Entretien avec Jérôme Glisse, développeur des pilotes graphiques radeon pour Red Hat

131
26
août
2013
Serveurs d'affichage

Nous avons la chance d’avoir quelques développeurs qui fréquentent LinuxFr.org (what else?), dont Jérôme Glisse (alias glisse) qui travaille au sein de la société Red Hat sur le pilote graphique libre pour cartes graphiques ATI/AMD Radeon.

Pour cet entretien, j'ai invité les membres de LinuxFr.org en tribune de rédaction (il faut être inscrit !) à venir compléter mon questionnaire avec leurs propres questions, et Jérôme a bien voulu se prêter au jeu : un grand merci à lui.

À noter que les hyperliens ont été ajoutés après coup par les contributeurs à cette dépêche pour en faciliter la lecture.

Effervescence autour de la pile graphique libre

Posté par . Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
125
2
avr.
2011
Serveurs d'affichage

Ces derniers temps ont été très riches en événements dans le monde graphique libre.

Une première phase du remodelage intégral de la pile graphique de nos systèmes libres avait commencé par DRI2, apportant notamment la possibilité à un compositeur tel que Compiz de rediriger le rendu OpenGL d’une fenêtre (Redirected Direct Rendering), puis le Kernel Mode Setting (KMS) permettant de transférer la gestion des modes vidéo et de la mémoire vidéo du pilote graphique Xorg (DDX) vers le noyau, et enfin, Gallium3D, le framework de Tungsten Graphics, permettant la mise en commun de nombreuses fonctionnalités auparavant implémentées dans chaque pilote graphique.

Très récemment, le noyau 2.6.38 a apporté le kernel page flipping, permettant l’arrivée du futur serveur d’affichage Wayland développé par Kristian Høgsberg (également auteur de DRI2 et de AIGLX) et popularisé par Mark Shuttleworth (qui souhaite son adoption dans Ubuntu dès l’année prochaine). Les bibliothèques graphiques GTK+ 3 et Qt 4 ont déjà des back-ends permettant le fonctionnement expérimental des applications GNOME 3 ou KDE 4 sous Wayland…

Parmi les plus récents événements, de nombreux étudiants ont proposé des projets en lien avec la pile graphique libre utilisée par GNU/Linux à l’occasion de l’édition 2011 du Google Summer of Code (GSoC). Ces projets sont plus précisément des « state trackers » pour Gallium3D :

  • un étudiant belge du nom de Denis Steckelmacher (alias steckdenis), a proposé rien de moins qu’un state tracker OpenGL 4.1, entièrement récrit. Ce projet ayant été jugé bien trop ambitieux par les développeurs Mesa / Gallium3D dans le cadre du GSoC, ces derniers lui ont proposé de travailler sur le remplacement des représentations intermédiaires propres à Gallium3D (Mesa IR) par une sémantique GLSL (GL Shading Language) plus standard. Après coup, cette idée n’a pas fait non plus l’unanimité au sein des développeurs, avec notamment deux sociétés, Intel et LunarG travaillant actuellement sur ces fameuses représentations intermédiaires. Denis Steckelmacher a finalement décidé de travailler sur Clover, le state tracker OpenCL, permettant d’exploiter la puissance des GPU pour le calcul intensif, avec pour objectif obtenir un state tracker fonctionnel réalisant, dans un premier temps, les calculs OpenCL sur le CPU en utilisant LLVMpipe, un moteur de « rendu OpenGL » logiciel basé sur LLVM (Low Level Virtual Machine).

