Rapport annuel 2010 sur le développement du noyau Linux

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags : aucun
32
2
déc.
2010
Linux
Comme l'an dernier la Linux Fondation vient de mettre à disposition un document PDF qui analyse le mode de développement spécifique du noyau Linux et qui propose de nombreuses statistiques sur l'année qui vient de s'écouler.

Quelques commentaires dans la suite de la dépêche. L'article est écrit par :
  • Greg Kroah-Hartman (développeur du noyau qui travaille chez Novell),
  • Jonathan Corbet (rédacteur en chef du site Linux Weekly News)
  • et Amanda McPherson (vice-présidente de la Linux Foundation).
Les statistiques sont générées grâce au script gitdm (git data miner) qui fouille dans les archives du gestionnaire de versions Git. C'est ce qui explique que l'analyse porte sur les évolutions entre le noyau 2.6.11 (première utilisation de Git) et le 2.6.35.
Ce rapport est, comme toujours, plein de statistiques intéressantes si on veut se faire une meilleure idée du rythme de développement du noyau Linux et des principaux contributeurs qui participent au projet.

Par exemple, on apprend que le champion de l'année 2010 est Paul Mundt (qui travaille au Japon pour l'entreprise Renesas Electronics) avec pas moins d'1,3% de tous les patchs depuis le dernier rapport ! Le champion des champions est David S. Miller (responsable de toute la partie réseau et mainteneur SPARC) avec 2 533 patchs depuis le noyau 2.6.11.
Le noyau 2.6.35 fait maintenant 13 468 253 lignes alors que le 2.6.11 ne représentait que 6 624 076 lignes (évidemment la majeure partie de ces lignes sont dans le code des pilotes de périphériques).

Un changement assez important visible dans ces statistiques des contributions est l'arrivée d'entreprises qui se servent de Linux dans des systèmes embarqués (télévisions, téléphones, etc). Les firmes Nokia, Texas Instruments ou encore Samsung apparaissent maintenant aux côtés des traditionnels Red Hat, Intel, IBM et Novell. Nokia est ainsi en cinquième position (1 173 patchs) des firmes contributrices depuis l'an dernier.

Depuis le noyau 2.6.30 de l'an dernier le rythme de développement a continué sur un rythme très élevé jusqu'au 2.6.33 puis a légèrement ralenti depuis. Les auteurs expliquent cela par l'intégration de grosses nouveautés qui sont maintenant digérées :
  • Systèmes de fichiers : ext4, btrfs ;
  • Développement (débug) : ftrace, perf ;
  • Pilotes graphiques : réimplémentation de la couche graphique ;
  • etc.
On peut également souligner le fait que la création de la branche -staging (branche qui accueille les pilotes non finalisés) a contribué à l'augmentation du rythme d'intégration des patchs. Maintenant que la plupart des pilotes sont en -staging il est normal que ce rythme décroisse.
Ce ralentissement relatif ne doit pas faire perdre de vue le fait brut : le noyau Linux reste le projet de logiciel libre le plus dynamique au monde.
Depuis le rapport 2009 il y a eu en moyenne 5,18 patches par heure soit 9 058 lignes ajoutées, 4 495 lignes supprimées et 1 978 lignes modifiées par jour (tous les jours, vacances ou weekends compris) !
  • # Contributeurs

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Évidemment, en bon trolleur, j'ai directement sauter à la section sur les compagnies…

    Et ben j'en connais une qui n'est même pas dans la liste (ni même dans le document). Et en plus, ils siphonnent les utilisateurs des autres distributions !

    Qu'est-ce qu'on attends pour boycotter ? La version (web) 2.0 de LinuxFR ?


    ~~~~~~~~~~~~~>[]
    • [^] # Re: Contributeurs

      Posté par . Évalué à 10.

      Ça devient un peu facile cette critique systématique, toujours pour la même raison, d'une chose qui ne peut pas changer du jour au lendemain mais évolue sur la durée. Si la critique était vraie il y a trois mois, elle restera vraie aujourd'hui (surtout quand on parle de statistiques sur plusieurs années), et ça n'apporte pas forcément beaucoup.

      C'est bien de faire pression sur les compagnies pour qu'elles contribuent upstream, mais un bon troll devrait essayer de se renouveler au lieu de toujours revenir sur les mêmes choses.
      • [^] # Re: Contributeurs

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Mon commentaire était une caricature. Peut-être trop réaliste ?

        Ça serait vraiment stupide de ma part de publier autant de dépêche sur une distribution que je conspue :)
    • [^] # Re: Contributeurs

      Posté par . Évalué à 10.

      On n'est pas Vendredi, mais je te répondrai que s'ils siphonnent les utilisateurs des autres distributions, c'est qu'ils doivent faire un *truc* de mieux que ces autres distributions.

      Ce truc peut être une configuration par défaut (intégration), du marketing, etc: peu importe, rien n'empèche les autres distributions de se battre sur ce domaine:
      - il n'est pas trop difficile de réutiliser la conf par défaut et même de la remonter upstream si Ubuntu ne le fait pas..
      - le marketing pour Ubuntu n'est pas très agressif, donc il ne doit pas être bien difficile de le concurrencer.

      Conclusion, peut-être que les autres distributions ne cherchent même pas à concurrencer Ubuntu car le desktop ça paye pas (comme RedHat le dit depuis longtemps), donc plutôt que de critiquer Ubuntu/Canonical pour ce qu'ils ne font pas, tu devrais être content qu'ils existent et même espèrer qu'ils arrivent à être profitable car à ce moment là, on peut espèrer l'arriver d'une vrai concurrence sur le desktop Linux..

      Il me semble que pour le moment Canonical est déficitaire, s'ils restent déficitaire, tôt ou tard tes souhaits de disparition d'Ubuntu seront exaucés..



      • [^] # Re: Contributeurs

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        À titre personnel et complètement hors sujet, je trouverais extrêmement positif pour Canonical (évidement) mais surtout pour l'écosystème du libre que Canonical atteigne l'équilibre.
        • [^] # Re: Contributeurs

          Posté par . Évalué à 0.

          Pourquoi ?
          Pour que Canonical fasse un autre site web à la con ?
      • [^] # Re: Contributeurs

        Posté par . Évalué à 10.

        Ce truc peut être une configuration par défaut (intégration), du marketing, etc: peu importe, rien n'empèche les autres distributions de se battre sur ce domaine

        Ce truc c'est la documentation !

        j'ai commencé avec une Redhat 9 puis fedora, pendant 3 ans. Après 2 ans de Debian puis logiquement Ubuntu (3 ans) simplement parce que le support des portables à ce moment là était meilleur. Je suis maintenant sous Arch depuis 2 ans et je n'ai pas trouvé meilleure doc que celle d'Ubuntu-fr. Si bien que je continue encore à la mettre à jour. Hors-mi le gestionnaire de paquet qui diffère, le reste (les fichiers de conf) sont valables pour toutes les distributions.

        Ubuntu dispose d'un bon capital sympathie qui lui donne un coup de pub et donne envie aux gens d'essayer. Mais ce qui les fait rester est bel et bien la doc.
        • [^] # Re: Contributeurs

          Posté par . Évalué à 6.

          C'est pas de la doc, ce sont des tutoriaux.

          J'attends encore de voir de la vraie doc avec des vraies explications, comme sur http://docs.redhat.com/docs/fr-FR/index.html ou http://debian.org/doc/ .

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Contributeurs

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Ce n'est pas de la documentation un tutorial ?

            Envoyé depuis mon lapin.

            • [^] # Re: Contributeurs

              Posté par . Évalué à 1.

              Non.

              Un tutorial, c'est juste une marche à suivre pour que ça marche, rien de plus.
              Une doc t'explique le fonctionnement et les détails et à partir de là, on se crée un tutorial.

              Il y a un truc comme http://www.debian.org/doc/manuals/securing-debian-howto/inde(...) sur le wiki Ubuntu ?

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: Contributeurs

                Posté par . Évalué à 6.

                Rien n'interdit d'expliquer des trucs dans un tutorial. Un tutorial n'a pas vocation à être exhaustif cependant, certe, mais ça reste un document (comme dans documentation) qui traîte d'un aspect relatif au logiciel ou au document qui nous occupe.
              • [^] # Re: Contributeurs

                Posté par . Évalué à 2.

                Ouch ! Ça c'est de la doc ! << Soyez prévenu que le manuel fait plus de deux cents pages >>... Hé ben ! Par contre, lorsque je lis attentivement la section "1.5 Éléments restant à écrire (FIXME/TODO)", ça me fait peur... Je trouve que la liste est longue et identifie des questions de base non traitées (je n'ai pas lu cette doc en entier, je me fie à ce paragraphe).

