Journal Passage à Ubuntu à partir de .............. Mandriva !!!

Posté par .
Tags : aucun
11
17
déc.
2008
On entend beaucoup parler d'un passage de Windows vers Linux. Cela devient monnaie courante et c'est normal : il n'est plus a démontrer les avantages de Linux sur Windows.

Mais on lit très peu d'expérience de passage d'une distribution Linux vers une autre.

Moi j'étais un passionné de Mandriva, la distribution française excellente et simplissime. Puis, par un concours de circonstances, j'ai décidé de passer à Ubuntu. Et non seulement je suis passer de Mandriva à Ubuntu, mais dans la foulée, je suis également passé de KDE à Gnome.

Ici, aucun troll, simplement un petit récit qui pourrait peut-être en intéressé certains et en faire réfléchir d'autres, pourquoi pas?


J'adore Mandriva!!!

Enfin j'adorait. Et oui j'ai changé. Alors pourquoi changer si j'adorais? Tout a commencé avec mon père. En effet, il était sous Windows XP et n'avait que des problèmes de virus, d'imprimante qui fonctionnait puis qui ne fonctionnait plus, son pc ralentissait du fait que, de par de son manque certain de connaissance informatique, il n'osait même pas défragmenter. Il était aussi infesté de spyware et autre logiciels indésirables.

Bien sûr il comptait sur moi pour tout remettre correctement. Mais non seulement j'en avait marre de chipoter sur un système qui serait, je le savais, à nouveau lent et infesté quelque jours plus tard, mais aussi simplement marre de ne quasiment faire plus que ça. Et oui, presque à chaque fois que j'allais rendre visite à mes parents, et cela entre 1 et 2 fois par semaine, mon père avait des doléances concernant son pc.

Alors j'ai décidé de lui installé Linux. J'y ai été un peu forcé lorsque, lors d'une tentative de réinstallation de Windows, j'ai constaté que le cd d'installation était très abîmé et qu'aucun de ses deux lecteurs ne voulait plus le lire totalement. Bizarrement, ce fut presque par désespoir de ne pas pouvoir lui mettre ce qu'il désirait, que j'ai placer le DVD de ma Mandriva 2009 Powerpack dans le lecteur principal.

Sachant qu'il n'était pas du tout débrouillard avec un pc, j'ai décidé de choisir Gnome comme interface graphique. Pourtant j'étais pro-KDE, et détestais quasiment Gnome, allez savoir pourquoi. Peut-être parce que j'étais contre leur philosophie : simplifier au maximum au détriment des fonctions. Croyais-je. Donc installation rapide et facile, comme à l'habitude, rien de spécial, quoi.

Après avoir installé le nécessaire pour mon père : configurer sa boite mail, son logiciel de messagerie instantanée, installer la visionneuse PowerPoint (eh oui, je sais, quelle honte!!! ;-) ), etc... Le tout pour que mon père ne doive pas râler parce qu'il lui manque quelque chose. Et là, presque par la force, je découvre Gnome. Evolution est génial, Pidgin est classe et je trouve même GTK beau!!!!

Pas besoin de s'attarder sur le sujet : cela fait plus de deux mois que j'ai fait l'installe et mon père ne m'a PLUS JAMAIS demander quoi que ce soit. Par acquis de conscience, je lui demande toujours si ca va avec le pc. Sa réponse est toujours la même : "oui oui, pas de problème, c'est génial".

Depuis, je me suis concentré sur une chose à propos de laquelle j'avais déjà discuté avec un ami linuxien : pourquoi, malgré que j'adorais Mandriva, ais-je le désir d'aller voir ailleurs? Je trouve tout dans Mandriva génial et pourtant je suis attiré par une distribution que je n'ai testé que 2 fois : 1 fois dans sa version 6.06 que j'ai beaucoup appréciée et que j'ai utilisé jusqu'au second teste avec sa version 6.10, qui m'a beaucoup moins plu, Ubuntu. Ou plutôt Kubuntu (eh oui, "KDE power" à ce moment-là).

Donc, je décide de franchir le pas : changer ma Mandriva que j'adore ET mon KDE 4.1 que je trouve génial, pour une distribution que j'ai détesté pendant 2 ans et pour Gnome, que je n'ai jamais aimé!!!!

Inutile de détaillé l'installation, cela se fait comme toute distribution grand public : facilement. Premier démarrage, et ce que j'ai toujours trouvé moche, cette couleur terre sale, je la trouve étrangement agréable. Mise à jour et installation des drivers proprio pour ma carte graphique se passe très bien et se fait automatiquement. Là je redécouvre (déjà vu dans une Debian) la vitesse de apt. Malgré que Mandriva avait fait un énorme progrès avec son URPMI, il n'y a pas photo, apt est beaucoup plus rapide et agréable.

Configuration de tout ce que j'ai besoin avec Evolution, Pidgin, Firefox, réarranger les menus, installation des petits plus comme Flash, Java, Picasa, Skype, Limewire, VLC, Exaile (que j'installe à la place de Rhythmbox), mon imprimante et quelques jeux que j'aime bien, comme Tremulous. C'est facile et rapide, il n'y a rien à dire.

Malgré tout, Mandriva est vraiment beaucoup plus facile : Son gestionnaire de paquetage est plus ergonomique et plus fonctionnel. Son Centre de Contrôle est renommé dans tout le monde Linux et il n'a pas d'équivalent sous Ubuntu. Mon wifi (pilote Windows utilisé avec ndiswrapper) à dû être installé en ligne de commande alors que sous Mandriva, c'était installé en 2 clics de souris!!!

