Journal Diaspora : "anti-facebook" libre qui cherche des fonds !

Posté par .
Tags : aucun
7
6
mai
2010
Un très court journal pour partager une information que je trouve très intéressante et surtout importante :
http://www.readwriteweb.com/archives/diaspora_project_buildi(...)

Cet article décrit le projet Diaspora, une tentative de construire une solution pour mettre en place un "anti-facebook" ou "facebook-like" qui soit décentralisé et libre.

Ils cherche des fonds (au moment où j'écris ils sont à 9730€ sur 10000€, autant dire que c'est dans la poche) contre lesquels ils développeront le logiciel et le sortiront en Affero GPL !

Le site du projet :
http://www.joindiaspora.com/
  • # Toujours un anti machin ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Pourquoi dans le libre on se sent toujours obligé de faire des anti machin ? L'informatique se base souvent sur des clones améliorer donc si on trouve que facebook est une bonne idée : clonons le en l'améliorant s'il faut ou sinon faisons un réseau social complètement neuf avec des idées innovantes.

    Bon sinon ces gens ils ont déjà quelque chose de concret a présenter où c'est juste filez nous du fric et promis après on se met au travail ? C'est une entreprise ou une association derrière ça ? Si c'est une entreprise, les financer permet d'avoir une part dans l'entreprise ou c'est juste pour avoir la promesse que du coup ils nous donneront le code source ?
    • [^] # Re: Toujours un anti machin ...

      Posté par . Évalué à 10.

      « Bon sinon ces gens ils ont déjà quelque chose de concret a présenter où c'est juste filez nous du fric et promis après on se met au travail ? C'est une entreprise ou une association derrière ça ? Si c'est une entreprise, les financer permet d'avoir une part dans l'entreprise ou c'est juste pour avoir la promesse que du coup ils nous donneront le code source ? »

      Je me suis aussi posé des questions et j'ai eu une démarche totalement stupide que tu n'as heureusement pas eue : je suis aller consulter le site du projet donné en lien dans le journal. Et là, bizarrement - car je ne me l'explique pas encore - le projet est entièrement décrit dans la section Project (1) qui recommande d'ailleurs de consulter une page plus récente (2). Et grâce à cela, au final tes questions font comme Keyser Söze (3) : *pfioufe*.

      (1) http://www.joindiaspora.com/project.html
      (2) http://www.kickstarter.com/projects/196017994/diaspora-the-p(...)
      (3) http://www.imdb.com/title/tt0114814/

      « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

      • [^] # Re: Toujours un anti machin ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        J'avais aussi lu le lien mais j'ai surtout vu un : promis on a un prototype qui tourne et il a déjà plein de fonction. Bref moi je fais comme Saint Thomas*.

        Filer du pognon pour des promesses a des inconnus je trouve ça louche. Personnellement je pense que c'est ceux qui réclame de l'argent qui doivent faire le premier pas en releasant quelque chose plutôt que les donateurs qui doivent le faire.

        Et cela ne répond sinon à aucune autre des questions que j'ai soulevé à part qu'ils vont se payer un hébergement pour que tout le monde puisse avoir facilement sa page et qu'ils se serviront eux même du projet qu'ils auront codé pendant leurs vacances d'été.

        * http://fr.wikipedia.org/wiki/Thomas_%28ap%C3%B4tre%29
    • [^] # Re: Toujours un anti machin ...

      Posté par . Évalué à 6.

      La formule <<anti-truc>> n'appartient qu'à son auteur. Le site présentant le projet n'a pas cette approche en tous cas.
      • [^] # Re: Toujours un anti machin ...

        Posté par . Évalué à 3.

        Oui en fait, plus précisément c'est la formule utilisée dans l'article qui présente le projet.

        Je l'ai laissé exprès à côté du « facebook-like » parce que je trouvais que ces deux expressions étaient complètement contradictoires et que ce serait à la fois rigolo et source de discussion (troll ?) :)
  • # Facebook, tu l'aimes ou tu le quitte

    Posté par . Évalué à 2.

    Facebook, sois tu l'aime et c'est très bien et tu as des amis dessus et tout et tout. Et la, il faut être sur facebook. Parce que (je pense, j'utilise pas facebook) facebook sans tes potes et ta famille dessus, c'est naze.

