We Sun Solve! Un nouvel outil pour les Administrateurs Systèmes Solaris...

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
15
16
juil.
2011
Communauté

Ceux d'entre vous qui ont déjà administré des machines tournant sous le système du Soleil, s'en sont certainement rendu compte très vite : les mises à jour et correctifs sous Solaris sont souvent difficiles à gérer (de part leurs nombres, leurs classifications...).

Par le passé, les informations sur ceux-ci étaient disponibles sur SunSolve, un site mis à disposition par SUN pour aider les administrateurs à s'y retrouver. SunSolve est désormais décommissionné par Oracle, et, son remplaçant a été clairement moins bien accueilli par la communauté Solaris en raison des technologies (pas forcément libres) sur lesquelles il repose désormais (Flash,...).

We Sun Solve! a été créé pour pallier ce problème : il reprend l'ancienne philosophie de SUN et d’Unix en général : KISS (Keep ISimple Stupid), gardons les choses simples @$#^, en français dans le texte.

Basé sur des technologies entièrement libres, son fonctionnement est simple: lorsqu'un correctif sort, celui-ci est automatiquement téléchargé et les informations qu'il contient sont traitées et mises à disposition via une base de données.

Il propose également des fonctionnalités aux administrateurs comme la recherche de patches et bugs, ou encore la possibilité également d'utiliser des fonctionnalités de recherches avancées. Un exemple ? Comment savoir quels correctifs modifient le binaire système /usr/bin/cp ? Quels sont les derniers bugs concernant ZFS ? À noter que le site suit rigoureusement les derniers correctifs sortis, il annonce même ceux-ci via RSS et Twitter.

Outre la recherche d'information, ce site internet propose également certains outils aux administrateurs, comme des comparateurs de liste de correctifs, etc.

En plus de proposer des services aux administrateurs systèmes, We Sun Solve! est également en contact avec les développeurs d'Illumos et d'Openindiana afin d'aider ceux-ci à trouver les informations dont ils ont besoin pour leurs développements.

Sa volonté future est de compléter ces outils et informations avec tout ce qui peut être utile à un administrateur système. Ce site est également et surtout celui de ses utilisateurs ! Nous attendons donc toutes vos suggestions ou commentaires le concernant! Son infrastructure devra également évoluer au fur et à mesure de sa popularité, tout cela sera assuré au fil du temps par son auteur, dans la mesure de ses moyens financiers ;-)

À l’heure actuelle et pour information, We Sun Solve! c'est :

  • 73 293 correctifs référencés depuis 1990 ;
  • 359 998 bugs ;
  • une base de données de plus de 6 Go.

En bref, si vous administrez des machines Solaris, à vos bookmarks, il y a fort à parier que ce site puisse vous aider dans votre dur labeur.

Pour terminer, We Sun Solve! a besoin de vos retours.. vous pouvez contacter son auteur soit via le Site, Twitter ou encore sur IRC (#sunsolve @ Freenode).

  • # langage

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    "We Sun Solve!" c'est tout de même extrêmement laid comme nom, en plus d'une absence totale de sens quelconque.

    "Stupid" se traduit par "Stupide" et non "@$#^" (donc "Gardons les choses Stupidement Simple" par exemple dans notre cas)

    • [^] # Re: langage

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Il n'y a pas de traduction directe possible pour la bonne raison que "stupid" n'a pas toujours la même signification que "stupide". Dans ce contexte cela se rapproche de "bêtement" ou "simplement". En français le mot "stupide" est principalement péjoratif. En anglais cela signifie également que c'est tellement simple que n'importe qui peut le faire ou le comprendre.
      Une traduction plus proche pourrait être "Que cela reste bêtement/vraiment/très simple".
      Ou encore "Que cela tombe sous le sens". Bof en fait.

      Pour continuer à chipoter, "en français dans le texte" signifie que dans le texte d'origine c'est déjà écrit en français.

      Voilà un commentaire bien constructif comme on les aime ici :-)

    • [^] # Re: langage

      Posté par . Évalué à 2.

      "Stupid" se traduit par "Stupide"

      Cela dépend du contexte. Si c'est utilisé comme une insulte, c'est plutôt "idiot" ("kiss me, stupid" -> "embrasse-moi, idiot").

      donc "Gardons les choses Stupidement Simple"

      Où l'on voit bien qu'il vaut mieux éviter de laisser la traduction à des non-traducteurs.

      • [^] # Re: langage

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Surtout que KISS est aussi l'acronyme de Keep it simple, Stupid! où la virgule introduit plus une insulte.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: langage

          Posté par . Évalué à 4.

          tu as lu la page que tu cites ?

      • [^] # Re: langage

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Relativement HS, mais ça me rappelle le second tome du comic canadien Scott Pilgrim en VF, où un jeu de mot sur le titre du jeu Sonic & Knuckles a été traduit par Sonic et les phalanges...

        Le traducteur était bon mais manquait cruellement de culture geek, dommage pour une série qui baigne littéralement dedans.

    • [^] # Re: langage

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      C'est au contraire un très bon nom. Tout ceux qui ont déjà administré du Solaris comprendront le jeu de mot.

  • # Le problème était (est ?) ailleurs

    Posté par . Évalué à 8.

    les mises à jour et correctifs sous Solaris sont souvent difficiles à gérer (de part leurs nombres, leurs classifications...).

    Quand j’avais dû tenter de remettre à jour un vieux Solaris (2.5 ou 2.6), la difficulté, c’est surtout que même en prenant soigneusement toutes les précautions indiquées dans la doc de chaque mise à jour, le système a fini complètement cassé.

    Ma solution a été de renouveler uniquement avec du Linux (pas aussi pro : les mises à jour fonctionnent) en attendant la mort des stations Sun.

    J’espère pour les admins Solaris que ça s’est amélioré depuis !

    Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.