Néanmoins, je suis véritablement tombé sous le charme de cette Ubuntu 8.10 Intrepid Ibex. De plus, lorsque j'ai découvert le site de zgegblog, où quelques thèmes GTK absolument magnifique sont installable très facilement, j'ai vraiment trouvé mon bureau Gnome plus beau que tout ce que j'avais déjà pu avoir.

Conclusion, il va sans dire que Ubuntu est vraiment une belle distribution que je recommande. Néanmoins Mandriva est vraiment plus facile pour un débutant. Ubuntu à encore quelques effort à faire de ce côté-là. Alors bien sûr que la communauté est très grande et que la plupart des problèmes que l'on peut rencontré sont résolu en quelques minutes, simplement en copiant/collant une ligne de commande que l'on vous aura fourni sur tel ou tel forum. Mais je trouve qu'il devrait trouvé de meilleurs outils graphiques, cela dans le seul but de facilité la configuration de l'OS par un débutant absolu, ce que Mandriva fait à la perfection. Mais pour moi, le choix est fait : vive Ubuntu!!!
  • # ha oui mais non...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    En quelques mots :
    T'as pas mieux à faire que de ranimer un vieux troll comme ça ? Et en plus c'est pas vendredi !
    Te pourras refaire une tentative quand tu aura quelques années de DLFP dans les genoux...mais d'ici là, franchement, essaye de considérer ceci : qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse.
    • [^] # Re: ha oui mais non...

      Posté par . Évalué à 10.

      Le vrai vieux troll c'est celui qui consiste à dire que les distros difficiles qui obligent à la ligne de commande sont mieux et que les autres sont "pour les débutants".

      Un esprit rigoureux va aller au fond des choses et comprendre réellement ce qu'il utilise s'il en a l'intention quelle que soit la distro et les outils graphiques qu'elle propose.
      Un gogo va apprendre d'une manière automatique sans rien y comprendre des trucs qui marchent qu'ils soient graphiques ou en ligne de commande. Faire son wifi en ligne de commande en suivant à la lettre les consignes trouvées sur un forum n'implique pas que tu comprennes quoi que ce soit de plus à TCP/IP ou aux trames que d'utiliser drakconnect ou networkmanager.

      Le problème c'est que pendant ce temps on perd beaucoup d'utilisateurs à cause de la ligne de commande, parce qu'ils ne sont pas des gogos qui veulent se donner des airs en tappant des trucs qu'ils ne comprennent pas et qu'ils n'ont pas l'intention d'approfondir leur connaissance des fondements du système informatique principalement parce qu'ils ont ce truc, vous savez, une vie en dehors de l'informatique, un métier, une famille.

      Ce n'est pas pour décrier la ligne de commande, c'est génial, ça mérite qu'on la connaisse et qu'on l'utilise, on gagne énormément de temps et de possibilités avec. Le problème c'est que ça ne doit pas être un pré requis à l'utilisation d'une distro linux. Si l'outil de configuration wifi citée dans le journal ne permet pas la configuration du wifi, ça ne fait pas de la distro en question une distro "pas pour les débutants", non, c'est un problème grave qui n'a pas été traité. Et malheureusement, ces problèmes sont courants et récurrents et ça commence à se savoir.
      Alors on les couvre avec l'usage de la ligne de commande qui est trop super élite. Mauvais choix, couvrir les problèmes n'est pas la solution, on a besoin d'outils qui marchent et de ne pas raconter de bobards aux nouveaux arrivants.

      Donc sortir pulse audio, network manager et package kit dans cet état était une erreur, et l'intégrer dans cet état aussi pour ceux qui l'ont fait. CQFD.
  • # Ma-vie.fr

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Eh bien je crois que je vais me laisser tenter par la openSUSE 11.1 qui sort demain. J'ai vu vite fait la 11.0... la grande classe, ça fait très pro, très bien fini. Le nouveau gestionnaire de paquet est paraît-il le plus performant (résolution exacte des dépendances, contrairement aux autres qui utilisent des heuristiques), et je l'ai trouvé rapide sur un vieux PC qui rame avec 192Mo de RAM. Le thème est très joli, tout est bien intégré. J'espère aussi y trouver la meilleure intégration de KDE 4. Le point noire de SuSE était autrefois le manque de paquets, mais ça semble aller dans le bon sens avec le "Build Service".

    Capture d'écran : http://en.opensuse.org/Screenshots/11.1
    Au menu : http://en.opensuse.org/Featurelist_11.1
    • [^] # Re: Ma-vie.fr

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      J'utilise la 11.0, et c'est en effet assez classieux. La gestion des packets est efficace en GUI ou terminal, et au niveau packet, c'est passé chez eux de point faible à point fort. Par exemple, y'a pas à attendre 1 ans avant la sortie d'un soft pour le voir en mis à jour comme ailleurs.

      Le seul reproche, il mettent leur theme opensuse à la place de celui de KDE4, et il est pas top leur theme. Ca oblige à passer 15sec à rechanger ça apres l'install.
      • [^] # Re: Ma-vie.fr

        Posté par . Évalué à 2.

        oui bon il reste lent leur gestionnaire de paquet je trouve.

