Journal Vente liée : comment se tirer soi-même une balle dans le pied

Posté par (page perso) .
Tags :
10
6
nov.
2011

Introduction : l'achat d'un ultra-portable

Pour des raisons professionnelles, j'ai récemment eu à acheter un ultra-portable. Mes critères principaux étant l'autonomie et le poids de la bête (et un budget à moins de 700€), après lecture de différents articles, de comparatifs et recherche sur les sites de vente en ligne, deux modèles restaient en lice :

J'en profite au passage pour "plusser" le site de vente en ligne materiel.net qui a le très bon goût de proposer systématiquement un lien vers la fiche produit du constructeur.

Mon choix final s'est porté sur le Toshiba qui pour un poids équivalent propose un écran plus grand et un lecteur/graveur de DVD (mais un OS 32bit).

Vente liée, un packaging à la va-vite...

Le Portégé R700-1EZ est un ultra-portable comportant deux emplacements pour des barrettes mémoire. Il supporte jusqu'à 8Go de RAM. Mais le système d'exploitation associé est Windows 7 32bit supportant jusqu'à 4Go de RAM max ; en réalité environ 3Go de RAM seulement sont disponibles.

Après différents coups de fil aux vendeurs, il n'est pas possible de changer ce système (ou alors il faut acheter une nouvelle licence, ce qui est évidemment possible).

Ou une insatisfaction calculée ?

Le hic, dans cette histoire, c'est que bien qu'utilisateur convaincu de GNU/Linux depuis des années, je souhaitais utiliser un système d'exploitation Microsoft, pour différentes raisons, et notamment parce que le matériel est livré totalement fonctionnel, notamment en ce qui concerne la protection antichoc des disques durs et la gestion de la batterie via un mode "éco" qui règle tout seul les paramètres qui vont bien pour optimiser l'autonomie de l'ordinateur.

On dit souvent que la vente liée est néfaste parce qu'elle ne laisse pas le choix à l'utilisateur du système qu'il va utiliser. Sous-entendu (en tout cas pour moi) : on verrouille la concurrence. Le dilemme auquel j'ai du faire face est néanmoins encore plus vicieux : j'avais décidé d'utiliser un système Microsoft - et j'étais prêt à payer le prix proposé pour cela, mais la vente liée fait de moi un insatisfait parce qu'un produit inadapté m'est imposé, et que le produit adéquat existe dans la même gamme chez le même fournisseur.

Mon insatisfaction pourrait aisément être résolue de deux manières :

  • ne pas acheter cet ordinateur,
  • acheter une licence Windows 7 64bit supplémentaire.

Les mauvaises langues diront sans doute que je n'aurais pas dû acheter ce modèle... disons que j'ai fait le choix de la moindre insatisfaction ;)

Conclusion : vente liée, paradoxalement un pas de plus vers les logiciels libres.

Mon insatisfaction sera probablement résolue par le choix de la troisième voie (non évoquée ci-dessus car "pas si aisée que cela") : le double boot. La conclusion de ce journal est donc plutôt positive pour les logiciels libres puisque la vente liée m'aura re-poussé vers l'utilisation de systèmes libres :)

  • # En clair

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    D'après ce que j'ai compris : il voulait du windows 7 64 bits mais y avait que du 32 donc il a quand même acheté le pc et il virera windows pour mettre linux

    Et ça uniquement parce que windows 7 ne détecterais pas toute la ram

    Suis le seul a ne pas trouver son journal très clair?

    Sinon la troisième voie est quand même hyper facile, j'ai jamais rien eut a faire car linux détecte le windows et le laisse tranquille...

    • [^] # Re: En clair

      Posté par . Évalué à 10.

      Et donc il a payé une certaine somme pour windows pour rien finalement.

      Il l'a pris, il a tout compris...

    • [^] # Re: En clair

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Oui son journal est clair.
      Un OS 32 bit ne peut pas adresser toute la ram au delà de 3 Go.
      Ce qui est le plus surprenant, c'est de mettre un windows 32 bit sur un cpu de 64 bit.

      • [^] # Re: En clair

        Posté par . Évalué à 3.