                Exemples parmis d'autres qui me piquent les yeux (j'ai gardé l'ordre des points, mais j'ai extraits ceux qui me parlent particulièrement) :

                <<
                - Comment mettre en place un pare-feu en utilisant Debian GNU/Linux. La section sur les pare-feux concerne actuellement un système isolé (pas de protection d'autres machines,...). Comment tester la configuration.
                - Parler des services « chrootés », plus d'informations sur (...(URL citées))
                - Parler des programmes pour faire des « prisons » chroot. compartment et chrootuid sont en attente dans incoming. D'autres (makejail, jailer) pourraient aussi être présentés.
                - Restreindre ssh pour qu'il puisse uniquement exécuter certaines commandes
                - Sécurisation des navigateurs Web
                - Chiffrement entier du système de fichiers
                - Configurer une autorité de clés publiques (PKA) pour une organisation
                - Décrire la situation relativement à FreeSwan (abandonné) et OpenSwan. La section VPN a besoin d'être réécrite.
                - Ajouter une section spécifique à propos des bases de données, l'installation par défaut et sur la façon de sécuriser les accès.
                - Ajouter une section sur l'utilité des serveurs virtuels (Xen, Vserver, etc.)
                >>

                Franchement, on trouve de la doc ailleurs sur le web, d'ailleurs un certain nombre d'URL pointe vers des ressources, depuis cette section "FIXME/TODO". Mais bon, je lance un appel de débutant à la communauté Debian compétente sur ces questions : j'apprécierais sacrément de trouver de l'info validée par Debian sur tous les points pré-cités.

                Autre chose, je suis ravi d'apprendre que le projet Debian comporte une équipe en charge de la sécurité ainsi qu'une équipe d'audit. Bravo pour le travail accompli et pourvu que cette doc soit complétée avant que je m'en mêle :-)
    • [^] # Re: Contributeurs

      Posté par . Évalué à 3.

      Je note quand même avec intérêt que SFR (!) apparaît dans la liste des contributeurs depuis le 2.6.30 (page 15).
      Bon, ok, à 0.6%, mais quand même, c'est presque autant que google (0.7%).

      Je m'attendais plus à voir Iliad/Free dans ce classement, voire HTC (pour ses téléphones android) ou encore Orange, mais les 3 sont absents.

      Quelqu'un sait sur quoi portent ces contributions ?

      *Sano*

  • # Plus de 5 patchs à l'heure

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Cette fois c'est ce qui m'a impressionné, ce n'est pas la longueur de l'article de Patrick_G mais les statistiques.
    Les statistiques concernant le noyau Linux, aussi bien pour le nombre de personnes apportant leur concours que pour la quantité de mises à jour, sont fabuleuses.

    Jamais une entreprise ne pourra mettre autant de moyens sur un OS. En 1990, j'utilisais HP-UX et HP pouvait en assurer la maintenance avec la vente de licences qui représentaient le dixième du prix de vente de la machine. Maintenant, le prix des machines exécutant les mêmes fonctions a été divisé par vingt. Les Unix propriétaires ne pouvaient plus suivre. Il n'y avait pas d'autre alternative qu'un projet communautaire.
    • [^] # Re: Plus de 5 patchs à l'heure

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      IBM, Apple et Oracle continue leur OS UNIX. QNX se porte pas si mal puisqu'on le trouve dans les routeurs CISCO au milieu d'IOS... et j'en passe car je ne suis pas spécialiste.

      Bref, HP-UX, IRIX sont mort mais il y a plus de version d'UNIX de nos jours qu'il y a 20 ans.

      Je suis d'accord avec une partie de ton argumentaire, mais sans le projet GNU monté par RMS, rien ne dis qu'un OS UNIX communautaire serait aujourd'hui l'UNIX majoritaire. L'informatique en 2010 aurait pu être très différente... (enfin, il faut pas oublier que 'OS ultra majoritaire reste encore Windows, dont la base a été conçu par une partie de l'équipe de VMS, le principal concurrent d'UNIX).
      • [^] # Re: Plus de 5 patchs à l'heure

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        enfin, il faut pas oublier que 'OS ultra majoritaire reste encore Windows,


        Ah bon, est-ce que tu en es vraiment certain ?
        Chez "monsieur tout le monde" cela ne me semble pas le cas, du moins en France.
        Monsieur tout le dispose :
        - d'une (voir 2) PC sous Windows
        - d'une box ADSL sous Linux
        - d'un GPS majoritairement sous Linux
        - d'une télévision LCD majoritairement sous Linux
        - d'un smartphone qui si il n'est pas encore majoritairement sous Linux mais risque de le devenir si Nokia fait le pas (en tout cas il y en a plus que sous Windows)
        - quand il sort il est surveillé par des caméra sous Linux, va faire ses courses dont les caisses sont sous Linux etc .....

        Franchement, en terme d'instanciation de Linux vs Windows je demande vraiment à voir.
        • [^] # Re: Plus de 5 patchs à l'heure

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je suis 100% d'accord avec toi, je dis souvent ici que les parts marchés de Linux sont faussés, voire fausse (idem avec les distributions ou debian est souvent oublié ou non compté).

          Je faisais juste répondre à Pierre qui parlait manifestement de machine de bureau.
          • [^] # Re: Plus de 5 patchs à l'heure

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Je ne parlais pas des ordinateurs de bureau. HP-UX était utilisé dans les entreprises sur des ordinateurs départementaux, voire des grosses machines.

            Là où je suis d'accord, c'est sur les parts de marchés calculés avec... les licences vendues ! Pour occulter la montée des logiciels libres, on ne peut pas mieux faire.

            Un autre chiffre est intéressant : Toutes les architectures de processeurs produits actuellement peuvent fonctionner avec Linux. Windows ne fonctionne que sur l'architecture Intel.
            On remarquera que Windows est coincé entre les gros ordinateurs (voir top 500) et les petits dont l'embarqué. Des initiatives comme http://www.quietty.com/fr/ peuvent venir rogner par le bas l'hégémonie de Microsoft sur le PC.
  • # et ben

    Posté par . Évalué à 6.

    comment fait Linus pour gerer tout cela?
    • [^] # Re: et ben

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Il invente Git pour faciliter son boulot.
      • [^] # Re: et ben

        Posté par . Évalué à 1.

        Git, il l'a surtout inventé pour remplacer le propriétaire BitKeeper, suite aux critiques de Richard Stallman et d'Alan Cox :)
        • [^] # Re: et ben

          Posté par . Évalué à 3.

          pas du tout et ce n'est pas bien de re-ecrire l'histoire. La raison c'est que quelqu'un a la linux fundation avait commencait a travailler sur un outil compatible, du coup bitkeeper a dit stop a la version gratuite. Comme Linus ne voulait pas entendre parler de svn et que mercurial avait a l'epoque des problemes de vitesse il a ecrit git.
          • [^] # Re: et ben

            Posté par . Évalué à 2.

            Il aurait pas pu contribuer à mercurial ?

            Les logiciels sous licence GPL forcent leurs utilisateurs à respecter la GPL (et oui, l'eau, ça mouille).

            • [^] # Re: et ben

              Posté par . Évalué à 3.

              et apprendre un autre langage que le C? Je suis pas sur que cela l'interesse des masses.
            • [^] # Re: et ben

              Posté par . Évalué à 2.

              Je crois qu'il avait calculer qu'il aurait fallu plusieurs années à Hg pour avaler l'historique de Linux. Il a laissé tomber.

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: et ben

                Posté par . Évalué à 2.

                Étonnant, il y a pourtant http://kernel.org/hg/
                Je ne sais pas combien Mercurial a évolué depuis, je ne suis pas sûr qu'il ait une fois été si lent !
                • [^] # Re: et ben

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  > http://kernel.org/hg/

                  Bah peut-être que justement la conversion a mis 5 ans ? En même temps, quand le noyau est passé à Git, l'historique a été volontairement perdu ...
                  • [^] # Re: et ben

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Ca doit sûrement venir de python et de sa légendaire rapidité.

                    Ca t'apprendra. Pythoneux et ingrat ;)
                • [^] # Re: et ben

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Mercurial a été lancé a la même seconde que git : le jour où la licence Bitkeeper a été supprimée.
          • [^] # Re: et ben

            Posté par . Évalué à 6.

            pas du tout et ce n'est pas bien de re-ecrire l'histoire. Un peu quand même.

            Ce n'est pas bien de ré-écrire l'histoire, j'en conviens volontiers, mais ce n'est pas bien d'occulter une partie des faits non plus ;)

            Certes, ce que tu racontes est probablement vrai (je ne connais pas si bien que ça l'histoire du kernel, mais il me semble avoir entendu des choses similaires).

