VirtualBox disponible en version 3.2.10

Posté par . Modéré par j.
Tags :
27
16
oct.
2010
Virtualisation
VirtualBox, la fameuse, et non moins appréciée, solution de virtualisation, faisant office d’alternative concrète aux solutions moins ou pas libres telles que VMware, Virtual PC, est sortie dans sa version 3.2.10 le 8 octobre dernier.

Dans l’attente d’une décision moins officieuse de la part d’Oracle, le nouveau parrain, VirtualBox reste une puissante solution GPL de virtualisation pour les entreprises, et les particuliers, prenant en charge les plateformes x86 et AMD64/Intel64.

Au niveau les particularités qui ont permis son acceptation chez bon nombres d’utilisateurs, citons :
  • Modularité :
    via son interface ergonomique orientée client/serveur, VirtualBox fait place à une certaine simplicité dans la gestion de la virtualisation, via la ligne de commande, ou à distance, mais également par le biais de son SDK, ouvrant la porte à un besoin spécifique de l’utilisateur.
  • Intégration XML :
    la configuration des machines virtuelles est enregistrée entièrement dans un fichier au format XML, et donc indépendamment de l’hôte, d’où un export aisé vers d’autres plateformes.
  • Add-ons :
    offrant la possibilité d’installer des supports améliorant la performance (Direct3d, accélération matérielle) , ou l’intégration (résolution graphique, et pointeur de souris), et ce pour un panel de plateformes comme Windows, Linux, Solaris, et OS/2 (avec quelques différences).
  • Partage de fichiers :
    comme d‘autres solutions de virtualisation, et dans le cadre d’un échange facilité entre l’hôte, et le client, VirtualBox permet de déclarer des répertoires à considérer comme « commun » entre le client et l’hôte.
  • USB virtuel :
    virtualisation d’un port USB, sans nécessiter de pilotes particuliers, et compatible avec le protocole standard RDP (Remote Desktop Protocol).
NdM : Il existe deux versions de VirtualBox et certaines fonctionnalités ne sont pas disponibles dans l'Open Source Edition. Voyons donc les changements apportés dans cette nouvelle mouture, avec surtout une meilleure prise en charge des add-ons, et de l’accélération graphique :
  • VMM:
    • 3.2.8 regression : Correction du support 16bits pour les machines clients à base de processeur 80386.
    • bug #7342 : Correction du crash entre une Fedora 13 - 64bits en hôte, et un Windows SBS 2008 -64bits en client.
    • bug #7300 : fixed a Guru meditation related to large pages
    • bug #7544 : Correction du plantage avec message “Guru méditation” avec le clic gauche de la souris dû au TLB (Translation Lookaside Buffer) non pris en charge et nécessitant un redémarrage. Machines clientes en x64 principalement.
    • fixed support for large pages on Linux hosts
    • bug #6928 : Terminal Server en machine cliente voyait sa charge CPU monté 100% sur une mauvaise gestion de la ram.

  • GUI:
    • fixed host key handling if the host key is set to Left Alt (Linux/Solaris hosts only; 3.2.0 regression; bug #6758)
      Correction du bug lié entre la correspondance raccourci clavier de la machine cliente, et virtuelle.
    • the VM can be minimized from the mini toolbar (bug #4952)
      Ajout du bouton de réduction de la fenêtre dans la mini barre d’outils qui apparaît lors du passage en plein écran.
    • handle Ctrl+Break properly on X11 hosts (3.2.0 regression; bug #6122)
      Cette combinaison de touches était censée demander une annulation de la tâche en cours sur les clients graphiques.
    • fixed the case where the user aborted the media selector for selecting the boot hard disk from the VM wizard
      Correction du bug lorsque l’utilisateur quittait promptement la sélection du support pour le démarrage du système.
    • added a check for Linux kernels 2.6.36 or later which are known to have the asynchronous I/O bug on ext4 / xfs file systems fixed (Linux hosts only)
      Ajout d’une vérification système pour les noyaux à partir de la version 2.6.36

  • Storage:
    • fixed I/O errors in the guest after compacting VDI images (3.2.6 regression; bug #7294)
      Après avoir crée une image disque virtuel (format vdi), redémarrage de la machine en kernelpanic. Correction bug ok.
    • automatically repair base disk images with non-zero parent UUID which made them inaccessible (bug #7289)
      Correction de l’inaccessibilité du snapshot, ou du disque virtuel. Message d’erreur qui apparaissait : Cannot open the virtual disk image "XP64.vdi".
    • fixed corrupted images if a merge operation was cancelled
      Correction de la corruption de l’image disque lors d’une annulation par l’utilisateur.
    • IDE: added ATAPI passthrough support for audio CDs (bug #3494)
      Prise en compte du CDAudio via l’option passthrough.
    • SATA:
      • fixed a potential hang during boot of recent Solaris guests
      • handle out of disk space and similar conditions better

    • iSCSI: fixed sporadic hangs when closing the connection

  • Affichage :
    • VGA:
        fixed missing redraw with multiple screens under certain circumstances (bug #7291)
        Fort ralentissement, voire effet de rémanence lors du dual screen avec une configuration du second écran sur la gauche. Correction ok.
      • serveral small fixes for legacy VGA graphics modes
        Petits bugs en mode VGA corrigés.

