• # Un peu fort de café

    Posté par . Évalué à 10.

    Oui mais bon, c'est un cas Puccino
  • # Sympa !

    Posté par . Évalué à 10.

    J'ai beaucoup aimé le début :

    J'adore ça. Mais aujourd'hui j'ai l'impression que l'on tourne en rond. Foncièrement, je ne vois pas de différence entre un iPad et un PalmPilot [PDA sorti en 1997, NDLR]. Aujourd'hui, ce n'est que du beau superflu, voire une création de nouveaux besoins.

    Pour moi, Facebook démontre l'une des tares qui caractérisent nos pays industrialisés : la solitude. Je suis fasciné par ces nouveaux réseaux sociaux où les gens en disent beaucoup plus qui ne le pensent et en révèlent beaucoup trop. [...] Les gens se mettent en scène, s'invente(sic) un personnage

    Puis ce fut le drame : Aujourd'hui, je dois avoir trois ou quatre ordinateurs allumés en permanence à la maison, sous Linux

    C'était trop beau. Est ce qu'il est impossible de trouver quelqu'un qui ait cet analyse en dehors des utilisateurs de logiciels libres ?


    Ceci dit respect pour le monsieur. Je ne suis pas fan de rap, mais j'irais volontiers lui serrer la louche si l'occasion se présentait.

    Dans son interview, les réponses sont posées, réfléchies, pertinentes et il n'y a (presque) aucune fausse note. Bravo.
    • [^] # Pas étonnant

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Est ce qu'il est impossible de trouver quelqu'un qui ait cet analyse en dehors des utilisateurs de logiciels libres ?

      Je ne sais pas, mais l'intersection des libristes et des gens qui ont une analyse critique de l'HADŒPDI est importante, et ça ne m'étonne pas du tout. Tout simplement parce que cette analyse demande une bonne curiosité technique, et que les libristes sont des gens curieux, et réciproquement, les gens curieux dans le domaine informatique finissent souvent libristes.
      • [^] # Re: Pas étonnant

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        ça se trouve, c'est une moule anonyme parmi tant d'autres sur linuxfr...

        oxmo, si tu nous lis, merci pour l'article :-)
        • [^] # Re: Pas étonnant

          Posté par . Évalué à 7.

          Oui, je vais immédiatement télécharger son oeuvre pour voir si la musique est à la hauteur de ses mots.
          • [^] # Re: Pas étonnant

            Posté par . Évalué à 3.

            Mouais. Fais gaffe que la Sacem ne t'attrape pas.

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Pas étonnant

            Posté par . Évalué à -6.

            Pas besoin de telecharger sa musique...

            De la musique sacem-isee pour quelqu'un qui se dit partisan de l'open-source, geek et libriste, sa musique ne peut clairement etre a la hauteur de ses mots et de son discours.
            • [^] # Re: Pas étonnant

              Posté par . Évalué à 1.

              Ah d'accord. On doit appliquer les mêmes règles à tout les domaines ?
              • [^] # Re: Pas étonnant

                Posté par . Évalué à 3.

                Quand on connait les methodes de la SACEM, honnetment on peut dire que c'est un probleme. Les mecs de la HADOPI sont des enfants de choeur a cote de la SACEM, ces mecs se prennent tous les pouvoirs.

                Venir raconter que l'open-source c'est bien, que l'hadopi c'est un truc depasse et pour autant placer sa musique sous l'autorite de la sacem, c'est de l'ordre du foutage de gueule integral.
                • [^] # Re: Pas étonnant

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Si on aime l'open source, on ne devrais pas confier la gestion des droits de sa musique à un tiers ? Je ne vois pas le lien entre les deux ?
                  • [^] # Re: Pas étonnant

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Je n'ai jamais dit ca, pourquoi reduis tu mes propos ?

                    La realite, c'est que la sacem n'hesite pas a ecumer les ecoles pour venir taxer les kermesses et ce genre de choses

                    Le choix de placer ses droits sur la SACEM (ce n'est pas n'importe quel tiers !) et venir parler la bouche en coeur de l'open-source et d'hadopi, c'est juste une belle contradiction
                    • [^] # Re: Pas étonnant

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Après le lien open-source -> Sacem, j'ai le droit au lien open-source -> kermesse
                      J'ai un peu de mal à suivre ton discours
                      • [^] # Re: Pas étonnant

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Je ne pense que le lien soit si complique, mais je vais t'aider.

                        http://fr.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_des_auteurs,_(...)

                        La SACEM interdit explicitement toute licence un tant soit peu ouverte, comme les creative commons.
                        • [^] # Re: Pas étonnant

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Donc tu persistes, on ne peut pas estimer que le libre est bon pour les logiciel, mais pas pour un autre domaine (encore faut-il que le terme 'libre' soit bien défini dans ce domaine). Pour toi, on doit appliquer la même règle partout.
                          • [^] # Re: Pas étonnant

                            Posté par . Évalué à 3.

