Le combat X contre Wayland : les faits vus par Eric Griffith

109
14
juin
2013
Serveurs d'affichage

Voici la traduction (avec quelques libertés) d’un article paru sur Phoronix sous licence CC-By-3.0.

Introduction

Un aperçu des problèmes, corrections et fonctionnalités liés à X et Wayland. Écrit par Eric Griffith, avec l’aide de Daniel Stone (développeur X.Org et Wayland). Corrigé et validé par Daniel Stone.

Cet article a été rédigé par un contributeur volontaire de Phoronix en se basant sur des présentations de Keith Packard, David Airlie, Daniel Stone, Kristian Høgsberg ; ainsi que les wikis de X11, X12, Wayland et Freedesktop.org, et des questions‐réponses directes avec les développeurs.

Depuis sa première annonce, il y a plusieurs années, il y a eu beaucoup d’informations, de désinformation, de fausses idées, et du pur FUD à propos de Wayland, le remplaçant de nouvelle génération du système de fenêtrage X. Cette présentation a pour but de clarifier la situation de Wayland.

L’article est très inspiré par la récente conférence technique donnée par Daniel Stone à la conférence Linux australienne linux.conf.au de 2013, à laquelle il constitue une excellente introduction. L’anglais de Daniel Stone est facilement accessible, sa conférence complète excellemment l’article, et ses diapos sont un modèle d’humour. Allez la voir, c’est hilarant, très instructif et puis il est une des rares personnes qui connaît vraiment le sujet.
Elle est disponible au format Ogg vidéo ou sur un site de partage de vidéos bien connu.

Pourquoi Wayland veut remplacer X

Posté par (page perso) . Édité par Jarvis, reno, Nÿco, baud123, NeoX, Benoît, Laurent Pointecouteau et Yves Bourguignon. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
Tags :
88
21
fév.
2012
Serveurs d'affichage

Voici une dépêche pour expliquer le fonctionnement de Wayland et pourquoi les développeurs pensent que le X Window System, l'environnement graphique historique du monde Linux, n'est plus adapté à l'utilisation actuelle. Elle est basée, entre autres, sur la présentation de Kristian Høgsberg, le créateur de Wayland, au Fosdem dont la vidéo est disponible.

NdA : merci à Nÿco, reno, baud123, Yves Bourguignon, Jarvis, Hell Pé, Stéphane Aulery et Benoît pour leur aide lors de la rédaction de cette dépêche.

Logo Wayland

Héberger son courriel

85
11
oct.
2013
Technologie

Au vu d’un précédent sondage, les lecteurs ont largement envie de plus de howto/documentation. Voici donc un tutoriel pour mettre en place une solution pour héberger ses courriels. Jusque‐là, c’est assez classique, mais on va aller un peu plus loin en ajoutant une solution pour lutter contre le pourriel (spam), qui apprend en fonction de ce que l’utilisateur configure. Cette solution vise une installation pour quelques utilisateurs maximum (on ne parle pas de LDAP, par exemple). Qui plus est, ils doivent être de confiance, car ils ont accès à certaines commandes qui peuvent poser des problèmes. Ils n’ont pas non plus de quota maximum.

L’installation et la configuration ont été testées sur Debian Wheezy, mais devraient fonctionner pour toute distribution.

Le standard C++0x a enfin été voté

Posté par (page perso) . Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
76
18
août
2011
C et C++

Le nouveau standard du langage C++ a été voté ce vendredi 12 août. Initialement prévu pour 2008 ou 2009, il a pris du retard, notamment à cause de problèmes avec certaines fonctionnalités. Malgré cette date, beaucoup l'appellent quand même C++0x et il suffit de le nommer C++0xB pour que le nom soit conservé. La publication officielle ne devrait cependant pas arriver avant quelques mois.

Heureusement pour les utilisateurs, ces fonctionnalités ont déjà commencé à être implémentées dans les différents compilateurs et bibliothèques standard. Ceci devrait permettre de ne pas attendre trop longtemps avant de pouvoir profiter de ces nouveautés, voire d'en profiter dès à présent pour certaines. Par exemple, sous GCC, il faut passer l'option -std=c++0x au compilateur pour utiliser des évolutions qui sont déjà implémentées.

Une sélection des principales nouveautés est présentée en seconde partie de dépêche.

Merci à moules< pour son aide lors de la rédaction de cette dépêche.