    • 3D support:
      • report GLX_ARB_get_proc_address as supported extension
      • guest application stack corruption when using glGetVertexAttrib[ifd]v (bug #7395)
        Le paramètre glGetVertexAttrib[if]v entraînait une corruption de la mémoire sur postes Windows aussi bien en hôte que client.
      • fixed broken 3D support when switching to fullscreen/seamless modes (bug #7314)
        Lors de l’activation 3D, impossible de passer en mode plein écran sur client Ubuntu 10.04.
      • fixed 32bit OpenGL apps under 64bit Windows XP/Vista (bug #7066)
        L’accélération 3D pose problème sur un client Windows 64bits.


  • Reseau :
    • Bridged networking: fixed occasional host freeze during VM shutdown (Linux hosts only)
      Lors de l’arrêt de la machine virtuelle, sur des postes Linux seulement, rares apparitions de blocage de la console.
    • NAT:
      • don't check for the existence of the TFTP prefix when delivering a file via bootp (bug #7384)
        Correction du code ./src/VBox/Devices/Network/slirp/bootp.c, pour l’ignorance du TFTP si il est déclaré.
      • fixed resolving of names at the host resolver (bug #7138)
        Correction du bug sur la résolution de noms via poste hôte.
      • under rare conditions the NAT engine consumed 100% CPU load (non-Windows hosts only)
        En mode NAT, consommation excessive sur des postes autres que Windows.

    • VRDP:
      • fixed memory leak under certain circumstances (bug #5966)
        Problème de gestion de la mémoire lors d’un accès distant sur une machine Windows200, via un hôte Windows XP Home. Inexistant dans la version 3.0.8.
      • fixed missing redraws with Windows guests under certain circumstances


  • USB:
    • properly discard blocking outstanding bulk URBs, fixes some printers
    • Blackberry fix (bug #6465)
      Correction de la synchronisation défaillante avec le blackberry, et son support USB.

  • VBoxHeadless: fixed event queue processing problems which led to hangs if the VM could not be started successfully
  • VBoxManage:
    • don't crash if parameters with invalid characters are passed (bug #7388)
      Correction du défaut de segmentation lors de l’envoi de caractère en UTF8.
    • clonehd: fixed a bug where the command aborted with an error message under rare circumstances
    • metrics: made it work for directly started VMs again (3.2.8 regression; bug #7482)
      En ligne de commande, vobxmanage metrics setup -list "Win7B2" entraîne un message de type: "No metrics match the specified filter".

  • OVF:
    • fixed bug when exporting a VM with multiple attached disks (bug #7366)
      Problème lors de l'import d’un disque virtuel, précédemment sauvegardé avec 3 disques différents.
    • fixed slow export for certain filesystems (bug #3719)
      L'export/import d’un format ovf est trop lent : lecture à 4mb/s.
    • disabled manifest (.mf file) support; manifests are no longer verified on import nor written on export
      Désactivation du spport des fichiers .mf

  • Shared clipboard/Windows: improved the reliability of the shared clipboard on Windows hosts and guest (partial fix to bug #5266)
    Correction partielle concernant le presse-papiers sur des machines Windows.
  • Shared Folders:
    • don't show an empty directory if filenames with an invalid encoding exist on the host (bug #7349)
      Des répertoires apparaissaient vides à cause d’un problème d’encodage.
    • return the proper error code when trying to list files for a non-existing wildcard (bug #7004)
      L’utilisation du métacaractère “*” sur un nom de fichier inexistant entraîne le message "Protocol error".

  • Audio:
    • fixed guest memory corruption when capturing from the NULL audio backend (bug #6911)
      Arrêt brutal du client Windows Xp lors de la déclaration d’un pilote "Null Audio Driver ICH AC97".
    • improved playback quality (less choppy) (bug #6816)
      Son saccadé notamment sur hôte MacOS.

  • Web service: avoid unnecessary creation of idle threads
  • Additions:
    • fixed bug in the guest execution feature when passing more than one environment variable
    • refresh all guest properties written by VBoxService after the VM was restored from a saved state
    • fixed a division by zero crash of VBoxService under certain circumstances
    • immediately resynchronize the guest time with the host time after the VM was restored from a saved state (bug #4018)
      Problème de synchronisation de l’heure (environ 20mn de décalage) sur un hôte MacOS.
    • Windows: fixed LsaEnumerate error when enumerating logged in users
    • X.Org:
      • support X.Org Server 1.9 (bug #7306)
        Support du Xorg dans sa version 1.9, essential pour les Ubuntu 10.10
      • don't crash VBoxClient during reboot


  • Machine Hote :
    • Mac OS X hosts: fixed missing dock menu entries (bug #7392)
      Sur MacOS, les menus accessibles via bouton droit de la souris apparaissaient vides.
    • Windows hosts: fixed a BSOD under certain circumstances in VBoxNetFlt.sys (bug #7448)
      Ecran Bleu sur postes Windows dû au fichier VBoxNetFlt.sys.

