Sondage Pour le climat je suis prêt(e) à...

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
2
13
déc.
2015

COP 21 oblige, je vous propose un petit sondage de saison: pour la sauvegarde de notre planète, êtes-vous prêt(e) à ?

  • éteindre mes ordis la nuit :
    412
    (17.9 %)
  • me passer de smartphone :
    138
    (6.0 %)
  • payer plus cher pour du matériel "éco-responsable" :
    483
    (21.0 %)
  • n'utiliser que du matériel électronique de seconde main :
    152
    (6.6 %)
  • arrêter de remplir des sondages idiots :
    611
    (26.5 %)
  • obi-wan kenobi :
    275
    (11.9 %)
  • utiliser un vieux clavier qui se blo (ou user mon matériel jusqu'au dernier électron) :
    233
    (10.1 %)

Total : 2304 votes

La liste des options proposées est volontairement limitée : tout l'intérêt (ou son absence) de ce type de sondage réside dans le fait de forcer les participants à faire un choix. Les réponses multiples sont interdites pour les mêmes raisons. Il est donc inutile de se plaindre au sujet du faible nombre de réponses proposées, ou de l'impossibilité de choisir plusieurs réponses. 76,78% des sondés estiment que ces sondages sont ineptes.
  • # a ne pas faire d'effort ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    sauf si on a pas le droit d’être libriste et pas écolo :)

    même si c'est le combat de tout un chacun, et qu'une personne seule ne peut pas faire la différence mais pleins de personne seule le peuvent, je continue de croire que l'industrie fait plus de 99% des rejets nocif et que pleins de personne seule ne peuvent pas faire plus d'un pourcent de différence.

    les optimiste me diront que c'est déjà un pourcent de pris, et c'est sans doute vrai, mais je choisirai pas ce combat.
    Ce sont les états et les industries qui ont la réponse a ce problème, qui nous impactera de force pour un changement durable.

    ca m’empêche pas de prendre le bus/métro/train quand je peux éviter la voiture et d'aller de prendre mes pieds quand je peux éviter le bus/métro/train mais la nuit je code, ca m'ennuierait de le faire sans PC.

    «Un peuple qui élit des corrompus, des rénégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime! Il est complice» — G Orwell

    • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

      Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 13/12/15 à 12:05.

      C'est exact, mais on peut quand-même influencer le comportement des industries avec la réponse 6.

      Perso réponse 6, même si ce n'est pas vraiment une démarche écologiste de ma part, plutôt une passion pour le bricolage et la réparation de trucs.

      • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        On peut oui (et c'est ce que j'ai vote aussi), mais même a ce niveau l'obsolescence programmée est bien trop pesante pour avoir un impact. Il suffit de voir comment un fan boy d'une marque regarde son copain d'hier une fois qu'il a acheté le dernier modelé coûtant un bras alors que l'ancien était encore parfaitement fonctionnel et le nouveau n'apportant rien de plus justifiant ce prix.

        Beaucoup ici pourront penser que je parle de smartphone et de marque a la pomme croquée, mais le raisonnement fonctionne tout aussi bien avec une voiture, une montre, une paire de lunette, un t-shirt d'une équipe de foot …

        «Un peuple qui élit des corrompus, des rénégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime! Il est complice» — G Orwell

        • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          On peut oui (et c'est ce que j'ai vote aussi), mais même a ce niveau l'obsolescence programmée est bien trop pesante pour avoir un impact

          Globalement l'obsolescence programmé est un phénomène rare. Je rappelle que cette définition n’englobe que les sabotages volontaires du produit pour favoriser son renouvellement. C'est-à-dire fragiliser volontairement un composant pour qu'il casse rapidement après la fin de garantie, ou stopper le fonctionnement via un compteur interne qui dépasse un certain seuil comme certaines imprimantes.

          Cela ne concerne donc pas :

          • Les produits de basse qualité, où l’ensemble du produit est fragile pour une question de coût ;
          • Le manque de maintenance du produit notamment du logiciel embarqué dedans. Tant qu'il fonctionne comme au début.

          Il suffit de voir comment un fan boy d'une marque regarde son copain d'hier une fois qu'il a acheté le dernier modelé coûtant un bras alors que l'ancien était encore parfaitement fonctionnel et le nouveau n'apportant rien de plus justifiant ce prix.

          Ça c'est un problème de marketing, pas d'obsolescence programmée car le produit est toujours aussi fonctionnel qu'au départ.

          Notons que je suis convaincu que le citoyen a bien plus d'impact que tu le dis :

          • En achetant les produits industriels, le citoyen soutient les pratiques et les produits de l'industriel en question. Moins en acheter voire acheter autre chose de plus écologique amène à produire moins et mieux.
          • Le transport est responsable d'un quart de la pollution au CO2 (et plus pour d'autres particules). Il n'y a que les industriels qui utilisent la voiture et l'avion pour se déplacer ? Bizarrement, je n'y crois pas.
          • L'agriculture est de manière semblable au transport hyper polluant. Il n'y a que les industriels qui mangent de la viande ou les citoyens le font aussi ?
          • Le logement est un autre quart, pour moitié on pourrait considérer que ce sont les bureaux d'entreprises qui sont responsables de la consommation et pollution… mais un autre quart ce sont les citoyens. Il faut donc rénover individuellement nos logements.

          Finalement il ne reste qu'un quart de la pollution globale (du moins en terme de CO2 et d'émissions de particules) qui sont imputables uniquement aux industriels. C'est assez peu, le citoyen a largement moyen de peser dans ce dossier.

          • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Dans "obsolescence programmée" je lis "volonté d'une entreprise a limiter la vie de son produit pour des considération autre que technique", ça inclus le marketing, çà inclus le choix des matériaux, ça inclus le low cost et tout le reste.

            Quand tu me dis que 25% seulement est imputable a l'industrie, je demande des sources, et genre solide.
            Chez moi, chaque habitant serait responsable de 10 tonnes d’émission (en moyenne), ca tombe bien, si je retire 25% que j'impute au industrie, je serait donc responsable de 7.5 tonnes d'émission, ce qui étrangement est en contradiction net avec les chiffres diffusé par l’état (http://environnement.wallonie.be/enviroentreprises/pages/etatenviindustrie.asp?doc=syn-ind-ges)

            «Un peuple qui élit des corrompus, des rénégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime! Il est complice» — G Orwell

            • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              Dans "obsolescence programmée" je lis "volonté d'une entreprise a limiter la vie de son produit pour des considération autre que technique", ça inclus le marketing, çà inclus le choix des matériaux, ça inclus le low cost et tout le reste.

              Ce n'est pas la définition du terme. D’ailleurs d'un point de vue légal (en France) c'est :

              « Art. L. 213-4-1. – I. – L’obsolescence programmée se définit par tout stratagème par lequel un bien voit sa durée de vie sciemment réduite dès sa conception, limitant ainsi sa durée d’usage pour des raisons de modèle économique. »

              On parle donc de défaut volontaire à la conception. L'aspect marketing et de maintenance n'est pas en question. D'autre part, si tu considères que le low-cost c'est de l'obsolescence programmée, en somme seuls les produits hauts de gamme à l'état de l'art de la techniques seront conformes ce qui n'a pas de sens. Il est évident que suivant le budget pour produire le produit tu n'auras pas la même qualité qu'un autre où il est illimité. C'est une question de compromis, la base de l’ingénierie.

              Le problème est quand une pièce ou un petit ensemble de pièces est volontairement fragile par rapport au reste du produit pour qu'il casse. Alors que d'un point de vue budgétaire c’était largement évitable. Genre mettre quelques pièces en plastiques dans une infrastructure en métal…

              Bref, les définitions ont un sens et on ne peut pas tout mettre dedans sinon tu ne définis plus rien.

              Quand tu me dis que 25% seulement est imputable a l'industrie, je demande des sources, et genre solide.

              J'ai fait l'estimation au doigt levé, en réalité cela est en France entre 25 et 33%.

              Voir le site de manicore qui contient les sources selon moi très fiables sur la question. On voit très nettement que nous citoyens avons un impact non négligeables sur le sujet (près des 2/3 sont imputables à nous uniquement). Sans compter que nos achats influencent aussi le comportement des industriels.

              Bref, l'action individuelle c'est efficace mais il faut le faire sérieusement. Il faut changer notre train de vie, les industriels ne pourront supporter le changement seul.

              • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

                Posté par (page perso) . Évalué à -8.

                Je ne suis pas juriste. les mots ont un sens avant d’être des interprétation juridique, je me base sur ces définition. Obsolescence programme => Définir la fin de vie d'un produit (https://fr.wikipedia.org/wiki/Obsolescence_programm%C3%A9e). Ce que tu appelles les bases de l’ingénierie sont depuis bien longtemps perturbé par la base de l’économie de marché: le besoin de consommation.

                Du reste si je reprends ta source indique que 18% des émissions est du au résidentiel et tertiaire, auquel il faut ajouter 2% de transport non routier domestique et une partie des 25% des transports routier, on est toujours en dessous de la moitie même si on prend l’intégralité du transport routier a notre charge (ce qui est très loin d’être le cas).