            Mais ce n'est pas la seule et unique raison. Une des raisons de l'abandon de bitkeeper, c'est aussi le fait que les développeurs du kernel étaient fort mécontents de l'utilisation d'un logiciel propriétaire.

            Linus lui s'en fout bien que ce soit libre ou proprio. Il veut juste que ce soit efficace et performant. Or, bien qu'il prête de nombreuses qualités à bitkeeper, ça n'est pas si performant que ça. Car outre la technique pure, il faut aussi prendre en compte les développeurs qui abandonnent le projet, les critiques externes (RMS etc.), les trolls sur la ml ou ailleurs (temps perdu + énervement + dégradation des relations etc.). Donc au final, l'outil n'est plus si intéressant dans l'absolu pour Linus.

            La réaction de bitkeeper a été la meilleure possible. Ils ont prouvé qu'on ne pouvait pas se reposer sur un logiciel propriétaire. Peut être que Linus n'a toujours pas changé de point de vue, mais c'est un des meilleurs exemples que l'on peut trouver à la nocivité des logiciels privateurs (pour le coup le nom est approrié).


            Donc l'abandon tient bien _aussi_ aux critiques des libristes.
            • [^] # Re: et ben

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              >>> Linus lui s'en fout bien que ce soit libre ou proprio.

              Hem...Linus n'a pas la même philosophie de RMS mais faut pas exagérer quand même !
              Il a souvent écrit qu'il aimait la GPL car cela assurait une réciprocité des contributions donc dire qu'il se fout de la licence et ne regarde que les perfs est faux.
              Pour Bitkeeper c'est juste qu'à ses yeux il n'existait aucun logiciel libre comparable et donc qu'il n'avait pas vraiment le choix. RMS dans ce cas aurait opté pour le refus d'utilisation de Bitkeeper (position idéaliste) mais Linus a considéré qu'il avait un projet à faire avancer (le noyau) et qu'il ne pouvait pas s'offrir le luxe de tout stopper en attendant que les développeurs de logiciels libres crée un équivalent de Bitkeeper (position pragmatique).
              Quand l'utilisation de Bitkeeper a commencé à poser un vrai problème avec la fin de la version gratuite, Linus n'a plus eu le choix et il a juste retroussé ses manches et a écrit un logiciel libre meilleur que Bitkeeper.

              Je crois que tous les libristes en ont tiré un salutaire enseignement et ont compris que la position de RMS était sans doute la plus rationnelle à long terme.
              • [^] # Re: et ben

                Posté par . Évalué à 1.

                J'aime bien l'oppostion entre idéalisme et pragmatisme selon ce message, et les personnages auxquels ces caractères sont rattachés. Je tente une petite transposition...

                Pour Bitkeeper c'est juste qu'à ses yeux il n'existait aucun logiciel libre comparable et donc qu'il n'avait pas vraiment le choix. RMS dans ce cas aurait opté pour le refus d'utilisation de Bitkeeper (position idéaliste) mais Linus a considéré qu'il avait un projet à faire avancer (le noyau) et qu'il ne pouvait pas s'offrir le luxe de tout stopper en attendant que les développeurs de logiciels libres crée un équivalent de Bitkeeper (position pragmatique).

                s/Bitkeeper/Unix/g

                <<Pour Unix c'est juste qu'à ses yeux il n'existait aucun système d'exploitation libre comparable et donc qu'il n'avait pas vraiment le choix. RMS dans ce cas aurait opté pour le refus d'utilisation d'Un... des ordinateurs (position idéaliste) mais Linus a considéré qu'il avait un projet à faire avancer (le noyau) et qu'il ne pouvait pas s'offrir le luxe de tout stopper en attendant que les développeurs de logiciels libres crée un équivalent d'Unix (position pragmatique).>>

                C'est pour cela qu'on parle de Linux et que GNU n'existe pas !
                • [^] # Re: et ben

                  Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                  C'est marrant comme à partir des mêmes faits bruts on peut tirer des conclusions différentes.
                  Moi je tire deux morales de cette histoire :

                  1) RMS a eu raison et c'est une nouvelle preuve du fait qu'il voit plus loin que bien des gens. Quand on utilise du logiciel propriétaire on est à la merci d'un tiers et ça c'est dangereux.

                  2) Faut pas faire chier Linus. Si on l'emmerde il vous code en trois mois un logiciel révolutionnaire qui ridiculise tout ce qui existait précédemment.
                  • [^] # Re: et ben

                    Posté par . Évalué à 4.


                    Faut pas faire chier Linus. Si on l'emmerde il vous code en trois mois un logiciel révolutionnaire qui ridiculise tout ce qui existait précédemment.

                    Tu confonds pas avec Chuck Norris ?
                  • [^] # Re: et ben

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Linus Torvalds. Il code une application pour ça.

                    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                • [^] # Re: et ben

                  Posté par . Évalué à 0.

                  En fait on parle de GNU/Linux.
              • [^] # Re: et ben

                Posté par . Évalué à 6.

                Hem...Linus n'a pas la même philosophie de RMS mais faut pas exagérer quand même !
                Il a souvent écrit qu'il aimait la GNU/GPL car cela assurait une réciprocité des contributions donc dire qu'il se fout de la licence et ne regarde que les perfs est faux.
                Ben il a dit qu'il aimait la GPL, il a même dit qu'utiliser la GPL pour le kernel était la meilleure décision qu'il ait prise (alors qu'à l'origine, c'était par défaut, juste parce que c'était la licence de GNU/GCC).

                Mais il aime la GPL parce que ça assure des contributeurs au kernel, et que ça a été une des principales raisons de la réussite de Linux, ce qui fait qu'on peut s'émerveiller aujourd'hui, 20 ans après, devant les stats du rapport annuel.

                Alors certes, à qualité égale, il préfère le libre, parce que le libre a tout un tas d'avantages (dynamisme, communauté, sex appeal, toussa). Mais utiliser du propriétaire ne lui pose aucun problème de conscience.

                C'était le sens de mon propos.
    • [^] # Re: et ben

      Posté par . Évalué à 3.

      Il me semble que c'est son travail à temps plein, et puis d'après ce document il est "sign-off" de seulement 1,3 % des patchs (ce qui ne veut pas dire qu'ils ne regardent pas les autres). Et puis je dis "seulement" mais en quantité ça représente quand même énormément.
    • [^] # Re: et ben

      Posté par . Évalué à 6.

      comment fait Linus pour gerer tout cela? Il délègue à des mainteneurs de sous-systèmes.

      C'est ce qu'on voit bien ça au chapitre « Who is Reviewing the Work », page 15, où on voit plusieurs contributeurs dépasser le 1% de code de reviewé. Il y en a même un qui dépasse les 10% (David S. Miller).

      C'est comme les milliers de milliards de dollars gérés par les banques. À un moment, c'est tellement énorme qu'on perd nos repères. Il faudrait représenter ça sur une échelle logarithmique (genre sur un diagramme de Bode) pour que ça ait un sens.
    • [^] # Re: et ben

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      > comment fait Linus pour gerer tout cela?

      Il existe un article sur ce sujet : « On the scalability of Linus »
      http://lwn.net/Articles/393694/
  • # Pourquoi se limiter au libre ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Ce ralentissement relatif ne doit pas faire perdre de vue le fait brut : le noyau Linux reste le projet de logiciel libre le plus dynamique au monde.

    Avec de tels chiffres, je me demande si on ne pourrait pas affirmer qu'il est plus simplement le projet de logiciel le plus dynamique au monde ?

    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      On a rarement entendu parler d'un éditeur pouvant se vanter d'un tel dynamisme ! Je plussoie !

      Alexandre COLLIGNON

    • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

      Posté par . Évalué à 9.

      Ben c'est pas si évident.

      Multideskos se patche tout seul et bien plus vite encore!

      ----------->[ ]
      • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

        Posté par . Évalué à 6.

        C'est vrai, et je pense qu'Emacs est bien placé aussi, bien qu'il lui manque encore un noyau...

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

      Posté par . Évalué à 9.

      on peut noter que contrairement aux autres OS, linux fournit les drivers du materiel et de plus comme son utilisation va des telephones au super-ordi cela en fait un sacre paquet et aucun autre systeme ne lui arrive a la cheville.
      • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

        Posté par . Évalué à -8.

        Si l'on tient compte des drivers, y compris ceux développés par les fabricants eux-mêmes, il faut tenir compte de tous les drivers de tous les fabricants développés pour Windows, ainsi que leurs différentes versions et patchs.
        Et dans cette hypothèse, Windows est clairement plus dynamique.
        • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          >on peut noter que contrairement aux autres OS, linux fournit les drivers
          >du materiel

          T'as pas vu le première ligne ?
        • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

          Posté par . Évalué à 6.