  • Machine Invitée (Guest) :
    • OpenSolaris guests: use SATA controller by default
      Mode SATA par défaut pour les clients OpenSolaris
    • Solaris hosts:
      • fixed host DVD drive enumeration on Solaris 10
      • added a custom core dumper to procure more data in the event of a VM crash

    • Solaris guests:
      • fixed user idle detection
      • fixed a possible panic in Shared Folders when using the wrong user or group IDs (bug #7295)
        Problème de droits sur des sous-répertoires partagés, notamment sur OpenSolaris.
      • fixed Shared Folders from truncating files to 2GB on 32-bit guests (bug #7324)
        Limite maximale de la taille de la copie d’un répertoire partagé sur OpenSolaris à 2Gb.


  • Linux hosts/guests:
    • Linux 2.6.36 fixes
    • DKMS fixes (bug #5817)
      Correction de la prise en charge correcte du Dynamic Kernel Module Support avec le noyau 2.6.32

  • # Confusion

    Posté par . Évalué à 10.

    Quel dommage de dire que Virtualbox est sous GPL puis de citer des fonctionnalités qui ne sont présentes que dans la version propriétaire...
    Tout le support de l'USB ne marche que dans la version propriétaire, de même pour le support du RDP...

    http://www.virtualbox.org/wiki/Editions
    • [^] # Re: Confusion

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Oui et j'ai envie de dire +1, de plus sans faire forcement un procès d'intention à Oracle on peut se poser des questions sur leur future attitude à ce sujet. J'ai bien peur que la version gratuite pour des raisons d'utilisation personnelle ou d'évaluation soit bientôt supprimée ou bien limitée dans le temps.
      • [^] # Re: Confusion

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        J'ai bien peur que la version gratuite pour des raisons d'utilisation personnelle ou d'évaluation soit bientôt supprimée ou bien limitée dans le temps.

        Il y a un bon moment que la première page du site "VirtualBox Buzz" affiche en lien un blog qui titre "Is Oracle trying to kill VirtualBox?".

        http://blogs.sun.com/VirtualBoxBuzz/

        Il y a une sorte de phénomène prémonitoire assez étrange...
        • [^] # Re: Confusion

          Posté par . Évalué à 1.

          Les commentaires en dessous de l'article vont tous dans l'autre sens et disent que VirtualBox continue de s'améliorer.
          • [^] # Re: Confusion

            Posté par . Évalué à 1.

            « Les commentaires en dessous de l'article vont tous dans l'autre sens et disent que VirtualBox continue de s'améliorer. »

            sans procès d'intention non plus, le rachat de sun par oracle est récent et les effets ne sont peut-être pas encore perceptibles. (dans un sens comme dans l'autre)
  • # Entreprise

    Posté par . Évalué à 1.

    Virtualbox est tres bien pour de la VM chez soi, mais en entreprise...

    En entreprise ils installent des serveurs de VM avec hyperviseur, a savoir VMWare ESX/ESXi ou du KVM/Xen, c'est quand meme autre chose.

    Je crains pour l'avenir de cet outil.
    • [^] # Re: Entreprise

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Je sais pas si il faut craindre pour l'avenir de l'outil, il a aussi sa place sur le marché tout comme parallels desktop
    • [^] # Re: Entreprise

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      ben en fait c'est surtout que c'est pas vraiment le même mode de fonctionnement. VBox est plutôt comparable à du VMWare Workstation ou du virtualbox, non à du vmware serveur, xen ou kvm.
      Pourtant, je pense qu'ils auraient ce qu'il faut, mais il faudrait une vrai interface type "serveur de vm"
      • [^] # Re: Entreprise

        Posté par . Évalué à 10.

        VBox est plutôt comparable à ... du virtualbox
        quelque chose me choque ici ...
    • [^] # Re: Entreprise

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Ben il y a tout les développeurs qui doivent tester leurs softs sur plusieurs platformes. C'est incroyablement pratique de pouvoir basculer aussi facilement (avec le "suspend" de VirtualBox) entre 3 versions de Windows et 2 Linux différents.

      Ca permet aussi de simplifier la migration d'applications qui ne tournent que sur des versions antiques de certains OS (Win95, WinXp) et qu'il est impossible de porter. T'installes un VirtualBox sur le poste client avec un OS moderne et tout le monde est content.

      Y'a probablement plein d'autres utilisations. C'est clair que niveau serveur d'entreprise, Virtualbox est une mauvaise solution. Mais ça n'est juste pas fait pour ça.
  • # Vous devez entrer un sujet et un commentaire

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    > Dans l’attente d’une décision moins officieuse de la part d’Oracle [...] VirtualBox reste une puissante solution GPL de virtualisation [...]
    De quoi on parle là ?
    Il manquerait pas un bout de phrase ou je ne sais quoi (genre un bout de décision officieuse...)

    > la configuration des machines virtuelles est enregistrée entièrement dans un fichier au format XML, et donc indépendamment de l’hôte, d’où un export aisé vers d’autres plateformes.

