Libérons les bureaux de vote !

Posté par . Modéré par tuiu pol.
Tags : aucun
21
4
mar.
2010
Communauté
Regards Citoyens a rencontré pas mal de problèmes pour accéder aux données publiques sur les bureaux de vote (adresses, circonscriptions d'attribution, votes, zones géographiques correspondantes...). En décembre de cette année, le collectif, actif en France dans le mouvement de l'Open Data avait sorti une étude sur le redécoupage électoral en projetant les résultats des législatives de 2002 et 2007 sur la nouvelle carte prévue pour 2012. Pour réaliser ce travail, il fallait avoir les adresses des bureaux de vote concernés par le redécoupage.

Cette information n'étant pas publique, il avait fallu appeler les mairies d'une quarantaine de villes et préfectures pour obtenir les adresses. Toutes les données de cette étude sont librement accessibles et téléchargeables afin que chacun puisse se les approprier et les réutiliser.

Le collectif ouvre cette semaine une nouvelle plateforme de partage de données électorales avec d'autres acteurs tels que 22mars : ils utilisent SVN et Trac pour collecter les documents préfectoraux ainsi que les données qu'ils arrivent à en extraire. Ce gros travail d'extraction de données qui devrait être publiques est encore loin d'être terminé.

Regards Citoyens invite donc toutes les personnes motivées pour libérer les données relatives aux bureaux de vote à venir les rejoindre : entre appeler les préfectures récalcitrantes, trouver de nouvelles formules pour traiter des PDF et en extraire les données ou passer cinq minutes à une validation croisée massive (crowdsourcer) la lecture des documents, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues ! Toutes les données produites sont publiées sous la licence ODbL. Libérons les bureaux de vote !

Savoir où et comment votent les Français : on pourrait croire que ces informations élémentaires sont accessibles à tous ; en réalité, il est très difficile d'obtenir l'adresse de tous les bureaux de vote. Les membres de Regards Citoyens s'en étaient aperçus lors de leur étude sur le redécoupage électoral. Quelques centaines d'appels téléphoniques et de nombreux courriels avaient été nécessaires pour collecter les seules adresses des bureaux redécoupés.

Associés aux agences 22mars et La Netscouade, ils ouvrent aujourd'hui une plate-forme d'échange sur les données électorales Un journaliste travaillant pour 22mars, Nicolas Kayser-Bril, a déjà pu récupérer une majorité des arrêtés préfectoraux qui listent les bureaux en France métropolitaine. Une nouvelle étape du projet démarre donc : analyser ces documents administratifs aux formats éclectiques pour en tirer des données librement utilisables par tous.

Ce projet est l'occasion de voir naître des usages innovants autour des données publiques. L'étude de Regards Citoyens en est un, 22mars en propose à son tour un bon exemple : grâce à une application accessible à tous, chaque citoyen peut contribuer en seulement quelques minutes à rendre exploitables ces données démocratiques.

« En unissant nos forces et libérant ces données pour tous, nous sommes persuadés que de nouvelles idées verront le jour. Faute de données, rien n'est encore réellement possible. Nous avons donc décidé d'agir concrètement en reconstituant les données que le ministère de l'Intérieur devrait lui-même fournir... » déclare Gabriel Kerneis, membre de Regards Citoyens.
  • # Premier ?!!!

    Posté par . Évalué à 3.

    C'est dingue le non-intérêt que suscite cette dépêche. Pour ma part, j'ai saisi deux feuilles. C'est pas long et c'est pas sorcier. Par contre, l'application est d'une ergonomie moyenne. Une fois qu'on a tout rempli et cliquer sur envoyer sans avoir signalé aucune erreur, rien ne vient nous dire que ça a été bien envoyé. Alors on re-re-re-re-clique. Fâcheux. Et sinon, j'ai eu le cas d'un PDF ou la page s'affichait à l'envers. Une icone pour faire une rotation serait pratique.

    Sinon, l'ergonomie de départ avec le PDF encastré dans la page est assez déroutante, mais on s'y fait.
  • # Et le gagnant est...

    Posté par . Évalué à 2.

    Ce joli travail permet de vérifier ce dont tout le monde se doute, à savoir que ce redécoupage profite indéniablement au parti actuellement au pouvoir.
    Mais, bien entendu, il s'agit là d'un pur hasard...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.