    Facebook, si tu l'aime pas, ba tu n'aimerais pas la version libre. Le problème n'est pas la.
    • [^] # Re: Facebook, tu l'aimes ou tu le quitte

      Posté par . Évalué à 9.

      En partant du même principe, on aurait pu éliminer Jabber comme alternative à MSN à l'époque où celui-ci prenait de l'ampleur:
      "MSN, soit tu l'aimes etc."
      Jabber, sans contact dessus, ça ne sert à rien. Est-ce qu'on laisse tomber pour autant?

      Développer une alternative, et la promouvoir pour ceux qui utilisent régulièrement les réseaux sociaux est important. Peut-être que toi tu ne l'utilises pas (et personnellement je n'ai jamais rien envoyé dessus), mais au vu de la quantité de "clients" et autres interfaces libres, je pense que beaucoup de libristes s'en servent!

      Par contre, j'aime bien linkedin pour développer son réseau de relations professionnelles.

      Dans les deux cas, une alternative libre ne peut être qu'un bénéfice pour la communauté, une meilleure adaptation aux besoins des utilisateurs, et le respect de la vie privée.

      Cela dit, pour en revenir au journal, je pense que Diaspora n'est qu'un projet parmi une petite liste de projets susceptibles de présenter cette alternative...
      • [^] # Re: Facebook, tu l'aimes ou tu le quitte

        Posté par . Évalué à 2.

        Oui, mais msn ou jabber, c'est de la communication "contrôlée" (bon, ok, pas forcément sur msn...), c'est à dire que tu choisi qui accède aux informations que tu donnes une à une... Pour ce genre de chose, c'est important d'avoir des versions libres...

        [point de vu PERSONNEL]

        Pour fessedebouque (c'est pas comme ça que ça s'écrit???), c'est le principe même qui est débile (de mon point de vu...) alors, un projet libre avec cette idée, pourquoi pas, mais il faut pas se sentir obligé de faire du libre avec toutes les idées stupide, même si celle-ci se vendent bien...

        [/point de vu PERSONNEL, pas taper]
    • [^] # Re: Facebook, tu l'aimes ou tu le quitte

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Même si tu n'es pas sur Facebook, tu y es déjà.

      Quand tu t'inscrit avec un nom bidon connu uniquement de toi mais avec ton adresse mail courante, Facebook t'accueille et te présente sur une page tous tes amis, tes anciens camarades de classes, tes collègues de classe, les geeks avec qui tu as échangé, les moules,....
      Cela fait super peur et tu te dis que Facebook connait déjà beaucoup de choses sur toi avant même d'avoir commencé à l'utiliser.

      L'explication c'est qu'il y a une fonctionnalité Facebook qui permet aux facebookistes de laisser Facebook aller parcourir leur messagerie (Gmail, Yahoo,...) en quête d'adresse e-mail de personnes pouvant être présentes sur Facebook. Cela permet à Facebook de trouver les profils Facebook des amis de la personne qui a laissé Facebook lire ses mails. Mais en fait Facebook l'utilise aussi pour anticiper les profils des gens qui vont s'inscrire. Donc même si personne n'a parlé de toi ou a écrit une seule fois ton adresse sur Facebook, par cette fonctionnalité, tu es déjà fiché.

      Je n'ai qu'un mot : [:totoz]

      L'association LinuxFr ne saurait être tenue responsable des propos légalement repréhensibles ou faisant allusion à l'évêque de Rome, au chef de l'Église catholique romaine ou au chef temporel de l'État du Vatican et se trouvant dans ce commentaire

      • [^] # Re: Facebook, tu l'aimes ou tu le quitte

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        C'est d'ailleurs très chiant de recevoir des messages "machin vous a invité sur Facebook, ainsi qu'une tripotée de personnes, entrez sur Facebook ! Et si vous voulez ne plus recevoir ce genre de messages veuillez vous inscrire ici."

        Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

  • # Super cahier des charges

    Posté par . Évalué à 10.

    C'est plutôt un anti-facebook facebook-like, ou un facebook-like anti-facebook ?

    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

  • # Extra !!

    Posté par . Évalué à 10.