    Déjà, je vois pas le rapport avec XML, ça pourrait être la même chose avec plein d'autres formats
    Deuz,je dois dire que l'export / import des vms, la sauvegarde etc est un merde horrible avec VBox. C'est en partie du justement à la séparation conf / disques. Si on a du vmware il suffit de prendre le répertoire de la vm qui contient tout ce qu'il faut. Avec VBox, il faut s'amuser à prendre le disque d'un côté, la conf d'un autre, etc. Chiant au possible...
    • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

      Posté par . Évalué à 6.

      Oh, mon dieu ! Y'a deux fichiers !
      Tu sais qu'il suffit d'utiliser l'option "exporter" de Virtualbox pour te retrouver avec un répertoire contenant le disque et la conf ?
      • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        hum, et comment je fais si je veux une vm "itinérante", genre sur un disque externe ?
        avec VMWare, fastoche, tu la met sur le disque et c'est ok.
        Avec VBox je fais comment ? j'importe exporte à chaque fois ? Je force le montage dans un même chemin constamment ? Dans tous les cas c'est plus chiant et moins pratique...
      • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Le petit hic avec la fonction "Exporter" est qu'elle merge les snapshots.

        Dans mon cas, je me sert de VirtualBox pour tester la mise à jour d'une appliance sous Linux. Une fois que mes tests sont finis, je laisse la machine aux developpeurs pour qu'ils s'amusent a executer leurs mises a jour de base de données de l'appliance.

        Pour mes tests, je me sers souvent des snapshots pour enregistrer la machine a differents etats :
        - version N
        - version N+1
        - version N avec une base de données préchargée
        - version N+1 " " " "
        - ...
        Ce qui est fantastique pour un developpeur, puisqu'il peut tester sur une version, revenir sur une autre version dans la foulée, etc.

        Quand on merge les snapshots avec la fonction "Exporter", on en choisit un, et on perd tous les autres ! Ce qui est vraiment dommage.

        J'en suis donc réduit à copier-coller chaque fichiers de snapshots des virtual disks, et surtout a les reindexer sur la machine destination en fonction du systeme, etc. C'est vraiment une plaie !
    • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

      Posté par . Évalué à -9.

      Déjà, toute solution de virtualisation qui repose sur des fichiers pour les disques virtuels me fait gentillement rigoler. Et ensuite, tu peux utiliser l'exportation comme tout le monde.
      • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        toute solution de virtualisation qui repose sur des fichiers pour les disques virtuels me fait gentillement rigoler.
        Ah ? Pourquoi ça ?
        • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Parce que il pense certainement que un système d'exploitation qui repose entièrement sur des fichiers, c'est un concept obsolète en 2010. ;-)

          Adhérer à l'April, ça vous tente ?

        • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je répond à sa place, car je m'e suis déjà posé la question.

          Peut-être pour les problèmes de performances, et de fragmentation ?
          Car dans ce cas, il y a un double niveau de fragmentation à gérer :
          - la fragmentation du fichier du disque virtuel, dont est responsable l'OS guest
          - la fragmentation à l"intérieur de l'OS virtualisé, responsabilité de l'OS virtualisé

          Avec un OS virtualisé installé dans une "vrai" partition, on élimine un niveau de fragmentation.
          • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

            Posté par . Évalué à 4.

            En même temps, si tu dédies une partition hôte à un unique fichier image, de facto il ne devrait pas y avoir de problème de fragmentation, si ?

            En plus, VirtualBox comme d'autres te permet de créer soit une image dynamique (qui grandit selon les besoins et donc est sujette aux problèmes de fragmentation), soit une image statique (c'est-à-dire entièrement préallouée sur le disque et donc, si le FS n'est pas trop mauvais, peu voire pas fragmentée).
            • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              En même temps, si tu dédies une partition hôte à un unique fichier image, de facto il ne devrait pas y avoir de problème de fragmentation, si ?

              Si la partition hôte est en NTFS, le fichier image de disque sera quand même fragmenté, parce qu'une partition NTFS réserve des zones d'adressages en plein milieu du disque. On appelle cela la MFT (Master File Table) Un outil de défragmentation pour Windows te le montrera.

              Pire encore : Cet espace pré-alloué est tellement grand, plusieurs Go pour 100Go de disque, que lorsque tu veux remplir à 100% ce disque, de l'espace libre va être trouvé dans la MFT. Il s'ensuit donc une fragmentation plus importante encore.

              Pour ce qui est de Linux, il y a un mécanisme assez similaire : Les super-bloc, et la zone réservée (lire "-m reserved-blocks-percentage" dans "man mkfs.ext3")

              Enfin, dans le cas de l'utilisation d'une partition à la place d'un fichier, si gros et non-fragmenté soit-il, il reste que dans le 1er cas, VirtualBox accède directement au disque (en passant par le driver de l'hôte). Alors que dans le 2nd cas, il doit passer par la couche de lecture§écriture du système de fichier. C'est donc logiquement plus lent (une couche logicielle supplémentaire).
              • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

                Posté par . Évalué à 5.

                >C'est donc logiquement plus lent (une couche logicielle supplémentaire).

                ou pas. Par exemple un windows XP virtualisé sur un linux avec beaucoup de ram voit ses performances disques décuplées (car linux fait du cache disque pour lui).