                Bref, notre chauffage, voiture, réfrigérateur, télévision, PC, ampoule et autre consommation dont nous sommes responsable directe n'est peut être pas aussi négligeable que je le pensais initialement, mais ne feront aucune différence face a l'industriel (et ce en gardant uniquement notre échelle d’Europe de l'ouest, je parle même pas du reste du monde et sans compter l’activité non humaine).

                Dans l'absolu, il est certains que le consommateur (donc nous) profitons par notre confort de tous les jours de cette pollution et que nous en sommes donc au moins indirectement responsable, je pense être bien loin d’être un climato-sceptique mais je persiste et signe: Selon moi, la réponse ne peut venir que des états et de l'industrie au sens le plus large.

                «Un peuple qui élit des corrompus, des rénégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime! Il est complice» — G Orwell

                • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                  Je ne suis pas juriste. les mots ont un sens avant d’être des interprétation juridique, je me base sur ces définition. Obsolescence programme => Définir la fin de vie d'un produit (https://fr.wikipedia.org/wiki/Obsolescence_programm%C3%A9e).

                  Wikipédia n'est pas forcément très fiable sur la question.
                  Après je pense qu'il est important, dans ce genre de contexte, de s'appliquer à la définition légale du concept.

                  Du reste si je reprends ta source indique que 18% des émissions est du au résidentiel et tertiaire, auquel il faut ajouter 2% de transport non routier domestique et une partie des 25% des transports routier, on est toujours en dessous de la moitie même si on prend l’intégralité du transport routier a notre charge (ce qui est très loin d’être le cas).

                  Tu oublies l'agriculture dans ton calcul, agriculture qui est là pour nourrir les gens. Or la production de viande est responsable de l'immense partie de la pollution de ce secteur d'activité. Viande qui est acheté et demandé par les citoyens.

                  Tu oublies que nos besoins de consommation, nos moyens d'achats impactent aussi les industriels. Si on achète moins de produits manufacturés, ils pollueront moins. Ce lien de cause à effet ne doit pas être négligé.

                  Bref, oui l'industrie a sa part de responsabilité de l'ordre de 33% directement. Mais pour respecter par exemple les recommandations du GIEC il faut diminuer par 4 la consommation globale d'énergie. C'est-à-dire que les graphes ou il y a 100% de consommation actuelle doit être réduite à 25%. L'industrie ne peut gérer cela seule. Il faudra une action collective de tous les citoyens.

                  mais ne feront aucune différence face a l'industriel (et ce en gardant uniquement notre échelle d’Europe de l'ouest, je parle même pas du reste du monde et sans compter l’activité non humaine).

                  Si 50% de la consommation est due aux industriels et 50% des particuliers, le particulier a largement de quoi impacter les choses. Et il le devra !
                  Et les industriels suivront d'autant plus vite le mouvement si le particulier devient efficace sur la question (notamment en achetant moins de produits issus de l'industrie polluante).

                  Selon moi, la réponse ne peut venir que des états et de l'industrie au sens le plus large.

                  Je ne vois pas comment tu peux croire que l'État et l'industrie, qui ne sont responsables que de maximum 50% de la pollution en question, peuvent permettre seuls de réaliser l'objectif de réduire le tout d'un facteur 4 (donc plus de 75% devront être éliminés). Cela ne tient pas debout. Je pense que nous devons tous assumer notre responsabilité et donc agir. Si ton but est uniquement faire plier les États et l'industrie, alors c'est foutu d'avance…

                  • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

                    Posté par (page perso) . Évalué à -4.

                    Ce que tu penses que j'ai oublie, je l'ai pourtant bien indiquée mais ce n'est pas moi qui agis dessus.
                    Je ne mangerai pas moins pour que la planète se réchauffe moins, non seulement parce qu’effectivement je n'en ai pas envie, mais en plus, j'ai un besoin physiologique qui me fera bouffer 2000 calories par jours qu'on le veuille ou non. Par contre je pense que l'industrie s'adaptera a produire de la nourriture en produisant moins de CO2.

                    Tu pars du principe que je veux faire plier quelqu'un, hors je ne suis absolument pas dans une face a face, je suis dans le constat, et le constat est que l'humain est dominé par son économie et que la population n'a actuellement pas de pouvoir impactant significativement et a assez cours terme ce fait. Cette économie est dominé par les états et l'industrie, c'est donc a eux d'agir et a nous de les inciter a agir.

                    Bref, t'es convaincu de ton truc a en hausser les chiffres de tes propres sources et je suis convaincu que le groupe que vous formez ne reformera par sept milliards d’être humain alors qu'un groupe bien plus grand que vous n'arrive déjà pas a reformer une infime partie de ces mêmes humains que constitue l’état et l'industrie.

                    sur ce, a moins de nouveau argument, je pense que nos visions sont contradictoires et qu'on va continuer a tourner en rond en commentaire, hors il semblerait qu'on soit au moins d'accord sur le fait que stricto sensu ça participe,a son échelle, a la pollution :)

                    «Un peuple qui élit des corrompus, des rénégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime! Il est complice» — G Orwell

                    • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                      Je ne mangerai pas moins pour que la planète se réchauffe moins, non seulement parce qu’effectivement je n'en ai pas envie, mais en plus, j'ai un besoin physiologique qui me fera bouffer 2000 calories par jours qu'on le veuille ou non.

                      Cela tombe bien, nos pays consomment bien plus de viande que nécessaires. Or c'est ce qui pollue le plus, produire de la viande bovine. Déjà utiliser plus de poissons ou de poulets serait un progrès non négligeable…

                      Bref, le but n'est pas de manger moins, mais de manger mieux. Puis manger local évite aussi de faire venir des produits par camions ou avions qui polluent également.

                      Par contre je pense que l'industrie s'adaptera a produire de la nourriture en produisant moins de CO2.

                      Elle peut très difficilement faire mieux si on mange les mêmes aliments qu'actuellement.

                      et le constat est que l'humain est dominé par son économie et que la population n'a actuellement pas de pouvoir impactant significativement et a assez cours terme ce fait.

                      Pourtant si chaque citoyen décide de consommer autrement, tu verras très vite l'impact sur l'économie. Il faut arrêter de croire que chaque individu n'a aucun moyen d'agir réellement. Quand des millions de personnes changent leur mode de vie, cela se voit rapidement.

                      Bref, t'es convaincu de ton truc a en hausser les chiffres de tes propres sources

                      Où j'ai truqué les chiffres ? Au départ j'ai donné une approximation (le coup des 25% dans chaque secteur) il s'avère qu'en réalité cela oscille entre 20 et 30%. Bref, je n'en étais pas loin.
                      Toi par contre tu pars du principe que l'industrie pourra diminuer la consommation globale par 4 toute seule ce qui est impossible d'après le graphique ou ils ont la main mise sur largement moins de la moitié des ressources.

                      je suis convaincu que le groupe que vous formez

                      Je ne fais parti d'aucun groupe quelconque sur la question. Bonjour le jugement à l'emporte pièce.

                      vous formez ne reformera par sept milliards d’être humain alors qu'un groupe bien plus grand que vous n'arrive déjà pas a reformer une infime partie de ces mêmes humains que constitue l’état et l'industrie.

                      Donc on abandonne ? On laisse faire ? On abandonne nos responsabilités individuelles ? On arrête le LL car manifestement tout le monde s'en fout également ?

                      • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

                        Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                        Sur ta source le citoyen français produit 18% + le transport. Deux postes plus haut tu en es a 50%.
                        Tu réponds au partie qui t’intéresse zappant le reste, un bon troll te dirai que tu apprend bien du club carbone qui es pourtant dans le camps d'en face. Tu fais partie d'un groupe, ceux des gens partageant la même pensée que toi, ça se passe de ton appréciation, encore une fois c'est juste un fait.

                        Alors qu'on échange simplement, t'es sur la défensive et sur l'attaque, alors qu'on a le même point de vue, le même but a atteindre mais qu'on pense juste qu'il faut prendre un chemin différent pour y arriver. C'est pas une question d'abandon ou de LL, t'es juste révolté qu'on puisse pas être d'accord avec ta façon de voir les choses.

                        pour clore se débat ridicule qui ne changera de toute façon rien, je vais te dire que tu as raison. t'en a eu un courage, plus que sept milliard a convaincre. pendant que tu t’attelle a cette tache héroïque je vais quand même continuer a avancer de mon coté a sensibiliser ma classe politique car je sais que c'est elle qui a un impact aussi bien sur ma vie de tous les jours que sur celle des industriels.

                        «Un peuple qui élit des corrompus, des rénégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime! Il est complice» — G Orwell

                        • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

                          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                          Sur ta source le citoyen français produit 18% + le transport. Deux postes plus haut tu en es a 50%.

                          Ça c'est ce qui est directement imputable au citoyen, tu oublies aussi les impacts indirects (ce que le consommateur achète est provient de sources polluantes, or ces secteurs sont dans la partie industrielle et agroalimentaire). Typiquement le fait d'acheter beaucoup de viandes ou de produits lointains ont un impact direct sur la pollution dont le consommateur est pleinement responsable (c'est lui qui décide ce qu'il achète).

                          Tu réponds au partie qui t’intéresse zappant le reste

                          Je te renvoies la pareille.

