Utiliser son Android de façon plus sécurisée

22
9
juin
2018
Android

Android, le système d’exploitation largement majoritaire sur les mobiles, est, comme chacun le sait sur LinuxFr.org, construit sur un noyau Linux.

Linux étant sous licence GPL, tout peut vous sembler parfait, mais en réalité la couche applicative Android est beaucoup moins amicale que son noyau Linux.

Le but de cet article est de vous expliquer le fonctionnement d’Android, de vous faire découvrir sa face cachée et de vous expliquer comment vivre avec dans les meilleures conditions possibles.

Forum général.général besoin d'infos : android sécurité

Posté par . Licence CC by-sa
1
24
mai
2018

Le prochain article/wiki concernera Android et la sécurité (du point de vue utilisateur). En vue de sa construction, je souhaiterais donc vos retours d'expérience, astuces et bonnes pratiques en vrac. Je ferai le tri, aucune information n'est inutile.
Voici le lien vers le brouillon de l'original, en attendant la création de la page wiki sur linuxfr dont je posterai le lien ici même si je puis encore édité. (vous tracassez pas, la version finale sera épurée des trolls et (...)

Qubes OS 4.0

Posté par . Édité par Davy Defaud, Nils Ratusznik, palm123, Yvan Munoz et ZeroHeure. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa
30
21
mai
2018
Distribution

L’équipe de Qubes OS a publié la version 4.0 de sa distribution le 28 mars 2018. Qubes OS est un système d’exploitation focalisé sur la sécurité qui se situe à mi‐chemin entre une distribution classique et un hyperviseur. Il s’appuie sur l’hyperviseur Xen et propose un système sécurisé basé sur l’isolation.

Logo de Qubes OS

Wiseflat, un serveur conteneurisé pour vos projets personnels

Posté par . Édité par ZeroHeure, patrick_g, palm123 et Davy Defaud. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
24
16
mai
2018
Administration système

Wiseflat est un projet permettant d’héberger ses applications Web dans des conteneurs LXC sur un (ou plusieurs) Raspberry Pi.

C’est une alternative à docker CE avec du LXC (car, en tant qu’administrateur système, je trouve ça plus pratique d’avoir un accès SSH dans mes conteneurs).

Wiseflat est donc une boîte à outils permettant d’installer des micro‐services clef en main « production ready », afin de se focaliser sur ce qu’on a réellement besoin de faire.

Plus de détails dans la suite de la dépêche.

PacketFence version 8 est disponible

20
30
avr.
2018
Sécurité

Inverse annonce la sortie de la version 8 de PacketFence. PacketFence est une solution de conformité réseau (NAC) entièrement libre (GPL v2), supportée et reconnue. Procurant une liste impressionnante de fonctionnalités telles un portail captif pour l’enregistrement ou la remédiation, une gestion centralisée des réseaux filaires et sans fil, la prise en charge du 802.1X, l’isolation niveau 2 des composantes problématiques, l’intégration aux détecteurs d’intrusions tels Snort et Suricata, la reconnaissance d’appareils avec Fingerbank et plus encore. PacketFence peut être utilisé pour sécuriser efficacement aussi bien des réseaux de petite taille que de très grands réseaux hétérogènes.

Forum général.général Piratage compte amazon

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
4
7
avr.
2018

Bonjour,
ma chère épouse a été victime d'une prise de contrôle indésirable de son compte amazon.

Jeudi matin, elle trouve dans sa boîte un message de demande de réinitialisation du mot de passe de son compte (message reçu vers 3H00 du matin).

En se rendant sur la page de login Amazon (directement, pas en cliquant sur un lien du message), elle constate qu'effectivement elle ne peut plus s'identifier.

Blocage carte bancaire auprès de sa banque, contact avec Amazon par téléphone (...)

Journal KeePassXC-Browser et gestion des mots de passe

24
6
mar.
2018

Bonsoir,

J'ai une approche très conservative (voire vieillotte) pour gérer mes mots de passe: je place tout dans un fichier texte chiffré.

Je suis séduit par l'idée d'avoir une intégration avec le navigateur, mais jusqu'ici j'étais un peu inquiet (peut-être à tort ?) qu'une faille dans le navigateur puisse facilement donner accès à tous mes mots de passe.

Je viens de voir passer la sortie de KeePassXC-Browser qui apparemment est une extension de navigateur avec une communication sécurisée avec le gestionnaire (...)

Forum Linux.général Packetfence et pare-feu: la différence?

Posté par . Licence CC by-sa
2
23
jan.
2018

Bonjour.