                L'affirmation "couches logicielles == plus lent" est dur a affirmer si haut et si fort, pas mal de couche logicielles sont la pour optimiser des lenteurs natives de hardware. Et avec toutes les méthodes "zero copy" utilisées la traversées de ces couches est souvent impossible a mesurer dans un bench de cas concrets/réels. Seules les mesures dédiées à ces couches permettent de les mettre en évidence.

                mes 2c.
                • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

                  Posté par . Évalué à 0.

                  J'ai même réussi à bluffer un MacOSiste confirmé qui ne jurait que par l'OS d'apple pour la vidéo et qui affirmait que Windows ne pouvait pas rivaliser.

                  Et tout ça, grâce à la virtualisation de Windows sur un linux sur une machine légèrement moins performante.
                • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  ou pas. Par exemple un windows XP virtualisé sur un linux avec beaucoup de ram voit ses performances disques décuplées (car linux fait du cache disque pour lui).

                  Tu te trompes de troll. Il ne s'agit pas de comparer les perfs d'un Windows natif avec un Windows virtualisé.

                  Il s'agit de comparer un Windows virtualisé dans un fichier d'image de disque, avec le même Windows virtualisé directement sur une partition.

                  Dans les deux cas, Linux assurera le cache disque, d'où de bonnes perfs. Mais dans le 2nd cas, Linux ne perdra pas de temps à passer par les inode pour savoir où écrire les données. D'où (encore) amélioration des performances.
                  • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Oups, tu as raison; le buffer cache est en dessous du fs, je me suis trompé de troll :-)

                    Dans la pratique le "cout" du fs est souvent négligeable (a moins de vraiment fragmenter le fichier).
                    Comment argumenter cette position ?
                    Avec l'exemple des bases de données qui ont arreté de demander des devices block dédiés.
                    Avec l'exemple des fichiers de swap (quoi que le kernel bypass le code du fs dans ce cas)

                    As-tu mesuré l'impact performance d'utiliser un fichier plutôt qu'un device block ?
                    Parce que pour l'exploitation (sauvegarde, toussa) les fichiers c'est plus pratique quand même.
                    • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      Comment argumenter cette position ?
                      La logique je dirais ?

                      As-tu mesuré l'impact performance d'utiliser un fichier plutôt qu'un device block ?
                      Pas dans le cas de VirtualBox et de la virtualisation, car cela dépend de trop de choses "parasites", dont entre autre l'OS virtualisé lui-même.

                      Par contre, j'ai déjà procédé à des tests de "dd" ("dd if=/dev/sda bs=1024 > /dev/null") en attaquant directement le disque dur, où un fichier qui se trouvait sur la même partition ("dd if=~/mon_fichier bs=1024 > /dev/null"), et j'ai effectivement noté des différences de performances. Pas très grosses, certes, mais existantes.

                      Parce que pour l'exploitation (sauvegarde, toussa) les fichiers c'est plus pratique quand même.
                      Indiscutablement.

                      Par contre, il faut voir que la solution d'avoir l'OS virtualisé directement sur la partition permet aussi de lancer celui-ci à part, sans virtualisation du tout. Cela ne sert pas forcément pour de l'exploitation, mais pour un particulier, cela peut-être une option utile.
      • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Déjà, toute solution de virtualisation qui repose sur des fichiers pour les disques virtuels me fait gentillement rigoler.

        Faux : Il est possible, pas très simple certes, mais possible, d'avoir l'OS virtualisé sur une vrai partition du disque dur. Le "secret", c'est le paramètre "-rawdisk" lorsque l'on crée le nouvel OS virtualisé (oui, il faut utiliser la ligne de commande).

        L'explication ici pour un guest Windows :
        http://www.sysprobs.com/access-physical-disk-virtualbox-desk(...)

        Sinon, il y a https://encrypted.google.com/search?q=VBoxManage+internalcom(...)

        La commande à taper est du type :
        VBoxManage internalcommands createrawvmdk -filename ... -rawdisk ...

        Sous Linux, on a le choix:
        - soit on crée une nouvelle virtualisation en lui donnant accès au /dev/sda . Il y a un risque, car l'OS virtualisé a accès à tout le disque, et donc potentiellement au, par exemple, /dev/sda2 où serait le guest . Par contre, il y a un avantage : On peut démarrer l'OS virtualisé soit via VirtualBox, soit en bootant la "vrai" machine avec son GRUB dessus (sur le /dev/sda1 par exemple).

        - soit on donne à la virtualisation accès à une partition bien définie, par exemple /dev/sda1. L'OS vitualisé verra alors cette partition en temps que disque dur, et créera son MBR à l'intérieur. Le concept est assez intéressant, surtout que l'OS virtualisé peut avoir accès aux données de l'OS virtualisé, via un montage en loopback (évidement, il ne faut pas que l'OS virtualisé soit lancé en même temps !).