                          Tu fais partie d'un groupe, ceux des gens partageant la même pensée que toi, ça se passe de ton appréciation, encore une fois c'est juste un fait.

                          C'est super pertinent. À part le fait que tu essayes de me catégoriser quelque part dans un but quelconque et à me juger sans savoir, je ne vois pas vraiment où tu veux en venir.

                          alors qu'on a le même point de vue,

                          Pas du tout.

                          C'est pas une question d'abandon ou de LL, t'es juste révolté qu'on puisse pas être d'accord avec ta façon de voir les choses.

                          Non, je n'aime pas les hypocrites qui rejettent toujours leur responsabilité sur les autres. Car c'est assez grave quand même.

                          je vais quand même continuer a avancer de mon coté a sensibiliser ma classe politique car je sais que c'est elle qui a un impact aussi bien sur ma vie de tous les jours que sur celle des industriels.

                          Je vais citer ta citation de profil pour te faire comprendre ma pensée :

                          «Un peuple qui élit des corrompus, des rénégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime! Il est complice» — G Orwell

                          Je pense que l'achat d'un produit, la manière dont nous consommons est très similaire. Nos choix de vie et de produits sont complices des industriels vis à vis de la pollution. De la même manière que la santé démocratique dépend du politicien et de ses électeurs, la pollution est de la responsabilité des industriels et des citoyens. Les responsabilités sont partagés, rejeter cette responsabilité te rend complice de la situation plutôt que victime.

                          • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

                            Posté par . Évalué à 7.

                            Nan mais laisse le. Il pense n'être responsable de rien…

                            Les citoyens sont à 100% responsables de la pollution. C'est eux qui décide de ce qu'ils consomment et comment. Faut arrêter. Bien sûr, ils se font manipuler par les marques mais n'est ce pas être responsable de sa propre bêtise ? de son propre manque de recule ?

                            Les politiques elles vont faire quoi ? Elles peuvent faire quoi ? Quand tu as des citoyens qui achètent des SUV. Tu veux faire quoi ? Tu les interdit ou tu taxes pour en réduire l'achat.
                            Quelque soit le bon vouloir des industriels ou des politiques, l'énergie nécessaire à déplacer 2tonnes restera toujours la même. Oui on peut optimiser le rendement en changeant la technologie mais avec l'électrique par exemple, on atteins un plancher.
                            Sans compter que l'électrique existe déjà. Mais pourquoi on n'en voit pas plus ? Parce que les gens s'en foute c'est tout :).

                            Pourquoi on nourrit toujours autant de bétail ? Parce que les gens s'en foutent également.
                            Bien sûr les industriels produiront mieux à l'avenir avec genre les viande synthétique mais comme d'hab. on va avoir droit aux habituels "c'est de la merde industriel", "ils veulent encore maximiser leur marge", "blabla" et toute autre arguments pour garder nos habitudes.

                            Bref les gens sont cons :).

              • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

                Posté par . Évalué à -5.

                Voir le site de manicore qui contient les sources selon moi très fiables sur la question. On voit très nettement que nous citoyens avons un impact non négligeables sur le sujet

                J'avais mis ce site en onglet pour quand j'aurais le temps et la motivation de lire un peu…
                Je m'attendais vraiment pas à ça, je l'admets. Je suis sidéré… par le ridicule et l'incohérence de la page que tu pointes.

                Pour ceux qui n'ont pas envie de tout lire, ce que je peux comprendre:
                Le type qui à écrit ça est un parisien qui parle aux parisiens, qui estime probablement qu'en France il n'y à que la région parisienne (les gens du sud qui utilisent la clim' à la maison il n'y pense pas, les gens des campagnes qui n'ont pas de transports en commun idem).
                En plus, il semble être un adepte du chauffage central au gaz/fioul, ce qui est discutable pour un écologiste.
                Il n'abordera jamais le thème de la consommation électrique des machines d'une maison, mais reviendra souvent sur
                Le pire étant pour moi, que jamais il ne propose de véritable alternative, de pointeurs.

                Allez, pour être encore plus gentil, voilà un résumé de ce qu'il dit:

                1) ne pas chauffer trop. (Mais restez donc au chauffage central qui nécessite du fioul ou du gaz naturel… qui doit être acheminé et émets plus que l'électricité.)
                2) ne prenez pas la voiture.
                3) si vous devez prendre la voiture, pas de clim, et une petite voiture.
                4) n'achetez pas aux USA. Ce n'est pas "évitez", mais "n'achetez pas". Comme moi peut-être, vous vous demanderez quels logiciels il utilise sur son ordinateur… entres autres. Oh, et sinon pour la Chine pas de souci.
                5) évitez la viande de boeuf et mangez de saison. Je suis d'accord. De toute façon le boeuf c'est pas donné, et manger hors-saison coûte cher pour une qualité déplorable. Ceci dit, je mange des haricots toute l'année moi. Non, ils ne sont pas produits sous serre (enfin, ça me surprendrai) ils sont juste mis en conserve… oups…

                Pour les autres…
                Je vais commencer par une citation, importante pour tout le reste de ma réponse:

                en France la production d'électricité est faite pour l'essentiel avec des procédés qui n'émettent pas de CO2 (nucléaire pour 80%, hydroelectricité pour 15%). De ce fait les émissions de CO2 directement évitées par le biais des économies d'électricité sont modestes.

                Voila, maintenant, la critique, argument par argument. Je devrais plutôt appeler ça du démontage. Démontage de la vue d'un écolo parisien par quelqu'un qui à toujours vécu en province (à 6 mois près), et majoritairement en campagne. Pas par quelqu'un de spécialement renseigné sur le sujet non plus, ni particulièrement écolo, mais qui constate que la page est construite sur du vent…
                Mettez donc une turbine éolienne sur le modem de votre box, ça va souffler!

                Baisser la température l'hiver de 1°C dans les lieux chauffés.

                J'en suis pas sûr. À partir de combien? Parce qu'a un moment, à force de baisser la température d'un degré, ça va augmenter la consommation énergétique… Réduire de 1°C quand l'appart est pas chauffé, implique de refroidir (on noteras d'ailleurs qu'il ne parle jamais de l'usage de la clim' domestique!).
                D'ailleurs, je croyais que les économies liées à l'énergie étaient modeste en France? Ça aurait été cohérent s'il avait parlé de se chauffer à l'électricité et ni au fioul ni au gaz, plutôt. En plus, c'est largement plus simple de programmer des chauffages électriques qu'un chauffage central pour avoir des températures différentes en fonction des heures et des pièces.
                De toute façon, les chauffages électriques semblent être la majorité autour de moi (c'était le cas dans ma haute normandie natale, ainsi que quand j'ai été bosser à paris, et c'est encore le cas en basse normandie. Ce qui signifie que je n'ai jamais vécu dans des endroits "chauds".).

                Utiliser le moins possible la climatisation en voiture

                Là je sais pas, perso je n'utilise jamais, ça me file au crâne, et là ou j'ai toujours vécu ça n'a pas grand intérêt.
                Par contre question: vaut-il mieux ouvrir la fenêtre, ou mettre la clim? L'un consomme de l'énergie électrique, l'autre casse l'aero-dynamisme de la voiture… les deux tirent sur le moteur.

                Ne pas regarder la publicité (et surtout éviter que ses enfants la regardent !) + à +++  à$$

                Euh, là, c'est une blague, pas vrai? Rassurez-moi, dites moi que oui!
                Il sort ensuite que c'est pour éviter de consommer… perso la pub j'ai pas le choix de la regarder: dès que je sors dans la rue, j'en vois des tonnes.
                Dès que je prend ma voiture c'est la même. Pour autant, je n'achète ni plus ni moins.
                Et franchement, la pub, c'est vraiment pas la faute aux citoyens s'il y en a tant que ça (enfin, si, puisque certains citoyens en paient d'autres pour en coller sur les murs, mais…bref).
                D'ailleurs, certains luttent contre la pub, argant qu'elle est conçue pour détourner l'attention du conducteur en voiture, et que de toute façon l'espace public ne devrait pas être un lieu de bourrage de crâne.

                Penser à la manière dont on va se déplacer avant de déménager ++++ $$

                Y'a vraiment des gens qui ne préparent pas leurs déménagements? Qui se démerdent pas pour récupérer un trafic ou n'importe quoi de plus gros qu'une voiture, ne serait-ce que parce que transporter les meubles (sans les abîmer) est bien plus simple ainsi?
                Quant au fait d'en tasser un max et de faire le moins de voyages, ça me semble aussi logique: moins de perte de temps, sans même parler de l'essence…

                Manger le moins de viande possible, et au sein de la viande, le moins de boeuf possible ++++ $$

                Ha, enfin un truc pas trop évident.
                D'ailleurs, petit détail intéressant: "en se décomposant, les engrais azotés émettent du protoxyde d'azote, 300 fois plus "réchauffant" que le CO2".
                Cool.
                Que ceux qui ont vécu à la campagne à un moment me disent, suis-je le seul à avoir vu des haies jaunir à cause des produits que les cultivateurs balancent sans la moindre attention? Cela dit, les dernières années que j'ai vécu à la campagne, ça semblait se calmer…

                Acheter une voiture sans climatisation + $

                Tu te répètes, coco. C'est pour faire croire qu'il y à du contenu?