    Créons un groupe de soutien sur FB.
  • # Mal décrit

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    En même temps, le projet est extrêmement mal décrit sur son site web, ça ne donne pas envie de donner quand on ne sait pas ce que c'est censé être.
    • [^] # Re: Mal décrit

      Posté par . Évalué à 10.

      Rhooo, un beau projet comme cela, il devrait être inclue dans Elvita :

      - Il est entièrement décrit dans un projet sous forme de concept
      - Des promesses (de très grande promesses), sans aucune garantie
      - Demande de soutien avec des contreparties hypothétiques

      Alors j'ose poser la question : Le concept a t'il été breveté ?
  • # Cette alternative existe déjà ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Oui, cette alternative existe, elle est décentralisée, et libre (mais pas encore stable à l'heure actuelle)

    Elle s'appelle Movim : http://www.movim.eu/

    Eux au moins, ont déjà un peu de code, plutôt que des promesses de code contre de l'argent ...
  • # le 'bon' modèle ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Devant les problématiques posées par les sites de réseaux sociaux centralisés - vie privée, spam, lenteur - c'est exactement le modèle qui m'intéresserai: P2P.
    Après tout, c'est le modèle technologique qui se rapproche le plus du modèle conceptuel d'un réseau social.
    C'est le type de logiciel que j'aimerai avoir (ou créer si j'avais le temps et le compétences).
  • # Recherche de fond

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Bonjour, je vais lancer un projet fantastique et révolutionnaire que tout le monde voudra utiliser (et donc va utiliser). Mais j'ai besoin d'argent pour pouvoir quitter mon job et me consacrer entièrement au projet. Versez-moi de l'argent pour faire vivre ce projet. Je promet qu'il sera diffusé en licence AGPL !

    "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

    • [^] # Re: Recherche de fond

      Posté par . Évalué à 10.

      Tu mets déjà pas tes commentaires en CC-BY-SA et le droit d'auteur s'applique par défaut.

      Alors, va te faire voir !
      • [^] # Re: Recherche de fond

        Posté par . Évalué à 4.

        Moi je peux les mettre en CC-BY-SA!

        Mais mon flot de pensée m'épuise constamment, alors pour le partager librement, il faudrait le soutenir par un apport financier substantiel.

        J'accepterai les paiements PayPal au besoin...
  • # Réseaux sociaux : une autre vie numérique est possible

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Un article du monde.fr sur le sujet les solutions "web2.0" libres en particulier movim et xmpp:

    http://lemonde.fr/technologies/article/2010/05/05/reseaux-so(...)
    • [^] # Re: Réseaux sociaux : une autre vie numérique est possible

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Je trouve cela extrêmement agréable de lire de plus en plus d'information sur le libre dans des journaux tel que le monde, libé et autres.

      Ne serait ce pas les prémisses de l'avènement du libre tout public ?

      Alexandre COLLIGNON

      • [^] # Re: Réseaux sociaux : une autre vie numérique est possible

        Posté par . Évalué à 4.

        Nous voyons de plus en plus de mentions du libre dans la presse numérique, et c'est normal, le public visé par la presse numérique sera plus attentif aux nouvelles technologies.

        Malheureusement je constate que cette évolution est beaucoup moins présente dans la presse papier, qui constitue une bonne mesure de l'intérêt des gens sur certains sujets.

        J'aurai donc tendance à dire que ce qui sont touché par cet avènement du libre sont ceux qui ont déjà potentiellement un lien, plus ou moins éloigné avec le libre.

        C'est bien oui, mais ça ne va pas changer la face du monde.
  • # Ma vie privée, en accès libre

    Posté par (page perso) . Évalué à -7.

    En supposant que ton site soit fonctionnel, avec une base conséquente d'utilisateurs qui l'utilisent comme facebook, avec des communications privées.
    Grâce au code en accès libre, j'ai envie de dire qu'on aura souvent des failles de sécurité qui mettent en danger les communications privées.


    Je ne dis pas qu'il faille absolument utiliser du code privé pour noyer le poisson, hein. Juste que je considère dans cette situation, pour moi utilisateur du service (et non pas admin du site) que le risque est plus grand chez toi que chez fæceböøk.

    À moins que tu aies initialement prévu d'utiliser de la crypto a clef publique pour (chiffrer des clefs d'algos symétriques qui servent à chiffrer les données pour¹) autoriser uniquement les gens autorisés à lire les données éventuellement divulguées à l'insu de mon plein gré.