                            « C'est chacun son camp, chacun son camp
                            Même le plus niais ne peut le nier
                            C'est pas moi qui l'ai voulu, mais c'est chacun son camp »


                            (Oxmo Puccino)
                            • [^] # Re: Pas étonnant

                              Posté par . Évalué à 6.

                              Décidément, quel poète, doublé d'un critique social hors-normes !
                          • [^] # Re: Pas étonnant

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Oui, je persiste et je signe.

                            Le mouvement du logiciel libre a clairement une passerelle vers la musique via les licences creative commons. Le mouvement des licences CC n'est pas du bidon, c'est qque chose qui existe et qui a une popularite.

                            Je pense qu'Oxmo connait les CC et a fait son choix en connaissance de cause. Il n'a pas a s'en excuser ou quoi, je suis juste dubitatif quand j'entends son discours sur l'open-source et que je les compare avec ses choix.
                            • [^] # Re: Pas étonnant

                              Posté par . Évalué à 2.

                              son discours sur l'open-source et que je les compare avec ses choix

                              Il aime l'open-source, il utilise de l'open-source. Ça me parait cohérent. Peut-être même qu'il contribue.
                              Il n'y a rien d'incohérent avec le fait d'être à la sacem, tu mélange deux domaines qui n'ont rien à voir a part que quelques personnes dans chacun des deux utilisent les même licenses.
                              • [^] # Re: Pas étonnant

                                Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                                Il n'y a rien d'incohérent avec le fait d'être à la sacem, tu mélange deux domaines qui n'ont rien à voir a part que quelques personnes dans chacun des deux utilisent les même licenses.

                                Pas forcément !

                                Le logiciel libre est un mouvement. Comme tout mouvement, il vient avec:
                                - un discours: les licences logicielles libres comme la GPL par exemple
                                - une pensée qui s'exprime par exemple dans les évolutions de la GPL pour tenir compte de certains facteurs nouveaux
                                - une action: le projet GNU, le noyau Linux,etc... tout ce qui nous permet d'avoir des logiciels libres fonctionnels
                                - des arguments construits: les 4 libertés, les réflexions sur les DRM, les brevets logiciels, etc...
                                - des personnes diverses et variées qui font de l'animation: la FSF, Debian, etc...
                                - des variations: OpenSource vs FreeSoftware par exemple

                                En plus de tout ça, le mouvement du logiciel libre a "enfanté" (essaimé) sur d'autres aspects que les logiciels ou le code source.

                                Par exemple, Wikipedia a bien profité du logiciel libre, tant dans son infrastructure qui est construite avec ces briques libres, que dans sa posture de partage et d'ouverture (n'importe qui peut lire et "presque" n'importe qui peut écrire), similaire au partage et à l'ouverture du code dans le logiciel libre, ou bien encore, sur la partie juridique: la licence de publication de Wikipédia est fortement inspirée des travaux menés par le mouvement du logiciel libre. Cf: http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia#Filiations_cultu(...)

                                Un autre exemple est celui des contenus numériques sous licence Creative Commons. Il est peu probable que Lawrence Lessig ait inventé le concept des CC et rédigé le texte de la licence s'il n'y avait pas eu, auparavant, des gens qui avaient exploré le sujet et qui avaient essuyé les plâtres d'un projet de "libération". Ce premier sujet était le logiciel, grâce, entre autre à l'impulsion initiale de RMS. Ca aurait pu être autre chose (la bande dessinée, la sculpture sur grain de riz, etc...) mais, tout a commencé sur le logiciel et le code source qui va avec.

                                Mais, finalement, en plus de cette filiation/essaimage du logiciel libre vers le reste, il y a un concept global de "libération"/"liberté" et de "partage" qui s'applique à plein de domaines différents: les arts, la technique, le logiciel, la cuisine, l'écriture, la musique, etc... Certains secteurs sont plus en avance que d'autres (le premier d'entre eux étant le logiciel).

                                En conclusion, un chanteur, donc un artiste, sensibilisé au "libre" par le logiciel a donc bien compris ce concept global et il sait par ailleurs qu'en plus de ce sujet bien particulier, le "libre" s'applique à d'autres choses, la musique dans son cas. Certes, il est libre de ne pas choisir le "libre" pour la musique, c'est son choix personnel. Effectivement, l'auteur, même sensibilisé, fait ce qu'il veut de ses créations.

                                Néanmoins, les libristes que nous sommes, ont également le droit de lui faire remarquer son incohérence sur le sujet et à quel point son attitude et sa posture manquent d'intégrité.

                                Pour terminer sur ce sujet, rappelons que le rapport de force dans la musique n'est pas en faveur du libre. Les majors ont une action incontestable sur le marché de la musique qu'ils dominent allègrement imposant leurs choix aux artistes et au public. Leur emprise sur la loi et le politique (cf DADVSI, LCEN, HADOPI) est manifeste. Ils tentent de contrôler davantage la norme sociale (plutôt favorable au téléchargement en général, même illégal) à travers des opérations de communication d'ampleur comme la propagande présente sur les DVD (attention, je dis quand même que c'est mal de pirater, mais ce que je souligne c'est la manière de le dire avec l'objectif de modifier le comportement de la société en faveur des intérêts propres des maisons de disque). En face, pour l'instant, nous manquons d'artistes majeurs qui contribuent à la musique libre et à sa diffusion. Oxmo Puccino pourrait en faire partie (même partiellement), c'est d'autant plus dommage pour quelqu'un qui connaît et semble reconnaître le libre.

