Journal Revendication pour un net viable par le CCC

Posté par .
Tags : aucun
4
4
jan.
2011
cher nourjal

je te fait un rapide copier coller d'une traduction du texte nomme " la revendication du CCC pour un internet viable " . S'il y a des bonnes résolutions a prendre pour la nouvelle année , nos pouvoirs législatifs respectifs et communautaire devraient bien en prendre de la graine ...

Autre chose tant que j'y suis, cela fait un bout de temps que je suis abonnées à la mailing list (nommé [actus_l] ) du site web http://www.vie-privee.org/ qui est une des expression de la fédération informatique et libertés (FIL) , (d'ailleur par ce biais que j'ai pris connaissance du message de la CCC ) , et je recommande chaudement tout libriste , a y jeter un oeil , les articles et liens qui y circulent nous concerne d'une manière ou d'une autre au premier chef (vie privé, logiciel libre , hadopi, société de surveillance ... )

voila c'est dit , sur ce je vous souhaite une bonne année pleine de bonne résolution , et que j'espère que celle ci soit l'avènement du retour du balancier de l'histoire en faveur de la liberté (parce que les qq années précédentes , on en a bavé quand meme )

Bonne lecture



Chaos Computer Club : Revendications pour un Net viable (traduction en
français)

December 22, 2010
tags: CCC, droit d'auteur, Neutralité du Net, Protection des données,
transparence, whistleblowing by Marine
A l’occasion du Chaos Computer Congress 27c3, congrès organisé par le Chaos
Computer Club à Berlin du 27 au 29 décembre, voici notre traduction en
français des revendications du CCC pour un Net viable. La version originale
(en allemand donc) se trouve ici.

Rappelant que l’accès à Internet pour tous est une des conditions favorisant
la participation à la vie politique et culturelle, ce texte offre un condensé
des positions du CCC sur des questions telles que la protection des données
personnelles, la neutralité du Net, le droit d’auteur, la transparence des
données publiques, ou bien encore sur l’instauration d’un droit à l’anonymat
sur le net.



Revendications pour un Net viable

Le Chaos Computer Club a depuis le début de son existence reconnu et promu les
chances et opportunités de la vie en réseau. Beaucoup des visions originales
(autrefois encore futuristes) ne sont pas seulement devenues une réalité mais
également une évidence au cœur de la société. L’avènement d’Internet dans le
quotidien de la quasi-totalité de la population a été la source de craintes
pour la protection des données privées mais en même temps la source d’une
démocratisation et d’un enrichissement scientifique, social et artistique. Les
défenses naturelles d’Internet ont pu éviter, sans intervention de l’État, les
aberrations dystopiques que l’on craignait. De notre point de vue, le débat
actuel est basé sur une mauvaise estimation concernant les domaines où il faut
réguler ou non.

Nous avons donc énoncé en termes clairs les acquisitions qui doivent être
préservées, les dysfonctionnements qui devraient être traités et les risques
que nous craignons pour l’avenir d’une société du Net compétitive et viable.
Bien sûr une telle société n’est envisageable qu’avec des citoyens connectés à
un Net interactif de manière rapide, non censurée et libre de tutelle.

Nous pensons donc qu’il est problématique que le Net soit considéré comme une
éternelle source du mal qui devrait être régulée et qui devrait présenter une
valeur ajoutée. En tant que miroir de la vie, le marché a sa place dans le Net
– tout comme la politique. Mais aucun des protagonistes ne doit devenir
tout-puissant. Pour cela l’État doit donner le bon exemple, ne doit pas se
faire arnaquer dans des chantiers informatiques à grande échelle. Il doit
respecter la sphère privée numérique de ces citoyens, devenir transparent et
ouvrir ses données à une meilleure lisibilité. Et ceux qui démasquent les
dysfonctionnements, la corruption ou les scandales liés à la sécurité des
données doivent être récompensés et non punis.

Les citoyens du Net ne devraient pas simplement être comptabilisés et traités
en tant qu’entités statistiques dans des bases de données. Au contraire : ils
sont souverains et doivent être formés en vue d’adopter un comportement
autodéterminé sur le Net. Cela comprend également de reconnaître la valeur de
la sphère privée et de faire très attention aux secrets les plus intimes. Le
Net est une infrastructure partagée, notre État devrait la soutenir et
l’entretenir au lieu de se concentrer sur son exploitation et sa régulation.