        J'ai installé une suse 11.0 sur mon mininote en remplacement de la Novell Suse Enterprise 10 qui était préinstallée dessus, et zypper n'est pas un foudre de guerre. Mais il fait son job, c'est vrai.
        • [^] # Re: Ma-vie.fr

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          zypper n'est pas un foudre de guerre. Mais il fait son job, c'est vrai.

          Ah tiens, étonnant, ce n'est pas l'impression que j'ai eue. Je n'ai pas essayé très longtemps non plus. je crois qu'il y a eu de grosses améliorations sur les performances, mais je ne sais pas si elles sont déjà dans la 11.0 ou pas. Enfin, je vais tester la 11.1 pour me faire une idée plus précise.
          • [^] # Re: Ma-vie.fr

            Posté par . Évalué à 3.

            Le gestionnaire de paquets est beaucoup plus rapide dans la 11.0 que dans la 10.3, c'est vraiment le jour et la nuit. J'ai essayé la 11.1 RC1 je le trouve encore un poil plus rapide mais la différence est moindre. C'était vraiment le gros point noir de la SuSE jusqu'à la 11.0 depuis je n'ai plus grand chose à dire là-dessus.
        • [^] # Re: Ma-vie.fr

          Posté par . Évalué à 2.

          Bah depuis la 11.0, je vois plus trop la différence de vitesse entre un 'pacman' par exemple et zypper*. Par contre je ne peux pas dire par rapport à apt-get niveau rapidité (je ne l'utilise pas), mais je sais qu'il a plus de fonctionnalité que zypper (pour l'instant).

          Mes 2 cts.

          * Je crois que j'ai marché dedans.
    • [^] # Re: Ma-vie.fr

      Posté par . Évalué à 3.

      Tu n'as plus que deux heures à attendre pour la 11.1.
      Je n'en dirai pas plus (je sais qu'une dépêche est dans les bacs) mais pour l'utiliser depuis plus de 15 jours, ça a encore l'air d'un grand cru (la 11.0 était de mon point de vue très stable).
      Voilà, bon essai.
  • # Ubuntu + Wiki = Mandriva ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    C'est ma conclusion à te lire.... Ubuntu n'a pu percer que parce qu'Internet est là facilement : il le faut pour ajouter le français sur les CD officiels, etc etc.

    D'un autre côté, je n'ai jamais eu de problèmes avec un CD One Mandriva, installé à des amis qui n'ont pas l'ADSL : on désactive les mises à jour automatiques, et ça roule!

    Allez, un aveu : depuis la 2008, il faut Internet pour installer le système d'impression.

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

  • # Un sympathique témoignage.

    Posté par . Évalué à 10.

    Je trouve ton témoignage très sympathique et agréable à lire.
    Ça change des témoignages/avis/coups de gueule/... plus techniques.

    Quelle chance que tout semble marcher comme sur des roulettes, pour ce passage vers linux.

    J'ai tenté moi aussi, de convertir mes parents, mon frère et ma petite amie.
    Dans l'ensemble, ils n'ont pas su résister à l'attrait du manchot (à part mon père...m'enfin...j'peux plus rien pour son cas).

    Mais dès qu'un problème pointe le bout de son nez, on est face à une critique bête et bornée, de quelque chose dont linux n'est fondamentalement pas responsable.
    Et on te dis... "là là regardes ! Chez le voisin qu'a windows, tout marche bien ! Encuuuuuulé de pinguin de....".

    Et alors, vous leur expliquer pour la n-ème fois, que non, Tux n'est pas un pingouin, mais bel et bien un manchot...
    Quel drame !


    Perso, j'utilise Mandriva depuis la 2007.0.
    Avant, j'ai utilisé alternativement : Mandrake, Slackware et Ubuntu.

    Je sais qu'il y a des différences entre chacune des distributions gnu/linux.
    Mais cette recherche ininterrompue de la meilleure distrib' possible, m'a toujours semblé exagéré.
    C'est selon moi, une profonde affaire de gouts et de couleurs.

    Avec du recul, même entre Slackware et Mandriva les différences ne me semblent pas si fortes (oulala... dis comme ça.... ça parait absurde je sais !).
    À part un gestionnaire de paquets à la logique bien différente, et une configuration des matériels, plutôt ardus sur slack'... :-)
    Le reste (des graphismes, aux fonctionnalités, en passant par l'offre en logiciels) est semblable.
    Enfin, à mes yeux de grand myope. Me tromperais-je ?


    Pour toi qui est passé de Mandriva à Ubuntu... quelles différences FONDAMENTALES as-tu rencontré ?

    Parce que je me doute bien que, pour un débutant, les petits détails ont une très grande importance.
    Mais après - et assez rapidement d'ailleurs - le champ des possibilités converge (Ô que c'est bien dit... nan?).

    M'enfin....bonne soirée.
    • [^] # Re: Un sympathique témoignage.

      Posté par . Évalué à 5.

      Avec du recul, même entre Slackware et Mandriva les différences ne me semblent pas si fortes

      Déjà le commentaire au-dessus avait prévenu qu'il fallait faire gaffe avec un journal pareil, et qu'on devait tenir jusque vendredi, et toi c'est pas une mèche que t'allumes, tu braques carrément un lance-flamme sur la dynamite à Troll!!

      Tout le monde sait que Slackware est beaucoup plus puissante que Mandriva et un tout petit peu moins simple à utiliser! (Oui, moi j'ai un VRAI détonateur)
    • [^] # Re: Un sympathique témoignage.

      Posté par . Évalué à 3.

      >Je trouve ton témoignage très sympathique et agréable à lire.
      >Ça change des témoignages/avis/coups de gueule/... plus techniques.