        Personnellement, j'ai testé la 2nd solution chez un ami. Cela marche très bien. Lorsque la virtualisatio est arrêté, il a un accès complet à la partition "C:" qui est créé dans /dev/sda2 . Lorsque la virtualisation est lancée, il accès à ces données via le partage de fichiers de l'OS virtualisé.
        • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Est-ce-que avec virtualbox tu peux injecter directement les commandes SCSI venant de la machine virtuelle dans un disque/Graveur de CD/Lecteur de Bande reel ?
          • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Aucune idée, je n'ai jamais eu besoin de faire cela.

            D'un autre coté, si on voit comment cela se passe avec l'USB (pour la version "non-free"), j'ai l'impression que VB contourne pas mal les drivers USB de Linux afin de parler directement avec les périphériques.

            Si c'est ce qui se fait aussi avec le CDROM, j'imagine que cela doit marcher.
        • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

          Posté par . Évalué à -1.

          Ça fait bizarre de revenir après 2 semaines chargées et de tomber sur un -9 :)

          Olivier, non, pas "faux". Je répondais au commentaire parent, "Si on a du vmware il suffit de prendre le répertoire de la vm qui contient tout ce qu'il faut. Avec VBox, il faut s'amuser à prendre le disque d'un côté, la conf d'un autre, etc.". Je sais bien que VirtualBox gère les raw devices, et j'en suis très content.

          Kerro, je critiquais l'utilisation de fichiers classiques (regular files) sur système de fichiers à la ext3. Utiliser des raw devices ou des logical volumes me convient très bien, ils sont pourtant exposés comme des fichiers spéciaux dans /dev.

          Antoine, ce n'est pas particulièrement un problème de partitionnement... Tu as le temps perdu en espace noyau, la prédictibilité limitée de la plupart des systèmes de fichiers pour de très nombreux accès aléatoires sur de gros fichiers (parce que c'est un aspect généralement secondaire à la conception) causant des phases de "lag" qui peuvent être sensibles y compris sur de la prod serveur extranet.

          Je passe sur les nombreuses erreurs de déploiement à plus fort impact, comme un journaling des données sur le système de fichiers hôte, ou de l'allocation dynamique pour l'image du disque... Là, les pertes ne sont vraiment pas dures à mesure.

          Pour ceux qui théorisent que plus de couches peut vouloir dire meilleures perfs... J'aimerai voir des benchs.

          Le cas le plus rigolo, c'est Xen qui utilise des loop devices quand le stockage est dans des "regular files" (traduction ?). J'ai vu des retours d'administrateurs rencontrant des problèmes de locking dans le noyau : au-dessus de 3 ou 4 machines virtuelles qui font beaucoup d'I/Os, les performances chutent de manière phénoménale. Apparemment un problème de design connu.
      • [^] # Re: Vous devez entrer un sujet et un commentaire

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Ah, bon, pourquoi ?
  • # Il y a peut-être mieux.....

    Posté par . Évalué à 1.

    Juste une question, vous avez un beau serveur xen (ou autre), il tombe en carafe. Vous faites comment ?

    Avec Virtualbox, un simple PC avec de la RAM, le temps de télécharger et installer VirtualBox et hop, cela repart.....

    Je ne dénigre pas les autres solutions, mais pour une PME, c'est quand même vachement pratique et sécure.

    Dans une association, j'ai installé un serveur mail et un serveur de domaine avec Virtualbox. Depuis 14 mois, pas un seul soucis, et on déplace les serveurs virtuels en qq minutes.

    Donc, Xen ou Xenserver ou autres, c'est peut-être mieux, mais c'est quand même moins pratique pour de petites structure.

    Cordialement
    • [^] # Re: Il y a peut-être mieux.....

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      heu, en fait j'ai pas vraiment vu la comparaison / la différence
      D'ailleurs, comme évoqué plus haut, ton système pete (par exemple la partoche système) tu fais comment pour récupérer tes machines (je parle de la machine entière, pas juste des images disques)

      Parce que dans ton commentaire, tu ne dis pas ce qui tombe en carafe...
      en gros, je vois pas ce qui changerais si tu avais du xen : tu remonte un pc, tu colle xen dedans, comme tu étais malin tes vm étaient sur une partition lvm, tu la remontes et hop c'est réglé, non ?
      • [^] # Re: Il y a peut-être mieux.....

        Posté par . Évalué à -2.

        >> tu remonte un pc, tu colle xen dedans,

        Avec Virtualbox, c'est même pas la peine, tu télécharge et installe Virtualbox sur un PC sous Linux ou Windows déjà existant, tu colle tes images et cela repart.

        Je ne dis pas que les autres solutions sont moins performantes, mais pour une petite structure, c'est moins évident à gérer.

        Là c'est vraiment on ne peut plus simple.

        Cordialement
        • [^] # Re: Il y a peut-être mieux.....

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Ben... avec Xen ou KVM tu installes Debian/RedHat/whatever (10 minutes) et voilà. Ca prends... 10 minutes de plus. Sans parler du fait que "n'importe quel PC", ben il faut l'avoir. Ha non pas celui de la compta. Ni celui de la direction. Ni celui du projeteur. Ni... etc.

