OpenNMS passe en version 1.7.4

Posté par . Modéré par tuiu pol.
Tags :
8
17
juin
2009
Technologie
La nouvelle version instable (bien que tout à fait utilisable) d'OpenNMS est sortie.

OpenNMS est une solution de supervision réseau écrite en Java qui prend en charge la plupart des activités liées à ce domaine d'application : découverte d'équipements et de services, suivi de disponibilité de ces équipements et services, collecte de données (SNMP, HTTP, JMX) et présentation graphique de ces données (RRD, jrb), traitement d'événements (traps SNMP, syslog), alarmes, corrélation d'événements (drools) et enfin rapport.

OpenNMS possède une branche stable 1.6 (1.6.5) et une branche instable 1.7 (1.7.4). Instable mais pas inutilisable : les nouveautés de la dernière version portent sur l'intégration d'un éditeur de cartes SVG utilisable sous Firefox, la mise en œuvre de nouvelles méthodes de découvertes d'équipements ou de services, l'intégration avec RANCID, l'inter-opérabilité avec de nombreux outils de gestion de tickets de dérangement/maintenance (OTRS…).

Enfin et surtout, OpenNMS est réellement libre : il ne repose pas sur une "version entreprise" comme le font (malheureusement) de plus en plus de pseudo "logiciels ouverts" (à moins qu'il ne faille dire "logiciels pseudo ouverts").

D'ailleurs le meneur du projet et principal investisseur (Tarus Balog) aime à souligner cet engagement vers le libre
  1. en explicitant son "business model" dans son blog ;
  2. en usant ou abusant de termes spécifiques ("opencore", "fauxpensource") dans ce même blog ;
  3. en affichant le logo de la FSF sur son site commercial.


NdM: OpenNMS est distribué sous Licence GPL v2. Des paquets sont disponibles pour les distributions à base de RedHat (yum), Mandriva (urpmi), Debian (apt-get) ainsi que pour Mac OS X et Microsoft Windows. Malgré ses qualités, OpenNMS pêche sur certains aspects : la documentation est éparse et distribuée au travers d'un wiki qui mériterait une certaine restructuration. Du point de vue du développement, l'application est sur-architecturée et nécessite une solide connaissance de Java.
  • # jrb ?

    Posté par . Évalué à 1.

    kezako ?
  • # FreeBSD

    Posté par . Évalué à 3.

    J'utilise ce très bon outil depuis un certain temps, et je voulais simplement signaler qu'il fonctionne parfaitement sous FreeBSD.

    C'est un logiciel parfaitement adapté à de grosses plateformes informatiques ayant une croissance rapide.
  • # Nagios vs OpenNMS

    Posté par . Évalué à 4.

    Quels sont les avantages de cette solution vis à vis de Nagios par exemple ?

    Guitdz
    • [^] # Re: Nagios vs OpenNMS

      Posté par . Évalué à 1.

      OpenNMS est plus axé grandes plateformes.
      Le module d'autodiscovery fonctionne particulièrement bien et le système d'alerting est plutôt complet.
      Il intègre une gestion RRD qui évite de s'appuyer sur cacti.
      Enfin, il gère nativement les escalades et les plannings de maintenance.

      A supposer que Centreon comble les lacunes de Nagios, je dirais simplement qu'OpenNMS comble les lacunes de Centreon.
      • [^] # Re: Nagios vs OpenNMS

        Posté par . Évalué à 0.

        Je ne connais (Centreon / Nagios) que de nom, il m'est donc impossible de comparer. Olivier semble en savoir plus que moi la dessus.

        Mais après avoir fait un tour sur le site de Centreon qui ajoute (si j'ai bien compris) des possibilités de collecte et de graphe de données (par exemple nombre d'octets reçus ou envoyés par une interface réseau) à Nagios ..... je peux assurer que je ne perdrai pas 1:10.000 de seconde à tenter de les comparer ... même à l'apéro du café du commerce.

        Centreon semble être un joli cas de logiciel opencore (ou fauxpensource, ou neo propriétaire, ...) : un noyau de base libre et des fonctionnalités supplémentaires propriétaires ......