  • un étudiant français, Emeric Grange (alias Emeric_), participerait également au GSoC 2011, avec pour projet le développement d’un décodeur vidéo WebM / VP8 accéléré via les shaders des processeurs graphiques. Tout cela serait placé dans un state tracker Gallium3D, qui exposerait ses fonctions aux lecteurs multimédias comme VLC, MPlayer et Totem (via un greffon GStreamer) à travers l’API VDPAU de nVidia. Ce state tracker pourrait constituer un bon point de départ pour la prise en charge générique du décodage matériel d’autres formats vidéo, tels que le MPEG 4 ASP (DIVX < 7) et MPEG 4 AVC (H264) ou le MPEG 2 (déjà pris en charge par le state tracker XvMC). À noter que, comme pour la gestion des textures compressées S3TC, la gestion de ces formats devra faire l’objet d’une analyse des brevets / licences impliqués.

Certes, tout n’est pas rose du côté de la pile graphique Linux, mais au moins ça bouge et ça avance plutôt dans le bon sens. Voir ci-dessous pour les détails.

Enlightenment DR17 est enfin sorti !

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, patrick_g et baud123. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
Tags :
123
21
déc.
2012
Serveurs d'affichage

Le desktop shell Enlightenment vient de sortir en version 17. L'un des derniers grands vaporwares du logiciel libre vient effectivement de prendre forme matérielle. C'est donc un rude coup porté contre l'équipe du Hurd. Michael Blumenkrantz, le release manager du projet a été sans pitié. Il vient de propulser les sources finales en orbite basse à la date exacte prévue par les Mayas. Alors toi, lectrice ou lecteur, si tu as été un fan de la première heure, un ayatollah de E16, un bidouilleur invétéré, si tu trouves que Gnome est impotent, que KDE est une usine à gaz et que Xfce commence décidément à avoir du cholestérol, alors lis bien ce qui suit. Il est l'heure de recommencer à se marrer avec son bureau !

X.Org est mort, vive Wayland !

110
23
oct.
2012
Serveurs d'affichage

Eh oui les amis, ça y est, le jour tant attendu est arrivé : Wayland 1.0 est enfin là !

À ce jour, sur tous les ordinateurs de bureau et portables sous GNU/Linux, *BSD ou Solaris de la planète, l’interface graphique — que ce soit KDE, GNOME ou autre — est gérée par X Window System ou X11, dont X.Org est une implémentation (dérivée de XFree86).
Fait tout aussi notable : dans le monde mobile (Android) ou de l’embarqué où GNU/Linux est largement diffusé, X.Org est la plupart du temps absent.

X a été conçu au MIT en 1984 — il y a presque 30 ans ! —, sa version 11 datant, elle, de 1987, ce qui est très vieux pour du code gérant du matériel ayant subi de nombreuses (r)évolutions, avec pour corollaire que X.Org est devenu très difficile à maintenir.
De plus, avec l’avènement des compositeurs (permettant des effets de transparence, d’ombre portée, etc.), le fonctionnement de X.Org pour la gestion graphique ne semble plus optimal, car il constitue une étape supplémentaire entre l’application et le compositeur ainsi qu’entre le compositeur et le matériel.

Plusieurs tentatives pour remplacer X ont eu lieu : Y Window System, Fresco/Berlin… Aucune n’a rencontré le succès escompté.

En 2008, le Danois Kristian Høgsberg a décidé de créer un nouveau serveur d’affichage, à la fois plus moderne et plus simple à maintenir : le projet Wayland était né.

C’est donc finalement le W de Wayland qui succèdera à X !
Wayland

Pour se donner une petite idée de leurs différences, l’interface de programmation (API) de Wayland est environ 15 fois plus petite que celle de X…

Du côté utilisateur, on nous promet quelques bénéfices immédiats : une plus grande fluidité, un affichage sans cisaillements (tear‐free) quand la décoration est gérée par le client…
Notons enfin que Wayland n’est pas développé contre X.Org, mais avec le plein appui des développeurs de ce dernier qui voient bien l’intérêt de simplifier la maintenance. D’ailleurs, la Fondation X.Org vient de réviser ses statuts en incluant Wayland dans les logiciels qu’elle soutient.

Participants à la rédaction de cette dépêche : reno, antistress, Xavier Claude, Davy Defaud, Patrick_g, Benoît.

