FlightGear 3.0 pour prendre son envol

Posté par (page perso) . Édité par BAud, ZeroHeure, M5oul et palm123. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
75
28
fév.
2014
Jeu

FlightGear 2.0 est sorti en février 2010. Ça fait déjà 4 ans ! Voici la sortie, ce 17 février 2014, de la version 3.0 de FlightGear le simulateur de vol libre, sous licence GPL.

FlightGear vise à être réaliste, plus de 20 000 aéroports réels sont modélisés, avec un soin particulier porté aux inscriptions et éclairages de pistes et d’approche, ainsi que le respect des pentes de pistes. De nombreux aéroports ont des voies de circulation (taxiway) fonctionnelles. Pour simuler des animations de vols réaliste FlightGear utilise JSBSim.

FlightGear est plus qu’un jeu puisqu’il est officiellement employé dans des simulateurs validés par la FAA.

Vol au dessus des nuages - Beechcraft b1900d
Vol au dessus des nuages - Beechcraft B1900D

Journal Stunt Rally (course de voitures) réutilise les graphiques de 0.A.D (stratégie, antiquité)

49
10
août
2014

La dernière version du jeu Stunt Rally a repris des contenus (CC-BY-SA) de 0.A.D. : des courses au milieu d'un village nord-africain traditionnel.

La gallerie de capture d'écran est sur Googe Plus.

Je trouve que l'intégration graphique est encore peaufinable (les maisons me semblent trop petites et les textures ne collent pas si bien ensemble), mais c'est un bon exemple du genre de réutilisations assez inattendues que permet l'art libre.

Présentation du jeu Simutrans

Posté par . Édité par baud123, Benoît Sibaud et NeoX. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
39
14
avr.
2012
Jeu

Simutrans est un jeu gratuit open source (perl Artistic License) de simulation de transport.
Bien que ce jeu existe depuis assez longtemps, puisque son développement a commencé en 1997, cet article permet de faire un point sur l'actualité du projet et de sa communauté.

Fonctionnement du jeu

« Créer des réseaux de transports comme vous l'avez toujours rêvé » explique la page d'accueil du site officiel.

Logo

Le but est d'établir une ou plusieurs sociétés de transport prospères :

  • transports de passagers, de courriers et de matières premières ou de produits manufacturés par la route, le rail, la mer ou les airs.
  • interconnexion entre les villes, les quartiers avec des bâtiments publics, des attractions touristiques.

Vous devez contrôler l'état de vos finances et le trafic des véhicules et des biens transportés.
Des moyens de transports, des usines et divers bâtiments apparaissent au fil des années entre 1880 date de début de jeu et 2050 date de fin.
Il est également possible d'activer le mode jeu libre et d'avoir à disposition une inépuisable plate-forme de création de villes et de transports.

Enfin le jeu, multi-joueurs, peut aussi se décliner en version serveur. Il existe d'ailleurs un certain nombre de parties directement accessibles en ligne à travers Internet.

Les avancées des jeux pour GNU/Linux au mois d’octobre

38
9
nov.
2012
Jeu

Steam fait beaucoup parler de lui en ce moment, mais la plate‐forme GNU/Linux n’a pas attendu le bon vouloir de Valve [NdM : solution propriétaire de DRM nouvellement arrivée sur système GNU/Linux] pour devenir une plate‐forme de jeu vidéo ! Que s’est‐il passé durant le mois dernier ? Voici un petit aperçu du développement de certains jeux (libres ou non) qui courtisent le manchot sur sa banquise…

N.D.A. : Merci à baud123 pour sa relecture tout au long de la rédaction de cette dépêche et pour ses multiples corrections, même les plus petits détails comptent !

Journal Sortie de la version 2.00 de Openmeca

Posté par . Licence CC by-sa
38
6
jan.
2016
Ce journal a été promu en dépêche : Sortie de la version 2.00 d’Openmeca.

Cher Journal,
Tout d'abord, je te souhaite une bonne et heureuse année 2016. Ensuite, je voudrais te parler du logiciel libre Openmeca, dont une nouvelle version majeure (la 2.0) vient juste de paraître sur gitlab.