                                Bénis soyez-vous si vous avez lu jusqu'au bout ;-)
                    • [^] # Re: Pas étonnant

                      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                      La realite, c'est que la sacem n'hesite pas a ecumer les ecoles pour venir taxer les kermesses et ce genre de choses

                      Les artistes mandatent la SACEM pour faire respecter les droits sur les oeuvres qu'ils ont créées.

                      Alors en effet, aller demander à une école de payer des droits pour avoir fait chanter une chanson à des gamins lors d'une fête est moralement vraiment limite, mais ça reste légal et ça correspond à une motivation louable (rémunérer les auteurs des oeuvres utilisées).

                      En ce qui concerne les méthodes de rémunération des artistes par la SACEM, par contre, je ne ferai pas de commentaire. Si un artiste choisit de passer par eux, il adhère à leur méthode de répartition des revenus, et on n'a pas de commentaire à faire là-dessus.

                      En toute logique, ça ne me pose aucun problème. Si l'artiste n'est pas rémunéré car il ne représente pas une part assez grosse du gâteau pour la SACEM, tant pis pour lui.



                      Sur ton autre commentaire, tu dis Les mecs de la HADOPI sont des enfants de choeur a cote de la SACEM, ces mecs se prennent tous les pouvoirs.

                      La différence est que la SACEM est là pour répartir les revenus des artistes, en s'assurant que chaque représentation d'une oeuvre correspond à un versement de droit à l'auteur. C'est conforme à une loi tout à fait acceptable. Quelles que soient leurs méthodes...

                      Mais "tous les pouvoirs", c'est quand même exagéré. Si tu organises une soirée publique avec de la musique libre, tu ne déclare rien à la SACEM et s'ils viennent te voir tu les envoie bouler en disant que tu n'as pas utilisé d'oeuvre qu'ils gèrent, et ça s'arrête là. De toute façon ce n'est pas un organisme public, ils ne peuvent pas aller bien loin sauf à te faire un procès s'ils savent prouver que tu mens.

                      Par contre, la HADOPI se base sur une loi totalement biaisée et inapplicable. Je ne m'étendrai pas sur ce point, on en a déjà assez parlé pour être d'accord là-dessus. De plus, la HADOPI est une autorité publique, investie par la loi, c'est plutôt elle qui serait en mesure de se donner "tous les pouvoirs".

                      https://www.domotego.com/ | https://www.maccagnoni.eu/ | https://www.smm-informatique.fr/

                      • [^] # Re: Pas étonnant

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Qu'Oxmo se mette sous licence non-libre pour gagner sa croute, evidement je peux le comprendre.

                        Mais quand un artiste signe chez eux, il adhere egalement a leurs methodes.

                        C'est cela qui me gene dans cette histoire.
                        • [^] # Re: Pas étonnant

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Je trouve ça bizarre ... tu as bien validé/signé la licence de Microsoft EULA une fois dans ta vie. Par non compréhension/necéssité/ou autre !!

                          Et pourtant on viendra pas te dire que tu es une personne à défendre l'EULA.

                          Ici on parle d'un homme qui met de coté ses opinions (si c'est un libriste) pour son travail. Comme beaucoup d'entre nous passent leurs appréhensions lorsqu'il s'agit de bosser sur une machine sur/sous (dépend du niveau de l'utilisateur ^^) Microsoft Windows.
                      • [^] # Re: Pas étonnant

                        Posté par . Évalué à 5.

                        > Mais "tous les pouvoirs", c'est quand même exagéré. Si tu organises une soirée publique avec de la musique libre, tu ne déclare rien à la SACEM et s'ils viennent te voir tu les envoie bouler en disant que tu n'as pas utilisé d'oeuvre qu'ils gèrent, et ça s'arrête là. De toute façon ce n'est pas un organisme public, ils ne peuvent pas aller bien loin sauf à te faire un procès s'ils savent prouver que tu mens.

                        ce n'est pas ce qui est généralement observé. (man harcèlement)
                        • [^] # Re: Pas étonnant

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Leur approche est généralement très agressive ; les attentes qu'ils ont l'air d'exiger peuvent être excessives, alors qu'ils ne sont pas en position de grand chose – mais ils s'amusent à présenter les choses de manière à faire croire que si aux personnes mal informées, et leur déportent leur travail dessus !

                          C'est quand même très fort ce qu'ils font. Pour donner une idée d'à quel point leur démarche typique est puante : imaginez que la FSF se balade dans des organisations, qu'ils énumèrent tous les softs, et qu'ils demande ensuite à l'organisation qu'elle prouve qu'elle se conforme à la GPL pour chacun de ces softs, ou alors qu'elle démontre qu'elle n'a pas à le faire (par exemple pcq la licence n'est pas la GPL...) – et ce sans pour autant que le représentant de la FSF se donne la peine de faire un quelconque tri ! il poserait même cet ultimatum pour ms windows...
                          • [^] # Re: Pas étonnant

                            Posté par . Évalué à 4.

