Journal Vive le libre

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
25
1
nov.
2011

En informatique comme dans beaucoup de domaines, la recherche exclusive de profits peut dériver progressivement vers l'arnaque, les gains par le travail réel sont alors en compétition avec les gains par des méthodes moins nobles bien que plus efficaces.
Cette mécanique entraîne une perte de confiance entre donneur d'ordre pas toujours clairs et les exécutants qui ont appris à se défendre plus ou moins honnêtement.
Tout ceci même à de la bureaucratie, de la comptabilité et la collecte incessante de preuves du travail et justificatifs powerpoints du retard et la mise en valeur des talents avocats et présentateurs au détriment de celui des techniciens.
Dans ce contexte, un codeur, ayant en plus un futur assez flou avec une menace permanente d'outsourcing et une valeur commerciale en baisse a un petit moral.

Heureusement pour ce codeur, il existe un autre monde, dans lequel il n'y a pas de comptabilité, où la création est le but, où la motivation est entretenue par chaque petite avancée technique, un monde ou ce qui est produit est utile.
Heureusement que le code libre existe, il n'y a qu'à piocher des bouts de codes à droite à gauche puis les assembler pour faire des choses extraordinaires.

La crise a bien des chances d'accroître encore le développement de l'open-source. Il est bien probable que cette crise soit causée par le fait d'avoir oublié, surtout au niveau de nos élites extrêmement méritantes, que l'argent est un moyen pour faire des choses et non un but.

  • # Enfin un journal qui dénonce \o/

    Posté par . Évalué à 1.

    Et comme tout le monde n'est pas intéressé par les journaux qui dénoncent, voilà une jolie nimage : Nimage

  • # Souvenirs...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Incroyable la manière dont le premier paragraphe m'a rappelé mon passage dans une web agency...

  • # DGSE

    Posté par . Évalué à 6.

    Heureusement la DGSE recrute \o/

  • # Se faire payer par Pôle Emploi ou la CAF

    Posté par . Évalué à 2.

    Si tu aimes vraiment faire du libre et que tu ne veux pas bosser pour des connards, tu peux chômer et faire les développements libres que tu veux ! Les indemnités que tu touches peuvent passer pour une sorte de salaire (t'as qu'à te dire que t'es payé pour un tier temps…).

    J'ai expérimenté quelques temps, et ça change complètement la vie. Bon, gérer avec Pole Emploi pour être tranquille avec des indemnités chômage ça doit pas être facile, mais quand tu te contentes d'un RSA, ça passe assez bien (ou alors tu as un(e) conseiller(ère) vraiment reulou ; à la mienne je lui ai expliqué et elle était très compréhensive).

    C'est super sympa de se lancer sur un projet X ou Y auquel tu as vraiment envie de contribuer. Ou de se lancer dans la correction de bug que tu constates tous les jours. J'ai testé la méthode de se mettre à fixer tout bug que tu rencontres (et ça devient vite récursif : en cherchant à corriger un bug, tu tombes sur un autre dans les outils que tu utilises… il faut savoir trouver une condition d'arrêt au bout d'un moment) et c'est sympa.

    Bref, si tu veux vraiment faire du libre, tu as moyen, même si ça n'est pas la meilleure méthode dans l'absolu (en particulier de justifier ce mode de fonctionnement vis à vis des autres). Mais c'est très sympa pour sa propre estime en tous cas.

    • [^] # Re: Se faire payer par Pôle Emploi ou la CAF

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      C'est sympa mais j'ai 3 enfants.
      Je ne bosse pas pour des gens désagréable, c'est déjà ça.
      C'est le "process" et la "qualité" au sens bureaucratique du terme qui me gènent.
      Un soft ne se fait pas sur papier et pourtant les seuls qui sont bien vus doivent passer par word, powerpoint excel msproject...+ costume + baratin...
      Merci pour ton plan, mais ce sera vraiment en dernier recours.

      • [^] # Re: Se faire payer par Pôle Emploi ou la CAF

        Posté par . Évalué à 2.

        Bah, si ta femmes bosses et que vous touchez des allocs familiales, c'est éventuellement envisageable. Parce que si tu bosses à la maison, comme t'as envie, c'est toi aussi en général qui te tape la vaisselle, la bouffe, les courses, le nettoyage, etc, et donc un peu les gosses aussi pour toi. Ça laisse du temps à ta femme pour bosser, et s'occuper un peu des gosses aussi. Je n'ai pas expérimenté, mais ça ne ma paraît pas impossible. Après, tu tiens peut-être à un certain niveau de vie ; mais il faut faire des choix…

    • [^] # Re: Se faire payer par Pôle Emploi ou la CAF

      Posté par . Évalué à 10.