    ¹ : car tu ne vas pas dupliquer tes données pour chaque clef publique. Tu fais mieux d'associer une clef unique d'algo symétrique par fichier, et de chiffrer cette clef avec la clef privée de chaque personne autorisée à lire les données. Si, en revanche, une faille permet d'obtenir un accès sur la BD, bon, tout est fichu, mais c'est pareil partout là.
    • [^] # Re: Ma vie privée, en accès libre

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Tu corrigeras tes failles bien plus vite aussi.

      Le code de firefox est dispo, ils ont trouvés plus de failles que sous IE, mais un plus grand pourcentage de celles de firefox sont résolues.

      C'est pas parce que tu as un code secret que tu n'as pas de faille, bien au contraire.
      • [^] # Re: Ma vie privée, en accès libre

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        En effet, quelques preuves:
        http://www.pcinpact.com/actu/news/56791-facebook-chat-faille(...)
        Et ce n'est pas la première:

        http://www.zataz.com/news/17922/faille--facebook--redirectio(...)

        http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-une-faille(...)

        http://www.ifeedgood.com/2009/06/24/la-faille-de-confidentia(...)

        Perso le principe même du réseau social ne me branche pas du tout, mais je suis ravi de voir une alternative libre et décentralisée quand même ..
      • [^] # Re: Ma vie privée, en accès libre

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        >> C'est pas parce que tu as un code secret que tu n'as pas de faille, bien au contraire.

        Hier, moi, j'ai voulu manger une pomme, mais jen avais pas. J'ai pris un balisto a la place.


        En revanche, je dis que la détection de failles est plus rapide. Je dis aussi que je trouve dangereux de faire reposer sa vie privée sur un système qui est enclin a être plus rapidement viole'. C'est aussi un site unique avec leur logiciel. Tu peux pas te dire "de manière probabiliste, y a un autre site qui va se faire avoir a ma place". Si leur truc tient la route, il va se faire hacker SEVEREMENT. Alors que mon serveur apache, il ne craint statistiquement rien vu le nombre d'autres machines susceptibles de se faire hacker a sa place, et que le hacker de toute façon n'y va pas a la recherche d'une info précise.

        Quand ta vie privée est dévoilée, le mal est fait. On peut corriger le bug aussi rapidement qu'on veut, c'est trop tard pour tes photos de toi qui embrasse ta cousine ivre.
        Les logiciels d'applications "sociales" ont d'autres besoins de securite' que tu ignores superbement. Des besoins de secu au niveau conceptuel applicatif. Pas la peine de vouloir me faire un cours sur le développement du LL, j'avais probablement deja envoye' des correctifs de trous de secu dans des applis avant que tu n'entendes parler de LL.

        C'est d'ailleurs pour ca que je suggerais un mecanisme de protection qui permette idéalement de se proteger contre des attaques usuelles des sites sociaux autres que le rootage des serveurs (et je me retrouve a -6 pour avoir froisse' des "oh non! il dit du mal du LL" ou bien?).


        --
        Ouais, c'est un commentaire aigri.
        • [^] # Re: Ma vie privée, en accès libre

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Balisto (c), ça pue c'est pas libre : je savais que tu étais un chevalier du capitalisme.
        • [^] # Re: Ma vie privée, en accès libre

          Posté par . Évalué à 4.

          Le vieux sujet très très récurrent:
          La sécurité par l'obscurité!

          Je croyais pourtant que le mythe avait été vaincu au moins ici, mais en fait, apparemment, non...

          Bon alors:
          - Quand tu fais du libre, et que tu as peu d'utilisateurs, t'inquiète: les crackers ne sauront même pas que tu existes.
          - Si tu as un gros projet bien répandu, ce sont plutôt des hackers qui vont s'intéresser à ton projet, et par civilité, ils vont te prévenir de la faille, peut-être même t'envoyer un patch, le tout avant de dévoiler la faille au grand jour.

          C'est pas toujours vrai, on n'est pas dans bisounours land, mais jusqu'à maintenant ça a marché pas mal.

          Questions pour toi:

          - Comment sais-tu que FB et autres sont si bien sécurisés? T'as auditionné le code?
          Nan parce que "c'est des grosses boites qui ont plein de moyens pour ça et savent que c'est important", je peux le sortir pour toutes les boites de logiciels proprios qui ont eu des soucis.