                            ça me rappelle quelque chose, ça...

                            ah oui, le BSA !
                • [^] # Re: Pas étonnant

                  Posté par . Évalué à 2.

                  ah okkkkkkkkkkkkaye, tu parlais de lui!!!
                  Ses paroles et sa musique ne peuvent pas être à la hauteur de son discours puisqu'il se dit geek, partisan de l'open source et libriste!!!!!!!!!!!!
                  C'est délirant.
                  • [^] # Re: Pas étonnant

                    Posté par . Évalué à 0.

                    Oui. J'avoue que c'est extremiste comme facon de dire.

                    Mais j'apprecie quand je vais ecouter/apprecier un artiste tout d'abord la coherence et la sincerite de sa demarche.

                    Ca te parait peut-etre delirant, mais moi je ne trouve tout simplement pas ca coherent de placer sa musique en mode SACEM et de venir faire des beaux discours sur le nouvel obs. Si encore, il se foutait eperdument de la question, ou encore qu'il en profiter pour expliquer que faire de la musique hors SACEM c'est complique (peut etre il l'a fait par ailleurs, j'en sais rien), c'est quelque chose que je pourrais comprendre, mais la niet; c'est "Faites ce que je dis, pas ce que je fais"

                    Cette incoherence me donne tout simplement pas envie d'ecouter sa musique.
                    • [^] # Re: Pas étonnant

                      Posté par . Évalué à 8.

                      Oui. J'avoue que c'est extremiste comme facon de dire.
                      C'est juste intolérant et idiot au point d'être du délire.

                      Ca te parait peut-etre delirant, mais moi je ne trouve tout simplement pas ca coherent de placer sa musique en mode SACEM et de venir faire des beaux discours sur le nouvel obs.
                      Ca serait incohérent, s'il était ce que tu dis partisan de l'open-source, geek et libriste mais il dit simplement.
                      J'aime cet état d'esprit Open Source et surtout j'aime pouvoir contrôler et savoir ce qui se passe sur ma machine.
                      Bref, tu as projeté ta façon de voir sur la sienne sans penser qu'on puisse en avoir une différente, une autre approche que tu n'as carrément pas perçue et tu t'es mis à parler de la tienne à la place, ça c'est de l'intolérance poussée au délire: la personne dont tu parlais, un oxmo qui serait un "libriste" aka un extrémiste du libre, n'existe pas en dehors de toi.

                      Mais j'apprecie quand je vais ecouter/apprecier un artiste tout d'abord la coherence et la sincerite de sa demarche.
                      Et ça c'est idiot, je ne vais pas écouter/aprécier un artiste, je vais écouter/aprécier une oeuvre. Je m'en bats les couilles de l'artiste, il peut être blanc, noir, de droite, de gauche, apolitique, agnostique, catho, facho, coco, pro apple ou libriste, ça ne m'intéresse pas.

                      En l'occurence, je viens d'écouter, et j'aime bien ses paroles et ses rythmes, ça ne fait pas de moi un oxmiste, mais j'irai peut être à un de ses concerts un jour.
                      • [^] # Re: Pas étonnant

                        Posté par . Évalué à -1.

                        Nous sommes donc tout a fait d'accord.

                        Il a une sympathie pour les logiciels libres dans son discours. Cette sympathie ne se retrouve pas dans la licence de sa musique sacemisee.
                        • [^] # Re: Pas étonnant

                          Posté par . Évalué à 5.

                          Nous sommes donc tout a fait d'accord.
                          Non, efface.

                          Même s'il était incohérent, j'écouterais sa musique. J'aime la cohérence mais pas au point de nier le point de vue des autres, de passer à coté de ce qu'ils peuvent m'apporter, encore moins quand il s'agit d'une oeuvre artistique.
                          De plus, il n'était pas incohérent, l'incohérence que tu as perçue est la tienne, tu devrais appliquer l'intransigeance que tu manifestes à l'incohérence à toi même.
                          • [^] # Re: Pas étonnant

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Qui te dit que j'aime pas sa musique ? Je crois meme avoir ecoute quelques morceaux il y a qques temps et que j'avais pas trop mal aime ce qu'il faisait.

                            Je reagissait juste selon ta formule: Sa musique (du moins sa licence) n'est pas a la meme hauteur que ses propos.
                            • [^] # Re: Pas étonnant

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Ses paroles parlent pas de liberté, de l'impossibilité de la liberté, de la condition humaine, de la vie, de l'amour, de la mort? En quoi elles sont moins hautes que ses propos, les miens ou les tiens?
                              La musique, elle est pas tout ce qui précède par essence, en quoi ça serait moins haut que ses propos?

                              C'est parce que tu mets le libre et ses concepts au dessus de tout qu'ils le sont ou qu'ils le sont pour tout le monde.
                      • [^] # Re: Pas étonnant

                        Posté par . Évalué à 2.