          Comme deja fait remarquer tu n'as clairement pas lu la premiere ligne. De plus meme en ne tenant pas compte de cette ligne ce que tu dis est totalement faux. Windows suporte a peine 2 architecture et uniquement pour les pc. Pendant ce temps la linux supporte les deux archis en question plus arm plus sparc plus .....
          Naturellement le materiel present dans un telephone ou dans un super ordi est "tres legerement" different de ce que l'on peut trouver dans un pc, dernier point essaye donc d'utiliser un matos un peu ancien avec windows cela peut etre assez amusant (je connais des boites qui ont encore des pc sous windows 98 a cause de cela...), je sens venir le "ah mais linux avec le nouveau matos..." tout d'abord cela n'est presque plus vrai et de plus la proportion de nouveau matos par rapport a l'ancien fait que cet argument n'est plus du tout valable dans l'optique du nombre de matos utilisable a l'installation (c'est a dire sans rajout de drivers fait par une boite externe au projet).
          • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

            Posté par . Évalué à 5.

            « Windows supporte a peine 2 architecture et uniquement pour les pc. »

            C’est le principe de la portabilité selon les windowsien.

            Oui, je suis un peu rancunier : → [ ]
          • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

            Posté par . Évalué à -3.

            Windows suporte a peine 2 architecture et uniquement pour les pc.

            x86, amd64, ia64

            1+1+1 = 3 mon cher Albert_

            Naturellement le materiel present dans un telephone ou dans un super ordi est "tres legerement" different de ce que l'on peut trouver dans un pc, dernier point essaye donc d'utiliser un matos un peu ancien avec windows cela peut etre assez amusant (je connais des boites qui ont encore des pc sous windows 98 a cause de cela...), je sens venir le "ah mais linux avec le nouveau matos..." tout d'abord cela n'est presque plus vrai et de plus la proportion de nouveau matos par rapport a l'ancien fait que cet argument n'est plus du tout valable dans l'optique du nombre de matos utilisable a l'installation (c'est a dire sans rajout de drivers fait par une boite externe au projet).

            Hahaha sans rajout de drivers fait par une boite externe au projet , elle est marrante celle-la, elle sort d'ou cette regle ?

            On regarde la realite, dans le monde reel, 90% des gens recoivent l'OS avec le PC, partant de la, que les drivers viennent avec le projet ou pas on s'en fout un peu hein.
            Faut pas demander a MS de suivre un mode absolument inutile au vu du marche, ca n'a aucun sens.
            • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

              Posté par . Évalué à 2.

              OUHAOU vous avez reussi a faire plus que 2 archis (qui sont tres similaire x86 et xx64) c'est impressionnant dis donc. Vous etes vraiment tres tres fort. Bon Ok lorsque l'on voir le nombre d'architecture supporte par Linux/xBSD vous etes des nains...

              Juste pour rire:

              http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Linux_supported_archite(...)

              Une vingtaine de famille (tu me permet d'omettre les sous categories je ne veux pas trop vous enfoncer)

              http://www.netbsd.org/ports/

              57 differentes architectures mais bon la il ya les sous categories.

              Ton deuxieme point je ne vais pas me fatiguer a y repondre car tu n'as soit pas compris le sujet de la nouvelle soit tu ne sais pas lire et vu le nombre de hors sujet que tu fais l'une ou l'autre des possibilite sont valables.
              • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                Posté par . Évalué à -2.

                OUHAOU vous avez reussi a faire plus que 2 archis (qui sont tres similaire x86 et xx64) c'est impressionnant dis donc. Vous etes vraiment tres tres fort. Bon Ok lorsque l'on voir le nombre d'architecture supporte par Linux/xBSD vous etes des nains...

                Juste pour rire:

                http://en.wikipedia.org/wiki/List_of_Linux_supported_archite(...)

                Une vingtaine de famille (tu me permet d'omettre les sous categories je ne veux pas trop vous enfoncer)


                Oh mais ca qu'est ce que je m'en fous tu sais...

                Windows a ete prouve portable, c'est un fait etabli (MIPS, i860, PPC, x86, amd64, IA64, Alpha)

                Ensuite qu'on evite de sortir l'OS sur une archi donnee pour 3 gugus sur leur PPC ou autre, tout le monde sauf toi sait que cela n'a rien a voir avec la difficulte technique de le faire et tout a voir avec le fait que cela ne rapporterait quasiment rien.

                Ton deuxieme point je ne vais pas me fatiguer a y repondre car tu n'as soit pas compris le sujet de la nouvelle soit tu ne sais pas lire et vu le nombre de hors sujet que tu fais l'une ou l'autre des possibilite sont valables.

                Hors sujet ? Ben soit c'est hors-sujet et ton post l'etait aussi, soit il ne l'est pas, vu qu'il est directement lie a ton post...
                • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Windows a ete prouve portable, c'est un fait etabli (MIPS, i860, PPC, x86, amd64, IA64, Alpha)

                  Ah oui c'est vrai j'oubliais Windows mobile 7 c'est la version pour telephone de windows 7... Au passage je voudrais vous feliciter pour cette magnifique reussite technologique!
                  • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Ah oui c'est vrai j'oubliais Windows mobile 7 c'est la version pour telephone de windows 7... Au passage je voudrais vous feliciter pour cette magnifique reussite technologique!

                    a) Tu m'expliqueras le rapport
                    b) C'est une reussite technologique, le fait que tu ne saches pas evaluer un OS (ou que tu sois de mauvaise foi, a mon avis c'est les 2) ne prejuge pas de la qualite de l'OS
                    • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                      Posté par . Évalué à 0.

                      Fortune pbpg: Windows mobile 7 est une reussite technologique
                      • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                        Posté par . Évalué à -1.

                        Tu sais, niveau jugements technologiques et expertise, l'experience a vite montre qu'un de nous deux est absolument incompetent pour juger quoi que ce soit de technique, et l'autre a peu pres competent, donc bon, ton point de vue il a a peu pres la meme valeur que ma chaussette droite, et un peu moins que ma chaussette gauche.
                        • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Pourtant, sans rentrer dans le troll (je ne dis pas que Windows est plus portable/plus trop bien que Linux ou l'inverse), j'ai rarement vu un de tes messages exhiber des arguments techniques. La plupart du temps c'est "oui mais ce que fait Linux ça sert a 1% des personnes donc on le fait pas."
                          • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Oh c'est que tu lis tres mal alors, parce que c'en est rempli, detaillant le fonctionnement de Windows pour ceux qui parlent de ceux qu'ils ne connaissent pas, et detaillant les similarites/differences entre Linux/Windows ainsi que sur des sujets absolument sans rapport (trolls C/C++/Java/C#/programmation en general...)
                    • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                      Posté par . Évalué à 0.

                      tant que j'y suis: le a) c'est evident pour tout le monde (sauf toi) vu que Linux tourne sur les telephones. Ah mais tu ne le sais peut etre pas? Tu devrais sortir des meetings "lavage de cerveau redmondien". Au moins tu te coucheras moins idiots ce soir.

                      Et d'ailleurs on pourrait rajouter que comme l'on montre Linux et xBSD c'est plus simple et surtout faisable d'avoir la meme base de code.

                      Et cela montre aussi que Windows 7 pour le desktop n'est absolument pas portable sur ce genre de materiel donc merci d'avoir joue mais il n'y a meme pas photo entre la portabilite de Linux et xBSD avec les trucs de Redmond. Tu peux le pretendre car dans le passe certaines versions de Windows ont tourne sous Dec Alpha (j'aimerai bien voir Windows 7 faire ca aujourd'hui tient...) mais bon c'est du grand n'importe quoi.
                      • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                        Posté par . Évalué à 1.

                        tant que j'y suis: le a) c'est evident pour tout le monde (sauf toi) vu que Linux tourne sur les telephones.

                        Ah ok, donc windows est meilleur car il est installé sur plus de PC ? Ton argument est pourrit...

                        Et cela montre aussi que Windows 7 pour le desktop n'est absolument pas portable sur ce genre de materiel donc merci d'avoir joue mais il n'y a meme pas photo entre la portabilite de Linux et xBSD avec les trucs de Redmond.

                        La portabilité, c'est bien (j'utilise NetBSD), mais ce n'est pas la qualité première que je recherche dans l'OS de mon téléphone.
                        • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                          Posté par . Évalué à 2.

                          En l'occurence je ne parlais pas de meilleur, la il n'y a meme pas discussion, a moins de devoir utiliser Microsoft Office c'est evidemment les Unix qui sont les meilleurs.

