Journal Linux Magazine 146 - suicide ou rachat par google ?

Posté par (page perso) .
103
26
jan.
2012

Le dernier LinuxMag est sorti le nb 146, je vois "Débarrassez-Vous de votre serveur mail avec Google" pas possible ils ont du se planter dans le titre c'est l'inverse. Bah non... article aberrant, un article donc, qui incite à quitter le monde du libre pour partir sur un environnement proprio Google !! Vraiment dingue de trouver ça dans un mag comme celui là et en pleine couverture !! 12 pages pour expliquer ou cliquer sur les interfaces gmail, sans AUCUN (...)

Ceci est un lancement de chatons

Posté par . Édité par Davy Defaud et Benoît Sibaud. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
89
12
oct.
2016
Communauté

Logo des chatons - CC by-sa - @GDjeante

Framasoft avait annoncé en février 2016 sur le Framablog travailler depuis quelques mois à faire émerger le collectif des hébergeurs alternatifs, transparents, ouverts, neutres et solidaires… bref : les Chatons.

Le succès de la campagne Dégooglisons Internet a démontré, à l’ère post‐Snowden, un intérêt réel du public pour des services Web respectueux des données et basés sur du logiciel libre. Le problème, c’est que si les « Frama‐bidules » deviennent la réponse par défaut à cette demande, Framasoft risquait de créer ce qu’elle combattait : une centralisation des utilisateurs créant une concentration des données aussi dangereuse que douteuse.

Or, Framasoft est loin d’être la première à proposer de telles solutions, et de nombreuses associations, SCOP, initiatives, etc., sont prêtes à rejoindre un mouvement de décentralisation pour créer des services mutualisés dans un Internet de la proximité et de la confiance. De là, il n’y avait qu’un pas à faire pour créer un collectif des hébergeurs proposant de remettre des valeurs et de l’humain dans les courriels, fichiers, partages et collaborations de leurs utilisateurs.

sslh 1.10, la bête noire des censeurs

80
30
nov.
2011
Technologie

Non, il ne s’agit pas d’un nouveau concurrent pour Tor (réseau) ou Freenet. Il s’agit juste d’un outil pour les personnes auto‐hébergées qui voudraient accéder à tous leurs services de n’importe où.

Cette dépêche explique son fonctionnement et ce qu’apporte sa dernière version.

Dégooglisons Internet, saison 2 : ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait !

75
8
oct.
2015
Internet

Framasoft lance la seconde saison de sa campagne « Dégooglisons Internet », annoncée sur le Framablog.

Partie il y a pile un an à l'assaut de la montagne GAFAM en tongs et en shorts, l'équipe de Framasoft semble avoir réussi à tenir son pari de mettre à disposition du public pas moins de 15 services libres en un an. Pas mal. Mais l'objectif de ses membres est d'aller encore au moins deux fois plus loin. Et ils n'y arriveront qu'avec votre aide.

Own-Mailbox: la boite mail confidentielle qui vous appartient vraiment!

72
18
juin
2015
Matériel

Dans la course pour proposer une boite mail chiffrée, facile à utiliser, Own-Mailbox se distingue de tout ce que l'on a vu ces derniers mois, en proposant un boîtier plug and play à brancher chez soi. La solution est Open-Hardware et constituée à 100% de logiciel libre.

photo du boitier

Own-Mailbox, en plus de la simplicité d'utilisation, apporte la possibilité de consulter ses mails chiffrés de n'importe ou dans le monde, sur n'importe quel ordinateur, sans compromettre la sécurité du chiffrement. Own-Mailbox profite également du coté auto-hébergé afin de mettre en place une technique pour envoyer et recevoir des messages confidentiels de correspondants qui n'utilisent pas GPG, en passant par HTTPS.

FreedomBox

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
69
26
fév.
2011
Debian

La FreedomBox est un projet de la FreedomBox Foundation qui veut permettre à chacun d'héberger ses propres informations à partir de chez lui pour ne plus dépendre de sociétés qui regroupent toutes ces informations. Le projet a été annoncé par Eben Moglen devant l'ISOC à New York le 2 février 2010.

L'idée est de se baser sur les plug computer afin de fournir un système qu'il suffit de brancher chez soi pour qu'il soit opérationnel. Ce serveur tournerait grâce à des logiciels libres afin de garantir le respect de la vie privée des utilisateurs.