        Un os 32bit peut adresser toute la RAM au dessus de 4Go.
        Par contre les programmes ne pourront pas utiliser plus de 4Go (par applis).

        Ca s'apelle PAE ( Physical_Address_Extension ), et windows le supporte depuis au moins 2003.

        Ensuite que ce ne soit pas installé/configuré sur w7 j'en sais rien.

        • [^] # Re: En clair

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Chez moi, Windows 7 32 bit ne vois que 3 Go au maximum.

          • [^] # Re: En clair

            Posté par . Évalué à 2.

            Microsoft fait ça pour augmenter la compatibilité avec les pilotes apparemment...

            De toute façon, plus de 3Go de ram sur une machine 32 bits, c'est souvent un mauvais calcul...

            • [^] # Re: En clair

              Posté par . Évalué à -3.

              j'ai 8 Go et un OS 32-bit, qu'elle est le problème? Je les utilise pleinement, ET c'est sans doute ce qu'il y a de plus efficace pour ce que je fais qu'un OS 64-bit (des appli 64-bit consommeraient trop).

              • [^] # Re: En clair

                Posté par . Évalué à 4.

                Le problème, c'est que le noyau ne peut pas adresser toute la RAM à la fois (adressage virtuel trop court), il se retrouve alors à jongler régulièrement avec les tables de pagination pour satisfaire les requêtes de l'espace utilisateur. Sur un système 64 bits, le noyau a accès intégral à la mémoire physique sans devoir toucher aux tables de pagination.

              • [^] # Re: En clair

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                j'ai 8 Go et un OS 32-bit, qu'elle est le problème?

                Essaye de faire un malloc (5000000000) pour voir. Chez moi ça marche. Bon, c'est un exemple stupide, mais c'est pour montrer qu'une appli ayant besoin de plus de 4 GB de RAM (et il y en a, on y arrive vite en données à avoir en RAM dans certains domaines) va ramer sur ta machine, si elle accepte de tourner (il y a des applis qui ne sont plus compilées officiellement que pour x64)

                ET c'est sans doute ce qu'il y a de plus efficace pour ce que je fais qu'un OS 64-bit (des appli 64-bit consommeraient trop).

                Tu as déjà fait un test? Combien de pointeurs en RAM pour combien de données? Allez sur 8 GB, j'imagine bien 0.1% de conso en plus... Quelle consommation!

                Sans compter que non, ce n'est pas efficace, ton OS devant s'amuser à jongler avec la translation de pointeurs et compagnie. C'est juste un pis-aller quand on ne peut pas faire autrement à cause de certaines applis (en théorie, il y a toujours quelques masochistes).

                • [^] # Re: En clair

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Essaye de faire un malloc(5000000000) pour voir. Chez moi ça marche.

                  Oui, chez moi aussi ca marche, sur un systeme 32bits avec 1Go RAM (et autant de swap). Etonnant, non ?

                  Par contre, un calloc(5000000,1000) échoue. Tu vois pourquoi ?

                  • [^] # Re: En clair

                    Posté par . Évalué à 7.

                    Oui, chez moi aussi ca marche, sur un systeme 32bits
                    avec 1Go RAM (et autant de swap). Etonnant, non ?

                    Sur ton système 32 bits, le paramètre de malloc() est un entier 32 bits :

                    >>> 5000000000 & 0xFFFFFFFF
                    705032704
                    
                    

                    Tu as donc alloué 700 Mo.

                  • [^] # Re: En clair

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Pwned :)

                    La prochaine fois, je jouerai avec malloc(4294967295)!

                    • [^] # Re: En clair

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Désolé, moi aussi je me suis fais avoir il y a très longtemps ;)

                      Mais tu devrais vraiment faire ton test avec calloc() plutôt que malloc(). Sur une autre machine (512Mo RAM + 300Mo swap), avec allocation de 500,000,000 octets dans une boucle, le programme réussit 5 malloc() consécutifs, le 6ème échoue... Par contre, avec calloc(), le premier passe, mais ca échoue dès le deuxième.

                      Bref, c'était juste pour pinailler.

