Journal Ubuntu GNOME 12.10

Posté par .
9
3
déc.
2012

Ave,

La dépêche de GNOME 3.6 l'annonçait à demi-mots, mais elle est finalement passée plutôt inaperçue. La version 12.10 d'Ubuntu propose une nouvelle variante : Ubuntu GNOME. Ça pique les yeux de beaucoup d'afficionados d'Ubuntu, tant ces deux mots semblent former un pléonasme.

Pourtant, il ce n'est qu'une étape dans le désamours entre GNOME et Ubuntu. Tous les GNOME-istes insatisfaits d'Unity seront ravis par cette variante. Car cette version n'apporte pas qu'un thème bleu. C'est enfin le graal de la distribution Linux pour le bureau, selon les mots de Lionel DRICOT : Perfect Desktop = Debian + GNOME (dites amen).

Choix des logiciels

Outre le bureau GNOME 3 par défaut, les applications GNOME sont à l'honneur : Abiword et Gnumeric remplacent LibreOffice, GNOME PackageKit remplace la logithèque, Epiphany remplace Firefox, etc. Franchement, il faut reconnaître que ces logiciels ne sont pas à la hauteur de leurs concurrents. Même si Epiphany progresse énormément, il lui manque le flash proprio et quelques correctifs de stabilité pour vraiment remplacer Firefox pour l'usage courant.

GNOME PackageKit est lent et les résultats de recherche sont trop nombreux et pas regroupés, et quelques bugs de stabilité aussi. Là dessus, la logithèque Ubuntu a plusieurs longueurs d'avance. Idem, le panneau de configuration d'imprimante de GNOME est buggué. Il faut utiliser system-config-printer pour configurer CUPS. Ces technos viennent du monde Fedora et ne sont pas bien intégrées ou pas aussi abouties que les technos Ubuntu. M'enfin on arrive très bien à vivre sans.

Par contre, on ne regrette pas l'abandon du client Qt Ubuntu One. Logiciel buggué et mal intégré. L'absence d'amazon soulage également.

On regrette Nautilus 3.6, qu'il faut aller chercher dans une PPA.

Thème et configuration par défaut

Par défaut, c'est un thème bleu avec le papier peint par défaut de GNOME, le thème GTK Adwaita fournis par GNOME également. Les barres de défilement ne sont pas en surimpression. M'enfin ce n'est pas la meilleure part de l'affaire.

L'installer sur un ubuntu existante

C'est possible, bien que déconseillé. J'ai testé et ça passe bien, surtout si c'est une installation fraîche d'Ubuntu. La méthode est simpliste :

sudo apt-get install ubuntu-gnome-desktop ubuntu-gnome-default-settings
sudo apt-get remove ubuntu-settings

Pensez à bien choisir GDM comme écran de connexion ! Redémarrez et vous noterez l'écran de démarrage bleu, et GDM qui vous accueille.

Effort à poursuivre

Cette variante n'est pas encore à son sommet de maturité. Ça reste un pas énorme comparé à la situation précédente où GNOME Shell était carrément incompatible avec les dépôts Ubuntu. Jérémy BICHA semble un peu seul artisan derrière cet effort. C'était déjà lui qui avait fait Ubuntu GNOME Remix. Son travail prend le chemin d'une vraie variante. Avec plus de 180 membres actifs sur le groupe Launchpad, le projet semble viable.

Tout cela devrait donner un coup de pouce au développement des applications GNOME, qui se retrouvent mises en avant comme jamais elles ne l'ont été dans l'histoire de GNOME.

Liens

  • # Pas tout compris...

    Posté par . Évalué à 3.

    C'était déjà lui qui avait fait Ubuntu GNOME Remix

    Je ne comprends pas trop : le journal parle d'Ubuntu Gnome 12.10 (c.f. ton lien sur sur la page "statique" de http://gnomebuntu.org/) dont le principal contributeur, je te cite, "avait fait Ubuntu GNOME Remix". J'en déduis donc qu'il est passé à autre chose, c'est à dire d'Ubuntu Gnome Remix à Gnomebuntu. Or, le lien de téléchargement mentionné pointe sur Ubuntu GNOME Remix. Donc :
    Gnomebuntu = Ubuntu GNOME Remix ou pas ?