Nous devons nous assurer que les ayants droit n’utilisent pas les fournisseurs
d’accès à Internet et les opérateurs de sites web comme des policiers et bouc
émissaires. Parallèlement, il faut corriger les dérapages connus depuis
longtemps concernant les brevets logiciels et les droits d’auteur. Sans une
réforme de la propriété intellectuelle s’orientant vers le bien commun au lieu
des intérêts économiques de quelques uns, le fossé entre les politiciens et la
communauté Internet se creusera davantage.

Nous avons résumé notre point de vue dans les onze principes suivants que nous
nous proposons de discuter.

Principes pour la politique du Net

1. L’accès à Internet est un droit fondamental et une condition pour la
participation à la vie culturelle et politique.

Il est de la responsabilité de l’État de veiller à ce que tous les citoyens
aient accès à Internet de haut débit. En tant que source d’information,
Internet prend le relai de la télévision. Pour cette raison,
l’approvisionnement doit être fait largement afin que chaque citoyen ait la
possibilité de s’offrir un accès à Internet de haut débit. En aucun cas la
suppression à cet accès ne doit être une sanction car cela empêcherait les
citoyens de participer à la vie culturelle et politique.

2. Les bienfaits du Net ne peuvent être accessibles que si la neutralité du
Net est garantie

Aucun fournisseur d’accès n’a le droit de modifier en fonction du contenu
l’accessibilité, la priorisation ou le débit binaire. La modification est
généralement acceptable lorsqu’elle est transparente, qu’elle fait partie des
conditions du contrat ou dans le cas de difficultés de capacité. En somme :
uniquement pour redistribuer à tous les clients leur partie de la capacité
existante.

Par exemple, un fournisseur d’accès aurait droit – si cela fait partie du
contrat – de restreindre la bande passante pour tous les clients afin de
réserver une bande passante minimale pour la téléphonie autrement les appels
ne seraient pas possibles. En limitant le débit binaire, le fournisseur
d’accès ne doit pas analyser les données transmises mais seulement, s’il le
faut, limiter quelques services.

3. Les grands projets informatiques publics doivent être attribués selon des
critères sensés

Les questions de politique pratique doivent être placées au premier plan. La
conception et l’attribution de projets technologiques et numériques publics ne
doivent plus être considérés uniquement comme des projets de financement de
l’industrie informatique. Il est également nécessaire d’examiner l’équilibre
entre la réduction de la bureaucratie et la centralisation des données.

En Allemagne, il n’est pas rare que les projets informatiques publics manquent
de motifs raisonnables et d’expertise dans leur conception. Ils échouent
régulièrement sur toute la ligne. De la radio numérique pour les
administrations aux logiciels pour le fisc, en passant par les « fleurons de
l’exportation » l’infrastructure de péage et la carte de santé; les projets
subventionnés par l’État nous montrent une multitude d’échecs.

4. Gérer les données publiques de manière transparente

Les résultats et contenus obtenus par le financement des impôts doivent être
ouverts à la collectivité. L’État doit veiller à ce qu’ils soient accessibles
à tous sur Internet. Les brevets sur des résultats obtenus au moyen des impôts
devraient être interdits.

Les données qui touchent à la collectivité comme par exemple des données
statistiques, météorologiques, géographiques ou des photos satellites doivent
également être soumises à cette règle même si elles ne sont pas financées par
des moyens publics.

5. Rejet des brevets logiciels

Les brevets logiciels menacent non seulement l’industrie européenne du
logiciel mais aussi l’Internet lui-même. Même si selon la loi il n’y a pas de
brevets logiciels, l’Office européen des brevets (OEB) en a déjà attribué des
centaines. Ces brevets doivent être annulés. Il faut une loi interdisant les
brevets logiciels.

