Dernières évolutions autour de 0 A.D.

106
24
mai
2014
Jeu

0 A.D., le fameux jeu de stratégie historique en temps réel et en 3D, développé par Wildfire Games, avait fait l'objet d'une dépêche en décembre 2013. Les avancées des versions alpha 12, alpha 13, et — dans une moindre mesure — alpha 14 y avaient été développées.

0 A.D.

La sortie récente de la version alpha 16 de 0 A.D. est l'occasion de récapituler les évolutions de ce projet ambitieux sur ses trois dernières alphas.

NdM : 0 A.D. est un jeu libre dont le code source est sous licence GNU GPL v.2 tandis que le contenu artistique est sous licence CC-BY-SA.

Journal Playnewton: la console vraiment libre

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
92
13
juil.
2012

Bonjour Nal,

Tu es sans doute au courant qu'un projet de console libre fait beaucoup parler de lui en moment. Malheureusement, Ouya, c'est son nom, n'est pas si libre que ça et a quelques défauts:

  • un matériel NVIDIA/ARM qui oblige à utiliser des pilotes propriétaires.
  • des restrictions sur les jeux: ils devront proposer obligatoirement une partie "free to play" et les ventes seront taxés à 30%.
  • une configuration peu performante.
  • un OS Android alors que beaucoup aurait préféré voir une (...)

Journal Valve va (probablement) concevoir sa propre console de jeux avec "Linux"

84
9
déc.
2012

Sommaire

En guise de préambule, je vous prie de bien vouloir m'excuser pour ce titre de journal qui peut laisser croire que je me livre ici à de la seule spéculation. En fait, je me base sur un article récent de Kotaku qui relaie (n'importe comment) les propos de Gabe Newell, le charismatique co-fondateur de Valve Corporation.

Résumé des épisodes

(...)

FlightGear 3.0 pour prendre son envol

Posté par (page perso) . Édité par BAud, ZeroHeure, palm123 et M5oul. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
75
28
fév.
2014
Jeu

FlightGear 2.0 est sorti en février 2010. Ça fait déjà 4 ans ! Voici la sortie, ce 17 février 2014, de la version 3.0 de FlightGear le simulateur de vol libre, sous licence GPL.

FlightGear vise à être réaliste, plus de 20 000 aéroports réels sont modélisés, avec un soin particulier porté aux inscriptions et éclairages de pistes et d’approche, ainsi que le respect des pentes de pistes. De nombreux aéroports ont des voies de circulation (taxiway) fonctionnelles. Pour simuler des animations de vols réaliste FlightGear utilise JSBSim.

FlightGear est plus qu’un jeu puisqu’il est officiellement employé dans des simulateurs validés par la FAA.

Vol au dessus des nuages - Beechcraft b1900d
Vol au dessus des nuages - Beechcraft B1900D

Journal J'ai testé pour vous : Counter Strike sur Debian

74
8
fév.
2013

Bonsoir Nal,

Ce soir, j'ai voulu jeter un coup d'oeil à Steam et pour essayer je me suis dit que j'allais acheter Counter Strike, un jeu qui m'a fait rebooter sous Windows de multiples fois lorsque j'étais lycéen.

Ma config

Logiciel : Debian Wheezy 64 bits avec Awesome WM, que des drivers libres.
Matériel : Laptop avec Intel Core i5, 4Go de RAM, Chipset graphique intégré intel

Première étape : installer Steam

Steam est disponible pour Ubuntu 32 bits, donc (...)

Ryzom, un nouveau départ

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Nÿco, baud123, Benoît Sibaud, ZeroHeure et Florent Zara. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
74
26
sept.
2012
Jeu

Ryzom est un MMORPG, c’est‐à‐dire un jeu de rôle en ligne massivement multijoueur. Son monde est la planète végétale Atys. Il serait trop long de tenter de décrire cet univers très riche et complexe. Le site commercial, les guides officiels et communautaires peuvent y aider. Plusieurs articles ont déjà été rédigés sur LinuxFr.org, car c’est le premier jeu de cette ampleur qui a été libéré (tant d’un point de vue moteur que données graphiques), au bout de plusieurs tentatives infructueuses. Le jeu est maintenu par la société Winch Gate et va, au cours de cette semaine, connaître une petite révolution : la fusion de trois mondes parallèles, dans trois langues différentes (allemand, anglais et français) en un seul.

