Journal vélib et moi, après trois jours d'utilisation

Posté par .
Tags : aucun
2
30
juin
2009
Bonjour à toi lecteur,

c'est après seulement trois jours d'utilisation du vélib que je me confie à toi lecteur des soucis que j'ai pu rencontrer avec ce service.

Avant ça, j'aimerais quand même saluer l'idée du vélib ; outre les bienfaits "sportifs" de la chose, il permet de ne pas avoir à prendre le métro/rer et d'être serré comme des sardines dans des cages à lapin.

On n'oubliera pas non de rappeler les odeurs nauséabondes des certaines gens et les tronches de cake auxquelles on a à faire.

J'ai de surcroit l'immense chance de travailler tout près de chez moi, je suis en effet parisien et bosse en très très proche banlieue (est).

Bon, maintenant que le décor est planté on peut y aller ;

Pas plus tard que ce matin (un lapin ?), j'ai pris un vélo dans la borne la plus proche de chez moi ; le trajet s'est déroulé sans le moindre encombre à ceci près que la cage à poule qu'ils ont mis sur le guidon rend la bête pas hyper maniable (au sens nerveux du terme), bon bref j'arrive à la borne à côté du boulot...j'en tremble d'avance de peur qu'il n'y ait plus de "slot " libre....Ouf ! Il en reste juste un ! Diantre ! Je m'empresse de coller mon navigal sur le lecteur pour signifier à ce magnifique eco-système qu'est le vélib que je daigne bien vouloir lui rendre son bien, jusque là pas de soucis; je précise bien que je veux rendre un vélo ; et là, ce fichu slot disponible qui n'avait rien demandé à personne ne veut pas se laisser enficher ! Non, impossible ; pourtant je crois pas être le plus neu² des neu², mais là y a comme un soucis. Bon, que faire avec ce vélo de merde sous les bras :

l'accrocher à une grille avec l'antivol au risque d'avoir le compteur qui tourne et donc de raquer pour un vélo qui dort ?

Ou bien fouiner l'interface pour voir s'il y a une quelconque règle de gestion qui permet de gérer les cas merdiques comme le mien ?

Euréka ! J'ai pu signaler à un conseiller (un bot en fait) que je ne parvenais pas à rendre mon vélo sur le slot n°11 ; le conseiller (toujours le bot) me confirme que ma demande a bien été prise en compte et qu'une équipe technique ( waou rien que ça) va venir régler le soucis dans la journée. Les messages m'informant de tout ceci m'ont aussi confirmé que mon paiement allait être sécurisé, en gros le compteur va s'arrêter de tourner et je vais pas casquer pour rien. Rassuré, je file au boulot et je passe à autre chose.

En fin d'après midi (fin de journée de boulot quoi) ; que je m'empresse de prendre un vélib pour rentrer hâtivement chez moi. Mais il y a un problème, je peux pas prendre de vélo ! Le compte semble en effet bloqué, impossible de prendre la moindre bicyclette ! J'ai beau fouiner partout l'interface, solliciter tous les conseillers (les bots hein) ; rien n'y fait, je finis donc par prendre le métro, dépité.

Et c'est en consultant mon compte ce soir sur le site que je m'aperçois qu'un vélo est toujours en location....j'ai donc appelé la ligne chaude pour signifier mon mécontentement en espérant avoir gain de cause.

Bref, tout ça pour dire que malgré ma persévérance quant au respect des règles de gestion implantées, mon compte n'a pas été mis à jour en conséquence par les opérateurs, c'est à croire que c'est fait exprès ! En effet, j'ai eu beau signaler mon problème le matin pour rendre le vélo, les équipes techniques qui sont venu sur place auraient pu constater ma bonne foi, que nenni...manque de suivi et de communication entre les diverses entités, tiens ça me rappelle que chez nous en informatique c'est exactement pareil ; la communication c'est vraiment un métier qui se perd.
  • # Autre solution, acheter un vélo

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Si tu te déplaces fréquemment à vélo (quand il fait chaud, on est vraiment mieux à vélo qu'entassé dans une boîte de sardines), ça vaut le coup d'acheter ton propre vélo.

    Toujours disponible, en bon état pour peu que tu t'en occupes, plus léger, plus efficace qu'un Vélib', et sans doute moins cher (je n'ai pas les tarifs en tête, ceci dit, n'ayant jamais loué de Vélib').

    Le Vélib', ça reste une solution pour cyclistes occasionnels, donc ce n'est pas parfait et ce n'est pas grave si ça ne l'est pas.
    • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      (je n'ai pas les tarifs en tête, ceci dit, n'ayant jamais loué de Vélib').
      Si je me souviens bien, 30 euros par an ou 5 pour une semaine ou 1 pour une journée, si tu ne l'utilise pas plus de 30 minutes de suite (et il faut attendre 5 minutes après l'avoir rendu avant de le reprendre, mais bon en 30 minutes tu as plus que largement le temps de traverser tout paris).
      • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

        Posté par . Évalué à 6.

        Sur Paris, le Velib est vraiment plus intéressant qu'un vélo si on remplit les conditions : pas plus de 30 min par trajet, trajet intra-muros, et surtout pas de cotes :)

        et puis ca prend pas de place dans son appart ou accroché à la cage d'escalier
        • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Et que ça dérange pas de ne pas résoudre le problème de la pollution, car les vélibs qu'on déplace il faut bien les répartir là où y'en a plus... En voiture.

          A noter que le coût du vélib n'est pas comparable au coût d'un vélo personnel, vélib étant sponsorisé par la pub, ça coûte beaucoup plus que ce qui est facturé aux utilisateurs. C'est du vélo sponsorisé quoi.

          Sinon à Paris c'est aussi assez facile (et moins dangereux, et moins cher, et plus simple) de marcher. C'est pas une très grande ville (si on reste à paris je veux dire, mais c'est quand même grand). Je met 30-40 minutes en prenant le temps pour traverser 2 arrondissement pour aller au taf. Par contre comme la ville est moche, c'est pas très distrayant comme balade, mais bon, c'est toujours moins pire que s'enfermer dans le métro.

          « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

          • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

            Posté par . Évalué à 4.

            La ville est moche, la ville est moche...
            Tout est relatif mon cher!!!

            D'aucuns considerent que c'est la plus belle ville du monde, sans forcement aller jusque la, je pense pas que ca soit la plus desagreable visuellement pour se ballader a pied.
          • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            En voiture oui, mais « voiture propre », autant que faire se peut. Ceci dit, quand je vois un tel véhicule transportant des vélos, ça me désole, c'est un échec de l'auto-régulation du réseau. (Je me demande vraiment comment ils font à Lyon dans les quartiers en forte pente.)

            Sinon, Paris n'est pas moche, j'ai récemment fait à pied La Villette - Gentilly (en passant par le Marais), c'est quand même bien sympa. :-)
      • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

        Posté par . Évalué à 2.