        Je suis utilisateur et non marketeur ... comparer opennms/(nagios+centreon) reviendrait à comparer HP openview ou CA unicenter à OpenNMS... en pire puisque dans ces derniers cas on sait qu'on a affaire à des solutions propriétaires alors que dans le premier on allèche avec le coeur libre pour pouvoir capturer avec les fonctions supplémentaires...

        Cela dit le plus simple et d'installer les deux solutions et de comparer le résultat .... tout en gardant à l'esprit que les philosophies des projets sont différentes ......
        • [^] # Re: Nagios vs OpenNMS

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Bonjour,

          Je pense qu'il est faux de dire que Centreon est un logiciel "fauxpensource", Centreon est un vrai Logiciel Libre pour les raisons suivantes:
          - il n'y a pas une version "libre" et une version "entreprise" mais une seule version totalement libre
          - Centreon seul, sans ses modules propriétaires, se suffit à lui même : il n'est pas obligatoire d'acheter une licence pour disposer d'une "vraie" version totalement fonctionnelle
          - Centreon seul, sans ses modules propriétaires, répond à de nombreux besoins: interface web de configuration, intégration des graphiques RRDTool, configuration graphique des trappes SNMP, reporting, ...
          - les contributeurs extérieurs sont les bienvenus (d'ailleurs, qu'ils n'hésitent surtout pas à venir nous aider, on les attend :-) )

          PS: je précise pour être totalement transparent, oui je travaille dans la société MERETHIS, qui édite Centreon et ses modules associés
      • [^] # Re: Nagios vs OpenNMS

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        OpenNMS est plus axé grandes plateformes.
        Ha? Qu'appelle-t'on "Grandes plateformes"? Si on parle de milliers d'équipements supervisés et de dizaine de milliers d'indicateurs alors Centreon/Nagios n'a pas à rougir.

        le système d'alerting est plutôt complet.
        Celui de Centreon/Nagios est très complet:
        - mail SMS, jabber ;
        - jours ouvrés/non ouvrés
        - période de backup, de reboot, d'interruption régulière de service
        - escalades vers de multiples groupes
        - jours fériés, congés des utilisateurs, ...

        Il intègre une gestion RRD qui évite de s'appuyer sur cacti.
        Tout comme Centreon/Nagios

        Enfin, il gère nativement les escalades et les plannings de maintenance.
        Tout comme Centreon/Nagios.

        Le seul argument que j'ai vu de valable est celui là: "module d'auto-discovery". De par mon expérience, c'est à la fois un avantage et un inconvénient. L'inconvénient: l'administrateur est contraint de déclarer tous les éléments à superviser, ce qui peut être fastidieux. L'avantage: l'administrateur est contraint de déclarer tous les éléments à superviser, ce qui lui donne un grand contrôle en lui permettant de ne sélectionner que ce qu'il veut.

        A supposer que Centreon comble les lacunes de Nagios, je dirais simplement qu'OpenNMS comble les lacunes de Centreon.
        Je n'ai trouvé aucun argument valable pour affirmer cela. Je ne connais pas bien OpenNMS et je ne permettrais jamais d'affirmer que Centreon n'a aucun manque de fonctionnalité ni, surtout, qu'OpenNMS voit ses lacunes comblées par Centreon.
        • [^] # Re: Nagios vs OpenNMS

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Surtout que je vois deux avantages à Nagios :

          -1- c'est pas du java avec tout le tralala de Tomcat

          -2- les fichiers de configuration ne sont pas en XML

          Quand on liste les avantages de l'un, c'est aussi bien d'en lister les inconvénients.
  • # Map personnalisable simplement

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Les map en supervision c'est cool mais souvent ça ne va pas loin et ça ressemble vite à un sapin de noël (en particulier quand la supeerversion est mal gérée)

    Est il possible dans opennms de faire des map 100% personnalisé ou l'on fait s'animer uniquement ce que l'on veut, permettant ainsi de faire des map "fonctionnelle" puis de redescendre via des sous map par exemple jusqu'à des maps techniques ?

    Je fais actuellement ça sous nagios grâce à NagVis, mais j'avoue que Nagios/Centreon me sors par me sors par les yeux, je jetterai bien un oeil sur OpenNMS, mais cette fonctionnalité (map perso) est primordiale pour nos équipes de prod.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.