Les premiers noms de domaine de la nouvelle série sont actifs

Posté par (page perso) . Édité par Florent Zara, Xavier Teyssier, Xavier Claude, ZeroHeure, NeoX et Benoît Sibaud. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
Tags : aucun
37
24
oct.
2013
Internet

L'ICANN avait annoncé le programme de création des nouveaux TLD (Top-Level Domain, nom de domaine de tête comme .fr ou .net) à sa réunion de Paris en juin 2008. Cinq ans après, les quatre premiers TLD de la série viennent d'arriver dans la racine du DNS. Tous les quatre sont des IDN (noms de domaine en Unicode) :

  • شبكة (web/réseau en arabe) ;
  • онлайн (online en cyrillique) ;
  • сайт (site en cyrillique) ;
  • et 游戏 (jeu(x) en chinois) (ce dernier utilise un caractère qui ne semble pas présent dans la plupart des polices chinoises disponibles en Europe, ça fonctionne sur mon Emacs mais pas sur mon Firefox).

Logo ICANN

Un Bureau d'Enregistrement rappelle que l'enregistrement dans ces nouveaux TLD n'est pas ouvert

Petit rappel de gouvernance Internet : l'ICANN n'a aucun pouvoir sur la racine du DNS. C'est le gouvernement des États-Unis, via l'agence NTIA (National Telecommunications and Information Administration), qui donne les autorisations et Verisign, l'opérateur technique, qui les met en œuvre, comme Verisign n'a pas manqué malicieusement de le rappeler sur son Twitter.

NdM : merci à Stephane Bortzmeyer pour son journal.

  • # Et à quoi ça sert?

    Posté par . Évalué à 6.

    Pour de vrai, il y a vraiment une demande pour ces extensions de plus en plus farfelues, ou ça ne correspond qu'à une logique purement comptable, pour obliger les entreprises à réserver un nombre toujours plus grand de noms de domaine?

    Sur un plan purement factuel, je me demande quelle proportion des noms de domaines sont détenus légitimement (c'est à dire à des fins non crapuleuses ou spéculatives) par des entités légales différentes entre les différentes extensions. À la limite, je peux comprendre l'intérêt pour les entreprises qui n'ont qu'une extension nationale—a priori, dupont.fr peut être une librairie et dupont.be une friterie, c'est à peu près légitime—mais comment peut-on justifier des doublons .com, .net et .edu, par exemple?

    • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

      Posté par . Évalué à 4.

      comment peut-on justifier des doublons .com

      par le fait que feu netscape ajoutait un .com aux url tapées sans tld ?

      Plus sérieusement, si cette pratique semble avoir disparue, qu'est-ce qui est mieux dans la réponse au fait de taper « pron » « bisounours » dans la barre d'adresse :
      - une redirection par le navigateur vers http://bisounours.com ?
      - une redirection vers https://www.google.com/search?q=bisounours  ?

      Après faut pas non plus s'étonner que madame Michu ne sache pas ce qu'est une url et pense que son antivirus c'est windows.

    • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

      Posté par . Évalué à 7.

      Ah ouais ? Donc frite.be ou baguette.fr ou fuck.us sont légitimes mais pas
      بلديالجميل ؟

      誰もがネイティブにラテン文字を使用していません。
      誰もがマーティンと呼ばれておらず、パリに住んでいない。

      • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Damned  ! Me voilà sur linuxشبكة.prg

        (Magie du copier/coller car ne ne sais fichtre pas faire ces caractères)

      • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

        Posté par . Évalué à 4.

        Désolé, mais je trouve que c'est une remarque superficielle. Il suffirait simplement de rendre homonymes les .com dans les langues différentes pour permettre à tout le monde d'écrire avec son jeu de caractères tout en fermant la porte à tous types d'arnaques au nom de domaine.

        • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Désolé, mais je trouve que c'est une remarque superficielle. Il suffirait simplement de rendre homonymes les .com dans les langues différentes

          Qu'est-ce que ça veut dire ?

          • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 24/10/13 à 16:07.