                Acheter une petite voiture +++ $$

                Moui, acheter une voiture adaptée à ses besoins réels, quoi?
                C'est évident, un 4x4 en ville c'est pas très écolo, par contre je me demande si une voiture conçue pour rouler en ville n'est pas moins efficace qu'une voiture qui serait adaptée à la montagne, par exemple, dans l'environnement de la seconde?
                D'ailleurs, son diagramme est précis, il parle bien de consommation urbaine (et le même diagramme montre une consommation du simple au double, non au quintuple…).

                Acheter une voiture hybride ++ $$

                Ça, ok. Me suis toujours demandé depuis que je suis gamin pourquoi ce n'était pas plus généralisé, mais je me doute (maintenant) que la complexité du système, et donc le prix, fait que ce n'était peut-être pas rentable il y à 20-40 ans.
                Reste à payer la voiture en question à tout le monde, parce que, comme il le dit (les dollars sont rouges, ici) ça coûte largement plus cher qu'une voiture normale.

                Ne pas prendre l'avion

                Hum… et donc ne pas aller en vacances trop loin, particulièrement dans le cas ou le "trop loin" nécessite de traverser une étendue d'eau large?
                Et pour ceux qui en ont besoin pour le boulot, faire des voyages de 3 semaines (et autant de temps sans voir sa famille donc)?

                Ne pas acheter américain ++++

                Techniquement il à pas tord. Dans la pratique par contre ça semble difficile à faire.
                En plus, c'est fumeux, son truc. Il aurait dû dire de pas acheter chinois, parce qu'a mon avis les chinois ont aussi de sévères problèmes de pollution (je me souviens vaguement de quelques reportages ou ça parlait de smog au dessus de certaines villes, smog dont je doute que les américains accepteraient la présence).
                Et dans ce cas, ça serait donc supprimer une grosse part des produits manufacturés que l'on utilise.
                C'est sûr qu'on peut difficilement acheter de l'informatique 100% made in Europe hein.
                En causant d'informatique, d'ailleurs, utilise-t-il Windows? C'est Américain donc j'espère que non? Il devrait se limiter à Linux, et utiliser… hum… quel processeur?

                Baisser la température au maximum dans son lieu d'habitation

                Euh, ouai, mais non. D'une, il se répète (baisser d'un degré), et de deux, il se contredit, il à dit auparavant qu'en France ce n'est pas la consommation d'énergie la plus problématique en France (grâce aux centrales nucléaires que les écolos ont tendance à fustiger d'ailleurs).

                S'organiser avec des collègues de travail pour partager les voitures pour le déplacement domicile-travail

                Parce que c'est bien connu, tout le monde crèche au même endroit quand on bosse dans la même boîte?

                Isoler thermiquement sa maison du mieux possible

                Là je commence vraiment à pas comprendre la structure de son argumentation… énergie, France, nucléaire, blabla… Même si oui, c'est évident, ça fait faire des économies d'énergie et donc écologico-financières.

                Faire le plus possible ses courses chez les commerçants de proximité, y aller de préférence à pied ou à vélo

                Sous-citation:

                Une étude de l'INRETS a montré que, pour un chiffre d'affaires équivalent, les hypermarchés de périphérie engendraient une dépense énergétique deux fois supérieure à celle des supermarchés de centre ville

                Merci, mais, je ne vit pas en ville.
                Du coup, je me demande, vaut-il mieux que j'aille faire un aller-retour quitte à faire un crochet pour aller chercher mon pain et ma viande dans les petits commerces de mon village, puis que j'aille au super-marché, ou vaut-il mieux que j'aille directement au super-marché?

                Ne pas se faire livrer les choses achetées par correspondance en 24H chrono

                Ça semble logique. Dommage que l'on ne puisse se référer au diagramme qu'il à fait au début, puisque celui-ci n'inclue pas la problématique des émissions inter-nationales. Bon, je suppose qu'il reste encore un peu d'industrie en France, mais tout de même…

                Boire l'eau du robinet

                Je n'y aurais pas pensé à celle-la. Bien, ça consomme d'acheminer l'eau par camion, soit. Pourquoi ne pas l'acheminer par voie ferrée et fluviale, dans ce cas? Ou est la faute du citoyen, ici?
                Accessoirement, quel est le coût de traitement de l'eau (réponse: il diffère selon les endroits, ce qui explique en partie la différence de goût de l'eau, rapport au chlore notamment, m'voyez…)?
                Je ne parlerai pas du fait que dans certains endroits, l'eau du robinet est régulièrement corrompue (mais dans la pratique, je bois l'eau du robinet car… j'ai la flemme d'acheter de l'eau en bouteille, et puis ça douille moins).

                Manger des produits de saison et cultivés ou élevés localement

                Ça aurait été pas mal qu'il joigne à cette phrase censée un document montrant, pour chaque mois, quels sont les fruits et légumes de saison, dans son pays (en France du coup).
                Ça aurait fait moins moraliste. Parce que oui, à ce stade je commence à me dire que cette personne est un citadin très moraliste, type "Faites ce que je dis…". D'ailleurs une fois lu l'entièreté, je fais plus que commencer.

                Section difficile selon lui, je serais donc un peu moins sévère. Enfin vais essayer…

                Prendre les transports en commun plutôt que la voiture pour aller au travail

                Certes. Quant il y à des transports en commun réguliers et fiables, c'est une bonne chose. Sauf quand ils ne sont pas rentables (en campagne?).
                Parce qu'un car vide toutes les 30 minutes, ça consomme. Accessoirement, si de nos jours les cars et les bus émettent moins, c'est parce que eux, ils ont le droit d'utiliser des carburants différents (moins chers également d'ailleurs, ce qui explique). Où est la faute du citoyen dans ce cas?

                Vivre en appartement et non en maison

                En voila un qui n'a pas vu la gueule de l'appart que je loue, promis. Bon, son diagramme me convainc que j'ai raison sur le côté citadin. C'est même au-delà du juste citadin, c'est carrément un parisien, ça explique pourquoi sa prose est si éloignée des situations que j'ai vécues jusqu'à présent.

                À noter quand même, quand j'étais en BTS, je coupais le chauffage totalement, et en hiver j'ouvrais grand les fenêtres toute la journée et une partie de la nuit, pour ne pas avoir trop chaud. C'était un appartement… chez mes parents, ouvrir les fenêtres en hiver, ça se fait 10-15 minutes par jour, pour aérer (chauffage coupé, bien sûr).

                De toute façon, si l'isolation est efficace, logiquement à surface par habitation égale, le coût énergétique devrait être très proche… non je n'irais pas vivre en ville pour "respecter la nature". Vus comment les espaces citadins sont dégueulasses à Paris de toute façon, je doute que cette ville soit plus écologique que la campagne. Toujours en parlant d'écologie, la trop grande concentration de cochons est ce qui à rendu la majorité des cours d'eau bretons ultra pollués (à cause des urines notamment). Cours d'histoire d'il y à 20 ans, mais ça m'avais choqué… je me demande si la concentration d'humains au même endroit est une bonne chose, surtout qu'on à tendance à tout bétonner, ce qui cause des dégâts assez impressionnants à l'éco-système aussi. Peut-être même pires que les émissions de carbone (ne pas bétonner laisse les végétaux pousser, et c'est eux qui pompent le CO2).
                S'il veut la jouer écolo, qu'il aille donc acheter une chaumière (sur les chaumières, la pointe du toit est régulièrement plantée de tulipes, de mémoire, même si j'ignore pourquoi. Aspirer l'eau, j'imagine?) ou qu'il fasse un jardin sur le toit de ses immeubles.

                Laisser sa voiture au garage et prendre le train pour les déplacements de quelques centaines de km

                Pour avoir été bosser à paris pendant 2 ans en train (le havre <-> paris pour les connaisseurs), je peux dire j'imagine mal faire autrement d'une part, et d'autre part, que maintenant si je peux éviter le train, je l'évite.
                Plus haut, j'ai parlé de transport en commun fiable… j'ai compté que plus de 20% des trains que je prenais étaient en retard au départ (et encore plus à l'arrivée, bien sûr) avec un manque d'information et un foutage de gueule flagrant.

                Utiliser des modes non motorisés pour ses déplacements de proximité

                Certes. En plus c'est bon pour la santé. Par contre en banlieue parisienne j'ai du le faire. Je l'ai fait une fois (voiture en panne à ce moment là, obligé de se démerder, pendant les 6 mois ou j'ai vécu en région parisienne), j'ai eu tellement peur pour ma vie que je ne le referais plus jamais aux alentours de Paris. Et tant pis pour la pollution.

                Remplacer sa chaudière au fuel par une chaudière à gaz

                Et encore une fois, pourquoi ne pas utiliser l'électricité pour le chauffage? Puisque, et c'est lui qui le dit, en France la production énergétique n'émets pas de CO2…

                Installer un chauffe-eau solaire

                Et peu d'eau chaude l'hiver, idéal dans une famille de 3 enfants. Les douches froides c'est bon pour la peau.

