Journal Les réseaux sociaux sont ils liberticides et comment ne pas l’être

5
7
juin
2016

Bonjour Nal,

Bien qu'adoré par de nombreux, les réseaux sociaux ont la fâcheuse tendance de se mettre a dos un grand nombre de défenseur des libertés numériques. De nombreuses alternatives existent comme Diaspora, qui permettent entre autres de s'autohéberger.
Beaucoup de ces solutions suggèrent de décentraliser ces services. Mais ce n'est pas toujours évident (ni même souhaité).

Du coup, je me pose la question, de comment assurer une bonne transparence et respects des libertés numériques sur un réseau social centralisé.
Avec un ami, nous avons lancé Idipops, un réseau social dans les services, qui permet de mettre en relation (Gratuitement) professionnels et particuliers (demande de devis, contacts, référencement, etc..), tout en favorisant les échanges (Post de conseils et d'astuces par les pro pour parfaire leur notoriété).
On en est a nos débuts, mais membre de l'APRIL et donateur de FDDN, que je suis, je ne peux que me poser cette question. Une fois le réseau social lancé, comment m'assurer que je montre "patte blanche".

Cela doit il passer par des CGVs claire comme du cristal sur ces points ?
Par une ouverture du code ? (Mais bien des entreprises en ont peur, pour diverses raisons, plus ou moins bonnes)
etc..

Mais aussi, est ce que vraiment les personnes gérant ces réseaux sociaux ont toutes les cartes en main? Peuvent ils limiter des tiers de les exploiter aussi ?

Tant de réflexion pour toi, mon journal ;)

  • # Centralisation

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Il me semble que c’est le point clé.
    À partir du moment où les informations sont centralisées sur un serveur dont l’utilisateur n’a pas la maîtrise, peu importe que le code du programme sur le serveur soit libre, l’utilisateur n’a aucun moyen de maîtriser ses informations.

    Bien sûr, si le code est libre, cela permet de vérifier que si on efface une ligne, celle-ci est bien effacée et non pas juste rendue non affichable. Mais cela suppose que le code qui tourne sur le serveur soit bien celui qui est diffusé. Donc en fait dès que c’est centralisé, c’est une question de confiance.

    Soit je fais confiance que le code est le bon, soit je fais confiance que mes données ne sont pas utilisées abusivement.

    • [^] # Re: Centralisation

      Posté par . Évalué à 6.

      En même temps, du coup, ça ne fait aucune différence avec n'importe quel autre professionnel avec lequel tu es en relation : la Poste connait ton adresse, ton FAI a tes logs de connexion, etc. Pense à ce qu'EDF pourrait faire avec tes données : tes coordonnées bancaires avec une autorisation de prélèvement, ton adresse avec la possibilité d'éditer à volonté des justificatifs de domicile, tes consommations avec la possibilité d'étudier tes habitudes et tes absences, la possibilité de te couper le jus, etc.

      Je ne trouve pas que les réseaux sociaux ou les géants du web présentent un risque extraordinairement supérieur, les risques sont juste un peu différents : ils ne sont pas localisés dans ton pays (et donc, en cas de pépin, ça va être hyper-galère de faire valoir tes droits), ils possèdent des données différentes et peut-être moins intrusives (en tout cas, moins exhaustives), mais c'est le pouvoir de les croiser qui est dangereux, etc.

      • [^] # Re: Centralisation

        Posté par . Évalué à 6.

        Je pense que la grosse différence entre EDF (ou La Poste) et FB, Twitter et consorts c’est que dans le premier cas toutes les infos que tu donnes sont nécessaires pour te rendre le service. Alors que dans le deuxième cas, à part une adresse mail et éventuellement un numéro de téléphone, le reste des informations sont données « volontairement » par l’utilisateur, bien qu’elles ne soient en rien nécessaires.

        Hors les habitudes de surf (ie : ce que tu consultes) un site web ne t’oblige en rien* à donner des informations et ce sont bien les gens eux-mêmes qui, inconscients des conséquences possibles de la divulgation de ces informations, révèlent leur vie privée.

        *Je sais bien que le CLUF de FB m’oblige à donner mon état civil réel mais dans les faits ce n’est pas le cas. Je ne l’ai jamais fait et ils ne m’ont jamais fermé un compte pour autant. Ce serait contre-productif pour eux car j’imagine qu’entre un profil anonyme et rien du tout c’est mieux d’avoir dans leur base un profile anonyme.

        • [^] # Re: Centralisation

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Dans le même esprit, il y a un aspect de but/modèle économique à ne pas négliger et aussi un phénomène d’échelle.
          Le but d’un FB, Twitter… est de récolter de l’information
          Le but d’un EDF… est la fourniture d’électricité, l’information n’est qu’un moyen pour gérer les factures.

          Les effets d’échelle ne sont pas à négliger non plus. Un commerçant pourrait faire une arnaque sur des cartes bancaires… mais l’ampleur ne peut pas être grande. Un gros FB, Twitter… qui déciderait d’une action néfaste pourrait faire s’effondrer le système.

