Journal Problème de suivi d’un logiciel privateur

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
23
4
juin
2012

Présentation

Dans le cadre de création de BCD (Bibliothèque Centre de Documentation) dans les écoles, notamment en maternelle, la gestion des livres, des prêts et des élèves se font généralement avec une base de données.
Le logiciel BéCéDérom est utilisé dans certaines écoles. Il réunit en effet un certain nombre de fonctionnalité intéressantes dont une interface de prêt adaptée aux tous petits, il est gratuit, il a été développé, il me semble, par un professeur des écoles (ex: instit pour ceux qui suive pas).
Ce logiciel est introduit dans les écoles depuis quelques années.

Les problèmes

C’est un logiciel qui fonctionne sous Windows exclusivement. Et même sur Windows 95 et suivant. Je ne suis pas certain qu’il fonctionne correctement sous Vista ou 7.
La base de donnée propriétaire microsoft et le schéma n’est pas documenté.
Sur crash, il a fallu ré-entrer toutes les données.
La mise à jour des élèves se fait, mais en fonction de l’ordre des actions, parfois le logiciel plante.
Les photos doivent avoir un format très spécial en type d’image, dimensions et nombre de couleurs.
L’auteur n’est pas contactable par courriel. Celui-ci n’existe plus.
Le logiciel n’a plus de mise à jour depuis 2003.

Les solutions

Contacté l’auteur. C’est possible, il y a son adresse sur le site. Mais vais-je l’embêter ?
Passer ce logiciel en licence libre. Et passer l’interface en Qt, puis un système de base de donnée SQLite et MySql Postgress. Pour plus de pérénité dans le temps et avoir plusieurs client avec une seule base.
Re-développer from scratch un logiciel équivalent ?
Prendre un autre logiciel. En connaissez-vous d’adapté aux enfants de maternelle ?

C’est là qu’on voit l’avantage du libre où n’importe qui peut participer sans pour autant perdre la paternité d’un projet. Même quand ce dernier n’intéresse plus l’auteur originel.

  • # de quoi tu te plains !

    Posté par . Évalué à -1.

    c'est écrit sur le site : "logiciel de dernière génération destiné à la recherche documentaire en Bibliothèque Centre de Documentation d'école primaire (élémentaire et maternelle)"

  • # from scratch

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Vu le site et l'ancienneté du soft, le logiciel est probablement impossible à porter sur d'autres plateformes sans une réécriture complète.

    Par contre l'auteur aura certainement de conseils à te donner sur les retours utilisateurs qu'il a eu.

    http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: from scratch

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      et puis tant qu'a faire, autant que ce soit sur le web, comme ça ce sera hype, puis tu fais un module weboob histoire que ce soit pas trop lourd.

      • [^] # Re: from scratch

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        C'est pour les enfants, donc il faut que ça bouge et que ça clignote. Silverlight me parait tout indiqué.

        http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: from scratch

      Posté par . Évalué à 2.

      C’est sans doute le mieux, par contre, ce serait bien d’avoir une solution de migration des données. Par ce que, je vois mal certaines BCD re-saisir les élèves et les livres pour le plaisir.

      • [^] # Re: from scratch

        Posté par . Évalué à 2.

        Finalement c'est bien ça le plus important: libérer les données déjà saisies. Il faudrait donc demander à l'auteur (oui ! il faut le contacter !) soit:
        * publier tout le code source, ou mieux, le mettre sous licence libre
        * publier les specs de la base de données

        Et il est probable que les specs de la base soient plus ou moins le logiciel lui-même, si l'architecture n'a pas été proprement découpée.

        Personnellement, vu l'état de la situation actuelle, je vois mal quels arguments l'auteur pourrait avancer contre la diffusion du code source. Espérons qu'il ne l'ait pas perdu ! ;)

  • # deweyçapuecpaslibre

    Posté par . Évalué à 1.

    http://www.oclc.org/dewey/about/licensing/default.htm

    "Since the Dewey Decimal Classification (DDC) system was created more than 135 years ago, it's easy to assume that the Dewey name is in the public domain. However, it never has been, and since 1988, OCLC Online Computer Library Center has held the trademark on the Dewey name."

    sinon je vois qu'il existe quelques logiciels libres de gestion de bibliothèques, je ne sais pas si c'est adapté à l'usage en France :
    http://www.slideshare.net/vimal0212/open-source-library-management-systems

    http://koha-community.org/

    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: deweyçapuecpaslibre

      Posté par . Évalué à 1.