                          Je parlais de portabilite et cela me fait bien rire de voir que l'on puisse comparer la portabilite de Windows avec celle de Linux ou xBSD et pire trouver le moyen de dire que Linux c'est en fait pas pas portable. Mais bon comme d'hab la encore c'est un probleme de definition le probleme c'est que celle de Microsoft n'est toujours pas explicite.
                • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                  Posté par . Évalué à 7.

                  Ensuite qu'on evite de sortir l'OS sur une archi donnee pour 3 gugus sur leur PPC ou autre, tout le monde sauf toi sait que cela n'a rien a voir avec la difficulte technique de le faire et tout a voir avec le fait que cela ne rapporterait quasiment rien.

                  Si bien sûr, ça a à voir avec ça. Si c'était facile, ça serait fait, même pour trois gus. Ce n'est certes pas impossible, mais ce n'est pas trivial.

                  C'est pour ça que le logiciel libre est intrinsèquement meilleur que le logiciel privateur.

                  Avec un logiciel privateur, on est condamné à s'en remettre au bon vouloir du tout puissant éditeur qui possède toutes tes données et qui choisi où (sur/avec quoi tu peux les utiliser).

                  Avec du logiciel libre, on a un portage pour les 3 gus de MIPS, un pour les 3 gus avec de l'Alpha, un pour les 3 gus en ARM, etc.


                  Au final, ça fait un paquet de triplettes de gus qui peuvent faire joujou (vu que visiblement, quand on n'utilise pas Windows, on est un gus et donc on n'est pas sérieux, parce que nous chez MS on est des corp, on n'est pas là pour déconner, si je comprends bien ton propos). Autrement, sans le libre, ils auraient été méprisés par leur éditeur.
                  • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Si bien sûr, ça a à voir avec ça. Si c'était facile, ça serait fait, même pour trois gus. Ce n'est certes pas impossible, mais ce n'est pas trivial.

                    C'est facile au niveau du code, simplement ca coute au niveau du test, packaging et formation du support, tout en ne ramenant rien a l'echelle de MS.

                    Avec du logiciel libre, on a un portage pour les 3 gus de MIPS, un pour les 3 gus avec de l'Alpha, un pour les 3 gus en ARM, etc.

                    Absolument, pour un systeme utilise par 3 gus, il est clair et net que Linux est plus approprie.

                    Le truc est pas que ces gus sont pas serieux, mais faut revenir un peu sur terre, MS est une societe commerciale, une marche ou ils ne peuvent pas vendre au moins un million de licences, ca ne vaut rien pour eux.
                    C'est une question de choix c'est tout, il y a des marches que MS choisit de ne pas poursuivre pour raisons commerciales, ca veut pas dire que les gens de ce marche sont inutiles, simplement qu'il n'y en a pas beaucoup.
                    • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                      Posté par . Évalué à 3.

                      C'est facile au niveau du code, simplement ca coute au niveau du test, packaging et formation du support, tout en ne ramenant rien a l'echelle de MS. Ok, donc c'est facile de le porter, mais ce n'est pas facile à mettre en œuvre. Donc ce n'est pas facile.

                      Je crois qu'on change de sujet là. La question n'est pas de savoir si MS emploie des brêles ou non, ni de savoir si telle ou telle partie est faisable.

                      La question, c'est combien d'architectures est capable de supporter MS. Et visiblement, c'est un nombre ridiculement faible (3).

                      Les considérations techniques ou philosophiques n'ont pas énormément d'intérêt ici. MS pourrait avoir la capacité de compiler Windows sur des centaines ou même des milliers d'architectures, on s'en fout. Elle n'est capable d'en vendre que trois et c'est ça qui est important. Le reste, c'est juste de la quadrisection capillaire.


                      Absolument, pour un systeme utilise par 3 gus, il est clair et net que Linux est plus approprie. 3 gus x N architectures, c'est différent. Ne pas sous-estimer l'importance de la longue traîne.

                      Le truc est pas que ces gus sont pas serieux, Alors pourquoi les appeler gus ?

                      C'est une question de choix c'est tout, il y a des marches que MS choisit de ne pas poursuivre pour raisons commerciales Une question de choix ou une question de bon sens ?

                      C'est comme si je te disais que j'avais fait le choix de ne pas insulter Chabal quand je l'ai croisé. C'était plus rentable pour moi.

                      En fait il s'agit moins d'un choix que d'une obligation ou de bon sens.

                      ca veut pas dire que les gens de ce marche sont inutiles, simplement qu'il n'y en a pas beaucoup. Ou qu'il y en a beaucoup mais qu'ils ont deux désavantages :
                      1/ Ils ne sont pas uniformes, c'est chiant. Ils pourraient consommer la même chose ça serait plus simple et plus rentable.
                      2/ Ils sont, au moins en partie, attaché à un système UNIX/Un système libre/un OS gratuit (rayez la mention inutile).
                      • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                        Posté par . Évalué à 0.

                        La question, c'est combien d'architectures est capable de supporter MS. Et visiblement, c'est un nombre ridiculement faible (3).

                        Les considérations techniques ou philosophiques n'ont pas énormément d'intérêt ici. MS pourrait avoir la capacité de compiler Windows sur des centaines ou même des milliers d'architectures, on s'en fout. Elle n'est capable d'en vendre que trois et c'est ça qui est important. Le reste, c'est juste de la quadrisection capillaire.


                        C'est quoi "capable" ?
                        Le faire de maniere rentable ? C'est certainement plus que 3 si on fait le meme effort de test que la communaute Linux sur ces architectures: c'est a dire quasiment aucun.
                        Le faire de maniere a avoir un impact sur le chiffre d'affaire de MS ? Il n'y a peut-etre que ARM qui pourrait avoir un effet.

                        3 gus x N architectures, c'est différent. Ne pas sous-estimer l'importance de la longue traîne.

                        Vraiment ? Ils ont eu quoi comme impact ces gens sous Linux sur Sparc/Alpha/MIPS/PPC ces dernieres annees ? Rien
                        C'est pas par hasard que Redhat lui-meme a abandonne le support de quasiment toutes ces plateformes...

                        Alors pourquoi les appeler gus ?

                        J'ai tendance a utiliser ce mot pour parler de gens isoles, il n'y a rien de negatif a ce mot.

                        Une question de choix ou une question de bon sens ?

                        C'est comme si je te disais que j'avais fait le choix de ne pas insulter Chabal quand je l'ai croisé. C'était plus rentable pour moi.


                        Ben quand tu vois MS et ses benefices, c'est certainement pas une obligation, c'est un choix: ajouter une plateforme supportee pour faire 3 millions de $ en plus, soit 0.005% de chiffre d'affaire en plus n'a aucun interet.
                    • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      >>> Absolument, pour un systeme utilise par 3 gus, il est clair et net que Linux est plus approprie.

                      Le marché ARM est très loin d'être négligeable il me semble. Il est même en croissance soutenue (et on parle de ferme de serveurs ARM pour très bientôt => http://www.theregister.co.uk/2010/11/02/dell_dcs_arm_risc_se(...) ).
                      • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Tout a fait, ARM est en croissance. Si il devient assez interessant pour MS, t'imagines bien qu'ils porteront le systeme dessus, tout comme ils ont fait avec amd64 et Itanium.
                        • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Ah oui Itanium cet immense succès commercial ... Vous en avez vendue combien des licences pour cette archi ?
                          • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Tres peu (parait que la societe ayant le plus grand nombre de machines Itanium est... Microsoft, pour nos passes de test, un comble), resultat la prochaine version de Windows ne supportera plus Itanium
                            • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                              Posté par . Évalué à 3.

                              Ça m'étonne pas mal, vu que le CEA a un peu acheté la production d'Itanium 2 à une époque pour son cluster (~ 4000 processeurs bi-cœur)
                              • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                Posté par . Évalué à 1.

                                Au debut on etait peut-etre pas le plus gros, je parles plutot des 2-3 dernieres annees. Remarques que je ne serais pas forcement surpris si a l'epoque deja on en avait plus que le CEA aussi, 4000 machines c'est pas grand-chose compare au nombre de machines que la division Windows a au total, il y quelque annees j'avais perso un quad-cpu Itanium de test d'HP dans mon bureau (avant de le bouger dans le labo vu le bruit enorme qu'il faisait, par contre c'etait un bon moyen de chauffer le bureau)
                                • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  C'est à la fois peu et beaucoup quand on considère que ce genre de processeur est produit en relativement petite quantité comparé aux machins type Pentium 4 à l'époque ... :)

                                  Et pour la version dual core de l'Itanium 2, Intel n'en avait pas produit assez initialement et avait fourni des préversions initialement (avec la promesse de les remplacer par des versions finales quand elles seraient prêtes ...)
                          • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Raison de plus pour qu'il ne se lance pas sur une archi sans un minimum de garantie, non ?

                            Ca apporte quoi au débat cette remarque ?