        30 Minutes pour traverser Paris en vélo, ça me parait bien rapide.

        C'est en respectant le code de la route ?

        Sur le forum cycliste-utilitaire que je fréquente, les parisiens n'ont pas vraiment l'air de circuler aussi vite, bien qu'il soient pour la plupart, aussi rapides que les voitures.
        • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Bah heu quand j'habitais vers la tour eiffel et que j'allais vers vincennes il y a 10 ans, j'avais mesuré une moyenne de 14Km/h en respectant les feux (donc souvent arrêté) et sans forcer...

          Quand tu as de la chance et les feux sont verts, ou que tu choisis un itineraire avec pas trop de feux, tu peux aller bien plus vite que ça.

          Bon je reconnais que je n'ai fait du velo à paris que l'été...
        • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          30 minutes je pense que c'est faisable, mais pas en heure de pointe. Paris fait en gros 18 km de l'ouest à l'est, et 10 km du nord au sud, c'est donc tout à fait envisageable, surtout du nord au sud, où il suffit de tenir une moyenne un peu supérieure à 20 km/h, ce qui est accessible à beaucoup de monde avec un peu d'entraînement.
          • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            google maps me dit 10,4 km de la porte maillot à la porte de Bercy.
            Du nord au sud : 9,5 km de la porte d'Orléans à la porte de la Chapelle.
            Le maximum que j'arrive à obtenir c'est 11,5 km de la porte de Saint cloud à la porte de Montreuil.

            La moyenne de 20km/h est tout à fait banal (pas besoin d'entrainement), c'est d'ailleurs la vitesse retenue par les "vagues vertes" à Amsterdam. Il s'agit d'un dispositif qui met tous les feux au vert pour les vélos qui roulent à cette vitesse là.
            La seule chose qui fait "ralentir" les vélos ce sont les feux. Ce n'est même pas la circulation (il existe sur les grands axes des voies pour bus autorisé aux vélos).

            30 minutes pour aller de n'importe quel point de paris à un autre, me semble une moyenne parfaitement normale.

            L'utilisation du vélo souffre de nombreux préjugés : c'est dangereux, ça fait suer, c'est fatigant, il pleut tout le temps etc.
            Pour ma part, je suis moins trempé en vélo avec ma combinaison spécial pluie (surpantalon, veste et surchaussure), qu'en marchant sous la pluie avec un parapluie.
            Pour la côté transpirant du sportif, il suffit de ralentir un peu et de mettre la bonne vitesse (celle qui fait mouliner rapidement, plutôt que celle où il faut appuyer comme un fou sur les pédales).
            Et pour finir sur le danger du vélo, on met malheureusement souvent dans les mêmes statistiques les morts en deux roues motorisés (moto et scooter) et les vélos. Alors que ces derniers ont un taux quasi-identique à ceux des piétons (là où les scooters sont 7 fois plus exposé aux risques).

            Axel
            • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              La seule chose qui fait "ralentir" les vélos ce sont les feux.

              Et ça fait ralentir énormément, si les rues sont serrées. C'est sûr que sur le boulevard du Montparnasse, ça va vite… :-)

              Pour la transpiration, c'est vite vu, quand il fait chaud, essayez donc :
              - de rouler une demi-heure ;
              - de marcher une demi-heure avec le même niveau d'effort (c'est donc de la marche rapide).
              Si on transpire autant dans les deux cas, dans le premier, on est moins mouillé, parce que ça s'évapore. D'ailleurs, c'est ça qui fait refroidir, c'est le but de la transpiration, donc en fait, on a moins chaud à vélo et, de fait, on transpire moins.

              Concernant les risques, ce serait bien que les statistiques séparent les accidentés par leur faute des victimes de chauffards. Parce qu'à mon avis, il y a pas mal de cyclistes qui se tuent tout seuls, ce qui ne me fait ni chaud ni froid, parce qu'il suffit de respecter un peu le code pour ne pas être exposé à ce risque.
              • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Concernant les risques, ce serait bien que les statistiques séparent les accidentés par leur faute des victimes de chauffards.

                Et s'il y a plus de victimes de chauffards, ça veut simplement dire qu'il faut plus de policiers sur les routes.
            • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

              Posté par . Évalué à 2.

              il suffit de ralentir un peu et de mettre la bonne vitesse (celle qui fait mouliner rapidement, plutôt que celle où il faut appuyer comme un fou sur les pédales).
              Se méfier de la "bonne technique".
              Le corps de chacun est différent, et chacun peut trouver sa "bonne vitesse" et le moyen pour y parvenir, qui n'aurais pas forcément a voir avec le voisin.
              Moi par exemple "pédaler vite" me fatigue bien plus que "pédaler fort".
              Je connais quelqu'un avec qui j'ai longtemps fait l'inverse ou c'est l'inverse.
    • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      sans doute moins cher (je n'ai pas les tarifs en tête, ceci dit, n'ayant jamais loué de Vélib')

      Difficile d'être moins cher que 20 ou 30 €... par an. (Entretien inclus.)
      • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

        Posté par . Évalué à 2.

        Difficile d'être moins cher que 20 ou 30 €... par an. (Entretien inclus.)
        Tu sais un vélo d'occas ca coute pas forcement tres cher (moins de 50 €) et l'entretien sur un vélo n'est pas forcement ruineux (ils faut beaucoup rouler avant de changer les freins, pneu & co).

        Et puis avec le velib t'es pas libre : il faut que tu atteignes une borne au bout de 30 min si tu veux pas payer.
        • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

          Posté par . Évalué à 4.

          Ca depend tous les combien tu te le fais tirer en fait surtout (ce qui depend pas mal de l'etat de pourriture du velo ca)
          • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            La magie du monde civilisé.....

            C'est pour ça que j'adore Velov (sur Lyon) :
            Ne pas avoir peur de se faire voler le vélo quand je ne suis pas dessus.
          • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Et bien, avec un vélo neuf, utilisé pour aller et revenir du travail plus quelques promenades (400 kilomètres par mois), ça fait dans les cents euros d'entretien par an. Donc le Vélib' revient moins cher, effectivement, sauf qu'il ne permet pas de faire des trajets en banlieue ou à la campagne.

            Donc c'est effectivement une question d'usages.
            • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

              Posté par . Évalué à 2.

              cent euros d'entretiens pour 400km *_*
              tu met de l'huile à l'or ou quoi ?
              Tu as besoin
              - d'une bombe a huile pour ta chaine (allez tu en prend 2 pour 1000 km, elle sera vraiment bien graissé : 2*15€=30€)
              - du sopalin (pour nettoyer la chaine, allez 10 €)
              - deux chambre a air (soyons fou) (20€)
              et ... ben c'est tout, pas besoin de plus pour l'entretien d'un vélo sur 400km.
              allez 60€ en voyant large, sachant que j'ai été très gentil.

