Journal "Intelligence superficielle"

Posté par .
Tags : aucun
0
6
nov.
2004
Je viens de le voir et, malgré certaines choses et/ou personnes intéressantes, je suis plutôt déçu par le reportage (ou filmTV comme on veut). Oui on mentionne les brevets logiciels mais peu de données intéressantes permettant de faire un tant soit peu de réflexion, je trouve.
De plus parler du "groupe Linux" ca fait un peu pitié. C pas avec des reportages comme ca que les gens vont comprendre les choses, d'ailleurs, si ce reportage passe a cette heure ci (et pourtant a prioris j'aurais préféré à une de grande écoute), c'est qu'il n'a pas AMHA la qualité d'y passé. Et en conclusion, je ne regrete pas qu'il soit passé à minuit. Dommage car une tentative qui aurait pu mieux se conduire
  • # HS: si ca interesse du monde ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

  • # en demi ton

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je suis d'accord sur le fait que le réel avec les "brevets logiciels" n'a pas été abordé de manière très claire (beaucoup d'incompréensions et de raccourcis étranges) pour les non-informaticiens.

    Par contre j'ai trouvé la partie "philosophique" plus intéressante et m'a fait réfléchir sur des sujets auxquels je n'avais jamais pensé avant...

    Malgré le peu qu'on ai vu, j'ai trouvé l'intervention de M. Rocard au parlement européen de bonne qualité, par contre la voix criarde de McCarthy m'a autant énervé que ses positions sur les brevets...

    D'ailleurs en voyant le parlement européen, je me suis demandé si les débats au parlement sont retransmis (ou non) par une quelquonque chaine française ou européenne ? La chaine parlementaire peut etre ?

    M.
    • [^] # Re: en demi ton

      Posté par . Évalué à 1.

      Malgré le peu qu'on ai vu, j'ai trouvé l'intervention de M. Rocard au parlement européen de bonne qualité, par contre la voix criarde de McCarthy m'a autant énervé que ses positions sur les brevets...
      c un peu le gros problème, car parler des brevets logiciels et des ll et n'avoir en tout et pour tout que 5 minutes sur le parelement européen, opposants et partisants du brevets, c plus que très léger. Je pense qu'ils auraient du plus présentés les propos de chacun, des contres et des pours (on a vu McCarthy comme tu dis, plus un mec de l'équivalent du MEDEF mais au niveau européen, mais tout ca c trop léger)...
      • [^] # Re: en demi ton

        Posté par . Évalué à 6.

        L'emmission m'a semblé partial des le debut ( dans le sens anti-brevet ), ce qui pourrait porter prejudice à sa credibilité ( mais ce n'est que mon impression )
        En meme temps, j'ai eu le sentiment qu'il n'y avait que les partisant du LL pour s'opposer aux brevets Logiciels.
        Comme si on se retrouvait avec un rapport droite / gauche, alors que le probleme des brevet concerne aussi les PME.
        Enfin, j'ai trouvé que RFID tombait comme un cheveux sur la soupe.
        En ce qui concerne ma famille, mes parent se desinterressent totalement de l'informatique: ça n'a pas empecher ma mere de s'interresser à l'emission pour son coté philosophique.
        Les passages calme de discution entre les deux compere étaient peu etre trop calme ...
        En ce qui me concerne, j'ai trouver tres interressant les passages sur l'intelligence artificielle.
        Quoi qu'il en soit, cette emission demande un certain degres de reflexion.
        Elle fait le parrallelisme entre brevet logiciel, droits d'auteur, recette de cuisine, et santé.
        Malgres tous, je ne suis pas convaincu que le commun des mortel ait vraiment compris quelque chose à propos des brevet et de leurs enjeux .
        • [^] # Re: en demi ton

          Posté par (page perso) . Évalué à -1.

          Comme si on se retrouvait avec un rapport droite / gauche, alors que le probleme des brevet concerne aussi les PME.

          argglglg !

