La monnaie libre pour une économie du Libre

Posté par . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud, ZeroHeure et Yvan Munoz. Modéré par Ontologia. Licence CC by-sa
32
11
mai
2018
Technologie

Certains ici auront probablement déjà entendu parler du concept de monnaie libre et peut-être de sa première mise en pratique : la Ğ1 (généralement prononcée "june").
J’ai pensé qu’une courte présentation sur ce site serait une bonne idée car nous sommes assez nombreux à penser que cette monnaie est parfaitement en adéquation avec la mise en place d'une économie dans l’esprit des logiciels libres : économie de la synergie, du partage spontané, du financement participatif et du don.
Bonne lecture ! :)

logo-G1

Création d’une maison du Libre et des Communs à Paris

4
16
avr.
2018
Communauté

La maison du Libre et des Communs est un projet visant à sanctuariser un espace parisien dédié où pourront se réunir les projets afin d’avancer. Mais aussi cela vise à amener les consommateurs de logiciels libres et de communs à devenir également contributeurs.

Un financement participatif est en cours pour financer cet espace la première année :

  • 25 k€ pour 20 m² et 10 conférences ;
  • 35 k€ pour 40 m² et 15 conférences (dont 5 avec accès à l’espace restauration) ;
  • etc. ;
  • 100 k€ pour 60 m², une salle privative et 50 conférences (dont 20 avec accès à l’espace restauration).

N. D. M. : Les plus anciens se souviendront d’un ancien projet de 2004, relancé en 2012, voire de La Cantine devenu Numa. Le nouveau projet de « Maison » est porté par d’autres structures (La Paillasse et plusieurs autres structures ou personnalités associées autour). « La Paillasse a choisi un modèle d’économie pluriel, où le don, le contre‐don, le gratuit, cohabitent avec le marchand. » La Maison du Libre et des Communs (via une association de préfiguration actuellement) signera une convention avec La Paillasse pour sous‐louer une partie des locaux. L’association LinuxFr a été invitée à participer au projet depuis sa création et n’a pas souhaité y participer (pas de permanent donc pas de besoin impératif de locaux, existence de locaux disponibles épisodiquement si nécessaire, et prix de sous‐location élevé). Nous relayons néanmoins cette campagne de financement participatif.

Libravatar — fin du service ou début du renouveau

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud, ZeroHeure et Yvan Munoz. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags :
22
7
mai
2018
Technologie

Qu’est‐ce que Libravatar ?
Le projet Libravatar permet de mettre à disposition de vos services un avatar unique pour l’ensemble de vos comptes. Il ne s’agit rien de plus que du même service proposé par Gravatar sans la couche Wordpress et avec la possibilité d’auto‐hébergement.

L’ensemble se compose des technologies suivantes :

  • PostgreSQL ;
  • Django ;
  • Python (2.7).

Logo de Libravatar

Tous les services ne sont pas compatibles Libravatar, mais quand ils sont compatibles Gravatar, la plupart du temps, une petite demande d’intégration Git (pull‐request) et cela peut le devenir car la méthode est la même. En effet, cela se base sur votre adresse de courriel et l’utilisation de hash.

ToutEnClic 5.02 pour gommer les différences

Posté par . Édité par Benoît Sibaud et Davy Defaud. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
37
7
mai
2018
Éducation

ToutEnClic est un logiciel pour travailler à l’écran sur un document numérisé, de la même façon que sur un cahier, pour palier le handicap moteur des enfants incapables d’utiliser les outils usuels, tels que règles, crayons, compas. Alain Delgrange le développe depuis 2009 dans un environnement Ubuntu, publie une version 5.02 entièrement réécrite en Python 3 et PyQt 5 pour apporter plus de fluidité, de stabilité et améliorer ses nombreuses fonctionnalités qui répondent quasiment à toutes les tâches demandées par un enseignant à ses élèves.