              Entre 1000 et 2000 , si tu as des freins a disques, tu devras sans doute changer les plaquettes -> 30€
              Si tu a des freins a disque, une purge peut etre faite, mais pour une utilisation simple et citadine, même non purgé, le freinage est bon ;)

              par contre en investissement, là ca prend un peu plus.
              - le velo (entre 100 et 1000, suivant ce que l'on veut etc...)
              - les outils (prenons de la qualité, une clé allen de 4, un tournevis, un démonte chaine, un maillon rapide, ...) y'en a pour moins de 100€.
              • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Bien lire: (400 kilomètres par mois), ça fait dans les cents euros d'entretien par an

                Perso', dans les 1000 km/mois (trajet maison-boulot), mes coûts sont aux alentours de 400 EUR/an (avec le même vélo), en comptant 300 EUR dans la boutique spécialisée du coin, et 200 EUR pour les coûts matériels de l'entretien fait tout seul.

                Mais bon, ces histoires de comparaison de coûts sont très variables: je pense que j'économiserais fortement en changeant de vélo pour un modèle dont la transmission serait moins sensible à la pluie/la poussière, et qui tiendrait plus le coût: ce sont les 300 EUR de la boutique spécialisée.

                En gros, il y a vélo et vélo, et le choix doit être bien calibré pour ne pas se ruiner.
                • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Pour ma part, je fais 1000 km/an pour aller au boulot, et 500 km/an en balade.

                  Pour l'entretien j'ai un tube de graisse à 6€ qui a au moins 3 ans.
                  On peut rajouter 2€ de rustines aussi, et un pneu à 10 € tous les 2 ans.
                  Ca fait environ 10 € par an.
                  • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Tu comptes le prix du vélo, des pneus neufs, des pignons neufs, des roues libres neuves, des plateaux neufs, des pédaliers neufs, des chaînes neuves, des roues neuves, des câbles neufs et le temps de réglage à chaque réparation ?

                    Ce sont des achats qui n'ont lieu que tous les 2 ou 3 mille kilomètres, mais qui sont très chers.
                    • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      En fait je me suis trompé dans mes calculs.
                      Je fais 4000 km par an.
                      Mon vélo a couté 150 €, je l'ai acheté il y a 4 ans.
                      Depuis tout ce que j'ai changé c'est une roue arrière, car on me l'avait volé.

                      Forcément, si tu amènes ton vélo tous les 6 mois chez un réparateur, il va te dire "ouh, regardez, il faut changer ça, ça et ça, mais vous avez de la chance, je vous fait un prix, seulement 100€ pour tout ça, incroyable, non !" Et hop, tu payes pour des trucs totalement inutiles.

                      C'est comme pour les voitures, les gens sont persuadés que si tu ne fais pas une "révision" tous les ans, et si tu ne dépenses pas 500 € en réparation, ta voiture va tomber en panne.
                      • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Et tu utilises un vélo avec transmission par chaîne protégée par un carter (complètement fermé ou semi-fermé) ou pas?

                        Cela m'intéresserait de savoir, car j'arrive difficilement à amener une chaîne au delà des 3000 km, ou alors, après c'est au prix d'un changement complet de la transmission (plateaux + pignons + chaîne) à max. 8000 km, la chaîne se mettant à sauter certains pignons: et là c'est très cher (je n'ai pas les compétences/le matériel pour le faire correctement moi-même).

                        N.B.: ma chaîne n'est pas protégée du tout, 30% de ma route est fortement chargée en particules qui aiment bien se coller dans la chaîne (chemins), il pleut/neige 20% du temps d'utilisation annuel du vélo, je graisse régulièrement la chaîne, et un peu moins régulièrement j'enlève la "mélasse graisseuse" qui la recouvre (et qui apparemment me mange le profil des pignons/plateaux).
                        • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Pour bien faire, il faut nettoyer la chaine (avec un pinceau et du gazoil), l'essuyer avec un chiffon pour récupérer la crasse (le mélange gras et poussière est un très bon abrasif) et une fois la bonne dose d'huile répandue, à nouveau essuyer la chaine.

                          Ce qui abime la chaine également c'est de trop la croiser (du genre gros plateau et gros pignon). En plus les frottements sont plus importants donc le rendement diminue !
                        • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          Un carter aide à salir moins la chaîne, c'est certain. Après, il y a aussi la qualité de l'huile qui joue : une huile épaisse accumulera la cambouis. L'idéal, c'est les huiles au Téflon, qui font très peu de cambouis (mais alors, vraiment très, très peu)).

                          Note que tu n'es pas obligé de changer toute la transmission si seuls tes plateaux sont usés, par exemple. Ceci dit, l'usure est en général la même sur les trois pièces de transmission.

                          Question matériel, l'arrache-manivelle (pour changer les plateaux) et le démonte-roue libre (pour changer les pignons) sont clairement superflus vu la fréquence de ces opération. En revanche, ça vaut la peine d'avoir un dérive-chaîne, vu qu'il y a plein d'opérations qui demandent d'ouvrir la chaîne : changement de dérailleur avant (à une époque, il y avait des dérailleurs qui s'ouvraient, plus maintenant), changement de chaîne, changement de dérailleur arrière.
                          • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Ah, un autre truc, le plus important : toujours garder sa chaîne huilée. Sèche, elle s'usera par frottement solide, et risquera de rouiller et de s'user encore plus vite.
                            • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              Merci pour tous ces conseils bien utiles.

                              En ce qui concerne l'huile, c'est un lubrifiant "spécial vélo", de couleur jaunie, très fluide, acheté chez Decathlon.
                              Pour le nettoyage de la chaîne, c'est brosse à dent, eau, et une belle quantité d'huile de coude ;-).
                              Ce doit être la fréquence qui ne colle pas: je graisse toute les semaines (~250 km), je nettoye tous les quinze jours (et j'enlève à chaque fois une belle quantité de cambouis, surtout si le temps a été bien sec et les chemins bien poussiéreux).
                              Ou alors la qualité du lubrifiant: malgré cette huile "spécial vélo", la quantité de cambouis n'a pas trop diminué :-(.

                              En ce qui concerne le changement de transmission complet, c'était suite à un changement de chaîne trop limite: même en mettant une chaîne neuve, les pignons et les plateaux avaient déjà commencé à s'user de manière compatible avec la chaîne usée, et du coup j'en ai été quite pour une transmission complète (le changement des pignons n'avait pas apporté grand chose, les plateaux avaient aussi souffert).
                              L'atelier chez qui je fais entretenir ce que je ne sais/peux pas faire moi-même m'avait alors conseillé de mesurer l'écart entre les maillons de ma chaîne toutes les semaines, et de changer cette dernière (ce que je peux faire moi-même: j'ai le dérive-maillon et je pose des chaînes à "montage rapide") dès que la limite était atteinte, de manière à économiser les pignons & plateaux.
                              • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                Dans l'ordre de qualité, je vois trois types d'huile :
                                - des trucs craignos comme l'huile de tournesol, qui font un max de cambouis ;
                                - l'huile spéciale vélo, qui est une huile minérale fluide toute simple ;
                                - les huiles de grande qualité comme celles au Téflon.