          J'en déduis que les PME sont de droite forcément ? Beau programme !

          Alors je suis de droite !

          ...

          ...

          ah, au fait, d'après ton message, cela veut AUSSI dire que les partisans des LL sont aussi forcément de gauche ...

          Bon, je vais me coucher moi, j'ai rien compris à la politique de ce pays ...
          • [^] # Re: en demi ton

            Posté par . Évalué à 3.

            Je ne me suis pas tres bien exprimé. En fait, le reportage m'a sembler donné l'image d'un combat de loby, avec d'un coté le medef et de grosses entreprises, et de l'autrele LL soutenu par les vert et Rocard. Le cas des PME n'ayant pas été vraiment abordé tout en sachant que le prob des brevet depasse les partis politiques.
  • # Trop lourd et trop léger !

    Posté par . Évalué à 7.

    On a eut un gros mélange très interressant pour les initiés. Mais entre anticipation, philosophie, intelligence artificielle/collective/inerte/individuelle, brevets logiciels, logiciels libres (groupe Linux ??!!!!), on obtient quelque chose de très, TRES lourd et ça n'a pu que desservir le combat *pour* les LL et le combat *contre* les brevets, avec un vieux amalgame entre ces 2 derniers : les LL n'incarnent pas le seul antagoniste des brevets (ou sont toutes ces PME qui défendent leur pain contre les firmes multi-nationnale ??!!) ...
    Ces deux derniers qui nous interressent particuliérement ont donc maladroitement hérités de la lourdeur du tout par la complexité des sujets traités et par leur multiplicités en thémes (aucun liens entre certains), et de la légéreté de chaque éléments par la présentation abstraite et brève qui en a été faite.

    J'ai donc été relativement intêressé mais particuliérement deçu.
  • # Dodo

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    J'ai trouvé ce reportage à chier.

    La mise en scène est lourd-dingue et les pseudo courts-métrages intermédiaires sont mal fait et racontent des conneries qui troublent le spectateurs.
    De plus ça passe du coq à l'âne sans vraiment rentrer à 100% dans un sujet.

    Je n'ai pas vu le reportage jusqu'au bout vu que je me suis endomri devant :)

    Je ne vois pas comment un non initié au problème des brevets logiciels pouvaient comprendre quoi que ce soit avec un tel reportage :(

    L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

    • [^] # Re: Dodo

      Posté par . Évalué à 3.

      Pas mieux. J'ai arrêté de regarder au bout de 5 minutes tellement c'était mal fait et chiant. Je me demande quel besoin ils éprouvent à faire de la mise en scène à ce point, genre mauvais téléfilm français à suspense.

      Pourquoi ils ne se contentent pas de faire des reportages "normaux", en essayant de bien expliquer les choses au lieu de les mettre en scène. Les gens sont devenus si stupides qu'il faut leur donner l'impression d'être en face d'un divertissement pour qu'ils regardent. Chez moi ça a l'effet inverse...
    • [^] # Re: Dodo

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Il ne s'agit pas d'un reportage, mais d'un docu-fiction pour être précis.

      Ensuite, en faire une critique sans l'avoir vu en entier me semble un tantinet déplacé voire trollifère.

      Quant aux "non-initiés" (selon ta rhétorique) qui l'ont vu, ils ne se sont pas enfoncé dans des explications incompréhensibles d'"initié" voire "sectaires" (selon bon nombre d'entre eux) mais ont vu - et ce docu-fiction était son but - plus loin que le bout de leur petit nez (moi de même par la même occasion).

      On y parle de l'essentiel au niveau des logiciels (certes c'est superficiel, mais personne n'a besoin de plus, personne sauf le geek qui veut rester dans son monde de geek) : on y dit qu'avec des brevets logiciels (comme sur le vivant), on entrave le libre échange de connaissances.