6. Moderniser la législation du droit d’auteur

La protection des droits d’auteur doit cesser de dégénérer. Les ayants droit
ont fait aboutir leurs droits et revendications ce qui a mené en Allemagne à
un modèle commercial de mises en demeure et donc à un abus de droit. Nous
exigeons donc une limite minimale pour la poursuite des violations des droits
de propriété intellectuelle et une restriction des coûts d’exécution contre
les personnes lorsque l’infraction ne leur apportent pas d’avantages
commerciaux. La durée de la protection légale des œuvres doit être écourtée
afin d’enrichir le bien commun.

Le Chaos Computer Club s’engage à une révision du modèle de rémunération des
auteurs. Leurs droits et leur indépendance vis-à-vis des ayants droit doivent
être renforcés. A cette fin, le Chaos Computer Club proposera une idée pour le
financement des auteurs qui modifie celle de la licence globale.

7. Les fournisseurs d’accès ne sont pas responsables des données de leurs
clients

Le déni de responsabilité doit exister non seulement pour les FAI mais
également pour les exploitants de sites web. Les fournisseurs d’accès et les
exploitants de sites web ne devraient dévoiler les données personnelles de
leurs clients et utilisateurs uniquement dans les cas d’affaires criminelles
graves.

Les fournisseurs de services doivent être encouragés à ne pas collectionner
des données clients et à ne pas demander de données personnelles.

8. Meilleure protection des données à caractère privé

La collecte des données par l’État doit être minimale. Les données qui ne sont
pas objectivement utiles ne doivent pas être collectées. Si l’utilité de
l’enregistrement ne peut être démontrée, les données accumulées doivent être
effacées immédiatement. L’argument du „pourrait – aurait“ des services de
police n’est pas acceptable, seule la démonstration de l’utilité concrète peut
justifier et compenser les désavantages occasionnés. De lourdes amendes
punissant la transmission de données collectées à tort et l’emploi abusif de
données personnelles doivent enfin être administrées.

Il faut examiner la réglementation actuelle. Dans d’autres pays tels que les
États-Unis et la Grande-Bretagne, la carte d’identité n’existe pas. Pourquoi
avons-nous besoin d’une carte d’identité, en particulier avec des données
biométriques et la possibilité pour l’administration d’accéder en ligne à nos
données? Pourquoi est-il autorisé que des pièces d’identité puissent contenir
des données biométriques? Les pièces d’identité biométriques équipées de
puces transmettant des informations à distance ne sont pas justifiées, leur
diffusion ne devrait donc pas se poursuivre.

9. Établir le droit à l’anonymat

L’anonymat est un bien précieux dans la vie réelle comme sur Internet. Le fait
de pouvoir discuter et s’informer sans se sentir observé ou persécuté est
essentiel pour le libre arbitre des citoyens. L’authenticité sur le Net ne
peut se faire au détriment de l’anonymat.

Nous demandons donc que les réseaux permettant une communication anonyme comme
Tor ne soient plus victimes de poursuites et de représailles. Nous demandons
également l’introduction d’une loi qui établit que ces réseaux ne soient pas
tenus responsables des propos tenus par le biais de leurs services. Les
saisies d’ordinateurs qui font fonctionner ces réseaux doivent cesser. Ceci
est d’autant plus important que des personnes vivant dans des pays censurés
dépendent de ces services.

10. Empêcher le profilage des utilisateurs

De grande quantité de données diffusées sur Internet se rapportent à la vie
privée des citoyens et permettent la création de profils vastes et riches
d’utilisateur. Ils doivent donc être protégés de manière efficace. Ceci
concerne aussi bien les données d’utilisation que le trafic sur Internet. La
combinaison des données fournit un éclairage supplémentaire sur la vie privée
des citoyens. Par conséquent, il est nécessaire que le droit relatif à la
protection des données personnelles stipule que celui qui a légalement accès à
plusieurs bases de données n’ait pas le droit de combiner ces données.

Le cryptage des données comme moyen d’auto-défense informatique est un droit
fondamental et ne devrait pas être circonscrit. Cela implique également que
personne ne devrait être contraint à dévoiler ses mots de passe ou ses clés.

11. Améliorer la protection des lanceurs d’alerte

Les lanceurs d’alerte (whistleblower) doivent être protégés et non pas
poursuivis. Ceux qui ont le courage de dénoncer des torts cachés au public ne
devraient pas être lésés. Ceux qui dévoilent des vérités gênantes doivent être
protégés par la loi.