          - Comment tu sais que FB n'est pas déjà régulièrement hacké mais que les intrus n'a juste pas fait de dégât apparent?
          Je doute qu'ils feraient une campagne de com' là-dessus.

          - Enfin, pour la vie privée: si je pirate ton compte mail perso, je ne vais pas y être en plein dedans, ta vie privée?
          • [^] # Re: Ma vie privée, en accès libre

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            - Comment sais-tu que FB et autres sont si bien sécurisés? T'as auditionné le code?


            Euh... Mieux vaut ne pas se poser la question... 1,5 millions de comptes FB piratés à vendre :
            [http://www.echosdunet.net/dossiers/dossier_5032_des+comptes+(...)]
          • [^] # Re: Ma vie privée, en accès libre

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            >> Je croyais pourtant que le mythe avait été vaincu au moins ici, mais en fait, apparemment, non...

            Tu oublies que la securite' par l'obscurite' est bien meilleure que la securite' par transparence sur une courte duree.
            Tu oublies que plus t'as de gruyere, plus t'as de trous (donc les sources, c'est potentiellement plus bugs decouverts. Plein de bugs ne sont exploitables que parce qu'on a pu auditer les sources.)
            Tu crois que parce le logiciel est libre il sera bien securise' des la creation du service.

            Encore une fois, je ne mettrais JAMAIS mon profil en ligne sur un site *recent* (qui plus est, unique) dont les sources sont accessibles.

            Encore une fois, on ne parle pas de *ta* version du logiciel, mais de la *seule et unique* instance qui tourne, et sur laquelle tout le monde s'acharne.


            >> - Si tu as un gros projet bien répandu, ce sont plutôt des hackers qui vont s'intéresser à ton projet, et par civilité, ils vont te prévenir de la faille, peut-être même t'envoyer un patch, le tout avant de dévoiler la faille au grand jour.

            Ouais, la marmotte, le chocolat. Je doute que les gens qui s'attaquent a des cibles donnees (banques, reseaux sociaux, etc) aient un comportement civil. Leur but est la peche aux infos.


            >> - Comment sais-tu que FB et autres sont si bien sécurisés? T'as auditionné le code?

            J'ai pas dit qu'ils etaient bien securises, mais que je leur *ferais* paradoxalement (?) plus confiance sur certains points (et je proposais un moyen de garantir la secu de la version libre).


            >> - Comment tu sais que FB n'est pas déjà régulièrement hacké mais que les intrus n'a juste pas fait de dégât apparent?

            Comme tu l'as dit, les gentils hackers leur envoient des rapports de bugs !


            >> - Enfin, pour la vie privée: si je pirate ton compte mail perso, je ne vais pas y être en plein dedans, ta vie privée?

            D'ou ma proposition: stockage de donnees chiffrees'. Meme si une faille montre mes fichiers a tous le monde, seules les personnes dont j'ai utilise la clef publique pour chiffrer (la clef qui chiffre) les donnees sauront acceder a ma vie privee, tout comme avant, ni plus ni moins.
    • [^] # Re: Ma vie privée, en accès libre

      Posté par . Évalué à 1.

      Grâce au code en accès libre, j'ai envie de dire qu'on aura souvent des failles de sécurité qui mettent en danger les communications privées.

      Au début je te croyais ironique, ça m'a fait sourire, mais tu sembles convaincu puisque tu insistes.

      Je ne veux même pas alimenter le troll, juste constater que ça y est, nous y sommes: c'est malheureusement le prix à payer pour la démocratisation de Linux. Ce prix est-il raisonnable ?
  • # 9730 sur 10000

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Tiens, ça me fait penser aux spams qui promettent des millions mais il faut avancer 270€ pour pouvoir tout recevoir ;-)

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

  • # Sur ce sujet

    Posté par . Évalué à 3.

    20 minutes vient de publier un article qui s'appel :

    10 bonnes raison de d'abandonner facebook

    http://www.20minutes.fr/article/402533/High-Tech-10-bonnes-r(...)

    qui est une traduction d'un article de gizmodo :

    http://gizmodo.com/5530178/top-ten-reasons-you-should-quit-f(...)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.