Mobilité, été 2009

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags : aucun
30
28
août
2009
Communauté
En juillet 2008, LinuxFr.org faisait une revue du monde de la mobilité téléphonique. En août 2009, bien que rien n'ait complètement changé mais plutôt évolué, il est temps de refaire un petit tour d'horizon.

L'an passé, on voyait plutôt le smartphone comme un coït entre PDA et téléphone mobile. Cette année, il est beaucoup plus clair qu'il s'agit de vrais ordinateurs personnels ultra-miniaturisés. Mais qu'est-ce-qui fait dire ça ? Voici une liste d'éléments de réponses :
  • Machines : Les téléphones-PDA géraient un carnet d'adresses, un calendrier, des tâches, des notes et quelques applis, alors que les téléphones-ordinateurs peuvent surfer sur le web, faire du mail, de la messagerie instantanée, du multimédia et des jeux. Certains smartphones ne nécessitent même plus de logiciel de synchro sur ordi, mais font toutes les mises à jour et synchro directement sur internet (calendar, mail, contact, réseaux sociaux, etc.).

  • Constructeurs : Les constructeurs d'ordi entrent dans la danse : Acer, Dell, Archos, Lenovo, Toshiba et Asus (et, bien sûr, Apple il y a trois ans, mais ça n'avait échappé à personne). Ce marché n'aura échappé à aucun gros constructeur.

  • OS : Les OS spécifiques aux constructeurs de téléphone sont progressivement abandonnés, pour passer à un modèle proche de l'industrie de l'ordinateur personnel : le constructeur conçoit le matériel, le construit et/ou l'assemble (ou le fait assembler), puis un éditeur tiers fournit l'OS et le SDK, et on lui développe des pilotes spécifiques au matériel et on personnalise éventuellement son interface, ainsi que son offre logicielle pré-installée. Sauf qu'ici, on n'assiste pas à un monopole de Microsoft, mais à un vrai choix avec Android bien évidemment, mais également Windows Mobile, mais encore Symbian et LiMo. En effet, Apple et RIM ne fournissant pas à des tiers leurs OS respectifs, j'ai nommé iPhone OS et BlackBerry OS. On arrivait à saturation avec la foultitude des OS spécifiques des constructeurs de téléphones : il n'y avait pas ou trop peu de partage de code, même au sein d'un même constructeur, les équipes étant souvent mises en concurrence. Cette ère est désormais quasiment teminée, on utilise des OS tiers upstream ou adaptés.

  • Apple : Apple était présent dans le monde des ordinateurs personnels, avec un matériel iMac ou MacBook et un OS Mac OS X spécifique, le tout intimement lié : la firme de Steve Jobs rejoue le même scénario avec cette fois-ci matériel iPhone et l'OS « iPhone OS », le tout intimement lié. Aucun constructeur n'a le droit à l'OS sur son propre matériel, aucun éditeur d'OS n'a le droit à s'installer sur le matériel d'Apple (à moins de bricolages). Les applemaniacs s'y retrouvent. Avec l'iPhone, seul matériel de la lignée malgré ses trois version (Edge, 3G et 3GS), on assiste à un business gigantesque autour des accessoires, comme avec les Mac. À noter que RIM fait la même chose avec sa ligne BlackBerry et son OS.

  • Opérateurs et FAI : Les opérateurs telco vendent désormais des « data plan » ou « forfait internet 3G » et se transforment donc en fournisseurs d'accès à internet (FAI, ou ISP en anglais pour Internet Service Provider). Excepté ces grossières arnaques : les forfaits vendus comme « illimités » sont plafonnés à quelques centaines de méga-octets ou quelques giga-octets en volume mensuel ; la VoIP est interdite sur la 3G (pas sur le wifi), la VoIP entrant en collision directe avec le business-model séculaire consistant à vendre de la voix à la minute ; enfin, certains opérateurs bloquent allègrement de nombreux ports. Cette situation de « sous-internet » va probablement changer sous la pression des clients (que vous êtes tous), ne s'agissant que de dérapages spécifiques aux débuts des telco dans le monde de l'Internet. En revanche, l'indemnisation d'ordis par les FAI ne s'est toujours pas généralisée, comme c'est le cas des opérateurs avec les combinés mobiles.

  • Wifi ouverts : Les FAI français poussent tous les wifi ouverts et partagés comme FON, FreeWifi, ou NeufBox de SFR. Bouygues de son côté pousse le quadruple-play avec une box et un forfait mobile. FON est également accessible dans de nombreux pays.

  • Wifi dans les machines : Désormais, tous les smartphones ou presque savent parler le wifi. En effet, il est inadmissible de vendre un appareil surfant sur Internet sans wifi, vérifiez bien à l'achat. De l'autre côté, les laptop/netbooks commencent à intégrer la 3G, soit sous forme de clef USB munie d'un forfait 3G par un opérateur indemnisant le netbook, soit directement dans le matériel. Il devient donc courant en milieu urbain de bénéficier de la mobilité ultra-connectée (par exemple grâce aux outils Android de connexion automatique aux FreeWifi).

  • Guerre des navigateurs : Enfin, un dernier fait marquant est la guerre des navigateurs qui a repris de plus belle sur ce nouveau champs de bataille. Bien que chaque OS inclue le sien par défaut (comme IE dans Windows, à ceci près qu'ils ne sont souvent pas « implantés ») : IE Mobile dans Windows Mobile, Safari Mobile dans iPhoneOS, Chrome Mobile dans Android, le navigateur mobile dans le webOS de Palm et le BlackBerry (qui vient de racheter Torch Mobile, éditeur de Iris, basé sur WebKit)... Opera tente de challenger Safari et Chrome avec Opera Mobile et Opera Mini (proxy de compression), mais Opera doit maintenir ces deux déclinaisons sur d'innombrables terminaux. Mozilla Fennec avance bien et est d'ores et déjà disponible en versions alpha et beta respectivement sur WM6 et Maemo. Encore peu de choses sur Symbian, et rien d'annoncé sur iPhone et Android. Il est clair que la fondation Mozilla se concentre sur les plateformes ayant des navigateur de moindre qualité, et pouvant être upgradé vers Fennec. Les atouts de ce dernier sont Weave qui permet la synchro (historique, bookmarks mots de passes) et les extensions (qui sont déjà au nombre de 30 pour le moment). On voit également une poignée d'autres acteurs mineurs, dont NetFront de Access, ou encore Skyfire, qui vont très probablement péricliter, victimes du combat des titans
Double convergence

On assiste donc à une double convergence : d'une part, les services comme les opérateurs telco et les fournisseurs d'accès internet, et d'autre part le matériel comme les laptop/netbook et smartphones (et tablettes qui peuvent être vues comme de gros smartphones ou des laptops ayant perdu leur clavier). Un jour, téléphonie et informatique n'auront plus de frontière visible. Bon ça fait longtemps qu'on en parle.

