Journal tmcq, un convertisseur de timecodes.

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags : aucun
16
15
juin
2015

Cet utilitaire a été développé il y a quelques années déjà (il avait d'ailleurs fait l'objet d'un publication ici même, sous un autre nom). Du fait d'un remaniement du serveur l’hébergeant, il n'était plus disponible. Après mise à jour (en incluant notamment un nouveau système de gestion des arguments de la ligne de commande), il est à nouveau disponible, à l'adresse http://q37.info/computing/epeios/tools/tmcq/.

tmcq est un utilitaire de conversion de timecodes.

En entrée, il accepte des timecodes sous différentes formes :

  • hh:mm:ss:ff ou h:m:s:f (heures:minutes:secondes:images),
  • m:s:f,
  • s (nombre de secondes),
  • d:h (jours:heures).

avec différents FPS (encore appelé frame rate, c'est-à-dire un entier quelconque, ou encore de l'une des expression suivantes : 23n, 29(n|d), 30d, 59(n|d) ou 60d, que l'on ajoute au timecode sous la forme @<fps> ).

En sortie, le timecode résultant peut être construit à partir des marqueurs suivants :

  • %% : symbole %,
  • %[<f>]D : nombre de jours,
  • %[<f>]d : identique à %[<f>]D,
  • %[<f>]H : nombre total d'heures,
  • %[<f>]h : nombre d'heures dans le jour,
  • %[<f>]M : nombre total de minutes,
  • %[<f>]m : nombre de minutes dans l'heure,
  • %[<f>]S : nombre total de secondes,
  • %[<f>]s : nombre de secondes dans la minute,
  • %[<f>]F : nombre total d'images,
  • %[<f>]f : nombre d'images dans la seconde,
  • %t : séparateur dépendant du FPS de sortie donné,
  • %r : reste en tant que fraction,
  • %R : reste en tant que réel,
  • %<[<p>]<t> : arrondissement à la valeur inférieure,
  • %=[<p>]<t> : arrondissement mathématique (arrondissement par défaut),
  • %>[<p>]<t> : arrondissement à la valeur supérieure.

avec :

  • <f> ([<w>][(.|,)[<p>]], 1 par défaut) :
    • <w> (0 à 9) : nombre minimum de chiffres pour la partie entière,
    • . ou , : le séparateur décimal à utiliser,
    • <p> (0 à 9): nombre maximum de chiffres pour la partie fractionnaire,
  • <p> (0 à 9, 0 si absent) : précision de l'arrondissement,
  • <t> (d : jours, h : heures, etc.) : cible de l'arrondissement.

À titre d'exemple, un timecode au format 12:34:56;78 peut être obtenu avec la combinaison de marqueurs suivante : %2H%t%2m%t%2s%t%2f.

Des exemples d'utilisation de tmcq sont visibles à l'adresse http://hg.savannah.gnu.org/hgweb/epeios/file/tip/tools/tmcq/testsuit.

Comme tous les utilitaire basés sur le framework Epeios, cet utilitaire est destiné à GNU/Linux (et autres UNIXes), OS X, et Windows, sur des architectures IA-32, AMD64 et ARM. Il est diffusé sous licence Licence publique générale GNU Affero.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.