                • [^] # Re: En clair

                  Posté par . Évalué à 1.

                  un vieille article :
                  http://benjchristensen.com/2007/02/16/32-bit-versus-64-bit-jdk-memory-usage/

                  il y a plusieurs façon d'adresser la mémoire en java, mais ça te donne une petite idée.

                  • [^] # Re: En clair

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Ca ne donne aucune idée du ton lien. Y'a zero info dans la page et ca date de la préhistoire. Si tu veux donner une petite idée voici les empreintes mémoires des différents objets en Java; respectivement en 32 bits; 64 bits avec compressed pointer (par défaut), et 64 bits sans compressed pointer

                    Pointeur: 4 / 4 / 8
                    En-tete objet: 8 / 12 / 16
                    En-tete tableau 12 / 16 / 24
                    Superclass pad: 4 / 4 / 8

                    Bon de toute facon, un set avec un boxing de type primitif t'ammène facilement à des overhead de 20x par rapport à du code optimisé pour l'empreinte mémoire.

                    Par contre ta VM en 32 bits elle va exploser en vol dès que tu vas avoir un tout petit millier de threads. Tout dépend des usages...

                    • [^] # Re: En clair

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Quel est l’intérêt d’avoir un millier de threads ?

                      • [^] # Re: En clair

                        Posté par . Évalué à 6.

                        Ca dépend. Ca peut avoir un interet dans ton archi (des IO bloquantes avec un client par thread sont une option parmi d'autres) mais ca peut aussi être un exercice imposé. Par exemple vouloir monitorer stdout/stderr d'un paquet de processus, Java te retournant un stream qui n'est pas un selectable channel tu dois avoir 2 ou 3 threads par processus monitorés ca monte très vite... De même un pauvre service RMI qui se prend un pic de charge ponctuel, ca arrive vite.

                        Dans tout les cas vouloir tirer des généralités sur des performances d'une application non définie sur une architecture non définie avec une workload non définie me laissera toujours dubitatif. Y'a des avantages et des inconvénients à beaucoup de choses...

                        • [^] # Re: En clair

                          Posté par . Évalué à 1.

                          La gestion d’autant de threads est très consommatrice en ressources, non seulement la création est coûteuse, mais aussi le fait d’avoir beaucoup de processus en attente du CPU. Dans le calcul scientifique on créera plutôt un pool de threads (~ nombre de cœur de la machine, à la petite blague près) qui vont traiter une liste d’attente (que ce soit une liste en dur, aka boucle for ou une liste dynamique). Tout ce qui est serveur pour répondre aux requêtes des clients devrait pouvoir être programmer comme ça, un thread s’occupe de mettre les requêtes en file d’attente, les autres de traiter les requêtes, non ?

                          • [^] # Re: En clair

                            Posté par . Évalué à 4.

                            Comme dit plus haut. Ca dépend de ce que tu veux faire... Décider qu'une archi est meilleure qu'une autre abstraitement ca me parait assez léger.

                            Pour de l'HPC je ne vois pas de cas ou ca pourrait se justifier effectivement. Pour des serveurs là ca se discute. Je ne dis pas que c'est toujours une bonne solution, car ce n'est pas le cas. Si c'est pour écrire un serveur HTTP qui livre du contenu statique ca semble pas la meilleure option effectivement. Par contre je dis qu'il existe des cas où une architecture comme cela fait sens.

                            Il y a des très gros à priori sur les perfs de ce modele alors que les bench montrent que quand c'est adapté ca marche plutot bien tant niveau perf que scalabilité (je me souviens de http://www.mailinator.com/tymaPaulMultithreaded.pdf).

                            Le problème du multithreadé c'est que derrière de bonnes intentions ca reste assez facile de fracasser ces perfs théoriques sur des erreurs. Il y a très peu de gens capable designer et d'implémenter quelque chose de performant de bout en bout. Et tu te retrouves effectivement à faire des bêtes thread pools, avec gavé de structure partagées, ou t'auras quand même gras de context switchs et de perte d'affinitée proc, sans pouvoir gérer les pics de charge, et tu supposes que ton résultat est plus performant et plus scalable que l'autre solution. Pas dit... Je vais pas trop détailler mais si ca t'intéresse y'a de très bons articles sur l'implémentation correcte d'un producteur/consommateur là: http://mechanical-sympathy.blogspot.com/ . Et encore une fois une telle archi ne s'adapte pas à tout les problèmes, ni tout les protocoles.

