Revue de presse - mai 2015

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Benoît Sibaud et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
18
10
mai
2015
Presse

Le printemps s'est installé. Le mois de mai est entamé avec ses jours fériés en perspective. Enfin du temps pour lire les nouveaux magazines disponibles chez les marchands de journaux.

Planète Linux n°84 vous propose de découvrir quelques distributions méconnues (Ubuntu MATE, Evolve OS, BackBox Linux) et d'autres plus renommées (Elementary OS, Lubuntu, Tails, OpenELEC). Question matériel, le nouveau Raspberry Pi est passé en revue. Les sujets plus pragmatiques sont toujours au sommaire : la PAO avec Scribus et la retouche photo avec GIMP, ainsi que l'hébergement d'un cloud et l'utilisation d'un serveur VPN.

Linux Pratique n°89 vous propose de créer votre VPN (avec OpenVPN), de protéger votre cloud et d'héberger votre messagerie. Plus original, un article détaille le smartphone sous Ubuntu Touch.

Open Silicium n°14 intéressera les développeurs Android et ceux qui utilisent Debian avec un article sur la mise en place d'un environnement de compilation croisée.

GNU/Linux Magazine n°182 vous propose d'utiliser la stéganographie pour dissimuler ou détecter des données cachées. Mais aussi d'apprendre à créer des tableaux de bord en mode console, programmer en JavaScript à l’aide d’Underscore.js, et dessiner en PostScript.
MISC n° 79 détaille les APT, ce qui dans ce contexte signifie Advanced Persistent Threats, et comme toujours des articles sur les malwares, les exploits et le forensic, quelques épreuves d'un challenge sécurité, une étude "Contrôle d'accès physique : étude des cartes sans contact"…

Enfin, le mook de la saison (Linux Pratique hors-série n°32) a pour objet l'apprentissage de la ligne de commandes en 7 jours.

Les sommaires complets de ces magazines sont accessibles via les liens ci-dessous.

  • # Vous pouvez éditer cette partie en cliquant sur le crayon !

    Posté par . Évalué à 2.

    Vous pouvez éditer cette partie en cliquant sur le crayon !

    Petit oubli lors de l'édition?

  • # Linux Pratique 89

    Posté par . Évalué à 3.

    J'avais cessé mon abonnement a GNU Linux Magazine car ce dernier était devenu trop technique (du code du code, et quand on ne parlais par language de programmation, on était à un niveau de technicité qui ne m'interressait plus).
    Linux Pratique était au contraire trés généraliste, des fois trop, mais on y voyais bien la volonté de toucher un public moins technique.

    Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu de Linux Pratique (plus d'un an), et je dois dire que j'ai été très déçu par ce numéro: ce magazine qui me semblait trés généraliste (il faisait découvrir des distributions, des logiciels et les bases de techno) est devenu trés technique ! plus de présentation de logiciel, ni de distribution… des news, bah perso 2 pages ca me parait mega light.

    Y a t-il un autre mag dédié à notre linux adoré qui a repris de le flambeau d'être généraliste ?

    Bref, le web avait remplacé mes lectures dédiés à Linux, je ne me vois pas revenir en arrière.

    • [^] # Re: Linux Pratique 89

      Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 11/05/15 à 13:27.

      Je suis assez d'accord avec tes remarques.
      Paradoxalement, Linux Mag me semble être devenu plus abordable, tout en restant pointu, alors que linux pratique devient carrément… ennuyeux. Des articles certes intéressants, mais pour un public restreint, ou alors qui ont déjà été abordés par le passé (comme le VPN). Comme souvent, les aspects installation et administration prennent souvent le pas sur les aspects utilisation des logiciels.
      Il me semble que linux a évolué, que l'installation des logiciels, hormis les nouveautés en version alpha, se fait sans problème. En ce qui me concerne, je ne me pose pas la question de savoir comment installer un logiciel avant de savoir si celui-ci m'intéresse. La finalité n'est pas l'installation mais l'utilisation. En somme, des articles faits par des sysadmin pour des sysadmin. Je caricature, mais ce n'est pas si loin de ça.
      Ce qui serait plus intéressant, serait de faire des comparatifs entre logiciels libres, faire un dossier sur les offres cloud compatibles linux par exemple (mais pas juste un tableau comparatif). De faire un topo sur la gestion des imprimantes par les différents constructeurs sous linux ou des articles plus de fond sur la gestion de fichiers, la gestion de mémoire ou la gestion de réseau sous linux, qui restent plus théoriques mais qui intéressent peut être un plus grand monde.
      Et pourquoi pas des vraies évaluations de logiciels ? en effet, critiquer (au sens donner une appréciation) d'un logiciel libre reste un sujet tabou : on a pas le droit de dire du mal d'un logiciel s'il est libre, à fortiori s'il est non commercial. Mais moi ce qui m'importe c'est de savoir également s'il est bon et fiable, et meilleur qu'un autre ! pourquoi pas donner une note comme on peut trouver sur la presse généraliste ? au moins on sait à quoi s'en tenir avec ce nième lecteur de musique mp3 !

      Pour ce qui est du reste de la presse linux, j'aimais bien Planète linux, qui arrivait à un juste milieu entre un article trop technique et un article trop "grand public" mais je trouve le contenu de plus en plus mince, et les articles un peu trop "débutants" ces derniers temps. En fait Mme Michu (je ne la connais pas mais tout le monde en parle ici) ne lira pas Planète Linux, cela sera plutôt son fils (sa fille) ou son geek de mari, qui a bien compris comment on se servait de kde ou gnome. Et j'ai l'impression que Planète linux continue de s'adresser principalement aux novices sur linux.

  • # Veille pour Sysadmin de GNU/Linux Magazine et HS

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Pour ceux que ça intéresse je fais une veille de GNU/Linux Magazine et HS pour les Sysadmin ici.

    A titre d'information le GNU/Linux Magazine HS 75 Raspberry Pi parle de Distcc pour distribuer vos compilations croisées.

    Tcho !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.