            Si j'ai bien compris son idée c'est de dire que si tu réserves un nom en .com, alors le même nom de domaine mais en .aaa, .bbb, .ccc, etc seraient réservés (et pointeraient vers la même IP) si dans une certaine langue com se dit aaa, que dans une autre ça se dit bbb et dans une autre ccc.

            • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              (et pointeraient vers la même IP)

              Je vois, mais il n'est pas question d'adresses IP ici. Seraient déléguées aux mêmes serveurs de nom, plutôt. Usine à gaz assez inutile à mon avis, et très complexe à mettre en œuvre.

              • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

                Posté par . Évalué à 4.

                Usine à gaz assez inutile à mon avis, et très complexe à mettre en œuvre.

                Pour l'inutilité, c'est justement toute la question. Vu que la plupart des boites achètent leur nom en .com, .net, .fr, .uk, .de, etc., et réservent aussi tout un tas d'indésirables (.xxx), une centralisation de l'ensemble serait au contraire très utile.

                Pour la complexité, là, franchement, je ne vois pas pourquoi ça serait complexe à mettre en œuvre. Tu pourrais simplement configurer ton serveur DNS pour qu'il ne tienne pas compte de l'extension, ou remplace un certain nombre de .aaa en .com. Pas besoin de gérer ça au niveau du serveur de nom.

                Le seul argument réel que je vois contre ça c'est le problème de la centralisation. Mais c'est un problème politique, pas un problème technique.

                • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                  Pour l'inutilité, c'est justement toute la question. Vu que la plupart des boites achètent leur nom en .com, .net, .fr, .uk, .de, etc., et réservent aussi tout un tas d'indésirables (.xxx), une centralisation de l'ensemble serait au contraire très utile.

                  Non, absolument pas. Faciliter un usage courant mais inutile n'est pas utile !

              • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

                Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                Et, surtout, qui revient à faire un nommage à plat. Pourquoi diable avoir un système arborescent, avec plusieurs TLD, si c'est pour mettre des règles aussi baroques ?

        • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

          Posté par . Évalué à 4.

          les .com dans les langues différentes

          Parce que «com» signifie quelque-chose ?

          Essayons :
          en français «.commerce», c'est un peu long, donc abrégeons en «.com»
          en espagnol «.comercio», pareil : abrégeons… rah zut alors : «.com»

          les allemands et les hollandais vont se disputer les «.handel» ah, google translate me souffle dans l'oreillette que les danois couinent déjà à propos de «.handel»

          Bon, soyons plus simple : utilisons deux niveaux .fr.com, Comment ça ? déjà pris ? Et puis quoi ? les français ne sont pas les seuls francophones ? Faites pas chier les québéquois et les africains : on va faire un .FR_fr.com, un FR_ca, FR_lu, WTF_rab… etc.

          Bon, je vais aller déposer usineagaz.com,

    • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      « obliger les entreprises à réserver un nombre toujours plus grand de noms de domaine » Pourquoi « obliger » ? Personne ne les oblige. Certains se croient obligés de le faire mais ils se trompent. Après tout, plus il y aura de TLD, plus, justement, il sera difficile de vouloir enregistrer son nom dans tous les TLD.

      « je me demande quelle proportion des noms de domaines sont détenus légitimement (c'est à dire à des fins non crapuleuses ou spéculatives) » Euh, c'est une définition très restrictive de la légitimité. Est légitime uniquement ce que j'approuve :-) Sérieusement, les activités spéculatives (acheter et revendre des noms de domaine) sont légales. On peut les qualifier d'inutiles ou de stupides mais « illégitime », attention, quelle Haute Autorité des Noms de Domaine va considérer si linuxfr.org est un usage légitime du DNS ou pas ?

      « mais comment peut-on justifier des doublons .com, .net et .edu, par exemple? » Je n'ai pas bien compris, là. Le DNS est arborescent. linuxfr.org et linuxfr.com sont deux noms différents. Il est tout à fait normal qu'ils soient gérés indépendemment. Sinon, à quoi servirait un espace de nommage arborescent ? Et, pour répondre, .edu est réservé aux universités états-uniennes, contrairement aux deux autres. Donc, si une fac s'appelle stanford.edu et que je m'appelle Joe Stanford, il est normal que je puisse avoir stanford.com. C'est bien le but de l'arborescence.

      • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

        Posté par . Évalué à 2.

        edu est réservé aux universités états-uniennes

        Pas que.

      • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

        Posté par . Évalué à 7.

        Sérieusement, les activités spéculatives (acheter et revendre des noms de domaine) sont légales.

        C'est exactement pour cette raison que j'ai écrit "illégitime" et pas "illégal".

        quelle Haute Autorité des Noms de Domaine va considérer si linuxfr.org est un usage légitime du DNS ou pas ?

        Mais justement, c'est l'arborescence des noms de domaines crée les usages illégitimes. Ça crée un écosystème où il est possible pour tout un tas de parasites de survivre en arnaquant les entreprises et les associations qui n'ont pas été assez précautionneuses pour réserver leur domaine en .xxx ou dans les pays auxquelles elles n'avaient pas pensé.

        je m'appelle Joe Stanford, il est normal que je puisse avoir stanford.com. C'est bien le but de l'arborescence.

        Mais c'est toute ma question : existe-il un avantage réel à affilier stanford.edu et stanford.com à deux entités différentes (autrement dit, est-ce qu'il existe un seul gars qui utilise stanford.com naïvement, sans exploiter d'une manière ou d'une autre la crédulité des internautes?).

        Exemple réel (j'ai galéré en vrai pour réserver des billets d'avion):
        * sas.com -> la boîte informatique
        * sas.org -> 50 semester at sea (?)
        * sas.no, sas.dk, sas.se, sas.pl -> Scandinavian air lines
        * sas.de -> redirection vers sas.com
        * sas.nl -> le site d'Arjan Sas (?)
        * sas.be -> pub et faux portail
        * sas.es, sas.fr, sas.pt -> non attribué, ou pages vides
        * sas.it -> une boite italienne de machines-outils

        Voila, en vrai : qui bénéficie de ce bordel? La seule logique qu'il y a derrière ça c'est la logique du premier qui a réservé le nom dans chaque catégorie. Mais quel est le service rendu à l'internaute? Dans tous les cas, ton seul serveur DNS fiable c'est Google (ou un autre moteur de recherche), mais tu ne peux faire aucune confiance aux noms de domaines pour 1) éviter de tomber sur une arnaque plus ou moins bien ficelée, et 2) tomber sur quelque chose de cohérent avec ta recherche (en terme de notoriété, par exemple). Dans un tel contexte, autant carrément oublier le concept de nom de domaine et utiliser les moteurs de recherche directement.

        • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          Voila, en vrai : qui bénéficie de ce bordel?

          Toutes les personnes qui ont le même nom (sas) et les meilleures raisons du mondes d'utiliser un nom de domaine.

          Mais quel est le service rendu à l'internaute?

          Pouvoir accéder aux services de toutes ces personnes qui ont le même nom.

          Dans tous les cas, ton seul serveur DNS fiable c'est Google (ou un autre moteur de recherche),

          Ton seul annuaire ou service de recherche du veux dire.

          mais tu ne peux faire aucune confiance aux noms de domaines pour 1) éviter de tomber sur une arnaque plus ou moins bien ficelée,

          Normal, ce n'est pas le but du DNS. Ceci dit, utiliser le nom de quelqu'un d'autre en se faisant passer pour lui et nuire à d'autres gens, c'est un délit, et on peut lutter contre de façon normale, en attaquant l'arnaqueur en justice.

          et 2) tomber sur quelque chose de cohérent avec ta recherche (en terme de notoriété, par exemple)

          Normal, le DNS n'est pas fait pour rechercher quoi que ce soit, mais pour fournir un mécanisme de nommage un minimum humain, avec notamment des noms qui peuvent être notés sur papier ou mémorisés sans peine. Le DNS n'est en particulier par un point d'entrée pour accéder à des services, il faut passer par autre chose : carte de visite ou prospectus papier avec un nom de domaine (une adresse électronique, une URL…) écrit dessus, adresse envoyée par quelqu'un d'autre (par courrier électronique, par message instantané, par SMS) ou lien trouvé sur un autre service (page web, avec le cas particulier des moteurs de recherche).

          • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

            Posté par . Évalué à 1.

            Normal, ce n'est pas le but du DNS.

            Le but du DNS c'est de te permettre de taper un truc qu'un humain peut se rappeler. "Google" on peut s'en rappeler. google.skcjizrx , ça ne marche pas. Autant se rappeler directement de l'IP.

            Le système actuel permet d'avoir des différences sémantiques entre toto.com, toto.net, toto.fr, et bientôt toto.paris et toto.portnawak . Or, ce qui a du sens dans ces noms de domaine, c'est toto, c'est pas le suffixe. Le suffixe n'est qu'une suite de lettres arbitraires, comme le 3615 pour le minitel. Donner une signification au suffixe, c'est n'importe quoi en terme d'ergonomie.

            • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Le but du DNS c'est de te permettre de taper un truc qu'un humain peut se rappeler. "Google" on peut s'en rappeler. google.skcjizrx , ça ne marche pas.

              Évidemment, c'est pour ça que les TLD sont plus simples que cette très artificielle horreur de skcjizrx que tu as inventé pour l'occasion. google.com, ça se retient très bien.

              Le système actuel permet d'avoir des différences sémantiques entre toto.com, toto.net, toto.fr, et bientôt toto.paris et toto.portnawak . Or, ce qui a du sens dans ces noms de domaine, c'est toto, c'est pas le suffixe. Le suffixe n'est qu'une suite de lettres arbitraires, comme le 3615 pour le minitel.

              Non, dans le DNS, chaque niveau peut avoir une sémantique, et les TLD en ont une, en désignant les pays ou les activités concernées. Il n'y a rien d'arbitraire là-dedans, mais évidemment les utilisateurs sont libres d'en abuser pour créer artificiellement une confusion inutile. Genre acheter example.dk quand on est français.

            • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

              Posté par . Évalué à 8.

              Or, ce qui a du sens dans ces noms de domaine, c'est toto, c'est pas le suffixe. Le suffixe n'est qu'une suite de lettres

              Oui, comme le code postal n'est qu'une suite de chiffres. Ou le nom de la ville une suite de lettres, car chacun sait que ce qui compte, c'est le nom de la rue.

              Bref, c'est un adressage comme un autre, et dans un adressage tout est important.

            • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Non, ce n'est pas le but du DNS. http://www.bortzmeyer.org/pourquoi-le-dns.html

              « Donner une signification au suffixe, c'est n'importe quoi en terme d'ergonomie. » Savoir qu'on dépend de la loi chinoise (.cn), états-unienne (.com) ou française (.fr) n'a donc aucune importance ?

      • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

        Posté par . Évalué à 10.

        En fait on a deux visions du DNS qui s'affronte : 
        – soit on met tout en bazar, avec plein d'extensions dans tous les sens. Avantage : ça rapporte sans doute plus
        – soit on range bien : .fr, .com.fr, .edu.fr, etc. avec une vraie politique de gestion. Avantage : c'est peut-être plus simple d'éviter les margoulins.

        Perso je trouve la deuxième solution bien plus rationnelle et élégante, mais je suis visiblement minoritaire, sinon tout serait bien rangé naturellement.

        • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          On est deux, au moins :)

          À remarquer que rien ni personne n'empêche le « com.fr », « edu.fr », …. ou encore « linuxfr.org ».

          A part une histoire de gros sous et de spéculation (linux.fr c'est plus vendeur que linuxfr.org pour un marketeux), je ne vois pas.

          • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            A noter que certains pays le font.
            En Australie, le .au n'est pas disponible, les sites commerciaux sont en .com.au, les sites d'universites sont en .edu.au, les site gouvernementaux sont en .gov.au etc.
            C'est pareil au Royaume Uni, en Chine…

            Excusez l'absence d'accents dans mes commentaires, j'habite en Allemagne et n'ai pas de clavier francais sous la main.

        • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

          Posté par . Évalué à 7.

