Journal [DRM : L'hopital qui se fout de la charité

Posté par .
Tags : aucun
0
29
mar.
2006
Même si le sujet n'a pas encore déchaîné les passions sur DLFP, personne n'a pu passer à coté de la réaction d'Apple, d'une partie de l'industrie informatique et de l'opinion américaine face au projet de loi DADVSI qui ne satisfait personne en définitive, que ce soit les lobby pro ou anti DRM.

Rappel des faits en résumé:
DADVSI contient un article de loi qui concerne l'interopérabilité. Selon, cet article, les fournisseurs de DRM se doivent de fournir toutes les informations nécessaires afin d'assurer l'interopérabilité (à des partenaires privés hein! pas à la communauté du libre quand même ;-) , c'est à dire que tout un chacun qui acquiert les droits sur une oeuvre numérique doit pouvoir l'utiliser sur tout support à sa convenance.

Les pourfendeurs de la libre concurrence non faussée devraient donc se réjouir de cette mesure qui vise à casser la segmentation du marché et éviter ainsi de rendre le client captif.

Seulement voilà Apple n'est pas satisfait de cette mesure qui remet en cause son beauuuuuu modèle économique basé sur le triptyque DRM Fairplay/itunes/ipod.
Toutes les oeuvres téléchargées sur itunes sont protégées par le DRM Fairplay et ne sont lisibles que par des ipods.(Et quand j'entends les djeuns qui hurlent de joie quand il gagne des ipods dans les émissions de radio :
Le même Apple fait pourtant l'objet de poursuite au Royaume Uni car il profiterait de son modèle économique pour gonfler artificiellement les prix des oeuvres qu'il distribue.
(je retrouve plus le lien)

Bref non seulement les donneurs de leçons de libre concurrence sont des protectionnistes renfrognés mais ils ont le toupet d'inverser les accusations en taxant la France de protectionnisme
Je cite [1]:


«Les autorités françaises sont depuis longtemps les plus grands défenseurs du protectionnisme culturel, soutenant que les pays ont le droit de limiter la diffusion de films, émissions télé et chansons en provenance de l'étranger. Ceux qui sont en faveur de cette mesure veulent appliquer le même raisonnement à la technologie».



Heureusement, une certaine solidarité émane de certains de nos voisins européens.[2]
Une vision de l'europe qui me plaît.

Ayons également une pensée pour nos amis germains qui ne sont pas mieux lotis que nous.
[3]

Et à ceux qui m'objecteront que Los angeles Time n'est pas l'Amérique je répondrai qu'un coup de gueule en vaut bien un autre et que cet article n'engage que l'opinion de son auteur.



[1]
http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39334618,(...)
[2]
http://www.ratiatum.com/news2982_Le_Danemark_pourrait_suivre(...)
[3]
http://www.zdnet.fr/actualites/internet/0,39020774,39334538,(...)
  • # Correction...

    Posté par . Évalué à 4.

    Les pourfendeurs de la libre concurrence non faussée devraient donc se réjouir de cette mesure...

    En fait, c'est le contraire que tu voulais dire, je pense: soit les pourfendeurs du protectionnisme économique, soit les défenseurs de la libre concurrence...
    Parce que pourfendre quelque chose ou quelqu'un, en général, ce n'est pas le défendre...

    Bon, et puis, histoire que ce post ne contienne pas qu'une remarque de français alakon(r), je ne vois pas pourquoi le domaine de la distribution musicale serait le seul à être dans l'obligation d'utiliser des standards, quand l'état lui-même ne les respecte pas toujours. Apple est tout de même loin d'avoir le monopole de la distribution de musique en ligne...

    Bref: bof!
    • [^] # Re: Correction...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Le problème n'est pas là le monopole, le problème c'est que les lobbies ont voulur faire passer en force une loi qui arrangeait leur business à court terme, parfait c'est leur responsabilité.
      Ils s'en foutent des dommages collatéraux (p2p, LL,) là c'est moins bien. DONC je serais le premier à faire un proces à Apple pour qu'il ouvre son drm CONFORMEMENT à la loi. Le business model d'apple vient de prendre en pleine geule un dommage collatéral. RIP .

      Et je suis persuadé qu'il y a de nombreux dommages collatéraux qui vont arriver : wmv10 par exemple, les trucs sony fermé, etc....

      Ils ont le beurre, l'argent du beurre, ils vont pas nicker la fermière en plus.

      Dans 6 mois PNegre va venir pleurer sa mère car son nouveau model économique (propriétaire par nature) ne peut pas marcher avec l'interopérabilité. tant pir . . .
      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par . Évalué à 7.

        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: Correction...

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Et bien je suis sur que tout le monde trouvera ça normal.

          Le reflexe sera pris de "repayer" sa musique régulièrement. Après tout, c'est bien le cas pour les OS, les logiciels et les machines à laver (qu'il faut remplacer tous les 5 ans)...

          Au contraire, c'est l'objectif caché (pas autant que ça) des DRM : passer d'un mode de vente unique à un mode de quasi "abonnement" (à l'unité bien sur hein).
          • [^] # Re: Correction...

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Pour les machines à laver, ça peut durer plus de 5 ans (bon, des fois faut réparer / bidouiller). Et leur usure est un phénomène physique normal, ce sont des biens *matériels* avec des éléments mécaniques en mouvements.

            Par contre, l'usure des bits...

            Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

          • [^] # Re: Correction...

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Depuis Slackware, j'ai perdu l'habitude de payer mes OS. Et puis même, c'est pas la même chose à chaque fois, non plus (qui a dit que la musique de chez Universal, c'est la même chose à chaque fois ?)...
          • [^] # Re: Correction...

            Posté par . Évalué à 3.