                                Donc ton huile spéciale vélo, c'est juste un produit « adapté », pas du tout « ce qui se fait de mieux ». :-)
                                • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                  Je sens que le détour par mon détaillant préféré s'impose: si cette huile au téflon me permet d'économiser "de la chaîne" et retarder dans le temps toutes les turpitudes associées à son usure, même pour un surcoût, je pense que je vais m'y retrouver rapidement!
                                  Encore merci pour les infos.
                                  Pour les freins, je dois de ce côté avoir du bol (ou trop appliquer la maxime du Joe Bar Team "si tu freines, t'es un lâche"), pour l'instant je n'ai eu à changer que les patins, et jamais eu à graisser/changer les câbles, sans ressentir de dégradation de la linéarité de leur réponse ou de point dur (faut dire aussi que la dénivellée habituelle est extrèmement réduite: les freins ne servent que lorsque mon anticipation de la déviation d'un déplacement canin ou de son/sa propriétaire est prise en défaut).
                                  • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    D'ailleurs, vaut-il mieux freiner très fort et peu longtemps, ou freiner un peu pendant longtemps ? L'énergie cinétique dissipée sous forme de chaleur dans le frottement entre la roue et les patins est la même, mais qu'en est-il de l'abrasion des patins ?
                                    • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                                      Posté par . Évalué à 1.

                                      Mieux vaut freiner fort et relacher la pression par courts instants. Ça évite de glacer les patins, ce qui les rend plus dur et à tendance à favoriser l'usure des flancs de la jante. Il est possible que les gommes de nos jours aient moins cette tendance. Ça fait quelques années que je ne suis plus un cycliste hautement sportif et à la pointe du matériel :)
                                      • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                                        Posté par . Évalué à 2.

                                        mieux vaut prendre des freins a disque, pas de problème de jante voilé, rattrapage automatique du jeu, etc...

                                        ensuite "glacer" des patins de cantiliver ou de v-brake, sachant que c'est du caoutchouc, un bon coup de patin (c'est le cas de le dire) et hop le glacis disparait.
                                        Sachant aussi que ton caoutchouc a toutes les chances d'êtres abimés déjà si tu ne le prend pas couramment (style une fois par an), et où le caoutchouc risque de sécher etc...
                                        (même chose pour un pneu ;) )

                                        bref prenez des friens a disques. saisbonmangezen.
                                  • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                                    Posté par . Évalué à 1.

                                    En ce qui me concerne, j'utilise de l'huile de vaseline pour vélo : ça ne prend pas la saleté comme les graisses.

                                    Une autre piste est de changer la chaine plus souvent pour ralentir l'usure des plateaux et pignons : la chaine se "détend" et l'écartement des maillons augmente ce qui les use plus rapidement. De plus, en utilisant des chaines neuves sur des plateaux et pignons usés, les chaines s'usent plus rapidement (en plus des sauts de chaines, déraillements et changement de vitesse difficiles), ce qui amène à les changer encore plus souvent si on souhaite garder sa transmission.

                                    Tiens, pour les cyclistes utilitaires, un site sympa plein d'infos : http://www.velotaf.com
                        • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                          Non, c'est une chaine normale sans carter.
                          (le vélo est un rockrider de decathlon).

                          Je graisse régulièrement la chaine avec de la graisse rose après un petit coup de chiffon.
                          • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Mauvais plan la graisse. Je faisais ça quand j'étais petit aussi (parce que mon papa avait une belle boite de graisse rouge et ça sent bon), mais c'est en réalité un attrape poussière incroyable.

                            Pour les parties exposés, il vaut mieux préféré des huiles (genre au Teflon, on en parle un peu plus haut : c'est super facile à mettre et relativement propre). Pour les parties "internes", on peut mettre de la graisse. Par exemple, j'en met sur mes cables de frein avant de les glisser dans les gaines (mais du coup, que sur les parties qui sont couvertes par les gaines). Je pense qu'on doit pouvoir en mettre dans les roulements, mais j'ai jamais trop touché à ça sur mon vélo.
                            • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              C'est mieux que de l'huile, la graisse, pour les freins ? Un vendeur m'avait dit que ça risquait de faire une pâte dans mes gaines, donc je n'ai jamais essayé, je mets de l'huile à la place.

                              Ceci dit, j'ai aussi vu un vendeur expliquer à une dame qui avait ses gaines de freins qui coinçaient qu'il fallait en acheter de nouvelles, donc bon, les vendeurs…
                              • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                                Posté par . Évalué à 2.

                                la graisse est habituellement mise là où
                                - on ne peut pas huiler régulièrement (palier, roulement, ...)
                                - il faut que ca "accroche" et que ca reste longtemps (idem que plus haut, certains emboitement d'élements, protection de pièces).
                                - il faut une certaine viscosité (voir l'accroche).

                                dans une gaine de cable, si tu en met "raisonnablement", ca ne devrait pas poser trop de problème, étant donné qu'à l'intérieur même de la gaine, la poussière ne rentre pas.
                                Ensuite ca dépend ce que tu fais de ton vélo.
                                Quelque chose qui ira pour un vélo citadin ne conviendra peut etre pas pour un vtt de descente.

                                Le problème de l'huile dans la gaine, c'est que de base ça n'accroche pas/peu, et donc toute les 2 semaines tu es obligé d'en rajouter pour avoir le même pouvoir graissant
                      • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Forcément, si tu amènes ton vélo tous les 6 mois chez un réparateur

                        Tu ne me connais pas… Mon réparateur, c'est moi, et je change au moins mes patins de freins tous les 1000 à 2000 kilomètres. Je sors les câbles de frein pour les huiler tous les 2000. Je change les câbles tous les 4000.

                        Je change de pneus quand ils sont usés, ou de mauvaise qualité comme ceux d'origine de mon vélo. Je change de chambre à air quand il y a un trou mal placé. Je change de rayons quand j'en casse (ça m'est arrivé une fois, je ne sais pas comment d'ailleurs).

                        Je change aussi de vélo quand le cadre casse.

                        Donc mes révisions, c'est en continu, je fais en sorte d'avoir un vélo en permanence en état impeccable (au point de vue mécanique). Et ça me coûte à peu près 100 euros pour 5000 kilomètres, oui. Mais le prix ne dépend pas que de la distance parcourue : un vélo vieillit beaucoup, beaucoup plus vite quand on l'utilise souvent en danseuse que quand on ne fait que du plat, par exemple. Beaucoup plus vite également quand on fait de la ville (accélérer, freiner, accélérer, freiner) que quand on roule sur des routes tranquiles.
                        • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                          >Je sors les câbles de frein pour les huiler tous les 2000

                          Ah ouais, on ne joue pas dans la même catégorie :-)

                          D'un autre côté, je me vois mal dépenser 100 € par an pour un vélo à 150 €.
                          Dans 2 ans je le revends à 50€ et j'en rachète un nouveau à 150 € et voilà.
                          • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Quand je dis que je tiens à avoir un vélo en état mécanique impeccable… Des freins qui coulissent bien, et freinent de façon continue jusqu'à bloquer les roues à la limite. Des roues qui tournent sans le moindre frottement sur les freins. Des braquets qui passent sans à-coups.

