Journal Entreprises du libre, du développement solidaire et durable

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
11
juil.
2004
Cher Journal,

Je recherche actuellement des pointeurs vers des articles, des initiatives ou des études du phénomène que représente les entreprises du libre (ou, plus largement, les entreprises à développement solidaire et durable).

J'entends par là des entreprises créées avec un certain nombre d'objectifs et de moyens différant d'une entreprise traditionnelle, au nombre desquels peuvent figurer :

- La volonté d'un processus décisionnel démocratique en interne.
- L'égalité des salaires.
- La transparence, tant au sein de la structure, que vers son extérieur.
- L'intégration de l'utilisateur et de la communauté au processus de décision interne.

Il s'agit là d'une liste ni minimale ni exhaustive. C'est à dire que tous ces points ne sont pas forcément présent dans chacune de ces structures, et l'inventaire pourrait très certainement se voir compléter (ce à quoi, cher Journal, je t'invite très cordialement).
  • # Easter Eggs

    Posté par . Évalué à 4.

    Je connais la société Easter Eggs dans ce genre.
  • # Difficile

    Posté par . Évalué à 2.

    Je pense que tu dois aussi t'interesser à Red Hat et plus particuliairement à Fedora.

    > - La transparence, tant au sein de la structure, que vers son extérieur.

    Totale pour Fedora.
    Red Hat a demander à ses employers qui travaillent sur Fedora d'utiliser exclusivement les canaux externes :
    http://www.redhat.com/archives/fedora-devel-list/2004-July/msg00541(...)
    however we are under a rule not to have any discussions on internal lists
    unless it's something super secret due to partner involvement.


    > L'intégration de l'utilisateur et de la communauté au processus de décision interne.

    Regardes toute la partie "about" de Fedora :
    http://fedora.redhat.com/about/(...)

    Regardes aussi ce thread qui discute avec la communauté des fonctionnalités de la futur FC3 :
    http://www.redhat.com/archives/fedora-devel-list/2004-July/msg00056(...)

    Fedora veut aussi d'être plus synchronisé avec l'upstream et les développeurs externes mais aussi dans la mesure de possible de travailler avec eux.
    Exemple avec Gnome :
    http://www.redhat.com/archives/fedora-devel-list/2004-July/msg00521(...)
    Alexander Larsson (employer Red Hat), le mainteneur de nautilus, explique qu'il vaut mieux qu'il travail en upstream (directement avec Gnome) pour préparer FC3 (donc Gnome 2.8 qui sera dans FC3) que de faire des backport de bugfix pour FC2 (Gnome 2.6).

    Fedora distribue et supporte AMD64 car les contributions externes ont fortement permis ça.
    http://www.redhat.com/archives/fedora-announce-list/2004-March/msg0(...)
    Remerciement appuyé du leader de Fedora et de Red Hat :
    Red Hat and the Fedora Project would like to thank Justin Forbes
    for his work organizing, coordinating, and developing this release,
    along with the many other community members who worked to make this
    release happen.


    Le prochain système de build sera totalement libre. Ce n'était pas le cas avec l'actuel utilisé par Red Hat. Le nouveau sera aussi utilisé en internet par Red Hat pour leurs produits (RHEL) :
    http://www.redhat.com/archives/fedora-devel-list/2004-July/msg00537(...)

    Malheureusement Red Hat ne peut pas beaucoup connuniquer sur ce système de build actuellement (il y a des NDA avec des partenaires externes). Mais dès qu'il sera dévoilé tout rentrera dans l'ordre.

    Contrairement à la "rumeur" selon laquelle Red Hat se consacre principalement sur RHEL, il y a plus de développeurs Red Hat sur Fedora que sur l'ancienne RHL.

    > L'égalité des salaires.

    Pas chez Red Hat

    > La volonté d'un processus décisionnel démocratique en interne

    Pas chez Red Hat ni pour Fedora. Fedora est sous un régime de "méritocratie". Red Hat a toujours le dernier mot pour Fedora.


    L'intéraction entre Fedora et RHEL (celle qui fait du pognon) est très claire et exposé sur le site de Fedora. Évaluer l'impact sur le libre et Red Hat n'est pas évident.
    Il faut noter que contrairement aux entreprises "leader", Red Hat ne s'est pas refermé. C'est même l'inverse.
    Voir aussi :
    Passage sous GPL de GFS
    http://linuxfr.org/2004/06/25/16655.html(...)
    Invitation par Red Hat des développeurs sur GFS/OpenGFS etc :
    http://opengfs.sourceforge.net/(...)
    RedHat invites us to a face-to-face technical meeting with GFS and cluster component engineers, to be held on July 29 and 30, 2004, in Minneapolis.