                    • [^] # Re: En clair

                      Posté par . Évalué à 0.

                      Je voulais juste donner un ordre de grandeur concernant la différence de consommation mémoire entre une application 32 et 64 bits. Ca montre juste que c'est beaucoup plus que 0.1%. J'aurais preferer trouver un exemple avec ff ou Libreoffice.

                • [^] # Re: En clair

                  Posté par . Évalué à -4.

                  J'ai fait un test, ça consomme 30% en plus en 64-bit (j'ai fait 5 ans d'optimisation CPU zen C et Fortran, je suis pas le genre de gus à arriver comme une quiche à dire "Essaye de faire un malloc (5000000000) pour voir..")

              • [^] # Re: En clair

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Sur un OS windows ? Tu utilises PAE ?

              • [^] # Re: En clair

                Posté par . Évalué à 4.

                j'ai 8 Go et un OS 32-bit, qu'elle est le problème? Je les utilise pleinement, ET c'est sans doute ce qu'il y a de plus efficace pour ce que je fais qu'un OS 64-bit (des appli 64-bit consommeraient trop).

                Ca se discute.... Le plus efficace à de bonnes chances d'etre un OS 64 avec des applis en mode compat 32 bits.

                Tu peux faire tourner tes applis en 64 si tu as besoin (gros espace d'adressage pour le process, nombre de registres, registres 64 bits etc.). Et tu peux faire tourner tes applis en 32 bits si besoin (taille des pointeurs & données, moins de pollution de cache). Avoir un OS en 32 ne t'apporte rien. Au contraire tu t'ajoutes des contraintes bien pourries. Sans parler des limites que tu vois (espace d'adressage des process < 3Go), un système en 32 bits implique quelques petits détails comme l'HIGHMEM... Ton noyau n'est pas capable d'adresser toute ta RAM donc il s'amuse à passer son temps à mapper/demapper les pages entre les zones HIGHMEM et NORMAL. Ca peut impliquer que tu n'arrives pas à utiliser ta RAM ou que les caches vont être purgés beaucoup plus tôt.

                Un OS 32 bits cela impose de bosser avec les limitations du x86. Un OS 64 bits ca permet au noyau de pas de tapper des limitations d'il y a 15 ans. Libre aux applis de choisir si elles préfèrent les avantages de l'x86 ou de x86-64 vu que y'a un subtile compromis perf/memoire entre ces deux archis. Et le meilleur sera clairement l'ABI x32 qui permettra de tirer parti de l'archi x86-64 sans exploser le footprint et polluer le cache quand ce n'est pas nécessaire.

          • [^] # Re: En clair

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Ah, en lisant les commentaires en dessous, on peut apparemment activer PAE.

          • [^] # Re: En clair

            Posté par . Évalué à 2.

            Il faut activer le PAE. C'est le cas par défaut sous linux (enfin, ça porte pas le même nom, mais c'est un équivalent...).

            Sinon, il me semble que sur des grandes quantité de RAM (plus de 4Gio), cela provoque des pertes de performances, rendant le supplément de RAM beaucoup moins intéressant. Le "PAE" de linux étant plus performant de mon point de vue (testé sur des serveurs de 8Gio de RAM avec Windows 2003 serveur 32 bit et CENTOS x86) (pas de test réels, juste un ressenti).

            • [^] # Re: En clair

              Posté par . Évalué à 3.

              Le "PAE" de linux étant plus performant de mon point de vue
              (testé sur des serveurs de 8Gio de RAM avec Windows 2003
              serveur 32 bit et CENTOS x86) (pas de test réels, juste un
              ressenti)

              Vu que c'est le même (il est intégré au CPU), il ne risque pas AMA d'être plus rapide.

              • [^] # Re: En clair

                Posté par . Évalué à 2.

                Ha ben c'est linux qui est plus rapide alors (bon en même temps, j'aurais du m'en douter!)
                Effectivement, le Physical de PAE m'avait échappé...Mea Culpa!