      Est-ce que quelqu'un peut virer ce commentaire avant que le MEDEF tombe dessus?
      Nan parce que "les développeurs n'ont qu'à travailler chez eux au RSA pour le bien de la communauté --surtout nous--", ça fait froid dans le dos!

  • # itil

    Posté par . Évalué à 6.

    Tout ceci même à de la bureaucratie, de la comptabilité et la collecte incessante de
    preuves du travail et justificatifs powerpoints du retard et la mise en valeur des
    talents avocats et présentateurs au détriment de celui des techniciens.

    tiens ça me rappelle ITIL, autrement dit, on monitore l'employé comme on monitore un serveur.
    et puis un jours il faut justifier au service qualité pourquoi on a tapé telle et et telle commande et pourquoi on as mis 15 minutes de plus que son collègues pour avoir installé une vm, et qu'il faut améliorer son indice de perfomance...

    • [^] # Re: itil

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je viens d'avoir une (petite) réunion pour apprendre ITIL et j'avoue ne pas avoir compris le rapport (en tout cas c'est pas le but d'ITIL a priori) tu pourrais développer ?

      • [^] # Re: itil

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Moi je vois bien le rapport en allant simplement voir la magie d'itil sur le web:

        Adopting ITIL can offer users a huge range of benefits that include:

        improved IT services
        reduced costs
        improved customer satisfaction through a more professional approach to service delivery
        improved productivity
        improved use of skills and experience
        improved delivery of third party service.

        On peut avoir ce qui est ci-dessus par du travail, pas par un process ou une recette magique, tout ceci est simplement de la publicité mensongère, pour un bon produit et un client satisfait il faut embaucher des bons et il faut que ceux-ci soient motivés par un bon salaire.
        Le nombre de pipoteurs qui vendent du rêve comme ci-dessus est devenu énorme, ils font partie des arnaqueurs qui détournent la force de travail de la compétence technique vers la compétence en gestion/organisation/management/bureaucratie...

        • [^] # Re: itil

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          L'argent n'a jamais été une motivation pour les personnes qui sont bonnes dans un domaine, faut pas inverser.

          Ensuite ça revient à dire pour faire une bonne base de données il faut des bons, pas quelqu'un qui connaisse merise…

          Alors oui, certes, mais des surdoués y en a pas tant que ça et je suis sûr que des personnes qui ont des bonnes pratiques seront plus efficace, entre autre pour avoir une coordination entre elles.

          Je ne défend pas ITIL mais en l'occurence ton commentaire bien que pertinenté ne me semble pas valide.

          • [^] # Re: itil

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Les mauvais se cachent tous derrière les "bonnes pratiques" ce qui les rend facile à identifier car ils ne connaissent pas d'autres sujets.
            Mais en effet les bonnes pratiques sont inattaquables c'est pour cela que je suis furieux contre ceux qui utilisent celles-ci pour progresser. C'est un peu comme un politique qui nous répète qu'il veut le bien commun tout le temps au lieu de faire son travail.
            La qualité, on en parle pas, on la fait.

      • [^] # Re: itil

        Posté par . Évalué à 3.

        bon déjà la page de wikipedia est parlante : http://fr.wikipedia.org/wiki/ITIL

        "ITIL est un ensemble d'ouvrages recensant les bonnes pratiques pour le management du système d'information."

        Autrement dit, chaque entreprise l'implémente à sa sauce.
        et c'est un formidable outil de monitoring de l'employé (= mesure de performances)

        par exemple quand tu aura lu la page wikipedia, tu comprend vite qu'il te faut un outil de gestion de ticket d'incident.

        donc à partir de là tu sais qui fait quoi et quand car itil définit dans le centre de services :
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Centre_de_services
        " La réception et l'enregistrement de tous les appels des utilisateurs, quel que soit le moyen utilisé (téléphone, courriel, passage physique dans des locaux, formulaire WEB).
        La classification et le soutien initial de tous les incidents : diagnostic et premier essai de résolution et/ou escalade des incidents non résolus conformément aux niveaux de services convenus.
        Le suivi des demandes des utilisateurs et l'information de ces derniers.
        La production des tableaux de bord.
        "
        je ne dis pas que mon exemple est pertinent, par contre j'affirme que je l'ai vécu et que certaines entreprises utilisent itil pour justifier le monitoring de leurs employés :
        délai de résolution des incidents,
        méthodologie de résolution des incidents,
        temps de pause café/clope (pour les fumeurs c'est dur...)
        temps de pose toilettes
        temps de pause déjeuné

        ce qui permet de calculer la rentabilité d'une personne.