                            pBpG explique que le support d'une archi a un coût non négligeable et qu'avant de s'y aventurer, il faut qu'il y ait un ROI.
                            M$ c'est une boîte commerciale.

                            Le point clé, c'est pas de se la péter en nombre d'archi, mais plutôt de montrer que la force du libre est de pouvoir supporter toutes les architectures même les plus exotiques, justement parce qu'il n'a pas ces contraintes mercantiles et n'a besoin que de bonnes volontés (comme l'exemple de la carto d'Haiti en OSM vs Google Maps)

                            Ce à quoi il répond que ce support se fait parfois au détriment de la qualité (car des bonnes volontés on en manque aussi et du fric encore plus), ce en quoi il n'a pas tort.

                            Bref, rien de bien irréfutable de part et d'autre pour trancher le débat en faveur du libre ou du proprio et c'est bien pour ça qu'ils coexistent.
                            • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Sauf que ce sont des conneries ce qu'il dit. Sa boite a fait en sorte de part son pouvoir de faire disparaitre les netbooks a base de arm car curieusement il n'existe aucune version de windows tournant dessus. Ah si windows seven mobile... sauf que en dehors du nom il n'a rien de commun avec l'autre.

                              Dire qu'il n'y a pas de demande pour les achitectures arm, par exemple, cela montre bien a quel point Microsoft est a cote de la plaque...
                              • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                Posté par . Évalué à 1.

                                source needed
                              • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                Posté par . Évalué à 0.

                                Sauf que ce sont des conneries ce qu'il dit. Sa boite a fait en sorte de part son pouvoir de faire disparaitre les netbooks a base de arm car curieusement il n'existe aucune version de windows tournant dessus

                                Ca doit etre ca, on envoie de tueurs a gage pour menacer les constructeurs.

                                Ou alors les constructeurs voient que Windows se vend bien plus que Linux, que Windows n'est pas sur ARM mais sur x86/amd64 et ils changent leur netbooks pour x86/amd64

                                Mais bon, toi et la logique ca fait longtemps qu'on s'est rendu compte que c'etait pas ton fort.

                                Dire qu'il n'y a pas de demande pour les achitectures arm, par exemple, cela montre bien a quel point Microsoft est a cote de la plaque...

                                Microsoft a dit ca ? J'etais pas au courant.
                                • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                  Microsoft a dit ca ? J'etais pas au courant.

                                  Vu que tu es le porte-parole officieux de cette boite et vu ce que tu dis juste au dessus: "Microsoft ne s'interesse pas aux architectetures utilises par 3 "gus"" et que ceci explique que il n'y ait que deux archi et demi differentes supporte par votres OS (x86/x64 et IA64). Ta boite ou au minimum toi/vous considere l'architecture ARM comme etant negligeable.

                                  Comme maintenant tu viens te contredire je pense que soit celui qui ecrivait au dessus a oublie de briefer les autres personnes se cachant derriere le pseudo pbpg et celui qui vient juste de repondre n'a pas pris le temps/eu le courage de lire le troll, soit il y a probleme de memoire a moyen terme (faudrait consulter un medecin)...
                                  • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                    Posté par . Évalué à 2.

                                    Voyons voir ce que je dis plus haut

                                    https://linuxfr.org/comments/1188239.html#1188239

                                    Le faire de maniere a avoir un impact sur le chiffre d'affaire de MS ? Il n'y a peut-etre que ARM qui pourrait avoir un effet.

                                    Ah oui en effet, tu te ridiculises une fois encore
                                    • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                      Posté par . Évalué à 1.

                                      Voyons voir:

                                      http://linuxfr.org/comments/1187954.html#1187954

                                      x86, amd64, ia64

                                      http://linuxfr.org/comments/1187963.html#1187963

                                      Ensuite qu'on evite de sortir l'OS sur une archi donnee pour 3 gugus sur leur PPC ou autre, tout le monde sauf toi sait que cela n'a rien a voir avec la difficulte technique de le faire et tout a voir avec le fait que cela ne rapporterait quasiment rien.


                                      Pas de bol pris encore en flagrant delire de mensonges.
                                      • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                        Posté par . Évalué à 0.

                                        C'est la realite que tu n'aimes pas hein, comme d'hab.

                                        La realite elle est que ARM commence tout juste maintenant a apparaitre de maniere serieuse(aka pas les 2 netbooks sur 100 de l'epoque) sur des systemes genre PC.

                                        Resultat, il commence a devenir serieux, ce qui donne tout son sens a mes posts : il n'est pas negligeable, et Windows n'est pas encore dessus.
                                        • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                          Posté par . Évalué à 2.

                                          Je dirais que c'est toi qui n'aime pas la verite et j'ai comme l'impression que l'on peut dire: "rattrapage aux branches detected."

                                          De plus c'est amusant comme ta boite a un probleme de vision a long terme si c'est a peine aujourd'hui que vous vous bougez le c.. pour developper pour ARM. Heureusement que vous avez votre puissance financiere, politique et donc la possibilite de retarder le deployement a grande echelle de technos que vous ne maitrisez pas...

                                          Mais bon quoiqu'il en soit tu as encore menti et dit des betises avec tes "3 gus" (je pense que certains vont s'en souvenir de celle la...).
                            • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                              Posté par . Évalué à 2.

                              pBpG explique que le support d'une archi a un coût non négligeable et qu'avant de s'y aventurer, il faut qu'il y ait un ROI.

                              Je pointe justement cette incohérence, il y a un port Itanium de Windows alors que c'est une architecture très rare.

                              Après je suis comme toi, savoir qui à la plus grosse (portabilité), je m'en moque totalement. Je trouvait juste cette incohérence amusante, point.
                              • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                Posté par . Évalué à 3.

                                Elle n'etait pas sensee etre rare au debut, c'est tout le truc.

                                C'etait sense etre LE cpu pour les gros serveurs, avec Intel et HP derriere, alors MS qui voulait bouffer le monde de l'entreprise s'est mis dessus.

                                Et ca a ete une grosse erreur.
                        • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                          Posté par . Évalué à 2.

                          C'est dommageable pour MS de fonctionner comme ça. Arriver après la bataille quand les utilisateurs auront leurs habitudes sur de l'Unix-like c'est mauvais pour eux. Après bien sur ils peuvent sortir les billets et faire faire des pubs « It's better with Windows ».

                          Les logiciels sous licence GPL forcent leurs utilisateurs à respecter la GPL (et oui, l'eau, ça mouille).

                          • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                            Posté par . Évalué à 0.

                            Ben suffit de regarder amd64 hein, visiblement ca n'a pas vraiment ete un probleme... MS typiquement ne va pas attendre qu'une plateforme ait genre 20 ou 30% du marche avant de se poser dessus, ils ont du monde qui est en contact avec tous les frabriquants de materiel, il savent a peu pres ou le marche va et reagissent en consequence.
                            • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                              Posté par . Évalué à 3.

                              amd64 n'a strictement rien à voir vu qu'il y a une compatibilité.

                              Pour ce qui est des par de marché. Il faudrais un temps considérable pour qu'une architecture arrive à 20% des parts de marchés (rappellons que le jeu d'instructions x86 CISC est considéré comme inéfficent comparé au RISC depuis plusieurs dizaines d'années), mais il suffit de voir comment ça c'est passé avec les netbook et les netops d'une manière générale pour comprendre que sur un marché donné il suffit de très peu de temps pour se faire prendre de cours et affronter un milieu concurentiel.

                              Les logiciels sous licence GPL forcent leurs utilisateurs à respecter la GPL (et oui, l'eau, ça mouille).

                              • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                Posté par . Évalué à 2.

                                Pour ce qui est des par de marché. Il faudrais un temps considérable pour qu'une architecture arrive à 20% des parts de marchés (rappellons que le jeu d'instructions x86 CISC est considéré comme inéfficent comparé au RISC depuis plusieurs dizaines d'années), mais il suffit de voir comment ça c'est passé avec les netbook et les netops d'une manière générale pour comprendre que sur un marché donné il suffit de très peu de temps pour se faire prendre de cours et affronter un milieu concurentiel.

                                Ben justement, c'est pour ca que MS prend son temps : si t'arrives a 4-5%, MS a le temps de reagir, et les concurrents n'ont pas encore le temps d'etre bien arrimes.

                                Comme tu le dis, les netbooks en sont un gros exemple: ca a commence avec quasiment que du Linux, MS a vu que ca prenait, ils ont adapte leurs systemes, depuis Linux a disparu et ce n'est quasiment plus que du Windows...

                                Les prochains sont les tablets et telephones, le 1er me semble plus facile a bouffer pour MS que le 2eme, mais ce n'est qu'une supputation basee sur mon petit doigt de la main gauche.
                                • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                  Posté par . Évalué à 3.