          Le plus simple, le plus rapide, ça dépend surtout de l'admin (il a mis en place des sauvegardes l'admin ? Il a un disque préconfiguré ? etc).
          • [^] # Re: Il y a peut-être mieux.....

            Posté par . Évalué à -2.

            Depuis le début, je parle de PME et d'association. Pour les grosses structures qui ont un admin performant sous Windows (bof) et sous Linux (re-bof) c'est autre chose.
            Mais dans les petites structures, il ne doit pas y avoir beaucoup d'admin capable d'installer debian ou autre en 10 minutes et de faire une install de Xen vite fait bien fait....

            Enfin, ici en Corse c'est comme cela, mais sur le continent, il est fort possible que toutes les sociétés/associations disposent d'un admin....

            Cordialement
            • [^] # Re: Il y a peut-être mieux.....

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              S'il n'y a pas d'admin performant comme tu dis, alors il n'y a pas de virtualisation du tout. Ca nécessite un minimum de compétences.
              • [^] # Re: Il y a peut-être mieux.....

                Posté par . Évalué à -2.

                Faut pas être admin pour avoir un minimum de compétences...

                Et justement, Virtualbox, même si ce n'est pas le meilleur, il est simple, facile a installer, facile à utiliser. Tu peux l'utiliser en ligne de commande ou via son interface (mais c'est mieux en ligne de commande, plus puissant).

                J'ai quand même du mal a saisir qu'il faille être un admin "performant" pour faire de la virtualisation (avec virtualbox, pour xen, xenserver ou autre, je ne dis pas, mais alors là tu apporte de l'eau a mon moulin).
                C'est pas la virtualisation qui demande de la compètences, c'est ce que tu mets dedans. Autant ma mère est capable de te faire une virtualisation de XP ou Seven via virtualbox, autant monter (en direct ou en virtualisé) un serveur de données, un serveur mail, un serveur de domaine, c'est une autre paire de manche !
                • [^] # Re: Il y a peut-être mieux.....

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Et justement, Virtualbox, même si ce n'est pas le meilleur, il est simple, facile a installer, facile à utiliser. Tu peux l'utiliser en ligne de commande

                  Oh ! La ligne de commande est autorisée ?
                  Dans ce cas, utiliser XEN pour de la virtualisation ne doit pas plus compliqué qu'utiliser Virtualbox.

                  Petit manuel d'installation pour Red-Hat et ses dérivées (CentOS, etc.) :
                  yum groupinstall Virtualisation
                  reboot

                  Et voilà. C'est installé.

                  Pour l'utiliser, on lancer virt-manager, et on a un client graphique fournissant le minimum nécessaire?
              • [^] # Re: Il y a peut-être mieux.....

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                S'il n'y a pas d'admin performant comme tu dis, alors il n'y a pas de virtualisation du tout.

                Je suis un admin du dimanche, pas performant du tout, et je fais de la virtualisation.
                C'est l'avantage de VirtualBox : la connaissance de comment faire est facile à apprendre, et justement on a pas besoin d'un admin pour faire un truc "de base" de nos jours qu'est la virtualisation. Tout autre logiciel plus compliqué est juste compliqué pour les admins qui veulent se la péter.

                VirtualBox répond au besoin des admins pas performants qui préfèrent utiliser le bon outils que d'apprendre à être un admin performant (avec le coût que ça induit) qui utilisera des outils compliqués juste pour pouvoir dire que sa formation a été utile.
                • [^] # Re: Il y a peut-être mieux.....

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Je suis un admin du dimanche, pas performant du tout, et je fais de la virtualisation.
                  Vas-y, fais nous croire que tu es une bille :-)
                  Admin pas performant = clic clic, clic, suivant, accepter la licence, suivant, ok.
                  Et lorsque ça ne fonctionne plus, réinstallation.
                  Il y en a des tonnes comme ça.
    • [^] # Re: Il y a peut-être mieux.....

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      c'est quand même vachement pratique et sécure.
      Pour sûr, il suffit d'être suffisamment aware...

      GNU's Not Unix / LINUX Is Not Unix Xernel

    • [^] # Re: Il y a peut-être mieux.....

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Un serveur tombe en panne ? Ben, tu prends les disques, tu les colles dans un autre et ça repart. Même s'il n'est pas identique, dès lors que c'est sous GNU/Linux. Si c'est sous Windows c'est plus compliqué, ce système n'aime pas qu'on lui change son matos.

      Tu n'as pas de serveur de rechange ? Bah, tu branches les disques sur un autre ordinateur, tu en fais des images, et tu :
      qemu plop.img
    • [^] # Re: Il y a peut-être mieux.....

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      A tester: proxmox

      Genre appliance de virtualisation, avec en dessous du Debian.
      Et au dessus, ce que tu veux en KVM ou OpenVZ.
      Et ils fournissent des packages tout prêts à installer.

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Proxmox

      Par contre, par rapport à VirtualBox, proxmox nécessite d'avoir une machine dédiée ET le support matériel de la virtualisation (bon, les machines un peu récente l'ont généralement).

      [bon, faut que je le teste - pour l'instant je suis plutôt en kvm avec virt-manager]
      • [^] # Re: Il y a peut-être mieux.....