                Acheter le moins possible de produits avec beaucoup d'emballages

                J'aimerai avoir le choix… Ça réduirai le besoin de sortir les poubelles, car je suis une vraie feignasse et ça m'emmerde de le faire. Si en plus je peux dire que c'est pas par flemme mais pour l'écologie, alors je serai gagnant :p

                Acheter le moins possible de produits manufacturés

                Et (faire) réparer quand le peut? Dommage, les réparations coûtent en général le prix du neuf, voire plus cher. Soyons pragmatiques, tout le monde ne gagne pas 2k€/mois, et personne n'est prêt à manger des pâtes tous les jours ou ne plus avoir accès à des choses considérées comme acquises pour être écolo.
                Le jour ou il sera possible de réparer le matériel pour des prix raisonnables, moins de produits seront achetés. Mais il y aura moins d'emplois, également… woups.
                Et si c'était la société de consommation qu'il fallait recycler (pour moi c'est une évidence, mais bon)?

                Ne pas avoir de chien (spécialement en zone urbaine)

                Hé mais j'y pense! On devrais tuer tous les animaux sauvages, ça ferait moins d'émissions!!!
                Plus sérieusement, quid des poissons exotiques? Parce que pour le chien, pas besoin de chauffer de l'eau non-stop ni d'avoir un mécanisme pour produire de la lumière, sans parler de laver l'eau…
                Bref, c'est juste ridicule la…

                Hop, on passe au "très difficile".

                Déménager pour moins se déplacer

                Un foyer n'est pas toujours constitué d'une seule personne.

                Devenir travailleur à domicile

                Dis ça à mon patron.

                Ne plus avoir de voiture du tout quand on en avait une

                Pas de RER en campagne.

                • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  La voiture est clairement un mode de transport obsolète. C'est vrai, les gens en campagne, et dans les villes moyennes, ont généralement besoin de voiture. Mais cela n'existe que parce que les transports en commun ne sont pas performants. Avec une volonté politique, la majorité des gens pourraient se passer de voiture. Il y a aussi des pays où les gens font beaucoup de vélo, même pour aller à 10 km.

              • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

                Posté par . Évalué à 0.

                Merci pour tous tes commentaires, avec lesquels je suis d'accord. Bien entendu que nous consommateurs avons un impact déterminant sur l'environnement, les industriels pour l'essentiel répondent à une demande ("et dire que si personne n'en achetait, ça ne se vendrait pas").
                Je suis d'ailleurs un "fan" de Jancovici, je suis également allé l'écouter 2 fois en conférence (en plus de celles disponibles en ligne).

          • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Le transport est responsable d'un quart de la pollution au CO2 (et plus pour d'autres particules).

            Dans cette conférence
            https://www.youtube.com/watch?v=Qx7Zr-d2EAU
            il parle de http://www.agricool.co/
            et du fait que quand on achète de la nourriture, 80% du prix va dans le transport
            donc produire localement des fraises ou autre chose avec le container d'agricool, a du sens.

            Acheter local, évidemment, est un début de réponse. Quand je vois par exemple de l'ail d'Amérique du sud, je me demande toujours combien sont payés les paysans auxquels on l'achète…

            If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

            • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

              Posté par . Évalué à 2.

              donc produire localement des fraises ou autre chose avec le container d'agricool, a du sens.

              Naturellement que ça du sens, d'ailleurs les jardins ouvriers qui avaient disparu d'une ville près de chez mes parents reviennent.
              C'est plus écologique oui… mais je doute que ce soit la motivation première.
              Je miserai plus sur le prix montant et la qualité diminuant des produits industriels, moi.

              Faire pousser des fruits et des légumes, c'est relativement aisé, par contre ça prend un peu de temps et nécessite d'apprendre les bases (notamment le fait qu'on ne plante pas n'importe quoi n'importe où ni n'importe quand).
              Avec internet, par chance, l'accès (le retour?) à la connaissance est simple.
              Reste qu'il faut du temps et de l'espace… Parce qu'un jardin de 10m2 ça se retourne pas en 5 minutes.

              Par contre, pour élever des poulets ou du lapin dans des jardins ouvriers ou des conteneurs, ça me paraît compliqué.

              De toute façon pour moi promouvoir l'écologie pour "faire plaisir à la planète" c'est de la connerie. En général c'est fait par des gens qui ont soit du temps, soit de l'argent (voire les deux) à y consacrer, mais tant que la majorité de la population n'aura ni le temps, ni les moyens à y consacrer, rien ne marchera.
              Non, on ne peut pas demander à un smicard d'acheter bio & local si c'est 50% plus cher… on ne peut pas non plus lui dire de prendre les transports en commun si ils sont trop rares et pas assez fiables, ou s'il bosse à 1H (question de prix, régulièrement) de son boulot…

              Favoriser le marché local n'a pas, en plus, que l'intérêt écologique, mais économique. Diminuer les importations, c'est favoriser l'emploi local. L'une des mesures les plus simples pour ça, c'étaient les taxes frontalières, mais les pays de l'UE qui vendent moins cher que nous s'empresseraient de demander des comptes.
              Rien à foutre de la planète ni des économies locales, le seul truc qui importe c'est le blé, l'oseille (même pas bio en plus).
              C'est triste, mais c'est ainsi.

    • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

      Posté par . Évalué à 8.

      La responsabilisation individuelle, elle a ses limites. Mais c'est bien pratique pour dédouaner les principaux responsables.

      Je prends un exemple caractéristique : les déchets. Dans beaucoup de communes maintenant, il y a une taxe sur les déchets en fonction du poids. Vu de loin, ça ressemble à du pollueur-payeur, mais qui est responsable de la quantité de déchet qu'on produit ? Qui a choisi de foutre autant de plastique et de carton autour des produits qu'on achète ? C'est le consommateur qui est taxé pour un emballage qu'il n'a pas choisi, que les industriels ont choisi. Mais non, les collectivités continuent de taxer les habitants sur le mode de la responsabilisation individuelle sans que nous ne puissions rien faire pour changer les choses.

      • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Ah bon ? Tu es sûr que tu ne choisis pas les emballages ?
        Tu sais, acheter au primeur plutôt qu'au supermarché cela réduit les déchets. Ne pas gaspiller sa nourriture aussi, recycler un maximum également…
        Il y a de plus en plus d'industriels et de distributeurs qui proposent justement de réduire les déchets imputable aux emballages. Se diriger vers ce genre d'initiatives est un moyen de faire changer les mentalités aussi…

        Les industriels ne vendent que ce que les consommateurs veulent, si tu n'achètent pas leur produit pour la question environnemental, ils feront un effort certain sur la question. Sauf qu'aujourd'hui, c'est le prix qui est la première préoccupation du consommateur, donc l'industriel se réoccupe surtout de cet aspect.

        Sans compter qu'en tant que citoyens on peut s'impliquer politiquement pour que l'administration fasse changer les choses aussi (par voie légale mais aussi par des changements dans l'administration elle même).

        Bref, on a tous une responsabilité, il faut arrêter de tout rejeter sur les industriels. Notre mode de vie est responsable de cela et les industriels n'imposent pas notre mode de vie, nous l'avons choisi.

        • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

          Posté par . Évalué à 8.

          Les industriels ne vendent que ce que les consommateurs veulent

          Explique moi quel consommateur a, un jour, voulu un gros machin en plastique dur autour d'une clef USB qui fait 5cm ? Quel consommateur a, un jour, voulu un carton autour d'un pack de 4 yaourt ? On peut multiplier les exemples.

          Bref, on a tous une responsabilité, il faut arrêter de tout rejeter sur les industriels.

          Je ne rejette pas la faute sur les industriels, je dis qu'il faut qu'ils assument leurs responsabilités quand il le faut. Et les emballages, c'est clairement leur responsabilité.

          Notre mode de vie est responsable de cela et les industriels n'imposent pas notre mode de vie, nous l'avons choisi.

          La quantité de publicité autour de nous invalide complètement cette assertion. Si c'était un choix de notre part, on n'aurait pas besoin de nous rappeler de consommer en permanence.

          • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Explique moi quel consommateur a, un jour, voulu un gros machin en plastique dur autour d'une clef USB qui fait 5cm ? Quel consommateur a, un jour, voulu un carton autour d'un pack de 4 yaourt ? On peut multiplier les exemples.

            Ils n'ont pas voulu cela, et ce n'était pas le sens de mon propos.
            Mais si le critère d'achat du produit principal n'est plus le prix (voire qualité) mais son impact écologique, les emballages se réduiront très rapidement. L'industrie est sensible quand ses ventes chutent à tenter de faire correspondre son produit aux attentes des consommateurs. Comme l'écologie est secondaire pour les consommateurs, c'est également secondaire pour l'industrie…

            Je ne rejette pas la faute sur les industriels, je dis qu'il faut qu'ils assument leurs responsabilités quand il le faut. Et les emballages, c'est clairement leur responsabilité.

            C'est de la responsabilité des deux côtés. D'ailleurs ils payent des organismes très chers pour ces emballages. Mais si le consommateur privilégie les produits par rapport à l'écologie et non seulement sur le prix, cela changerait également pas mal de choses.

            La quantité de publicité autour de nous invalide complètement cette assertion. Si c'était un choix de notre part, on n'aurait pas besoin de nous rappeler de consommer en permanence.

