Sortie officielle de Tiny ERP 2.0

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
25
mar.
2005
Bureautique
Nous venons de publier la version 2.0 de Tiny ERP.

Tiny ERP est un progiciel de gestion intégré libre (distribué sous la licence GPL).

Cette nouvelle version apporte de nombreuses fonctionnalités et améliorations dans les principaux modules de Tiny ERP : CRM/SRM, stocks, produits, comptabilité, ventes, achats, marketing...

Les fonctionnalités techniques principales sont: codé en Python, le serveur peut être distribué, le client est portable (utilise GTK), des workflows (logistique) flexibles, une base de donnée objet (au dessus de PostgreSQL), une interface utilisateur dynamique, des rapports personnalisables, une interface XML-RPC, multi-langues (chaque utilisateur peut choisir sa langue)... Voici la liste plus détaillée des modules principaux :
* CRM/SRM : gestion des relations partenaires, segmentations,
* STOCK : gestion des stocks double-entrée, par lot, multi-entrepôt,
* PRODUITS : produits avec variantes et listes de prix,
* ACCOUNT : comptabilité double-entrée, analytique, automatisée,
* SALES : gestion des ventes, points de ventes et suivi des offres,
* MARKETING : gestion des campagnes marketing,
* PURCHASE : gestion des achats, contrôle des marchandises...

Cette nouvelle version du programme amène également de nouveaux services sur le site Internet : mailing lists, forums, documentation utilisateur, 'customers success stories'...

Un gros travail a été fait pour simplifier l'installation. Celle-ci peut
maintenant se faire en moins de 30 minutes. Nous avons également un auto-installeur pour le client Windows.

Notez également que nous sommes toujours à la recherche de nouveaux partenaires intégrateurs du logiciel.

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'informations,
L'équipe de Tiny.be
  • # Debian

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    apt-get install terp?
    • [^] # Re: Debian tiny erp

      Posté par . Évalué à 0.

      bonne question vu que j'arrive pas à trouver la page download... (ni

      Je crois qu'ils ne font que le vendre (mais si ils fournissent vraiment les sources sous GPL, rien n'empeche un acheteur de le proposer ensuite ensuite en téléchargement ou pour apt-get). C'est un des business models parfois employé pour vendre des softs GPL sans trop souffrir des téléchargements gratuits. (meme si dans leur cas les services payants possibles sont nombreux)

      en tout cas pas de tiny erp actuellement dans debian et dans apt-get.org
    • [^] # Re: Debian

      Posté par . Évalué à 3.

      Nous venous de faire la demande a Debian pour etre inclus dedans... On verra ce que ca donne...
  • # Question intéressée

    Posté par . Évalué à 5.

    Qu'en est-il du support de la comptabilité française et de ses spécificités ?

    J'ai essayé de parcourir le forum, et tout ce que j'ai pu y trouver de pertinent sur ce sujet était un problème pour la saisie de la TVA à 19,60% (problème qui devrait être résolu), ainsi qu'une traduction en comptabilité française non « conforme » aux termes employés couramment ici :-)

    TinyERP est typiquement le genre de logiciels qui font cruellement défaut sous Linux en France, et pourtant, c'est bien le seul type de logiciel que l'on va retrouver dans toutes les entreprises, le marché est donc très porteur ! :-)

    D'autant qu'il est parfaitement possible de vendre de la mise à jour automatisée et du support, ce qui se fait déjà pour des sommes rondelettes avec les logiciels propriétaires.
    • [^] # Re: Question intéressée

      Posté par . Évalué à 5.

      http://www.erp5.org/(...)

      Je ne le connais pas pour l'avoir utilisé, mais pour avoir discuté avec un de ses auteurs.
      Il est distribué sous GPL et est - pour autant que je sache - codé principalement en France, donc je pense que ces problèmes de localisation devraient être réglés.
    • [^] # Re: Question intéressée

      Posté par . Évalué à 6.

      Bonjour,

      La comptabilité française est supportée par Tiny ERP sans problèmes.

      Le plan comptable fourni par défaut est le PCMN (plan comptable minimum normalisé belge). Les taxes fournies par défaut sont les belges mais tout cela se change en 5 minutes, sans nécessiter de programmation. Nous supportons même le système de taxes canadien.

