• # Pas totalement

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    En lisant l'article, s'ils parlent bien d'ouvrir de nombreux composants aujourd'hui fermés, ils semblent préciser que tout ne sera pas libre. Pour le moment du moins.

    C'est malgré tout une bonne nouvelle, utilisateur de Jolla depuis décembre dernier, j'en suis pleinement satisfait et je ne vais pas me plaindre de cette ouverture supplémentaire. :)

    • [^] # Re: Pas totalement

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Ce qui ne sera pas libre sont des logiciels proprios tiers… Lequels, mystère et boule de gomme…

    • [^] # Re: Pas totalement

      Posté par . Évalué à 1.

      Oui moi aussi j'ai un Jolla depuis décembre 2014.
      J'en suis vraiment plus que satisfait. Bon il faut dire que je n'ai jamais eu d'android ni d'iOS entre les mains et auparavant mon smartphone était le nokia e72.

      J'attends avec impatience le jolla 2 qui j'espère aura un meilleur appareil photo.

      L'appareil a reçu deux mises à jour. Je trouve que la dernière "roxe du poney" ;-)

      En revanche s'il y a un soft pour la synchronisation du carnet d'adresse et de l'agenda (et peut être des mails) avec Exchange, il me semble que la synchronisation avec autre chose, en employant les protocoles cardav.caldav, semble complexe et/ou laborieux.

      J'espère que sailfish 2 offrira quelque chose de plus complet sur ce point. Pas impossible d'ailleurs que sailfish os 2 arrive sur le Jolla 1 ?

      En attendant je regrette vraiment la synchro en local à la manière d'un palm ou d'un nokia e71/e72

      J'ai cru lire également quelque part que la puce GPS manquait un peu de précisions, notamment pour le calcul de la vitesse à faible allure.

  • # Journal de qualité

    Posté par . Évalué à 1.

    Dix-huit mots et trois lignes dont un lien en anglais. Merci.

  • # Tout est dans le titre

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    "plus ouvert" ne veut pas dire "ouvert".
    (ça me fait penser à "je t'aime beaucoup" que les étrangers comprennent comme "je t'aime")

    • [^] # Re: Tout est dans le titre

      Posté par . Évalué à 0.

      Tu veux dire que « plus ouvert » ne signifie que « moins fermé » tout comme « je t’aime beaucoup » ne signifie que « je t’aime, mais… (je pourrais t’aimer plus) »

      Bientôt on parlera de Zenitude en faisant référence à tes propos…

      • [^] # Re: Tout est dans le titre

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        ok, c'est peut-être mal passé car les gens n'ont pas regardé le titre du journal ni le titre du lien. Faut tout expliquer mot par mot?
        Le titre du journal est "ouvert".
        Le titre du lien est "plus ouvert".
        Un mot manque dans le titre du journal, et c'est comme faire croire à une personne que la personne qui t'a dit "je t'aime beaucoup" a voulu dire "je t'aime".

        Pers, je vois ça plutôt comme de la désinformation, après si ça vous plait…

        • [^] # Re: Tout est dans le titre

          Posté par . Évalué à 10.

          je pense que l'auteur n'a pas voulu surcharger par des précisions accessoires ce journal déjà très dense en informations.

  • # Sur les réactions

    Posté par . Évalué à 8.

    Des commentaires déplorent la qualité du journal. C'est le droit le plus absolu de ceux qui les ont écrits. Personnellement, ce journal m'a donné une information qui m'intéresse, j'en remercie donc l'auteur.

    On dirait presque que ces commentaires négatifs, c'est juste pour le plaisir de râler… Tout le monde n'a pas le temps ou le talent de développer un journal de qualité, tous les journaux ne doivent pas nécessairement pouvoir être promus en dépêches, non? C'est en tout cas mon avis.

    • [^] # Re: Sur les réactions

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Si au moins les 2 lignes ne faisaient pas un contresens par rapport au contenu du lien… (non l'OS ne sera pas "libre", du moins pas totalement).

      Si tu veux des liens balancés quasi sans contexte et repris ad nauseam jusqu'à être déformés, y a Twitter.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.