Journal Un député veut généraliser le vote par Internet pour 201

Posté par . Licence CC by-sa
3
25
jan.
2016

Bonjour,

Dans NextImpact cet article (http://www.nextinpact.com/news/98215-un-depute-veut-generaliser-vote-par-internet-pour-2017.htm) sur la dernière initiative de ce fameux député ex ministre du numérique qui n'a toujours pas compris que pour lutter contre l’abstentionnisme il fallait surtout réformer la loi électorale pour supprimer les seuils (par exemple pour les régionales de 5% se faire rembourser ses frais de campagne et pour fusionner sa liste avec une autre, de 10% pour pouvoir participer au second tour), les circonscriptions qui ne servent qu'à défavoriser les petits (...)

Journal primaire UMP à Paris : le vote électronique est "ultra-sécurisé"

21
31
mai
2013

Pour ceux qui ne s'intéressent pas qu'à Linkeo dans l'actualité, l'UMP organise une primaire pour désigner son candidat à la mairie de Paris. Comme ils sont modernes à l'UMP, ils utilisent le vote électronique.
Et voilà que des esprits chagrins contestent ce type de vote.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/05/31/primaire-ump-la-fraude-mode-d-emploi_3421624_823448.html
Je cite ces paroles rassurantes
"Dans un entretien au Parisien, vendredi, Antoine Rufenacht, ancien maire UMP du Havre et chargé du bon déroulement de la primaire, affirme que "le vote électronique rend la fraude (...)

Les primaires parisiennes de l'UMP par internet

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
8
15
mai
2013
Internet

Les élections municipales françaises de 2014 approchant, les partis politiques devront choisir leurs candidats. C'est dans ce contexte que l'Union pour un mouvement populaire (UMP) a décidé, comme l'avaient fait avant lui le Parti socialiste et le Parti radical de gauche pour l'élection présidentielle de 2012, de faire des primaires ouvertes pour la ville de Paris.

Le principe est simple : l’élection est ouverte à tous les Parisiens électeurs à Paris et qui se seront préalablement inscrits sur le site de la primaire. L’inscription se fait exclusivement par Internet jusqu’au 28 mai 2013 à 19h et coûte 3 euros. Il y a six candidats à départager.

C'est là que le bât blesse : « vote démocratique » et « Internet » ne font pas bon ménage. Comme pour n'importe quel vote sur un ordinateur, il sera impossible de participer ou de contrôler le dépouillement. Impossible de savoir si ce qu'on choisit sur l'ordinateur est bien pris en compte. Impossible de savoir si un élément technique (client, serveur, élément réseau) n'a pas bugué ou n'a pas été piraté. De plus, le vote par Internet ne garantit pas que c'est vraiment l'électeur qui vote ou qu'il ne vote pas sous la contrainte. Il donne également la possibilité de violer le secret du scrutin.

NdM : à noter que deux cent mille Français à l'étranger sont susceptibles de voter par internet lors des législatives partielles dans le scrutin 1er tour ouvre le 14 mai.