      Je suis entièrement d'accord. D'ailleurs, il est même trop sympathique !

      "Espèce ... Espèce de salle étouffeur de troll" :-)
    • [^] # Re: Un sympathique témoignage.

      Posté par . Évalué à 7.

      Mais cette recherche ininterrompue de la meilleure distrib' possible, m'a toujours semblé exagéré.

      En effet, puisqu'on l'a déjà trouvée : Debian.

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Un sympathique témoignage.

        Posté par . Évalué à 1.

        Quoi Debian avec son apt deconfiture ? La distrib qui met trois plombes à booter sur mpn portable P75 ? La distrib qui, lorsqu'on veut une installation minimale, il faut commencer à installer un gros truc et désinstaller ce dont on a pas besoin ?

        Debian : Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

        Non LA distrib par excellence c'est Slackware.
        • [^] # Re: Un sympathique témoignage.

          Posté par . Évalué à 1.

          Quoi Debian avec son apt deconfiture ?

          Gné ? Si apt est vraiment si mauvais, qu'est-ce qu'on devrait dire de yum, urpm, et les autres...

          La distrib qui met trois plombes à booter sur mpn portable P75 ?

          Vas-y, cite-moi une distrib qui ne met pas trois plombes. À part bien sûr, DamnSmallLinux, basée sur... Debian.

          La distrib qui, lorsqu'on veut une installation minimale, il faut commencer à installer un gros truc et désinstaller ce dont on a pas besoin ?

          Évidemmment, si tu veux un système minimal, tu dois tout décocher quand l'installateur te demande ce que tu veux... Tu te retrouves avec un système de 300 Mo. Ça me paraît difficile de faire mieux. Ah si, y'a Windows 95, qui tenait dans un peu moins de 100 Mo.

          Non LA distrib par excellence c'est Slackware.

          En même temps, je n'ai jamais essayé de Slack, je ne sais pas ce que ça vaut...

          M'enfin, merci d'avoir marché dans le troll :-)

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Un sympathique témoignage.

            Posté par . Évalué à 2.

            Essayes alors Imedia Linux... 60MO maximum pour la totale ;)
            Bon ok tu va en ch*** pour l' installer tout d' abord, puis pour la personnaliser pour ton pc avant d' en faire un .iso installable tout neuf pour tout pc...
            C' est aussi basé sur SlackWare (de mémoire ça fait quelque mois que j' y ai pas touché, je peux me tromper sur sa base)

            référence :
            http://imedialinux.com

            Ben finalement moi aussi je suis revenu sur Mandriva, parceque j' ai besoin d' un ordinateur "juste qui marche" et non d' un ordinateur "qui marche juste..."
          • [^] # Re: Un sympathique témoignage.

            Posté par . Évalué à 1.

            Quoi Debian avec son apt deconfiture ?

            Gné ? Si apt est vraiment si mauvais, qu'est-ce qu'on devrait dire de yum, urpm, et les autres...


            apt ne devrait faire que ce pour quoi il est fait : installer un soft et gérer les dépendances. Je ne vois pas pourquoi il s'occupe de reconfiguration, c'est pas son boulot, même si c'est pratique parfois (pour ma part ça ne m'a apoorté que des problèmes de perte de configuration personnalisée).


            Évidemmment, si tu veux un système minimal, tu dois tout décocher quand l'installateur te demande ce que tu veux... Tu te retrouves avec un système de 300 Mo. Ça me paraît difficile de faire mieux. Ah si, y'a Windows 95, qui tenait dans un peu moins de 100 Mo.


            Ca reste beaucoup ...

            Je vais pas citer une distrib Linux mais mon NetBSD:

            Installation minimale: 75 Mo ... Pour un pauvre firewall c'est largement suffisant ... une Compact Flash de 256 mo par exemple suffirait largement à l'installer .... Si je veux faire ça sur une debian, je dois installer une distrib minimale puis retirer ce dont j'ai pas besoin ....
            • [^] # Re: Un sympathique témoignage.

              Posté par . Évalué à 1.

              apt ne reconfigure par défaut que si le fichier de configuration n'a pas été modifié par l'utilisateur. Il n'est donc pas possible de perdre des configurations personnelles, et la réponse par défaut quand il demande l'action à effectuer est de conserver le fichier de l'utilisateur.

              Si tu recherches une distribution minimale, n'installe pas Debian directement, mais plutôt ça : http://www.emdebian.org/
            • [^] # Re: Un sympathique témoignage.

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Apt ne reconfigure rien du tout. Tu confonds avec dpkg et debconf.
              Apt ne gère que les dépendances entre paquets, leurs téléchargements si besoin et fait appel à dpkg pour le reste.
              Du reste, debconf est un système tout aussi bien conçu qu'Apt mais est malheureusement moins connu alors que c'est lui qui se cache souvent derrière un dpkg-reconfigure.
        • [^] # Re: Un sympathique témoignage.

          Posté par . Évalué à 0.

          Ah.... Slackware ou Debian...

          Ca me rappelle un truc tiens... que ce que ca pouvait bien etre...

          Ah oui je me souviens... Charybde et Scylla
    • [^] # Re: Un sympathique témoignage.

      Posté par . Évalué à 5.