          – soit on range bien : .fr, .com.fr, .edu.fr, etc. avec une vraie politique de gestion. Avantage : c'est peut-être plus simple d'éviter les margoulins.

          Tout à fait ! Je ne comprends toujours pas pourquoi Paris est allé se faire chier dans des procédures administratives et (un peu) coûteuse pour avoir son .paris alors qu'il suffisait de vendre des .paris.fr et de réserver mairie.paris.fr pour les services municipaux…

          La seule raison que je vois c'est que Paris demande son indépendance vis à vis de la France, ce n'est pas forcément une mauvaise idée mais ce n'est ni la ligne de Delanoë ni celle de grand monde.

          Il me semble que l'intérêt des TLD c'est d'avoir un adressage sémantique et de répartir (un peu) les pouvoirs de gestion d'adressage.

          En multipliant les TLD on perd énormément en sémantique, comme l'explique arnaudus.

          Le pire c'est que les règles sémantiques ne sont même plus respectées/contrôlées. Tout le monde fait des blagues avec le TLD des italiens, des charlatant se sont appropriés le .info et tout le monde sauf les organistes utilisent le .org.

          Où va la France l'Internet !?

          Non pour de vrai c'est assez difficile de se faire un avis sur la politique des TLD, c'est peut-être pour ça que ça devrait être géré autrement… mais comment ? Un gouvernement mondiale ? pouah !

          • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Tout à fait ! Je ne comprends toujours pas pourquoi Paris est allé se faire chier dans des procédures administratives et (un peu) coûteuse pour avoir son .paris alors qu'il suffisait de vendre des .paris.fr et de réserver mairie.paris.fr pour les services municipaux…

            Ça c'est tout vu : inculture des marketeux, pour qui vendre des noms de domaines implique d'avoir un nom de domaine de niveau supérieur, ou plutôt un suffixe parce qu'ils ne comprennent même pas la notion de hiérarchie et donc a fortiori de niveau supérieur. Pour eux, un domaine est un truc magique qui s'écrit bidule.tld, où tld n'a pas de point, sauf dans le cas baroque des .co.uk et autres .org.jp dont l'explication, qui ne les intéresse pas du tout, relève de la compétence inintéressante du boutonneux qui bosse au sous-sol. Donc, si on veut vendre des domaines liés à Paris, il faut avoir un .paris.

            Cherchez pas, ce n'est pas rationnel, c'est marketeux.

            • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

              Posté par (page perso) . Évalué à 9.

              Accessoirement, c'est ce que je leur reproche dès le début. Chaque fois que je lis des conneries du genre :

              On va avoir un .paris, c'est supaire et vachement utile parce qu'on va pouvoir vous vendre proposer des noms de domaines truc.paris.

              je rétorque :

              Youh ouh les gars, rien de nouveau, vous pouviez déjà faire ça avec paris.fr… Si vous ne vendiez pas déjà de truc.paris.fr, c'est parce que vous avez choisi de ne pas le faire, techniquement ce que vous allez proposer là, vous l'aviez déjà hein… (seulement vous êtes trop incompétents pour vous en être rendu compte évidemment)

              • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

                Posté par . Évalué à 3.

                Tututu!
                Tu oublies un peu vite un point primordial dans cette histoire qui justifie largement des dépenses pharaoniques:
                Sur un clavier Azerty, il faut utiliser la touche shift pour obtenir un point.

                truc.paris ne comporte qu'un seul point alors que truc.paris.fr pourrait faire mal au doigt de Mme Michu, ce qui est inacceptable pour un service public!

                --------> [ ]

          • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

            Posté par . Évalué à 1.

            Je ne ne peux que vous conseiller la conf de Stéphane à La Cantine (ainsi que celle de Sonntag sur le SSL/TLS, un régal). Vous trouverez pleins d'explications avec des zolis exemples à base de GoT :

            http://confs.fr/

    • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ce ne sont pas des extensions, mais des suffixes. D'ailleurs, parler d'extension est impropre, puisque c'est la racine du NDD (oui, on écrit à l'envers les ndd, misère).