                            Le besoin d'entretien et le niveau de qualité attendu dépend aussi de l'usage qu'on a du vélo. Je ne me déplace presque qu'à vélo, donc je tiens à ce que ce soit aussi agréable et efficace que possible. Comme je ne me ménage pas (Meudon, c'est des montagnes russes…), ça demande beaucoup d'entretien.
                            • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Y a des cyclistes à Meudon O_o (oui je sais y a les agents municipaux)
                              Mon rêve c'est une remonté mécanique pour vélo du bas du viaduc jusqu'à la terrasse de l'observatoire.
                              Mon autre c'est une passerelle le long du viaduc pour ne pas avoir à descendre pour passer vers Clamart
                              Une autre qui serait pas mal c'est près du tapis vert :D

                              Enfin bon pour revenir au sujet, je confirme que c'est assez éprouvant pour les vélos, notamment les freins, mais mis à part ça mon rockrider tiens le choque (quoi qu'il faut vraiment que je pense à le regonfler)

                              Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

                              • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                Oui, il y en a !

                                La remontée mécanique, oui, ce serait bien.
                                La passerelle aussi : c'est mon trajet quotidien, ça !
                                Le tapis vert : le chemin qui est à côté est bien assez bon, non ? En montée, on ne va pas trop vite, de toute façon, et en descente, autant prendre la route des 7 tournants.

                                C'est éprouvant pour les freins, la transmission et le cadre, ouais. Les freins à cause des descentes, la transmission à cause des efforts en montée, et le cadre à cause du mouvement en danseuse.
                                • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Faut arrêter de freiner comme ça (ou surtout utiliser un vélo plus léger qu'un tracteur vtt). Les patins ça n'use réellement que sous la pluie parce que les patins shimano (les plus courants chez les vtt de base) ont l'habitude de "fondre" au contact de l'eau. Quand je faisais du vélo en compétition donc environ 15000km par an, je ne changeais pas les patins si souvent que ça. Où alors c'est que vous balisez et freinez constamment dans les descente au lieu de laisser le vélo aller. D'ailleurs on s'insère mieux dans la circulation en laissant le vélo aller à 50-60 km/h à la même vitesse que les autos et en ne freinant qu'au moment opportun.

                                  De même pas besoin de se préoccuper du cadre, ça ne s'use pas si vite que ça, même en montée et en danseuse, ou alors c'est que vous utilisez des vélos en acier chinois fait avec des pieds de chaises. Je connais des cyclotouristes qui utilisent encore de vieux cadres en acier (Reynolds 53, 753 ou 653 pour les connaisseurs) depuis plus de 25 ans. Alors certe ils sont moins rigides qu'une grande majorité des cadres en carbones actuels mais ils servent toujours. Quelqu'un qui ne fait pas de compétition a peu de raison de se soucier de l'usure du cadre, il faut surtout éviter les cadres faits à partir de tubes collés qui tenaient moins longtemps (comme les vieux Vitus). Un cadre même en alu tient bien 10 ans.
                                  • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    Laisser aller à 50-60 km/h… Je parle de Meudon, là, c'est de la ville pentue, mais de la ville quand même, et dans ce genre de descente, les automobilistes roulent à 30 km/h maximum, quand il y a la chance d'avoir une voie libre.

                                    Pour le cadre : 10 ans avec un Riverside (VTC Décathlon), ça a suffit à briser le cadre, et pas à une soudure.
                        • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Tu me dis que c'est galère de nettoyer puis huiler sa chaine et après tu dis que tu changes les patins trois fois par an, tu passes du temps à régler tes freins plus souvent encore. Je trouve ça un peu bizarre.

                          En tout cas, on n'a pas la même conception de l'entretien, je suis plus du genre « tant que ça marche on ne touche rien », et je change les pièces quand elles ne fournissent plus le service demandé.

                          Sinon les rayons peuvent casser s'ils ne sont pas assez tendus, ils frottent l'un sur l'autre et au bout d'un moment c'est le drame. C'est évitable en ayant un rayonnage droit mais ce n'est pas le top confort.
                          • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Tu me dis que c'est galère de nettoyer puis huiler sa chaine et après tu dis que tu changes les patins trois fois par an, tu passes du temps à régler tes freins plus souvent encore. Je trouve ça un peu bizarre.

                            Plus galère de nettoyer la chaîne, pour moi, oui. Parce qu'il faut pour cela un bon espace insensible à la saleté, plus du pétrole, plus de vieux vêtements… Moi, j'ai juste une cour commune de dix mètres carrés dans mon immeuble, donc ça, je ne peux pas. :-)

                            En tout cas, on n'a pas la même conception de l'entretien, je suis plus du genre « tant que ça marche on ne touche rien », et je change les pièces quand elles ne fournissent plus le service demandé.

                            Pour moi, tant que ça marche bien je ne change rien. Dès que ça frotte ou que ça grince, je répare. C'est pour ça que je change les patins de frein, et que je n'ai pas vu le besoin de nettoyer ma chaîne.

                            Sinon les rayons peuvent casser s'ils ne sont pas assez tendus, ils frottent l'un sur l'autre et au bout d'un moment c'est le drame. C'est évitable en ayant un rayonnage droit mais ce n'est pas le top confort.

                            Je sais, mais là, il avait cassé après seulement 3000 kilomètres, sur une roue presque neuve, donc, et sans que je sois sur le vélo (je l'ai attaché le matin, intact, et retrouvé le soir, cassé). Je pense qu'en sortant mon vélo j'ai accroché quelque chose au rayon, qui devait avoir un défaut en plus.
                • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                  Posté par . Évalué à 2.

                  ah voui, autant pour moi dans ce cas.
                  J'avais lu 400km/an
                  Sorry
              • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

                Posté par . Évalué à 2.

                Le monsieur parle d'un coût d'entretien annuel pour 400 km par mois.

                100€ pour 4800km, ça parait déjà plus raisonnable (bien que un peu cher quand même)
    • [^] # Re: Autre solution, acheter un vélo

      Posté par . Évalué à 5.

      Ce qu'il y a de pas mal surtout, c'est de partir en transport le matin parce qu'il pleut, et de revenir le soir à vélo, ou l'inverse. Quand tu n'as que ton propre vélo, si tu n'es pas parti avec, ben t'as pas de vélo tant que tu ne repasses pas par chez toi.
      Le vélib pour moi c'est surtout un choix en plus du métro et du bus, plutôt qu'un véhicule personnel. De ce point de vue 30€ par an c'est vraiment pas cher; outre l'amortissement si on l'utilise régulièrement le gros avantage est: je prend un vélo quand je peux et que j'en ai envie, instantanément, sans passer par la borne avec l'étape «payer la journée / semaine».