Le but est d'éviter de reproduire ce qu'il s'est passé en Tunisie ou en Égypte, même si cela s'est bien terminé. En effet, les gens ont principalement communiqué via Twitter et Facebook et la seule parade a été de couper Internet, mais que se serait-il passé si ces sociétés étaient forcées (ou ne pouvaient pas s'offrir le luxe de refuser) de couper les communications ou pire, de donner la listes des gens qui ont participé à tel groupe ou écrit tel tweet.

La FreedomBox doit permettre à chacun de maitriser ses données et ses canaux de communications. En mettant en œuvre Logiciels Libres, cryptographie et réseaux P2P, ces boitiers auront pour objectifs d'offrir les services suivants :

  • un réseau social protégé
  • des sauvegardes sécurisées
  • une protection contre la censure sur les réseaux
  • la publication anonyme sûre
  • la sécurité du réseau local
  • les courriels chiffrés sans peine
  • la VOIP privée.

Vous pouvez dès maintenant participer à cette initiative en faisant un don sur Kickstarter pour aider à financer la fondation, en participant à Debian qui sera la base de la future FreedomBox ou encore en commençant à vous auto-héberger.

NdM : merci à Xavier Claude qui a rédigé une bonne partie de cette dépêche.

Journal Partage: de ownCloud (décentralisé) à Syncthing (distribué)

Posté par . Licence CC by-sa
67
23
mar.
2016

Le contexte: centralisation, décentralisation, et distribution.

Je suis depuis très longtemps sensible aux potentielles aliénations numériques que je perçois. Afin d'y apporter des solutions concrètes, autant que pour apprendre, je m'auto-héberge d'ailleurs depuis plusieurs années (mail, cloud, messagerie instantanée, VPN, etc.).

Jusqu'ici j'ai plutôt fait la promotion de la décentralisation. Je réalise cependant que sa principale limite est de ne pas s'attaquer à la dépendance vis-à-vis d'un "centre". Ce centre, c'est un serveur ou d'un service qu'il s'agit d'héberger et (...)

YunoHost 2.0 : l’auto-hébergement à portée de clic

63
20
juin
2014
Internet

YunoHost 2.0 est sortie ! 10 contributeurs acharnés, 22 mois de labeur et plus de 9 000 tasses de café ont été nécessaire à la sortie de cette version, qui apporte son lot de nouveautés. Petit rappel des faits depuis la première version :

YunoHost est une distribution GNU/Linux facilitant l’installation et l’utilisation d’un serveur. Elle est basée sur Debian Wheezy ainsi que sur d’autres logiciels libres. YunoHost fournit par défaut des services de courriel, de messagerie instantanée ainsi qu’un serveur web permettant de gérer le tout via son navigateur web.

Les possibilités sont étendues via un système d'application : vous pouvez ainsi héberger vos sites web, blogs ou wikis, installer des applications personnelles comme OwnCloud, RoundCube ou Jappix, ou ajouter d'autres services comme un serveur VPN ou de torrent. La liste complète est disponible ici.

Le nom YunoHost se prononce « why you no host », qui signifierait en argot anglais « pourquoi vous n'hébergeriez pas ».

YunoHost

Journal Host@home : faciliter l'auto-hébergement

47
27
avr.
2014

On vous dit que google conserve vos données, que facebook les communique à des tiers. Vous vous sentez concernés par les articles parlant de vie privée. Alors ça y est, c'est décidé, vous ne dépendrez plus de sociétés tierces pour héberger vos courriels, pour échanger des fichiers avec vos contacts… Vous allez vous auto-héberger.

Super.

Euh, par contre, comment on fait? Entre le nom de domaine à louer, la machine à choisir en tant que serveur, les lignes de (...)

Cozy, un cloud personnel que l'on peut héberger, bidouiller et supprimer

46
18
mai
2013
Cloud

Aujourd'hui est un grand jour ! Cozy Cloud, une jeune startup, propose une véritable alternative aux géants du web nommée Cozy ! Cozy est un véritable cloud personnel libre (LGPL v3) qui permet d'installer ses applications web en un clic. Une fois Cozy mis en place, il n'y a rien de plus facile que d'administrer son serveur perso !