On verra donc apparaître de nouveaux logiciels, matériels et accessoires, dont les concepts tourneront autour des smartphones, tablettes et netbooks.

L'obligation de ports USB dans les téléphones (à des fins de chargement de batteries) en Europe à partir de 2010 est une avancée majeure pour l'interopérabilité : on verra sans doute apparaître des solutions matérielles et logicielles de couplage laptop-smartphone, tels que des docks pour poser le téléphone en charge à côté de l'ordi lui-même branché au secteur, ainsi l'ordi bénéficie également de la 3G du téléphone, ou encore des oreillettes pour téléphones utilisant la VoIP de l'ordi.

Actualité

L'actualité a été riche en un an, voici une revue rapide des événements majeurs :
  • iPhone : iPhone 3GS et iPhoneOS 3.0 apportent rapidité, MMS et copier-coller. Comblant ces manques inadmissibles pour un tel acteur. Apple arrive à l'année de la maturité pour cette plateforme : il ne manque plus grand chose (mais reste proprio). Tout le monde y compris le grand public connait désormais le sacro-saint « iPhone » (prononcé avec plus ou moins de succès). Encore plus quand il pète dans les mains de leurs utilisateurs. L'iPhone bat tous les records de croissance à ce jour. C'est le joujou à la mode, que l'on retrouve dans toutes les mains. Apple a mis à peine deux ans à atteindre cette situation.

  • Android : Android est officiellement publié en octobre 2008, et c'est pas moins de quatre smartphones Android sur le marché français en moins de 6 mois, avec un combiné par opérateur français : le HTC Dream/G1 chez Orange, HTC Magic/G2 chez SFR, Samsung Galaxy chez Bouygues, et enfin HTC Hero chez le MVNO Virgin Mobile (aux dernières nouvelles/rumeurs, le Galaxy arrive chez SFR et Virgin perd le HTC Hero). Plusieurs dizaines de téléphones et appareils Android (dont tablettes) sont prévus dans les trimestres à venir. Au cours de l'année 2009., une seconde version d'Android sort et est étiquetée 1.5 « Cupcake ». Lui succèdera une nouvelle version « Donut » 1.6. Puis, ce sera le tour d'« Éclair » 2.0 dans la foulée. On assiste à une maturation rapide de la plateforme, le chemin ayant été débroussaillé par l'iPhone. On verra si sa progression (fonctionnalités, rapidité, mais aussi ventes) atteint dans un an et demi le même stade que l'iPhone aujourd'hui.

  • Symbian : La forge Symbian ouvre tardivement, après la promesse l'an dernier par Nokia de défragmenter les interfaces Symbian et d'opensourcer la plateforme unifiée résultante. Le tant attendu N97 arrive timidement, smartphone à clavier physique, succédant au sacro-saint néanmoins vieillissant N95, toujours en vente (et succédant également à l'échec du N96 qui n'a rien apporté par rapport au N95). Nokia bénéficie de son inertie et de son implantation, mais son joujou peine à séduire, même les inconditionnels les plus purs (même les grands anciens, utilisateurs de feu Psion). Symbian ne peut évidemment pas se maintenir à son niveau de parts de marché : étant parti avec une longue avance sur ses adversaires, Nokia voit face à lui de nombreux modèles de smartphones (donc du choix pour les utilisateurs). Symbian est de fait trop lié au constructeur et éditeur Nokia : à titre de comparaison les constructeurs distribuent allègrement Android et Windows Mobile (à défaut de pouvoir distribuer iPhoneOS et BlackBerryOS sans doute).

  • Openmoko : L'échec du Neo FreeRunner et de la plateforme Openmoko. En effet, ultra-buggué, le gadget est relégué chez les geeks les plus enragés, et n'est distribué que très modérément. La plateforme logicielle, jouissant d'une liberté pourrait faire rougir Debian, part en live avec de multiples interfaces, ayant toutes pour même effet de bord une finition laissant à désirer (comprendre : utilisable uniquement par des geeks enragés).

  • Windows Mobile : Microsoft a tenté de faire revivre (survivre ?) le vieillissant et pathétique Windows Mobile (renommé en Windows Phone) en insufflant du graphisme hérité du Zune, mais il ne parvient pas à camouffler son manque d'innovation et son incapacité à rattraper le retard. Une version 6.5 a du mal à sortir avec des ambitions revues à la baisse, les fonctionnalités prévues étant reportées à la version 7.0 (qui sortira... encore plus tard) : là encore Microsoft reproduit sa gestion désastreuse du versionnement de ses Windows (inutile de rappeler le boulet Vista ?). Cette plateforme, ancrée dans l'ancien monde des PDA à stylet, a un mal fou à passer à une « expérience » smartphone tactile, même ses plus abrut^fervents défenseurs s'en rendent bien compte.

  • Palm pré et webOS : Arrivée remarquée sur le marché nord-américain du Palm pré, basé sur un Linux customisé, dans lequel les applications sont basées sur les technologies web (X/HTML, CSS, JavaScript), d'où le nom webOS (avec un un « web » en minuscule et un « OS » en majuscule). Palm était leader dans le monde des PDA, mais n'avait pas réussi alors son entrée en avance de phase dans le monde smartphone, c'est désormais chose corrigée, avec moult renforts de communication. Palm, qui embauche moult acteurs d'Apple, semble abandonner au passage son PalmOS. Le Palm pré et ses éventuels rejetons de la même lignée arrivent en Europe avant la fin de l'année. Il n'est pas prévu à l'heure actuelle de distribuer webOS à des constructeurs tiers. Note importante : Palm est la seule entité capable de rivaliser avec Apple dans une éventuelle guerre thermonucléaire globale portant sur les brevets autour des smartphones.