Un logiciel libre de gestion des cultures OpenJardin

74
30
jan.
2018
Communauté

OpenJardin est un logiciel pour GNU/Linux orienté permaculture. Nous avons réalisé un logiciel de gestion graphique et interactif des parcelles avec des fiches de cultures par parcelle, une planification annuelle et une planification des rotations de cultures.

L’ensemble est géré par une base de données SQLite qui inclut la majorité des espèces potagères et conservera l’historique des cultures. Les variétés potagères seront ajoutées avec la possibilité d’y indiquer les dates de semis et récoltes, les plantes compagnes et les rotations.

Le plan du jardin est facilement modifiable avec intégration d'un fond de plan aux formats JPEG/PNG/BMP, etc. Le logiciel est libre et sous licence GNU GPL v3.0 , il est téléchargeable en paquet Debian .deb pour GNU/Linux 64 bits. On y trouve également une notice d’utilisation à la page téléchargement ainsi que les sources en C++/Qt 5.5, pour ceux qui veulent les modifier. Les retours sont les bienvenus pour l’améliorer ou y apporter des ajouts.

Journal Funkwhale, un serveur de musique libre, moderne et convivial, qui recherche des contributeurs

Posté par . Licence CC by-sa
51
21
mar.
2018

Je viens de publier la version 0.7 de funkwhale, et je me suis dis que c'était l'occasion de présenter le projet un peu plus largement.

Liens utiles

Funkwhale, c'est quoi ?

On parle d'un serveur de musique sous licence libre (BSD-3, il n'est pas impossible que ça bouge), fortement inspiré de l'expérience proposée par le désormais défunt Grooveshark.com.

L'idée principale, c'est de pouvoir mettre sa bibliothèque musicale en ligne (...)

Journal Présentation de Serge : un outil de veille Libre

Posté par . Licence CC by-sa
30
13
mar.
2018

Bonjour à tous !

Avant tout chose, je tiens à dire que je développe avec mes collègues, 2 projets en rapport avec le Libre, dans ce journal je vais parler du deuxième projet, Serge. Le premier est de loin le plus important et je vous ferai un article dessus en fin de semaine.

Il est important à noter que nous avons monté une entreprise Cairn Devices, afin de développer le premier projet, l’Open Computer. Serge est quant à lui né d’un (...)

Journal Jean-Claude Ameisen évoque le problème des codes fermés au sénat

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
27
13
mar.
2018

Jean-Claude Ameisen a été auditionné devant la commission des affaires sociales, ce 8 mars, en tant que président d'honneur du comité consultatif national d'éthique pour la révision de la loi de bioétique de 2011.

Cette audition est disponible en "replay" sur la chaîne public sénat.

J'en parle ici, car entre 1:12:32 et 1:14:11, Jean-Claude Ameisen évoque les problèmes éthiques liés à l'utilisation d'algorithmes fermés de prise de décision dans des domaines publics comme la justice ou la santé.

(...)

Journal Freetorrent.fr : putain 12 ans !

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
18
5
déc.
2017

freetorrent.fr va aborder sa 12ème année d'exitence.
En 2017, freetorrent.fr s'est "refait une santé" avec un nouveau design, un nouveau "code".
En septembre dernier, le site évolue (enfin…) en s'appuyant sur HTML5 + PHP et PDO pour la partie MySQL + XBTT pour la partie tracker. Il doit permettre une navigation plus fluide, plus claire et plus sécurisée (version HTTPS) tout en apportant un peu de fraicheur au design du site.
Avec un peu plus de 80 torrents actifs, le (...)

Terminus : un jeu d’aventure pour apprendre à utiliser la ligne de commande

Posté par . Édité par Davy Defaud, Nÿco, palm123 et Benoît Sibaud. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
63
20
nov.
2017
Jeu

En 2011, des étudiant·e·s du MIT ont eu l’idée de passer par le biais du jeu vidéo pour apprendre à utiliser la ligne de commande GNU/Linux aux non‐initié(e)s. Trois ans plus tard sortait le jeu Terminus jouable (accès au code source).

Terminus, un jeu avec des gamins, des trolls, et des manuscrits