Le combat X contre Wayland : les faits vus par Eric Griffith

109
14
juin
2013
Serveurs d'affichage

Voici la traduction (avec quelques libertés) d’un article paru sur Phoronix sous licence CC-By-3.0.

Introduction

Un aperçu des problèmes, corrections et fonctionnalités liés à X et Wayland. Écrit par Eric Griffith, avec l’aide de Daniel Stone (développeur X.Org et Wayland). Corrigé et validé par Daniel Stone.

Cet article a été rédigé par un contributeur volontaire de Phoronix en se basant sur des présentations de Keith Packard, David Airlie, Daniel Stone, Kristian Høgsberg ; ainsi que les wikis de X11, X12, Wayland et Freedesktop.org, et des questions‐réponses directes avec les développeurs.

Depuis sa première annonce, il y a plusieurs années, il y a eu beaucoup d’informations, de désinformation, de fausses idées, et du pur FUD à propos de Wayland, le remplaçant de nouvelle génération du système de fenêtrage X. Cette présentation a pour but de clarifier la situation de Wayland.

L’article est très inspiré par la récente conférence technique donnée par Daniel Stone à la conférence Linux australienne linux.conf.au de 2013, à laquelle il constitue une excellente introduction. L’anglais de Daniel Stone est facilement accessible, sa conférence complète excellemment l’article, et ses diapos sont un modèle d’humour. Allez la voir, c’est hilarant, très instructif et puis il est une des rares personnes qui connaît vraiment le sujet.
Elle est disponible au format Ogg vidéo ou sur un site de partage de vidéos bien connu.

Wayland et Weston 1.4

103
7
fév.
2014
Serveurs d'affichage

Wayland et Weston sont sortis en version 1.4 le jeudi 24 janvier. Sous GNU/Linux et BSD (et d’autres…), lorsqu’une application veut afficher quelque chose à l’écran, elle doit utiliser le protocole X11 pour communiquer avec X.Org, qui se charge de faire l’affichage. Or, ces derniers sont très vieux et ne sont pas adaptés au matériel moderne.

X.Org a été conçu à une époque où l’on utilisait peu la carte graphique. Aujourd’hui, nos navigateurs Web (rendu HTML, CSS, JavaScript…) et nos interfaces graphiques (Qt, Cairo…) ont de nombreuses occasions de solliciter celle‐ci, sans compter que l’arrivée de Steam a permis l’arrivée de nombreux titres pour notre système d’exploitation favori.

Côté sécurité, X.Org est une vraie passoire : écrire un enregistreur de clavier est un jeu d’enfant… Wayland devrait changer ça, mais cela ne signifie pas la fin des failles. Par exemple, l’arrivée de WebGL (et bientôt de WebGL 2 ! cf. ici et ) dans nos navigateurs Web ouvre potentiellement de nouvelles failles dans nos systèmes, d’autant plus que les pilotes graphiques eux‐mêmes n’ont souvent pas été conçus dans une optique principale de sécurité, mais c’est un autre problème.

Mais alors, que sont Wayland et Weston ?

Entretien avec Martin Peres, développeur Nouveau

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Martin Peres, Nÿco, baud123 et patrick_g. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
91
25
oct.
2012
Serveurs d'affichage

Martin Peres (alias mupuf) n’est pas exactement un inconnu sur LinuxFr.org, puisque son nom a déjà été mentionné lors de la sortie des versions 2.6.37 et 3.3 du noyau, pour son travail sur le projet Nouveau, dont il est l’un des développeurs, ou encore très récemment dans un journal sur la conception sécurisée des serveurs graphiques (X, Wayland).

En creusant un peu, je me suis aperçu que Martin était même actif sur LinuxFr.org, où il a déjà rédigé des dépêches.

Alors que le travail de Martin sur Nouveau sera à nouveau mentionné dans la dépêche à venir sur la prochaine version 3.7 du noyau Linux, le moment me semblait adéquat pour une demande d’entretien qu’il a gentiment acceptée.