          • [^] # Re: Centralisation

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Je pense que c'est un bon point. Ca dépend beaucoup du modèle économique.
            En revanche, il n'y a pas encore beaucoup de services décentralisés qui réussissent à se démocratiser.
            Je pense que l'impact de la centralisation est encore plus fort, même si le modèle économique n'est pas intrusif du coup…

            Idipops, le réseau social des services

        • [^] # Re: Centralisation

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          un profil anonyme

          Cela n’existe pas. Je n’ai pas et n’ai jamais eu de compte Facebook, mais les rares fois où j’ai reçu des informations de leur part (j’imagine suite à une demande d’invitation à tout leur carnet d’adresse de la part de certains de mes contacts mal éduqués), ce monstre semblait avoir une très bonne connaissance des différents réseaux dans lesquels je me retrouve (pro, asso, perso, famille) par recoupement. Alors si tu fournis toi-même des informations sur ces réseaux (avec qui tu es « ami », ceux que tu « suis », ce que tu « like ») l’anonymat qu’il te reste est une illusion.

        • [^] # Re: Centralisation

          Posté par . Évalué à 4.

          Bof l,'objectif de google c'est de te fournir les résultats de recherche les plus pertinents possibles connaitre TOUT de toi n'es que l'un des moyens de parvenir à ce résultat. L'objectif de Facebook c'est d'être le plus intelligent par rapport à toi donc pareille tout savoir est un moyen. Etc

          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

          • [^] # Re: Centralisation

            Posté par . Évalué à 4.

            l,'objectif de google c'est de te fournir les résultats de recherche les plus pertinents possibles connaitre TOUT de toi n'es que l'un des moyens de parvenir à ce résultat.

            Je n’ai jamais compris en quoi cela rendait les résultats plus pertinents. Au contraire Google tend à te sortir les résultats que tu as envie de voir. Pour simplifier, si pour un type de recherche (avec un ou deux mot-clés donnés) tu visites les résultats de la page deux, ces résultats vont finir par se retrouver en page un… Je dirais que ça a plutôt tendance à fermer ton horizon.

            Cela m’est arrivé une fois de lancer une recherche à partir du PC d’un pote, j’avoue que ça m’a fait un choc : « mais qu’est-ce que c’est que ces résultats pourris !? »

            Par contre si je ne m’abuse, supprimer cookie et autres contenus hors-ligne suffit à « remettre à zéro » ce profilage. Même si j’ai bien conscience que Google peut détecter d’autres type d’empreintes.

            L'objectif de Facebook c'est d'être le plus intelligent par rapport à toi

            Je ne comprends pas ce que tu veux dire par là…

            Je ne like pas tout ce que j’aime sur FB, je ne suis personne (hors "amis" bien entendu), j’ai des amis de la vie réelle qui ont un FB mais avec qui je ne le suis pas sur ce réseau. J’ai des amis FB que je ne connais pas dans la vraie vie, choisis un peu au hasard, idem pour la famille, les assos. J’essaie de brouiller les pistes :) Mais j’ai bien conscience que ça ne permet pas d’être tout à fait « anonyme ».

            Parmi tous les sites que j’utilise ce doit clairement être GMail qui en sait le plus sur ma vie, je l’utilise beaucoup même si je ne l’utilise pas absolument pour tout. Je me demande si Google se sert du contenu de mon GMail pour modifier les résultats de mes recherches…

            • [^] # Re: Centralisation

              Posté par . Évalué à 3.

              Je n’ai jamais compris en quoi cela rendait les résultats plus pertinents.

              La pertinence est une notion qui dépend de celui qui regarde donc d'une manière ou d'une autre connaître celui qui regarde permet d'être pertinent.

              Je dirais que ça a plutôt tendance à fermer ton horizon.

              J'aime beaucoup cet argument, très humaniste, pleins de bons sentiments, « non mais mois quand je marche dans la rue, je m'arrête pour regarder toutes les belles choses de la vie »,…
              Pour ouvrir ton horizon c'est pas d'un moteur de recherche dont tu as besoin. La fonction page aléatoire de wikipedia voir même sa page d'accueil sont géniale pour ça. Un moteur de recherche est là pour te donner l'information dont tu as besoin de manière précise rapide et pragmatique, si tu cherche des informations complémentaires à ton sujet avec quelques mots clef tu peut les trouver ça n'a rien d'impossible.

              Par contre si je ne m’abuse, supprimer cookie et autres contenus hors-ligne suffit à « remettre à zéro » ce profilage.

              Il est avéré depuis quelques années qu'il n'existe plus de recherche google « fraiche ».

              Je ne like pas tout ce que j’aime sur FB, je ne suis personne (hors "amis" bien entendu), j’ai des amis de la vie réelle qui ont un FB mais avec qui je ne le suis pas sur ce réseau. J’ai des amis FB que je ne connais pas dans la vraie vie, choisis un peu au hasard, idem pour la famille, les assos.

              Je pense que ça fait un paquet d'années que facebook différencie leur like du fait que tu aime et les amis facebook de la notion d'amis dans la « vraie » vie. Leur objectif ça reste tout de même de te proposer du contenu qui t'intéresse et pour ça il faut te connaître.