                        je ne vais pas écouter/aprécier un artiste, je vais écouter/aprécier une oeuvre
                        Moi, si Torlvalds se met à la musique et s'inscrit à la sacem, j'arrête d'utiliser Linux !
                        • [^] # Re: Pas étonnant

                          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                          http://www.youtube.com/watch?v=9sJUDx7iEJw

                          DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                          • [^] # Re: Pas étonnant

                            Posté par . Évalué à 1.

                            C'est même pas libre !
                            http://fr.wikipedia.org/wiki/Free_Software_Song
                            les paroles sont distribuées avec une notice de copyright indiquant la date de 1993, et autorisant leur diffusion à condition qu'elles ne soient pas modifiées (« verbatim ») et que la notice soit préservée.

                            Tout fout l'camp (pas libre non plus celle là)...
                            • [^] # Re: Pas étonnant

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Oh mais c'est pas possible c'est libristes, mais c'est une hymne ! imaginez un peu si la Bannière étoilée, God save the Queen/King ou même la Marseillaise étaient modifiables à souhait ? ... euh on me dit dans l'oreillette qu'un groupe appelés les Sex Pistols et un certain Gainsbourg Serge ont déjà osé ... ah, au temps pour moi !

                              Par contre, je viens d'écouter la Free Software Song, elle est vraiment horrible. RMS aurait quand même pu demander un coup de main à John Williams, ils habitaient la même ville à l'époque, non ?
                      • [^] # Re: Pas étonnant

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Je viens de relire ton commentaire, il y en une belle que j'ai loupee:

                        "Et ça c'est idiot, je ne vais pas écouter/aprécier un artiste, je vais écouter/aprécier une oeuvre. Je m'en bats les couilles de l'artiste, il peut être blanc, noir, de droite, de gauche, apolitique, agnostique, catho, facho, coco, pro apple ou libriste, ça ne m'intéresse pas."

                        Ca c'est juste completement faux ! C'est precisement cette interview et ses petits mots doux pro-open source qui t'ont donne envie d'aller ecouter sa musique !
                        • [^] # Re: Pas étonnant

                          Posté par . Évalué à 4.

                          > Ca c'est juste completement faux ! C'est precisement cette interview et ses petits mots doux pro-open source qui t'ont donne envie d'aller ecouter sa musique !

                          Et les autres savent que ca fait plus d'une décennie que c'est un des rares artistes à nous permettre de dire que le rap/hiphop en France n'est pas que de la merde skyrockienne. Et que c'est un peu plus important qu'il utilise Linux.

                          Les temps changent...
                        • [^] # Re: Pas étonnant

                          Posté par . Évalué à 2.

                          C'est precisement cette interview et ses petits mots doux pro-open source qui t'ont donne envie d'aller ecouter sa musique !

                          Pas vraiment, c'est son intérêt à ces questions, et pas seulement à celle de l'open source, mais à hadopi ou facebook, qui m'ont intéressé, c'est à dire son ouverture d'esprit qui m'ont fait espéré des textes et une musique qui ne soit pas seulement une ode à la testostérone. Mais pas le fait qu'il soit d'accord ou pas avec mes opinions.

                          Par contre, là où tu as raison, c'est que dans mon premier commentaire c'est moi qui le premier ait parlé de hauteur, qui ai mis cette notion dans la discussion. C'est donc complètement malhonnête de ma part de te le reprocher par la suite.
                • [^] # Re: Pas étonnant

                  Posté par . Évalué à 10.

                  Premièrement, ce n'est pas lui qui a confié sa musique à la SACEM, mais sa maison de disque.

                  La SACEM, sur le principe, n'a rien de méchant, mais c'est dans la pratique que des responsables agissent parfois d'une manière corporatiste qui n'honore pas toujours l'art et la musique.

                  Après, Oxmo fait de la musique depuis pas mal d'années déjà. Avait-il conscience de la dérive que prend actuellement la protection du droit d'auteur ? avait-il le choix ? peut-il réellement vivre de son métier ailleurs que dans l'écosystème traditionnel de l'édition musicale? peut-il risquer aujourd'hui de se passer de la SACEM et des maisons de disque ? Oxmo a une certaine notoriété en France, mais c'est une petite notoriété. Il n'a quand même pas l'aura internationale de Radiohead pour bouleverser son modèle de distribution tout en gagnant décemment sa vie.

                  Il est libriste, comme il le dit, par souci de contrôle sur ses données et sa façon d'utiliser son ordinateur, mais dans le domaine de l'art il n'a peut-être pas la même conception des choses. Il n'y a qu'à voir la conception du libre par les licences Creative Commons. Sans oublier que les problématiques ne son pas équivalentes, la distribution de l'art étant différente de la distribution de la technique. D'ailleurs, l'informatique libre, qui a deux décennies d'existence derrière elle, a déjà du mal a trouver un équilibre économiquement parlant (sans parler des mastodontes), qu'en est il alors de l'art libre.