Un bref historique

Openmeca est un projet personnel. Pour être honnête avec toi, cher Journal, la première version était un peu brouillonne, voir même carrément cracra. Tu comprendras qu'à cette époque, il y a 8 ans, j'étais jeune, fougueux et surtout très (...)

incompact3d.com fête son premier anniversaire

37
15
oct.
2016
Science

Pour célébrer le premier anniversaire du site incompact3d.com, faisons une brève plongée dans le code de calcul éponyme sous licence libre (GNU GPL) qui a plus de 15 ans ! Il permet de résoudre les équations de Navier‐Stokes incompressibles en 2D/3D et peut exploiter efficacement plus d’un million de cœurs.

FlightGear 2.6

Posté par (page perso) . Édité par reno, weeber, Xavier Claude, olivierweb et baud123. Modéré par NeoX. Licence CC by-sa
37
7
mar.
2012
Jeu

FlightGear est un simulateur de vol gratuit, open source et multiplateforme. Il offre une grande diversité de modèles d'avions, plus de 400 modèles, ainsi qu'un environnement multijoueur.

Merci à reno, olivierweb, weeber et Xavier Claude pour leurs contributions sur cet article.

Journal Le VHDL prend-il l'eau ?

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
28
12
nov.
2014

Le VHDL est un langage de simulation numérique. C'est initialement une commande de l'armée américaine pour standardiser les spécifications de circuits numériques. Le VHDL a été standardisé à coup de pelle à neige par l'IEEE en se basant sur le langage ADA.

Du langage de simulation, le VHDL est passé au langage de description hardware avec l'arrivée des FPGA/ASIC. Les constructeurs de FPGA fournissant des outils de conversion VHDL->netlist pour leurs propres composants. Chacun y allant de son interprétation du (...)

Des MEMS et du Libre

Posté par . Modéré par Florent Zara.
26
26
juil.
2011
Matériel

Je travaille dans les MEMS, les microsystèmes électromécaniques (Micro‐ElectroMechanical Systems), voir l'introduction dans la suite de cette dépêche issue d'un journal de maclag< pour plus de détails sur ce domaine.
Suite à un commentaire de ma part dans lequel je disais qu’il n’y a rien de libre dans le secteur où je bosse, j’en profite pour faire un état des lieux des « sources ouvertes » qui gravitent autour de ce secteur.

Les robots simulés débarquent sur le Web

Posté par . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure et Yvan Munoz. Modéré par Yvan Munoz. Licence CC by-sa
25
24
août
2017
Python

Utiliser un logiciel de simulation de robots a longtemps nécessité une grande motivation et beaucoup de temps pour installer des gros logiciels et surtout comprendre comment ils marchent…

Heureusement, le cloud vient à notre rescousse : Robotbenchmark nous propose de programmer des robots en Python sans trop se fatiguer avec une série de petits challenges variés. Du suivi de mur pour un robot à roues à une course de dix mètres pour un petit robot humanoïde, un pendule inversé ou encore un suivi visuel pour un robot chien… Ce site utilise X3DOM (un frontal libre à WebGL pour représenter les robots et leur environnement en 3D dans le navigateur. La simulation, assez réaliste, tourne dans le cloud sur des serveurs GNU/Linux. Notre petit programme en Python qui contrôle notre robot tourne lui dans Firejail, un « bac à sable » de sécurité pour GNU/Linux.

Bon, mon programme Python a fait une minute, 46 secondes et 51 dixièmes sur le sprint du robot humanoïde, c’est bien, mais je ne suis pas le plus fort. J’y retourne…

N. D. M. : Robotbenchmark utilise une infrastructure de simulation qui est un logiciel privateur.

Journal flightgear 2.10....