    Même je connais bien Red Hat et Fedora, le modèle d'interaction avec la communauté est très difficile à décrire et assez nouveau (bien que comparable à Mandrake par exemple, mais ce n'est pas tout à fait la même chose et il y a quelques différences fortes (entre autre Fedora n'est pas un produit et n'a donc pas de contrainte commerciale)).
    Il y a un bon et long article qui décrit Fedora dans le dernier Red Hat Magazine (sorti il y a plus d'un mois).

    Je ne sais pas exactement où tu veux en venir et je ne sais pas si je réponds à ta question, mais je pense qu'il faudrait jeter un nouveau regard dans ce domaine. Les choses ont un peu changé.
  • # Égalité des salaires ?

    Posté par . Évalué à 7.

    Pour l'égalité des salaires, faudrait peut-être voir à ne pas trop rêver.

    Par exemple, un patron bosse entre 12 et 15 heures par jour pour sa boîte, sans compter les weeks end et les vacances passées pour régler des problèmes/signer des contrats, etc.

    Un responsable est comme son nom l'indique responsable, c'est à dire qu'il risque sa place en cas de problème dans son service.

    Un commercial est rémunéré en grande partie sur ses ventes (ce qui est d'un côté normal) et travaille bien souvent loin de son domicile, donc de sa famille.

    Un ingénieur aura bien souvent des compétences étant beaucoup mieux monnayées qu'un simple bac pro.

    Etc., Etc.

    Bref, qu'il n'y ait pas de patrons qui se rémunèrent aurant que 50 salariés, je le comprends, mais l'égalité des salaires, c'est tout simplement impossible, car il faudrait que tout le monde fasse uniquement la même chose, avec les mêmes compétences, les mêmes avantages/responsabilités, et les mêmes horaires, ainsi que la même "poductivité".

    Un patron mérite de toucher 2 à 3 fois le salaire d'un employé (rien que par le temps que lui bouffe la gestion de la boîte), un commercial mérite le double du salaire de l'ouvrier (parce qu'il est souvent obligé de quitter sa famille), un ingénieur mérite de toucher plus qu'un simple ouvrier (parce qu'il a perdu du temps en "études" pour pouvoir valoriser ses connaissances), et un ouvrier mérite de toucher un salaire décent (parce que c'est un être humain, et que l'on vit en société, et qu'il participe au succès de l'entreprise)
    • [^] # Re: Égalité des salaires ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Bon je ne vais pas juger le contenu de ton email pour certaines parties je partage ton avis et pour d'autres je diffère.
      Mais une petite coquille c'est glissée dans ton argumentaire et donc contredit ce que tu tentes de prouver. Voici l'extrait en question :
      > un ingénieur mérite de toucher plus qu'un simple ouvrier (parce qu'il a perdu du temps en "études" pour pouvoir valoriser ses connaissances)
      Maintenant je te montre pourquoi il y a coquille. Tu dis et tente de démontrer que selon le travaille que l'on effectue, on a des niveaux de responsabilité, d'investissement dans la tâche différent, et donc que logiquement il y a une rémunération différente (en quelque sorte dûe au mérite). Or dans la petite citation que j'ai extraite, il faudrait que tu l'as corriges car tu sousentends que peu importe si l'ingénieur fait le même travail ou non que l'ouvrier, peu importe s'il est plus productif ou non, etc. ce pauvre ingénieur il a fait de dures études (peut-être même pas dans la branche dans laquelle il travaille maintenant) alors il faut le payer plus... Je ne vais pas mentionné alors que après 10 années d'expériences, qu'est-ce qui compte le plus, les 3 ans en école ou les 10 ans en entreprises?
      Bref c'est dommage que tu ne trouves pas d'autres arguments car celui-là a tendance à détruire ta démonstration et je pense que celle-ci aurait été presque parfaite sans cette coquille. D'autant plus qu'il y en aurait des arguments pour étayer ton propos sans le trahir!

      Mais néansmoins je pense que ce que malgré ça tu as voulu exprimer est intéressant, mais je pense aussi des fois qu'il est bon d'être utopique ;-)

      Amicalement,

      --
      Jean-Christophe
    • [^] # Re: Égalité des salaires ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Egalité des salaires il faut préciser salaire horaire. Ainsi, à salaire égal, celui qui travaille plus longtemps, fait des heures sups etc. gagne plus, ce qui est relativement normal.

      Niveau responsabilité, tu oublie qu'indirectement la responsabilité est assumée par tout le monde. Par exemple un patron fait une bourde, y a plus d'argent dans les caisses, c'est les employés qui se font virer en premier, c'est donc eux qui assument la responsabilité, avec ton raisonement ils devraient donc être mieux payées que le patron, ils risquent proportionellement beaucoup plus gros (perdre un unique boulot contre perdre quelques actions).