Une question que je me suis posée mais sans jamais le faire tout haut, c'est "si j'ai besoin d'une solution de pare-feu, puis-je installer packetfence?" Je dois avouer que je n'ai jamais bien compris ce que fait un NAC (Contrôle d'Accès Réseau) par rapport à un pare-feu.

Dans les pare-feu, je connais Astaro (aujourd'hui Sophos) et DD-WRT. Le premier est plutôt bien foutu mais le mode et le prix de la licence ne me plaît (...)

Journal L'union européenne finance une « chasse aux bugs » pour le lecteur multimédia VLC

Posté par . Licence CC by-sa
61
3
jan.
2018

Depuis début 2015, l'union européenne finance un petit "programme pilote" nommé FOSSA, proposé par les eurodéputés Julia Reda (pirate) et Max Andersson (verts), destiné à améliorer la solution des logiciels libres, en particulier (mais pas uniquement) ceux utilisés par les institutions de l'union européenne.

En juin 2016, ce projet avait fait appel aux opinions du public pour choisir un petit nombre de projets logiciels pour lesquels financer un audit du code source (voir le précédent journal LinuxFR à ce sujet) (...)

Journal 56.onion

Posté par . Licence CC by-sa
20
3
fév.
2018

La documentation de ma distribution préférée est accessible à l'adresse qubesos4rrrrz6n4.onion depuis moult temps. Depuis peu, elle est également accessible à l'adresse sik5nlgfc5qylnnsr57qrbm64zbdx6t4lreyhpon3ychmxmiem7tioad.onion. La première adresse est chouette car presque lisible et mémorisable par un être humain. La seconde est un monstre de complexité. Pourquoi a-t-on des adresses en .onion qui passent de 16 à 56 caractères?

En bref: les onions passent en version 3

Les adresses courtes correspondent à des services en version 2, et les adresses longues (...)

Journal Areva → New Areva → Orano ? Vérifions ça…

Posté par (page perso) .
45
23
jan.
2018

« Demain » (après dormir)Dans la journée, New Areva (la branche « saine » issue de la scission d'Areva), devrait être renommée. D'après les informations du Monde (entre autres), le nouveau nom de l'entreprise devrait être Orano.

En vrai, on s'en cogne. Ce qui nous intéresse maintenant, c'est :

Peut-on vérifier la crédibilité d'une telle information ?

Une piste est de passer par le site internet. Areva et ses subdivision étant une entreprise de droit français, ils ont probablement un nom de domaine (...)

Pass the SALT 2018 : une conférence dédiée à la sécurité et au logiciel libre

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud, ZeroHeure et palm123. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
24
31
jan.
2018
Sécurité

Après dix années de bons et loyaux services passés à l’animation du thème Sécurité des RMLL, l’équipe a décidé de passer la main et de se lancer dans une nouvelle aventure : Pass the SALT (Security And Libre Talks), une conférence dédiée à la sécurité et au logiciel libre.

Cet événement sera gratuit, libre d’accès et se déroulera du 2 au 4 juillet 2018 à l’école Polytech de Lille [N. D. M. : pour mémoire, les RMLL 2018 auront lieu à Strasbourg du 7 au 12 juillet 2018].

Les conférences seront données en langue anglaise afin de permettre la participation la plus ouverte et accessible possible aux conférenciers et conférencières étrangers.

SALT2018

L’appel à soumissions est ouvert jusqu’au 31 mars 2018. Ne soyez pas timides, participez ! Promis, l’accueil sera bienveillant et pour toute question, c’est par ici : cfp@pass-the-salt.org. :-)

Et enfin, si vous êtes une entreprise impliquée dans la sécurité et/ou les logiciels libres, nous serions heureux de vous compter parmi nos soutiens !

Wapiti 3.0.0 : Nouvelle version du scanneur de vulnérabilités Web

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, palm123, Yvan Munoz et Davy Defaud. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
48
14
jan.
2018
Sécurité

Wapiti est un scanneur de vulnérabilités Web publié sous licence GNU GPL v2.

Il permet de détecter la présence de failles courantes (injection SQL, XSS, inclusion de fichier, exécution de code ou de commande, etc.) sur les sites Internet et les applications Web via différents modules d’attaque. L’exploitation des failles remontées n’est pas gérée par le logiciel, l’utilisateur doit donc procéder à l’exploitation lui‐même ou s’en remettre à un logiciel spécifique (comme sqlmap pour les failles SQL).

Wapiti génère des rapports de vulnérabilités dans différents formats (HTML, texte, JSON, XML). C’est un outil en ligne de commande qui a peu de dépendances et s’installe facilement.