  • # Reinstall

    Posté par . Évalué à 7.

    A ma connaissance, il n'y a q'une licence Windows 7 Professionnel, que ce soit du 32 ou du 64. Maintenant je ne connais pas la problèmatique des licences OEM.

    Normalement la clé située sous ton ordinateur doit fonctionner avec un DVD Windows Seven ordinaire (32 et 64)

    • [^] # Re: Reinstall

      Posté par . Évalué à 1.

    • [^] # Re: Reinstall

      Posté par . Évalué à 3.

      Je ne sais pas si ça marche, mais il est vrai qu'il ne coûte rien de télécharger l'ISO de la version 64 bits correspondante (disponible légalement en HTTP apparemment) et de se servir de la clef inscrite au dos de la machine pour l'activer. Du même coup, on se débarrasse des merdes inutiles préinstallées par le constructeur ; il ne reste qu'à installer les drivers/logiciels spécifiques (comme la protection anti-choc) qui doivent se trouver sur le site du même constructeur.

      • [^] # Re: Reinstall

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        (disponible légalement en HTTP apparemment)
        tu as l'adresse officielle ?

        j'ai cherché un peu, mais les seuls téléchargements non payant que j'ai trouvé sont les Services Pack

        ça me serait bien utile pour dépanner certains utilisateurs qui n'ont pas eu la "chance" d'avoir un dvd physique et qui n'ont pas généré le "cd restore/backup" avant que leur système n'en soit plus capable (ils ont donc la clé collée sur le boîtier, mais pas de média pour réinstaller !)

        Envoyé depuis mon Archlinux

      • [^] # Re: Reinstall

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Il y a très peu de chance que cela fonctionne.
        La raison est que le numéro de licence inscrit au dos de l'ordinateur n'est compatible qu'avec le Windows estampillé Thoshiba (dans son cas).

        Il y a du code dans ce Windows en particulier qui va chercher dans le hardware (dans le BIOS, ou dans une section cachée de la partition "0" du disque dur) une "signature" Toshiba. Cette signature est comparée avec le numéro de série, et si cela ne correspond pas, soit le Windows refuse de démarrer, soit il te dit que tu utilises un soft piraté.

        C'est donc trois paramètres qui doivent être associés ensemble:
        - le numéro de série
        - le hardware (BIOS, disque dur, ou autre)
        - le Windows lui-même.

        Pour faire simple:
        - le numéro de série ne fonctionnera pas avec un autre Windows (oem d'un autre constructeur, ou version "boite"). Pas plus qu'il ne fonctionnera avec avec un autre hardware. Plus exactement, si le constructeur ou le modèle sont différents
        - le windows pré-installé, ou sauvegardé sur un CD, ne fonctionnera pas avec un autre numéro de série (sauf même constructeur, voir même modèle). Pas plus qu'avec avec un autre hardware.
        - le hardware fonctionnera uniquement avec le couple licence + Windows déjà installé. Ou alors, avec un autre OS (Linux, ou version "boite" de Windows)

        • [^] # Re: Reinstall

          Posté par . Évalué à 2.

          Le numéro de série collé sur le PC n'est pas le même que celui contenu dans les préload OEM qui exploitent des clés "génériques" (par modèle ou marque, je ne sais pas) : les CD de restauration fournis avec tous ces PC ne demandent d'ailleurs (généralement) pas de clef, et ne nécessitent pas plus d'activation grâce au "certificat" dans le BIOS.

          La clé fournie sur le PC permet quant à elle d'être activée sur les serveurs de Microsoft avec un CD "standard". Les versions "boites" sont fournies avec deux CD 32 et 64 bits, mais une seule clef, je ne pense pas que les clefs OEM soient différentes en ce sens mais c'est peut être un choix de l'obscure politique commerciale de Microsoft.

          Les fichiers ISO de Windows 7 SP1 sont disponibles en téléchargement sur le net (utilisables 30 jours sans activation), donc à tester, de toute façon l'activation sera là pour te dire si tu as le droit ou pas !