      Avec du recul, même entre Slackware et Mandriva les différences ne me semblent pas si fortes (oulala... dis comme ça.... ça parait absurde je sais !).
      À part un gestionnaire de paquets à la logique bien différente, et une configuration des matériels, plutôt ardus sur slack'... :-)
      Le reste (des graphismes, aux fonctionnalités, en passant par l'offre en logiciels) est semblable.
      Enfin, à mes yeux de grand myope. Me tromperais-je ?


      Effectivement, à part des gestionnaires de packages completement differents, des versions differentes et des logiciels disponibles differents, des philosophies differentes, des methodes de developement differentes, des principes de mise à jour differentes, des interfaces de configuration differentes, des outils d'admin differents, à part tout ca et encore pleins d'autres trucs qui sont completement differents, c'est finalement à peu près pareil. Enfin y a quelques trucs qui sont pareils quoi.
  • # Mon blog.fr

    Posté par . Évalué à 3.

    alors moi j'ai commencé avec les redhat 8 puis 9 , c"etait assez lent a l'époque (trop de process lancé , mauvaise gestion mémoire ) mais j'aimais beaucoup gnome et surtout les icones redhat , puis je suis passer a du mandrake mais ca marchait pas . Un jour mon lug local me passe la knoppix 3.3 et la , j'ai la révélation , tout marche via seulement le cd connexion internet , music , video , et y meme une demos de demoscene inclus en ascii art (BB ) c'est tout ce dont j'ai besoin (aussi les musique démoscene sont gérer (xm , s3m , mod ... ) - ,
    c'est aussi la premiere fois que j'utilisait un live cd qui marchait (j'avais eu la 3.2 dans planet linux mais trop lent ) , puis sur debian , puis sur dreamlinux dérivé de debian (qui est toujours sur ma partition ) , puis sur ubuntu maintenant , il y a quelque temps j'ai remasterisé vite fait une knoppix 5 pour mes besoin , et la je me ressent l'envie de revenir au source :) (la knoppix ) je trouve juste que les forum et les wiki et documentation de knoppix sont pas aussi bien que ceux d'ubuntu . Sinon le reste tout est ok .

    Voila puisqu'on part dans les sujets de ma vie .fr :)
  • # pardon?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    "Son gestionnaire de paquetage est plus ergonomique et plus fonctionnel. Son Centre de Contrôle est renommé dans tout le monde Linux et il n'a pas d'équivalent sous Ubuntu."

    Gestionnaire de paquet je dis pas, j'ai pas testé celui de mandriva mais celui d'Ubuntu (ajouter/supprimer) me parait difficilement améliorable.
    Mais coté configuration, j'avais mis une mandriva à mon père, j'ai jamais rien réussi à configurer. Je me suis perdu dans les menus à chaque fois, c'est carrément relou le centre de contrôle...
    Bon ça reste mieux que ce que ya dans windows vista, là c'est du labyrinthe, mais c'est bien du niveau du panneau de config de XP.
    J'ai jamais réussi à configurer pour que la barre des taches n'affiche que les applis du bureau visible. (sachant que compiz était activé)
    Idem l'applet des mini bureaux semblait pas compatible avec compiz, elle affichait un seul bureau dans la config et 4 dans la barre des taches, un truc comme ça, et du coup je me retrouvais avec 16 bureaux si j'en mettais 4, un truc comme ça.
    • [^] # Re: pardon?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Je me suis perdu dans les menus à chaque fois

      Bizarre, tout est regroupé au même endroit...

      J'ai jamais réussi à configurer pour que la barre des taches n'affiche que les applis du bureau visible.

      C'est parce que le centre de contrôle Mandriva est là pour la configuration générale de l'ordinateur, pas pour les bureaux. Ce que tu cherches se trouve dans le centre de configuration de KDE.
      • [^] # Re: pardon?

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Donc c'est de la faute de l'utilsateur ?

        Si la "logique" derrière tout ça n'est pas intuitive, c'est bel et bien un bug. (Je dis pas que Ubuntu fait mieux à ce niveau hein.)
        • [^] # Re: pardon?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Si la "logique" derrière tout ça n'est pas intuitive

          ah oui, tiens, ce serait bien de rajouter dans le centre de contrôle les configs du bureau courant, bonne suggestion :-) cela garderait la cohérence que tout est accessible dans le centre de contrôle.
          • [^] # Re: pardon?

            Posté par . Évalué à 6.

            à ce sujet il y a un blog interessant sur :
            http://duncan.mac-vicar.com/blog/archives/452

            il s'agit de répondre aux commentaires de ceux qui veulent mettre YaST dans le configurateur de bureau. Je pense aussi que c'est une grosse connerie, on se mélange déjà assez les pinceaux avec la configuration de Samba, qui est à la fois accéssible via les draktools et via l'interface de configuration de KDE sous Mandriva (que je ne quitterai pas pour une histoire de thème Gnome).
          • [^] # Re: pardon?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Sauf que j'ai jamais suggéré quoi que ce soi. (Je trouve incroyable comme les gens arrivent à inventer ce qu'ils ont envie de lire).

            Je dis juste que si c'est pas intuitif (et mon expérience personnelle semble confirmer cela), cela doit être considéré comme un bug et non pas comme "l'utilisateur est con, il doit apprendre".

            Après, je ne dit pas que j'aie une meilleure solution.
            • [^] # Re: pardon?

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Il me semble qu'il y a une différence entre dire l'utilisateur est con et il doit apprendre.

              Je pense que l'utilisateur doit apprendre à se servir de son ordinateur et il doit bien comprendre qu'il y a une différence entre administrer son ordinateur (ex : gérer les partitions des disques durs, lancer des services au démarrage) et utiliser son ordinateur (configurer sa session, son fond d'écran, etc.)