      Il faut que se soit utilisable par un enfant qui ne sait ni lire, ni écrire. Tes solutions ne semblent pas répondre à cette exigence.

      • [^] # Re: deweyçapuecpaslibre

        Posté par . Évalué à 10.

        Il faut que se soit utilisable par un enfant qui ne sait ni lire, ni écrire.
        
        

        C'est un pléonasme ça. Pour un enfant qui commence à savoir lire, on dit "un lycéen".

        • [^] # Re: deweyçapuecpaslibre

          Posté par . Évalué à 3.

          C'est même un double pléonasme. S'il ne sait pas lire, ça m'étonnerait qu'il sache écrire.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # Un autre, qui est suivi

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Dans l'école primaire de mes gamins, ils utilisent (et ont acheté - tarifs adaptés à des écoles) LaBCD

    http://www.jmfsoft.net/articles.php?lng=fr&pg=17

    Même genre de soft, fermé, mais qui a été écrit par et surtout pour l'utilisation dans une école, avec une interface adaptée aux utilisateurs et les fonctionnalités qu'il faut. Et pour le moment le développement de celui-ci est suivi par son auteur.

    Un projet open-source serait sûrement bienvenue… faut le temps… qui fait le support…

    Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

    • [^] # Re: Un autre, qui est suivi

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Un projet open-source serait sûrement bienvenue… faut le temps… qui fait le support…

      Le sujet ayant été abordé sur LinuxFr.org, il a son tag sigb pour système intégré de gestion de bibliothèque disponible aussi sur wikipedia d'ailleurs :)

      Les solutions existent, utilisez-les, faites-les connaître au besoin.

      • [^] # Re: Un autre, qui est suivi

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        J'ai regardé rapidement les posts et les softs qui sont abordés… on est clairement dans deux mondes distincts:

        • les bibliothèques / médiathèques, avec de nombreux utilisateurs et opérateurs, qui suivent des normes biblios de classement & Co pour gérer de très nombreux ouvrages, qui ont (plus ou moins) un support informatique et un budget conséquent.

        • les écoles primaires et maternelles, dont le public peut être constitué en partie d'enfants qui ne savent pas encore lire (ie. par exemple identification de l'enfant passant par la photo de l'enseignant pour choisir la classe, puis celle de l'enfant), avec des fonds de quelques centaines/un millier d'ouvrages, et surtout… avec souvent 1 poste (parfois assez ancien), sous Windows car les enseignants n'ont pas été formés à autre chose, un soft que l'on installe en double-cliquant ou éventuellement en copiant/collant un répertoire, peu ou pas de support informatique (les parents capables de dépanner sont appréciés).

        A priori, le post d'Anthony cible le second monde, et les logiciels du premier ne sont pas du tout adaptés.

        Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

        • [^] # Re: Un autre, qui est suivi

          Posté par . Évalué à -2.

          l'un n'empeche pas l'autre

          s/du tout/directement/

          L'architecture des premiers est a priori partiellement adapté pour le second.
          L'interface des premiers a priori non, mais une architecture potentiel peut etre:
          1) avoir une installation (apache+cgi+BDD) pré-configuré
          2) un frontend (appli spécialisé/navigateur+pages web) qui convient au second monde

          Comme ca le second monde est content, pas de base de données mal faite, plein de feature au besoin, ca peut etre migré vers des solutions en ligne ou des appliances (NAS qui permet d'installer des truc dessus, raspberry pi si ca amuse des gens).

          L'ideal c'est d'integrer l'interface "école" en upstream, et le reste c'est de packager les briques et la config pour des vielles machines.

          • [^] # Re: Un autre, qui est suivi

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            C'est beau la théorie. En pratique plus ton système est compliqué, plus tu as de problèmes (même avec un bel installeur). Et dans une structure comme une école maternelle/primaire, un problème informatique c'est un truc qui fait que tu laisses tomber le logiciel et que tu passes à un autre, parce que ça n'est pas ton métier, tu n'as pas les compétences, et tu as mille autres choses à faire au moins sinon plus importantes.
            Faut que ça marche simplement (Kiss), et du apache+cgi+bdd+frontend c'est une multiplication inutile des risques, c'est de l'informatique qui a besoin d'informaticiens.