Précisons que vous pouvez également suivre Martin via son blogue, sa page recherche ou son compte Google+.

Pourquoi Wayland veut remplacer X

Posté par (page perso) . Édité par Jarvis, reno, Nÿco, baud123, Benoît, NeoX, Yves Bourguignon et Laurent Pointecouteau. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
Tags :
88
21
fév.
2012
Serveurs d'affichage

Voici une dépêche pour expliquer le fonctionnement de Wayland et pourquoi les développeurs pensent que le X Window System, l'environnement graphique historique du monde Linux, n'est plus adapté à l'utilisation actuelle. Elle est basée, entre autres, sur la présentation de Kristian Høgsberg, le créateur de Wayland, au Fosdem dont la vidéo est disponible.

NdA : merci à Nÿco, reno, baud123, Yves Bourguignon, Jarvis, Hell Pé, Stéphane Aulery et Benoît pour leur aide lors de la rédaction de cette dépêche.

Logo Wayland

Xorg 7.5, xserver 1.7, xdc2009, passé, présent et avenir

Posté par . Modéré par Florent Zara.
Tags :
86
14
oct.
2009
Serveurs d'affichage
La dernière dépêche sur LinuxFr.org concernant le serveur X date d'au moins un an et, malgré les nombreux journaux, il est parfois utile de faire un rappel des faits. Xorg est une partie vitale de l'infrastructure libre, et il est intéressant de noter toutes ses évolutions, parfois moins visibles que celles du noyau, mais tout aussi capitales.

Depuis la sortie de Xorg 7.4, un chemin considérable a été parcouru. Entre l'intégration de XRandR 1.3 et ses déformations de projection, en passant par MPX pour le multi-pointage, sans parler des évolutions diverses, remaniement de code et autre intégration, le travail effectué est considérable. Il est surtout intéressant de noter, pour les plus courageux et curieux d'entre vous, qu'on nous promet enfin des versions à date fixe et un cycle de développement bien encadré, permettant au plus grand nombre de tester et stabiliser les fonctionnalités de cette partie vitale de votre système libre.

Avec un peu de retard, mais en français, voici des informations sur la nouvelle version de Xorg (7.5) et du xorg-server (1.7), ainsi que quelques nouvelles sur l'avancement des pilotes et ce que l'on peut attendre, dans un futur plus ou moins proche.

X.Org est mort, vive Wayland ! (3)

77
18
juil.
2013
Serveurs d'affichage

Le système graphique Wayland vient de passer une nouvelle étape. En effet, le rythme de développement de Wayland et Weston s’est accéléré depuis le passage à un cycle de publication trimestriel.

Cette version est importante, car elle met en place une gestion de version dans l’API qui permettra de passer en douceur les futures évolutions. Par ailleurs, les manœuvres sont en cours au niveau des bibliothèques graphiques (toolkits), environnements de bureau et distributions.

Pour rappel, Wayland est un protocole alternatif à X, repensé pour les usages modernes, et Weston le compositeur référence utilisant Wayland.

Wayland

Il reste néanmoins encore du chemin pour une bonne maturité du produit, alors que la concurrence devient forte surtout dans le domaine de l’embarqué avec Ubuntu Touch et Mir qui pointent à l’horizon, et, bien sûr, SurfaceFlinger utilisé dans Android.

NdM : merci à mpurple pour avoir également proposé une dépêche sur le sujet. Ces deux dépêches ont été fusionnées.

AMD s’investit dans ses pilotes libres.

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
73
6
juil.
2011
Serveurs d'affichage

Selon le site TechEye.net, AMD vient d’embaucher deux développeurs connus pour leurs contributions à X et à la pile graphique.