      • [^] # Re: Reinstall

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Hello,

        Je ne sais pas si ça marche, mais il est vrai qu'il ne coûte rien de télécharger l'ISO de la version 64 bits correspondante (disponible légalement en HTTP apparemment) et de > se servir de la clef inscrite au dos de la machine pour l'activer.

        Mais cette manipulation implique de réinstaller l'OS (enfin, je pense). Tant qu'à faire de se taper ce travail, autant installer un système d'exploitation libre...

  • # PAE?

    Posté par . Évalué à 2.

    Si il n'y a que la quantité de RAM gérée qui pose problème je pense que activer le PAE résoudra le souci sans double-boot.

    Cependant je suis curieux de savoir à quel point Windows gère mieux la batterie que Linux. De même la protection anti-choc n'est-elle pas pris en charge sous Linux?

    Je ne veux pas forcement lancer de troll mais comme je compte acheter un laptop prochainement la question de l'autonomie m’intéresse :)

    • [^] # Re: PAE?

      Posté par . Évalué à 2.

      • [^] # Re: PAE?

        Posté par . Évalué à 1.

        Je n'ai pas compris pourquoi le PAE n'était pas pertinent. Ton lien donne juste la quantité de mémoire que gère Windows sans PAE (par contre j'étais pas au courant des limites de mémoire selon la version... y'a pas de raison technique j'imagine).

        • [^] # Re: PAE?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Oui aucune raison, pour starter ils ont aussi viré la possibilité de changer le fond d'écran et d'utiliser aéro

        • [^] # Re: PAE?

          Posté par . Évalué à 1.

          "Ton lien donne juste la quantité de mémoire que gère Windows sans PAE"

          Non, cela donne la quantité de mémoire que gère un Windows tout court (avec ou sans PAE).

          • [^] # Re: PAE?

            Posté par . Évalué à 2.

            Oui j'ai lu le lien un peu vite, apparemment les limites données pour windows server 2008 dépassent 4go avec x86 en spécifiant que le PAE doit etre activé. Du coup même avec le PAE pas possible de gérer plus de 4go de ram en 32 bit sous seven contrairement à ce que je disais.

            J'avoue que je ne m'attendais pas à ne pas pouvoir profiter du PAE sous windows 7. D'après ton lien plus bas c'est parce que cela peut poser des problèmes avec certain drivers, mais ça n'empeche pas de laisser une option pour l'activer, même cachée. Là il faut modifier le binaire du kernel...

      • [^] # Re: PAE?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        PAE est disponible pour Windows xp → 7 en 32 bits: http://msdn.microsoft.com/en-us/library/windows/desktop/aa366796%28v=vs.85%29.aspx

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: PAE?

      Posté par . Évalué à 10.

      Les noyaux récents souffrent d'un "bug" : ils font l'inimaginable, ils essayent de respecter la norme ASPM (gestion de l'énergie en PCI : extinction des périphériques PCI pour économiser de l'énergie).
      Donc quand le BIOS dit "Il n'y a pas d'ASPM ici", Linux dit "ha, zut, tant pis alors". Or, sous windows, on ne sait pas comment c'est déterminé... En tout cas pas comme ça.
      Résultat : la majorité des machines récentes ont un bios qui dit "Il n'y a pas d'ASPM ici", et donc Linux, par sécurité (cela pourrait endommager le matériel) le désactive.

      Contournement 1 : ajouter au boot l'option pcie_aspm=force
      Contournement 2 : faire du reverse engineering de cette partie de windows et faire les modifs requises pour Linux.

      • [^] # Re: PAE?

        Posté par . Évalué à 3.

        Un peu comme l'ACPI apparemment. Ça touche beaucoup de laptop ça? De plus pourquoi ce n'est que sur les noyaux récent, l'ASPM n’existait pas avant?

        • [^] # Re: PAE?

          Posté par . Évalué à 5.

          Ça touche beaucoup de laptop ça?

          A priori, beaucoup beaucoup... (plus de 75%)
          Ça touche également de nombreuses machines de bureau. Un bon correctif serait que les fabricants corrigent leurs BIOS. Gigabyte a déclaré à propos de ce bug "ben, utilisez windows"... Donc c'est mal barré.