            Le choix de consommer est un acte strictement personnel. Nous faisons tous ces choix. Le but de la publicité par ailleurs n'est pas de nous inciter à consommer de manière globale mais de consommer le produit ou la marque en question. D'où le fait qu'il y a de la publicité en permanence.

            Le citoyen est libre de consommer plus intelligemment et donc de faire changer la pollution globale (car moins de produits et de déchets sont générés) mais aussi en forçant les industriels à s'adapter. Cela est réel et il faut en tenir compte.

            • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Je trouve aussi qu'il serait plus intelligent de faire payer l'emballage au moment ou on l'achète plutôt qu'au moment ou on le jette.
              Cela serait plus équitable aussi car on pourrait faire varier la taxe en fonction de la matière utilisé ou d'autres critères plutôt qu'uniquement en fonction du poids.
              Par contre, ce qui est sans doutes un peu dommage, c'est que pour les petites unités, cela peut encore demander une certification ou un surcoût qui n'est pas forcément terrible.

              • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                il serait plus intelligent de faire payer l'emballage au moment où on l'achète

                tu demandes à le jeter dans la poubelle de la caisse où tu règles : quand le magasin en aura marre de vider des poubelles pleines de suremballage, cela commencera à bouger…

                • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Non mais la solution, c'est de ne pas produire cet emballage. C'est la vraie solution écologique. Parce que le produire pour le jeter dans le magasin, c'est juste complètement idiot à tout point de vue.

                  • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

                    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                    Jeter l'emballage dans le magasin peut amener la solution de ne pas produire cet emballage.

                    • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 16/12/15 à 22:19.

                      C'est exactement cela :

                      • cela me permet de rentrer plus de choses dans mon sac
                      • non « pas besoin de votre sac, c'est déjà emballé », même si quand on m'en refile un, il sert de poubelle, j'en ai déjà trop d'avance :/ Au besoin, indiquer que des sacs papiers pour les légumes sont plus faciles à recycler : quand ils en auront marre de gérer 2 stocks de sacs, ils élimineront ceux qui sont moins recyclables et les consommateurs s'adapteront (ou le magasin en proposant des sacs vraiment recyclables, vraiment utilisables et réutilisables, mais sans doute payant, le prix « idéal » étant plus proche de 2 euros que de 30 cents, rien que pour marquer les esprits des consommac'teurs)
                      • au bout d'un moment, le magasin finira par en avoir marre (avant moi, en tout cas) et choisira une solution pérenne

                      C'est toute la chaîne qu'il faut rationnaliser, pas simplement le consommateur « qui ne ferait que subir » (distributeur, revendeur, producteur sont aussi responsables).

          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à -9. Dernière modification le 13/12/15 à 21:03.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Les industriels ne vendent que ce que les consommateurs veulent

          Plus ou moins. Ils ont aussi des budgets de marketing colossaux pour te faire vouloir ce qu'ils vendent.

      • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

        Posté par . Évalué à 7.

        Mais non, les collectivités continuent de taxer les habitants sur le mode de la responsabilisation individuelle sans que nous ne puissions rien faire pour changer les choses.

        euh si, ça change. Dans ma commune, le volume de déchet « ultime » à baissé de 80% lors du passage aux poubelles pucées. La quantité de recyclable à augmenté aussi, mais en moindre proportion. En comptant les deux, il me semble que c'est entre 20 et 30% de déchet en moins.

        Comme quoi, les consommateur ont une marge de manœuvre assez importante parfois…

        • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Et il n'y a pas d'effet pervers? Genre la déchetterie gratuite de la commune d'à côté qui reçoit 30% de déchets en plus?

          http://devnewton.bci.im

          • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

            Posté par . Évalué à 3.

            Dans les effets pervers, il y a un renouveau des décharges sauvages.

            • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

              Posté par . Évalué à 4.

              Effectivement il y a des soucis de décharge sauvage, mais dans des proportions bien moindres de l'économie générée d'après la communauté de commune.

              Concernant les déchetteries, le volume est sensiblement le même qu'avant, donc a priori il n'y a pas de report.

              Maintenant pour aller plus loin, il faut impliquer les producteurs de déchets, et ça c'est plus compliqué… va convaincre le carouf du coin de faire moins d'emballage, pas facile.

    • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

      Posté par . Évalué à 4.

      …je continue de croire que l'industrie fait plus de 99% des rejets nocif et que pleins de personne seule ne peuvent pas faire plus d'un pourcent de différence.

      Ben, 60 millions fois un petit peu ça fait pas mal, il ne faut pas négliger le coût collectif.

    • [^] # Re: a ne pas faire d'effort ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      sauf si on a pas le droit d’être libriste et pas écolo :)

      Je pense les considérations écologiques classiques restent favorables à l'usage des logiciels libres par rapport aux privateurs. Plus encore, la culture libre tient selon moi de l'écologie politique.

      je continue de croire que l'industrie…

      Sur l'inégalité face à la responsabilité environnementale, quelques chiffres lus dans le dossier spécial Climat du Monde diplomatique de novembre 2015 (carte et articles, parfois en accès libre) qui vont dans ce sens :

      • 90 entreprises sont responsables à elles seules de plus de 63% des émissions de gaz à effets de serre depuis 1850;
      • Les USA et l'Europe ont émis la moitié du C02 mondial cumulé depuis 1850 (hors utilisation/changement des terres, et la forêt). Depuis 2012, USA, UE & Chine représentent près de 60% de ces mêmes émissions;
      • Un Nord-américain aisé émet dans sa vie 1000 fois plus de gaz à effets de serre qu'un Africain pauvre.

      Debug the Web together.

  • # à ? à ?

    Posté par . Évalué à 1.

    à quitter le nord de la france ?

    • [^] # Re: à ? à ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      à quitter le nord de la france ?

      On a les parisiens l'été en Gironde mais on est content quand ils s'en vont !
      Plus sérieusement, il y a intérêt à répartir la population sur le territoire car la concentration urbaine n'est pas souhaitable. Internet permet au contraire de l'éviter.

      Je vis au milieu des chênes, des pins et des arbousiers aussi bien à Arcachon que dans le Médoc. La folie des promoteurs voudrait nous faire tout bétonner autour du Bassin. La pression est forte et les élus ont du mal à résister…

      Bon, je ne suis pas un modèle à suivre mais j'ai remplacé ma voiture pour consommer moins de carburant. Par contre, le parachutisme que je pratique dans mon paraclub n'est pas le plus écologique des sports. Cependant les sensations sont formidables et la vue de plus de 4000m est l'une des plus belles du monde.

      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par . Évalué à -4.

        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: à ? à ?

          Posté par . Évalué à 7.

          j'ai une voiture electrique \o/, j'economise 120 litres d'essence par mois. Essence qui vient des puis de pétrole de daesh !

          je suis écolo et je lutte contre le terrorisme !

          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à 1.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Re: à ? à ?

              Posté par . Évalué à 5.

              C'est pas grave, tant que le dictateur viens pas nous les casser avec ses terroristes :p

              Si ça se trouve en plus c'est nous qui l'avons mis la ou il est donc bon.

              • [^] # Commentaire supprimé

                Posté par . Évalué à -10.

                Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                • [^] # Re: à ? à ?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  L'ironie, ça te cause? Perso, je serai plus pour dégager les types qui profitent trop de leur pouvoir, et pas que dans les pays moins développés…

            • [^] # Re: à ? à ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Dans tous les cas, tu finances une dictature ou une autre des que tu consommes quelque chose.

              En commençant par la France. :)
              Certes tu peux parler bites, cul, faire à peu prêt ce que tu veux tant que tu consommes.

              Dictature économique ou idéologique,…

    • [^] # Re: à ? à ?

      Posté par . Évalué à 4.

      J'avais quitté la Belgique pour le sud de la France et son soleil, et au final je me retrouve en Suède. Comme quoi ça ne fonctionne pas très bien comme méthode.

      Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

  • # Eteindre ses ordis la nuit ?

    Posté par . Évalué à 5.

    C'est clairement un truc que je n'ai jamais compris (sauf si le pc en question est un serveur).
    Après ne pas l'éteindre un soir exceptionnellement je peux comprendre (gros téléchargement, logiciels de gros calculs qui tourne ou simple oubli).
    Mais tout le temps je trouve ça abusé, surtout que l'excuse (bidon) du "olol il mé tro de tan à démaré" n'a pour moi aucune raison d’être sur GNU/Linux.

    Si quelqu'un a une raison de laisser ses ordis tournés la nuit je veux bien qu'il me la dise.

    • [^] # Re: Eteindre ses ordis la nuit ?

      Posté par . Évalué à 7.

      Si quelqu'un a une raison de laisser ses ordis tournés la nuit je veux bien qu'il me la dise.

      la flemme

      • [^] # Re: Eteindre ses ordis la nuit ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        je préfère dire l'uptime :)

        «Un peuple qui élit des corrompus, des rénégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime! Il est complice» — G Orwell

    • [^] # Re: Eteindre ses ordis la nuit ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Pour retrouver toutes ma session avec toutes mes applications, documents en cours d'édition, onglets web ouverts etc…

      Je reprends là où j'en étais, pour cela j'utilise l'hibernation qui consomme très peu, mais quelques watts quand même.