      Par contre, Tiny ERP ne sera jamais agréé, pour de nombreuses raisons;
      . ce n'est pas ce que l'on recherche dans un ERP; on préfère un programme flexible à un programme agréé (par exemple, l'annulation de factures est très importante dans certaines métiers, mais illégal - cette fct peut bien sûr être inhibée).
      . c'est trop spécifique à un pays, cela ne convient pas au développement libre

      Mais la comptabilité est utilisée par tous nos clients sans aucuns problèmes depuis plus de 3 ans.
      • [^] # Re: Question intéressée

        Posté par . Évalué à 5.

        Pour compléter l'info; nous avons déjà des revendeurs français et certains sont déjà en train d'adapter le plan comptable. S'ils décident de publier leurs ajouts (ce dont je ne doute pas), un plan français sera disponible d'ici qq jours/semaines.
        • [^] # Re: Question intéressée

          Posté par . Évalué à 1.

          Et pour re-compléter l'info :)

          nous avons également 6 gros clients français dont nous sommes presques sûrs qu'ils intégrerons d'ici peu. Nous publirons donc le PCG et les modifs française très rapidement.
          • [^] # Re: Question intéressée

            Posté par . Évalué à 1.

            je voulais tester (avec la demo) mais els paramettres donnés dans semble incorrect : "Erreur de connection ou
            Utilisateur ou mot de passe invalide !"
            domage...


            j'aurais voulais savoir si (comme sur SAP) on pouvait avoir ceci :
            - prix barêmes ("scales") : c-a-d prix par quantité. (en brut et en net)
            - systeme de hierarchie client (pour appliquer des remises par groupe de client, plus facile a maintenir, une hierarchie a plusieurs niveaux avec remises en cascade est pas mal aussi)
            - parametrage de l'edition des documents ("output determination") basé sur plusieurs criteres tels que : point de livraison, type de livraison... (tres pratique pour l'organisation du magasin...)

            enfin, voir ce qu'on peut faire quoi...
            • [^] # Re: Question intéressée

              Posté par . Évalué à 3.

              > prix barêmes ("scales") : c-a-d prix par quantité. (en brut et en net)

              Oui, les listes de prix gèrent de nombreuses choses;
              * par qutée, par client, par catégorie de produit, par produit, par période, basé sur le prix produit, basé sur une autre liste et les versions.

              Pour le brut ou net, je ne pense pas. Brut/net c'est bien qtée commandée/qtée facturée ? Si oui, actuellement c'est uniquement le brut mais le tarif peut-être changé (manuellement) à la facture. (après la commande)

              > systeme de hierarchie client (pour appliquer des remises par groupe de client, plus facile a maintenir, une hierarchie a plusieurs niveaux avec remises en cascade est pas mal aussi)

              Il gère même les différents départements d'un même client; http://tinyerp.com/module_crm_hierarchy.html(...)

              Pour les hiérarchie, on les retrouves dans les listes de prix, ce qui offre exactement les meme fonctionnalités, les remises en cascades sont gérées.

              > parametrage de l'edition des documents ("output determination") basé sur plusieurs criteres tels que : point de livraison, type de livraison... (tres pratique pour l'organisation du magasin...)

              Pas sûr que cela est géré. Pouvez-vous m'en dire plus ? (un lien qui explique?)

              Actuellement, l'édition de document peut dépendre de;
              * le commercial qui traite l'opération (valeur par défaut des différents champs)
              * le context (principalement la langue); un même document peut être tiré dans différentes langues.


              > je voulais tester (avec la demo) mais les paramettres donnés dans semble incorrect : "Erreur de connection ou Utilisateur ou mot de passe invalide !" domage...

              Le serveur demo est maintenant en route.
              • [^] # Re: Question intéressée

                Posté par . Évalué à 1.

                quelques details,
                prix brut et nets , baremes :
                non ce que je veux dire, c'est par exemple l'existance d'une liste de prix brut (sur laquel les remises s'appliquent)
                par exemple
                produit XXX : 10EUR (brut)
                produit YYY : 15 EUR (brut)

                et par exemple un liste de prix "bareme" en net (sur laquel les remises ne s'appliquent pas.)
                par exemple
                produit XXX : 7 EUR piece net pour QTE=10
                produit XXX : 6 EUR piece net pour QTE=50