Liens (en allemand):

[1] Emission Chaosradio: “Hier stehen wir und können nicht anders: CCC-Thesen
zur Netzpolitik“.

[2] Thomas de Maizière: “14 Thesen zu den Grundlagen einer gemeinsamen
Netzpolitik der Zukunft“.

[3] Antisèche du CCC pour les droits numériques.

source : http://vasistas.wordpress.com/2010/12/22/revendications-pour(...)

  • # Les chats, c'est vraiment des branleurs.

    Posté par . Évalué à 10.

    C'était un communiqué du CCC, le Comité Contre les Chats.

    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

      Posté par . Évalué à -10.

      On pourrait même ajouter cet amendement pour un Internet de qualité :

      «Si tu n'as rien d'au moins aussi intéressant à dire que l'article que tu t'apprêtes à commenter, tu es chaleureusement inviter à fermer ta gueule, sauf si c'est pour écrire ce présent message.»

      Ça nous dépolluerait un peu le Web et ça éviterai de nous les briser menu à chaque détours de clicks de souris.

      Merci.
      • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

        Posté par . Évalué à 6.

        t'es nouveau ici ?
        • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

          Posté par . Évalué à 4.

          Il semblerait que oui.

          alike
          Compte créé le mardi 04 janvier à 14:53


          Peut-être qu'il n'aime pas les Nuls ?

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Ou peut-être que rire lui fait mal aux commissures des lèvres ? Ou que ça le fait péter alors qu'il est en bonne compagnie ?
            • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

              Posté par (page perso) . Évalué à -1.

              L'accueil des nouveaux est vraiment sympa.

              « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

              • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

                Posté par . Évalué à 6.

                L'accueil des nouveaux est vraiment sympa.

                Oui, je trouve aussi qu'il est très bien l'accueil des nouveaux.


                Moi je n'ai pas eu à me plaindre.


                Bon il faut dire que mon premier message n'était pas quelque chose du genre « vous êtes tous des cons ».


                De là à dire qu'il y a un lien de cause à effet, il y a un pas que je ne franchirai pas.
                • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Pour sa défense, il n'a pas dit « con », il a dit « nigaud ».
                  Ce en quoi je ne suis pas vexé, je l'ai un peu mérité aussi.

                  Pour autant, je ne pense qu'une blague issue des Nuls soit un si mauvais accueil que ça, quitte à être un peu hors-sujet par rapport au journal.

                  Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

          Posté par . Évalué à -10.

          Non.

          C'est juste que je ne participe pas. L'ambiance Terminal S de linuxfr est un peu trop pesante pour moi.

          Mais il y a des infos que j'aime bien, donc je passe de temps en temps.

          Par contre les commentaires complètement à côté de la plaque, je peux plus quoi.
          • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

            Posté par . Évalué à 5.

            C'est sûr que si tu n'adhères pas aux private jokes du coin ça doit vite être pénible !

            Autre solution, ingurgiter assez de "la Cité de la Peur" pour aimer ça...
          • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

            Posté par . Évalué à 7.

            C'est juste que je ne participe pas. L'ambiance Terminal S de linuxfr est un peu trop pesante pour moi.

            Je ne vois pas de quoi tu te plains.

            L'année dernière c'était l'ambiance première S.

            Depuis ça a déjà pas mal évolué.


            Et puis tu aurais pu tomber sur l'ambiance terminale L ! T'imagines un peu ?


            Reviens dans un an, ça sera peut être l'ambiance fac ou école d'ingé. Que du bonheur en perspective !
    • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

      Posté par . Évalué à -4.

      Note que si CCC voulait dire "Comité Contre les Chats", ils seraient peut-être plus crédible que "Chaos Computer Club".

      Je traduirais "Chaos Computer Club" par "club du chaos informatique", avec un nom pareil ils s'auto-désignent comme "rigolos n'ayant aucune importance".

      Comme quoi les noms "fun", ça peut être un handicap..

      PS: ceci n'est en aucun cas une critique contre le CCC juste une remarque que s'ils veulent être pris au sérieux par le grand public, ils devraient peut-être se choisir un nom plus adapté.
      • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

        Posté par . Évalué à 1.