      Je ne connais pas de solution pour conserver cette "fonctionnalité" sans éteindre complètement la machine…

      Si quelqu'un connaît la solution, je veux bien qu'il me la dise.

      • [^] # Re: Eteindre ses ordis la nuit ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Théoriquement en veille, la machine consomme pour garder des données en mémoire, mais en hibernation les données en mémoire sont stocké sur le disque.

        En mode hibernation, l'ordinateur est éteint (c'est identique à la veille mais juste plus long à passer en veille et sortir de veille).

        Tu peux couper le secteur et n'avoir aucun soucis.

        Il me semble que sous Windows, ce qui est fait c'est de mettre l'ordinateur en veille avec la mémoire stocké sur le disque comme pour l'hibernation.
        Comme ça on consomme autant qu'en veille, la reprise est rapide, mais en cas de panne de courant (ou de batterie pour un pc portable), rien n'est perdu.

      • [^] # Re: Eteindre ses ordis la nuit ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        J'aimerai d'ailleurs bien mettre mes machines en veille ou en hibernation, mais le problème est que pour mes PC portables cela ne fonctionne qu'une fois sur deux (parfois il refuse, et ne fait que verrouiller la session) et pour les PC fixes que j'ai eu jusqu'ici, ca ne fonctionne jamais (rentre en mise en veille ou hibernation, mais reprise ne fonctionne jamais)

      • [^] # Re: Eteindre ses ordis la nuit ?

        Posté par . Évalué à -1.

        Les dernières versions de KDE semblent le faire.
        Après je n'ai pas plus tester que ça puisque je ferme toutes mes applications avant d'éteindre mon pc.

      • [^] # Re: Eteindre ses ordis la nuit ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Pour retrouver toutes ma session avec toutes mes applications, documents en cours d'édition, onglets web ouverts etc…

        • Sauvegarde session Firefox
        • Tes fichiers en cours d'édition - sauvé sur le disque.
        • vIM (sans doute EMACS aussi et autres IDE à gaz) a un mode session et ou à au moins viminfo. C'est à peu près pareil pour tous les autres types de logiciel.
        • et finalement ton gestionnaire de fenêtre/desktop qui peut invoquer toutes tes applications précédement ouvertes.

        Bref, c'est une excuse bidon et le mode veille est au moins le geste minimum à faire.

    • [^] # Re: Eteindre ses ordis la nuit ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Si quelqu'un a une raison de laisser ses ordis tournés la nuit je veux bien qu'il me la dise.

      L'un d'eux fait aussi serveur http, ssh, sftp et me permet surveiller la maison à distance.
      Chaque watt consommé en permanence revient à 1 euro.
      Les ordinateurs de ma pièce sont le seul chauffage : ma maison est très bien isolée.

      • [^] # Re: Eteindre ses ordis la nuit ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Les ordinateurs de ma pièce sont le seul chauffage : ma maison est très bien isolée.

        La question est donc à reformuler : « faut-il éteindre ses ordis la nuit en été ? »

    • [^] # Re: Eteindre ses ordis la nuit ?

      Posté par . Évalué à -6.

      Et bien vive la france et bonne nuits mesieurs.

    • [^] # Re: Eteindre ses ordis la nuit ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Si quelqu'un a une raison de laisser ses ordis tournés la nuit je veux bien qu'il me la dise.

      Ca change la consommation de tourner son ordi ? Ca marche mieux dans le sens trigonométrique ou inverse?

      Et sinon y'a le P2P.

      Ok, je sors.

  • # Reduire la population

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    n'utiliser que du matériel électronique de seconde main -> et que des P4 pour surconsommer un max!

    Plus la population vas augmenter plus ont vas devoir se privé, prêt a manger un grain de riz par jour?
    Impacte écologique = population * ressources par personne… je préfère moins de population et plus de ressources par personne.

    Mon projet libre: http://ultracopier-fr.first-world.info/, mon jeu libre: http://catchchallenger.first-world.info/

    • [^] # Re: Reduire la population

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      T'envisage quoi? organiser un suicide collectif pour montrer la voie a suivre ? C'est un fait qu'on est trop nombreux sur terre (a un point que des gens finances sans rire des plans de colonisation d'autre planète …).

      Aucune nation ne sera prêtes a sacrifier un pourcentage fixe de sa population sans que le reste du monde ne s'engage a en faire autant sous peine de modifier les rapports de forces économiques entre eux (et même dans ce cas de figure totalement invraisemblable, la chine râlerai plus que la citée du Vatican mvoyez).

      Du coups ils vont tuer chez les voisins, on appelle ça la guerre et au vue des ressources limitée pour une population grandissante, on va en connaître dans l'avenir.

      Et si tu penses juste a faire moins d'enfant, en partant du principe qu'une femme doit avoir zéro ou un enfant pour faire décroître la population je te laisse regarder ce que donne la politique de l'enfant unique en chine.

      «Un peuple qui élit des corrompus, des rénégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime! Il est complice» — G Orwell

      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par . Évalué à -7.

        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

      • [^] # Re: Reduire la population

        Posté par . Évalué à 4.

        T'envisage quoi? organiser un suicide collectif pour montrer la voie a suivre ? C'est un fait qu'on est trop nombreux sur terre (a un point que des gens finances sans rire des plans de colonisation d'autre planète …).

        En fait, on peut juste envisager d'accélérer les transitions des pays pauvres vers l'état "pays développé".
        Quand j'étais au lycées, il y avait pas mal de graphiques qui montraient que la fécondité (j'espère pas me planter de mot… enfants par femme quoi) des pays développés était inférieure à celle des pays en développement, qui elle-même était inférieure à celle des pays non développés.

        Le problème c'est que si on fait ça on n'aura rapidement plus personne à exploiter…

      • [^] # Re: Reduire la population

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        je te laisse regarder ce que donne la politique de l'enfant unique en chine

        Moins de chinois que prévu?

        http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: Reduire la population

      Posté par . Évalué à 2.

      Actuellement on se dirige plutôt vers un avenir à la Idiocracy. :-)

    • [^] # Re: Reduire la population

      Posté par . Évalué à -5.

      Ok pour la transistion énégétique mais en douceur. Car pour le moment le recyclages des anciennes machines demande beaucoup d'énergie lui aussi et tu semble l'oublier dans tes équations et ont eux aussi parfois un impact environnemental.

      Le problème n'est pas la population, la population c'est la force qui est porteuse de solutions.
      Si tu la réduis comme tu réduis tes équation alors tu diminues le nombre de solutions probables.

      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par . Évalué à -7. Dernière modification le 14/12/15 à 19:33.

        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: Reduire la population

          Posté par . Évalué à -3. Dernière modification le 14/12/15 à 20:59.

          Mais tu mélanges tout !

          Et en plus tu retournes le problèmes à l'envers !

          Je n'ai pas diminué le nombre de problèmes j'envisage des solutions selon les possibilités de chacun, cela dit ce n'est pas mon rôle.

          Et je crois qu'on parlait de "buche glacée"

    • [^] # Re: Reduire la population

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      désactiver le correcteur grammatical permet effectivement de réduire les ressources nécessaires. Bravo !

  • # Me déplacer un maximum en vélo

    Posté par . Évalué à 7.

    Tous mes trajets maison<->travail sont effectués depuis plus d'un an à vélo (et déjà plus de 5600 km au compteur :) )

    • [^] # Re: Me déplacer un maximum en vélo

      Posté par (page perso) . Évalué à -6.

      Mais si tu es carniste, ça pollue plus en réalité

      • [^] # Re: Me déplacer un maximum en vélo

        Posté par . Évalué à 6.

        Le lien pointe vers un forum, dont le message parle d'une étude mais pointe lui-même vers tout plein de forum (sans source, ce sont des réponses de l'individu lui-même) et des photos d'une manifestation. Pas de lien vers l'étude cité. La grosse question face à ce genre de réponse est, qu'est-ce qu'un régime « carniste » ? 500g de viande par semaine ou 2kg ? Du poulet ou du bœuf ? Méthodologie pour trouver ce résultat ?

        Bref, référence vers l'article scientifique cité nécessaire.

      • [^] # Re: Me déplacer un maximum en vélo

        Posté par . Évalué à 4.

        De toutes les façons, je suis gourmand, donc je mangerais dans tous les cas :)

      • [^] # Re: Me déplacer un maximum en vélo

        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 15/12/15 à 10:11.

        ``J'ai déjà vu passer cette information, elle m'étonne fortement.

        Déjà, l'énergie nécessaire pour déplacer une tonne pour rien est assez importante. Ensuite, il faut réussir à différencier le métabolisme normal de l'individu (tu respires aussi dans ta voiture) de l'effort nécessaire.
        Comme dit au-dessus, sans l'étude, dire d'affirmer de telle choses.

        Sans compter que l'huile de coude (de genou), elle, ne produit pas de particules files, ni ozone, ni sulfures.

        EDIT : vu que c'est toi qui a posté tous ces liens sur yahoo, tu peux peut-être nous fournir l'étude originale ? Sinon, ça fait un joli raisonnement circulaire : comme argument, tu utilise tes autres propos.

        • [^] # Re: Me déplacer un maximum en vélo

          Posté par (page perso) . Évalué à -1.

