Revue de presse de l’April pour la semaine 23 de l’année 2017

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa
20
13
juin
2017
Internet

La revue de presse de l’April est régulièrement éditée par les membres de l’association. Elle couvre l’actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s’agit donc d’une sélection d’articles de presse et non de prises de position de l’Association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[20minutes.fr] Ces makers montrent la voie aux esprits créatifs
Par la rédaction, le vendredi 9 juin 2017. Extrait :

« “On nous a appris à être passifs, alors qu’on est tous capables de créer”, lance, dans un élan d’enthousiasme, Hortense Sauvard. La fondatrice de la plate‐forme Oui Are Makers (ouiaremakers.com) sera présente ce week‐end à la Cité des sciences de Paris à l’occasion de la Maker Faire, qui a accueilli 65 000 visiteurs l’année dernière. »

[La Vie] À Caen, un collectif pour lutter contre la fracture numérique
Par Laurent Grzybowski, le mercredi 7 juin 2017. Extrait :

« Mettre l’informatique au service des citoyens, quels que soient leurs moyens, leurs connaissances et leurs besoins. C’est l’objectif d’Artifaille, un collectif d’entraide qui propose aussi des supports informatiques libres et transparents. »

[Numerama] Droit d’auteur : l’incertitude règne en Europe sur le devenir de la directive Copyright
Par Julien Lausson, le mardi 6 juin 2017. Extrait :

« La Commission européenne a présenté en septembre une directive sur le droit d’auteur dont certaines dispositions sont vivement critiquées. Alors que des commissions spécialisées au Parlement européen ont proposé d’arrondir les angles, le plus grand flou règne sur la position des eurodéputés. »

[Silicon] GitHub dévoile la face cachée du développement Open Source
Par Jacques Cheminat, le lundi 5 juin 2017. Extrait :

« GitHub a mené un sondage. La pauvreté de la documentation, des relations musclées et la faible mixité sont pointés du doigt. »

[BFMtv] Theresa May appelle à « réglementer le cyberespace »
Par Olivier Laffargue, le lundi 5 juin 2017. Extrait :

« La Première ministre britannique s’en est pris dimanche aux géants du Net, accusés de fournir aux terroristes des plates‐formes où ils peuvent librement propager leurs idéologies extrémistes. Elle appelle les gouvernements à travailler ensemble afin d’empêcher la diffusion de ces idées sur Internet. »

  • # rien à propos de BÉPO ?

    Posté par . Évalué à 3.

    pas d'article à propos de la normalisation AFNOR du clavier BÉPO ? Ça a voir avec l'informatique et les licences libres pourtant

    • [^] # Re: rien à propos de BÉPO ?

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est vrai que les critères de sélection sont parfois étranges car si l'APRIL a transmis des articles sur les Geek Færies la semaine dernière, elle aurait pu transmettre des articles sur la consultation publique pour la normalisation nationale d'une disposition de clavier libre.

      D'un autre côté, bépo a déjà atteint une certaine visibilité médiatique à l'annonce de ce projet de normalisation en 2015 et le fait d'avoir été contacté par l'AFNOR était une bonne surprise et déjà une victoire en soi en terme de reconnaissance. :)

      • [^] # Re: rien à propos de BÉPO ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Je ne suis pas tombé sur les articles de presse qui rapprochaient libre et bepo.

        Vous aviez quelque chose?

        Aux geek faeries il y avait un village du libre…

        • [^] # Re: rien à propos de BÉPO ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Je ne suis pas tombé sur les articles de presse qui rapprochaient libre et bepo.

          En effet je n'en ai pas trouvé non plus.
          Pourtant c'est écrit en gros au centre sur la page d'accueil du site « Disposition de clavier bépo francophone, ergonomique et libre », en haut à droite figure un lien vers le dépot Git (hébergé sur Tuxfamily, comme tout le contenu) et en pied de page il y a une mini bannière CC-BY-SA/GFDL qui renvoie vers une page indiquant les différentes licences.
          Et bien entendu il y a la page Wikipedia bépo qui l'indique en introduction.
          Mais de toute façon de ce que j'ai lu et entendu comme approximations et inexactitudes il y a de fortes chances que les rédacteurs n'aient même pas pris le temps de lire le dossier de presse mis à leur disposition. Sur FranceCulture ce matin on pouvait entendre que c'était l'AFNOR qui avait créé bépo (et dire que c'est le service public…)

          Aux geek faeries il y avait un village du libre…

          D'accord j'ai rien dit. Je ne me souvenais pas de ça lors de l'édition 2015. Et oui je vis dans une grotte.

          • [^] # Re: rien à propos de BÉPO ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Disposition de clavier bépo francophone, ergonomique et libre

            Ça sous entend que les dispositions azerty et qwerty sont sous licence proprio?
            Il faut payer une rente à quelqu'un pour faire un clavier azerty?

            Donation Bitcoin : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat

            • [^] # Re: rien à propos de BÉPO ?

              Posté par . Évalué à 7.

              azerty, qwerty et dvorak-us sont des brevets. Tous les trois sont tombés dans le domaine public depuis bien longtemps. Et pour l'instant, le domaine public est gratuit. Mais Mélenchon réfléchissait à rendre son exploitation payante, (un peu comme les archives de l'INA) donc c'est possible que les constructeurs doivent un jour payer pour vendre des claviers marqués azerty.