LibreOffice 3.5 est disponible

76
14
fév.
2012
Bureautique

LibreOffice est une suite bureautique développée par la Document Foundation. Elle est issue d'un fork d'OpenOffice.org. Le rythme de sortie est d'une nouvelle version majeure tous les six mois et d'une version de correction de bugs tous les mois. La version 3.5 est sortie ce 14 février.

Merci à Yves Bourguignon et à Nÿco pour leur aide lors de la rédaction de cette dépêche.

Logo LibreOffice

Firefox 4 est sorti

Posté par (page perso) . Modéré par j. Licence CC by-sa
74
22
mar.
2011
Mozilla

Après plus d’un an d’attente, 12 versions bêta, et 2 versions candidates, Firefox 4 est enfin sorti ce 22 mars. Les principales nouveautés sont Gecko 2.0 (le moteur de rendu), un moteur JavaScript plus rapide comprenant JägerMonkey, un compilateur JIT (en plus de TraceMonkey, l’optimiseur de boucles présent dans Firefox 3.6), ainsi que l’accélération 3D matérielle et une interface utilisateur revue.

Cette sortie marque aussi une volonté de changement dans les cycles de sortie, en voulant les rendre plus courts. Il faudra voir si ce vœu est respecté. Le protocole Websocket est le grand absent de cette version ; il a été désactivé car, comme les sockets Flash et Java, les websockets peuvent simuler du HTTP et ainsi empoisonner le cache de certains serveurs mandataires (proxies) configurés pour intercepter les requêtes HTTP sans la collaboration des clients.

Pour rappel, Firefox est disponible sous les licences GPL 2, LGPL 2.1 et MPL 1.1.

Merci à esa, Chimrod, Obsidian, ymorin, gnumdk et barmic pour leur aide lors de la rédaction.

MPTCP, TCP dans un monde ultra‐connecté

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, galactikboulay, Christophe Guilloux et baud123. Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
Tags : aucun
66
29
oct.
2012
Internet

MPTCP un standard en cours de rédaction (et déjà bien avancé) à l’IETF. L’acronyme signifie MultiPath TCP dont le but est de pouvoir utiliser une même connexion TCP au travers de plusieurs interfaces réseau. Le cas typique d’utilisation est de décharger les réseaux GSM 3G/4G via le Wi‐Fi, vous pourrez ainsi utiliser le Wi‐Fi (par exemple, via le réseau FON ou votre réseau chez vous) et dès que vous n’êtes plus à portée, passer de façon transparente sur le réseau GSM. Une autre application est le partage de plusieurs liens (par exemple, deux câbles Ethernet) pour un serveur de manière transparente. L’intérêt est d’être totalement transparent pour les applications ; en revanche, il faut une implémentation du côté client et serveur pour que ce soit possible.

Même si le standard est en cours d’écriture, il est déjà possible de tester la version actuelle grâce une version modifiée du noyau Linux. Malheureusement, comme il faut un serveur qui implémente le standard pour que ça fonctionne, vous ne pouvez tester l’accès qu’avec le site de démo en MPTCP (ou vous devez monter votre propre serveur). Sur le site, vous trouverez aussi une vidéo de démonstration dans laquelle on peut voir la conservation d’une session SSH avec différentes combinaisons d’interfaces Ethernet, Wi‐Fi et 3G.

NdA : merci à galactikboulay pour son aide lors de la rédaction de cette dépêche.

Debian 6.0 Squeeze est sortie

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
65
6
fév.
2011
Debian
Debian 6.0, nom de code Squeeze, est sortie aujourd'hui. Debian est l'une des distributions GNU/Linux les plus anciennes encore actives. Elle se veut adaptée au plus grand nombre et se nomme elle-même « le système d'exploitation universel ». Elle est aussi réputée pour sa stabilité, notamment car elle n'est pas publiée à une date fixe, mais quand elle est prête.

Cette version est disponible officiellement pour les architectures Intel x86, SPARC, PowerPC, MIPS, Intel Itanium, S/390, AMD64 et ARM EABI. Elle voit aussi l'introduction du port GNU/kFreeBSD en tant qu' « avant-première technologique ».

Rappelons que les noms des versions de Debian ont pour origine un personnage de Toy Story. Squeeze est l'extraterrestre à trois yeux.

NdM : nous remercions jve et symoon pour avoir proposé des dépêches similaires.