  • BlackBerry : RIM échoue lamentablement son entrée dans le touchscreen avec son Storm ultra-buggué (mais moins que le FreeRunner, d'ailleurs un Storm 2 est prévu), mais parvient à sortir une version alpha de BlackBerry OS 5.0. RIM maintient sa position de second sur ce marché spécifique (bien que considéré comme challenger d'iPhone). Il maintient également sa position entreprise, auprès de la population de cadres quarantenaires accrocs aux mails push du boulot (il est vrai que c'est la seule chose qu'il sache réellement mieux faire que quiconque).

  • Maemo : Maemo passe de Gtk à Qt (TrollTech ayant été rachetée par Nokia) et la future tablette Nokia N900 (aka RX51) devient vrai smartphone en héritant enfin d'une pile GSM, et tout en assumant sa stature revendiquée de PC miniature. Ce smartphone intègre un appareil photo numérique digne de ce nom puisque de 5 mega-pixels, c'est devenu courant, mais surtout avec une optique Carl Zeiss, ce qui met toute la concurrence loin derrière, comme c'est toujours le cas avec le vieux N95. La version 5 de la plateforme Maemo est imminente. Maemo remplacera-t-il Symbian à terme ? La Stratégie de Nokia est assez floue, bien qu'assurant logiquement le support de sa base installée Symbian gigantesque, et sans doute dédiant Maemo au haut de gamme. Maemo semble être la plateforme Linux pour mobile la plus proche du desktop et des libristes. Sur les photos de l'appareil, on peut voir une icône Ovi, on peut supposer que Maemo hérite de toute la suite. Maemo souffre d'un parent unique, Nokia, comme Symbian, il ne sera donc que très peu ou pas du tout adopté par des constructeurs tiers, au moins à court terme. Maemo reste une plateforme à lancer.

  • LiMo : LiMo aka Linux Mobile (purement issu du monde telco, pas du monde Internet) continue son chemin, emmenée par Nec et Panasonic (également LG et Motorola, et au total plus de 50 membres, dont éditeurs et opérateurs). Au Japon, ce ne sont pas moins de 9 mobiles qui viennent d'être annoncés, portant le total à plus de 40 mobiles sur le marché en 2009. ACCESS, qui édite également le navigateur NetFront, a rejoint la LiMo Foundation avec ACCESS Linux Platform (ou ALP), le Linux mobile issu du rachat de PalmOS.

  • Parts de marché : Sur le net, l'iPhone détient les plus grandes parts de marché, Android dépasse logiquement rapidement Windows Mobile. Les utilisateurs de Nokia et BlackBerry surfent peu. Un tiers des français ont accès à l'internet depuis leur mobile et l'utilisation de clefs 3G a doublé.


Stores

Pendant ce temps, les magasins d'applications ou « stores » fleurissent :
  • App Store d'Apple perd lourdement en crédibilité à cause de nombreuses affaires de censure et de filtrage. Le nombre vanté de 60.000 applications est ridicule : personne ne peut suivre, pas même Apple lui-même. Le mythe du développeur d'application à deux francs (deux dollars pardon) gagnant le gros lot est enfin dépassé. Ce Store est encore et toujours lié au logiciel propriétaire iTunes à tout faire, qui a la fâcheuse tendance à pousser également les DRM.

  • Android Market décolle doucement mais sûrement, et atteint quelque milliers d'applications cet été. On retrouve la même bardée d'applications telles que les trucs inutiles (sabre laser, revolver, etc.) et applications ultra-bugguées et pas finies.

  • App World de BlackBerry fait son apparition progressivement, avec assez peu d'applications. Il s'agit là peut-être d'une habitude à changer de la part des utilisateurs et développeurs de BlackBerry.

  • Ovi Store de Nokia est également timide, mais se repose sur un existant, assez faible malgré tout. La marque Ovi est assez illisible, à l'image d'Apple avec l'App Store, MobileMe et l'iTunes music Store, en proposant contacts, mail, calendrier, cartes, photos/vidéos, musique, et enfin Store.

  • Sur son MarketPlace, Microsoft pousse les développeurs à monter les prix : 1/ pour attirer ces mêmes développeurs, en tentant encore aujourd'hui de leur faire croire qu'ils vont gagner du pognon 2/ en faisant croire, par le prix, que les applis sont de meilleure qualité que sur les autres plateformes, et en obligeant par conséquent les utilisateurs à payer, payer, payer. On dirait bien que, de fait, MS n'encourage pas la gratuité ni le libre (mais ce n'est pas une surprise pour ce dernier). À voir à l'usage. Note : si MS avait appelé son magasin « store », on se serait bien foutu de leur gu... chez les francophones (fenêtres ? stores ?).

  • Modèles : Tous ces « Stores » ont un modèle différent, qui corrige selon eux les nombreuses défaillances de l'App Store d'Apple... et/ou des autres concurrents d'ailleurs.

  • Toujours pas de apt-get pour téléphone.


Notez bien que ces Stores sont rentables... pour leur fournisseur, pas pour les éditeurs et développeurs individuels. En effet, ces stores touchent souvent des royalties sur chaque appli vendue... ce qui est une nouveauté par rapport au marché du desktop.

Perspectives

Dans tous les cas ou presque, on confie tout notre vie privée à un géant de cette industrie, il n'y en a pas un qui soit pire ou mieux.

En attendant le Palm pré et les téléphones webOS, ainsi que le N900 et les téléphones Maemo, le playground du linuxien semble n'être plus le FreeRunner/OpenMoko mais bel et bien Android, Le Linux construit par le « not so evil » Google et ses nombreux partenaires draine également nombre de développeurs mobile, soit migrant d'une autre plateforme mobile, ou venant de l'informatique personnelle.