Logo Ryzom

Je tiens à insister sur le fait que je ne suis pas du tout un spécialiste de Ryzom. Je m’y suis intéressé depuis qu’il a été libéré (c’est un jeu sous licence libre, j’y reviendrai en deuxième partie). J’y ai joué depuis qu’un client officiel pour GNU/Linux existe, et je me suis même abonné, plus pour soutenir le jeu, que pour profiter du déblocage des hauts niveaux que je suis loin d’atteindre.

J’ai découvert un univers très mature, avec des joueurs ouverts, qui, même s’il ne profite pas des univers gigantesques d’autres MMORPG, reste un petit monde complexe, plein de secrets, où la forte interaction entre les avatars tient une place prépondérante. Ce jeu, de par sa nature, peut décourager les hardcore gamers (joueurs passionnés) en quête de conquêtes, puissance et artefacts, ainsi que les casual gamers (joueurs occasionnels), de par sa relative complexité. Il est ainsi majoritairement composé de mid‐core gamers (entre les deux), des joueurs modérément réguliers, mais fidèles, considérant le jeu comme un hobby, sans que ça devienne une obsession, car même des avatars faibles peuvent tenir un rôle important via un roleplay (interprétation du personnage) bien tenu, y compris sans être connecté au jeu (via le forum, par exemple).

C’est dans ce contexte que la fusion des mondes sera sûrement passionnante, car elle va démultiplier les interactions possibles. Mais celle‐ci ne se sera pas faite sans accroc.

Mais avant de vous proposer de venir ou revenir un jour, pourquoi pas, rejoindre les réfugiés d’Atys, je vais en deuxième partie tenter de résumer l’histoire, réelle, de Ryzom et de cette fusion des mondes.

Journal Une histoire de fork

71
21
août
2012

Sommaire

NdM : Le journal a été transformé en dépêche.

Dans un récent journal, il a été fait état du problème (...)

Journal Comment je suis devenu chef de projet

70
8
oct.
2017
Ce journal a été promu en dépêche : Comment je suis devenu chef de projet.

Quand je ne suis pas au boulot, quand je ne suis pas en train de faire des photos, je travaille petitement sur un projet qui m’enthousiasme beaucoup. C’est un jeu vidéo qui s’appelle Unvanquished et c’est un projet de passionnés : chacun venant d’un peu partout sur la planète et chacun contribuant un peu quand il peut. Le projet doit avoir au moins cinq ans. Je m’y suis intéressé très rapidement et ai commencé à contribuer en 2013 (de simples corrections (...)

Ryzom libère l'intégralité de ses artworks !

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, NeoX et tankey. Modéré par NeoX. Licence CC by-sa
68
29
juil.
2014
Jeu

Après avoir libéré son moteur de jeu en 2009, le MMORPG Ryzom, jouable sous Windows, GNU/Linux et Mac, vient de faire un pas de plus vers le monde du Libre en passant toutes ses illustrations originales - soit 1916 artworks - sous licence CC-by-SA.

atys_in_the_hand

L'ensemble des œuvres (soit presque 2000 illustrations originales sous licence CC-by-SA) est consultable pour la première fois sur la page Flickr de Ryzom.

Au-delà de la libération de ces Artworks, leur publication elle-même réjouit la communauté des joueurs et promet d'être une mine précieuse pour le projet libre Ryzom Forge, qui travaille à enrichir Ryzom de nouvelles créations.

Gageons que ces illustrations seront une source d'inspiration pour la production de nouveaux contenus !

The Dark Mod 2.0 sort en version standalone

Posté par (page perso) . Édité par Thom, palm123, NeoX, fravashyo, Xavier Teyssier, 16aR, Elfir3, tuiu pol et potate. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
68
24
oct.
2013
Jeu

The Dark Mod est un jeu vidéo d'infiltration en vue subjective, dans un univers gothique et steampunk. Ce jeu vient de sortir en version 2.0 le 8 octobre dernier, précédant de quelques jours son quatrième anniversaire !

logo The Dark Mod

The Dark Mod est initialement une conversion complète de Doom 3. Le code source du moteur de ce dernier ayant été publié et libéré (sous licence GNU GPL v3), le moteur de jeu a été adapté à The Dark Mod. Ainsi affranchi du Doom 3 original, The Dark Mod devient autonome.

C'est le premier jeu à profiter de la libération du moteur id Tech 4, et par là même le premier « mod » à devenir « standalone » grâce à cette libération.