          L'étude ne parle que de dégagement de gaz à effet de serre, pas des autres aspects (pollution des poumons, des oreilles, de la vue, accidentologie, etc.). Mais je ne serais pas étonné que sur la question des particules fines aussi être végétalien ait un impact positif du fait que l'agriculture intensive n'est nécessaire que si on est carniste.

  • # Prendre les transports en commun

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Mais seulement s'il ne faut pas 3h pour faire 15km…

    http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: Prendre les transports en commun

      Posté par . Évalué à 4.

      Avec un bon vélo c'est entre 30 et 45 mn selon ton niveau :) Plus sérieusement, j'ai remarqué que sur les trajet qui passe en centre ville à Grenoble (mais ça doit être valable dans toutes les villes), je vais littéralement 2 fois plus vite qu'en voiture !

      bépo powered

      • [^] # Re: Prendre les transports en commun

        Posté par . Évalué à 3.

        C'est clair qu'à Grenoble, le vélo c'est le plus rapide. J'ai attaqué le vélo pendant l'été 2011, 1h20 pour rentrer à la maison en transport en commun en cumulant horaires d'été et double poisse (bus raté + tram raté), tout ça pour être entassé à tâter la transpi des autres. En temps normal il fallait entre 30 et 40 minutes.

        En plus le vélo c'est précis à 2 minutes : idéal pour aller cherche le môme chez la nounou.

      • [^] # Re: Prendre les transports en commun

        Posté par . Évalué à 3.

        Pour les fainéants, il y a aussi le vélo électrique, qui est un très bon compromis. Typiquement pour 10km, il faut 20/25 min, sans forcer, sans sueur le matin au boulot…

        • [^] # Re: Prendre les transports en commun

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Mais cela consomme de l'énergie électrique (donc uranium etc.).

          • [^] # Re: Prendre les transports en commun

            Posté par . Évalué à 3.

            Tout à fait. Si le vélo électrique remplace le vélo, il n'y a aucun intérêt écologique, c'est bien pour ça que je parle de « fainéants » ;-)

            Par contre, s'il remplace une voiture, ou une petite moto, parce que le trajet est trop long en vélo, alors il prend tout son intérêt. Typiquement faire 10/15 km pour aller au boulot, c'est compliqué en vélo normal pour beaucoup de gens, mais ça passe tout seul en vélo électrique.

            Après la consommation électrique est quand même faible, perso je situe plutôt le problème sur les batteries (métaux rares, coût, retraitement, poid, etc.)

  • # Un peu de tout

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Utiliser majoritaire les transports en commun (trajet maison->boulot et retour :2h40 de train)
    Ne jamais prendre l'avion pour partir en vacance. Bon depuis quelques années je sais pas prendre de vacance, c'est encore mieux pour l'écologie…

    Aller faire ses courses à vélo (avec une remorque pour transporter). Et si c'est un magasin trop haut, je prends le bus

    Ne pas utiliser de smartphone (j'ai un vieux portable nokia), ne pas changer de matériel informatique sans panne (hors disque dur, là je change par sécurité).
    Éteindre totalement les appareils quand je suis pas là ou que je dors (box, pc, tv etc)

    Privilégier la récup à l'achat neuf (meubles d'occaz ou fait avec les chutes d'un magasin de bricolage)

    Choisir des légumes et des fruits de saisons.
    Au moins 2 repas "végétarien" par semaine.

    Et je précise que c'est pas spécialement des frustrations pour moi dans le sens où je ne me dit pas "ah non je vais pas aller skier en autriche, c'est mauvais pour le climat".

    C'est principalement des choix logique (le train je dors ou je travaille, les courses à vélo je vais plus vite, sauf au retour, et je me gare plus facilement, mon portable ne sert que pour des sms je suis suffisamment sur internet le reste du temps pas besoin d'etre 24h/24 sur facebook,

  • # Bof

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    L'humanité est condamnée, la terre va vite devenir un endroit aux conditions trop hostiles pour la vie humaine; on est trop, on consomme trop et mal, on pollue.

    Le truc qu'on peut faire si on aime sa famille, c'est de ne pas faire de gosses, les pauvres vivront la dernière guerre mondiale (oui avant de crever on va se foutre la gueule, nous sommes des humains quoi). J'espère surtout mourir assez jeune pour ne pas y assister.

  • # Multiples réponses

    Posté par (page perso) . Évalué à -2.

    Les quatre premières, plus des centaines d'autres choses Titre de l'image

  • # Cpufreq

    Posté par . Évalué à 4.

    • [x] Installer Cpufreq pour réduire la fréquence de proc. Y compris sur mes desktops et surtout serveurs.
    • [?] Et parce que, en particulier sur les serveurs, peu de gens y pensent: pousser à ce que ce soit installé et activé par défaut dans ma distribution ? :)
    • [^] # Re: Cpufreq

      Posté par . Évalué à -6.

      Mon proc je le veux à donf…
      Je le veux et surtout j'ai besoin qu'il soit à donf ne serait ce que pour nourrir ma famille.

  • # Ben non...!

    Posté par . Évalué à -10.

    Rien à cirer d'une aberration, non prouvée, non scientifique et juste une histoire de pognon.
    Je n'ai pas honte de me connecter à des heures indues en consommant de l'électricité pour répondre à une con**** pareille.

  • # Obsolescence programmée

    Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 16/12/15 à 09:59.

    En complément de tout ce qui a été dit plus haut sur l'obsolescence programmée, le lien suivant :

    https://latheierecosmique.wordpress.com/2015/11/30/obsolescence-programmee/ En complément

  • # A me taire sur la répression policère

    Posté par . Évalué à -1. Dernière modification le 18/12/15 à 23:34.

    Pour le climat en 2015 je suis prêt a me taire sur la repression sous toutes ses formes qui implique que des manifestants pacifiques sont victimes d'abus en tout genre :

    • censure
    • contrôle
    • violence

    Avoté.

  • # En prendre conscience et à faire ce que je peux.

    Posté par . Évalué à 1.

    À savoir: à s'informer, à s'éduquer à informer et éduquer son entourage.

    Et finalement, arrêtez de jouer le put**** de pessimiste par conviction ou par effet de mode - la darkitude affichée de certains me fait doucement rire, de ces même personnes.

    Petit aparté, je conseille l'injustement bidé Tomorrowland.

  • # À rien.

    Posté par . Évalué à 2.

    J'ai appris récemment que je faisais désormais partie des « climatosceptiques » au motif que je refuserais de croire aveuglément les données du GIEC et que je chercherais à croiser les informations avec d'autres sources, et à chercher à déterminer la part réelle des activités humaines dans les changements, relativement à la part naturelle et à celle des cycles de la planète.

    Pourtant, j'essaye de faire attention à ce que je consomme : ma voiture a 15 ans (essence, parce que diesel/particules) mon ordinateur a 8 ans, mon smartphone plus de 3 ans, je n'ai pas acheté de fringues dans les 5 dernières années, je n'allume pas inutilement les lumières, je n'ai pas la télé, je n'ai même pas encore allumé le chauffage, je trie mes déchets, etc.

    Mais bon, ces gens (des proches, hein) qui me reprochent la chose sont des écolos-bobos, comprendre des gens aisés à la base, qui cumulent 2 salaires nettement au-dessus du salaire moyen, qui à peine rentrés dans la vie active ont eu les moyens de faire construire une (grande) maison en paille etc. de purs produits vegans qui viennent t'emmerder parce que tu fais des crêpes quand tu as envie de crêpes (ben oui, dans les crêpes, il y a des œufs, du lait, du beurre, etc.) ou que tu te fais ton steak de la semaine et que donc tu es responsable à la fois de la pollution, du trou de la couche d'ozone, et des conditions d'abattage dégueulasses, en plus de pourrir la vie des autres et de risquer la mort par accident cardio-vasculaire, etc. Les mêmes qui me font chier parce que j'ai une voiture alors que je vis à la campagne et que je pourrais ne prendre que mon vélo (ben tiens mon con, je crame de l'essence juste par plaisir, c'est connu).

    Bref, je les vois comme deux magnifiques trous du cul… Et ce d'autant plus depuis que j'ai découvert au travers de photos sur Facebook que l'un d'entre eux avait pour passion régulière la pratique… du vol à voile. C'est vrai que ce n'est pas polluant, de se faire construire un planeur à soi pour sa gueule, et de le faire remorquer en altitude à chaque décollage, de le faire suivre au sol par une voiture avec remorque à chaque vol, et de le ramener en voiture à chaque fois…

    Bref… ^

    Et oui, quand je vois l'hystérie collective de certains, je suis probablement de plus en plus climatosceptique.

    Titre de l'image

    • [^] # Re: À rien.

      Posté par . Évalué à -1.

      Pour sauver la planète je ne suis prête à rien faire de personnelle car j’estime ne pas contribuer largement à pourrir l’environnement. Ce que je ferais ne suffirait même pas à changer la fonte des glaces ou l’augmentation du niveau de la mer ou baisser la température par exemple ou à moins polluer l’air.
      Les grandes puissances ; les industries et grandes entreprises doivent eux faire des efforts car ce sont les plus grands pollueurs.
      La COP 21 doit avoir comme résultat : la prise de conscience de tout un chacun et des dirigeant sur l’avenir de la planète entière.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.