Municipales 2008 - L'AFDEL confond "candidat" et "idiot du village"

Posté par . Modéré par j.
0
28
fév.
2008
Communauté
L'AFDEL, en réalité un lobby créé en 2005 par Microsoft et un petit groupe d'éditeurs français de logiciels propriétaires, vient de lancer un Pacte France Numérique.

Cette initiative est sans conteste une réaction au succès (*) du Pacte du Logiciel Libre et plus largement de l'initiative Candidats.fr. Lancée en 2007 par l'April à l'occasion des campagnes présidentielle et législatives, l'initiative se poursuit actuellement dans le cadre des élections municipales et cantonales.

(*) NdM : 8 candidats à la présidentielle sur 12 ont répondu à un questionnaire détaillé ; 520 candidats aux législatives ont signé le pacte du Logiciel Libre, dont 69 aujourd'hui à l'Assemblée Nationale française ; déjà plus de 150 signataires parmi les candidats aux municipales et cantonales.

L'April appelle les candidats à la vigilance : contrairement au Pacte du Logiciel Libre qui relève d'une initiative citoyenne, le Pacte de l'AFDEL n'a pour finalité que de défendre les intérêts privés d'un nombre réduit d'éditeurs de logiciels, instrumentalisés par un éditeur en position dominante condamné à plusieurs reprises pour ses pratiques anti-concurrentielles.

Le Pacte France Numérique que l'AFDEL propose aux candidats de signer contient, selon les propres mots de l'AFDEL, « Dix propositions susceptibles de dégripper la machine, en mettant les TIC au service des citoyens et de la croissance française. » Ou l'inverse...?
  • # Point 9...

    Posté par . Évalué à 10.

    Comme le fait remarquer Bertrand Lemaire, notez avec quelle classe ils dissimulent une phrase "innocente" dans l'avant dernier point de leur pacte (le point 9) :

    Promouvoir les industries numériques dans leur diversité
    La dynamique de l’innovation s’appuie sur la diversité des modèles et des technologies qui font leur apparition chaque jour. Cette diversité doit s’accommoder des besoins exprimés par les utilisateurs en interopérabilité, qui est un enjeu du développement des TIC. Ce qui implique pour l’industrie du logiciel, de veiller à ne pas favoriser un modèle plutôt qu’un autre en particulier le logiciel libre vis-à-vis de tous les autres éditeurs de logiciels. Une neutralité garante de pluralisme et de liberté de choix dans l’équipement des usagers de l’administration, des différentes collectivités publiques ou parapubliques et des entreprises.
    Proposition : Garantir la neutralité des choix de technologies.


    Sans commentaire.
  • # Le point 7 aussi

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    On voit bien par quel genre d'individus le point 7 a été pondu... « La propriété intellectuelle constitue le socle de l'économie numérique. » Et allez que je t'en remets une couche...

    On dirait une caricature, ce pacte.

    Ça doit être ça qu'on appelle la politique.
  • # Flash

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Boudu, ce n'est pas qu'à moitié du Flash, ça… Belle démonstration de ce que le Web ne doit pas devenir.
    • [^] # Re: Flash

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Et les accents ne sont pas acceptés dans le formulaire pour signer le pacte !
  • # Du bon boulot

    Posté par . Évalué à 7.

    Je n'ai pas la force, ni le courage, ni le temps d'ailleurs, de rentrer dans une analyse détaillée de ce pacte / site web. Néanmoins, il en ressort au moins une homogénéité professionnelle dans la réalisation : c'est gerbant, du début à la fin!




    ps: Ha ha! Elle est bien bonne n'empêche, M$ & co. qui se posent à présent en victimes du libres et levier sociaux. Fallait oser...
    • [^] # Re: Du bon boulot

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Elle est bien bonne n'empêche, M$ & co. qui se posent à présent en victimes du libres et levier sociaux. Fallait oser...

      Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnais.
      • [^] # Re: Du bon boulot

        Posté par . Évalué à 1.

        Hormis que je plussoie sans réserves à la citation d'Audiard,
        Il ne faudrait pas sous estimer ces gugusse !

        Ils sont tout sauf cons.

        Et ce qui est une caricature grossière dans les coulisses peut très bien paraître totalement convaincant sous les feux de la rampe. Tout est dans la mise en scène.

        On peut déjà dire que ça manie avec aisance la langue de bois du politiquement correct, la où l'essentiel se loge dans les replis les plus ténus de la phrase.
  • # Toujours interessant de voir d'ou viennent les gens

    Posté par . Évalué à 3.

    Jamal Labed maintenant porte parole du nouveau truc était il y a quelques années porte-parole du BSA (Business Software Alliance).

    "Nous n'avons pas encore statué sur la brevetabilité des logiciels, qui n'est qu'un des moyens de défendre la propriété intellectuelle."

    L'association des éditeurs français, (les (petits) éditeurs) devraient savoir que s'ils sont petits ils ont tout à perdre de ce système...

    "Certains investisseurs ou représentants d'administrations publiques estiment que nous avons perdu perdu la bataille face aux grosses entreprises américaines."

    "Microsoft France est membre de l'Afdel."

    Le bla bla qui explique le pourquoi du comment...

    Bref, une tentative supplémentaire de lobbying.
  • # Sans commentaire

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Sur le site web de l'AFDEL dans la partie Revue de presse ( http://www.afdel.fr/revue-presse-afdel.php ) :

    - L'AFDEL critique les recommandations sur le Libre de la commission Attali
    Pour l'AFDEL, Association Française des Editeurs de Logiciels, "la commission Attali tourne le dos à l'innovation".

    - Logiciels : les éditeurs veulent renforcer la protection de la propriété intellectuelle
    Soucieux de garantir la pérennité de leur activité, les professionnels militent pour une amélioration de la protection juridique de leurs produits et pour une évolution du droit en matière de brevetabilité.

    - L'AFDEL prône une "brevetabilité encadrée des logiciels"
    L'association française des éditeurs de logiciels revient à la charge sur les brevets logiciels, même si elle s'en défend.

    - Le pôle de compétitivité du libre dérange les éditeurs de logiciels Business
    L'AFDEL, association d'éditeurs de logiciels, déplore que l'Etat soit favorable à la création d'un pôle de compétitivité du logiciel libre. Elle juge l'initiative "discriminatoire" vis-à-vis d'acteurs ayant choisi d'autres modèles économiques.

    etc...
  • # Tout en PHP

    Posté par . Évalué à 1.

    On retrouve MS dans presque toutes les catégories.
    La cerise sur le gateau, c'est que tout le site est en PHP...
    Alors là je dis : chapeau bas !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.