Journal SCO c'est fini (sur l'air de Capri :) )

Posté par .
Tags : aucun
7
6
mai
2009
Et oui c'est fait cette entreprise d'avocat n'est plus sous le régime de protection des faillites mais a été mis en liquidation judiciaire, les espoirs pour un redressement étant terminé.
Que d'argent perdu pour Novell et IBM dans cette série de procès stupide et ridicule...

http://www.groklaw.net/article.php?story=2009050519075131

ah mais non j'avais pas lu l'article mise à jour... Darl McBride le super CEO de SCO va faire appel de la décision... Comme dit Pamela Jones: quel surprise...

ps: j'ai assimilé chapter 11 à protection des faillites et chapter 7 à la mise en liquidation mais si quelqu'un veut être plus précis et corrigé cela qu'il n'hésite pas.
  • # a mais quel dommage !

    Posté par . Évalué à 7.

    On vient justement de rajouter un nouveau serveur HP chez nous, un beau xéon quadricore, avec un splendide "open"serveur 5 tout neuf dessus (teuf... rheuf...). On a même repayé une mise à jour pour avoir la "dernière" version (de la version 5).

    Quel plaisir d'avoir mis un moteur de mobylette dans un chassis de ferrari...

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: a mais quel dommage !

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      tu peux le remplacer par openslowlaris^Wopenoraclis, hum ah non... bah passe à GNU/Linux quoi...
    • [^] # Re: a mais quel dommage !

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Ah ah je ne suis pas le seul alors :)

      Je vais acheter dans peu de temps un beau xeon avec une OpenServer 5 aussi. Heureusement que l'on va acheter son jumeau pour mettre un vrai OS dessus sinon c'est la déprime assuré.
      • [^] # Re: a mais quel dommage !

        Posté par . Évalué à 3.

        Euh, les mecs j'ai du mal à croire ce que je lis!

        Vos "décideurs", ils se basent sur quoi pour choisir les OS sur vos machines?

        Chez nous on n'est pas dans l'informatique, mais on vérifie l'état de santé d'un fournisseur potentiel avant de s'en rendre ne serait-ce qu'un tout petit peu dépendant.
        (Surtout que c'est quand même pas nouveau que SCO est à la rue, on a quand même eu le temps de prévoir une migration...)
        • [^] # Re: a mais quel dommage !

          Posté par . Évalué à 4.

          c'est simple, on a déjà des applications métiers qui tournent dessus.

          Quand le serveur arrive en fin de vie et que le fabriquant n'offre plus de garantie dessus parce qu'il est trop vieux, on n'a pas le choix il faut remettre du sco sur le nouveau serveur : on n'a pas le loisir d'espérer ni de tester que cela fonctionne également sous linux, et quand à passer à une autre application métier il y a quelques années, c'était ce que je souhaitais mais la direction ne voulait pas prendre de risque (de plus ils ont déjà migré la partie compta qui tournait sous oracle/sco auparavant, vers du Sage avec un serveur windows et des clients (très) lourds windows, alors dans ces conditions je préfère encore rester avec leur logiciel Sco sur lequel je peux au moins me connecter sans problème avec putty...)

          J'ai proposé aussi le serveur sco en virtualisé dans du linux, mais ils n'ont pas voulu non plus tenter le coup. C'est dommage, cela aurait été plus souple.

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: a mais quel dommage !

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Pour ma boite c'est la même chose. Un plan pour virer SCO est en cours d'élaboration mais malheureusement ça sera surement sage et ces nombreuse offre ERP sous windows qui va emporter le marché fasse à mes proposition d'ERP libre sous linux ...

            En ce moment c'est marant d'ailleurs parce que notre revendeur SCO n'arrête pas de nous dire qu'ils ne se sont jamais aussi bien porté quand on demande s'ils vendent encore des licences :)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.