Journal Microsoft publie les specifications des fichiers PST d'Outlook

Posté par .
Tags : aucun
13
24
fév.
2010
Bonjour

Microsoft a publié le 19 février les spécifications du format de fichier "PST" bien connus des utilisateurs d'Outlook. L'archive disponible en téléchargement contient plusieurs fichiers PDF décrivant la structure de ces fichiers.

Jusqu'à présent les migrations d'Outlook vers d'autres logiciels a été possible grâce à l'inginérie inverse de ces fichiers, avec les risques que cela comporte. Gageons que les migrations seront améliorées très prochainement.

C'est une initiative à saluer, mais il est tout de même dommage que Microsoft aie également décidé d'abandonner ce format pour Outlook 2010 maintenant qu'il va enfin être possible d'avoir une vraie interopérabilité sur ces données de messagerie.

Les spécifications du PST: http://msdn.microsoft.com/en-us/library/ff385210.aspx

D'autres spécifications de formats de fichiers Office: http://msdn.microsoft.com/en-us/library/cc313105.aspx

Le blog interopérability de chez Microsoft: http://blogs.msdn.com/interoperability/
  • # Excellente nouvelle!

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Excellente nouvelle! Petite question cependant: on sait ce que MS compte adopter comme format pour Outlook 2010?
    • [^] # Re: Excellente nouvelle!

      Posté par . Évalué à 10.

      Oh, en général ils ajoutent un "x" à la fin.
    • [^] # Re: Excellente nouvelle!

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ben le PST disparaît avec Outlook/Exchange 2010.

      Outlook pourra afficher les PST mais on aura un déport de l'archivage sur Exchange si je comprend bien :

      http://www.howexchangeworks.com/2009/08/archive-mailbox-in-e(...)
      • [^] # Re: Excellente nouvelle!

        Posté par . Évalué à 3.

        Ah bon, je cherchais desesperement a comprendre pourquoi Axel avait marque ca.

        Donc non le format PST ne disparait absolument pas. Il y a juste une solution parallele pour ceux qui ont un serveur Exchange (et l'ECAL et les CALs qui vont avec...) qui permet de se passer d'un PST pour le stockage local sur les machines client.

        Pour tous ceux qui ont juste la licence serveur standard pour Exchange (la version Entreprise, c'est $4000 + les CALs) ou qui utilisent Outlook sans serveur Exchange avec POP ou IMAP, ca ne change strictement rien et Outlook utilisera toujours le format PST.
  • # Dommage seulement pour l'interopérabilité

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    mais il est tout de même dommage que Microsoft aie également décidé d'abandonner ce format pour Outlook 2010 maintenant qu'il va enfin être possible d'avoir une vraie interopérabilité sur ces données de messagerie.

    C'est dommage seulement pour les questions d'interopérabilité, car quand on voit des fichiers PST corrompus irrécupérables du jour au lendemain en utilisation normale, leur taille qui gonfle régulièrement quand bien même on fait le ménage dedans (il faut en fait re-"compresser" le PST manuellement après avoir fait le ménage).

    Outlook 2010 marque la mort programmée du format PST pour les archives mail chez Microsoft et c'est tant mieux, ça fait au moins un format bancal de moins.
    • [^] # Re: Dommage seulement pour l'interopérabilité

      Posté par . Évalué à 8.

      Et le .msf (ou l'autre je ne sais plus) qui grossit indéfiniment quand on ne compacte pas les fichiers (déjà il faut deviner qu'il faut le faire, surtout quand on est un utilisateur lambda) et surtout la magnifique option de compactage automatique qui est *décochée par défaut* dans thunderbird, ça c'est bien mieux en effet. Comme ça au bout de 6 mois l'utilisateur désinstalle thunderbird parce qu'il est devenu trop lent avec ses fichiers de 700Mo.

      Bref, il y a des problèmes semblables dans le libre (au moins chez thunderbird)
      • [^] # Re: Dommage seulement pour l'interopérabilité

        Posté par . Évalué à -5.

        Ah.
        Il est où le patch _kivabien_ ?
      • [^] # Re: Dommage seulement pour l'interopérabilité

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        D'ailleurs, je ne comprends pas pourquoi Thunderbird utilise encore le format mbox alors qu'il pourrait utiliser le format Maildir... J'ai eu tout plein d'utilisateurs qui ont eu un thunderbird qui partait en sucette car une boite dépassait les 2Go ! Et Thunderbird ne prévient pas ni ne fait de message explicite alors que le problème existe depuis longtemps...