Hélas, Android manque actuellement de communication face à l'iPhone et au Palm pré, pour faire booster Linux sur mobile. Il n'est pas ou peu poussé, il semble être encore être sous observation par les constructeurs et opérateurs : normal, on ne se lance pas dans un tel marché en mettant tous ses oeufs dans le même panier. On voit toutefois arriver des téléphones Android à bas prix, bien ou mal ? L'avenir nous le dira...

De nombreux acteurs majeurs de l'informatique personnelle, des constructeurs de téléphones et de l'édition logicielle semblent s'orienter vers Android. C'est actuellement la plateforme qui remporte le plus de suffrages, et qui attire tous les regards, mais ceux-ci ne sont pas (encore ?) sanctionnés par de bons chiffres de ventes. Il faut bien préciser tout de même qu'il n'y a pas d'« Androphone » ou « gPhone » se donnant pour ambition d'aller chercher l'iPhone sur son terrain. Laissons donc la même période de temps à Android (et webOS et Maemo) face à l'iPhone.

On voit des concours de développement Android un peu partout, avec Google bien sûr à deux reprises (Android Developper Challenge 2 en cours), mais ont également suivi T-Mobile en Allemagne et SFR et Samsung en France.

China Mobile, l'opérateur du pays aux 600 millions d'abonnés au mobile, sort des terminaux sous OMS (Open Mobile System), l'adaptation chinoise de Android. En effet, la Chine a pas moins de 8 téléphones Android actuellement sur le marché ou annoncés : HTC Magic, Dream, Click, Hero, Dell Mini3i, Lenovo O1, Huawei U8230, Philips V900.

Le rentrée devrait ressembler à un marché à la criée, avec des annonces et présentations dans tous les sens de la part de Archos, Motorola, Nokia, et Apple, et également sans doute d'autres, l'objectif Noël approchant à grands pas.

Inutile de préciser une nouvelle fois que Linux et le libre peuvent jouer un rôle plus que significatif, tout simplement de premier plan, sur un marché... non-verrouillé par une firme états-unienne monopolistique. On a trois acteurs majeurs sous Linux avec Android en tête, Maemo et LiMo, et on a également Symbian en open source.
  • # Tous clients ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Cette situation de « sous-internet » va probablement changer sous la pression des clients (que vous êtes tous),

    Non, nous ne sommes pas tous clients, nous n'apprécions pas tous d'êtres envahis par Internet juste dans nos téléphones et d'utiliser des ordinateurs avec des écrans et des claviers minuscules. Il y en a qui aiment. Mais pas tout le monde, de grâce !
  • # Ouverture ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Je trouve dommage de ne pas aborder, ou très peu, l'ouverture de ces plate-formes. Par exemple, l'iPhone est à ma connaissance le premier déploiement massif d'informatique déloyale, où une unique société, et non l'utilisateur, contrôle ce qu'on peut ou qu'on ne peut pas installer : cela méritait d'être relevé, je pense.
    • [^] # Re: Ouverture ?

      Posté par . Évalué à 7.

      Dans les consoles de jeu par exemple, c'est pareil aussi, non ?

      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

    • [^] # Re: Ouverture ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Cela a amené des pratiques vraiment malsaine comme les logiciels de tethering qui sont interdit sur iPhone.

      Pour les logiciels libre, il vaudrait mieux que ces "App store" ne se répandent pas sur les autres téléphones. Ils donnent trop de pouvoir aux opérateurs et limitent l'innovation.
      • [^] # Re: Ouverture ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Un apt-get-like, c'est le pouvoir à la communauté, cad nous tous.
      • [^] # Re: Ouverture ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Cela a amené des pratiques vraiment malsaine comme les logiciels de tethering qui sont interdit sur iPhone.

        À la limite, ce qui se fait ou non, je m'en moque, autant s'intéresser déjà à ce qui peut se faire, à ce que les éditeurs se réservent comme possibilités. Avec l'iPhone, ça fait peur. Et c'est utilisé pour ce genre de chose. Avec le Kindle, ça ne faisait pas peur, et ça a été utilisé. La suite, je la regarde avec un bol de pop-corn : ça m'amuse beaucoup, et ne me concerne pas du tout. :-)
  • # Oula !

    Posté par . Évalué à 2.

    "BlackBerry : RIM échoue lamentablement son entrée dans le touchscreen avec son Storm ultra-buggué (mais moins que le FreeRunner, d'ailleurs un Storm 2 est prévu), mais parvient à sortir une version alpha de BlackBerry OS 5.0. RIM maintient sa position de challenger d'iPhone, en se classant 3ème sur ce marché spécifique. "

    Oula ! En lisant, ca m'a choqué.
    Tout d'abord par le manque d'objectivité. Des sources pour le Storm ultrabuggé ou juste une opinion personnelle ?

    De plus, RIM est 1er sur le marché des smartphones et non 3eme.( devant Apple). Source :
    http://www.pcinpact.com/actu/news/52508-nokia-rim-apple-smar(...)

    Je suis déçu de la redaction de cette article.
    Jeff
    • [^] # Re: Oula !

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      D'après ton lien RIM est 2ième sur le marché du Smartphone, pas premier.
    • [^] # Re: Oula !

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      > Tout d'abord par le manque d'objectivité. Des sources pour le Storm ultrabuggé ou juste une opinion personnelle ?

      Je souffre de l'usage de mon BlackBerry Strom tous les jours. Les quelques centaines d'utilisateurs qui s'expriment dans les forums (donc des milliers silencieux) en souffrent également, force est de la constater, même les afficionados le reconnaissent.

      À côté, mon vieux N95 est du bonheur en barre. Et mon tout nouveau Samsung Galaxy Android est loin, bien loin devant.

      > De plus, RIM est 1er sur le marché des smartphones et non 3eme.( devant Apple). Source :

      Le numéro 1 des smartphones est depuis longtemps et demeure (pour encore combien de temps ?) Nokia.

      > Oula ! En lisant, ca m'a choqué.
      > Je suis déçu de la redaction de cette article.

      mdr

      Ça sent le fanboy agressé ça... tu confirmes ? ;-)
      • [^] # Re: Oula !

        Posté par . Évalué à 2.

        Tu es content de ton Galaxy ? Et d'Android ? Un petit point de vue (blog, dlfp ou autre) de ta part m'intéresserait beaucoup :-) Merci !
      • [^] # Re: Oula !