Plus d'infos dans la deuxième partie de la dépêche.

Journal [Citadel] Vieux pots et bonnes soupes

Posté par . Licence CC by-sa
45
21
juin
2015

Bonjour Nal,
Toi aussi, quelqu'en soit la raison, tu as migré ton courriel vers une plateforme personnelle ? Ou tu penses le faire ? Tu trouves que PostFix/Dovecot manquent de peps ? Et bien, cher Nal, causons en quelques mots blabla d'une autre possibilité, d''un logiciel tellement ancien que même le chauve ne l'a (peut être) pas connu, d'un logiciel honnis des distributions puisqu'aucune ne le package, d'un logiciel qu'il te faudra compiler : Citadel

Citadel, kézako ?
Citadel est un BBS, ou «système (...)

Horde sort en version 5 !

Posté par (page perso) . Édité par baud123, Nÿco, Pierre Jarillon et Florent Zara. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
44
19
nov.
2012
Internet

Horde est un framework PHP qui propose tout un ensemble d'applications permettant, entre autres, d'installer un groupware (Horde Groupware) contenant webmail, carnet d'adresses, calendrier, filtres Sieve, fichiers, le tout partageable de différentes manières.

Dans cette version 5, l'intégration des différents composants a été complètement revue et offre un résultat à des années lumières des versions précédentes. De même, les performances ont été accrues de façon appréciable.

Journal Une recette pour auto-héberger sa boulangerie

43
5
juin
2013

Peu de gens le savent, mais il est parfaitement possible de faire du bon pain à domicile sans machine.

Voici la recette que j'utilise depuis des années.

Les ingrédients et matériels nécessaires sont:

  • 500g de farine.
  • un sachet de levure boulangère.
  • 1,5 cuillère à café de sel.
  • 300g d'eau tiède.
  • un grand récipient.
  • une cuillère en bois.
  • du papier cuisson.
  • un four.

La fabrication se fait en sept étapes:

  1. Commencez par mélanger la farine, la levure et le sel dans (...)

Journal Pédagogie de couloir à l'usage des démarchés

43
11
mar.
2011

Yo Nal,

bien ou bien?

Aujourd'hui on a sonné à ma porte, et en ouvrant j'ai vu apparaître un accort commercial itinérant. Il s'est avéré que le bonhomme voulait m'annoncer qu'il était possible d'enlarger mon débit car, hosanna, mon immeuble est câblé.

- Vous savez que votre débit chez Carrérouge n'est pas suffisant ?

- Ben douze mégabites à la seconde c'est déjà pas mal, ça me suffit, votre offre ne m'intéresse pas. J'ai pas de problèmes à l'heure (...)

Fotoo Hosting : un service autohébergé pour mettre en ligne rapidement ses images

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Nÿco et Xavier Teyssier. Modéré par j. Licence CC by-sa
40
4
oct.
2012
Technologie

Vous connaissez peut‐être ImageShack, imgur, TinyPic et bien d’autres encore. Tous ces services ont en commun la possibilité d’envoyer une ou plusieurs images rapidement pour les rendre disponibles en ligne, par exemple dans un forum, ou pour partager un album de photos de vacances, etc. Contrairement à Flickr ou Picasa (et Piwigo, zenphoto et autres équivalents libres), leur but n’est pas d’archiver, classer et trier ses photos, mais simplement de partager rapidement du contenu avec n’importe qui.

Eh bien, Fotoo Hosting, tout comme l’excellent Jyraphe, est une application PHP permettant de faire la même chose que ces imgur et autres TinyPic, sur son propre serveur, sans rien avoir à configurer. Il suffit de copier un seul fichier, et hop !

Fotoo Hosting permet d’envoyer des fichiers seuls (JPEG, PNG, GIF, GIF animé, et XCF et SVG, si ImageMagick est installé) et des albums photos constitués de plusieurs fichiers JPEG. Les grandes images sont redimensionnées avant envoi (en JavaScript) pour soulager votre bande passante, ainsi que le processeur de votre serveur. Il est ensuite possible de partager ces photos très simplement avec un lien court. Les photos peuvent être publiques ou privées (elles n’apparaissent alors pas dans la liste des images hébergées).

Fotoo Hosting est un logiciel libre distribué sous licence AGPL v3.