                  Bref, je ne suis pas d'accord avec ton point de vue. On ne peut pas porter un jugement tel que le tien sur un artiste qui démontre quand même qu'il a un certain bon sens, une bonne connaissance du sujet et en plus de la sympathie pour le monde libre.
                  • [^] # Re: Pas étonnant

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Après, Oxmo fait de la musique depuis pas mal d'années déjà. Avait-il conscience de la dérive que prend actuellement la protection du droit d'auteur ? avait-il le choix ? peut-il réellement vivre de son métier ailleurs que dans l'écosystème traditionnel de l'édition musicale? peut-il risquer aujourd'hui de se passer de la SACEM et des maisons de disque ?

                    Voilà. Il n'a probablement pas eu le choix ou ne s'est pas vraiment posé la question. Et la SACEM, c'est comme la Mafia, c'est pas facile à quitter.

                    DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

                    • [^] # Re: Pas étonnant

                      Posté par . Évalué à 2.

                      SACEM, c'est comme la Mafia, c'est pas facile à quitter

                      Il parait. En tout cas le premier album d'owmo puccino date de 98 et les licences CC de 2002...Remarque je ne sais pas si Ipot était déjà disponible à l'époque. Il aurait pu se renseigner.
            • [^] # Re: Pas étonnant

              Posté par . Évalué à 1.

              Peux tu développer partisan de l'open-source, geek et libriste que je vois si ça s'applique à moi et que je puisse lire le reste de ta phrase?
            • [^] # Re: Pas étonnant

              Posté par . Évalué à 3.

              Même pour des logiciels, ta critique serait pas valide en fait je trouve:

              Tu peux très bien faire des beaux discours sur la liberté, utiliser les licences les plus privatrices du monde, et quand même produire des bons logiciels.

              Mais je comprends qu'il y a une certaine déception à prendre des positions pro-libres pour ce qui relève du logiciel et à la laisser tomber quand ça commence à relever de sa propre musique.

              Je suis pas vraiment d'accord avec les autres quand ils défendent qu'on doit disjoindre liberté du logiciel et liberté de la musique. Les deux sont clairement liés à mon avis, témoin les drms par exemple, ou la proximité entre certaines licences CC et GPL.
              • [^] # Re: Pas étonnant

                Posté par . Évalué à 3.

                Les deux sont liés ? d'accord.

                Exemple : tu fais une chanson magnifique et un petit malin en profite pour changer les paroles et en faire un hymne nazi (et un point Godwin, un !), tu fais quoi ? tu applaudis ?

                Par contre, Linux est probablement utilisé dans je ne sais quel système de lancement ou de guidage de missile ou un tout autre type d'armes, c'est inévitable, mais c'est juste un outil technique, comme l'uranium d'ailleurs.

                Je crois qu'il y a une grande différence entre l'art et la technique. La GPL est là pour donner la liberté à des technicien de partager un oeuvre technique essentiellement pour l'améliorer et étendre sa diffusion (et empêche par la même occasion d'autres techniciens de se l'approprier à des fins individualistes dans la technique mais pas dans l'économie). Les chansons ne sont pas un oeuvre technique. L'art touche l'âme et a une portée et une influence bien supérieures sur l'humain que la technique. Les CC sont là pour permettre de partager l'art dans ce qui peut raisonnablement être permis. Les DRM n'ont rien à voir car ce sont des moyens de contrôle à but lucratif, ce sont des moyens d'exercer un pouvoir illégitime et ils sont de ce fait contraires aux libertés individuelles, donc à ce qui est raisonnablement permis de faire.

                On peut très bien avoir des conceptions différentes de la liberté, c'est à dire ce qui est raisonnablement permis de faire (en d'autres termes le droit naturel à avoir une certaine marge de manœuvre dans ces actions), selon le contexte présent. Qu'on le veuille ou non, la liberté n'est pas un droit absolu et universel. Et puis n'oublions pas que la liberté c'est aussi le droit de choisir son modèle de diffusion : propriétaire ou libre, le tout c'est de respecter le droit naturel à la marge de manœuvre et ne pas utiliser la fermeture (ou l'ouverture d'ailleurs) pour imposer sa loi aux utilisateurs.
                • [^] # Re: Pas étonnant

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Si je te réponds que je ne sais pas ce que c'est que l'âme, que je ne vois pas en quoi l'art ne serait pas d'abord une technique, et en quoi l'art dépasse la technique ?

                  Tu mets l'art sur un piédestal sur lequel je ne le mets pas. Je ne sais pas précisément définir ce qu'est l'art, mais je ne pense pas que ça soit à raison qu'on mette ce que je reconnais comme art comme supérieur ou inférieur à des productions purement efficaces. Il est tout aussi important de bien vivre (et la technique sert à ça) que de vivre dans le beau (ce à quoi l'art sert).