        Posté par . Évalué à 1.

        Tu les as gratos tes téléphones ? Ton plan m'intéresse, je voulais remplacer mon vieux sony-ericsson à 1€ par un N95, j'ai vite lâché l'affaire en voyant le prix.
        • [^] # Re: Oula !

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Pas de plan hélas :
          * mon BlackBerry est un téléphone pro
          * ma transition N95 > Galaxy s'est faite sur la base de mes points et de mon pognon (et... oui, ça fait mal...)
    • [^] # Re: Oula !

      Posté par . Évalué à 5.

      Je suis déçu de la redaction de cette article.
      Moi j'aime beaucoup: décapant pour tout le monde
  • # Il y a apt-get sur Maemo

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Toujours pas de apt-get pour téléphone.

    Maemo est basée sur Debian, et il y a apt-get. Le N900 devrait donc inaugurer les téléphones grand publique avec apt-get :)
  • # Formats physiques

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Puisqu'on parle, forcément, de formats, qu'en est-il des formats physiques d'interconnexion de ces téléphones ? Se rechargent-ils avec des prises spécifiques ? Avec des jacks standards ? Avec du mini-USB ? Peuvent-ils être branchés à un ordinateurs avec des câbles spécifiques ? Avec du mini-USB ?

    Un jour, je changerai de téléphone, enfin, le jour où le mien me lâchera. Pour choisir, avant même de regarder les logiciels, je regarde les prises. Non-standard ? Choix éliminé, au suivant.
    • [^] # Re: Formats physiques

      Posté par . Évalué à 2.

      sur mon htc dream, c'est une prise mini usb. Elle n'est pas ultra standard dans le sens où elle a un angle de plus : http://sg.hardwarezone.com/img/data/articles/2009/2900/HTC_M(...) mais cela permet de brancher dedans n'importe quelle prise mini usb. J'en avais d'ailleurs une autre d'une autre provenance, celle-ci me permet elle-aussi de brancher mon téléphone sur la prise usb d'un ordinateur (chargement + transfert via mass storage). Par contre on ne peut pas utiliser ses périphériques avec d'autres matériels, mais c'est un moindre mal.

      Les écouteurs se branchent sur le mini usb, donc c'est du matériel spécifique et n'est pas très pratique.

      Bref, pour la connectivité ou la recharge, on n'a pas besoin d'un logiciel type windows ou apple (cf ithunes) pour se connecter n'importe où et c'est très appréciable.

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: Formats physiques

      Posté par . Évalué à 3.

      Note que bientôt pour la recharge il n'y aura plus que de l'USB en Europe comme le dit l'auteur de l'article.

      Reste effectivement le format des jacks a vérifier.

      • [^] # Re: Formats physiques

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Pour la recharge, c'est bien. Certaines marques étaient déjà en avance sur ce point-là; Notamment celle de mon téléphone actuel, sinon je ne l'aurais pas acheté. :-)

        Pour les prises de son, j'ai envie de dire que c'est bien simple : une boîte qui fabrique des téléphones avec une prise son différente du jack 3,5 ou du mini jack 2,5, ce sont des tocards, ne pas acheter.
  • # Le vieillissant et pathétique Windows Mobile...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    N'empêche qu'à la FNAC, on est tellement convaincu que c'est du MS-Windows que les clients veulent qu'on n'hésite pas à maquiller les OS : [http://www.frandroid.com/4468/la-fnac-considere-que-le-htc-m(...)]
    • [^] # Re: Le vieillissant et pathétique Windows Mobile...

      Posté par . Évalué à 2.

      Bof c'est plus une question d'habitude qu'autre chose je pense.

      Je doute que beaucoup de client soit satisfait de Windows Mobile: j'ai meme du le reinstaller pour pouvoir avoir une gestion 'correcte' des SMS.

      La convergence ordinateur-telephone c'est que maintenant pour avoir un telephone qui fonctionne normalement il faut patcher le telephone, grrr..
    • [^] # Re: Le vieillissant et pathétique Windows Mobile...

      Posté par . Évalué à 3.

      Vieillissant et pathétique ne sont pas des vains mots.
      En fait c' est même ce qu' il manque à cette remarquable dépêche : la situation de Microsoft windows mobile. Car loin de tout troll, il y a une sacrée évolution :

      Il y a encore peu de temps, il y avait :
      Windows Mobile
      Nokia.
      Puis Blackberry est arrivé et a bousculé le marché.
      Point barre, les autres, même très bien, étaient anecdotites.

      Très récemment encore les cellulaires haut de gamme étaient fournis avec windows mobiles. Et ce alors que Apple avait déjà tout bousculé en matière d' ergonomie, d' interface, et d' innovations. Mais mais mais... que voulez vous ? quant vous avec acheté le dernier haut de gamme équipé de windows mobile et que vous êtes obligés de sortir un stylet pour faire 3 actions...comme sur un palm d' il y a 10 ans... vous vous cachez... Quant vous avez lz super tout dernier windows mobile avec l' interface sense de HTC et que vous voyez la même interface sur linux android... sa ré-activité, sa vélocité, son mutlitache... là vous pleurez avec le sentiment de vous être fait sacrément avoir.

      C' est romancé genre affectif, certes, mais c' est pourtant la réalité : en moins de 1 an Windows mobile est passé du statusd de leader au status de vieillerie dont plus personne ne veux. AUCUN cellulaire haut de gamme ne sortira en 2010 sur le marché usa/europe avec windows mobile. Voilà la réalité.

      Microsoft est tellement inquiet qu' ils ont lancés en plan com' avec une roadmap d' une nouvelle version de windows mobile pour 2012. Voilà. Finalement windows mobile suit le même chemin que windows ce et automotive : un truc qu' on va oublier vite fait.