          Sinon ça touche que les noyaux récents parce qu'avant ils activaient l'ASPM comme des brutes, ce qui était dangereux et plantogène sur certaines machines...

          • [^] # Re: PAE?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Ce serait pas mal de proposer une option dans la configuration de l'énergie de gnome. Avec un texte prévenant des problèmes éventuels. Mais je pense que c'est même pas la peine de proposer un patch.

            Envoyé depuis mon lapin.

            • [^] # Re: PAE?

              Posté par . Évalué à 10.

              Ce serait pas mal de proposer une option dans la configuration de l'énergie de gnome.

              Une quoi dans la quoi ?

            • [^] # Re: PAE?

              Posté par . Évalué à 4.

              "Cliquez ici pour tirer à pile ou face et risquer d'endommager définitivement votre matériel"

              Ouais, ça aurait de la gueule comme option.

              • [^] # Re: PAE?

                Posté par . Évalué à 2.

                Et il y a un moyen de savoir si l'activer manuellement peut causer un danger pour l'ordi ?

                • [^] # Re: PAE?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                  Oui, il suffit de l'activer manuellement et de se rendre compte des effets.

                  « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: PAE?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                    la dernière fois que je l'ai fais, je n'ai pas eu particulièrement de pro

    • [^] # Re: PAE?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Cependant je suis curieux de savoir à quel point Windows gère mieux la batterie que Linux.

      Je ne saurais pas te dire, je sais juste que les infos qu'on trouve concernent Windows et correspondent au cahier des charges que j'ai établi avant l'achat.

      De même la protection anti-choc n'est-elle pas pris en charge sous Linux ?

      Elle est prise en charge avec certains modèles, pas avec tous. Dans le cas du modèle dont j'ai fait l'acquisition, j'ai trouvé ça : http://ubuntuforums.org/showthread.php?t=1550219 . C'est un peu vieux, ça a peut-être (sans doute) évolué depuis, mais je n'ai pas cherché.

  • # double boot : "pas si aisé que cela"

    Posté par . Évalué à 1.

    Je suis sur que tu es capable de mettre en place un dual boot. L'installateur de certaines distributions (Ubuntu) permet de le faire automatiquement sans avoir à gérer manuellement les partitions si c'est ça qui te fait peur.

    • [^] # Re: double boot : "pas si aisé que cela"

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Oui, tout à fait. Quand je dis "pas si aisé que cela", je parle de l'utilisation. En ce qui concerne l'installation, effectivement, c'est très facile.

    • [^] # Re: double boot : "pas si aisé que cela"

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Si il veut garder son Windows opérationnel, ce n'est clairement pas si évident que cela:
      - Si Linux écrase le MBR, le Windows a de fortes chances de ne plus accepter de booter, du fait de protections internes à Windows Vista/7. Le mieux est sans doute de laisser le boot loader de Windows se charger du boot, et de le configurer pour qu'il propose une option de boot pour Linux.
      D'un point de vue "libriste", c'est inacceptable.
      Voir à ce sujet: http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/comment_amorcer_ubuntu_avec_ntldr et/ou http://doc.ubuntu-fr.org/tutoriel/comment_amorcer_ubuntu_avec_bootmgr et/ou http://doc.ubuntu-fr.org/cohabitation_ubuntu_windows
      - Si les partitions de Windows sont déplacées, la piste "0" du disque va sans doute être modifiée, et il y aura perte des informations de signature. Le Windows refusera alors de booter
      - Si la partitions Windows est re-dimensionnée, potentiellement le mécanisme de restauration de Windows ne fonctionnera plus. J'ai en effet eu le cas pour un ordinateur, où le mécanisme de restauration ne fonctionnait que si la partition avait une taille bien précise. Afin de contourner le problème, j'ai utilisé un mécanisme de backup/restauration différent (clonezilla, ou tout autre soft du même type), et j'ai procédé à mon propre backup.

      • [^] # Re: double boot : "pas si aisé que cela"

        Posté par . Évalué à 1.