      Ce docu-fiction est très bon, il lui manque un tout petit peu d'exhaustivité sur le sujet et de finition pour être excellent.
      • [^] # Re: Dodo

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Ah ? J'ai pas le droit de critiquer le bout que j'ai vu ? A la fin ils ont arrêté leur fiction à la noix ? Quand un non initié regarde il doit croire que Linux c'est une grosse compagnie.

        Je suis près à la revoir en entier mais pas trop tard sinon je m'endors sur la partie fiction :)

        L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

      • [^] # Re: Dodo

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Je viens de finir de le regarder.

        Je ne change pas mon opinion. C'est d'un fouilli ce docu-fiction. Ca part de tous les cotés et au final ça n'aborde pas les bons sujets.

        L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

      • [^] # Re: Dodo

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je l'ai regardé de bout en bout, j'ai vraiment la même opinion que Shift : c'était à chier :

        - ça passe du coq à l'âne sans qu'on comprenne pourquoi et comment

        - l'ajout de la fiction donne une position manichéenne à la problématique (et ils disent même au type qu'ils veulent acheter "tu passeras du côté des méchants à celui des bons") et n'apporte rien de décisif

        - ça donne l'impression de survoler chaque sujet sans bien préciser leurs relations

        - le speech de Truong est éminément discutable (et ne m'a pas du tout convaincu)

        - c'est chiant et ça manque de rythme à cause du saucisonnage
      • [^] # Re: Dodo

        Posté par . Évalué à 1.

        Boujour à tous.

        Permettez moi de situer le contexte de ce message ainsi que les raisons :

        Professionnel de l'informatique depuis presque 20 ANS, consultant et developpeur système, je me suis investi que tardivement dans les environnements "LIBRE". (Environ 1 an). Fervent défenseur de la sécurité informatique et du respect de la vie privée, le nombre de messages postés sur des forums ou news est pour moi réalisé à dose homéopathique. C'est pourquoi compte-tenu de l'importance du sujet, je ne peux que déroger à la règle.

        Venons en au vif du sujet : "Les Brevets logiciels".

        Sujet et même combat qui est de loin le plus important pour des décénies à venir. Avant de laisser une opinion concernant l'emission, permettez moi quelques rappels que certains ont déjà pu exprimer sur ce forum :

        A) - Le choix du brevet logiciel va bien au delà de simples intérêts commerciaux pour un petit nombre de multi nationales. En effet, depuis que ce débat a commencé, les nombreux arguments avancés par chacun ne representent que la partie visible de l'iceberg. Le principal n'est il pas de GAGNER LA GUERRE du "contrôle de la connaissance" ???, voire du contrôle de la pensée... Est il tolérable qu'un nombre trés restreint de majors soient autorisés, par le biais de possession de brevets, a controler dans un avenir pas si lointain l'utilisation par autrui de système fondamentaux. ?

        A ce titre l'emission (film) a soulevé cette problématique de manière plus ou moins habile mais a essayé de faire prendre conscience que cela est le point le plus important.

        B) - Concernant les conséquences économiques, il est indiscutable que la mise en place de brevets serait une catastrophe économique pour de nombreuses entreprises au niveau mondial et non pas simplement au niveau européen. Il va s'en dire que la constante augmentation des procédures juridiques démontre l'importance du sujet.

        C) - Concernant la prise de conscience du monde politique :
        N'oublions pas que différents gouvernements, instances européennes ont initié à ce jour un ensemble de démarches et initiatives en faveur du logiciel libre. C'est maintenant à l'ensemble de la communauté du logiciel libre de transformer l'essai en démontrant que celui-ci est apte et mature.

        Prenons l'exemple de la France qui vient d'initier le projet de développement d'un OS libre, de certains gouvernements qui ont publiquement dénoncés certains contrats de licences, des autorités européenne, relayées par les Etats qui ont réalisés des notes concernant l'implantation des logiciels libres dans les administrations et collectivités territoriales et locales; toutes ces premières mesures me font penser que nos politiques ont réellement conscience du problème : Limiter l'appropriation d'un pouvoir suprême.