              Le premier dvorak francophone, le dvorak-fr-leboutte n'est pas modifiable sans l'aval explicite de l'auteur. Un fork, le dvorak-fr-mouette a d'ailleurs été retirée de Xorg en 2008.
              C'est pour éviter ce genre d'ennui que dès 2003 des gens qui à la base voulaient améliorer le dvorak-fr ont tout repris de zéro à commencer par les outils sous licence GPL pour créer une nouvelle disposition dvorak francophone. Deux ans plus tard, bépo est né et a été placé sous licence libre CC-BY-SA

              • [^] # Re: rien à propos de BÉPO ?

                Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 15/06/17 à 13:00.

                Et pour l'instant, le domaine public est gratuit. Mais Mélenchon réfléchissait à rendre son exploitation payante

                Cela serait réellement possible ? (je veux dire, la france pourrait imposer (comment?) aux belges de payer pour du domaine publique? *1)
                Cela aurait-il signifié que se que je partage en WTFPL sur des plateformes françaises pourrait être revendu/loué/renté pour financer l'Élisé? (on m'a dit plusieurs fois que WTFPL était l'équivalent du domaine publique français)

                *1 note que j'y connais rien, je sais même pas si on a un équivalent en Belgique

                Donation Bitcoin : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat

                • [^] # Re: domaine public, droit d'auteur et international

                  Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 15/06/17 à 19:14.

                  azerty, qwerty et dvorak-us sont des brevets.

                  Oups, je rectifie : azerty est de source inconnue. Ce qui veut dire qu'il est probable qu'il n'ait jamais été breveté donc je me demande si azerty est bien considéré dans le domaine public (de facto) et si un brevet serait tout de même applicable et juridiquement défendable.

                  Cela serait réellement possible ? (je veux dire, la france pourrait imposer (comment?) aux belges de payer pour du domaine publique?

                  Je ne connais pas non plus l'histoire et le statut officiel de azerty-be mais au niveau fonctionnement le domaine public est exclusif à chaque pays donc cette taxe ne pourrait toucher que la fabrication, l'importation et la vente sur le territoire français comme avec la taxe sur la copie privée.
                  Après, une boutique qui utilise un importateur français ou qui passe par une filiale française devra payer indirectement les taxes françaises. C'est pas pour rien qu'il y a des accords commerciaux européens, notamment pour harmoniser l'exonération de TVA interprofessionnelle.

                  La Belgique (du moins la Wallonie) semble aussi intéressée par le travail actuel donc il est probable que le azerty-be change lui aussi. Mais, de mémoire, les imprimeurs qui ont sélectionné les caractères indispensables à cette norme AFNOR n'ont pas inclus la ligature ij ou le ß pour le néerlandais et l'allemand (ni leurs caractères de ponctuation).

                  Cela aurait-il signifié que se que je partage en WTFPL sur des plateformes françaises pourrait être revendu/loué/renté pour financer l'Élisé? (on m'a dit plusieurs fois que WTFPL était l'équivalent du domaine publique français)

                  La WTFPL, comme la CC-0 ou autre licence basée sur le copyright anglo-saxon, demande des adaptations pour nos systèmes de droit d'auteur, comme la licence CeCILL pour la GPL.
                  Je ne connais pas non plus le droit Belge, mais en France il y a déjà des droits moraux que l'auteur ne peut pas céder ce qui donne des aberrations comme la traduction anglophone du Petit Prince de Saint-Exupéry est libre de droit tandis que la version originale ne l'est pas.

                  Dans le cas que tu évoques, le serveur ou la plate-forme basée en France est tenue de respecter le Droit Français en terme d'utilisation (comme un droit territorial) mais le droit d'auteur ne s'applique que par rapport à ta nationalité donc ton contenu, tes créations sont soumises au droit belge et à son interprétation.
                  Dans les faits, il y a beaucoup de place pour la jurisprudence mais il y a souvent une exigence de preuve d'un préjudice moral comme quand le droit d'auteur s'oppose au droit à l'image.

                  Note bien que ce ne sont que des projections sur des scénarios d'anticipation et que je ne suis pas juriste de profession.

                  • [^] # Re: domaine public, droit d'auteur et international

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Gros merci pour cette explication détaillée.

                    Donation Bitcoin : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat

                  • [^] # Re: domaine public, droit d'auteur et international

                    Posté par . Évalué à 2.

                    La Belgique (du moins la Wallonie) semble aussi intéressée par le travail actuel donc il est probable que le azerty-be change lui aussi. Mais, de mémoire, les imprimeurs qui ont sélectionné les caractères indispensables à cette norme AFNOR n'ont pas inclus la ligature ij ou le ß pour le néerlandais et l'allemand (ni leurs caractères de ponctuation).

                    La ligature ij ou le ß sont bien dans le projet de norme Afnor. Je n'ai pas fait attention s'ils étaient accessibles facilement mais ils font tous les deux partie des symboles obligatoires.

                    Cette signature est publiée sous licence WTFPL

          • [^] # Re: rien à propos de BÉPO ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Le premier village du libre y a été mis en place, par booky, en 2016, donc c'est normal! :)

            Intéressant l'histoire sur les brevets et les dispositions de clavier, quelqu'un écrit un article là dessus pour le monde ou le figaro? :-D

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.