer à quelqu'un d'autre qui n'y connaît rien.

        Alors, oui, certes, je me suis moqué gratuitement là, je m'en excuse, mais l'intention n'était pas méchante, Je pense que tu l'as compris. Je trouve très bien de faire ce genre de chose, et je vous souhaite de continuer comme ça.
  • # WTFPL

    Posté par . Évalué à  1 .

    Pour rappel, Samuel Hocevar est le créateur de la licence WTFPL (Do What The Fuck You Want To Public License).

    :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.