    • [^] # Re: Pas tout compris...

      Posté par . Évalué à 1.

      Ave,

      Effectivement c'est flou. Il semble y avoir une hésitation sur le nom de la variante : GNOMEBuntu ? Ubuntu GNOME ? Ubuntu GNOME Remix ?

      De ce que j'ai compris, Ubuntu GNOME Remix, c'est le projet initial pour avoir GNOME sur une ubuntu vanille. Ubuntu GNOME c'est la variante proprement dite, avec ses images disques, etc.

  • # Mauvaise foi

    Posté par . Évalué à 2.

    Même si Epiphany progresse énormément, il lui manque le flash proprio et quelques correctifs de stabilité pour vraiment remplacer Firefox pour l'usage courant.

    Euh… Non.

    Flash n'est pas un manque, tu peux parfaitement t'en passer. Le seul usage où il pourrait être indispensable serait pour afficher des vidéos, mais les plus grosses plate-formes de videos que sont Youtube, Dailymotion ou Vimeo proposent des lecteurs en HTML5.

    Quant à la stabililité, tu l'as essayé ? Je m'en sers tous les jours, je ne vois pas quoi lui reprocher. Par contre, plus léger et rapide que Firefox, c'est un fait.

    Il est vrai qu'il dispose de peux d'extensions, mais les plus importantes y sont (comme Adblock ou Greasemonnkey), donc ça ne manque pas tant que ça pour un utilisateur normal. En gros, il est comparable à Rekonq, lui aussi très bien pour KDE.

    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Mauvaise foi

      Posté par . Évalué à 4.

      Ave,

      Franchement, je ne suis pas de mauvais foi ! J'ai été un utilisateur heureux d'Epiphany jusqu'à sa migration douloureuse vers Webkit. Je soutiens à fond cette migration !

      J'ai testé Epiphany 3.6 pendant un mois et j'ai eut des plantages sur certains formulaires. Il suffisait de dérouler un select pour faire planter le navigateur. Je plaide coupable de ne pas avoir remonté le bug.

      Pour flash, j'utilise aussi HTML5 dès que possible, mais il y a encore pas mal de vidéos qui passent par flash… alors on a le message « cette video n'est pas dispo en HTML5 ». Gnash est compatible flash10, alors que flash 11 est sorties. Bref, c'est pas encore ça.

      Pour le reste, je l'aime beaucoup. L'interface est plus légères que n'importe quel autre navigateur. Parcontre, le rendu est poil plus lent que sous Chromium, surtout lorsqu'il y a pas mal de javascript (gmail, facebook). M'enfin c'est largement utilisable. Les performances d'Epiphany sont tout à fait acceptables !

      Bref, je retenterai Epiphany avec webkit2, et je pense sincèrement que ce sera la bonne ! J'ai hâte :-)

      • [^] # Re: Mauvaise foi

        Posté par . Évalué à 3.

        Pour le reste, je l'aime beaucoup. L'interface est plus légères que n'importe quel autre navigateur

        Même uzbl? Bigre…

      • [^] # Re: Mauvaise foi

        Posté par . Évalué à 2.

        Quant à la stabililité, tu l'as essayé ? Je m'en sers tous les jours, je ne vois pas quoi > lui reprocher. Par contre, plus léger et rapide que Firefox, c'est un fait.

        Rien qu'aujourd'hui, je crois avoir relancé Epiphany une dizaine de fois (je crois que le site à incriminer est askubuntu.com)… Mais quand on aime, on ne compte pas ;-)

        Du coup, j'attends aussi avec impatience l'intégration par défaut de webkit2. Pour GNOME 3.8 peut-être ?

    • [^] # Re: Mauvaise foi

      Posté par . Évalué à 2.

      Le seul usage où il pourrait être indispensable serait pour afficher des vidéos, mais les plus grosses plate-formes de videos que sont Youtube, Dailymotion ou Vimeo proposent des lecteurs en HTML5.

      Heu il est où le lecteur HTML5 de Dailymotion ?