        c'est un détournement d'itil... ou pas car après tout on parle de "bonnes pratiques pour le management du SI" sachant que l'humain n'est qu'une des ressources du SI... pour certains, il est normal d'exploiter au maximum les ressources dont il dispose.

        j'ai tenu 6 mois dans ce genre de truc et puis j'ai démissionné (c'étais ça ou les antidépresseurs)

        • [^] # Re: itil

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Ça reste le principe du couteau sert à tuer, donc faut interdire le couteau.

          Un outil de gestion de tickets d'incidents, c'est entre autre ce que fait ma boîte, avec tout ce que tu dis, donc ça me gêne un peu que tu dises que c'est le mal.

          Savoir que tel service est mauvais, puis savoir pourquoi il est mauvais, ça permet de l'aider peut-être lui donner plus de moyens, peut-être que les problèmes sont énormément liés à tel type d'équipements et donc faudrait voir à pas s'engouffrer à acheter tel ou tel chose… Ça peut aussi permettre de voir que le client est trop exigent, donc que si il se plaint ce n'est pas de la faute de l'équipe. Enfin bref, cela reste un outil.

          Quant à calculer la rentabilité d'une personne, faut être honnête personne ne peut le calculer, il y a trop de choses à prendre en compte… Quelqu'un de bon voire efficace, peut quand même plomber une équipe par son comportement.

          Donc selon moi, ta boîte c'était complètement un détournement d'ITIL avec aucune raison d'y rester.

          • [^] # Re: itil

            Posté par . Évalué à 0.

            Quant à calculer la rentabilité d'une personne, faut être honnête personne ne peut
            le calculer, il y a trop de choses à prendre en compte…

            et bien saches que certaines personnes en sont capables, et ne se gênent pas pour le faire

            Enfin bref, cela reste un outil.

            je suis d'accord avec toi, ça devrais rester un outil. mais nous sommes dans le monde des humains pas celui des bisounours.

            Ça peut aussi permettre de voir que le client est trop exigent, donc que si il se
            plaint ce n'est pas de la faute de l'équipe.

            Alors là je suis d'accord, voici une utilité de ton produit. sauf que quand un client se plaind, l'équipe peux se faire sermonner par le service qualité pour ne pas avoir fait sont maximum pour satisfaire le client (du vécu là encore)

            Un outil de gestion de tickets d'incidents, c'est entre autre ce que fait ma boîte,
            avec tout ce que tu dis, donc ça me gêne un peu que tu dises que c'est le mal.

            heu ce qui devrais te gêner c'est plustôt l'utilisation qui est faite des outils que ta boite vend.
            mais bon j'ai peut-être exagéré et je m'en excuse, je vais donc pondérer mes propos : ITIL c'est le mal seulement pour ceux qui veulent garder leur équilibre émotionnel et une vie de famille, sinon, du point de vue de l'actionnaire, c'est un très très bon outil. il faut remettre les choses dans l'ordre, ce qui compte c'est la rentabilité, pas les employés (j'oublie tout le temps ^^)

  • # PowerPoint-ification et segfaults

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je ne sais s'il est sain de faire de ce journal un 3615 mavie, mais j'aimerais entendre un peu plus l'auteur parler de ses déboires avec la bureaucratie COGIPienne, et notamment comment bosser sur du code libre peut-il, à son sens, améliorer les choses en la matière.

    Perso j'aime bien les jeux vidéo. On pourrait penser que dans ce milieu, plus que chez d'autres informaticiens, la création est le but (même si on n'y fait probablement pas beaucoup de code libre). Je me doute bien que là aussi, il existe des situations "PowerPoint", mais je serais curieux d'avoir l'avis de développeurs de JV sur le sujet.

    • [^] # Re: PowerPoint-ification et segfaults

      Posté par . Évalué à 7.

      Développeur de jeux vidéos, ça n'existe pas statistiquement. Ça existe mais il n'en existe que très peu (surtout en France) comparé à la quantité de développeurs de «solutions©». Développeur de jeux vidéos, c'est juste là pour attirer les étudiants vers les filières informatiques...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.