                Maintenant imaginons un client ayant 10% de remise.


                s'il achete 2 XXX,
                il a 2*10 - 10% = 18 euro net ht.
                s'il achete 10 XXX,
                il a 10 * 7 = 70 euro net ht (les 7 euro sont net donc la remise de 10% ne s'applique pas)

                il peut bien sur avoir des prix net sans bareme et vis-versa.

                bien sur derierre il faut compter la tva, soustraire les escomptes etc...


                pour l'output determination, j'ai pas de lien, c'est le systeme que je connais et qui fonctionne dans SAP, en deux mot :

                on peut determiner que les Bon de livraison (et/ou bon de preparation) s'imprime sur tel ou tel imprimante:
                par exemple si j'ai un magasin a paris et un a bordeaux, si la commande à été saisie sur le stock de bordeaux, et bien le bon de prep s'imprime dans le magasin de bordeaux (c'est mieux pour preparer la marchandise)
                bien sur on peu imaginer plein de criteres, par ex: categorie de marchandise, où on a plusieurs imprimantes en fonction de ce qu'il y a dans la commande...
              • [^] # Re: Question intéressée

                Posté par . Évalué à 2.

                une petite remarque, j'aime bien l'interface, mais quand on a un champ (par exemple le champ "category" dans "product") pour avoir la liste des categorie il faut mettre le curseur dasn le champ et faire entrée... pas faciel a intuité, peut être serait'il bien d'avoir un bouton "recherche" a droite du champ..
                Parceque par exemple si on veux rechercher une autre actegorie, il faut préalablement effacer le champ pour refaire ENTREE...
                • [^] # Re: Question intéressée

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Merci, bonne idée. C'est changé.
                  Ce sera mis à jour à notre prochain upload.
                  • [^] # Re: Question intéressée

                    Posté par . Évalué à 2.

                    En tout cas j'aime bien terp.
                    j'ai trouvé ca assez interressant.

                    Je suis impressionné en voyant la faible taille des sources du serveur (même pas 400ko en tar.gz) bon j'y connais en pyton... tout ca en quoi, a peine 300 fichiers...

                    bravo
          • [^] # Re: Question intéressée

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            sur http://wiki.april.org/CeQuEstLaComptabilit%E9(...) , j'ai ecrit un petit topo de la theorie comptable.

            d'apres ce que j'ai vu sur le site de tiny ERP http://tinyerp.org/docs/index.php/AccountTree.html(...) , j'ai l'impression qu'il y a quelques soucis d'un point de vu de la theorie comptable.

            je reprend la capture d'ecran. je constate qu'il ny a pas de scroll bar donc le plan est complet à l'ecran. il s'avere que se plan est un plan à une colone non équilibré ( somme des balances non nul ). aucune information sur ce détail assez important n'est apparant sur cet écran.

            Je pose d'un point de vue de la théorie comptable, quels types de comptabilité Tiny ERP gere t elle ?

            La balance ne signifie pas du tout la meme chose en partie simple et en partie double.

            En partie simple, la balance informe uniquement sur la situation du compte.

            En partie double, la balance n'est qu'une information partielle sur un compte qui permet de solder le compte à sa cloture, c'est pourquoi en partie double, les comptes sont aussi affiché en partie double. une information essentielle que la balance n'indique pas est le flux monétaire ayant lieu sur un compte :
            un compte peut tres bien avoir toujours la meme balance alors qu'il y a eu des opérations et donc des débits et des crédits.

            je tiens par la meme à rappeler que debit et credit ne signifie uniquement ajouter à gauche ou ajouter à droite, et que la comptabilité en partie double ne reconnais qu'une opération : l'addition.
            • [^] # Re: Question intéressée

              Posté par . Évalué à 2.

              > somme des balances non nul

              Il me semble pourtant que sur ce screenshot, la somme des balances est bien nulles. Tu as du sommer même les sous-totaux (compte view).

              Par exemple, les -8122.18 marqué dans le compte "Cash" n'est que la somme des comptes "Bank", "Petty Cash" et "Visa".

              Il faut bien voir la structure hiérarchique des comptes. Cette représentation est peut-être inhabituelle pour un comptable mais est utilisée par de nombreux logiciels (gnucash par exemple). C'est assez pratique car tout les sous-totaux intéressants sont représentés.