                  Par ailleurs, si quelqu'un fait un remix nazi d'une œuvre que j'aurais produite, oui, j'applaudirais, j'en suis désolé. Il a exercé son droit de faire des chansons à partir des miennes. Par contre, vu qu'il est probable qu'une telle personne défende des opinions nazies, je me réserve aussi le droit de clamer haut et fort que je ne suis pas d'accord avec lui du tout et ce à cause de ses opinions, non pas parce qu'il a utilisé mon œuvre.
                  • [^] # Re: Pas étonnant

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Juste une petite précision :
                    âme = conscience/psychique humain i.e le petit truc qui nous différencie des autres espèces (sans en faire de nous une meilleure, bien au contraire), rien à voir avec la conception théologique.

                    Maintenant, tu sais.
                    • [^] # Re: Pas étonnant

                      Posté par . Évalué à 3.

                      L'âme, selon certains courants religieux et philosophiques , est le principe vital, immanent ou transcendant, de toute entité douée de vie, pour autant que ce principe puisse être distingué de la vie-même. Les termes originaux (héb. : nèphèsh [נפׁש] ; gr. : psukhê [ψυχή]) employés dans la Bible montrent qu’une “ âme ” est une personne, un animal, ou la vie dont jouit une personne ou un animal.
                      Nèphèsh vient vraisemblablement d’une racine qui signifie “ respirer ”. Dans un sens littéral, nèphèsh pourrait être rendu par “ un respirant ”. Le Lexicon in Veteris Testamenti Libros (Leyde, 1958, p. 627) de L. Koehler et W. Baumgartner donne cette définition : « La substance qui respire, faisant de l’homme et de l’animal des êtres vivants, l’âme dont le siège est le sang ».
                      Le terme provient du mot latin anima qui a donné « animé », « animation », « animal ».


                      je ne cite que le début de la définition wikipedia, mais ca me parait totalement contraire à ce que tu dis.
                      Maintenant, tu sais ou regarder.
                      • [^] # Re: Pas étonnant

                        Posté par . Évalué à 2.

                        J'ai déjà vaguement lu des trucs en travers sur ce que serait l'âme ou pas. Mais ma remarque, d'une ironie acerbe et méchante, pointait que j'avais un peu de mal à bien voir à quoi ça correspondait, ie que ça ne me paraissait pas la meilleure description possible de ce qui existe.

                        Mais si vous me donnez une description claire et pas inutilement compliquée à laquelle je puisse adhérer sans trop de remords, je prends, parce que ça permettrait d'expliquer plein de trucs, l'âme.

                        D'ailleurs, vous avez déjà des éléments de définition dans les mains. Mais je me sens pas d'attaque pour le morceau, personnellement :(
      • [^] # Re: Pas étonnant

        Posté par . Évalué à 2.

        Ok pour la curiosité, mais c'est pas forcément par caractère que l'on devient libriste ou pas je pense.

        C'est-à-dire, il faut s'intéresser aux problèmes soulevés par l'informatique pour devenir libriste, c'est sûr, mais pour s'intéresser au libre, il ne faut pas spécifiquement avoir un caractère propre aux libristes.

        Je dis ça parce que c'est pas possible de s'intéresser aux problématiques politiques/sociales/techniques soulevées par l'informatique sans s'intéresser au libre, à mon avis.

        Le libre en informatique m'a tout l'air d'être une position qui a tendance à être idéologiquement soutenue (de différentes manières d'ailleurs). Donc dès que l'on parle de droit sur Internet ou d'informatique et de liberté par exemple, et que l'on fouille ces champs c'est un peu de la mauvaise foi de faire l'impasse dessus à mon avis.
      • [^] # Re: Pas étonnant

        Posté par . Évalué à 8.

        Je ne pense pas que le lien entre analyse critique d'Hadopi et curiosité technique soit si fort. Si on vire l'absurdité technique d'Hadopi (comme le fait le gouvernement notamment) en faisant l'impasse sur la facilité de contournement et en ignorant l'extrême simplicité de création de <<preuve (tiens ! j'ai gaulé ton IP aujourd'hui !)>>, Hadopi reste inadmissible :
        - l'état paye pour - officiellement - éviter aux majors de se remettre en question et de disparaître
        - polices privées
        - nouvelles responsabilités pour l'internaute (sécuriser sa connexion)
        - inversion de la preuve (installer un logiciel pour prouver qu'on a bien sécurisé et qu'on a pas fait ce qu'on lui reproche)
        - espionnage et censure (cf le fameux document de consultation)

        Je reconnais que la plupart de ces points n'est pas abordée dans les media de masse mais madame Michu a plus besoin de curiosité politique que technique pour comprendre que c'est pas bon pour elle.
        • [^] # Re: Pas étonnant

          Posté par . Évalué à 5.

          Je reconnais que la plupart de ces points n'est pas abordée dans les media de masse mais madame Michu a plus besoin de curiosité politique que technique pour comprendre que c'est pas bon pour elle.

          Justement, les médias ont des intérêts économiques dans la distribution de l'information. Alors ils la filtre pour en faire un produit informationnel susceptible de plaire à des consommateurs et à générer des bénéfices d'une manière ou d'une autre.