        Ou alors, il garde le format mbox mais le découpe en petit morceaux de 500Mo max...
    • [^] # Re: Dommage seulement pour l'interopérabilité

      Posté par . Évalué à 3.

      Outlook 2010 marque la mort programmée du format PST pour les archives mail chez Microsoft et c'est tant mieux, ça fait au moins un format bancal de moins

      Je sais pas ou l'auteur du journal a vu ca, mais j'aimerais bien qu'il nous donne un lien, parce que je n'ai trouve aucune info qui valide ca (ni dans les liens du journal, ni par une recherche Google, mais j'ai peut-etre mal regarde).

      Pour l'instant la RC de Outlook 2010 utilise toujours des fichiers PST (compatibles avec les version 2003-2010) et peut ouvrir et creer des fichiers compatibles avec les version 97-2002 (pour ceux qui veulent deplacer leurs donnees entre versions).

      Je veux bien qu'ils decident de tout changer a quelques semaines de la fin du dev (juste apres avoir fini tous leurs tests de validation et alors qu'ils s'appretent a signer la version finale...), mais j'ai comme un doute.
      • [^] # Re: Dommage seulement pour l'interopérabilité

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        hmmm, t'es payé au moins pour tester les RC de Outlook ?
        ya un "bugzilla" d'ouvert voire la possibilité de soumettre des patchs ? :D
        • [^] # Re: Dommage seulement pour l'interopérabilité

          Posté par . Évalué à 1.

          et toi, t'es paye pour faire le taff d'un ingenieur qc pour red hat/suse/ubuntu?
          • [^] # Re: Dommage seulement pour l'interopérabilité

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            ah tiens, j'ai oublié de te répondre ;-)
            non, je ne suis payé ni par red hat, ni suse, ni ubuntu (le premier encore, je veux bien qu'il me donne de l'argent, nos éthiques se rejoignent).

            Je suis un simple contributeur au libre, pas grand chose en fait, j'en retire beaucoup plus que je n'en donne àmha. J'ai bien remonté quelques bugs pour Mandriva Linux et upstream, mais hormis eagle-usb je n'ai pas fait grand chose je pense... (un pov' pilote ADSL USB dans le kernel dont j'ai pas mal fait de support à une époque).

            Si tu veux savoir, je suis simplement payé par une distribution que je peux utiliser, sans limite tous les jours chez moi (et sur mon portable du taf') et qui ne me coûte rien, pour moi c'est priceless et ça juste marche, ça me suffit, cela s'appelle Mandriva Linux (et leurs développeurs sont très sympathiques ainsi que sa communauté).

            Ah, j'oubliais, pour moi c'est de la veille technologique et cela s'appelle avoir une éthique que j'applique quand je peux, mais qui me tient à coeur.
  • # Faux

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    >Jusqu'à présent les migrations d'Outlook vers d'autres logiciels a été
    >possible grâce à l'inginérie inverse

    Jusqu'a présent l'inginérie inverse sur les fichiers PST n'existait pas... En tout cas, je ne connais pas de logiciel libre le faisant.

    Thunderbird utilise SimpleMAPI pour récupérer les mails/contacts depuis Outlook.

    Donc pour que cela fonctionne, il faut outlook sur la machine Windows.
  • # Chiffrement des .PST

    Posté par . Évalué à 8.

    Allez faire un tour dans la section Security Considerations. Il y a quelques paragraphes qui méritent d'être lus:

    4.1 Strength of encoded PST data blocks
    This protocol uses two keyless cipher algorithms to encode the data blocks in the PST. These algorithms only provide data obfuscation and can be conveniently decoded once the exact encoding algorithm is understood.
    Moreover, only end-user data blocks are encoded in the PST. All the other infrastructure information, including the header, allocation metadata pages and BTree pages are stored without obfuscation.
    In summary, the strength of the encoded PST data blocks provides no additional security beyond data obfuscation.

    4.2 Strength of PST Password
    The PST Password, which is stored as a property value in the Message store, is a superficial mechanism that requires the client implementation to enforce the stored password. Because the password itself is not used as a key to the encoding and decoding cipher algorithms, it does not provide any security benefit to preventing the PST data to be read by unauthorized parties.
    Moreover, the password is stored as a CRC-32 hash of the original password string, which is prone to collisions and is relatively weak against a brute-force approach.


    On voit le niveau de sécurité apporté par les options de chiffrement proposées pour l'export des données...
    • [^] # Re: Chiffrement des .PST

      Posté par . Évalué à 4.

      Je pense que c'est plutôt fait pour embêter les concurrents que pour autre chose...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.