      Maintenant le service vélib a des inconvénients si on espère prendre le vélo tous les jours (pour le trajet boulot en particulier):
      - régulièrement, la station est vide le matin si tu pars un peu trop tard de chez toi
      - station pleine à l'arrivée. Mais on peut souvent trouver des stations un peu plus éloignées qui ont toujours quelques places, il suffit de ne pas vouloir s'accrocher à la plus proche à tout prix

      Et les vélos sont dans un état... variable. Avec l'habitude j'en suis venu à ces vérifications:
      - dureté des pneus (même juste un peu mou ça peut être très fatigant sur ces vélos
      - freins qui serrent
      - roue arrière qui ne s'arrête pas au bout de 2 tours en roue libre (on peut le vérifier avant de décrocher le vélo). Là aussi ça peut devenir éreintant au moindre faux-plat.
      - plus rarement: guidon desserré; parfois le «dérailleur» n'est plus en place (alors le vélo est bloqué en petit développement); protection chaine tordue qui vient se bloquer dans la manivelle de la pédale

      Bref c'est pas parfait et comme tu dis c'est pas grave, mais pour moi c'est surtout un super service complémentaires aux autres services commun.
  • # Le Bicloo à Nantes

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    C'est en gros la même chose, même concessionnaire, mêmes technologies, seul l'aspect diffère un peu.

    Et en effet, les vélos ne sont pas faciles à remettre, disons qu'il faut le coup de main. C'est la contrepartie d'avoir des vélos bien attachés. En gros, la clé, c'est de mettre le vélo bien dans l'axe avant de le raccrocher. Ceux qui ont la classe font une belle trajectoire d'arrivée, n'ont qu'à sauter lestement de leur destrier et à le pousser gracieusement. Les gens normaux approchent le vélo comme ils peuvent, et le repositionnent à la main avant de l'enclencher.

    Pas de problème particulier avec le matériel lui-même, à part bien sûr qu'il est lourd, avec des pneu bien épais et des freins bien mous, et qu'une fois un peu entraîné, on passe son temps en troisième et dernière vitesse à pédaler dans le vide. Mais bon, on peut pas mettre des vélos pointus dans les mains de tout le monde.

    (Au passage, le vrai danger c'est de s'habituer au Velib / Bicloo et de reprendre son vélo normal : attention aux coups de freins redevenus très efficaces ! :-))

    Pour moi l'avantage principal de ce service, dont je ne me sers pas occasionnellement, c'est d'éviter les prises de tête des vélos : pas d'inquiétude sur le vol, pas d'inquiétude sur la météo (s'il pleut je rentre en tram, en bus ou à pieds), pas d'inquiétude pour le garer, au pire si la station d'arrivée est pleine, c'est pas bien gênant d'aller à une station voisine. Le tout pour un prix dérisoire de 20 € par an (financé à 50 % par ma boîte ;-)).

    Les principaux désavantages, c'est d'une part la tendance grégaire des utilisateurs certains jours et à certaines heures, où il peut arriver que tout une série de stations soit vides de vélos, parce que tout le monde est allé en centre-ville au même moment par exemple. D'autre part, il y a quand même du vandalisme, surtout le week-end, d'où surprises certains matins et appels (pas surtaxés mais pas gratuits) au centre d'appel pour signaler les problèmes. Et enfin, mais c'est spécifique à Nantes, la couverture du réseau qui est trop restreinte à mon goût.

    Globalement, je suis très satisfait du service, depuis un an que je m'en sers presque au quotidien.
    • [^] # Re: Le Bicloo à Nantes

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Le gros problème du Bicloo (et surement du velib, mais la je peux pas juger) est la régulation: c'est à dire la répartition des vélos dans les différentes stations, généralement effectuée en voiture sur des remorques. Il n'est pas rare de ne plus avoir de vélos du tout à la gare et de ne plus avoir de place à en plein centre (Commerce, Gloriette). De plus le périmètre est assez ridicule à Nantes: 6km² les principales facs ne sont même pas couvertes!

      Je suis d'ailleurs tombé de haut (ouille) quand j'ai vu que les campus de sciences et de lettres/droit/éco/langues/etc. n'étaient pas couverts, j'aurais pensé que la population la plus consommatrice serait les étudiants... faut croire que non.

      Je sais qu'à Paris, il a des stations de vélib en périphérie, extra-muros. Ce qui me semble cohérent avec la politique de réduction des voitures en ville. À Nantes, seul l'hyper-centre est couvert, les banlieusards sont donc obligés de cumuler: voiture, tram, et... non, en fait plus besoin du bicloo, le tram desservant très bien le centre, et les 6km² sont très facilement faisable à pied... La ville et JC Decaud sont déçus de la première année, l'objectif n'est pas atteint (JC Decaud a une obligation contractuel d'obtenir 1500 rotations de vélo par jour, je crois). Faut pas s'étonner.

      Dommage que Nantes ne s'est pas donné les moyens de proposer un vrai service de vélo en libre service comme Paris. Ceci dit, je n'ai jamais vu autant de vélo (même de vélo perso) en circulation que depuis que le Bicloo est en service et c'est une bonne chose!
      • [^] # Re: Le Bicloo à Nantes

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Oui, dommage qu'ils n'aient pas vu un peu plus grand.

        J'imagine que pour les facs, ils affirment que les étudiants ont accès à un système de location à l'année (les vélos verts et oranges qu'on voit régulièrement), et n'ont donc pas autant besoin de Bicloo.

        Le vrai problème de Nantes, par rapport à Paris, c'est que la ville est beaucoup plus centralisée, déjà que les stations de périphérie se vident souvent au profit de celles du centre (et inversement à d'autres heures, selon les mouvements grégaires des utilisateurs), le problème serait encore plus marqué avec des stations plus excentrées : à moins d'être le premier à partir et le premier à rentrer, fort risque de ne pas avoir de vélo... (Et je ne parle pas des quartiers en pente... Je me demande comment ils font à Lyon.)

        Pour ce qui est de la popularité des vélos en général, le même phénomène s'observe à Paris : indépendamment de l'offre de la municipalité, l'utilisation du vélo est en forte hausse depuis pas mal d'années.
        • [^] # Re: Le Bicloo à Nantes

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je pense que c'est une question de temps, ils ouvrent le service avec un nombre réduit de bornes mais ils ont sûrement déjà dans les cartons les futures stations à construire. En tout cas je leur souhaite.

          Mais à Toulouse, avec leur velô'Toulouse, je n'ai jamais eu l'occasion de tester le service car bien qu'ouvert depuis environ 2 ans, les stations sont pour l'instant absentes de la fac de science ou je me rends presque quotidiennement, je me demande bien pourquoi, sachant les dizaines de milliers de gens qui vont dans ce coin tous les jours... Donc faire un combo vélo/(bus|papattes) ne me plaît guère.
        • [^] # Re: Le Bicloo à Nantes

          Posté par . Évalué à 2.