      Ceci dit, tu semble ne pas savoir ce que l'ICANN prépare : la libéralisation totale des TLD. Alors certes, le ticket d'entrée sera élevé, et les garanties à fournir dans le même ordre d'idée. Mais il y aura bientôt une telle quantité de TLD qu'il ne sera plus humainement possible de les retenir tous.

      • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Une pensée émue à tous les développeurs qui ont codé en dur les TLD dans des fonctions de vérification des URLs (ou qui ont basé une heuristique de détection d'URLs là dessus).

        Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

        • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Ah non, pas de pensée émue ! C'était une faute énorme, inexcusable ! On le sait depuis longtemps que la liste des TLD varie.

        • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

          Posté par . Évalué à 5.

          On les mettra dans un grand trou avec ceux qui ont codé des vérifications qui refusent le + dans une adresse mél, on y mettra le feu et on fera un barbecue géant de potamochères dessus. Parce que le fumet de la revanche avec de la moutarde, ça n'a pas de prix.

    • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

      Posté par . Évalué à 1.

      Ces nouveaux TLD et les prochains qui arriveront peuvent et auront une utilité, tout dépend de la logique de la boite qui va les gérer.

      Je prends l'exemple de la boite pour laquelle je bosse OVH. Le dossier pour le .ovh a été accepté, dont dans quelques temps ont aura des sites en .ovh.
      Pour toi et moi, avoir nicephor.ovh ou linuxfr.ovh, va rien nous apporter. Mais qu'en est-il d'OVH ?
      Ca serait pas plus simple pour eux d'avoir une page vrack.ovh plutôt que :
      ovh.com/fr/serveurs_dedies/baie_virtuelle.xml pour FR
      ovh.co.uk/dedicated_servers/virtual_rack.xml pour UK
      ovh.de/dedicated_server/virtuelles_rack.xml pour DE
      etc… ?

      En plus, ces nouveaux .tld sont financés par les boites eux-mêmes, donc OSEF si ça marche pas et que c'est inutile, ça a été fait et testé avec leur propre argent. C'est plus embêtant pour .paris ou .breizh, où là ça a été fait avec de al'argent public, mais c'ets une autre histoire.
      Je rejoins Tanguy pour le .paris, inutile quand on a paris.fr

      • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

        Posté par . Évalué à 5.

        Là j'ai envie de te dire que si les boites ne savent plus comment dépenser leur argent, je peux les aider! (tout comme pas mal de leurs employés d'ailleurs…)

        Beaucoup de grandes marques internationales utilisent déjà le .com pour le site monde et ensuite redirigent par pays (ou disons au moins zone géographique).

      • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Ca serait pas plus simple pour eux d'avoir une page vrack.ovh plutôt que :
        ovh.com/fr/serveurs_dedies/baie_virtuelle.xml pour FR
        ovh.co.uk/dedicated_servers/virtual_rack.xml pour UK
        ovh.de/dedicated_server/virtuelles_rack.xml pour DE

        Le problème ici c'est ovh.com/fr qui devrait être ovh.fr.

        Ceci dit, je ne vois pas en quoi vrack.ovh résoudrais le problème ici :

        vrack.ovh/fr/serveurs_dedies/baie_virtuelle.xml
        vrack.ovh/be/serveurs_dedies/baie_virtuelle.xml
        vrack.ovh/be/dedicated_server/virtual_rack.xml

        On peut imaginer d'autres layout, évidement. Mais étant un habitué d'OVH, la qualité du layout de leurs URL n'est pas une caractéristique remarquable pour sa qualité.

        • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          « Le problème ici c'est ovh.com/fr qui devrait être ovh.fr » Tout dépend du schéma de nommage. "fr" peut être la France (ISO 3166) ou le français (ISO 649). Tout dépend donc si c'étaient des pages spécifiques à la France (monnaie euro, lois françaises) ou spécifiques à la francophonie (textes en français).

          • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Tout à fait. J'avais bien pensé à la distinction entre le pays et la langue, mais en l'occurrence, ovh.com/fr est le site français.