      Mais tout le monde semble s' en ficher royalement. Les constructeurs sont déjà passés à autre chose, moins cher, plus souple, plus rapide, plus stable, multi-tache, open gl-es... Apple, Android, Maemo (et LiMo en Asie) trustent tout... Mon Android j' ai pas besoin de lancer l' appli "mail" pour regarder si j' ai des nouveaux mails... Les éditeurs de logiciels (isv) s' y retrouvent : Avez vous essyer CoPilot Live 8 ? Pic Say pro ? cameraFX ? le navigateur réalité augmentée ? etc etc etc bref les nouveaux logiciels sortent sur ces plateformes...
      Et autant les constructeurs que les opérateurs s' y retrouvent clairement plus !

      donc la phrase "mais à un vrai choix avec Android bien évidemment, mais également Windows Mobile, mais encore Symbian et LiMo. En effet, Apple et RIM ne fournissant pas à des tiers leurs OS respectifs, ... n' est plus à jour, en ce bel été 2009 :)


      "Unix, vous savez ce vieux truc obsolète qui à 40 ans..."
      • [^] # Re: Le vieillissant et pathétique Windows Mobile...

        Posté par . Évalué à 2.

        C' est parti pour la grande campagne de pub microsoft sur la vingtaine de mobile sous windows mobile qui vont sortir cet automne.

        En ce moment sur les radios du groupe Radio-France, c' est au moins 4 fois par jour sur chaque... (et la journaliste infos de "Le Mouv'" de préciser : "je jure de ne pas avoir reçu quoique ce soit pour cette annonce"... dommage que ça soit pas elle, elle aurait pû en prendre aussi après tout...)

        On finirai presque par les plaindre... des cellulaires ordinaires et un système déjà tellement hors-jeu qu' ils annoncent le nouveau pour 2012... Mais la vieille Europe à bon dos, avec tout ses accrocs à msn ... Purée que j' aimerai connaitre les chiffres réels... (prix de vente o.s VS cout de lancement et subventions-aides à constructeurs)

        Apple, {HTC / Samsung / Sony-Ericsson / others with Google} et Nokia n' ont pas de mouron à se faire :))
  • # Openmoko

    Posté par . Évalué à 4.

    Non, le FR n'est pas mort. Depuis son abandon (relatif, la production des modèles existants semble continuer) par FIC, la communauté a repris les choses en mains, et commence à se comporter de manière un peu plus rationnelle.

    La profusion de distribution semble se calmer, avec maintenant quelques "socles" (SHR et Debian, essentiellement) qui permettent aux plus acharnés de construire leurs propres versions. Mais en tous cas, le choix est devenu beaucoup plus simple.

    Les interfaces "téléphoniques" deviennent utilisables, le prototype qu'était Zhone ayant à peu près disparu de la circulation. Le principe même du framework "freesmartphone.org" commence à montrer son intérêt.

    Ce n'est effectivement pas le téléphone de monsieur Toutlemonde, mais il fonctionne et rend bien des services. Simplement, ce n'est pas l'iPhone-killer que certains auraient voulu y voir.
    • [^] # Re: Openmoko

      Posté par . Évalué à 5.

      Je ne peux qu'être d'accord avec toi. Faut pas non plus pousser, le Moko n'est pas une usine à bugs et un projet mort uniquement pour geeks enragés.

      Ok il y a 2 "bugs" hardwares... mais quel téléphone n'en a pas ? Simplement pour ces autres téléphones on ne peut pas le savoir, tout étant clos, verrouillé et limite secret défense. Là au moins c'est clair. Et franchement ces 2 petits bugs ne sont pas méchants et/ou facilement réparables. Et comparé à la plupart des autres téléphones que j'ai eu, le Moko a une qualité sonore bien supérieure. Idem pour la sensibilité réseau GSM et GPS.

      Les distrib ont mis du temps à se stabiliser et trouver leur vitesse de croisière. Et maintenant il n'y a plus vraiment de soucis avec plusieurs d'entre elles. Je pense qu'on est un paquet à utiliser ce "gadget" comme téléphone au quotidien maintenant.

      Il est vrai que ce n'est pas (encore ?) pour le grand public, contrairement à certains espoirs du commencement. Mais avec FSO/SHR comme base maintenant assez stable et le projet gta02-core, on ne peut vraiment pas dire que c'est un projet qui continue de couler.
      Quant aux interfaces graphiques, c'est le monde GNU/Linux, tout le monde y va de son idée au début pour finalement en voir quelques-unes émerger et avoir le soutient de la communauté. C'est ça aussi le Libre : un sacré foutoir au début mais qui fini toujours par sortir quelque-chose de bon.

      Vous l'aurez compris, j'aime bien mon Moko moi ;-) . Et de plus en plus...
      • [^] # Re: Openmoko

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Ok il y a 2 "bugs" hardwares... mais quel téléphone n'en a pas ?

        il y a des fix proposés, il me semble en plus, non ? (je n'étais pas trop pour cette partie de la dépêche, mais bon cela permet aussi d'avoir des références factuelles parfois :) ).

        des liens pour une simplification du nombre de distros ou des annonces de regroupement / convergence ? quelle distro est actuellement conseillée, sur quels faits/fonctionnalités avérés ?
        Une base commune de "ce qui doit fonctionner absolument" émerge-t-elle ? à défaut une comparaison des roadmaps permettrait de choisir :)
        • [^] # Re: Openmoko

          Posté par . Évalué à 4.

          [i]il y a des fix proposés, il me semble en plus, non ?[/i]

          Exact. Il y en a un d'officiel "agréé" par OpenMoko (avant sa chute...). Ça concerne le Buzz que certains interlocuteurs entendaient dans certaines conditions dépendantes principalement des relais sur lesquels on était connecté. Pas mal de personnes font cette correction eux-mêmes (un condo à changer), ou alors certaines boites le proposent pour un prix plus que modique.

          Le deuxième concerne l'autonomie de la bête. C'est le fameux bug 1024 dont la cause a été trouvée il y a peu. Il n'y a pas de solution "officielle" étant donné que OpenMoko ne gère plus ça, mais pas mal de gens ont fait des tests pour vérifier la théorie et effectivement ça semble efficace. Encore une fois un condo à changer et l'autonomie passe du simple au double.