              Linux fait bien la différence entre l'utilisateur et l'administrateur (root), ce n'est pas pour rien.

              Je trouve ça bien de séparer les deux entre un configurer son ordinateur et configurer son bureau même si Windows ne sépare pas clairement les deux (voire ne sait pas faire clairement la différence, typiquement sous Windows XP modifier le réglage de la souris le modifie pour tous les utilisateurs, idem pour la résolution d'écran). J'apprécie de pouvoir configurer le bureau pour des enfants sans devoir entrer le mot de passe root pour diminuer la résolution, mettre des icônes sympa, régler la souris pour l'adapter à leurs mouvements brusques et larges, mettre le fond d'écran amusant, etc. Enfin avec le centre de configuration de KDE, on sait que quand le mot de passe root est demandé c'est qu'on va toucher à quelque chose de critique. Soit on a le mot de passe et on peut toujours se demander s'il est utile de le rentrer, soit on ne l'a pas et on passe son chemin, y'a rien à voir pour l'utilisation même de l'ordinateur.
              • [^] # Re: pardon?

                Posté par . Évalué à 2.

                Rien que le nom "system settings" me parait preter a confusion.

                Si KDE demande a rentrer le mot de passe root (pas dans kde4 car cela n'a pas ete encore implemente), c'est qu'on est sorti de la simple config desktop utilisateur, ce qui prouve que ce n'est pas aussi simple que cela.

                Mais en effet le system settings actuel de kde est plus un centre de configuration des parametres Desktop utilisateur.
            • [^] # Re: pardon?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              non pas comme "l'utilisateur est con, il doit apprendre"
              Beh pourtant c'est le cas
        • [^] # Re: pardon?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Donc c'est de la faute de l'utilsateur ?

          Je n'ai pas dit ça

          Si la "logique" derrière tout ça n'est pas intuitive, c'est bel et bien un bug.

          Ouais enfin, faut pas exagérer, ce n'est pas non plus contre intuitif et c'est bien la seule personne que j'entends se plaindre de ne pas s'y retrouver. D'ailleurs le centre de contrôle de Mandriva est à l'entrée «configurer votre ordinateur» dans le menu, tandis que le panneau de contrôle KDE dans «configurer votre bureau». Bref, la conf normale de KDE quelque soit la distribution...

          Après effectivement, on peut rerouper les deux comme le faisait SuSE à un moment en intégrant YaST dans le panneau de contrôle de KDE. Je crois que ce n'est plus le cas actellement, mais je ne peux pas le certifier non plus.
      • [^] # Re: pardon?

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        "C'est parce que le centre de contrôle Mandriva est là pour la configuration générale de l'ordinateur, pas pour les bureaux. Ce que tu cherches se trouve dans le centre de configuration de KDE."

        Ha mais ça doit être dans le centre de config de KDE que je me suis perdu, c'est pas la même chose?
        Ya deux centres de config oO
        Faudrait faire un centre qui centralise les deux centres alors...
        • [^] # Re: pardon?

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Non, justement, il en faut un pour l'utilisateur et un pour le système.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: pardon?

          Posté par . Évalué à 3.

          Avec ta logique, il n'y a pas que 2 centres de configuration: y'a un centre de configuration dans Mozilla Firefox, un autre dans Thunderbird, un également dans OpenOffice, un dans Gimp...

          Je vois pas trop ce que viendrait faire le centre de configuration de KDE dans le celui de Mandriva qui gère l'ordinateur. Un utilisateur voulant modifier son fond d'écran devrait alors avoir le mot de passe root ? Et le changement s'appliquerait pour tous les autres utilisateurs ?
  • # L'hiver est dur : bientôt un nouveau SDF

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Malheureux...tu viens de commettre un acte irréparable !
    J'ai commis la même erreur il y a quelque années, j'ai essayé une autre distro, pour plusieurs raisons différentes (archi supportée, buzz & co...).
    J'ai constaté à quel point il était facile de changer, avec ces pervers d'unixiens qui avaient pensé à localiser les données perso sur une partoche différente.

    Depuis je suis devenu un SDF (Sans Distro Fixe). Je change régulièrement, au gré de mes envies, problèmes, attirances...
    Chaque release d'une distro majeure entraîne un besoin de frénétique de la télécharger, l'installer, et ce le plus vite possible.

    Depuis, ça s'aggrave : j'en viens à ne plus résister aux RC voire en cas de forte pulsions aux betas. Je ne résiste plus à la tentation de gouter chaque nouvelle saveur.

    Heureusement, j'arrive encore à limiter la liste des distros concernées et je n'ai pas encore tenté du BSD (enfin si, avec VirtualBox mais pour une raison que j'ignore ça n'a pas fonctionné et je n'ai pas creusé).