        Aprés ces quelques rappels qui pourraient faire l'objet d'un tome de 1000 pages, venons en à l'emission:

        Même si elle peut être critiquée, elle a quand même pour elle d'avoir été diffusée. Quand au style, je laisse chacun seul juge, mais elle a quand même initié la reflexion sans rentrer dans un débat sectaire d'idées partisanes comme l'aurrait été une émission avec participants.

        Il faut par contre reconnaître qu'il a été moins judicieux de présenter linux comme cela l'a été. En effet comme le soulignait une personne de ce forum, l'on pourrait être tenté de penser que linux est une major concurrente des autres. Le seul discours à mon sens possible est celui d'une communauté internationale, soudée, professionelle et responsable défendant sans faille le concept dominant "LA LIBERTE DE LA PENSEE, DE LA CONNAISSANCE, etc.." droit fondamental de l'homme..... N'oublions pas non plus la LIBERTE DE CHOIX...

        D'autre part, sa diffusion en night laisse réveur ; merci Messieurs les médias...

        Les "non-initiés" qui ont vu ce documentaire n'ont pu que s'intérroger sur le dossier des brevets, Cela n'était il pas sa mission ?

        Généralisons le débat. L'informatique, les logiciels, ne sont qu'un des outils utilisé pour contrôler le pouvoir.

        Pour conclure, le temps joue en faveur du "LIBRE" Si ce débat avait été définitivement tranché voici quelques années, il est fort à parier qu'aujourd'hui les brevets en tout sens seraient les maîtres du monde. Comme l'ont souligné de nombreuses personnes, les "droits d'auteur" remplissent parfaitement leurs rôles. J'ai moi même vécu grâce à ce droit sans que cela ne me porte préjudice, bien au contraire.

        Ne débattons pas sur le détail mais sur le primordial.

        Meci à toute la communauté du libre pour l'oeuvre, à tous ceux qui s'investissent, donnent de leur temps, partagent leurs connaissances.

        OUI le "LIBRE" permet une meilleure diffusion du savoir.
        OUI le "LIBRE" évite les dérapages.
        OUI le "LIBRE" est le seul moyen pour un avenir serein.

        mais à une seule condition : que l'argent et la soif de pouvoir individuel ne remplace l'intérêt global SINON, le "LIBRE" EST DEJA MORT"...
  • # je suis très décu

    Posté par . Évalué à 4.

    on se demande bien pourquoi autant de bruit a été fait autour de ce docu-fiction-bidon (même sur linuxfr.org)

    Le titre "Intelligence superficielle" c'est pour qualifier les auteurs du reportage ? non ?

    Parce qu'à vouloir aborder plein de choses c'était superficielle.
    Et puis cette mise en scène lourdingue n'apportait rien ...

    Comment on appelle cette chose ? C'est pas un documentaire encore moins un reportage, ni un docu-fiction ? un film ?

    une daube ? nan là je pousse un peu ...
    • [^] # pas moi

      Posté par . Évalué à 1.

      Moi j'ai adoré.
      • [^] # Re: pas moi

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Comme quoi les goûts et les couleurs...

        Perso, j'ai trouvé ça pas mal, bien qu'un peu épars... ça part dans tous les sens, ça oppose les gentils contre les méchants... Bon en même temps les gens ont tendance à s'identifier aux gentils, donc aux anti-brevets, alors c'est pas si mal...

        Bon par contre, c'est clair, "le groupe Linux", ça m'a étonné, je ne sais pas s'ils se sont renseignés ou s'ils ont voulu faire un raccourci facile.

        Pour la lutte anti brevets, c'est sûr c'était un peu court, mais j'ai apprécié de voir le speech de Rocard, ça crédibilise le propos. Mais effectivement, pour ceux qui s'attendaient à un reportage sur les brevets logiciels, ça a dû leur paraître un peu léger...

        Pour conclure, je dirais pas mal (au moins les gens se rendent compte qu'il y a un problème) mais peu mieux faire (le mélange fiction-réalité me paraît un peu dangereux).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.