Cette embauche serait en fait la première étape vers un changement de stratégie de cette compagnie qui s’apprête à offrir un véritable support officiel de ses pilotes libres. Toujours d’après cette même source, l’une des raisons évoquées est que le support Linux est très complexe sous forme binaire en raison des évolutions rapides et des incompatibilités binaires entre les versions du noyau. À l’inverse, un développement libre permet une meilleure collaboration avec les développeurs amont et simplifie la tâche… À quand une telle prise de conscience chez NVidia ?

X.Org est mort, vive Wayland ! (2)

Posté par . Édité par Davy Defaud, Jiehong, bayo, antistress, Nÿco et Xavier Claude. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags :
68
7
mai
2013
Serveurs d'affichage

L’activité du projet Wayland, projet visant à remplacer le vieillissant X.Org, a été très importante ces derniers mois. En voici les principaux faits marquants.

Wayland

Merci à bayo, Nÿco et antistress pour leur contribution.

Du nouveau du côté de LXQt

Posté par . Édité par ZeroHeure, Florent Zara, Benoît Sibaud et tankey. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
66
13
mai
2014
Serveurs d'affichage

La première version publique de LXQt, l'environnement de bureau né du rapprochement de LXDE et Razor-Qt, est sortie le 7 mai 2014.
C'est l'occasion pour les développeurs de rappeler avec humour que la communauté Linux voit passer beaucoup de forks mais peu de projets qui fusionnent. Ils ont même reçu des renforts du projet Maui qui cherchait aussi à créer un bureau Qt.

logo lxqt

Pour rappel, LXDE est un environnement du bureau léger basé sur la version 2 de GTK+, et Razor-Qt en est le pendant du côté Qt.

Petites brèves autour de Wayland

Posté par (page perso) . Édité par baud123, reno, Nÿco, fravashyo, Nils Ratusznik, Jarvis et Benoît Sibaud. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags :
65
14
jan.
2013
Serveurs d'affichage

Wayland est un protocole pour serveur graphique qui se veut, à long terme, le remplaçant de X. Il est récemment sorti en version 1.0 et continue son développement. Le développement de Wayland est accompagné du développement du compositeur de référence (implémentant le protocole), Weston.

Weston sans 3D

Une des grandes critiques de Wayland était que le compositeur par défaut nécessitait des pilotes graphiques prenant en charge les opérations 3D, ce qui limitait le nombre de cartes graphiques pouvant être utilisées. C'est une critique en train de devenir obsolète, un patch récent permet d'utiliser Weston dans un serveur X, sans ces pilotes 3D, mais en utilisant une bibliothèque ne nécessitant qu'un CPU. Et ce code va être adapté pour qu'il soit utilisable en natif, sans serveur X.

Compiz ne migrera pas vers Wayland

Le développeur principal de Compiz a annoncé qu'il ne migrera pas son compositeur vers Wayland, non pas parce qu'il trouve que c'est un mauvais projet mais parce qu'il pense qu'il vaut mieux implémenter les fonctionnalités de Compiz dans Weston plutôt que de fragmenter encore plus le monde des compositeurs Wayland et d'augmenter la complexité de Compiz en le rendant compatible avec Wayland. Il continuera toutefois à maintenir Compiz pour X.

Les applications arrivent

Petit à petit, de plus en plus d'applications sont nativement compatibles avec Wayland, voici par exemple un backend Wayland pour mplayer2. Attention si vous voulez l'essayer, il requiert une version assez récente de FFMPEG, n'oubliez de lire les instructions.

Wayland pour Android

La version de Wayland pour Android n'est pas oubliée avec le développement de wayland-java : une interface entre la bibliothèque d'arrière-plan libwayland et le langage Java. Il est donc maintenant possible de développer des applications Java pour Wayland. Ce développement est encore récent et jugé expérimental.

NdA : merci à Nÿco, reno, Jarvis et fravashyo pour leurs contributions à cette dépêche.