                                  Comme tu le dis, les netbooks en sont un gros exemple: ca a commence avec quasiment que du Linux, MS a vu que ca prenait, ils ont adapte leurs systemes, depuis Linux a disparu et ce n'est quasiment plus que du Windows...

                                  En fait il y en a plus en magasins. Maintenant il n'y a que dans les magasines qu'on explique « comment donner un second souffle à votre netbook ».

                                  Les prochains sont les tablets et telephones, le 1er me semble plus facile a bouffer pour MS que le 2eme, mais ce n'est qu'une supputation basee sur mon petit doigt de la main gauche.

                                  Il est sacrément fort ton petit doit parce que
                                  - sur tablette, il n'y a rien de fait, mais quand je dis rien c'est rien (peut être qu'ils sont prêt mais de là à en vendre il reste quelques malettes de billets à imprimé pour le plan com, les contrats etc...)
                                  - sur mobile, ils vont pas avoir affaire à une série de boites qui avaient créée leur distribution et qui sont contente de ne plus avoir à le faire comme pour les netbooks, là ils vont avoir affaire à google c'est à dire un plan com, des contrats déjà passé et politique globale bien définie et (en théorie) cohérente. Sans parler des deux concurents Apple et Blackberry. Bref c'est pas la même blague. Et puis j'ai l'impression que ça amuse beaucoup le consommateur d'avoir des dizaines de milliers « appli » à la con qui font prout quand on appuie sur le gros bouton ce qui, d'après ce que j'ai compris n'est pas la politique de MS.

                                  Les logiciels sous licence GPL forcent leurs utilisateurs à respecter la GPL (et oui, l'eau, ça mouille).

                                  • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                    Posté par . Évalué à 1.

                                    Il est sacrément fort ton petit doit parce que
                                    - sur tablette, il n'y a rien de fait, mais quand je dis rien c'est rien (peut être qu'ils sont prêt mais de là à en vendre il reste quelques malettes de billets à imprimé pour le plan com, les contrats etc...)
                                    - sur mobile, ils vont pas avoir affaire à une série de boites qui avaient créée leur distribution et qui sont contente de ne plus avoir à le faire comme pour les netbooks, là ils vont avoir affaire à google c'est à dire un plan com, des contrats déjà passé et politique globale bien définie et (en théorie) cohérente. Sans parler des deux concurents Apple et Blackberry. Bref c'est pas la même blague. Et puis j'ai l'impression que ça amuse beaucoup le consommateur d'avoir des dizaines de milliers « appli » à la con qui font prout quand on appuie sur le gros bouton ce qui, d'après ce que j'ai compris n'est pas la politique de MS.


                                    Ben en fait tu viens d'expliquer mon opinion :+)
                                    MS a bien plus de chances ce bouffer le marcher tablet justement parce que rien n'est fait et qu'ils ont l'avantage de pouvoir debarquer dessus avec des dizaines de milliers d'applications _utiles_ deja ecrites
                                    Pour le mobile c'est justement bcp plus difficile.
                            • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Hein ? Windows 7 c'est le premier Windows 64 bits qui soit à peu près supporté. Windows XP 64 bits est une blague, par exemple. Le retard est juste incroyable. Peut-être que tu ferais mieux de défendre Microsoft là où c'est défendable…

                              https://secure.wikimedia.org/wikipedia/en/wiki/Windows_XP_Pr(...)

                              DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                              • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                Posté par . Évalué à 1.

                                Quel gag

                                a) Windows XP x64 est totalement supporte, on sort les patchs pour comme pour tout le reste et il tourne sans aucun probleme
                                b) Il y a aussi eu Windows 2003 (meme base que XP x64) 64bit et Vista 64bit entre temps

                                Faudrait penser a te renseigner un peu mieux hein...
                                • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                                  Si j'ai fait un lien vers Wikipedia c'est bien parce que tous les problèmes sont documentés. Ton « faudrait penser à te renseigner » (je te fais cadeau des accents) méprisant est donc particulièrement déplacé.

                                  Windows XP x64 ça existe oui, tout comme Windows ME quoi. Si les constructeurs ont continué à livrer massivement du Windows 32 bits avant Windows 7 c'est bien pour une raison.

                                  Quant à Windows 7, s'il est le premier Windows 64 bit utilisable, il a encore plein de 32 bit ! C'est un retard énorme par rapport aux distributions Linux.

                                  Bref, tu es ridicule à défendre ton employeur sur absolument tout, tu pourrais quand même admettre que tout ce qu'il fait n'est pas parfait.

                                  DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                                  • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                    Posté par . Évalué à 0.

                                    Hahaha, et c'est quoi les problemes ? Parce que ton wikipedia il ne cite aucun probleme reel.

                                    Qu'il n'y a que des drivers 64bits ? Idem chez Linux
                                    Qu'un soft 64bit ne charge pas de plugin 32bit ? Idem chez Linux
                                    Que la version 64bit n'a pas l'emulation 16bit ? Linux ne l'a jamais eu
                                    Le command prompt n'est pas plein ecran ? Oh mon dieu, quel desastre !
                                    Certains composants sont encore 32bits ? Oui et ? T'as besoin d'un player multimedia 64bit ? 95% de l'OS est 64bit

                                    Bref, absolument _aucun_ probleme reel

                                    Quant à Windows 7, s'il est le premier Windows 64 bit utilisable, il a encore plein de 32 bit ! C'est un retard énorme par rapport aux distributions Linux.

                                    Plein de 32bits ? Genre quoi ? Allez, donnes des details !
                                    • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                      Bon sérieusement tu t'es pris une chaise dans la tête aujourd'hui ?

                                      Sous Linux l'énorme majorité des drivers sont libres et ils sont compilées par les distributions. Le problème ne se pose tout simplement pas. Le modèle libre est juste infiniment supérieur niveau portage entre architectures.

                                      Pour Windows XP x64, le problème principal c'était tout simplement l'absence criante de drivers, même pour du matériel neuf sorti à l'époque, et ce n'est que depuis Windows 7 que c'est devenu utilisable pour madame Michu qui achète une imprimante pour imprimer parce que c'était son idée.

                                      Là encore, si les constructeurs n'ont pas livré de Windows en 64 bit jusqu'à récemment, c'est pour une raison.

                                      Bref « Hahaha » toi-même. Moi aussi j'aime bien mon employeur mais je suis capable de reconnaître quand ce qu'il fait n'est pas parfait. C'est bien beau d'aller critiquer les « intégristes » libristes, mais tu es un intégriste toi-même.

                                      DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                                      • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                        Posté par . Évalué à 1.

                                        Vois pas le rapport, on parlait du portage de l'OS et si il etait portable, le code externe a juste rien a voir avec ca.

                                        Tout comme Linux n'a pas de drivers NVidia pour des architectures exotiques, ca ne rend pas Linux non portable que je sache.
                                        • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                          Je parle pratique pas théorie.

                                          DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                                          • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                            Posté par . Évalué à 3.

                                            Euh oui mais tu sais, en theorie Microsoft est un boite honnete qui fait de bon logiciels, respecte la loi (lettre et esprit), ne se servant pas de sous-marins pour faire des attaques debiles ou du FUD, n'employe que des personnes polis, qui respectent leurs interlocuteurs et qui ne racontent pas de mensonges.

                                            Tout ca c'est la theorie... la pratique c'est un peu differents naturellement.
                                          • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                            Posté par . Évalué à 1.

                                            Ca tombe bien, moi aussi.

                                            En pratique Windows est portable et XP 64bit tournait sur plein de systemes 64bits a cette epoque. Que les drivers de NVidia, ATI, HP ou je ne sais qui ne soient pas portable ne change rien a cet etat de fait.
                                            • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                              Sérieusement ? Ne pas pouvoir utiliser son matériel avec son OS, c'est pas important ?

                                              C'est bien pour ça que les constructeurs n'ont pas livré de Windows en 64 bits !

                                              Bref soit tu es en plein délire soit tu as pas compris de quoi je parle.

                                              DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                                              • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                                                Posté par . Évalué à 1.

                                                Non j'ai tres bien compris. Le fait d'utiliser son materiel est certainement important, mais cela n'entre absolument pas en compte dans le fait que Windows soirt portable ou pas en tant qu'OS car les drivers sont separes du systeme.

                                                Sinon, plusieurs constructeurs on livre XP 64bits (Dell, HP, ...) avec certains de leurs systemes, ce qui fait deja plus que n'importe quel desktop Linux hein...
                  • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Euh, je ne sais pas si ça a changé depuis (sans doute que oui), mais à une époque Linux-le-noyau sur PPC et sur x86, c'était juste pas la même chose. Il s'agissait quasiment de deux logiciels différents (sauf pour certains mécanismes-clé).
              • [^] # Re: Pourquoi se limiter au libre ?