Cette dépêche est sous licence CC BY-SA 3.0.

Petites brèves autour de Wayland

Posté par (page perso) . Édité par baud123, Nÿco, fravashyo, reno, Nils Ratusznik, Jarvis et Benoît Sibaud. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags :
65
14
jan.
2013
Serveurs d'affichage

Wayland est un protocole pour serveur graphique qui se veut, à long terme, le remplaçant de X. Il est récemment sorti en version 1.0 et continue son développement. Le développement de Wayland est accompagné du développement du compositeur de référence (implémentant le protocole), Weston.

Weston sans 3D

Une des grandes critiques de Wayland était que le compositeur par défaut nécessitait des pilotes graphiques prenant en charge les opérations 3D, ce qui limitait le nombre de cartes graphiques pouvant être utilisées. C'est une critique en train de devenir obsolète, un patch récent permet d'utiliser Weston dans un serveur X, sans ces pilotes 3D, mais en utilisant une bibliothèque ne nécessitant qu'un CPU. Et ce code va être adapté pour qu'il soit utilisable en natif, sans serveur X.

Compiz ne migrera pas vers Wayland

Le développeur principal de Compiz a annoncé qu'il ne migrera pas son compositeur vers Wayland, non pas parce qu'il trouve que c'est un mauvais projet mais parce qu'il pense qu'il vaut mieux implémenter les fonctionnalités de Compiz dans Weston plutôt que de fragmenter encore plus le monde des compositeurs Wayland et d'augmenter la complexité de Compiz en le rendant compatible avec Wayland. Il continuera toutefois à maintenir Compiz pour X.

Les applications arrivent

Petit à petit, de plus en plus d'applications sont nativement compatibles avec Wayland, voici par exemple un backend Wayland pour mplayer2. Attention si vous voulez l'essayer, il requiert une version assez récente de FFMPEG, n'oubliez de lire les instructions.

Wayland pour Android

La version de Wayland pour Android n'est pas oubliée avec le développement de wayland-java : une interface entre la bibliothèque d'arrière-plan libwayland et le langage Java. Il est donc maintenant possible de développer des applications Java pour Wayland. Ce développement est encore récent et jugé expérimental.

NdA : merci à Nÿco, reno, Jarvis et fravashyo pour leurs contributions à cette dépêche.

Petit état des lieux du NoSQL

64
7
mai
2012
Base de données

Pendant longtemps, les bases de données relationnelles ont été l'unique solution pour enregistrer des données, ou en tout cas, la solution adoptée par défaut par beaucoup de monde sans plus de réflexion sur le sujet. Pourtant, certaines personnes considèrent que le problème de stockage de données est en fait multiple et qu'il convient de se poser de nombreuses questions :

  • Est-ce que les données sont fortement structurées ou non ?
  • Quel est le ratio entre les lectures et les écritures ?
  • Est-il acceptable de perdre un enregistrement sur un million ? Sur un milliard ?
  • Est-ce que les données sont réparties sur plusieurs data-centres ?
  • Est-ce que la taille des données peut être multipliée par 10 en l'espace d'un mois ?
  • Quelle indisponibilité du service peut-on se permettre ?
  • Etc.

Les bases de données relationnelles proposent leurs réponses à ces questions ; elles peuvent paraître raisonnables dans bien des cas, mais pas toujours. Par exemple, les bases de données relationnelles sont très mal adaptées quand on veut privilégier les performances plutôt que la garantie d'écriture des données.
Aussi, pour répondre à ces problématiques différentes, un mouvement, NoSQL, a proposé d'adopter des outils différents, spécialisés pour certains cas d'usage. Certaines bases de données NoSQL sont destinées à traiter d'énormes volumes de données, d'autres sont conçues pour maximiser le nombre de requêtes par seconde qu'un serveur pourra traiter, etc. Notons en particulier que la plupart des plus gros sites web ont quitté le monde relationnel (Google, Facebook, Twitter, Amazon), ce qui tend à valider le besoin d'avoir d'autres outils que les bases de données relationnelles.