Enlightenment 0.17 a un release manager

Posté par . Édité par baud123 et Nÿco. Modéré par j.
64
9
juil.
2012
Serveurs d'affichage

L'utilisation des EFL et d'Enlightenment 0.17 (aka e17) dans Tizen a apporté au projet le soutien de Samsung et d'Intel. D'autres entreprises ont contribué à la sortie : Ordissimo, OpenWide, Profusion… Outre les récentes sortie des EFL (en version 1.2.1 pour la dernière), e17 a un release manager : Michael Blumenkrantz. Outre ce développeur du projet, payé par Samsung, trois autres développeurs participent à cette sortie. Le principal travail est de corriger les rapports d'erreurs les plus importants et de stabiliser e17.

La sortie de e17 dépend néanmoins de la prochaine sortie des EFL en 1.7 (uniformisation du numéro de version pour toutes les EFL, d'où un passage pour certaines de 1.2, voire 1.1, vers directement 1.7). En effet, e17 dépend de fonctionnalités du code qui ont été ajoutées récemment dans les bibliothèques. Les EFL sont en phase de gel (freeze) aujourd'hui même, avec une sortie prévue à la fin du mois.

Nouveautés majeures pour les EFL 1.7 :

  • Evas : rendu de texte plus rapide, amélioration de la vitesse, ajout d'un objet "textgrid" utilisé dans un terminal (voir une prochaine nouvelle), utilisation d'une nouvelle bibliothèque de rendu SVG, prise en charge de Wayland.
  • Ecore : meilleure gestion des threads, prise en charge de Wayland.
  • Edje : recompilation à la volée d'un thème qui est modifié sur le disque dur, compilation des thèmes plus rapide.
  • Efreet : chargement des mime types plus rapide, internationalisation.
  • Elementary : accessibilité, prise en charge de Wayland, accélération pour les "map"

Du côté d'E17, le gestionnaire de fichier a été corrigé grandement, et un nouveau module, basé sur la nouvelle bibliothèque Ephysics (moteur physique), permet de faire joujou avec les fenêtres et la gravité.

Évidemment, tout rapport d'erreur est le bienvenu, pour faire en sorte que e17 soit le plus stable possible et exempt de tout bug majeur.

Mesa 9.1 est sorti

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco et Xavier Claude. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
Tags :
63
23
fév.
2013
Serveurs d'affichage

Mesa 9.1 vient de sortir ! Pour rappel, Mesa est une implémentation libre de la spécification OpenGL pour plates‐formes de type Unix, comme GNU/Linux.

La précédente version de Mesa permettait d'étendre le support d'OpenGL 3.0 à 3.1 ; cette fois le travail d'implémentation des versions suivantes d'OpenGL, bien qu'en bonne voie, n'a pu être terminé à temps, ce qui explique que le nommage de cette version soit de type 9.x. On peut raisonnablement espérer que la prochaine version de Mesa sera estampillée 10.0, marquant ainsi le support d'une version plus récente d'OpenGL (probablement 3.3).

Cette nouvelle version de Mesa n'est pourtant pas dénuée d'intérêt puisqu'elle apporte le support d'OpenGL ES 3.0 aux puces Intel Gen6 et Gen7 (respectivement Sandy Bridge et Ivy Bridge). L'exploit est à souligner puisqu'on se souvient que la spécification d'OpenGL ES 3.0 ne date que de quelques mois !

Une autre nouveauté intéressera les possesseurs de puces Intel puisque celles-ci bénéficient semble t-il d'un léger gain de performances. Du côté des autres nouveautés, on notera la prise en charge d'OpenGL 3.1 Core pour les puces AMD de la série Radeon HD2000 à HD6000, et l'ajout du du multisample anti-aliasing (MSAA) pour les puces de la série AMD Radeon X1000.

État des pilotes graphiques libres pour SoC

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, Xavier Claude, karteum59, Benoît Sibaud et olivier esver. Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
Tags : aucun
62
3
mai
2013
Serveurs d'affichage

Si les lecteurs de LinuxFr.org sont généralement bien au fait de l'état de prise en charge des puces graphiques de leur PC (Intel HD Graphics, AMD Radeon, NVIDIA GeForce) par les pilotes libres, il n'en est pas toujours de même s'agissant de la prise en charge des puces graphiques embarquées dans les SoC (« System on Chip », système sur puce, contenant en général processeur, mémoire, stockage et périphériques).

