Revue de presse de l'April pour la semaine 17 de l'année 2015

14
27
avr.
2015
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[JDN] Pourquoi rejoindre l'Open Invention Network

Par Benjamin Jean, le jeudi 23 avril 2015. Extrait:

Créé par IBM, Novell, Philips, Red Hat et Sony, l’Open Invention Network a pour but de protéger les logiciels libres et open source de la menace que font planer les brevets.

Lien vers l'article original: http://www.journaldunet.com/developpeur/expert/60705/pourquoi-rejoindre-l-open-invention-network.shtml

[L'OBS] Des ordis dans des bidons

Par Claire Richard, le mercredi 22 avril 2015. Extrait:

Récupération et coûts minimum: le mouvement des Jerrys diffuse un accès facilité à l’informatique avec des composants d’ordinateur et des logiciels libres dans des jerrycans et autres matériaux simples.

Lien vers l'article original: http://rue89.nouvelobs.com/rue89-culture/2015/04/22/ordis-bidons-258696

[Les Echos] La société de confiance est (presque) pour demain

Par Jean-Christophe Despres, Mehdi Benchoufi, le mercredi 22 avril 2015. Extrait:

La Blockchain favorise l'émergence d'une société peer to peer. Notre système représentatif est-il à bout de souffle? Sommes-nous malades de la défiance? Comment recréer du commun dans des sociétés atomisées?

Lien vers l'article original: http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-132262-la-societe-de-confiance-est-presque-pour-demain-1113554.php

[Nouvelle République] Les geeks libres dans leur bulle

Par la rédaction, le lundi 20 avril 2015. Extrait:

L'association Gebull (Gâtine et Bocage utilisateurs de logiciels libres) qui organisait ses portes ouvertes samedi à la salle de la médiathèque pourrait passer pour un repaire de geeks (fous d'informatique ou de technologies) bien perchés dans leur monde. D'ailleurs, la table basse qu'ils ont fabriquée et programmée avec un jeu d'arcades pour quadras nostalgiques (Tron) pourrait confirmer cet a priori.

Lien vers l'article original: http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Communes/Bressuire/n/Contenus/Articles/2015/04/20/Les-geeks-libres-dans-leur-bulle-2301153

[Le Monde.fr] Jamais sans mon imprimante 3D, les «makers» changent la donne

Par Léonor Lumineau, le lundi 20 avril 2015. Extrait:

Grâce aux outils numériques et à l'«open source» appliquée aux objets, le mouvement du «faire» prend de l'ampleur. Ses acteurs: des techniciens passionnés d'innovation, des entrepreneurs, des bidouilleurs du dimanche. En témoigne la «Maker Faire» dont l’édition 2015 se déroulera à Paris les 2 et 3 mai.

Lien vers l'article original: http://www.lemonde.fr/emploi/article/2015/04/20/jamais-sans-mon-imprimante-3d-les-makers-changent-la-donne_4619304_1698637.html

Et aussi:

[Politico] Leaked digital single market’s 'evidence file' reveals Commission's ambitions

Par Zoya Sheftalovich, le lundi 20 avril 2015. Extrait:

(des fuites de la prochaine stratégie du marché commun digital montrent que la commission s'apprête à proposer de vastes réformes qui pourraient tout affecter) Leaked copies of the upcoming Digital Single Market Strategy and its supporting Evidence file show the European Commission is ready to propose vast regulatory reforms that could affect everything from sales taxes and e-privacy to Internet searches and big data.

Lien vers l'article original: http://www.politico.eu/article/leaked-digital-single-market-strategy-evidence

Et aussi:

  • # OIN...

    Posté par . Évalué à 3.

    Créé par IBM, Novell, Philips, Red Hat et Sony, l’Open Invention Network a pour but de protéger les logiciels libres et open source de la menace que font planer les brevets.

    Euh… c'est juste moi où il y a un truc qui cloche dans la phrase?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.