            Les gens qui jouent à installer ce genre de trucs sur des NAS, des raspberry pi ou autre, ne sont pas la cible des logiciels tel que ce que recherche Antony.

            Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

            • [^] # Re: Un autre, qui est suivi

              Posté par . Évalué à -2.

              J'ai l'impression qu'Antony a un vieux logiciel avec des problèmes et qu'il cherche
              a avoir un équivalent open source.
              Ensuite je maintient que réutiliser des composants existant avec une interface spécifique fournis une architecture a considérer, car elle peut ouvrir a des solutions intéressante, tout en restant KISS (l'integration et le KISS est non trivial)

              Les pistes proposé par baud123 ne sont pas incompatible avec les attentes des utilisateurs, de plus ils peuvent permettre d'avoir des solution hebergé par la bonne ame qui veut faire tourner ca sur une machine (support).
              par contre un des critère a prendre en compte, c'est qu'il est possible d'avoir un export des donnés vers un version non hébergé.

              Ensuite pour le KISS et le NAS, le mien c'est :
              1) login,
              2) Gestionnaire de module,
              3) copie d'une URL,
              4) cliquer sur installer,
              5) cliquer sur demarrer,

              Et j'ai mon serveur qui tourne.

              Et le raspberry pi, Le use case que je vois c'est plutot :
              a) le projet fournis une image pour carte SD pour raspberry Pi
              b) C'est assemblé par magie et ca donne un boitier
              c) un petit boitier fait le serveur ou est branché directement a une télé (0 maintenance)
              l'instituteur fait c) , ou si il a le temps de telecharger un fichier et de le copier sur une carte SD, et de faire un boitier, il peu faire b)

              Ensuite refaire un systeme de gestion de livre, avec une base de données, des sysèmes d'import, maintenir des base de livre et de classification. le tout pour peu d'utilisateur, c'est aussi possible.

              Néanmoins je suis pas sur que ce soit aussi efficace dans le long terme que d'ajouter une interface 'école' a un project existant, et de faire des distributions intégré (que le projet peut aussi réutiliser)

              • [^] # Re: Un autre, qui est suivi

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Je crois qu'il n'y a pas (trop) de problème pour la mise en place initiale d'un tel système s'il n'y a que les étapes que tu indiques (avec bien sûr des trucs en plus après - comptes utilisateurs & Co - mais liés intrinsèquement au logiciel).
                Ce que j'ai pu voir, c'est que lorsqu'il y a un problème / crash / bug, la réparation aussi doit pouvoir se faire simplement, AMA en deux étapes:

                • réinstallation du logiciel (éventuellement sur une autre machine) - la procédure que tu décrits est ok
                • remise en place des données (là, c'est bien que le soft prévoit de lui-même de faire - ou au moins proposer - des sauvegardes régulières "ailleurs" que sur le disque local)

                Si tu as ces deux étapes, alors tu es prêt pour l'utilisation en écoles.

                D'ailleurs, une mise à jour peut se faire de la même façon: réinstallation + remise en place des données. Bon, voir aussi la gestion des versions si les structures de données évoluent entre les versions… conversion automatique et/ou très aidée fortement conseillés.

                Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

  • # Y'a un bug...

    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 04/06/12 à 16:42.

    Les problèmes

    …L’auteur n’est pas contactable par courriel. Celui-ci n’existe plus (1)….

    Les solutions

    Contacté l’auteur. C’est possible, il y a son adresse sur le site. Mais vais-je l’embêter ? (2)

    (1) Paix à son âme.
    (2) Tu devrais pas trop le déranger, mais tu risques d'attendre un peu avant qu'il ne te réponde. voir (1).

  • # Solution alternative mais plus contraignante

    Posté par . Évalué à 4.

    Les solutions
    Contacté l’auteur.

    Sinon tu peux d'abord reprendre les cours aves les enfants, et ensuite aborder sereinement le problème du logiciel.

    Sans rancune hein?

  • # le schéma n’est pas documenté.

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Normalement - je ne connais pas trop les machins de MS - mais tu dois pouvoir faire du reverse assez simplement si ce n'est pas un moteur de stockage maison.