    Ressaisis-toi !
    • [^] # Re: L'hiver est dur : bientôt un nouveau SDF

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Bah non ... moi même suis passé par pas mal de distro, sans vraiment être satisfait (en gros les classiques : knoppix, redhat, suze, mandrake).
      et ce n'est qu'avec la ubu 5.10 que j'ai définitivement décidé de rester.
      Depuis, sans mentir, je n'ai plus tester aucune autre distribution. (à part une mint, et les petites distrib pour d'autres besoins : slitaz, dog truc)
      C'est quand même TRES agréable d'avoir une distrib "qui marche", et de pas passer son temps à tout reconfigurer à chaque fois. ça laisse surtout le temps d'utiliser son ordinateur à plein temps. Plutôt que de n'utiliser que vi ;-)
      Cependant, je comprends très bien que certains prennent leurs pieds dans les méandres des configs.
      Quand j'ai du temps, et rien d'autres à faire, j'aime bien plonger dans ces méandres, pour améliorer un truc dans la config. Au bout du compte, tu te retrouves avec un os aux petits oignons, que t'échangerai pour rien au monde. Tout le plaisir de gnu/linux est là.
      Je n'ai jamais réinstallé une version fresh, et dist-upgrade depuis la 5.10 ... et l'ordi réponds au doigt et à l'oeuil de mes besoins réels. Au point qu'aucune autre distrib fraîche n'arriverai à atteindre sans passer des jours de configs. tout le plaisir, pour moi, est vraiment là.
    • [^] # Je suis un dinosaure et je m'assume…

      Posté par . Évalué à 1.

      .

      J'ai découvert linux en 1996 avec Slackware et je n'ai jamais vraiment quitté cette distribution.
      J'ai certes essayé voire utilisé d'autres distributions souvent dans le cadre de ma profession, je n'ai jamais été vraiment convaincu.

      Mon parcours "Slackware":

      Slackware 3.0 en 1996 (acheté avec le livre Slackware Unleashed) Slackware 4.0 en 1999 (acheté en librairie)
      Slackware 7.0 en 2000 (acheté avec le livre Slackware Unleashed 2eme edition)
      Slackware 7.1 et suivante acheté par souscription depuis 2000.

      Mes infidélités

      Suse 6.4 (acheté en 2000): Cette version ne m'avait pas laissé de souvenir impérissable car mon ordinateur de l'époque se plantait en permanence avec cette distribution. Les échanges de Mail avec le support ne m'avait pas apporté de solution

      Corel Linux 1.0 (acheté en 2000). Cette distribution ne m'a pas laissé de mauvais souvenir. Cependant les outils de développement était très limités ce qui pour moi était peu satisfaisant…

      A la même époque au travail j'ai pris contact avec Debian (2.2) et Redhat (6.2 et 7.0). Quand Slackware 8.0 (et son autoboot du CD problématique) est sortie j'ai eu une période Debian assez longue qui s'est brutalement terminé quand Sarge n'en finissait pas de ne pas sortir….

      A partir 2005 j'ai eu professionnellement à faire avec Suse (9.2, 9.3, 10.1, 10.2) et à vrai dire j'étais relativement satisfait mais pas vraiment convaincu.

      Comme beaucoup de Linuxien je suis aussi "tombé" sous le charme d'Ubuntu. (5.04, 5.10) mais à partir de 6.06 , 7.10 et les problèmes de configurations de mon matériel j'ai préféré ne plus perdre mon temps avec cette distribution "très mode"
    • [^] # Re: L'hiver est dur : bientôt un nouveau SDF

      Posté par . Évalué à 4.

      Ma vie aussi.

      J'ai découvert Linux vers 95-96 avec la slackware 3. Puis RedHat, Mandrake. Toujours double boot, j'achète Win2000 en 2000 (le meilleurs des windows à mon avis) en 2003, je part en province, j'avais le cable depuis 99 en région parisienne. Là, j'achète une carte RNIS, impossible de la configurer sans connexion internet avec debian, je switch sous redhat 9 (je crois).
      En juillet 2004, je me raproche de la ville, ADSL, je teste gentoo. Je suis le charme. (le passage à gentoo est peut-être 2005, ma mémoire :-( )

      Néanmoins, notre relation s'effrite, je passe trop de temps à mettre à jour mon kde, etc. Pendant 5-6 mois, je teste suse (ou open) ça devait être en 2006, ubunthu, knoppix installer sur disque dur, debian stable, instable. Finalement, après ces quelques aventures qui après la période euphorique de la découverte, me laisse toujours un manque. Je retourne vers gentoo, elle me pardonne. Je lui fait néanmoins quelques infidélités avec windows pour jouer. Mi-2007 je commence à jouer avec Wine, et passe de moins en moins à windows, que je désisntalle définitivement début 2008.

      Au final, ce qu'il me manque, c'est que ma clé usb apparaisse sur le bureau quand je la plug. Mais bon, c'est pas grand chose, un jour, si je prends le temps, je jetterai un œil, histoire d'embellir encore notre relation.
  • # Sympa le zgegblog pour les themes

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    merci connaissait pas !
  • # Pour les thèmes GNOME/GTK..

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    http://www.gnome-look.org

    Et pis même que GNOME est bien sous Mandriva aussi, hein, ça fait 5 ans que je l'utilise (depuis GNOME 2.6 et le mode spatial) ;-)

    M'enfin la Mandriva 2009.0 était un peu en retrait, en général les releases en *.1 sont meilleures...
    • [^] # Tant qu'on trolle ..

      Posté par . Évalué à 3.

      Et le mode spatial ça te plaisait ? ;-)
      • [^] # Re: Tant qu'on trolle ..

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Bin je l'utilise encore, donc j'imagine que oui :-) . Je suis du genre à faire un drag'n'drop pour attacher des fichiers à un mail, et pour tout ce qui est drag'n'drop, le mode spatial est le plus adapté.
        • [^] # Re: Tant qu'on trolle ..

          Posté par . Évalué à 3.