      • [^] # Re: Mauvaise foi

        Posté par . Évalué à 4.

        http://www.dailymotion.com/fr/html5

        BeOS le faisait il y a 15 ans !

        • [^] # Re: Mauvaise foi

          Posté par . Évalué à 2.

          Unable to play this video in HTML5 player due to incompatible format.

          Effectivement ça déchire (Win7+Chromium, Flash se porte très bien dessus merci. Et non je choisis pas sur mon PC de boulot. Mon perso est en panne, lui…).

      • [^] # Re: Mauvaise foi

        Posté par . Évalué à 2.

        Quand j'y vais sans Flash, j'ai directement les vidéos donc il doit bien exister.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # GNAUME

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    • ces deux mots semble former un pléonasme
    • Tous les GNOME-istes insatisfait
    • vous noterz
    • artisant

    Tu as passé la nuit dessus on dirait.

    • (…) applications GNOME, qui se retrouvent mise en avant

    Tu paries dessus ;)

    • [^] # Re: GNAUME

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Corrigé.
      Merci d'avoir attendu au moins le 3e fil de commentaires (bon, je milite plutôt pour le 5e)

  • # gnome-default-settings

    Posté par . Évalué à 0.

    Bizarre cette envie d'avoir les paramètres d'usine de Gnome, je trouvais justement que la version gnome-shell d'Ubuntu était un bon compromis, notammment les raccourcis claviers.
    Et puis le thème ubuntu se marie bien avec.

    Sinon, ce Gnome Ubuntu, c'est bien un meta paquet, pas une énième distro?

  • # Abiword

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je ne l'utilise pas, par curiosité: on parle bien de versions datant de plus d'un an?

    Si c'est bien le cas, c'est clair qu'on ne parle pas du plus gros succès de GNOME OS, on aura une interface Libre Office "Citrus" avant qu'Abiword n'aille bien loin. Un peu le Hurd du traitement de texte?

    • [^] # Re: Abiword

      Posté par . Évalué à 2.

      Ave,

      Abiword est une réalité, je l'ai utilisé pour rédiger pas mal de documents. Et sa légèreté me fait souvent pardonner son manque de fonctionnalités. C'est grâce à Abiword qu'on a un support décent des fichiers WordPerfect. Et tout ceux qui auront eut le disque dur de mémé bourré de .wpd se reconnaîtrons, c'est cool pour migrer mémé de Windows95 à Linux !

      Ce qui me gêne le plus dans Abiword, c'est son côté privé. Le développement d'abiword se passe derrières les rideaux d'abicollab.

  • # Mise en avant et PackageKit

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Tout cela devrait donner un coup de pouce au développement des applications GNOME, qui se retrouvent mise en avant comme jamais elles ne l'ont été dans l'histoire de GNOME.

    Je doute que la majorité des amoureux de GNOME sont encore sur Ubuntu donc j'en doute.

    Au passage, dans la prochaine version le Software Center remplacera GNOME PackageKit (ce qui n'est pas un mal, le Software Center est bourré de défauts mais GNOME PackageKit est une vrai merde (dans Fedora 17 en tout cas)).
    http://www.webupd8.org/2012/11/ubuntu-gnome-remix-1304-replaces-gnome.html

  • # Je rigole doucement

    Posté par . Évalué à 7.

    Abiword et Gnumeric remplacent LibreOffice

    Sais tu que Libreoffice a "légèrement" plus de composant que un traitement de texte et un tableur? Ça fait des années dont on entend parler de "gnome office" et ça fait des années que cela se limite à ces deux applications.
    Si l'on compare à la concurrence: Libreoffice/OpenOffice.org ou Calligra ca fait doucement rigoler d'appeler cela une suite office.

    • [^] # Re: Je rigole doucement

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Attends! Y'a gnome-db aussi!

    • [^] # Re: Je rigole doucement

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je pense qu'on peut ajouter sans trop douter Gimp et Inkscape si tu veux comparer à Calligra.

      Même si je ne sais pas à quel point ils sont liés à GNOME de nos jours.

    • [^] # Re: Je rigole doucement

      Posté par . Évalué à 2.