              > Je pose d'un point de vue de la théorie comptable, quels types de comptabilité Tiny ERP gere t elle ?

              Analytique, double entrée. Cette représentation n'est qu'une des vues possibles des comptes, il y a d'autres vues (ou impressions) des comptes et de transactions.
              • [^] # Re: Question intéressée

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                sur une compta a plan il faut sommer le plan :
                c la fameuse loi - Sigma/Somme/Sommation des credit = Sigma/Somme/Sommation des Debit

                sinon le plan ne sert a rien et cela reste une compta de compte autonome en partie simple.

                Au fait, gnucash n'est pas en partie double, ne gere aucune integrité des ecritures, et n'a de plan qu'une hierarchie d'avoir.

                si un logiciel de comptabilité n'est pas utilisable par un comptable, cela me semble assez ennuyeux.

                Pour ce qui est de la representation, les sous totaux d'avoir ne permette qu'une "compta en partie simple" ou dite "comptabilité de caisse".

                la "compta analytique" est un domaine tres particulier de la "compta générale", puisqu'elle necessite l'etablissement d'une bijection entre la "compta au bilan" ( ou patrimoniale ) et la compta analytique avec des comptes intermediaires.

                Les aspects analytiques sont longuement discuté d'un point de vu structurelle, le principe etant une comptabilité des flux.

                elle repose essentiellement sur la compta en partie double.
                la compta en partie double ( je le repete dans un francais que j'espere plus correct ), ne peut se resumer à une hiérarchie de balance des comptes.

                la partie double est en opposition Débit/Crédit. la balance etant debit-credit ou credit-debit ( selon où se trouve le signe positif ce qui determine où solder pour la cloture ).

                par exemple, si les comptes 5112 et 6541 representent respectivement les cheques en attente de compensation, et les cheques non recouvrables.

                la balance du 5112 est tjr nulle sauf si il y a des cheques en attente de compensation.
                la balance du 6541 est au mieux nulle, si il n'y a aucun impayé.

                par contre, le montant des debits du 5112 indique le montant total des cheques ayant été ou en cours de compensation. le montant des credits quant a lui, represente le montant total des cheques compensés ou rejetés.

                ce qui fait que si la balance du 6541 n'est pas nulle, le montant des credits du 5112 est à minorer de la balance du 6541 et de la TVA y affairant ( compte que je n'ai pas nommé pour eviter les embrouilles ) pour connaitre le montant des cheques réellement encaissés.

                cette informations qui est purement calculatoire dans une compta en partie double correctement ventilée, comment peut elle etre obtenu dans un modele en partie simple ( cad avec uniquement la balance comme information connue ) ? je ne vois que la possibilité d'un stockage en base ce qui fait qu'il y a nécéssairement la multiplication à terme du stockage d'informations quasi inutiles dans 99% des cas.

                le point que j'indique est propre à la totalité des logiciels de compta que j'ai un temps soit peu regardé. C'est d'ailleurs un des points que j'avais soulevé sur la ML de l'APRIL par rapport à la nécessité de l'inter-opérabilité comptable au niveau du libre et de certaines contraintes y affairant.
    • [^] # Re: Question intéressée

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      TinyERP est typiquement le genre de logiciels qui font cruellement défaut sous Linux en France, et pourtant, c'est bien le seul type de logiciel que l'on va retrouver dans toutes les entreprises, le marché est donc très porteur ! :-)

      Exact mais des projets ont été lancés pour pallier ce manque comme Neogia, ERP sous license GPL : http://www.neogia.org(...) qui a été conçu au dessus du framework OFBiz ( http://www.ofbiz.org/(...) )
      • [^] # Re: Question intéressée

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Existe t'il se genre de chose pour la comptabilite publique ?

        Je m'explique, j'ai un ami qui s'occupe d'une reprographie dans une université, son service fonctione "quasiment" comme dans le privé : devis et facture mais avec les règles du public. Cependant, ca a l'air très compliqué, TVA variable...
        • [^] # Re: Question intéressée

          Posté par . Évalué à 1.

          La réponse est assez simple.

          Dans Néogia, le mondule de comptabilité a été pensé pour être un conteneur de comptabilité plus qu'une application de comptabilité pour X, Y, pierre, paul ou jacques :)

          De ce fait la réponse est, oui dans le cadre de Néogia la comptabilité publique et prise en compte, il suffit juste de paramêtrer et configurer le module pour. Voir un peu de développement d'écran utilisateur pour facilité la saisie.