Il aura fallu deux ans pour que sorte un jeu exploitant ce moteur en profitant de sa libération, ce qui peut étonner quand on compare avec la prolifération de jeux qui ont exploité les précédents id Tech. Cela s'explique certainement par le fait que ces précédents moteurs sont intégrés à des projets qui les utilisent (Qfusion pour War§ow, DarkPlace pour Xonotic, Daemon pour Unvanquished, etc.). Ces précédents moteurs sont donc encore activement développés et améliorés ce qui fait que dans beaucoup de cas la migration vers un plus récent n'est pas nécessaire car le retard technologique a été rattrapé sur plusieurs points.

The Dark Mod a été développé dès le départ avec id Tech 4 et en exploite plusieurs spécificités. Il a été conçu avec les limites et les possibilités de ce moteur. Il bénéficie donc directement de cette libération, pour le grand bonheur des joueurs qui ne possèdent pas Doom 3 mais qui s'essaieraient bien aux frissons du cambriolage…

NDA : merci à tous ceux qui ont contribué à la rédaction de cette dépêche et je remercie particulièrement thom< pour ses tests de mission et plusieurs copies d'écran qui illustrent cette dépêche.

Comment je suis devenu chef de projet

66
9
oct.
2017
Jeu

Quand je ne suis pas au boulot, quand je ne suis pas en train de faire des photos, je travaille petitement sur un projet qui m’enthousiasme beaucoup. C’est un jeu vidéo qui s’appelle Unvanquished et c’est un projet de passionnés : chacun venant d’un peu partout sur la planète et chacun contribuant un peu quand il peut. Le projet doit avoir au moins cinq ans. Je m’y suis intéressé très rapidement et ai commencé à contribuer en 2013 (de simples corrections de traduction) ; pour ensuite m’y impliquer plus significativement en 2015 (du code améliorant l’ergonomie de l’interface). Et puis, de fil en aiguille, ce 3 octobre 2017, je suis devenu chef de projet. Nous sommes trois à nous partager cette fonction.

Sortie de “La Bataille pour Wesnoth” 1.12

63
4
jan.
2015
Jeu

La Bataille pour Wesnoth ou The Battle for Wesnoth est sortie en version stable 1.12 le 23 novembre 2014, soit 3 ans après la précédente version.
La Bataille pour Wesnoth est un jeu de stratégie au tour par tour, publié sous GNU GPL v2+, traduit en français et prenant place dans un univers médiéval-fantastique. Il peut se jouer en solo via des campagnes ou en multijoueur sur Internet ou en local.

Logo

Warsow 2 : en route vers la liberté ?

59
23
fév.
2016
Jeu

Plus de 18 mois après Warsow 1.5, Warsow 2.0 et 2.01 sont sortis, respectivement en novembre et décembre 2015. Au menu :

  • un niveau de tutoriel pour vous initier ;
  • 150 nouvelles fonctionnalités ;
  • des performances grandement améliorées ;
  • beaucoup d’effets graphiques ont été refondus.

Et nouvelle très importante : la majorité des données a déjà migré vers la licence Creative Commons Attribution-ShareAlike 4.0, dans un but avoué de pérenniser l’expérience Warsow ; il y a cependant besoin de participation supplémentaire au projet pour y arriver et remplacer les quelques textures et sons non libres restants.

Notez que le 26 mai prochain, Warsow fêtera le dixième anniversaire de la version 0.1.

logo Warsow

L’apport d’id Software aux jeux vidéo libres et sous GNU/Linux

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Nÿco, Xavier Claude, Lucas Bonnet et baud123. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
59
30
nov.
2011
Jeu

Suite à la récente libération du moteur de Doom 3 (id Tech 4) et 6 ans après celle du moteur de Quake III, un retour en arrière n’est pas superflu pour comprendre l’origine de ce don à la communauté du Libre.

SuperTuxKart 0.9 est sorti

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, palm123 et Pierre Jarillon. Modéré par tankey. Licence CC by-sa
58
22
avr.
2015
Jeu

SuperTuxKart est un jeu de course de kart avec Tux comme héros et d'autre mascottes de logiciels open source (Gnu, Gimp, Suzanne de blender, Xue la souris d'XFCE, etc).

Le temple cocoa

La bande annonce est disponible sur youtube

Après plus d'un an de développement, la 0.9 qui est sortie il y a quelques jours embarque pour la première fois le nouveau moteur de rendu nommé Antarctica commencé durant la participation du projet au Google Summer of Code 2013. Ce changement important permet d'avoir une meilleure qualité visuelle avec notamment des ombres et lumières entièrement dynamiques, le ciel qui illumine la piste et des réflexions sur les surfaces métalliques.
La seconde partie de l'article vous en dira beaucoup plus…