            Mais la politique de redirection est souvent étrange, mais je leur donne le bénéfice du doute, sachant que le problème qu'ils tentent de résoudre n'est pas évident.

            • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              ovh.com/fr est le site français

              Pus sur, ils ne sont pas clair avec eux même pour ça

              Dans le choix des pays y a la France mais pas la Belgique, alors que comme belge je peut commander sans problème chez eux (ils proposent même une adresse bancaire en Belgique, a 10km de leur adresse sociale mais c'est quand même en Belgique)

              Mais bon moi je m'en fou, ça changerais rien d'avoir Belgique

      • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 25/10/13 à 10:55.

        Ca serait pas plus simple pour eux d'avoir une page vrack.ovh plutôt que :
        ovh.com/fr/serveurs_dedies/baie_virtuelle.xml pour FR
        ovh.co.uk/dedicated_servers/virtual_rack.xml pour UK
        ovh.de/dedicated_server/virtuelles_rack.xml pour DE
        etc… ?

        Je ne comprends pas. En quoi un nouveau nom de domaine est-il nécessaire pour avoir des URL courtes ? Ils peuvent déjà définir ce qu'ils veulent, genre, selon leurs préférences et contraintes :

        http://ovh.com/vrack (avec détection automatique de la langue préférée de l'utilisateur)
        http://ovh.com/vrack.fr (forçage de la langue)

        D'ailleurs ça me rappelle un argument débile que j'avais lu à propos de ces TLD privés : c'est jaynial, ça va permettre de tout simplifier, par exemple Canon, au lieu d'utiliser http://www.canon.com/en/digital_cameras.html, va pouvoir utiliser http://cameras.canon/. Ben, les mecs, je vais vous donner l'astuce du siècle : si vous voulez utiliser des URL simples, vous pouvez le faire avec le nom de domaine que vous avez déjà : http://cameras.canon.com/ ! Pas besoin d'acheter un nouveau nom de domaine à un gazillion de dollars, elle n'est pas belle la vie ?

        • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Non mais là ils pourront faire //canon/cameras

        • [^] # Re: Et à quoi ça sert?

          Posté par . Évalué à 1.

          Je ne comprends pas. En quoi un nouveau nom de domaine est-il nécessaire pour avoir des URL courtes ? Ils peuvent déjà définir ce qu'ils veulent, genre, selon leurs préférences et contraintes :

          http://ovh.com/vrack (avec détection automatique de la langue préférée de l'utilisateur)
          http://ovh.com/vrack.fr (forçage de la langue)

          Oui c'est aussi faisable comme ça, c'est vrai. Le seul bénéfice serait de ne pas dépendre des lois américaines.
          D'ailleurs, de quel pays dépendent ces nouveaux tld d'un point de vue juridique ?

  • # Pas "le" bureau d'enregistrement

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    "Un" bureau d'enregistrement, pas "le". Blackknight n'est pas le seul :-)

  • # сайт (site en cyrillique) ;

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ce ne serait pas plutôt :
    сйт (site en cyrillique) ;
    Sans le a

    ?

    Je n'ai pas vérifié sur le site, mais сйт se prononce "site", alors que сaйт en est très loin.

    Bonne soirée
    G

    • [^] # Re: сайт (site en cyrillique) ;

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Dans le communiqué ou dans la demande, il est bien marqué сaйт.

    • [^] # Re: сайт (site en cyrillique) ;

      Posté par . Évalué à 5.

      Sauf que « сйт » ne veut rien dire, alors que « сaйт » veut dire « site » en russe… Ce qui est plus intéressant, non ? En français, on voudrait « site », pas « sahite », même si ça ressemble beaucoup plus à la prononciation de « site » en anglais… :-° (d'ailleurs, « сaйт » se prononce « sahite » en russe… Étonnant, non ?)

      (source : le traducteur automatique au coin de la rue)

  • # Deuxième lot

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    À noter qu'un deuxième lot est arrivé hier, cette fois tout en ASCII, comprenant des noms comme .CAMERA ou .CLOTHING ou aussi, plus intéressant pour les lecteurs de LinuxFR, .GURU

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.