        Posté par (page perso) . Évalué à -3.

        proxmox (openvz), c'est plus un chroot évolué.

        C'est pas mal, j'utilise ça sur un serveur pour séparer des services et des sites (chacun son ip). L'overhead est très réduit.

        Mais, au niveau configuration, il y a un tas de paramètres à régler, et c'est pas forcément simple.

        La liste :
        http://wiki.openvz.org/UBC_primary_parameters
        http://wiki.openvz.org/UBC_secondary_parameters
        http://wiki.openvz.org/UBC_auxiliary_parameters
        Une expli à garder sous le coude : http://maxgarrick.com/understanding-openvz-resource-limits/

        Ah, aussi : il faut aimer tourner avec un noyau Linux plus ancien.
        • [^] # Re: Il y a peut-être mieux.....

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Comme faudra que j'y regarde...

          Tous ces paramètres, ce sont des possibilités d'affinage avec des valeurs par défaut correctes pour l'utilisation courante, ou bien c'est une page blanche et il faut tout se palucher à chaque fois ?

          Pour le noyau, si on fait du debian + noyau perso, peut-on utiliser proxmox simplement en utilisant les dépôts ad-hoc (ie. sans prendre toute leur distrib) ?

          Sinon, ce qui m'intéresse, c'est le côté soit léger (openvz) soit complètement virtualisé (kvm) avec la couche d'admin par dessus.
        • [^] # Re: Il y a peut-être mieux.....

          Posté par . Évalué à 2.

          Proxmox c'est de l'OpenVZ pour Linux et du KVM pour tout le reste. C'est autant de la containerisation que de la virtualisation complète.

          Par contre effectivement, à cause du mélange des deux, ça fonctionne avec des kernels un peu particuliers qui sont donc souvent en retard de quelques versions.

          Niveau performances et facilité d'utilisation c'est très bien. Maintenant dès qu'on veut aller un peu plus loin, on se retrouve vite à ne pas disposer des bonnes options dans l'interface web. Donc au final on se monte son propre équivalent.
        • [^] # Re: Il y a peut-être mieux.....

          Posté par . Évalué à -1.

          Ah, aussi : il faut aimer tourner avec un noyau Linux plus ancien.

          plus ancien ?
          plus ancien que quoi ?
          sous Debian, j'ai le dernier noyau pour faire tourner toutes mes machines virtuelles
        • [^] # Re: Il y a peut-être mieux.....

          Posté par . Évalué à 1.

          Proxmox fonctionne avec openVZ mais également KVM (et très bien même), et Proxmox 1.6 propose le noyau 2.6.32: c'est pas si ancien que ça je trouve.

          A part ça, on y trouve trouve une interface d'administration web, et un mode de fonctionnement en grappe permettant de migrer une VM d'une machine à une autre.

          L'interface web permet de lancer une console graphique distante en applet java. Java si y a vraiment pas le choix mais on peut aussi s'en sortir un peu mieux avec les commandes standard de kvm + netcat pour avoir un flux vnc ("nc -l -p 5900 -s 127.0.0.1 -c "qm vncproxy id_vm vnc_password"; et une redirection ssh du port 5900).

          Généralement, une fois la VM installée on installe immédiatement ssh ou autre accès réseau direct, donc plus besoin de ce genre d'acrobaties.


          En tout cas c'est une très bonne solution serveur à mes yeux.
  • # linuxfren ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Ave,

    Suis-je le seul à être choqué par le mélange d'anglais et de français dans la dépêche ?

    Étienne
    • [^] # Re: linuxfren ?

      Posté par . Évalué à 9.

      Dixit celui qui aborda le chaland avec du latin...
    • [^] # Re: linuxfren ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      bin, c'est un changelog traduit en notes de version :)
      j'imagine que l'auteur n'a pu se résoudre à effacer les phrases du changelog d'origine, tout en fournissant une traduction et aucun relecteur ne s'y est résolu non plus ; j'avais pourtant voté contre pour donner le temps d'y réfléchir, mais vala quoi :)

      un avantage c'est que si tu lis l'anglais, tu as l'information d'origine, sinon bin tu ne lis que les sous-titres (rattrapage aux branches inside, pardon aux familles toussa).
      • [^] # Re: linuxfren ?

        Posté par . Évalué à 4.

        La plupart des phrases en français n'ont que très peu de sens si on ne peut pas lire la phrase d'origine de toute façon. Ça resemble plus à des comentaires quà une traduction pour moi, mais je comprends que faire une vraie traduction et y ajouter des notes aurait représenté beaucoup plus de travail
        • [^] # Re: linuxfren ?

          Posté par . Évalué à 4.

          exactement, mon anglais n'étant pas parfait, mais ayant fait l'effort de chercher les bugtracks, je me suis dit autant posté des brides d'éléments, plutôt que ne rien poster, et faire du copier-coller bêtement.

          Ainsi, nous avons l'info originale,et les compléments que j'ai jugé intéressant d'apporter via les numéro de bugs.

          Ensuite si quelqu'un a mieux comme idée, je suis preneur.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.