Richard Stallman le 22 février 2012 à Marseille : « Logiciel Libre, Société Libre et Solidaire »

Posté par florence2marsnet . Édité par Xavier Claude et Benoît Sibaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
Tags : aucun
21
19
fév.
2012
GNU

Conférence exceptionnelle - 18h30 - Grand Amphi du Campus St Charles, Marseille, entrée libre co-organisée par Assodev-Marsnet et le Centre pour l’édition électronique ouverte (le Cléo), avec la contribution d’acteurs universitaires et associatifs

Richard Stallman parlera des buts et de la philosophie du Mouvement du Logiciel Libre, dont les valeurs sont communes avec l’Économie Sociale et Solidaire (Éthique, Liberté, Solidarité, Partage, Autonomie…), Il expliquera pourquoi et comment le logiciel libre est un maillon essentiel d’une société libre et solidaire. Son approche est résolument orientée vers le grand public, avec un discours philosophique et non technique.

Francophone et francophile, adepte de la devise « Liberté, Égalité, Fraternité », il fera sa conférence en français avec les pointes d’humour et d’anecdotes pour le plus grand plaisir de son auditoire.

  • # Richard Stallman à Avignon

    Posté par . Évalué à 4.

    Bonjour,
    juste pour information , il sera à Avignon le lundi 20 février à 20h30 au cinéma Utopia et le mardi 21 Février à 18h30 à L'université D'Avignon dans l’amphithéâtre AT02.

  • # Live Stream

    Posté par . Évalué à 3.

    Pour information, il y aura un live stream (si tout fonctionne correctement), à partir de 18h30/19h, forcément en format libre (ogg/theora), ici:
    http://radio.octopuce.fr:8000/stallman.ogv

    Accessible aux fauteuils roulants, et nous avons installé une boucle locale grâce à l'association Surdi13 (http://www.surdi13.org) qui permet aux malentendants de recevoir la sortie des micros via des ondes radio.

    De plus, nous allons essayer de retranscrire la vidéo en langage des signes, lorsque nous la publieront.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.