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: Centralisation

      Posté par . Évalué à 0.

      Effectivement.

      Je pense à titre personnel que la seule solution soit l’utilisation de logiciels libres pair-à-pair en se passant totalement de serveurs centralisés.

      Il y a des initiatives dans ce sens, mais la plupart reste au stade de papier.

      • [^] # Re: Centralisation

        Posté par . Évalué à 3.

        Euh? Retroshare ?
        Maintenant, soyons claire : en décentralisé quand vous supprimez des data elles n'ont pas plus de chances de disparaître que sur un réseau centralisé (tant qu'un user les conserve, elles sont disponible; exemple : si tu postes une vidéos coquine de tes ébats amoureux puis que madame (ou monsieur) veut que tu supprimes la vidéo, tu pourra uniquement la supprimer sur ton propre nœud, en aucun cas sur les nœuds des autres utilisateurs qui pourront donc en faire se qu'ils veulent)

        Donation Bitcoin : 1N8QGrhJGWdZNQNSspm3rSGjtXaXv9Ngat

    • [^] # Re: Centralisation

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Je pense qu'il y a d'autres soucis au dela de la centralisation et de la confiance.

      Il y a le fait que le réseau social a tout intéret à t'inciter à rester, et va donc utiliser des trucs d'un point de vue de l'interface pour ça (l'exemple le plus connu, c'est Linkedin par exemple, mais ça a fait pas mal de bruit y a pas longtemps avec https://medium.com/@tristanharris/how-technology-hijacks-peoples-minds-from-a-magician-and-google-s-design-ethicist-56d62ef5edf3 ).

      Il y a le fait que les sites vont te forcer à suivre une certains façon d'interagir avec eux, et que tu est bien plus limité au niveau du filtrage que tu va pouvoir faire, même si des personnes motivés arrivent à faire des choses impresionnantes.

      L'exemple le plus probant, c'est travail de Randi Lee Harper qui a écrit ggautoblocker, un système de blocage sur twitter ce qui a visiblement mis hors d'eux les membres du mouvement gamergate (parce qu'on pouvait d'un coup les ignorer de façon efficace, et que visiblement, le fait qu'une personne choisisse de ne pas les lire est une atteinte à leur liberté d'expression, car c'est bien connu que se faire insulter et menacer n'est visiblement pas un truc qu'on devrait pouvoir bloquer…). Elle a également écrit des articles sur le sujet, comme:

      https://medium.com/@randileeharper/solving-twitter-dogpiles-7d7b102116c8#.88bp24g1c

      https://medium.com/art-marketing/putting-out-the-twitter-trashfire-3ac6cb1af3e#.k485laj89

      https://medium.com/@randileeharper/diving-into-the-cesspool-fixing-youtube-3775a8afcd82#.nlni6ibf0

      Et ensuite, ben tu as le risque de perte de mots de passes et d'infos. C'est pas que les gros réseaux sociaux sont moins sécurisés, mais c'est des cibles bien plus attirantes pour trouver des mots de passes en masse. Encore une fois, Linkedin, dont les conséquences d'une fuite en 2012 commencent à se faire voir. Et en effet, même si ton instance de diaspora est pas à jour et tes 5 utilisateurs risquent de perdre leur mot de passe, personne ne va passer plus de 5 minutes pour ça dans la majorité des cas, car ça n'a aucune valeur (pour le compte moyen, j'entends, je peux imaginer en effet des cas particuliers).

  • # C'est la suite de MyUnéo ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    On en est a nos débuts

    Premier changement de nom après seulement 7 mois ?

    • [^] # Re: C'est la suite de MyUnéo ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Je parlais du réseau social, mais oui, on a dû changer de nom….On sait fait assez embêté par Groupe UNEO (la mutuelle)…
      Du coup, comme on a étendu notre plateforme (On ne trouve plus que des pro, mais aussi des idées et conseils), c’était le bon moment pour changer.
      On a eu de bon retours. Pourvu que ça dure !

      Idipops, le réseau social des services

  • # Typo

    Posté par . Évalué à 7.

    (ni mémé souhaité)

    Faut pas pousser 'souhaité' dans les orties. :-D

    kentoc'h mervel eget bezan saotred

  • # Quelles libertés sont menacées par les réseaux sociaux ?

    Posté par . Évalué à 3.

    " comment assurer une bonne transparence et respects des libertés numériques "

    Il faut commencer par définir ces libertés numériques.

    A minima, je vois :
    - le droit à la vie privée (qui est gravement menacé par Facebook intrinsèquement et indirectement par les autres services qui utilisent des cyber-mouchards pour pister les internautes)
    - le droit à l'oubli
    - le droit de disposer de ses données (très malmené par l'obligation de céder un droit d'usage quasi-illimité au fournisseur de service + l'absence en général de moyen de récupérer ses données)

    J'ai bien du mal à voir ce que la centralisation ajoute comme problème. Du temps d'Usenet les mêmes problèmes se posaient.

    BeOS le faisait il y a 15 ans !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.