Les nouvelles versions du noyau seront publiées en .xz

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, sinma, Ontologia et Florent Zara. Modéré par Bruno Michel. Licence CC by-sa
Tags :
24
31
déc.
2013
Noyau

La vieille blague de linuxfr.org IPOT prédisait que le noyau 3.2.24 ne serait plus publié au format bz2, rendant la décompression de l'archive impossible avec les moyens de 2001. Cela fait un moment que les noyaux sont publiés en tar.gz, tar.bz2 et tar.xz, on apprend maintenant que les prochaines versions du noyau seront publiées uniquement en tar.gz et tar.xz. La prochaine révision longterm 3.2.54 sera donc l'une des toutes premières affectées, la différence étant d'un seul caractère avec la prédiction d'IPOT.

Plus sérieusement, je me demande quelles options de compression seront utilisées. En effet dans le cas de la compression .xz, les besoins en mémoire augmentent considérablement pour les niveaux compressions les plus élevés (source man xz) :

(traduction) « L'utilisation de mémoire avec xz varie de quelques kilooctets à plusieurs gigaoctets, en fonction de paramètres de compressions. […] Le décompresseur aura typiquement besoin de 5% à 20% de la mémoire nécessaire au compresseur pour créer le fichier. […] Cependant, il arrive que des fichiers .xz requièrent plusieurs gigaoctets de mémoire pour être décompressés. »

(texte original) « The memory usage of xz varies from a few hundred kilobytes to several gigabytes depending on the compression settings. […] Typically the decompressor needs 5 % to 20 % of the amount of memory that the compressor needed when creating the file. […] Still, it is possible to have .xz files that require several gigabytes of memory to decompress. »

NdM : merci à JGO pour son journal.

Focuswriter, un éditeur de texte sans distractions

Posté par . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags : aucun
26
10
jan.
2011
Bureautique
Je voudrais présenter focuswriter, un éditeur/traitement de texte multiplateforme écrit en Qt4 et disponible sous licence GNU GPL 3+. Il est visuellement épuré et se destine à la création littéraire.

Focuswriter aborde l'écriture par l'absence de distractions visuelles. Le logiciel s'ouvre en plein écran et ne présente initialement qu'une zone d'édition sur fond uniforme. Le menu et la barre d'état s'affichent lorsque la souris s'en approche. L'image de fond et les polices peuvent être sélectionnées dans une interface de création de thèmes, qui permet d'enregistrer plusieurs ambiances adaptées à son humeur et aux conditions de luminosité.
Focuswriter permet de se plonger immédiatement dans l'écriture, même après une interruption : à chaque lancement, il restaure automatiquement la dernière session, ouvrant les mêmes onglets et allant jusqu'à replacer le curseur au même endroit dans le texte.
Il dispose de fonctions d'éditions de texte enrichi et de suivi de la progression de l'écriture détaillées dans la suite de la dépêche.

Des nouvelles de Mozilla

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
37
5
jan.
2011
Mozilla
D'abord, une interview de Tristan Nitot de Mozilla-Europe pour Linux Format. À retenir :
  • Firefox 4 aura une fonction pour permettre aux onglets importants pour l'utilisateur (p.ex. un webmail...) d'être en permanence visible ; Firefox 4 aura également une fonction pour organiser les onglets, Panorama.
  • En réponse aux critiques selon lesquelles Mozilla néglige la qualité de son support sur Linux, Tristan Nitot explique que Linux est un marché important pour Mozilla en raison des applications mobiles
  • À propos de Google :
    • Tristan Nitot critique le peu de retours « upstream » des développements qu'ils font sur les bibliothèques.
    • Pour Chromium, l'historique et les favoris sont synchronisés via un service central en clair, qui ne respecte pas le caractère privé de ces informations, alors que chez Mozilla le serveur de synchronisation est open-source et installable chez soi, et chiffre les communications.


D'autre part, selon les statistiques pour l'Europe de StatCounter, la part de marché de Firefox vient de dépasser celle d'Internet Explorer, tous deux aux alentours de 38 %. Pendant l'année 2010, Firefox a maintenu sa base d'utilisateurs, alors que Chrome est passé de 5 % à 15 % aux dépens d'IE.

Firefox 4, actuellement en bêta 8 et qui pourrait encore connaitre deux bêta supplémentaires avant la RC, va changer les habitudes pour sa chaine de caractères User-Agent, qui a crû au fil du temps et est devenue difficile à analyser. Notamment, le paramètre « Locale: en-US » ne sera plus inclus, la lettre U essentiellement historique ne sera plus non plus incluse, la date de compilation sera fixée à 2010-01-01. L'ensemble des modifications a été présenté en septembre.

Récemment, Asa Dotzler, coordinateur de la communauté pour la fondation Mozilla, a sévèrement critiqué sur son blog l'attitude de certaines entreprises d'ajouter des plugins à Firefox dans leur installeur pour Windows, sans que les utilisateurs soient avertis que le logiciel qu'ils installent va aussi modifier le fonctionnement de Firefox. Dans un post publié peu après, il tempère son émotion et indique qu'en l'absence de référentiel disponible sur le net pour l'ajout de plugins par des applications tierces, il prendra l'initiative d'en rédiger un.

CDE : un outil pour le déploiement de binaires sans installation de dépendances

Posté par . Modéré par baud123.
14
14
nov.
2010
Linux
CDE est un logiciel libre (licence GNU GPL v3) basé sur strace et développé par Philip J. Guo, étudiant en thèse de doctorat à l'université de Stanford, qui permet d'encapsuler toutes les dépendances d'un binaire et de créer un bac à sable afin que ce binaire soit exécutable sur toute autre machine Linux sans autre installation.

CDE encapsule tous les fichiers nécessaires à l'exécution du binaire : Code, Données, Environnement. Ainsi, lors de l'exécution de la commande $ cde a.out sur la machine A, CDE va exécuter a.out, surveiller ses accès (bibliothèques dynamiques, fichiers de configuration, polices, etc.), copier ces fichiers dans un sous-répertoire et créer un fichier a.out.cde. L'ensemble des fichiers de ce sous-répertoire peut être transféré sur une machine B. Lors de l'exécution de a.out.cde, l'environnement est changé (comme avec chroot) et ce sont les bibliothèques fournies dans le sous-répertoire qui sont utilisées.