        Si les gens n'ont aucune culture et ne savent pas ce que Chaos veut dire, c'est pas de la faute du CCC non plus.

        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

      • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        avec un nom pareil ils s'auto-désignent comme "rigolos n'ayant aucune importance".

        Le CCC est un organisme respecté et dont on demande (parfois) l'avis au niveau fédéral en Allemagne, bref ça marche autant pour le grand public que pour la politique.
      • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        > Je traduirais "Chaos Computer Club" par "club du chaos informatique", avec un nom pareil ils s'auto-désignent comme "rigolos n'ayant aucune importance".

        Juste pour des Francophones qui ne s'intéressent pas trop alors. Le CCC est mondialement connu dans son domaine hacking et sécurité. Ils organisent depuis 27 ans des rassemblements et des camps accueillant plusieurs milliers de personnes, il a de nombreuses réalisations très visibles à son actif.

        Au passage, les Français ont pu voir une partie de leur travail pendant une Nuit Blanche à Paris, avec une installation "Arcade" sur les murs de la Bibliothèque Nationale de France, permettant de jouer à Tetris et autres depuis l'autre côté de la Seine.

        Et le CCC est connu du grand public, à Berlin (par grand public, j'entends des gens croisés dans le métro berlinois, dont un SDF), contrairement à la plupart des structures associatives TIC en France...

        Voir http://en.wikipedia.org/wiki/Chaos_Computer_Club pour plus de détails.
        • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

          Posté par . Évalué à 4.

          C'est également le premier rapprochement connu en europe entre hackers et services secrets.
        • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

          Posté par . Évalué à -1.

          Voilà ce qu'en dit Eric S. Raymond dans la bibliographie du Jargon


          À propos de Cyberpunk: Outlaws and Hackers on the Computer Frontier. Katie Hafner. John Markoff. ( hhttp://linux.rz.ruhr-uni-bochum.de/jargon/html/pt03.html#bib(...) )

          « It is especially instructive to compare RTM, a true hacker who blundered, with the sociopathic phone-freak Mitnick and the alienated, drug-addled crackers who made the Chaos Club notorious. The gulf between wizard and wannabee has seldom been made more obvious. »

          Je résume l'association d'idées :
          CCC != vrais hackers
          CCC == wannabee.
          • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

            Posté par . Évalué à 4.

            Hem... Loin de moi l'idée de juger ce Mr Raymond, mais le CCC, ce sont de VRAI Hackers : à ma connaissance, ce sont des bidouilleurs avec de très bonnes connaissances en informatique et notamment en sécurité.

            Que ce Mr estime qu'il n'ont pas son niveau ou celui des anciens (Mitnick n'était pas seulement un phone-freak que je sache, au passage...), soit, mais je pense que le CCC ne mérite pas qu'on les traitent de charlatans...
          • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

            Posté par . Évalué à 8.

            y'a des gens qui commencent en faisant des bêtises puis deviennent adultes, posent de vraies questions et deviennent utiles à la société en général

            ESR, c'est le contraire
      • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

        Posté par . Évalué à 2.

        s'ils veulent être pris au sérieux par le grand public, ils devraient peut-être se choisir un nom plus adapté.

        Comme les Barjots ?
      • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

        Posté par . Évalué à 2.

        Y a bien le partie pirate , je ne vois pas ou est le probleme dans la dénomination du CCC .

        L'important c'est pas le nom , c'est ce qu'ils ont déjà fait , et les idées sur lesquels ils militent.

        D'ailleur on a bien des systeme informatique au nom aussi intelligent Pomme et Fenêtre , alors bon ...
        • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

          Posté par . Évalué à 0.

          Le nom est important auprès du grand public.

          Lis relis la news sir la sortie de WebOOBS[1]. Il y a aussi des commentaires concernant le choix du nom libcaca. Il y a des gens qui n'utilisent pas GIMP parce que ça a un sens péjoratif en anglais. Personne n'achèterait une licence d'un truc proprio appelé Lame (l'encodeur MP3). Dans les projets libres, on se permet beaucoup de libertés, on aime bien les jeux de mots douteux. Mais si tu veux toucher un public large et qui n'est pas converti d'avance, il faut faire attention.