          Je crois que le Bicloo s'adresse surtout aux touristes à Nantes. Je connais peu de Nantais qui l'utilise régulièrement, sauf les plus paresseux qui habitent dans le centre et sortent dans le centre.

          Les vélos oranges sont pretés par une association étudiante (Vélocampus, Big up!) je doute que la municipalité puisse se reposer dessus : ils ont un parc de vélos impressionnant, mais certainement pas pour couvrir tout Nantes. Et surtout, leur but premier est de promouvoir les déplacements à vélo, pas de "louer" des vélos et de les entretenir (l'entretien est fait par les adhérents, avec l'aide des gens de vélocampus -- sinon c'est facturé).

          Les Bicloo c'est dommage effectivement qu'ils ne couvrent pas les campus (sauf ceux du centre ville, super), voir pas meme la bordure du centre ville (genre, pas après le début de la rue P. Bellamy...). Inutile en pratique, donc, sauf pour les touristes.
          • [^] # Re: Le Bicloo à Nantes

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            C'est vrai que de pas avoir de station rue Paul Bellamy au moins à mi-parcours entre rond de point de Rennes, ce qui implique des longues marche quand je rentre de pont du cens à 4h...

            Le problème, c'est que le maillage d'un tel réseau doit être très fin, et ça met du temps à se mettre en place.
            Cela dit je pense qu'il est temps d'étendre le réseau, il en est question.

            Le problème de la circulation à Nantes est plus général : not' bon maire, Ayrault, veut en substance dégouter tout utilisateur de bagnole de l'utiliser dans le centre, dixit les places dorénavant payantes jusqu'à assez loin du centre.

            On a donc le tram, et les fameux parking relais-tram. qui sont 3 ou 4 (j'exagère, un peu plus), mais souvent pleins à 7h30.

            Velocampus pourquoi pas, mais il faut avoir la place de le mettre chez soit, sans se le faire piquer si en dehors de l'appart.
            Biclou, si on reste dans le centre.

            Malgré tout, subsiste un gros problème avec le vélo à Nantes, outre les quelques pentes (St félix, Zola, Guist'hau) : la pluie.

            Eh oui, la pluie est la normalité à Nantes...
            Le vélo, et en particulier le bicloo avec le parapluie, c'est sport.

            Je dois tout de même beaucoup au bicloo, qui m'a fait gagner 15mn de sommeil quotidien pendant un an.
            Et j'ai eu assez rarement des problème de stations plein du côté de St Mihiel.

            « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

            • [^] # Re: Le Bicloo à Nantes

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              C'est marrant, tout le monde se plaint de la pluie à Nantes, alors que franchement, j'ai pas remarqué de différence particulière par rapport à la région parisienne.

              Sinon, pour répondre à Duncan Idaho, je ne pense pas que le Bicloo soit particulièrement destiné aux touristes, les gens que je vois prendre des Bicloo, j'ai plutôt l'impression qu'ils sont nantais.
        • [^] # Re: Le Bicloo à Nantes

          Posté par . Évalué à 2.

          A Lyon y'a des bus qui transfèrent des Vélo'v en haut de la croix-rousse regulierement je crois.
    • [^] # Re: Le Bicloo à Nantes

      Posté par . Évalué à 1.

      depuis plus de dix ans que ça existe a rennes c'est pas du tout cette techno de merde et surtout c'est gratos
  • # ...

    Posté par . Évalué à 6.

    Et sinon t'avais pas une autre station un peu plus loin.
    • [^] # Re: ...

      Posté par . Évalué à 1.

      he bien figure toi non ; car comme je le précisais je vais travailler en proche banlieue et par là bas les stations ne sont pas légions (j'avais vérifié avant d'ailleurs).
  • # Il faut passer le passe navigo pour rendre le vélo ?

    Posté par . Évalué à 6.

    Damn... depuis une éternité que je racroche le vélo, attends que la loupiote passe au vert avec un petit bip...
    • [^] # Re: Il faut passer le passe navigo pour rendre le vélo ?

      Posté par . Évalué à 2.

      oui déjà il y a ça, et avant d'appeler la hotline, mon premier réflexe est de regarder les stations d'à côté sur la borne pour voir combien il y reste de plots libres.
    • [^] # Re: Il faut passer le passe navigo pour rendre le vélo ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Idem pour les veloV à Lyon (il semble que se soit le même système) :

      - on raccroche le vélo
      - la petite lumière verte qui confirme l'accroche physique
      - le bip qui confirme que le vélo a bien décliné son identité pour arrêter la facturation.

      Pas besoin de badger.
      Le badge s'utilise uniquement en station pleine pour déclarer : "je voudrais bien rendre mon vélo, mais il n'y a plus de place".
      Le système nous offre 5min de plus pour trouver une autre borne.
      (c'est de la théorie, je n'ai jamais fais le radin à demander ces 5min).
  • # Bonjour

    Posté par . Évalué à 3.

    La tronche de cake te salue :-)
  • # Velo'v

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'ai eu un gros soucis du genre à Lyon. En fait, j'ai voulais prendre un velo'v (comme on le appelle sur Lyon) mais problème le velo ne voulais pas s'enlever... Me disant tant pis, je vais prendre un autre... mais la borne refusait me signalant que j'ai déjà un velo en cours (alors que ce dernier n'a pas bougé d'un poil). Malgré les nombreux coups de pied dans le velo, non la borne veux pas savoir... J'ai tenté d'avoir le service... Pas de bol, c'était un jour férie, le service est fermé :( donc en attendant le lendemain, le compteur tourne... Heureusement le lendemain, j'ai eu une femme charmante qui m'a dit de ne pas m'inquiéter car c'est un bug connu et qu'elle ferait le nécessaire pour que je sois pas débité...

    J'ai remarqué que les bornes tournent sous Windows XP. En fait, la nuit, j'ai vu plusieurs bornes rebooté plusieurs fois... sans cesse. J'avais du finalement décidé de marcher à pied.
    • [^] # Re: Velo'v

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Bornes sous WinXP et modems sur réseau Bouygues, ils cherchent les emmerdes quand même...
  • # 15 minutes gratos

    Posté par . Évalué à 4.

    Le truc quand on arrive a une borne sans place, c'est qu'on peut avoir 15 minutes gratos pour aller à la station la plus proche. Le soucis, c'est quand la borne est hors-service et ne permet ni de poser son vélo, ni de valider les 15 minutes (ça arrive quand même assez souvent).