      Ensuite tu parle un peu des conditions de travail, très bien (le commercial quitte sa famille), mais tu te trompe encore de victime, la majorité des accidents de travail sont subis par les ouvriers, les conditions de travail les plus pénibles idem, donc encore une fois avec ton raisonement c'est les ouvriers qui méritent un salaire plus élevé. Maintenant si un commercial part faire sa tournée à pied avec un sac à dos d'encyclopédie pendant que l'ouvrier imprime l'encyclopédie dans un local confortable on renverse le mérite hein.

      Et enfin, l'étudiant qui a eu la chance d'être à la fois intelligent, d'avoir les moyens de se payer les études, et de passer sa jeunesse à s'éclater à la fac, en quoi a-t'il plus de mérite que celui, moins malin, moins chanceux, qui a gaché sa jeunesse dans une usine ?

      Bref tout ce que tu es entrain de démontrer c'est qu'aujourd'hui on n'est pas payé au mérite, on est payé suivant les lois du marché, ce qui n'a strictement rien à voir...
      • [^] # Re: Égalité des salaires ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Effectivement, si le personnel était payé au mérite ou selon le niveau de responsabilité, on obtiendrait une redistribution des richesses plus intéressante.

        Mais à mon avis, ce qui est payé c'est la rareté de la compétence demandée. Ca explique qu'un ingénieur, en particulier dans un domaine un peu "niche", soit payé plus qu'un ouvrier qui effectue un travail simplifié et répétitif qu'on peut éventuellement apprendre en peu de temps. Ce raisonnement s'applique à toute profession nécessitant un important niveau d'étude. De même, dans l'entreprise (mais pas dans le public pour d'autres raisons) les membres des services de R&D peuvent parfois être très bien payés considérant leur niveau de connaissance.

        Pour ce qui est de la responsabilité, les erreurs de gestion risquent effectivement d'affecter la totalité de l'entreprise, mais la responsabilité morale - et en cas de litige, juridique - revient toujours à celui qui a pris la décision, c'est-à-dire le plus haut possible dans l'échelle hiérarchique.

        Le système n'est pas parfait et on trouve de nombreuses injustices. En particulier je pense à ces patrons (qui n'ont pas forcément des actions mais qui peuvent être simplement employé par un conseil d'administration, merci pour eux...) qui échappent à leurs responsabilités et font trinquer ceux qui sont en-dessous d'eux, mais également au principe de la grille de salaires qui empêchera un technicien avec 10 ans d'expérience dans une entreprise de toucher le même salaire qu'un cadre supérieur fraîchement sorti de l'école alors que l'expérience et les connaissances qu'ils apportent sont inéstimables à l'entreprise.

        Bref, on a pas mal divergé de l'éthique protestante du capitalisme initiale, mais lorsqu'il fonctionne, c'est un système plutôt efficace et juste. Seulement comme n'importe quel système, il dépend de l'honnêteté des gens qui le font fonctionné...
        • [^] # Re: Égalité des salaires ?

          Posté par . Évalué à 1.

          > Mais à mon avis, ce qui est payé c'est la rareté de la compétence demandée. Ca explique qu'un ingénieur, en particulier dans un domaine un peu "niche", soit payé plus qu'un ouvrier qui effectue un travail simplifié et répétitif qu'on peut éventuellement apprendre en peu de temps. Ce raisonnement s'applique à toute profession nécessitant un important niveau d'étude. De même, dans l'entreprise (mais pas dans le public pour d'autres raisons) les membres des services de R&D peuvent parfois être très bien payés considérant leur niveau de connaissance.

          Le merveilleux monde de l'offre et la demande. Injuste par définition.

          > Pour ce qui est de la responsabilité, les erreurs de gestion risquent effectivement d'affecter la totalité de l'entreprise, mais la responsabilité morale - et en cas de litige, juridique - revient toujours à celui qui a pris la décision, c'est-à-dire le plus haut possible dans l'échelle hiérarchique.

          Dans quel monde ? Les patrons virés pour incompétence récupèrent de monstrueuses primes de licenciement !

          En plus ce problème est trivialement supprimé en supprimant l'échelle hiérarchique, comme le fait l'autogestion. Les responsabilité est sur tout le monde.

          > Bref, on a pas mal divergé de l'éthique protestante du capitalisme initiale, mais lorsqu'il fonctionne, c'est un système plutôt efficace et juste.

          Certainement pas. Efficace mais pas juste, le travail de certains appartient à d'autres, on n'a pas évolué depuis l'Ancien Régime sur ce point.

          > Seulement comme n'importe quel système, il dépend de l'honnêteté des gens qui le font fonctionné...

          Non. Et un système sans cet inconvénient est définitivement supérieur. Un système qui n'envisage pas les dérives, et qui en plus est basé sur l'égoïsme (c'est vraiment chercher les problèmes !) est très mauvais.
  • # Deux contributions personnelles

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Logiciel libre et économie sociale : la double alternative
    > http://www.logiciellibre.net/2004/news20040707.php(...)

    Une place pour l'économie sociale
    > http://www.tribunelibre.org/2004/06/17/272.html(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.