          > pour tout ce qui est drag'n'drop, le mode spatial est le plus adapté

          Devoir se taper le mode space-cake (que je trouve, je pèse mes mots, simplement inutilisable) pour faire quelque chose que, par exemple, sous Konqueror, les onglets (certes, encore faut-il qu'ils soient gérés, ce qui est très récent sous nautilus) gèrent à merveille, sans façon...
          • [^] # Re: Tant qu'on trolle ..

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Je n'oblige personne à s'en servir, hein. Konqueror qui fait tout et même le café avec 15000 boutons dans tous les sens, est pour moi inutilisable, donc heureusement qu'il y en a pour tous les goûts...
          • [^] # Re: Tant qu'on trolle ..

            Posté par . Évalué à 2.

            Commentaire peu pertinent.

            Et pourtant je suis comme toi, je trouve le mode spatial inutilisable.

            Par contre, je ne me permet pas de juger ceux qui pensent qu'il leur apporte quelque chose.

            Le mode spatial n'est pas adapté .... à mes pratiques. Ou alors je ne suis pas adapté au mode spatial.

            L'une des forces du logiciel libre est de donner aux utilisateurs le choix. Dénigrer le choix des autres est souvent antiproductif. Tu es plus productif avec konqueror, il est plus à l'aise avec le mode spatial, je suis bien plus efficace en ligne de commande. Nous avons chacun trouvé un outil adapté à nos pratiques, cela ne veut certainement pas dire que les pratiques des autres sont mauvaises.
            • [^] # Re: Tant qu'on trolle ..

              Posté par . Évalué à 2.

              Tu t'emballes pour rien...

              J'ai jugé qui ; où ? À la limite, "space cake" est une boutade... et ? Une boutade est un jugement, maintenant ?

              Je me cite (je sais, ça fait pompeux, mais bon) : "je trouve", "je pèse mes mots", "sans façon"... j'engage qui d'autre que moi, là ?

              Maintenant, si des gens préfèrent ça aux onglets, grand bien leur fasse... Ce sur quoi j'ai rebondi, c'est "le mode spatial est le plus adapté" ; non, c'est une manière de faire - les onglets, par exemple, sont tout autant adaptés.
  • # Et inversement !

    Posté par . Évalué à 8.

    Pour ma part, je me prépare à faire exactement l'inverse, à savoir remplacer Ubuntu par Mandriva sur mon poste perso :)

    En effet, dans ma recherche de la distribution idéale pour mon netbook aspire one a110, j'ai naturellement essayé la Mdv 2009, après un passage par Ubuntu 8.04 (la 8.10 n'étant pas encore sortie), qui m'avait plutôt laissé sur ma faim : trop de petites choses à modifier pour obtenir un support correct des périphériques, dont certaines qui n'ont pas pas fonctionné pour moi, kde 4 décevant mais impossible de garder kde 3.5 à la place ou d'installer lxde facilement.

    Bref, cela m'a permis de redécouvrir Mandriva après plusieurs années de divorce depuis l'époque de la Mandrake 9 je crois (mes vieux journaux devraient donner une idée de la rupture..) et la surprise a été plutôt agréable. Installation simple, centre de contrôle bien pratique (il n'y a rien à la place sur Ubuntu) et qui a beaucoup évolué. J'ai pu installer lxde facilement et les menus étaient bien rangés dès le départ, que ce soit sous kde 4 ou lxde.

    Bref, pleins de bonnes surprises qui m'ont amené à revoir ma position et à acheter la powerpack. Du coup, comme kde 3.5 est également disponible, je vais installer cette mdv sur mon pc fixe, d'autant qu'il semble que l'installeur saura détecter les paramètres Ubuntu et les récupérer de sorte que je n'aurais pas à refaire tout mon compte utilisateur (c'est ce que j'ai compris des explications qu'on m'a donné sur le forum mdv mais je verrais bien).

    Maintenant, je dis ça mais je n'ai rien contre Ubuntu en particulier, peut-être que lorsqu'on lorgne vers le voisin on voit ses avantages avant ses inconvénients.
  • # Belle pub pour Mandriva

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Ton expérience ne fait que me conforter dans l’achat d’une boîboîte Mandriva Powerpack ou la zouli clef flash usb (bon faudra que je teste la version téléchageable en premier lieu tout de même) pour renouer avec cette distribution (Mandrake à l’époque, version 7.0) qui m’a fait découvrir les joies de GNU/Linux ainsi que sympathique communauté qui gravite autour.

    Je ne dis pas que je retirerai ma distribution actuelle — une Archlinux —, mais je serais curieux de voir comment cette distribution orientée néophyte et user friendly™ a évolué depuis. Et c’est aussi parce que j’aimerais apporter ma modeste contribution (financière tout au moins) pour cette distribution dont je garde un très bon souvenir (K).

    P-S : plutôt sympa la clef USB : <http://store.mandriva.com/product_info.php?products_id=407&a(...) =)
  • # le poilu du cinquième jour

    Posté par . Évalué à 2.


    Ah, les charmes de LFS... C'est bien la meilleure, la seule où on peut vraiment dire qu'on sait ce qu'on fait!
    • [^] # Re: le poilu du cinquième jour

      Posté par . Évalué à 3.

      Oui mais non .... LFS faut faire tout soi même. Par contre Slackware te mache une bonne partie du travail sans rentrer dans les délires des autres distribs style Debian ...

      Pour moi, LFS et Slackware, c'est un peu la même chose qu'assembleur et C dans les langages ....

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.