          Un excellent commentaire résume la situation suite au fork de koffice/calligra. http://blog.cberger.net/2010/12/07/calligra-past-present-fut(...) lis les deux commentaires par Fri13. Il faut éviter les mots du dictionnaire, mais en l'occurrence (Microsoft) Office et (Adobe) Photoshop sont des choix excellents, parce que quoi que tu fasses, il n'y a qu'un seul "Office" et qu'un seul "Photoshop", qui sont des mots génériques pour les types de logiciels qu'ils définissent. Apple n'est pas un aussi bon choix parce que c'est un mot pour un fruit, alors que "PC" est générique. Apple a compensé son choix en créant sa série i*, où « i » est aussi un pronom personnel en anglais.

          [1] https://linuxfr.org//2010/08/06/27217.html
          • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

            Posté par . Évalué à 2.

            je ne dis pas qeu cela n'a aucun effet , mais se focaliser sur le nom , c'est sacrifier le fond à la forme ..

            le contenu au marketing .


            Le nom c'est important au début , mais quand on est déjà connu sous ce nom là , ben après pas facile de changer , sauf s'il y a vraiment des questions de fond (cission du mouvement etc ... )


            Sinon pense tu vraiment que changer le CCC en autre chose soit bénéfique pour celui ci dans le contexte actuelle ??
            • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

              Posté par . Évalué à 3.

              > pense tu vraiment que changer le CCC en autre chose soit
              > bénéfique pour celui ci dans le contexte actuelle ??

              Non, c'est trop tard. Mais disons que s'ils s'étaient appelés « the Open Security Group» ou un truc du genre, ils auraient potentiellement une meilleure image de marque. Comme le groupe hacker Cult of the Dead Cow. Initialement le nom part d'une bonne intention (lire la page Wikipédia) mais en pratique personne ne comprend la référence et on les prend pour des tarés (tendance gothique).
              • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

                Posté par . Évalué à 2.

                dans ce cas il faut mieux informer les gens , c'est comme la confusion hackers - pirate -téléchargeur - nazi - pédophile - mangeur de bébé phoque - (ajouter le qualificatif diabolisant juste a coté ) ... C'est de la confusion entrtenu dans l'esprit des gens .
    • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

      Posté par . Évalué à -10.

      On pourrait même ajouter cet amendement pour un Internet de qualité :

      «Si tu n'as rien d'au moins aussi intéressant à dire que l'article que tu t'apprêtes à commenter, tu es chaleureusement inviter à fermer ta gueule, sauf si c'est pour écrire ce présent message.»

      Ça nous dépolluerait un peu le Web et ça éviterai de nous les briser menu à chaque détours de clicks de souris.

      Merci.

      --

      Rajoutons que vouloir cacher les commentaires («moinsser» que vous appeler ça ici) revient à pratiquer la politique tsarkoziste qui vise à mettre tout ce qui ne plait pas sous le tapis.

      «Quand y a des grèves, plus personnes ne le remarque»

      Bah ouais suffit de ne pas en parler dans les medias.

      Sur linuxfr.org on appelle ça moinser.


      Et donc face à un long article on se retrouve à lire le commentaire d'un nigaud, de nous dire : «C'était un communiqué du CCC, le Comité Contre les Chats.»

      C'est du même acabit que lorsque vous avez une discussion passionnante entre amis, lors d'un bref silence vous entendez de la télévision «L'Oréal, parce que je le vaux bien».

      Pareil.
      • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

        Posté par . Évalué à 4.

        Tu devrais pourtant être content que le moinssage "dépollue" un peu Linuxfr.
      • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        En tout cas, j'espère que tu ne rencontreras pas le CCA, le Comité Contre les Aigris.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Tu devrais soutenir cette pauvre Liliane, et courir acheter le maximum de produits L'Oréal, au lieu de lutter contre certaines formes d'humour.

        Envoyé depuis mon lapin.

      • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

        Posté par . Évalué à 4.

        Je pense que au contraire le mécanisme de moinssage te plais bien, c'est juste que ce ne sont pas les commentaires que toi tu moinsserais qui le sont.