Or ces SoC, principalement basés sur l'architecture ARM actuellement. sont devenus omniprésents depuis l’avènement des ordiphones et des tablettes, et le problème de l'existence ou non de pilotes libres devient de plus en plus aigu, spécialement si on souhaite pouvoir tourner une distribution GNU/Linux sur ces engins sans s'embêter.

Wayland et Weston 1.5

62
29
mai
2014
Serveurs d'affichage

Wayland et son implémentation de référence Weston sont sortis en version 1.5 le mardi 20 mai 2014. Au programme, pas de révolution, mais beaucoup de bogues corrigés.

Sous GNU/Linux et BSD (entre autres), lorsqu’une application veut afficher quelque chose à l’écran, elle doit utiliser le protocole X11 pour communiquer avec X.Org. Mais X.Org est vieux, pas adapté au matériel moderne et pas sécurisé.

Wayland

Wayland est le nom du protocole d’affichage local conçu pour remplacer le protocole X11, d’une bibliothèque qui l’implémente (et du projet en général). Une partie du travail qui était fait par X.Org devra désormais être faite par le compositeur, dans la plupart des cas le gestionnaire de fenêtres. Weston est une implémentation de référence d’un compositeur pour démontrer les capacités des protocoles (Wayland, xdg-shell…) et des bibliothèques utilisées (libxkbcommon, libinput…).

Wayland est déjà pris en charge par Qt 5, GTK 3, Clutter, SDL et EFL. KDE et GNOME le prennent en charge partiellement via leurs gestionnaires de fenêtres, respectivement KWin et Mutter. D’autres projets naissent sur Wayland comme Hawai.

Pour l’occasion, la catégorie « X » de LinuxFr.org devient « Serveurs d’affichage » (pour englober X.Org, Wayland, Mir et tout ce qui s’y rapporte) et change de logo !

N.D.L.R. : merci à JPEC pour son journal : Wayland & Weston 1.5.0 sont publiés.

Quatre actualités concernant la pile graphique de Linux

Posté par (page perso) . Édité par patrick_g, Xavier Claude et Nÿco. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
Tags :
61
12
fév.
2012
Serveurs d'affichage

Dans le prolongement du récent FOSDEM, voici une sélection de quatre actualités concernant la pile graphique de Linux :

Mesa 9.0 est sorti : OpenGL 3.1, OpenCL, VDPAU…

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Thomas DEBESSE et Nÿco. Modéré par Davy Defaud. Licence CC by-sa
Tags : aucun
61
9
oct.
2012
Serveurs d'affichage

Nous avions relayé au mois d’août la publication des spécifications OpenGL 4.3 et OpenGL ES 3.0 par le Groupe Khronos.

Mesa, une implémentation libre de la spécification pour plates‐formes de type Unix, comme GNU/Linux, vient de sortir en version 9.0, offrant notamment la prise en charge de la version 3.1 d’OpenGL datant du 24 mars 2009. Du fait de cette importante mise à jour, Mesa 8.1 sort finalement sous le nom de Mesa 9.0.

Sortie des EFL 1.2.0 et autres illuminations

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, baud123 et NeoX. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa
Tags : aucun
60
30
avr.
2012
Serveurs d'affichage

Rasterman a annoncé le 26 avril dernier la sortie des Enlightenment Foundation Libraries (EFL) en version 1.2.0.

E17

#include <vaporware.h>

Alors normalement dans une dépêche Enlightenment, c'est à ce moment qu'on écrit que Enlightenment DR17, E17 pour les intimes, est vraiment révolutionnaire et devrait sortir bientôt, ce qui a le bon goût de déclencher l'hilarité bon enfant d'une grande partie de l'auditoire.