      Tu oublie criawips !! :-)

    • [^] # Re: Je rigole doucement

      Posté par . Évalué à 2.

      Question sincère : est-ce que dans le grand public les gens utilisent autre chose qu'un traitement de texte et un tableur ?

      Y'a bien les présentations qu'on reçoit dans les chaînes de mail mais même ça je n'en reçois quasi plus, tout est sur Facebook désormais.

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Je rigole doucement

        Posté par . Évalué à 2.

        Bah, les présentations ça sert pour le boulot, quand même.

        Ceci dit, je trouve assez inconfortable la séparation des tâches telles que conçues par M$, et je ne vois pas de raison de la calquer. Ce dont on a besoin, c'est une série d'outil de traitement : traitement de texte, traitement de données, traitement d'images.

        Séparer Excel et Access par exemple n'a pas de sens à mes yeux : il s'agit de logiciels capables d'éditer, de traiter et d'analyser les données. Séparer le stockage et l'analyse n'est pas très naturel, puisqu'il faut souvent stocker à nouveau les résultats d'une analyse. Excel est typiquement une incitation à faire n'importe quoi de manière sous-optimale, et c'est exactement ce que font les gens avec Excel.

        De même, séparer Gimp/Photoshop et Draw/Powerpoint n'a pas beaucoup de sens non plus. Les gens se foutent d'éditer du vectoriel ou des images, ils veulent une boite à outils pour créer des trucs visuels. Combien de fois faut-il faire un truc dans Gimp, sauvegarder, et réimporter dans OpenOffice quand on veut modifier une image?

        • [^] # Re: Je rigole doucement

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Heu… Pour Excel/Access je veux bien, mais en ce qui concerne Gimp/Inkscape, à moins de repenser complètement la création picturale/photographique numérique, je ne vois pas bien comment on peut fusionner un logiciel de bitmap et de vectoriel et cacher à l'utilisateur les fortes différences entre les deux modes de création.

          Il y a sans doute des solutions, mais alors j'ai hâte de les connaître !

          • [^] # Re: Je rigole doucement

            Posté par . Évalué à 2.

            Il y a sans doute des solutions, mais alors j'ai hâte de les connaître !

            Malheureusement, je ne pourrais montrer le code que dans une autre vie.

            Dans le principe, j'imagine que les bitmaps pourraient être manipulés comme des objets de taille arbitraire, et qu'on puisse facilement changer de mode. En mode "bitmap", les commandes seraient similaires à Gimp/photoshop, on pourrait sélectionner, changer les couleurs, mettre des coups de pinceau, etc. En mode "vectoriel", le bitmap deviendrait une texture sur une forme géométrique, et on pourrait le manipuler à la inkscape. Il serait faisable de transformer sur demande un ensemble d'objets vectoriels en bitmaps, et vice-versa.

            Exemple, j'importe un graphique bitmap dans mon powerpoint. Je le transforme en vectoriel, ça fait passer un OCR qui rend les titres et les légendes modifiables ; je change la police des légendes, je sélectionne la courbe, je change sa couleur et son épaisseur. Puis j'importe une photo en JPG, je la met en arrière-plan du graphe ; je reprends la courbe et les axes et paf, je retransforme en bitmap.

            Tout ça me semble largement possible, et ne cache en rien la différence entre un bitmap et une image vectorielle.

            • [^] # Re: Je rigole doucement

              Posté par . Évalué à 2.

              Tout ça me semble reposer sur pas mal de vision par ordinateur, qui est un domaine certes prometteur mais encore jeune et bien souvent pas assez fiable pour une utilisation aussi générique.

              Par exemple l'OCR peut avoir du mal à reconnaître la police de ton texte (et s'il ne le fait pas il va beaucoup moins bien fonctionner).

              Vectoriser les courbes de ton graphiques ça se fait bien, mais détecter qu'il s'agit de courbes c'est plus difficile.

            • [^] # Re: Je rigole doucement

              Posté par . Évalué à 2.