                Posté par . Évalué à 1.

                « OUHAOU vous avez reussi a faire plus que 2 archis (qui sont tres similaire x86 et xx64) »

                ia64 et x86/x86_64 n'ont juste rien à voir en termes d'architecture. Autant je trouve que pBpG va avoir du mal à « justifier » quoi que ce soit concernant le nombre d'archis - si ce n'est « y'a plus que du x86, même Apple a lâché le PowerPC » (et quelque part la raison se justifie économiquement parlant), autant tu pourrais faire un effort et savoir de quoi on parle. amd64/intel64 != ia64 (aka Itanium, un processeur VLIW+superscalaire).
  • # Taille du noyau

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    "Le noyau 2.6.35 fait maintenant 13 468 253 lignes alors que le 2.6.11 ne représentait que 6 624 076 lignes (évidemment la majeure partie de ces lignes sont dans le code des pilotes de périphériques)"

    Connait-on les stats hors pilotes pour que ce soit d'avantage significatif ?
    • [^] # Re: Taille du noyau

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      13 468 253 lignes

      À titre de comparaison, quel est le nombre de lignes des dernières moutures des branches précédentes (2.2 et 2.4) ?

      * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

      • [^] # Re: Taille du noyau

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Sur Wikipedia je trouve ça :

        Linux 2.2 : 1 800 847 lignes
        Linux 2.4 : 3 377 902 lignes
        Linux 2.6 : 5 929 913 lignes
        Linux 2.6.36 : 13 499 457 lignes

        En gros le nombre de lignes de code a été multiplié par 7,5 entre le noyau 2.2 de janvier 1999 et le tout dernier 2.6.36.
        • [^] # Re: Taille du noyau

          Posté par . Évalué à 10.

          Ils trichent, ils ont des tabulations de 8.

          (Déjà sorti, verrouillez pas il neige.)
    • [^] # Re: Taille du noyau

      Posté par . Évalué à 2.

      davantage sans apostrophe (si je puis me permettre).

      La gent féminine, pas la "gente", pas de "e" ! La gent féminine ! Et ça se prononce comme "gens". Pas "jante".

    • [^] # Re: Taille du noyau

      Posté par . Évalué à 2.

      Il doit y avoir une confusion entre ligne et caractère là...

      Sinon, dans mes arbres qui trainent, je trouve:
      2.6.35: drivers=320k reste=770k
      2.6.30: drivers=400k reste=560k
      2.6.25: drivers=650k reste=355k
      2.6.20: drivers=1700k reste=470k
      2.6.15: drivers=1580k reste=589k

      Difficile de voir des tendances claires. Faudrait surement inclure sound dans drivers. Et que faire de arch/ et fs/ qui recoivent souvent de nouveaux sous-repertoires... Un truc surement plus représentatif du vrai coeur du noyau:

      2.6.35: kernel=164k mm=75k
      2.6.30: kernel=130k mm=60k
      2.6.25: kernel=92k mm=49k
      2.6.20: kernel=68k mm=38k
      2.6.15: kernel=46k mm=31k
      • [^] # Re: Taille du noyau

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        >Et que faire de arch/ et fs/

        Pour moi, fs ce sont des drivers, pas matériel certe, mais quand même...
        • [^] # Re: Taille du noyau

          Posté par . Évalué à 5.

          "fs" n'est clairement pas un driver. T'as pas besoin d'avoir de filesystem pour utiliser ton disque dur. Si tu as le driver pour utiliser le disque tu peux y mettre ce que tu veux dessus. Le "fs" c'est juste l'organisation de ce que tu mets sur le disque.
  • # Novell

    Posté par . Évalué à 4.

    Au chapitre « Who is Sponsoring de Work », on peut regarder le cas de Novell, qui a été le centre des attentions dernièrement.


    Il était question de l'éventualité d'un impact visible sur les logiciels libres (et mono) si Novell arrêtait de contribuer au libre.

    Il est difficile de répondre en général, mais dans le cas spécifique du kernel, le présent rapport permet de se faire une idée.

    On voit donc que Novell est le troisième contributeur du kernel (comme d'habitude) derrière Redhat (1.5 fois plus) et les contributeurs bénévoles ou indépendants (2.7 fois plus). IBM est 4e, presque à égalité avec Novell.

    Novell représente 7% (dont 0.8% de Greg Kroah-Hartman, développeur dont la pérennité des contributions n'est pas des plus inquiétantes) des changements du kernel, et seulement 5% depuis le 2.6.30, ce qui peut s'expliquer par une augmentation des contributions existantes ou de nouvelles boites (notamment les boites travaillant dans le domaine de l'embarqué : téléphones mobiles, tablettes caméras, appareils et autres netbooks). Peut être aussi une baisse des contributions de Novell avec le temps ? Je ne vois pas comment vérifier cette hypothèse avec les données que nous avons là.

    En fin de compte, les contributions de Novell sont moins importantes que dans mes souvenirs. Et un arrêt éventuel des contributions de Novell ne me semble pas si dangereux que ça :
    * La part des contributions Novell diminue (et c'est tant mieux).
    * Des boites contribuent de plus en plus
    * De plus en plus de boites contribuent
    * Il existe de gros acteurs capables d'absorber une éventuelle augmentation du travail nécessaire par l'éventuel retrait de Novell
    * Les gros contributeurs, essentiels au kernel (est ce qu'il y en a d'autres que Greg Kroah-Hartman ?), retrouveront probablement rapidement un job dans une autre boite pour continuer leurs activités.
    * Les éventuelles choses indispensables que Novell apporte au kernel seront forcément reprises. Les autres pas forcément. On risque d'y perdre un peu. Mais d'un autre côté, si personne ne le reprend à sa charge, c'est peut être que ce n'était pas tellement intéressant pour quelqu'un d'autre que Novell.

    Bref, je pense qu'il n'y a pas de raisons d'être vraiment pessimiste. Mais je peux me tromper.

    C'est mon avis et je le partage ;)

    D'ailleurs le rapport semble dire la même chose (cf le dernier paragraphe avant la conclusion). Coïncidence, ou réaction à l'actualité ? :)
    • [^] # Re: Novell

      Posté par . Évalué à 2.

      D'ailleurs le rapport semble dire la même chose (cf le dernier paragraphe avant la conclusion). Coïncidence, ou réaction à l'actualité ? :

      Ou le fait que GKH bosse pour Novell?
    • [^] # Re: Novell

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      (dont 0.8% de Greg Kroah-Hartman, développeur dont la pérennité des contributions n'est pas des plus inquiétantes)

      Je sais pas comment il faut interpréter ça.

      Mais le bonhomme s'occupe de la maintenance des versions passées (ce qui n'est pas pris en compte ici me semble-t-il) et ce n'est pas un petit travail, que l'on apprécie ou non ce monsieur. Donc bon au cas où tu voudrais dire qu'il disparait, ben c'est pas grave, je me permet de m'inscrire en faux avec cette affirmation.
      • [^] # Re: Novell

        Posté par . Évalué à 5.

        Je sais pas comment il faut interpréter ça. Par comme tu l’interprète ;)

        Je voulais dire que si on retire à Novell les 0.8% fait par Greg tout seul, ça fait encore moins de contributions de Novell potentiellement « en danger ».

        D'ailleurs c'est ce que j'ai mis un peu plus bas et qui a du t'échapper :
        Les gros contributeurs, essentiels au kernel (est ce qu'il y en a d'autres que Greg Kroah-Hartman ?), retrouveront probablement rapidement un job dans une autre boite pour continuer leurs activités.


        e n'est pas un petit travail, que l'on apprécie ou non ce monsieur Mézenfin ! C'est keskeujdi ! :)

        Et puis même sans ta précision, si quelqu'un n'est pas capable de comprendre que 0.8% des contributions au kernel c'est énorme, je crois que je ne peux pas grand chose pour ce lecteur, il vaut mieux qu'il lise d'autres billets. ;)

        Voire également le fil sur le billet précédent pour avoir le background et comprendre pourquoi je reparle de ça ici :
        http://linuxfr.org/comments/1185288.html#1185288


        J'espère avoir été plus clair. Désolé si ce n'était pas le cas précédemment. ;)
    • [^] # Re: Novell

      Posté par . Évalué à 1.

      un arrêt éventuel des contributions de Novell ne me semble pas si dangereux que ça
      ...
      * Les gros contributeurs, essentiels au kernel (est ce qu'il y en a d'autres que Greg Kroah-Hartman ?), retrouveront probablement rapidement un job dans une autre boite pour continuer leurs activités.



      Je n'en ai pas de doute.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.