    J'ai sauté sur les Vélib il y a deux ans quand ça a été lancé, c'était sympa au début mais je me suis rendu compte que ça n'était pas si pratique que ça (souvent avec des problèmes de bornes pleines) et que je ne l'utilisait pas, donc pendant une année je n'ai pas renouvellé mon abonnement, d'autant plus que j'avais déménagé en petite couronne. Mais depuis peu, ma ville est desservie, et comme je bosse désormais à 30 minutes à pied du boulot, j'ai repris un abonnement. Le trajet aller est à éviter puisque toutes les bornes à côté du boulot sont pleines quand j'arrive, par contre au retour il y a toujours de la place près de chez moi et je vais aussi vite qu'en bus (et sans attendre). L'autre cas ou les Vélib sont super pratiques pour moi, c'est quand je rentre de concert ou de soirée tard et qu'il n'y a plus de bus. J'ai aussi remarqué que des stations continuent d'apparaîtres régulièrement donc petit à petit, le service devrait continuer à s'améliorer.

    </mavie>
    • [^] # Re: 15 minutes gratos

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Un autre truc qui est bien, c'est de regarder les statistiques d'utilisation des stations vélib pour voir si ca vaut le coup de l'emprunter ou pas .

      Il y a un site qui fait ca tres bien : http://v.mat.cc/

      Ca donne une indication assez précise pour savoir si ca vaut le coup de prendre le velib pour aller quelque part sans devoir tourner 50 heures pour déposer son velo (et perdre du temps).

      Ainsi moi je sais que si je rentre après 19h chez moi, ma station velib est pleine, donc je ne prend pas de velib.

      Par contre, le matin, je sais que la station de gare de lyon est toujours vide, donc je n'hesite pas !
  • # Huh ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Pourquoi n'as-tu pas simplement inséré ton vélo dans le slot en question ? Il n'y a aucune nécessité de faire une quelconque action avant de rendre un vélo...

    Après avoir rencontré ce problème, qu'as-tu fait du vélo ? Filé au boulot et passé à autre chose, ok, mais tu as bien fait quelque chose de ton vélo !

    L'as-tu laissé quelque part, attaché avec son antivol (ou pas) ?

    Dans ce cas, je trouve normal qu'il pense que tu as toujours une location en cours, vu que ton vélo n'a pas été rendu...

    https://www.domotego.com/ | https://www.maccagnoni.eu/ | https://www.smm-informatique.fr/

    • [^] # Re: Huh ?

      Posté par . Évalué à 3.

      accrocher son vélo avec un antivol aux abords de la station à laquelle on n'a pas pu le rendre est l'action qui m'a été suggérée par la hotline un jour où j'étais tombé sur un vélib récalcitrant (le morceau métallique servant à remettre le vélo à sa place était tordu). Donc ce n'est pas totalement aberrant qu'il l'ait fait, à la suite de son appel.
    • [^] # Re: Huh ?

      Posté par . Évalué à -2.

      Pourquoi n'as-tu pas simplement inséré ton vélo dans le slot en question ? Il n'y a aucune nécessité de faire une quelconque action avant de rendre un vélo...

      Parce qu'il ne sait pas s'en servir, qu'il a fait n'importe quoi, et qu'après ça, il se permet de critiquer le service, alors que c'est juste un sale n00b ?

      Quelque chose me dit que de toute façon, s'il avait attendu quelques minutes avant de retenter de ranger son vélib, ça aurait fonctionné.

      Mais c'est tellement plus fun de critiquer \o/

      DaBoulet< !!
      • [^] # Re: Huh ?

        Posté par . Évalué à 3.

        tu changera jamais toi, plutôt que d'essayer de comprendre les autres tu critiques sans savoir.

        Si je ne savais pas m'en servir, alors pourquoi ai-je réussi à m'en servir les premiers jours ?

        Non, tu ne cherches pas à comprendre plus loin que le bout de ton nez, c'est tellement plus simple de reporter la faute sur les autres \o/
  • # Intégration de la communication

    Posté par . Évalué à -2.

    Peut être que ça ira mieux pour toi quand on aura inter-connecté ta carte, le navigo qui va bien avec ta carte vitale (pour si tu as un accident ou bien vérifier par la sécu que ta chute de vélo c'était bien en allant au boulot et pas le WE au bois)et ta carte bleue pour simplifier les circuits financiers, sans oublier ta carte d'électeur pour vérifier que t'as bien voté correct, pro HADOPI et tout. Aaargh! ça y est c'est le dispositif Albanelo-Mittérandien qui a un bug non répertorié, je veux dire une fonctionnalité cachée.. Et ben, t'as intérêt d'avoir des témoins sinon tu ne vas pas y couper en passant devant le juge spécial qui traite les affaires en 3 minutes!
    C'est décidé, j'arrête le Muscadet, enfin...pour aujourd'hui!
  • # Pollution

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Au fait, j'ai profite pour contrer une idée reçue : à vélo, on est moins sensible à la pollution qu'en voiture.

    Pour deux raisons :
    - un cycliste choisit quand il respire, et peut faire de l'apnée quand un bus démarre devant lui ;
    - un cycliste respire à un mètre cinquante de hauteur.

    Là où, en voiture, on respire l'air de sa voiture, qui elle-même :
    - respire en continu, et absorbe donc tous les gaz d'échappement des bus qui démarrent (en les diluant dans le temps, ce qui change la gêne, mais pas la quantité respirée) ;
    - respire à trente centimètres du sol, précisément la hauteur des pots d'échappement.
    • [^] # Re: Pollution

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Tu oublies les avantages d'un accessoire présent dans bien des automobiles actuelles: le recyclage de l'air de l'habitacle.
      Je me doute que cela ne protège pas de tout, mais j'ai déjà essayé le tunnel de Fourvière (Lyon) avec et sans, et la différence au niveau confort olfactif est nettement perceptible.
      Je ne sais pas si c'est vraiment efficace en continu (l'étanchéité du système ne doit pas être parfaite, et puis, il doit bien y avoir échange d'air avec l'extérieur, sinon, au bout d'un moment, ce n'est plus la concentration en CO et NO2 et autres joyeusetés qui gène, mais celle en CO2), mais bon, cela apporte un plus "confort" ponctuellement.
  • # velov et jcd

    Posté par . Évalué à 3.

    le vélov à Lyon, c'est çà !!

    http://rebellyon.info/article2139.html


    merci JCDecaux, ô grand pollueur de nos villes ! (source : rebellyon.org)

    Dixgrammes
    • [^] # Re: velov et jcd

      Posté par . Évalué à 2.

      La même pour Paris : JCDecaux qui est le prestataire et qui en a profité pour mettre ses panneaux un peu partout.
      • [^] # Re: velov et jcd

        Posté par . Évalué à 1.

        Ils n'en ont pas "profité", c'était dans le contrat dès le début (et c'est bien dommage), on dirait que tu penses qu'ils ont fait ça en traître.

        En revanche je me demande comment ça se passe avec leur installation dans les communes à côté de Paris, est ce que l'installation des vélibs JCdecaux va chasser les autres entreprises de panneaux publicitaires ?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.