Il faut dire qu'il est plutôt ingrat d'écrire une actu sur E17, car c'est vraiment l'arlésienne du gestionnaire de fenêtres libre. Pensez donc, le dépôt subversion est actif depuis 1999 (NdM : le logiciel subversion datant de 2000, ça devait être initialement du CVS) ! Heureusement, les développeurs ont le sens de l'humour et n'hésitent pas à se moquer d'eux-même. Ce qui n'empêche pas le travail d'avancer, le dépôt en est à la révision 70536 quand j'écris ces lignes. Des entreprises comme Samsung et Profusion travaillent activement dessus.

Terminology 0.3

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, NeoX et Christophe Guilloux. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
60
29
mar.
2013
Serveurs d'affichage

En marge de son gestionnaire de fenêtres sorti en décembre dernier, le projet Enlightenment s’est attelé à ajouter un élément à son édifice : un émulateur de terminal. Son développement a commencé il y a un peu moins d’un an, initié par Carsten Haitzler. Terminology est donc une écriture from scratch d’un terminal bénéficiant de fonctionnalités visuellement très impressionnantes.

Interview de l’équipe Enlightenment France

Posté par . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
59
6
mai
2011
Serveurs d'affichage

Il y a de cela quelques jours, l’un des membres de l’équipe française d’Enlightenment, Jonathan Atton, a lancé dans les journaux de LinuxFr l’idée d’une interview des membres français du projet Enlightenment.

Pour répondre à cette série de questions, nous nous sommes concertés, Cédric Bail (développeur EFL), Philippe Caseiro (président de l’association e.fr) et Jonathan Atton (développeur d’applications utilisant les EFL), pour vous faire une réponse unique qui révèle notre point de vue en tant qu’équipe.

Certaines questions auraient mérité une réponse bien plus longue, mais nous ne voulions pas nous attarder trop dans des détails. Mais si vous voulez des précisions ou avez d’autres questions, n’hésitez pas à les poster en commentaire, nous y répondrons avec plaisir ! Et nous vous rappelons que nous organisons ce samedi une journée de présentation des EFL en région parisienne (à Montrouge) ; si vous êtes intéressé, il reste encore un peu de place !

EGLX : un petit traducteur GLX-EGL pour Wayland

Posté par Tarnyko . Édité par Nÿco, palm123 et Xavier Claude. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags :
57
27
oct.
2013
Serveurs d'affichage

Que ce soit un jeu vidéo, un petit logiciel de traitement ou une simple démo, on a tous dans notre coeur un vieux (comme dans vieux) logiciel utilisant des API obsolètes : OpenGL, X11… :-D

Malgré tout, l'antique OpenGL 1.X (celui avec glBegin(), glEnd() …) est en voie de disparition, remplacé par ses variantes mobiles que sont OpenGL ES 1.0, 2.0 et bientôt 3.0. Tout ça ne nous poserait pas de problème si X lui-même n'était pas en train d'être remplacé par Wayland, dont le compositeur de référence ne « comprend » qu'OpenGL ES en natif. Par ailleurs et par conséquent, la couche de glue entre GL et le système (GLX) change également, remplacée par EGL

C'est pour répondre à cette problèmatique que j'ai écrit EGLX, un traducteur GLX vers EGL/Wayland.

Du côté de chez Xorg

Posté par . Modéré par tuiu pol.
Tags :
53
6
mar.
2010
Serveurs d'affichage
L'actualité de l'affichage sous Linux est riche de diverses annonces, autour des pilotes, des bibliothèques, de Xorg.

C'est l'occasion de faire un peu le point, dans la seconde partie de la dépêche, sur ces annonces et nouveautés :
  • la bascule de processeur graphique ;
  • les versions des pilotes AMD/ATI ;
  • le futur processeur graphique Intel ;
  • le pilote Nouveau et le développement du noyau ;
  • la bibliothèque Clutter.