Logo nosql

NdA : Merci à Christophe Turbout, Thomas Douillard, Buf, olivierweb, Spack, baud123, Bruno Michel, mike.simonson et rakoo pour leur aide lors de la rédaction de cette dépêche

Calligra 2.5 est sortie

Posté par (page perso) . Édité par Benoît, Nÿco, Lucas Bonnet, B16F4RV4RD1N et Xavier Teyssier. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
Tags : aucun
52
15
août
2012
KDE

Calligra, la suite bureautique du projet KDE (issue du fork de KOffice), est sortie en version 2.5. Tous les changements majeurs sont détaillés en seconde partie de cette dépêche.

Une solution au problème de consommation du noyau Linux

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
52
17
nov.
2011
Linux

Depuis sa version 2.6.38, le noyau Linux est atteint d’une régression sur la consommation d’énergie. Sur certaines configurations matérielles, la consommation pouvait augmenter jusqu’à 25 %.

Suite à différents tests, notamment de la part de Michael Larabel de Phoronix (il s’en est d’ailleurs largement entretenu dans beaucoup d’articles), il a été identifié que c’était à la suite d’un correctif du noyau que la régression était apparue. La norme PCI Express a introduit l’ASPM (Active State Power Management), un moyen pour diminuer la consommation des périphériques, mais qui n’est pas toujours pris en charge.

C’est le BIOS qui est censé exposer au noyau la configuration, seulement ce n’est pas toujours fait, car les fabricants passent outre avec leur pilote Windows et ne s’en tracassent pas le moins du monde. Avant le noyau 2.6.38, l’option était activée sur toutes les configurations, mais comme cela peut poser de sérieux problèmes, la vérification du BIOS a été introduite… Et là, c’est le drame !

Un patch a été créé en se basant sur des explications de Microsoft concernant l’implémentation de l’ASPM dans Windows Vista, afin de détecter si réellement le système peut activer cette option sans risque. Et ça a l’air de fonctionner. Comme la fenêtre d’intégration pour le noyau 3.2 a été fermée, il faudra attendre le 3.3 avant de voir ce patch arriver.

Qt 5.1 est juillet

Posté par (page perso) . Édité par guppy, Xavier Teyssier, Nÿco, kadalka, palm123 et sinma. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
Tags : aucun
51
6
juil.
2013
Technologie

Qt est un framework (cadriciel en français) multiplateforme écrit en C++ avec des bindings pour Python et Ruby notamment. Il est la base de l'environnement de bureau KDE et Razor-qt. Certaines applications très connues l'utilisent. Citons par exemple VLC, Google Earth, Skype et VirtualBox. La version 5.1 vient d'être publiée ce 3 juillet.

Qt

Rappelons que Qt s'écrit Q majuscule et t minuscule, sinon QT c'est l'abbréviation de QuickTime. Cela se prononce « cute » comme mignon en anglais.

La bibliothèque SDL est sortie en version 2.0

50
21
août
2013
Jeu

SDL (Simple DirectMedia Layer) est une bibliothèque multiplateforme orientée vers les jeux vidéo.

Elle permet de gérer la majorité des aspects nécessaire au développement afin de rendre le code portable. Elle fournit ainsi des API pour prendre en charge l'affichage, le son, les différents événements d'entrée (clavier, manette, souris…), les interactions avec le gestionnaire de fenêtre ; ainsi que des bibliothèques optionnelles de facilité (pour le réseau, les polices de caractère, les formats d'images, le mixage de son).

Après une très longue période de maturation, SDL 2.0 arrive enfin ! Pour cette version 2, en plus d'un mise à niveau majeure de l'API, la licence passe de la LGPL v2 à la licence zlib afin de faciliter son adoption.

Logo SDL

PostgreSQL 9.0 est sorti

Posté par (page perso) . Modéré par tuiu pol.
49
20
sept.
2010
Base de données
PostgreSQL est sorti ce lundi 20 septembre en version 9.0.
Pour mémoire, PostgreSQL est un système de gestion de base de données relationnel-objet qui se veut le plus performant possible tout en respectant les standards SQL au maximum, la licence du code source est de type MIT.
Cette dernière version apporte plus de 200 améliorations (nouvelles fonctions, nouvelles commandes, ajout d'options...) et permet de migrer à partir d'une base 8.3 ou 8.4.

La principale nouveauté est la réplication intégrée par défaut, qui était une demande importante de la part des utilisateurs.
Même si elle est limitée à un seul maître et plusieurs esclaves, ceci devrait réjouir beaucoup d'utilisateurs.
Les autres nouveautés importantes sont détaillées en seconde partie de dépêche.