          En ce qui concerne les distrib, je peux tenter un gros résumer. Pour les plus curieux il y a énormément d'infos sur les forums d'openmoko-fr et sur les wiki, fr et autres.
          En gros il y a 2 bases qui dominent :
          - FreeSmartphone.Org (FSO)
          - Debian

          FSO est le projet qui était à la base d'OpenMoko, un framework libre entièrement modulable de gestion des différentes parties matérielles d'un téléphone/smartphone/gadgetphone... Ce projet est maintenant intégré à OpenEmbedded (OE), GNU/Linux pour l'embarqué.
          C'est sur ce socle que repose la distribution SHR. Cette distrib semble être la plus utilisée. Il n'y a pour le moment qu'une version unstable, mais qui n'a d'unstable que le nom... Elle se concentre sur le fond, à ce que tout fonctionne et rapporte les bugs pour faire avancer FSO.
          Et sur SHR se reposent de plus en plus d'autres distrib, comme Qalee, qui elles s'occupent plus de la forme, en se reposant sur le cœur qu'est SHR/FSO.

          Debian, que l'on ne présentera pas ici, s'installe et fonctionne parfaitement sur le FreeRunner. Plusieurs distrib se basent dessus, comme Hackable:1 ou Neovento.

          Certaines distrib se basent sur les 2 : elles proposent une version à base Debian et une à base SHR/FSO. c'est le cas notamment de QtMoko (anciennement QtExtended, anciennement Qtopia de Nokia).

          FSO est vraiment un superbe projet pour le libre sur les téléphones. Ce n'est pas un projet qui est censé être 100% FreeRunner, Le but est d'arriver à un framework fonctionnel sur tout type de smartphone, de part sa modularité. L'accès aux ressources matérielles étant standardisée et simple. Ça n'est pas encore stable comme du Debian, mais ça s'en rapproche rapidement et surtout c'est vraiment ciblé appareil téléphone-à-tout-faire portatif.

          Pour ce qui est des Roadmaps, là c'est trop en demander ;-).

          Perso je suis sous SHR Unstable depuis des mois, je m'en sers quotidiennement comme téléphone sans soucis majeur. Je m'en sers aussi comme GPS avec l'excellent navit ou TangoGPS, comme baladeur audio ou autre gadgeterie. Je n'ai pas trop l'occasion de me servir du wifi et encore moins du BlueTooth, mais il parait que ça fonctionne plutôt bien, même avec une oreillette :-).

          Quand au fait de pouvoir mettre le port USB en USB Host, c'est vachement pratique. De même que d'avoir une prise mini-jack standard pour brancher des écouteurs.

          Bref, c'est un projet qui a clairement eu des gros soucis de gestion à son début. Maintenant que c'est du 100% communautaire, ça semble de structurer et porter ses fruits. Espérons que ça arrive à faire perdre la mauvaise image du début qui lui colle à la peau.
      • [^] # Re: Openmoko

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Ca me fait penser à l'encart sur le test du HTC G1 (Dream) sur LesNumériques http://www.lesnumeriques.com/article-407-4846-291.html à propos de la présence de 2 « @ » sur le clavier. Le meilleur est la réponse d'HTC : « un correctif logiciel sera prochainement disponible » :)

        L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

    • [^] # Re: Openmoko

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Je pense surtout qu'au déla d'un projet de téléphone, c'est surtout le lancement d'une idée, d'une ouverture dans le monde de la téléphonie.

      Suite au projet openomoko, un certain nombre d'avancées dans le domaine du gsm sont arrivés ( openbsc, une station gsm avec du logiciel libre, des cartes des cellules gsm (opencellid, openbitmap), etc ). Il y a le portage d'une distribution communautaire (shr) sur la gamme htc.

      La communauté a correctement repris le projet hardware, via gta-core-02 ( http://lists.openmoko.org/pipermail/gta02-core/ ), l'université de saopaulo devrait fournir la chaine de fabrication ( http://openmoko-fr.org/blog/index.php?post/2009/08/14/L-univ(...) )

      le libre commence en partie à rentrer dans le domaine de l'électronique, en partie grace au projet, mais aussi via d'autres, comme opencores.net, comme les cameras elphel, en fait, comme plein d'autres. Le fait d'avoir publier les specs matériel permet de voir qu'on peut le faire si on le veut.

      En fait, les critiques me rappellent furieusement celle aux sujets des distributions linux il y a 10/15 ans. "y a trop de distributions pas finis", "ça manque de features que tel plateforme proprio posséde" "y a trop de bugs par rapport à X". Il suffit de prendre une debian 1.0 ou un rh 5.X ( rh, pas rhel ) pour revivre ces moments de l'histoire, et voir à quel point on a fait des progrés. Il ne faut pas oublier que le projet a 2 ans, qu'il y a eu en effet des ratés, et plus d'un, et qu'il ne faut pas espérer bouleverser aussitot le paysage fermé de la téléphonie.

      Il a fallu du temps à ce que l'idée de stallmann d'un os libre commence à faire son chemin, et même aujourd'hui, il y a des lacunes que le libre sur le poste de travail n'arrive pas à combler, avec bien plus de moyen et de temps. On peut donc au moins remercier ceux qui tentent des choses, au lieu de fustiger l'innovation.
  • # Qualité photo

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ce smartphone intègre un appareil photo numérique digne de ce nom puisque de 5 mega-pixels, c'est devenu courant, mais surtout avec une optique Carl Zeiss, ce qui met toute la concurrence loin derrière, comme c'est toujours le cas avec le vieux N95.

    Euh.... La résolution photo et l'optique Carl Zeiss sur les téléphones ne garantissent aucunement de la qualité des photos obtenues. Je préférais 1000x les photos de mon Sony-Ericcson W810i 2 Mpx à mon Nokia 5800 3.5 Mpx optique Carl Zeiss.

    L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

    • [^] # Re: Qualité photo

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      ski ce Carl Zeiss d'abord ? ça ressemble beaucoup à un "kilebo" qu'à une réelle garantie de qualité pour moi. En plus, d'après Carl_Zeiss il n'est plus là pour en faire la pub' ni même donner son avis, donc bon...
  • # Des vrais trucs qui marchent.

    Posté par . Évalué à 5.