        Pour ma part, j'ai installé plusieurs fois une mandriva en double boot avec vista ou seven (sur des machines Dell) en installant grub sur le mbr. Pour les w7, faut faire désormais une sorte de récupération suite à cela, mais ensuite grub, mandriva et w7 fonctionnent sans problème dans cette configuration.

        • [^] # Re: double boot : "pas si aisé que cela"

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          faut faire désormais une sorte de récupération suite à cela

          mouais, un chkdsk lancé automatiquement au boot vu que la taille de la partition est généralement changée au passage (15 Go ça devrait pourtant suffire, il faut souvent laisser 30 Go pourtant...).

      • [^] # Re: double boot : "pas si aisé que cela"

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Je réponds juste sur le premier point. J'ai installé hier pour un tiers une distro sur un Samsung RV720, préinstallé avec W7. Grub2 s'est logé dans le MBR, et tout fonctionne sans aucun souci. Ce n'est pas la première fois que je le constate (a vrai dire, je ne me suis jamais inquiété sur ce point précis, sauf en cas de tatouage, mais je n'en ai jamais vu).

      • [^] # Partitions

        Posté par . Évalué à 2.

        - Si la partitions Windows est re-dimensionnée, potentiellement le mécanisme de restauration de Windows ne fonctionnera plus.

        J’ai vu le cas sur un portable récent (HP ou Compaq il me semble) des quatre partitions primaires prises d’origine : une pour le gestionnaire de démarrage (?), une pour Windows, une pour des outils de diagnostic constructeur, une pour le truc de restauration.

        Dans le doute, j’ai sacrifié le truc de restauration en me disant que de toute façon, il ne serait pas fichu de fonctionner correctement après une modification du partitionnement.
        Si on peut considérer son fonctionnement normal comme correct : je n’ai pas essayé ce genre de truc depuis des années, mais je suppose qu’il efface la partition Windows avec les données qui sont dessus, non ?

        Quatre partitions d’origine et pas une pour les données ! Tout système devrait proposer à l’installation de faire une partition séparée pour les données.

        Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

        • [^] # Re: Partitions

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Quatre partitions d’origine et pas une pour les données ! Tout système devrait proposer à l’installation de faire une partition séparée pour les données.

          Sur mon Toshiba, il y a 2 partitions : une de 150Go pour le système et une de la même taille pour les données (qui contient le système de restauration).

          Tiens d'ailleurs, où sont passés les 20Go restant ?!

          • [^] # Re: Partitions

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Tiens d'ailleurs, où sont passés les 20Go restant ?!

            • soit la différence entre Gio et Go ;-) cf. fr:gibioctet
            • soit dans une partition de restauration

            Quatre partitions d’origine et pas une pour les données !

            C'est ce que j'avais eu sur mon HP Probook, particulièrement pénible d'autant que les 4 partitions étaient des partitions primaires en plus.
            D'après mes notes http://mageiacauldron.tuxfamily.org/InstallLaptopHpProBook6460b j'ai flingué la partition HP_TOOLS (pensant qu'elles sont sans doute sur un DVD que je n'utiliserai pas : il m'indiquait de 2 à 6 DVD pour la sauvegarde système initiale iirc, hors de question de perdre du temps à ça...).

  • # x121e

    Posté par . Évalué à 4.

    Bon, si ça peut te faire plaisir, le x121e fonctionne très bien sous Linux (pour le lecteur de cartes, nécessité d'un noyau récent ou d'installer le driver rts_pstor de chez Realtek), et le Windows livré est 64 bits :)

    • [^] # Re: x121e

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Le confort d'un écran 13.3 au lieu du 11.6 (+ le lecteur/graveur de DVD + le boîtier métalique) pour un poids équivalent a fait que le Windows 64bit n'a pas été suffisant pour inverser la tendance.

      Tu as quoi en autonomie ?

      • [^] # Re: x121e

        Posté par . Évalué à 5.

        6 à 7h (sous Linux), mais je l'utilise peu pour l'instant.
        Pour moi le critère principal est la portabilité, donc la taille de l'écran et l'absence de bidule DVD m'arrangent plutôt. En fait je voulais un remplaçant à mon netbook cassé, mais qui soit moins poussif qu'un Atom.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.