    • [^] # Re: le schéma n’est pas documenté.

      Posté par . Évalué à 3.

      Aprés un coup de Universal Extractor sous windows, un coup d'oeil aux *.BCD:
      - un header et ensuite des structure de taille fixe
      - un certain nombre de fichiers (Auteurs.BCD,Editeurs.BCD,Illustrs.BCD,Period.BCD),
      on l'air d'etre : 2 byte, char [45][]
      - Groupes.BCD : header:1 byte,
      structure : char name[40]
      byte noIdea[3]
      char alsoNoIdea[40]
      byte remaining[26]
      - Utilisat.BCD : header : 2 byte
      structure (2100 byte)
      char user[40]

      char group43
      short noIdea;
      char someString[10]
      byte noIdea2;
      char noIdea3[11];

      char date[10]
      byte aLongString[1983]

      Ensuite : j'ai windows 7, et pas envie d'activer le mode de compatibilité XP, d'installer une VM pour ca, donc j'ai pas pu regarder les champs et faire un reverse-engineering plus poussé, mais ca a l'air plutot simple (i.e 2h de perl pour decoder des trucs de base, en faisant la cuisine, suffit de demander)

      En remplissant une base avec des données unique, ca doit etre faisable de retrouver le format de la base.

      A partir de ca, et pour repondre a la question, avant de recommencer un nouveau logiciel, il y a quoi comme logiciel open source existant ou approchant, c'est mieux de modulariser un logiciel existant pour fournir une interface ad-hoc que de reinventer la roue.
      Google me dit que Koha (http://www.koha.org/) est puissant, mais une installation de koha pre-configuré pourrait peut-etre etre suffisant.

  • # Merci de vos réponse

    Posté par . Évalué à 2.

    Merci de vos réponses, j’ai eu un problème familial qui m’a éloigné du clavier. Je vais répondre en vrac.
    Pour les solutions libre existante :
    Les gens doivent pouvoir y arriver sans problème, sans formation. Soit un installeur, soit un zip. Les machines dans les écoles sont souvent soit des vieilles fourni par les parents ou des plus récentes par la mairie. Dans l’école de ma femme les OS sont : Win (XP, 2000 quand on a de la chance ou 95-98). J’ai proposé à ma femme GNU/Linux sur les ordi de sa classe et de l’école, mais elle ne souhaite pas être dépendante de moi, et veut que la mairie puisse s’occuper des ordinateurs.

    Je vais essayer de recontacter l’auteur, voir si j’arrive à extraire les données.
    Ensuite, je me lancerai dans un programme Qt pour essayer de gérer ça.
    Je vous tiendrai au courant des suites de l’affaire.

    • [^] # Re: Merci de vos réponse

      Posté par . Évalué à 1.

      Vu que j'ai pas vu la liste, les solutions libres existantes:

      Gestionnaire complet de bibliotheque (http://en.wikipedia.org/wiki/Integrated_library_system)

      • CDS Invenio: serveur : CGI python + MySQL, client : browser
      • Evergreen : serveur : CGI (perl/python/C)+Postgres, client : browser|| XUL
      • Greenstone : serveur OU client local, java , gestion de documentation, pas de bibliotheque
      • Koha : serveur : CGI perl + Mysql , client : browser
      • Kuali OLE : En "projet"
      • NewGenLib : Java (serveur http intégrée) + postgres , client java
      • PhpMyBibli : serveur : CGI PHP + mySQL
      • OpenBiblio : Serveur : CGI PHP

      Bibliotheques ###

      eBook management (voir en dessous)

      Comme les attentes c'est que ce soit facile a installer pour l'utilisateur et pour le developpeur, Greenstone ou NewGenLib peuvent etre une base, et les autres peuvent fournir des informations interessant sur le schema de base de donné/filtre d'import.

      Une autre piste, c'est d'etendre un gestionnaire de eBook pour gerer l'aspect pret de livre et multi-utilisateurs, et de reutiliser l'aspect multi-plateforme, installateur, ..etc

      Ensuite pour QT, il va tout de meme avoir une base de donnée, des imports des differents format de fichier, les système de classification dewey ou autre, et tout le process d'installation.

      Dans tout les cas, bonne chance,

  • # Gestion de bibliothèque en libre pour le primaire, ça existe

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.