    Il y a un point que la dépêche effleure à peine:
    Cette situation de « sous-internet » va probablement changer sous la pression des clients (que vous êtes tous),

    Le problème des terminaux (pourquoi pas "serveurs", au passage?) mobiles est qu'ils sont actuellement totalement verrouillés.

    Dès que l'on sort de l'architecture "PC", les "terminaux mobiles" sont de vraies catastrophes en terme de bidouillabilité:
    - connectiques propriétaires,
    - OS impossible à changer,
    - restrictions d'utilisation artificielles (pas de P2P sur 3G par exemple).

    Je sais pas vous, mais moi ce que j'aime dans les PC, et dans les logiciels libres, c'est qu'on peut y bidouiller ce qu'on veut. Et, à part en ultraportable, on manque encore de "terminaux" légers qui soient bidouillables.

    À quand un téléphone muni d'une prise RJ-45? Dont le système de fichier soit accessible en UMS via une prise USB? Qui soit capable, à l'inverse, de recevoir des données depuis une clef USB? Qui serait capable d'être un point d'accès Wifi? Et que ces possibilités soient offertes, sinon par l'OS préinstallé, du moins par un OS qu'il soit facile d'installer par la suite?

    C'est ce que j'ai adoré avec l'eeePC: acheter la bestiole, installer facilement une vraie distro, et faire (par exemple) un pont Wifi-réseau filaire en quelques minutes.

    Père Noël (je sais, je m'y prends à l'avance, mais j'en demande, semble-t-il, beaucoup), je veux un téléphone qui fasse pareil, mais qui soit plus petit qu'un netbook. Je veux pouvoir faire ce que je veux de chaque interface de communication: si y'a du Wifi alors je peux faire tout ce qui est possible avec du Wifi, aircrack compris. Si y'a un port USB je veux pouvoir y brancher n'importe quoi en USB: baladeur, souris, clavier, manette de jeux.. Ah, et si possible, avec des pilotes libres, Père Noël.

    Laisse moisir dans ta hotte les Flash, les accès surtaxés à Meetic, le portage de Skype, le forfait "Facebook illimité", le Wifi "uniquement station", et sors nous un vrai joujou pour geeks, avec une architecture un peu exotique et qui soit aussi souple d'utilisation qu'un PC. Et pas trop cher.

    THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: Des vrais trucs qui marchent.

      Posté par . Évalué à 3.

      Essaye le truc des geeks enragés qui osent se servir d'un Neo FreeRunner ;-).

      Niveau bidouillabilité, c'est le top. Rien de proprio. Et hormis le RJ45 (trop gros...) tout ce que tu dis est faisable. Tout n'est pas encore stable à 100%, mais on y vient. Et plus de monde participera, plus y sera rapidement.
      • [^] # Re: Des vrais trucs qui marchent.

        Posté par . Évalué à 1.

        Ça me tente bien, oui. Par contre je trouve le prix un peu élevé. Est-ce parce que les machins propriétaires sont "subventionnés" par des éditeurs de logiciels, de contenu, des opérateurs télécom..?

        Si je compare le prix et les spécifications du FreeRunner avec, par exemple, les HTC Magic, c'est en tout cas l'impression que ça donne: si tu es prêt à te laisser enfermer dans des technos propriétaires, donc au final à laisser plus de thunes aux fournisseurs de logiciels, de contenu et de tuyaux, l'appareil est moins cher. Un peu comme les consoles par rapport aux PC.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Des vrais trucs qui marchent.

          Posté par . Évalué à 3.

          Y'a peut-être de ça, mais pour la raison principale, je parierais plutôt sur une histoire de volume de ventes.
        • [^] # Re: Des vrais trucs qui marchent.

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Je pense qu'il faut demander à quelqu'un dans le domaine, mais je pense que la subvention des opérateurs doit tourner autour de 300e, pour un tel ou tu t'abonnes durant 2 ans.

          J'ai un nokia e65, vendu 300 à 400 euros à l'époque. Mon abo était à 35 euros sur 2 ans, +40 e de tel.
          On peut donc dire que SFR paye 270 à 370 euros pour avoir mon tel, et devrait se mettre sur 2 ans 840 euros dans les poches grace à la vente. Ils sont donc quand même largement bénéficiaire.

          Et encore, vu le nombre de mobile vendu, ils doivent avoir des tarifs auquel j'ai pas accés en tant que simple client. ( vu aussi le fait que j'ai réussi à avoir un 2eme tel aprés casse, pour 1 euros, ils ont des stocks à refourguer ).
    • [^] # Re: Des vrais trucs qui marchent.

      Posté par . Évalué à 5.

      si y'a du Wifi alors je peux faire tout ce qui est possible avec du Wifi, aircrack compris. Si y'a un port USB je veux pouvoir y brancher n'importe quoi en USB: baladeur, souris, clavier, manette de jeux.. Ah, et si possible, avec des pilotes libres, Père Noël.

      Marrant y'a justement des gens qui bricolent (enfin, essayent) ce genre de chose sur android (après tout il suffit d'améliorer les drivers, qui sont libres même si le matos manque de spec, et un peu de user space, et depuis que Jay Saurik a démontré qu'il était faisable d'installer une debian dans un chroot, rien n'est impossible). Y'a même des gars prêts à patcher l'ultra-fermé firmware radio.

      Les discussions là dessus ont généralement lieu sur la liste G1-Hackers (au milieu de pas mal de bruit, parfois, mais le volume reste correct, surtout en ce moment c'est plutôt calme) : http://www.telesphoreo.org/cgi-bin/mailman/listinfo/g1-hacke(...)

      Bon, les gros bricoleurs d'android viennent souvent du monde de la téléphonie / embarqué avec un background windows mobile, ce qui fait que la majorité des bidouilleurs ont une approche différente. Mais le fait que google diffuse régulièrement le code des versions en cours de dev aide pas mal, on trouve par exemple des versions modifiées de Cupcake avec des bouts de Donut dedans, comme CyanogenMod (même si tout n'est pas libre sur un android, certaines applis google ne le sont pas par exemple, et le framework utilisé par HTC dans les Hero ne l'est pas du tout).

      On trouve ce genre de chose centralisé sur le forum xda-developpers : http://forum.xda-developers.com/forumdisplay.php?f=448

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.