Posté par . Licence CC by-sa
24
17
fév.
2013

La version 2.10 vient de sortir et ça s'annonce comme un grand crû : le changelog.
Le moteur de rendu (Rembrandt) est encore un peu amélioré , il semble utiliser pas mal de fonctions openGL avancée. Malheureusement ce moteur ne semble pas bien fonctionner avec les pilotes libre (en tout cas pour ce qui est de nouveau).
On peut maintenant télécharger les scénarios à la volée en paramétrant une fois le logiciel lancé (ça date de la version 2.8).

(...)

Cloonix 10 est disponible !

Posté par . Modéré par baud123.
20
24
sept.
2011
Virtualisation

Cloonix est un logiciel qui permet la gestion d’un réseau virtuel de machines (virtuelles aussi bien sûr).

À la différence de nombreuses solutions qui tendent à descendre dans le noyau dès que le réseau doit être modifié, Cloonix tente de remonter le réseau dans le monde utilisateur, les liens entre machines étant des sockets.
Cette méthode est à la fois plus souple et plus sécurisée, car il n’est pas obligatoire d’être super‐utilisateur (root) pour créer son réseau virtuel.
Au centre de Cloonix, un processus a pour rôle le clonage de machines et l’émulation du réseau physique reliant les machines virtuelles. Ce processus brasse les paquets en accord avec la topologie choisie par l’utilisateur, cette topologie peut évoluer dynamiquement.
Cloonix combine les avantages des commandes script (toute commande peut être intégrée à un script) aux avantages du « clicodrome », grâce à son interface graphique conviviale basée sur une bibliothèque vectorielle.

Oscopy 0.70 aka 20110921 disponible

Posté par . Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
20
23
sept.
2011
Technologie

Oscopy est une sorte d’oscilloscope propulsé par IPython. En tant que contribution à la simplification du flot de simulation électronique, il permet de visionner des données et de les post‐traiter (arithmétique, trigonométrique, FFT…). La particularité d’Oscopy est d’assurer automatiquement certaines tâches fastidieuses lors du rechargement des données d’origine (par exemple, après une nouvelle simulation) :

  • la mise à jour des signaux post‐traités en tenant compte des dépendances ;
  • la mise à jour des figures et graphiques.

Oscopy gère la communication avec d’autres programmes, tels que gschem de la suite gEDA, qui peuvent déclencher la relecture des fichiers à distance (D-Bus, etc.). Oscopy est conçu pour être facilement extensible, peu d’effort est nécessaire pour gérer de nouveaux formats de fichiers ou types de graphiques.

La version 0.70 aussi appelée 20110921 se focalise sur la stabilisation et l’amélioration de l’API, ainsi que la documentation.
Oscopy est maintenant propulsé par IPython et présente des améliorations pour le post-traitement et les recalculs automatiques lors de la mise à jour des données.

Le journal des modifications est détaillé dans la seconde partie de la dépêche.

Journal wikipedia + simulateur de revolution-fiscal.fr = ?

Posté par . Licence CC by-sa
17
22
mar.
2011

3 économistes ont écrit un livre pour réformer l'impôt sur le revenu français. Il appuie leur livre sur un simulateur qui permet de choisir ses taux et de voir l'effet produit.

C'est la première fois que je vois un simulateur employé pour appuyer une proposition de changement de l'état. Or la complexité de ce genre de loi a bien besoin de simulation. J'aurais aimer voir ce genre de chose pendant le débat sur les retraites.

Le source des donnés du (...)

Journal Un Python qui rivalise avec du C++

16
27
août
2017

Rencontre avec un code de calcul scientifique open-source - écrit en Python - qui tente de rivaliser avec du C++ sur des supercalculateurs, spectralDNS!

Quelques liens:

La publication initiale : https://arxiv.org/pdf/1602.03638v1.pdf
Une seconde publication : https://arxiv.org/pdf/1607.00850.pdf
Une publication plus récente : https://arxiv.org/pdf/1701.03787v1.pdf
Le dépôt GitHub : https://github.com/spectralDNS/spectralDNS

Première réaction?

Je ne sais pas quelle est votre première réaction. Moi j'y croyais pas trop. Puis j'ai potassé les articles, j'ai fait quelques tests avec le code, j'ai contacté l'auteur principal, et (...)