          Mais attention, bien que conçu comme un conteneur, le module respect les base même de la comptabilité qui sont l'équilibre, non suppression des finalisation, etc... .

          Plus d'info sur http://neogia.labs.libre-entreprise.org/accounting/index_fr.html(...) ou malin.nicolas@librenberry.net ;)
  • # Vraiment dommage d'avoir choisi un nom aussi nul !!

    Posté par . Évalué à 1.

    Le logiciel m'a l'air assez puissant, mais franchement les développeurs open source n'ont aucun sens du Marketing, qui va acorder du crédit à un logiciel avec un nom qui fait plus penser à un jouet à fonctionalités réduites qu'à un véritable ERP. Vraiment dommage !
    • [^] # Re: Vraiment dommage d'avoir choisi un nom aussi nul !!

      Posté par . Évalué à 2.

      Sans vouloir paraître vraiment désagréable, y a aussi des gens qui font confiance aux fenêtres, aux pommes et au soleil, c'est pas de nom qui inspire non plus, je trouve.

      La boîte (Tiny) portait déjà ce nom là _avant_ la sortie du logiciel ERP.
      C'est clair que c'est pas le nom le mieux choisit (de ce point de vue) mais c'est normal que le nom de la boîte soit inclu dans le nom du programme. Si celle-ci arrive à une certaine reconnaissance, le nom ne choquera plus et, on saura que ça vient de là et pas que tous les programmes de cette boîte sont réduit en fonctionnalités (loin s'en faut)

      Chaqu'un en pense ce qu'il veut, mais je crois que l'idée se défend.

      Nicolas
    • [^] # Re: Vraiment dommage d'avoir choisi un nom aussi nul !!

      Posté par . Évalué à 3.

      Je pense au contraire que le nom est bien choisi et cela pour plusieurs raison.

      La première est que dans notre approche commerciale, c'est le nom du produit qui se fait connaître et non la société. Ce nom a le double avantage d'être parlant (ERP) et de faire connaître la société via le produit. Nos autres produits sont Tiny eCommerce, OpenReport.orp, (oups:),

      On reproche également beaucoup aux ERP d'être des usines à gaz, non façonnables facilement aux besoins des clients, complexes à comprendre et mettre en oeuvre, ... Ces points sont d'une grande valeur ajoutée à Tiny ERP par rapport aux concurrents et le nom en est révélateur; un ERP à échelle humaine, dont les workflows et les formulaires sont éditables, simple, .... Dans nos présentations aux clients, c'est souvent un point qui fait la différence.

      On a du dire le même genre de remarques à propos de MySQL, je pense.

      Cela fait plusieurs années que la société Tiny existe. Il est très rare que l'on oublie ce nom.

      Les meilleures actions marketing sont parfois les plus surprenantes; la pomme d'Appel est un exemple d'école. Parfois il est préférable de se distinguer plutôt que de se fondre dans la masse.

      Maintenant, on peut toujours trouver mieux. Aussi, je ne suis pas un expert en la matière et il est possible que je me trompe complètement. Mais je pense que le nom n'est pas si mauvais et qu'il correspond bien au message.
      • [^] # Re: Vraiment dommage d'avoir choisi un nom aussi nul !!

        Posté par . Évalué à 1.

        J'espère que l'avenir te donnera raison, en fait Tiny m'a immédiatement penser à Thiny, petit, minuscule, c'est pour cela que j'avais réagi ainsi
        • [^] # Re: Vraiment dommage d'avoir choisi un nom aussi nul !!

          Posté par . Évalué à 1.

          Oui, j'espère aussi :)

          Mais je dois dire que cet aspect me dérange aussi. J'imagine, par exemple, la personne qui cherche ERP dans freshmeat ou Google et qui ne regarde même pas Tiny ERP à cause du nom. :)

          Je pense qu'on perd beaucoup pour la première aproche mais qu'après être venu voir sur le site, les gens retiennent bien. Aussi, lorsqu'ils tombent sur Tiny RML2PDF, Tiny eCommerce,... avec le même logo, ca fait effet flashback à chaque fois.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.