          Le commun des mortels n'aspire, en général, qu'à satisfaire si j'ose dire les premiers étages de la pyramide des besoins de Maslow et ils ont bien de la peine à le faire. Ainsi, le petit peuple n'aspire qu'au confort matériel et à un niveau satisfaisant d'affection et de respect. Les problèmes métaphysiques que posent la privations des libertés individuelles, par exemple, ne tourmentent qu'une élite intellectuelle, qui a probablement déjà satisfait les besoins de bas étages (de la pyramide). Le pouvoir exercé par l'élite politique ou financière, donc par une élite concurrente dont les intérêts sont parfois diamétralement opposés, fait barrière au parachèvement du bonheur absolu que désire l'élite intellectuelle.

          L'élite, quelle qu'elle soit, est seule à s'intéresser à des problématiques que la majorité des gens trouvent compliquées voire ennuyeuses.

          Maintenant, dans la vie, on essaye souvent d'avoir le meilleur rapport qualité/prix des choses, en d'autres termes on essaye de s'investir dans ce qui nous semble le plus rentable (avec plus ou moins de succès) le plus souvent à court terme car l'humain est impatient. Parfois, comme en commerce, on sous-estime la valeur de ce que nous possédons et l'échangeons contre un bien de moindre valeur, tout simplement car nous n'avons pas les moyens ou même l'envie d'évaluer nos bien, car "cueille le jour présent" disait Horace : on veut tout tout de suite. Un exemple : le fameux iPhone, on sait tous ici que c'est ce qu'il y a de plus privateur en terme de liberté d'utilisation et de création. Pourtant, avec des dizaines de milliers d'application pour faire "à peu près tout." et un AppStore au succès indéniable, ses utilisateurs pensent que c'est le meilleur téléphone au monde et les développeurs d'applications payante vendent allègrement leur liberté contre une poignée de deniers dont la main toute puissante du Dieu Jobs peut les priver à tout moment. Malheureusement l'homme ne connaît la valeur des choses que quand il les perd.

          Cela est juste la manière à laquelle la société fonctionne. Il y a des enjeux de pouvoir et de ressources et il y a une poignée d'antagonistes qui essayent de tirer leurs épingles du jeu. La masse, elle, tant qu'elle a de quoi manger et tant qu'elle a une certaine sécurité, elle se fiche pas mal des problématiques des élites. La masse est dangereuse quand elle a faim et quand elle a mal.

          Le perdant dans cette histoire c'est le libriste, le démocrate, l'homme libre, l'homme de bon sens, celui qui a une certaine idée de l'humanité, qui refuse sa condition animale et veut s'élever à un état de conscience meilleur. Malheur au vaincu !
    • [^] # Re: Sympa !

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Tu oublies la phrase d'avant :

      Ma mère s'est cotisée pour nous acheter un Amstrad CPC 464 à La Redoute à crédit.

      C'est un dur un vrai, un qui a connu les heures d'attente en écoutant le doux chant de la cassette pendant que le logiciel se charge dans les 64ko de RAM.

      \_o<

      • [^] # Re: Sympa !

        Posté par . Évalué à 4.

        Petite rectification historique: les durs les vrais avaient des Commodore64, les bourgeois des Apple ][, et le tout venant des Amstrad.
        • [^] # Re: Sympa !

          Posté par . Évalué à 5.

          Tss Tss
          Les vrais durs, ils avaient un ZX81, acheté en kit avec 1K de RAM (parce que sinon c'etait trop cher)
          • [^] # Re: Sympa !

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Arrrhh, branché sur le téléviseur noir et blanc récupéré chez mémé. C'est là dessus que j'ai appris l'assembleur.

            Quand je pense qu'aujourd'hui je fais le difficile pour choisir mon clavier :-)
            • [^] # Re: Sympa !

              Posté par . Évalué à -2.

              Assembleur ? C'etait carement du langage machine voir de l'heax direct
              (10 REM ......)
        • [^] # Re: Sympa !

          Posté par . Évalué à 1.

          Ouais mais si ça ce trouve, eux, ils étaient PLUSIEURS à se cotiser....
      • [^] # Re: Sympa !

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        les heures d'attente en écoutant le doux chant de la cassette

        Et les dix minutes d'explosion de colère quand la lecture avait planté après une demi-heure et 2 minutes avant l'affichage du jeu :D
        • [^] # Re: Sympa !

          Posté par . Évalué à 4.

          read error a

          et plus souvent

          read error b
  • # Y-a-t'il un rabat-joie dans la salle?

    Posté par . Évalué à 1.

    Mouais, je parie qu'il utilise Ubuntu.

    OK, je sors (mais juste avant, je voudrais dire que, même en dehors de ses bons choix technologiques, son interview semble révéler quelqu'un d'intéressant, dommage que je n'aime pas trop le rap).

    Tom
  • # Copié/collé

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Je viens de lire cette courte interview.
    Ben... soit c'est une moule qui reste anonyme, soit c'est copié/collé depuis nos propos de sales communistes anti-consommation (et enfileurs de bébés-phoques etc)... soit finalement nous ne sommes pas les seuls à être illuminés (dans deux sens du terme, trouvez lesquels) et concernés (là aussi dans deux sens du terme).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.