              Dans le principe, j'imagine que les bitmaps pourraient être manipulés comme des objets de taille arbitraire, et qu'on puisse facilement changer de mode. En mode "bitmap", les commandes seraient similaires à Gimp/photoshop, on pourrait sélectionner, changer les couleurs, mettre des coups de pinceau, etc. En mode "vectoriel", le bitmap deviendrait une texture sur une forme géométrique, et on pourrait le manipuler à la inkscape. Il serait faisable de transformer sur demande un ensemble d'objets vectoriels en bitmaps, et vice-versa.

              Je pense que ça existe plus ou moins dans Gimp, tu peux appliquer des filtres géométriques sur des calques ou des sélections bitmap.

              Mais j'ai du mal à voir précisément ce que tu veux faire. Prenons une photo de paysage : comment veux-tu faire du vectoriel dessus ?

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: Je rigole doucement

                Posté par . Évalué à 2.

                Mais j'ai du mal à voir précisément ce que tu veux faire. Prenons une photo de paysage : comment veux-tu faire du vectoriel dessus ?

                Bah, en la vectorisant :-) Il y a des algos de détection des bords qui donnent des résultats exploitables (tu détectes les bords, qui te forment des objets, et tu mappes des textures simples dessus). Après, je ne suis pas spécialiste du tout du domaine, et il est évident que la vectorisation perd nécessairement de l'information, mais les lacunes d'un algorithme ne peut pas justifier l'absence d'une fonction nécessaire.

                Par exemple, Google me sort http://www.datapresentation.com/graphics/Chart%20Print%20Preview%20for%20Product%20Page.gif comme exemple de graphe bitmap. Il me semblerait complètement naturel qu'un logiciel de présentation / dessin puisse:

                • Retirer la grille du fond (et rendre un fond uniformément gris, évidemment)
                • Retirer l'effet 3D (clic sur le parralélogramme du haut des barres, suppr -> disparition du parralélogramme et remplacement par un fond gris)
                • Modifier le titre en cliquant dessus comme du texte normal
                • Supprimer le fond bleu
                • Changer le jaune en rouge

                J'ai vu tellement de gens coller des rectangles blancs dans Powerpoint sur les parties de texte à ne pas montrer, à étendre des bitmaps jusqu'à rendre les pixels géant… Tout ceci est du bricolage crados pour circonvenir au fait que dans une Powerpoint-like, les utilisateurs ont besoin de manipuler tous les types d'images de manière intuitive, et d'avoir accès à des outils de mise en page avancés (définition de marges…). Je trouve que les outils existants sont incroyablement ringards dans leur ergonomie et dans la qualité du rendu final.

                • [^] # Re: Je rigole doucement

                  Posté par . Évalué à 2.

                  La vectorisation d'image ça existe, mais pour avoir testé celui d'Inkscape c'est pas toujours génial, c'est très sensible au bruit et ça demande des réglages fins de la part de l'utilisateur si on veut pas se retrouver avec un nuage de point ingérable.

                  En plus les algos dépendent du type d'image que tu veux vectoriser. Si tu veux vectoriser une image qui a probablement été générée de manière vectorielle alors une segmentation de l'image selon les couleurs a des chances de produire un bon résultat, mais si c'est une image naturelle ou très texturée c'est mort.

                • [^] # Re: Je rigole doucement

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Sinon les autres utilisent l'OLE ou mécanismes similaire, l'avantage, ça va encore plus loin qu'une simple OCR, puisque le contenu est l'application (en mode édition) et un "bitmap" en lecture.

      • [^] # Re: Je rigole doucement

        Posté par . Évalué à 1.

        c'est sur que powerpoint ne sert à rien et que cela ne se trouve que dans la version pro de office juste pour rigoler et envoyer à mémé une suite d'image de chat crétin…

        • [^] # Re: Je rigole doucement

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Quand on m'a appris à m'en servir au lycée, plus tu mettais d'animations kikoulol et de couleurs qui tuent les yeux, meilleure était ta note.

          Je crois que Latex ira très bien pour mes futures présentations…

        • [^] # Re: Je rigole doucement

          Posté par . Évalué à 3.

          C'est pour ça que j'ai précisé « grand public », je voulais dire les gens chez eux. Et là effectivement Powerpoint n'a jamais servi à rien d'autre que pour des diaporamas débiles.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.