            Pour se rendre compte que le morceau n'est plus écoutable au bout de quelque temps, il faudrait encore l'écouter quelques mois après son achat. Or, ce qui se vend le plus, c'est de la musique jetable : un nouvel album tous les 12-18 mois qui vient faire oublier le précédent, et, de temps en temps, un best-½uf (et, ça, seulement pour les artistes qui font plus d'un album).
          • [^] # Re: Correction...

            Posté par . Évalué à 1.

            C'est quand ce moment sera arrivé, qu'il faudra prendre une voix douce et triste :

            c'était mieux avant, mais je n'ai pas le droit d'en parler.
    • [^] # Re: Correction...

      Posté par . Évalué à 3.

      Tu as raison. En rédigeant , je pensais:
      "les chantres de la libre concurrence et autres poufendeurs du protectionnisme"
      et par contraction j'ai fait un beau contresens
  • # Ipod, çà peut être bien...

    Posté par . Évalué à 8.

    mais il faut au préalable installer rockbox dessus!
    http://www.rockbox.org/

    Pour rappel rockbox est un firmware libre installable sur plusieurs lecteur mp3 (archos, iriver, apple, iaudio) et qui permet d'avoir tout plein de nouvelles fonctions dont la lecture de formats...libres :)
  • # C'est vraiment n'importe quoi

    Posté par . Évalué à 4.

    Alors voilà, j'aimerais qu'on m'explique :

    - d'un côté, on oblige les fabriquants de DRM à divulguer le fonctionnement de leur protections à des fins d'interopérabilité : je suis complètement d'accord avec ceci, bien que ce soit complètement con pour eux : divulguer le secret d'un DRM enlève ton son intérêt ("protéger" un fichier par une méthode secrète et divulguer ce secret...)

    - d'un autre côté, si on parle, diffuse, fabrique, utilise un logiciel chargé de pouvoir lire ces fichiers DRMisés (en utilisant, par exemple, les informations divulguées par l'obligation sus-citée), on risque des peines d'amendes et de prison pouvant parfois être très élevées.

    Quelqu'un voit-il une quelconque logique à cette nouvelle loi ?

    PS: remplacer DRM par MTP pour ceux qui sont tatillons
    • [^] # Re: C'est vraiment n'importe quoi

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Il n'est nullement question de divulguer les spécifications des DRM au public ou aux développeurs de logiciels libres. Ca sert uniquement à ce qu'Archos puisse demander à Apple la doc de FairPlay pour que ses clients puissent écouter des morceaux achetés sur iTunes sur les lecteurs Archos plutôt que sur l'iPod d'Apple. Bien entendu, Archos devra signer un NDA (Non-disclosure agreement) leur interdisant de divulguer à leur tour les informations qui leur auront été fournies.
      • [^] # Re: C'est vraiment n'importe quoi

        Posté par . Évalué à 3.

        Je recopie un bout de l'article 7 qui parle de ça :
        Les licences de développement des mesures techniques de protection sont accordées aux fabricants de systèmes techniques ou aux exploitants de services qui veulent mettre en ½uvre l'interopérabilité, dans des conditions équitables et non discriminatoires, lorsque ces fabricants ou exploitants s'engagent à respecter, dans leur domaine d'activité, les conditions garantissant la sécurité de fonctionnement des mesures techniques de protection qu'ils utilisent.

        Pourquoi les éditeurs/développeurs de logiciels libres ne seraient pas considérés comme des fabricants de systèmes techniques comme les autres ?
        Et tu parle de NDA, mais est-ce que cela correspond à une condition équitable et non discriminatoires ?

        Je vois bien ce que tu veux dire, c'est écrit comme ça dans les textes mais dans la réalité ça ne sera pas appliqué pour les développeur du libre, mais ce serait bien qu'on essaye de faire jouer la justice pour déterminer qui a raison (et oui, encore une fois, on ne s'en sort pas sans passer par la case tribunal...)

        C'est vrai que la condition de garantie de la sécurité de fonctionnement des mesures techniques c'est aussi super ambigu en fonction de comment on implémente notre prog : si je code une bibliothèque libre pour décoder un DRM, peut-on m'accuser de ne pas garantir l'efficacité des DRM sachant que celui qui utilise ma lib peut aussi bien faire un simple affichage du film qu'une recopie...

        Bref c'est clair que ce texte est super mal tourné, mais j'essaye de trouver un fond plutôt "bon" à ce bout de texte, même si l'intention originale ne devait pas être si louable, comme tu l'expliques.
  • # Le fil...

    Posté par . Évalué à 2.

    10:30. Je suis au bureau. J'essaie de lire le CD de Camille sous Linux. Passe pas. Je peux lire que les pistes 1, 4 et 7. DRM. Camille, tu fais chier.

    Hier, j'étais à la FNAC Forum à Paris, il y avait le nouveau live de Camille. DRMisé. J'ai bien fait de pas l'acheter, et pourtant j'étais tenté.

    Ca me rappelle douloureusement qu'il y a une flashmob anti-DRM à Grenoble ce soir... à la FNAC. (stopdrm.info)
    • [^] # Re: Le fil...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Bon je vais probablement en énerver plusieurs...mais je me lance.

      Dans ton cas, qu'attends-tu pour la réaction qui me parait finalement la plus pertinente...? ça doit bien trainer sur un réseau de P2P non ?
      On te retorquera "pas bien blablabla". Je répondrai à ta place :
      "c'est le seul album que j'ai téléchargé (si c'est vrai) car blablabla".
      Et je rajouterai, si la situation est vraie aussi :
      "regardes cette pile de CD/DVD de distributions linux que j'ai gravé. Sur chacun d'eux j'ai payé une taxe qui profite aux artistes. Quel rapport ?"

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.