        Bref change de communauté... ou arrête de lire les commentaires.

        (c'est pas aggressif du tout, c'est juste qu'un politicien qui se plaint de ne pas être élu, faut lui expliquer qu'on ne changera pas le peuple)
      • [^] # Re: Les chats, c'est vraiment des branleurs.

        Posté par . Évalué à 2.

        Pauvre chou va...
        Nan c'est vrai quoi les gars, il a raison alike, c'est chiant l'humour, les blagues à deux balles, tout ça. D'ailleurs ma femme me regarde de travers presque à chaque fois que je fais un jeu de mot pourri, franchement c'est vrai quoi, faut arrêter.

        Arrêtez l'humour, y'en a marre de l'humour, des références socio-culturelles, des conversations qui sortent du sujet initial, ras-le-bol !
        Là c'est dit, fallait que ça sorte :
        Ras-le-bol !

        P'tain, manquerait plus qu'on se mette à réfléchir ou même à penser ici, et ça serait la fin des haricots ma p'tite Germaine. Topinambours et fayots à tout les repas !

        Yth...
  • # Longue vie au Web

    Posté par . Évalué à 5.

    Dans le même genre, mais un peu plus restrictif, car orienté Web uniquement (bien que beaucoup de choses s'appliquent également plus généralement au Net), on pourra trouver la traduction par l'excellente équipe de framalang d'un texte de Tim Berners-Lee :

    http://www.framablog.org/index.php/post/2010/11/22/Longue-vi(...)

    Ou comment expliquer à ma grand mère pourquoi le Web ouvert et neutre c'est important.


    Petit rappel au passage, si, comme moi, vous pensez que framasoft est une association essentielle à la vie du libre en France, n'hésitez pas à soutenir l'association qui en a fortement besoin en ce moment.
    http://soutenir.framasoft.org/
  • # ouhaou

    Posté par . Évalué à -2.

    Entendre le CCC parler de neutralité, c'est comme entendre Microsoft parler de droit.
    saytaimyeuhavan
  • # Aïe ! Mes yeux !

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Pour faire simple, en me cantonnant à quelques remarques :

    − une phrase commence par une majuscule,
    − il y a des « à » qui doivent prendre un accent (qui est sur ton clavier, je le sais !),
    − pas d'espace avant une virgule,
    − pas d'espace avant une parenthèse fermante,
    − pas d'espace avant des points de suspension,
    - « je » est singulier (et je pense même masculin dans le cas présent).

    Je laisse passer les autres fautes de grammaire, orthographe, et conjugaison, mais ton journal était franchement pénible à lire là…


    (Lucky Lukes de [http://a.vu/w:Muphry's_law], je vous attends !)
    • [^] # Re: Aïe ! _Mes yeux !_ Mon coeur

      Posté par . Évalué à -1.

      Donc, d'apres toi, il est tres important de defendre la langue francaise.

      Par contre defendre le libre et lutter contre les mauvaises pratiques non? (non, parceque j'apprecie beaucoup l'ironie de parler de respect de la langue en collant une url raccourcie, le truc qui va pas a l'encontre de la neutralité du net du tout, chapeau l'artiste)

      Hé par prince hips, je reuh fuse d'utiliser un corect heure ortografe hic dans se jeanre de posteuhs.
      Au lieu de raler, fais nous un site web sur l'apprentissage du francais bien fait, tu raleras moins, et tu nous sera profitable, ca changerais pour une fois ;)
      • [^] # Re: Aïe ! _Mes yeux !_ Mon coeur

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        >> Donc, d'apres toi, il est tres important de defendre la langue francaise.

        D'après moi, oui, il est très important de défendre la langue française, oui. Ou au moins de ne pas la malmener.

        >> (non, parceque j'apprecie beaucoup l'ironie de parler de respect de la langue en collant une url raccourcie)

        Aucun rapport entre la langue et les URL raccourcies fournies par un service utile : wikipedia over dns [https://dgl.cx/wikipedia-dns]


        Et détrompe-toi, des sites sur le français et d'autres langues, j'en ai déjà. Ça te serait bien profitable d'ailleurs, comme tu le signales.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.